Forum Médical

Attention : cette plate-forme de forum est en lecture seule. Pour participer aux discussions, rendez vous sur la nouvelle plate-forme
Page d'accueil du site
NANMEO !

"merci Mattei ..."

Envoyer ce sujet à un(e) ami(e)
Format d'impression
Mettre en signet (membres seulement)
 
Précédente | Suivante 
Accueil Général des Forums
Forum : Coups de gueule, coups de coeur (Protected)
Message d'origine

ml1 (347 messages) Envoyer message email à: ml1 Envoyer message privé à: ml1 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
24-09-03, 11:23  (GMT)
"merci Mattei ..."
Modifié le 25-09-03 à 02:13  (GMT)

Bonjour,

Je n’ai sans doute pas très bien compris, hier, les propositions du ministre de la santé
Mais l’augmentation du prix de journée à 14€ (ou 13) cela ne fait réagir personne ?
Je rencontre des malades hospitalisés 18 mois, voir plus. J’ai croisé une femme qui a dû sortir car elle ne pouvait plus continuer à payer son forfait journalier. Elle s’est sans doute très mal débrouillée, elle n’avait pas de mutuelle !
J’aimerais que l’on m’explique, 14 € pour beaucoup c’est énorme et cela ne correspond certainement pas au montant consacré aux repas, par jour, pour une personne, dans de nombreuses familles. Des jeunes qui commencent à bosser et qui se plantent en voiture ou en moto, pas de mutuelle, (trop cher, en pleine forme) cela existe!

Je ne suis donc pas certaine que tout le monde ait une mutuelle ! Mais il ya peut-êre quelque chose qui doit m'échapper puisque très peu de réactions. SVP, éclairez moi! Merci!

J’ai une mutuelle, donc no pb, mais il va bien falloir qu’elle paye cette augmentation ! Je pense, mais je suis sans doute très pessimiste que cela va passer par une augmentation des cotisations !
C'est étrange, cela me rappelle que de l'autre côté de l'atlantique, il n'y a qu'une partie de la population qui peut se soigner .Les assurances sont trop chères!
Mauvais esprit et en plus bêtement inquiète!

Hier donc, j’écoutais Mattei,( sur une radio), dans sa poche, il prépare une remise à plat d’un certain nombre de points dont les 100 % : les médecins abusent, ils n’ont pas encore de " bonnes pratiques médicales", idem pour les malades, etc...

Il a sans doute raison, mais rogner de ci, de là, ce n’est pas vraiment une réflexion !

Petite pensée pour les médecins homéopathes...

Qui dit que la médecine a 2 vitesses c’est pour demain ? C’est un demain, proche immédiat...
Je suis écœurée bien que personnellement je pourrai payer !

Je remercie toutefois Mattei et son Premier ministre qui permettent à mes " petits camarades, déçus de gauche, il faut la faire réagir " de comprendre ce qu’est une pensée ultra libérale !

Amicalement
Mary

Modifié car je crains qu'il existe un petit pb d'interprétation ( 100%), J' exprimais la pensée de Mattei et non la mienne, cela me semblait évident !

  Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


  Liste des réponses à ce message

  Sujet     Auteur     Posté le:     ID  
 RE: merci Mattei ... Cafe_Sante 24-09-03 1
   RE: merci Mattei ... ml1 25-09-03 2
       RE: merci Mattei ... Cafe_Sante 25-09-03 3
           RE: merci Mattei ... Natalia 25-09-03 4
           RE: merci Mattei ... ml1 26-09-03 5
 RE: merci Mattei ... Cafe_Sante 26-09-03 6
   RE: merci Mattei ... ml1 27-09-03 7
 RE: merci Mattei ... Laurence2 (VNI) 02-10-03 8
   RE: merci Mattei ... Natalia 03-10-03 9
       RE: merci Mattei ... Laurence2 (VNI) 03-10-03 10
           RE: merci Mattei ... Natalia 04-10-03 11
               RE: merci Mattei ... ml1 04-10-03 12
                   RE: merci Mattei ... Natalia 04-10-03 14
                       RE: merci Mattei ... Cafe_Sante 05-10-03 15
                           RE: merci Mattei ... Laurence2 (VNI) 05-10-03 16
                           RE: merci Mattei ... Yves_Jean 18-10-03 27
                               RE: Accès direct au spécialiste D_Dupagne 18-10-03 29
                                   RE: Accès direct au spécialiste Yves_Jean 21-10-03 33
           RE: merci Mattei ... Natalia 04-10-03 13
               RE: merci Mattei ... ml1 05-10-03 17
                   RE: merci Mattei ... D_Dupagne 05-10-03 18
                       RE: merci Mattei ... ml1 06-10-03 19
                           RE: merci Mattei ... D_Dupagne 06-10-03 20
                               RE: merci Mattei ... Ln2 06-10-03 21
                           RE: merci Mattei ... Cafe_Sante 06-10-03 22
                               RE: merci Mattei ... ml1 18-10-03 24
                                   RE: merci Mattei ... Cafe_Sante 18-10-03 25
                   RE: merci Mattei ... Yves_Jean 18-10-03 28
                       RE: merci Mattei ... Cafe_Sante 19-10-03 30
                           RE: merci Mattei ... Yves_Jean 19-10-03 31
                               RE: merci Mattei ... Cafe_Sante 20-10-03 32
                                   RE: merci Mattei ... Yves_jean (VNI) 21-10-03 34
                                   RE: merci Mattei ... Yves_Jean (VNI) 23-10-03 35
                       RE: merci Mattei ... Yves_Jean 19-11-03 36
 RE: merci Mattei ... Yves_Jean 18-10-03 26

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Texte des réponses

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
24-09-03, 20:59  (GMT)
1. "RE: merci Mattei ..."
Bonjour,
Que ce soit le forfait journalier ou le passage de l'homéopathie à 35%, ce sont les mutuelles qui vont payer, donc les usagers. Contrairement à ce que les gens pensent, en France la part que paye l'usager est bien plus importante que dans d'autres pays.

Pour les 100 % (ALD), il faut savoir que pour que l'exonération du ticket modérateur soit acceptée nous remplissons un formulaire décrivant l'état de santé du patient et que ce formulaire est contrôlé par le médecin conseil de la Sécu qui accepte ou non. Les médecins ne peuvent donc pas abuser des ALD.

Simplement nos honoraires peuvent être plus important pour ces personnes, aussi nous les demandons maintenant systématiquement quand nous pensons que la personne y a droit. C'est plutôt mieux pour les patients et c'est mieux pour nous.
Tout le monde s'y retrouve, sauf la Sécu.

Philippe, médecin à la campagne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

ml1 (347 messages) Envoyer message email à: ml1 Envoyer message privé à: ml1 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
25-09-03, 12:02  (GMT)
2. "RE: merci Mattei ..."
Modifié le 25-09-03 à 13:08  (GMT)

Bonjour Philippe,

" Que ce soit le forfait ... donc les usagers. "
Effectivement, c’est exactement ce que j’expliquais, mais je pense qu’il faut préciser lorsque vous écrivez ... " en France la part que paye l'usager est bien plus importante que dans d'autres pays ".
Quel pays et pour quel type de médecine, quelle offre de soins, quelle liberté dans le choix du thérapeute, etc ?
Franchement, j’ai vécu à l’étranger, ‘le rapport qualité prix’ n’a rien à voir et je pense que nous avons encore (plus pour très longtemps peut-être), l’un des meilleur système de soins du monde par rapport à ce que nous déboursons. .
Aux Usa, par exemple, si vous regardez les assurances, beaucoup reviennent effectivement moins chères que les prélèvements effectués sur nos salaires (de manière proportionnelle à nos revenus !) Mais elles ne couvrent rien, vous obligent à dépendre d’un hosto généralement minable et bondé, vous lâchent dès que vous tombez dans le chronique etc. Du coup, beaucoup décident de ne pas être assuré.

Une de mes interrogations portait sur ceux qui n’ont pas de mutuelle.


" Pour les 100 % (ALD), ... Les médecins ne peuvent donc pas abuser des ALD "
Il n’y a pas que l’ALD, lorsque vous êtes en invalidité, vous êtes aussi à 100 % et sur l’ensemble ds actes, soins etc. Et là c'est le médecin de la sécu qui propose !
Bref, ce n’était pas mes mots, mais ceux de Mattei, c’est lui qui considère qu’il y a abus. Il disait : avec les génériques vous (les médecins) commenciez à avoir de " bonnes pratiques médicales " mais qu’il allait continuer dans ce sens et remettre à plat les 100%, les arrêts de travail que vous prescrivez trop facilement qui coûtent très chers etc. Prochaine étape de travail, donc ! Pour que vous deveniez de bons médecins responsables et nous des bons patients....
il n'est plus certain que ce soit vous, justement qui proposiez les 100%, il semble de plus que Mattei veut modifier les critères, et diminuer de manière considérable les personnes qui en bénéficient.

Je vous pose une question, l’évaluation d’une " bonne pratique médicale " se résume t-elle à partir des économies que vous allez permettre de réaliser à la sécu ?


" Simplement nos honoraires ... sauf la Sécu "
Excusez-moi, je n’ai rien capté ! Je n’ai jamais rencontré un médecin qui augmentait ses honoraires parce que j’étais à 100%.

De plus, je suis un peu choquée par votre dernière phrase. C’est un peu comme les malades qui disent " on y a droit, alors ! ". Par exemple, on prend un vsl pour aller chez le kiné et sa voiture pour aller faire les courses avec les copines " ...

Je considère que c’est le ‘socle ‘ de notre système de santé que ce gouvernement menace, ‘le même accès aux soins pour tous’, mais de telles attitudes ("on y a droit..." etc), je les ‘dénonce’ !

Amicalement
Mary

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
25-09-03, 17:52  (GMT)
3. "RE: merci Mattei ..."

>" Simplement nos honoraires ... sauf la Sécu "
>Excusez-moi, je n’ai rien capté ! Je n’ai jamais rencontré un
>médecin qui augmentait ses honoraires parce que j’étais à 100%.

Quand vous êtes en ALD (pas le 100% pour invalidité), le médecin peut plus facilement faire des visites à domicile et il peut faire une consultation de synthèse par an pour 26 euros.

>De plus, je suis un peu choquée par votre dernière phrase.
>C’est un peu comme les malades qui disent "
>on y a droit, alors ! ".

Un peu de provocation peut-être.
Il n'y a en fait qu'un seul problème. Il faudrait que les politiques décident un jour ou l'autre quels moyens ils veulent mettre dans notre système de soins pour quels objectifs.

C'est très difficile et politiquement suicidaire. N'oubliez pas que le "trou" de la Sécu n'est pas trou pour tout le monde que ces 10 milliards d'euros finissent bien dans les poches de certains (médecins, labo, employés d'hôpitaux, etc,) et que limiter les dépenses veut dire que certains gagneront moins d'argent.
Qui est volontaire ?

Philippe, médecin à la campagne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Natalia (195 messages) Envoyer message email à: Natalia Envoyer message privé à: Natalia Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
25-09-03, 21:17  (GMT)
4. "RE: merci Mattei ..."
Ml1, Je suis française, je vis depuis plusieurs années en Espagne et on peut dire ce qu'on veut mais j'ai un pédiatre super pour mes enfants, un généraliste a qui je ne peux rien reprocher. Il est certain qu'avec les enfants le système a interet de tenir la route (entre les bobos et les gros pépins)... La seule chose que je regrette c'est de devoir attendre 15 jours a trois semaines pour voir un spécialiste (sauf en cas d'urgence auquel cas c'est immédiat), mais je crois qu'en France c'est pire d'après ce que m'en dit ma famille (2 mois pour un ORL ou un gynéco!!!). Nous payons 210 € par mois pour toute la famille et bien sur pas de mutuelle car on est pris en charge à 100%. Alors on va pas se plaindre et franchement ça donne pas envie de rentrer en France...
Je crois qu'il y a de bonnes raisons de pousser une gueulante!!!
Nat,Exilée pour cause de ras le bol!
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

ml1 (347 messages) Envoyer message email à: ml1 Envoyer message privé à: ml1 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
26-09-03, 16:48  (GMT)
5. "RE: merci Mattei ..."
Bonjour Philippe,

Je dois être relativement confuse dans ma tête car je ne capte toujours pas le sens de votre message.

" Il n'y a en fait qu'un seul problème. Il faudrait que les politiques décident un jour ou l'autre quels moyens ils veulent mettre dans notre système de soins pour quels objectifs. "
Je crois que c’est relativement clair aujourd’hui.

" C'est très difficile et politiquement suicidaire ".
Cela signifie que tout débat est clos ? A quoi servent alors vos représentants, simplement à exiger l’augmentation du prix des consultation ?

" N'oubliez pas que le "trou" de la Sécu n'est pas trou pour tout le monde que ces 10 milliards d'euros finissent bien dans les poches de certains " :
C’est là que je ne pige pas ! Ces 10 milliards, ils vont à l’ensemble des profs de santé, l’ensemble ds labos, les malades ( ex, paiement des arrêts de travail), etc. C’est un peu l’évidence même, non ? Le trou, il appartient au budget de l’état en l’occurrence, je ne vois pas ce que vous voulez dire en dehors de l’explicite !

" Qui est volontaire ? "
On ne demande l’avis à personne aujourd’hui, le cas de Boiron et indirectement de nous tous, si les mutuelles majorent les cotisations !
Jusqu’à ce jour, les prélèvements obligatoires lorsqu’ils augmentent provoquant une baisse de salaire, du revenu ont toujours été imposés !

Juste pour info :
"Quand vous êtes en ALD (pas le 100% pour invalidité),"
L’ ALD permet effectivement de prendre en charge à 100% l’ensemble des soins liés à une affection précise du malade.
L’invalidité est proposée à l’issue généralement d’un long arrêt de travail. Les problèmes de santé du malade permettant de penser qu’il n’est plus apte à travailler (catégorie 2 et 3), ou du moins plus dans les mêmes conditions (catégorie 1)
En plus de la rente d’ invalidité, chaque ‘bénéficiaire’ de toute catégorie est pris à 100% ainsi que ses ayants droits.
Le 100% fonctionne de la même façon que pour l’ALD (y compris visite à domicile) avec un champs plus vaste ! Le généraliste, l'ophtalmo, le gynéco ou le psy, etc, tous les remboursements sont pris en charge à 100% sans être limité à l’affection particulière du malade. C'est un peu plus restrictif sur les médicaments (vignettes bleues), dans ce cas-là, si votre pathologie l'exige souvent la Sécu accepte l' ALD en plus. Il est vrai que souvent nous disons, nous sommes à 100%, sans préciser.

Votre provocation est malheureusement aussi une réalité, un état d’esprit très ‘français-français’!

Amicalement
Mary

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
26-09-03, 21:37  (GMT)
6. "RE: merci Mattei ..."
Un billet tiré d'Alternatives Economiques (revue que je conseille vivement).
http://www.alternatives-economiques.fr/site/217_002.html
Philippe, médecin à la campagne

La Sécu attendra
Tout projet de réforme de l’assurance maladie est pour l’instant bloqué

La réforme ne nourrit pas son homme politique. Telle est, semble-t-il, la conclusion à laquelle notre président de la République semble être parvenu à propos de l’assurance maladie. Ce devait être – promis, juré – le deuxième grand chantier gouvernemental, après celui des retraites. Le premier chantier, c’était prévisible, a créé de sérieux remous. L’affaire du régime d’assurance chômage des intermittents du spectacle, où le gouvernement n’a pourtant fait que valider un accord conclu en dehors de lui, a accentué le malaise. Du coup, après examen attentif des intérieurs de la Sécu, l’oracle présidentiel du 14 juillet est tombé : « Il n’y a pas à réformer notre système d’assurance maladie car il est bon. » Quelques ajustements suffiront, n’est-ce pas, professeur Mattei ?
Obéissant, le professeur a opiné du chef et remisé dans sa poche le dernier rapport de la Commission des comptes de la Sécurité sociale qui, pour la seule branche maladie, prévoit pour 2003 un déficit de 9,7 milliards d’euros, après 6,1 en 2002 et 2,1 en 2001. Il est vrai que les diverses revalorisations d’honoraires qu’il a accordées aux professions de santé peu après son arrivée, en 2002, ont pesé à elles seules aux alentours de 600 millions d’euros dans le creusement du déficit cette année-là (et pèseront le double pour 2003).
A défaut de réforme, le voici donc à la recherche d’ajustements. Il avait cru en trouver un : le déremboursement de médicaments estimés à « service médical rendu » insuffisant. Finis les comprimés remplis de vent ou les sirops à la daube. Déjà, en 2001 et en avril 2003, des arrêtés réduisant le taux de remboursement de plusieurs centaines de médicaments avaient été publiés. Rebelote, mais cette fois avec décision de non-remboursement total pour une centaine de produits. C’était sans compter avec « les entreprises du médicament », joli nom que se sont récemment donné les laboratoires pharmaceutiques pour tenter de changer une image de marque nettement plus mercantile.
Elles ne se sont pas contentées d’aller se plaindre devant le Conseil d’Etat, lequel leur a donné raison le 20 juin dernier, estimant que la décision n’était pas suffisamment motivée. Elles ont aussi réussi à faire passer sur France Inter un long droit de réponse au Dr Martin Winckler qui avait consacré l’une de ses chroniques matinales à expliquer, noms à l’appui, que les médicaments ne sont pas tous des remèdes et que certains peuvent même être carrément dangereux. L’auteur de La maladie de Sachs a vu depuis sa chronique disparaître de la grille de rentrée de la radio publique. Je n’en dirai évidemment pas plus, de peur que l’ire pharmaceutique ne s’attaque également à Alternatives Economiques et que le directeur de ce magazine, que j’aime bien, ne soit obligé de me virer. Je proclame donc haut et fort que les entreprises du médicament font toutes, et fort bien, un travail utile à la société, au même titre que les producteurs de pesticides, d’armes, d’alcool, de tabac, d’automobiles ou de magazines économiques. S’il y a des pépins, ce n’est pas à cause du produit, c’est parce que les utilisateurs ne respectent pas le mode d’emploi.
Le 17 juillet, le ministre de la Santé pensait avoir trouvé la parade : profitant de la discussion au Parlement du projet de loi « sur les activités physiques et sportives » (!), il y fit insérer un amendement validant les déremboursements, totaux ou partiels, décidés avant le 1er juillet 2003. Les députés socialistes – rouleraient-ils pour les laboratoires ? – ont demandé au Conseil constitutionnel de juger de la constitutionnalité du procédé. Le Conseil l’a estimé non conforme. Donc recalé. Bien entendu, cela n’implique pas que le Parlement ne puisse délibérer sur ce point ultérieurement, mais il devra le faire dans une loi explicitement consacrée à ce sujet. Voilà quelques mois de gagnés pour nos laboratoires, et quelques-uns de perdus pour la Sécu. Donc 42 millions d’euros annuels d’ajustements auxquels il faudra renoncer, au moins provisoirement.
Ce n’est à l’évidence pas sur les seuls médicaments que pourront être trouvées les économies nécessaires pour réduire le déficit, car il faudrait alors diviser par deux les remboursements de médicaments effectués par la Sécu. Depuis quarante ans, les dépenses de santé augmentent une fois et demi plus vite que la richesse nationale. Ce n’est pas en soi une mauvaise nouvelle : après tout, il en est de même des dépenses de transport ou de loisir, et nul ne s’inquiète de ce dynamisme. De plus, la France est loin d’être le pays le plus dépensier dans ce domaine : les Etats-Unis, où l’essentiel de la prise en charge passe par des assurances privées, consacrent à la santé de leurs habitants 3,6 points de produit intérieur brut (PIB) de plus que la France (12,9 %, contre 9,3 % en 1999). Mais, s’agissant de dépenses qui reposent aux trois quarts sur une prise en charge collective, cette dynamique alourdit les prélèvements obligatoires, dont on sait qu’ils sont accusés de tous les maux par notre président et quelques autres : la dépense est parée de vertu lorsqu’elle est privée, mais chargée d’opprobre quand elle devient publique. Puisqu’il n’est donc pas question d’augmenter ces prélèvements, puisqu’il n’est pas question non plus d’inciter les médecins à réduire leurs prescriptions, il ne reste qu’à freiner les dépenses prises en charge par la Sécu. Voilà en quoi devait consister la réforme. Et voilà pourquoi, après un printemps agité et un été chaud, elle est repoussée.


  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

ml1 (347 messages) Envoyer message email à: ml1 Envoyer message privé à: ml1 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
27-09-03, 08:52  (GMT)
7. "RE: merci Mattei ..."
Bonjour Philippe,

Votre texte est très intéressant et je vous en remercie.
Il rejoint évidemment mes interrogations et ma position , il est très ‘politiquement correct’.
Il y a eu aussi un certain nombre d’articles dans Libération et le Monde qui mettaient en évidence à la fois la réalité de la situation, les pseudos réponses apportés par Mattei, etc..
Mais mon objectif au départ de cette discussion était de connaître la réaction des uns et des autres. Savoir en fait, s’il y en avait d’autres en dehors de certains milieux intellectuels (dont je fais partie !), qui se sentaient concernés par la question !
C'était simplement dans ce sens que j'osais vous demandez de préciser votre pensée. Je la devinais à travers vos lignes , vos différents messages postés et votre participation sur les forums de D.D.
C’était là ma démarche, peut-être ne nous sommes nous pas bien compris.
Amicalement
Mary

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Laurence2 (VNI) (7 messages) Voir addresse IP de cet auteur
02-10-03, 21:59  (GMT)
8. "RE: merci Mattei ..."
Bonsoir Mary,

j'espère qu'avant d'en arriver au niveau de système de soins en Amérique, il se passera encore beaucoup de temps.
En Belgique, avoir une mutuelle est obligatoire, c'est la mutuelle qui rembourse tous les frais médicaux. Les mutuelles sont très démocratiques (peut-être du fait que tout le monde en a une?): je paie dix euros par mois (ce n'est pas grand-chose vu qu'elle me rembourse 164 euros par mois et que je paie mes médicaments 167 euros moins cher que le prix plein). De plus, pour une éventuelle hospitalisation, la mutuelle prend tout en charge si je suis en chambre double, si je suis en chambre simple ça me coûtera 250 euros maximum, et tout ça pour 2 euros par mois.
Natalia parle de système espagnol, les soins sont gratuits c'est vrai mais ce que je reproche le plus à ce système, c'est qu'on n'a pas la choix du médecin. Et la rapidité des RV n'est pas toujours là: chez la psychologue en Espagne, il y avait une liste d'attente de deux mois! En Belgique, on peut aller se faire soigner à l'autre bout du pays si on veut, chez un médecin travaillant dans le privé ou dans le public, on sera remboursé de la même façon. Ce n'est pas toujours très rapide pour avoir un RV non plus, on manque de spécialistes, comme partout.

Je ne sais pas combien coûte une mutuelle en France, mais pourquoi ne pourraient-elles par être accessibles à tous? Si c'est possible en Belgique, pourquoi ça ne le serait pas en France? Enfin, je suis peut-être naïve et il est vrai que je ne m'y connais pas spécialement dans le domaine, donc pardon si j'ai dit n'importe quoi mais j'ai envie de croire qu'un sytème de santé dont tout le monde peut profiter de la même façon, c'est possible.

Amitiés,

Laurence

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Natalia (195 messages) Envoyer message email à: Natalia Envoyer message privé à: Natalia Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
03-10-03, 18:06  (GMT)
9. "RE: merci Mattei ..."
Laurence,
J'ai choisi mon médecin en arrivant en Espagne, comme il ne me convenait pas j'en ai changé quelques mois plus tard et depuis je n'ai rien a redire (j'avais une liste de 7 médecins). Pour mes déplacements je peux me faire soigner dans tous les centres de secours Espagnol (au moins 1 par village et plusieurs en ville) quand aux rendez vos chez un spécialiste, c'est vrai qu'il y a un peu d'attente mais seulement pour le premier rendez vous (dans le cas du psy) et quand ce n'est pas une urgence. En france j'ai toujours attendu 2 mois pour un Ophtalmo ou un gynéco... et je ne parle pas du prix de la consultation et en plus celui de la complémentaire. Il est vrai qu'ici je trouve le système très bien et facilement accessible. désolée je ne peux pas critiquer quelque chose que je trouve plutot bien organisé. J'ai vécu 30 ans en France et je vois la différence.
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Laurence2 (VNI) (7 messages) Voir addresse IP de cet auteur
03-10-03, 20:05  (GMT)
10. "RE: merci Mattei ..."
Bonsoir Natalia,

je ne vous demande pas de critiquer le système de soin espagnol, tant mieux s'il vous convient, peut-être suis-je mal tombée et je n'ai vu que les mauvais côtés. J'espère car franchement je n'ai jamais été si mal soignée qu'en Espagne et j'espère vraiment que ce n'est pas le cas pour tous les gens vivant là-bas. J'ai rencontré des médecins et des infirmières sympas mais je crois que le pire de tout c'était le système administratif.
Sur mes papiers la case urgent était toujours coché, mais ça n'accélerait pas tellement le délai. Le comble du n'importe quoi administratif, c'est quand je suis revenue au centre de santé deux semaines après avoir vu le médecin traitant pour avoir mon RV en psy et qu'on me dit qu'on n'a pas su me prendre RV parce que je n'avais pas donné mon deuxième nom de famille, il fallait que je revienne 15 jours après (pour un cas urgent, ça fait déjà un mois de passé!) On a choisi la psychiatre pour moi (en même temps le choix était restreint puisque pour la ville de Càceres, il y avait juste deux psychiatres qui consultaient). Le problème, c'est que la psychiatre et la psychologue trouvait chacune que je relevais des compétences de l'autre, j'ai donc eu l'impression d'être une balle de ping-pong pendant des semaines, et pendant ce temps-là aucun soin digne de ce nom et que pouvais-je faire puisque je devais aller chez le médecin qu'on m'avait désigné? On m'a changé de psychiatre quand j'ai fini par pèter les plombs dans l'hôpital et effectivement je le voyais chaque semaine mais juste 5 minutes pour savoir comment je supportais mon traitement, rien d'autre, mais en même temps il était surchargé et la liste d'attente de la psychologue était tellement longue que je serais rentrée en Belgique quand mon tour viendrait.
Mais peut-être que je ne me suis pas assez renseignée et que si j'avais voulu, j'aurais pu changer de psy, personne ne m'en a parlé en tout cas et j'étais trop paumée pour faire encore plus de démarches que toutes celles que je faisais.
J'ai rencontré de très bons soignants,je le répète, c'est vraiment le système en lui-même qui m'a vraiment compliqué les choses. Je n'ai sans doute pas eu de chance, je l'espère en tout cas.

Cordialement,

Laurence

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Natalia (195 messages) Envoyer message email à: Natalia Envoyer message privé à: Natalia Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-10-03, 13:06  (GMT)
11. "RE: merci Mattei ..."
sans doute.
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

ml1 (347 messages) Envoyer message email à: ml1 Envoyer message privé à: ml1 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-10-03, 18:41  (GMT)
12. "RE: merci Mattei ..."
Bonjour Natalia,
Je me retrouve dans la situation un peu absurde de défendre un système dont au départ je criais : attention danger.
Bref, vous bénéficiez d'un système qui est celui du médecin référent "'avais une liste de 7 médecins". Je connais le fonctionnement puisqu'il est identique aux USA. En France, nous ne l'avons pas et c'est tant mieux! Car vous pouvez me démontrer ce que vous voulez mais le premier rendez vous avec le premier médecin relève d'un parcours administratif pas simple (totalement d'accord avec Laurence sur ce point). Excepté si quelqu'un c'est occupé de tout avant votre arrivée. "Pour mes déplacements je peux me faire soigner dans tous les centres de secours Espagnol", toujours le même principe.
Je souhaite que nous gardions la liberté totale de notre thérapeute et que ce ne soit pas le médecin généraliste qui 'signe son ok ' lorsque je désire voir un spécialiste.


"En France j'ai toujours attendu 2 mois pour un Ophtalmo ou un gynéco... "
Si c'est pour vérifier l'évolution de votre vision ou faire votre bilan annuel chez le gynécologue, cela ne me semble pas dramatique. En ce qui concerne une urgence chez l'ophtalmo, infection etc, ils vous reçoivent ds la journée, idem chez le gynéco.

Vous ne pouvez généraliser le système français dans la mesure où la manière de consulter un médecin est diverses et variée. Si par exemple, vous voulez consulter en milieu hospitalier un gényco c'est très long, encore plus long si c'est le chef de service.
Si vous consulter en ville, tout dépend de sa popularité (pas toujours fondée); pour les prix c'est idem, à chacun de se renseigner avant. Mes spécialistes divers et variés eux aussi, appliquent le tarif conventionné donc je suis remboursé à 100 % (explication pus haute). A l'hôpital certains praticiens, ipeuvent être consultés en ville ou en consultation privée à l'hôpital ( ce cas est en gal réservé aux réservé aux professeur) et là c'est plus cher mais chacun le sait !

Ne prenez pas trop mal ce que je vais vous dire, mais ayant vécu moi-même à l'étranger, vous me faîtes penser à tous ces expatriés qui perçoivent de manière très négative et sans nuance leur pays d'origine. Une certaine manière de se convaincre (rassurer) qu'ils ont fait le bon choix.
Amicalement
Mary

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Natalia (195 messages) Envoyer message email à: Natalia Envoyer message privé à: Natalia Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-10-03, 20:32  (GMT)
14. "RE: merci Mattei ..."
Je n'ai a me convaincre de rien et si j'ai quitté mon pays c'est après mure réflexion et pour une vie meilleure (a travail égal)et si je l'avais regretté j'aurai fait marche arrière (???). J'y suis arrivée après avoir essayé plusieurs pays et j'en suis très fière ne vous en déplaise. Pour bien connaitre le système Américain, il n'y a rien a faire je n'arrive pas a voir les similitudes... ici je n'ai jamais sorti ma carte bancaire pour avoir des soins corrects.
Pour avoir passé un mois en France en fin d'année ( ma famille au complet et la bas), j'ai pu m'apercevoir que meme en cas d'urgence on n'arrivait pas a avoir un rendez vous chez un ophtalmo. A moins qu'un enfant de 12 ans se levant un matin en ayant perdu en majeure partie la vue d'un oeil ne soit pas une urgence pour vous auquel cas je préfererai quitter la discussion. J'ai du rentrer en Espagne pour avoir un diagnostic rapide et surtout prècis car meme aux urgences francaises ils étaient complètement dépassés et on les comprend vu le manque d'effectif. J'avais espoir en lisant votre message que vous etiez de ceux qui avaient ouvert les yeux sur le chemin dramatique que prend la france mais je me suis trompée. c'est beau le patriotisme mais il faut ouvrir les yeux un beau jour !
Je terminerai par ceci, si vous etes satisfait par ce qui vous arrive et qu'il en est de meme pour moi... tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
05-10-03, 11:20  (GMT)
15. "RE: merci Mattei ..."
Bonjour,
Ça s'appelle le syndrôme du "meilleur système de santé au monde". Les français s'en gargarisent et n'on aucun recul pour la plupart. Je suis confronté tous les jours à l'inefficacité et à la gabegie de ce système qui est en train de s'autodétruire rapidement depuis deux ou trois ans.

Sur le libre choix de consulter qui on veut quand on veut, mon opinion est évidente en tant que généraliste. C'est une négation de mon métier.
Le généraliste est un spécialiste en soins primaires et un patient ne devrait pas arriver chez un spécialiste ou à l'hôpital (sauf peut-être l'ophtalmo et encore) sans être passé par un généraliste. Vous ne pouvez pas savoir le nombre de conneries, de pertes de temps, d'examens inutiles qui seraient évités. Le problème des "urgences" hospitalières serait réglé aussi sec.

Je ne vois pas comment un patient peu savoir quel spécialiste consulter et quand. Une grande majorité des messages sur le forum sont là pour le démontrer.


Philippe, médecin à la campagne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Laurence2 (VNI) (7 messages) Voir addresse IP de cet auteur
05-10-03, 13:26  (GMT)
16. "RE: merci Mattei ..."
Bonjour Philippe,

je ne trouve pas qu'avoir le choix d'aller chez un spécialiste directement est une négation du métier de généraliste. Il y a sûrement des examens qui pourraient être évités, c'est certain, si les gens passaient d'abord chez le généraliste, mais il y a aussi des cas où le patient sait chez quel spécialiste il doit aller, et ça évite de surcharger les généralistes.
J'ai vu quelques spécialistes dans ma vie: psychiatre, gynécologue et dermatologue. Ai-je besoin d'aller d'abord chez un généraliste pour lui demander quel spécialiste je dois voir si je dois faire un examen gynécologique ou si j'ai des problèmes psychiatriques? Il y a des cas où on sait qui on doit aller voir, où c'est évident. Mais si on a un doute, si on hésite, la meilleure chose à faire est évidemment de voir son généraliste, je suis d'accord avec vous sur ce point.
Ce qui me gêne surtout dans la système espagnol, c'est que voir un généraliste avant d'aller voir un spécialiste est obligatoire. Et que fait-on si le médecin passe à côté du problème? Tant pis, on n'a pas le droit d'avoir l'avis d'un spécialiste.

La Belgique a mis au point un système intermédiaire: un patient ouvre un dossier médical chez son généraliste et s'engage à ce que son généraliste le conseil dans son choix des spécialistes, le patient est remboursé de 30% en plus des consultations chez le généraliste s'il adhère à ce système. Mais rien n'est obligatoire, on n'est pas obligé d'ouvrir ce type de dossier médical. En le faisant, on s'engage à respecter le système généraliste puis spécialiste mais il ne sera pas pour autant impossible de voir un spécialiste sans la prescription du généraliste.

Il y a quelques années, les psychologues ont élevé la voix car on voulait qu'il ne soit plus possible d'aller les voir que sur prescription d'un médecin, généraliste ou spécialiste. J'ai soutenu leur combat car si quelqu'un veut voir un psychologue, c'est qu'il est en souffrance, on y va rarement par plaisir, et que ce soit quelqu'un qui se pose des questions existentielles ou qui souffre de troubles psychiques, il mérite d'être entendu s'il a besoin de parler. Je pense que c'est au psychologue seul de décider s'il veut on non prendre quelqu'un en thérapie. Ils ont tout de même fait cinq ans d'études dans le domaine ou sont aptes à juger ou non de la détresse des gens et de ce qu'ils peuvent leur apporter.

Cordialement,

Laurence

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Yves_Jean (25 messages) Envoyer message email à: Yves_Jean Envoyer message privé à: Yves_Jean Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
18-10-03, 19:30  (GMT)
27. "RE: merci Mattei ..."
Bonjour Philippe le toubib.
Je ne suis pas d'accord avec vous pour le choix d'un sspécialiste.Je souffre depuis 2 ans1/2 d'un spondylolisthésis. Mon généraliste m'a ordonné plusieurs médicaments successifs qui ne mont pas soulagés. Le rumato idem. Mon épouse, grande malade devait être sous surveillance continuelle, because sous oxygéne, je l'ai rattrapée 4 ou 5 fois, à la dernière, j'ai dû appeler le SAMU, qui l'a hospitalisée le 31 déc à 21 heures et elle est partie le 1jan à 9 heures. Tout ça pour vous dire que mon généraliste qui l'a vu les 2 jours précédants n'a rien vu venir alors qu'au mois de juillet elle a été hospitalisée après un sérieux avertissement. En définitive, je ne pouvais me faire soigner comme il faut. Depuis qie je suis veuf, j'ai vu un spécialiste de la médecine du sport et de la rééducation et que j'insiste pour passer un IRM, une angio de la jambe (oeudeme de la cheville) et examen des nerfs. Les radios faites antérieurement n'avaient révélé que de l'arthrose. Ce spécialiste m'a ordonné une infiltation de corticoide au niveau L3-L4 qui m'a soulagé 1 jour,puis une deuxième qui n'a rien donné. J'ai alors insisté pour aller voir un chi spécialiste de la colonne vertébrale qui va m'opérer le mois prochain. Que de temps perdu par les généralistes et autres avant d'aller au but. On a l'impression que ces toubibs ont prur de perdre un client. Allez sur le forum du spondylo, on en est tous au même point. Dernièrement, j'ai eu une otite externe, mon généraliste actuel (j'en ai changé après le DC de mon épouse) m'a donné des bains d'oreille matin et soir, comme ça ne s'améliorait pas, on est passé aux antibiotiques oraux, et après une semaine j'avais encore plus mal, je suis allé directement chez l'ORL, le matin, à l'ouverture, il m'a pris aussitôt en urgence et a trouvé un furoncle à l'entrée du conduit auditif, puis un cartilage qui n'aurait pas dû être là. Il a nettoyé tout ça et continué les antibiotiques. J'utilise beaucoup internet quand j'ai des pb santé et j'ai suivi les conseils que j'y ai trouvé et qui correspondaient bien à mon cas. En allant directement chez l'ORL, j'ai économisé une consultation chez mon généraliste, il a fait un peu la grimace, mais j'ai gagné du temps.
Vous dites qu'un patient ne peu savoir quel spécialiste consulter, il faut etre ignare pour aller chez un rumato si on a mal à une oreille ou inversement chez l'ORL pour un mal au ventre ! C'est mon point de vue personnel.
Salut et bon courage, il en faut des médecins comme vous pour soigner les vieux et les autres, qui restent à la campagne. Les jeunes aiment mieux rester en ville ou faire une spécialité, pas de garde, les WE et les vacances quand ils veulent
Y-J.
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

D_Dupagne (14037 messages) Envoyer message email à: D_Dupagne Envoyer message privé à: D_Dupagne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
18-10-03, 21:39  (GMT)
29. "RE: Accès direct au spécialiste"
Bonjour,
Votre message est un caricature. Je connais beaucoup de personnes handicapées à vie pour avoir suivi votre chemin et littéralement "forcé la main" de leurs médecins, ou qui ont consulté jusqu'à ce qu'ils trouvent un médecin qui soit d'accord avec eux, avec la décision qu'ils ont prise d'eux-même.

Si le recours direct au spécialiste est possible voire utile dans certains cas (maladie chronique complexe par exemple), il peut être très délétère, source de perte d'argent ou de temps précieux dans de nombreux autres cas. Et je ne me situe pas dans une gueguerre spécialiste/généraliste, mais sur le plan du simple bon sens médical.

Les gens les plus "mal soignés" que je connais n'ont pas de généraliste et consultent une ribambelle de spécialistes, généralement nuls car choisis sur des critères médiatiques ou de copinage.

Mais vous n'êtes pas seul à agir comme cela, et cela explique en partie la mort prochaine de notre système de santé. Vous l'aurez cherché. Personnellement, je m'en fous, je continuerai à gagner ma vie et à soigner des malades qui me font confiance et qui sont malheureusement trop nombreux pour mon temps disponible.

Dr Dominique Dupagne

Administrateur du Forum

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Yves_Jean (25 messages) Envoyer message email à: Yves_Jean Envoyer message privé à: Yves_Jean Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-10-03, 01:18  (GMT)
33. "RE: Accès direct au spécialiste"
Cher Docteur.
Votre message s'adresse à quel internaute ?
J'aimerais savoir si c'est ma prose qui vous a indisposé comme le Dr. Philippe à qui j'ai répondu, je ne m'étends pas sur son message, lisez le ainsi que ma réponse. Ce que j'ai écrit je l'ai vécu ainsi que mon épouse.Quand on ne connait pas les correspondants, on ne les traite pas de zèbre ou autre mots. C'est ça la netétiquette ?
J'ai été correct avec lui dans le premier message, je lui ai même écrit que des médecins de campagne comme lui il en faut encore, alors que les jeunes préfèrent rester en ville.

Salutations.

Yves-Jean

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Natalia (195 messages) Envoyer message email à: Natalia Envoyer message privé à: Natalia Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-10-03, 20:09  (GMT)
13. "RE: merci Mattei ..."
sans doute.
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

ml1 (347 messages) Envoyer message email à: ml1 Envoyer message privé à: ml1 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
05-10-03, 20:06  (GMT)
17. "RE: merci Mattei ..."
Bonjour Natalia
" si vous êtes satisfait par ce qui vous arrive ... "

Ce qui m’arrive en termes de maladie, non pas vraiment !

Bien, que résultant en grande part, d’une négligence (dans le diagnostic) d’un médecin, je n’appréhende pas tous les médecins et encore moins le système comme responsable. Car c’est aussi grâce à certains d’entre eux et grâce à celui-ci (le système de soins français) que je m’en sors pas trop mal. Car c’est bien grâce à cette liberté de choix que je peux me faire suivre dans l’un des hôpitaux les plus spécialisés dans le domaine et par des médecins qualifiés dans le domaine ; Je ne peux effectivement au vu de ce que je coûte à la sécurité sociale en termes de soins, de salaires (3 ans d’arrêt de travail, puis invalidité) etc, dénoncer le système.

C’était une MISE EN GARDE mon premier message, c’était où allons nous ?

Je vous rassure, je n’ai sorti aucune carte bancaire aux usa, c’est beaucoup plus complexe que cela.
; J’ai eu la chance de tomber sur un médecin référent qui a reconnu son incompétence face à ma pathologie et m’a simplifié la vie toutes l’année pour consulter les spécialistes dont je relevais et qu’il me fallait rencontrer tous les mois. Ce qu’il signifie qu’il signait en avance les accords. Sinon, c’est comme en Espagne, la lenteur administrative et dans mon cas c’est tout simplement impossible.
’ai trouvé intéressant de connaître le montant des soins qui m’était donné

Je suis désolée, nous n’avons pas le même vécu, j’ai 4 enfants, les urgences comme tout parent, je les ai fréquentées, cela a été du traumatisme crânien bénin à l’infection très grave. J’ai quelquefois attendu longtemps mais d’une manière générale ils savent gérer les priorités. Ils ont su parfaitement réagir face la méningite de l’un de mes enfants.


Cher Philippe,

" Je ne vois pas comment un patient peu savoir quel spécialiste consulter et quand. "

Je suis choquée par vos propos et pour utiliser le même vocabulaire que vous, vous prenez les patients pour " des cons ".
Ce sont des propos ultra corporatistes. Nous, patients, n’avons pas envie de perdre notre temps à aller voir un généraliste lorsque nous savons qu’il n’aura pas la compétence pour traiter un pb qui relève d’un spécialiste.
D’autre part, j’ai toujours fait suivre mes enfants lorsqu’ils étaient jeunes par des pédiatres, de la même manière que je me suis toujours fait suivre par un gynécologue Je revendique ce droit et je défends ces professions.
A un moment j’ai lu une réponse que vous faisiez à une intervenante qui avait des douleurs en forme d’étau au niveau des côtes (en gros), vous partagiez l’avis de son généraliste, stress etc. il y a 15 ans pour les mêmes symptômes et la même réponse du généraliste, j’ai perdu un temps énorme. S’il m’avait dit " je ne sais pas consulter un rhumato, c’est peut-être le stress mais mieux vaut vérifier ", la hernie discale au niveau dorsale aurait été découverte plus tôt et m’aurait évité bien des problèmes !. C’est l’un des seuls symptômes de la hernie dorsale cette compression au niveau du thorax ! Effectivement c’est souvent le stress mais...
Lorsqu’un de mes enfants rencontre un pb de dos, de genou etc, je vais voir le rhumato qui les connaît qui me connaît... Le tout est encore un pb de confiance ! Vous ne pouvez généraliser, chaque patient a une histoire, une pathologie singulière, une demande spécifique, une connaissance de son corps particulière.
Certains généralistes sont imbus de leur savoir, je les classe dans la catégorie " dangereux ". il faut savoir passer la main. Il faut aussi accepter que des patients intelligents cela existe dans le sens où ils peuvent savoir le moment où cela relève du généraliste ou du spécialiste
Aucun généraliste que j’ai pu rencontrer ne connaît le système de pompe à Liorésal que j’ai., Pourtant beaucoup prescrivent ce même médicament (souvent associé au dantrium) à des patients atteints de SEP sans même être au courant de ce nouveau procédé.

Vraiment je suis affligée de la piètre image que vous avez des patients, voir des internautes qui vous sollicitent..

En ce qui concerne ‘l'inefficacité et à la gabegie de ce système’, je vous trouve bien hargneux face à un système dont vous faîtes parti. Dans celui-ci, il y a des hommes et femmes emplies d’humanité qui nous accompagnent dans notre parcours de malade. Le terme ‘inefficacité’ est un peu hard, avez-vous pensé 2 secondes à toutes les personnes qui aujourd’hui dépendent de manière vitale de ce système ?

J’ai trouvé vos propos violents et ce n’est pas la première fois ! Il semble que quelquefois vous oubliez que ce sont souvent des malades qui s’expriment sur ces forums, un malade c’est une personne en souffrance....

J’ai envie de vous poser une question, pourquoi êtes vous sur ce forum en tant que modérateur ?

Cordialement
Mary

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

D_Dupagne (14037 messages) Envoyer message email à: D_Dupagne Envoyer message privé à: D_Dupagne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
05-10-03, 21:25  (GMT)
18. "RE: merci Mattei ..."
Bonjour Mary,

Philippe est sur ce forum parce que j'ai demandé son aide pour faire face au flot de question (merci aussi à Hélène au passage).

Il est modérateur, et même administrateur, car j'apprécie particulièrement son attitude générale, sa patience, et sa façon de répondre, très proche de la mienne.

Dans le message auquel je réponds, vous confirmez son impression initiale, c'est à dire la négation de son métier.

Aller systématiquement chez le pédiatre pour des enfants en bonne santé ou chez un ou une gynécologue médicale pour un renouvellement de pilule est une absurdité.

Personnellement, je suis plus philosophe que lui sur ce sujet. Je souris quand on me demande à Paris "si j'ai le droit de soigner les enfants". Je vois de nombreuses catastrophes liées à un accès direct au spécialiste. Ce dernier ne connaît en effet que sa spécialité et fait parfois des erreurs de diagnostic lorsqu'un problème ne relève pas de sa "branche". De plus, l'attente pour un RV peut aboutir à des retards graves.

Vous portez un jugement à partir de votre histoire personnelle : une erreur de diagnostic par un généraliste, qui a influencé votre jugement ultérieur.

Croyez bien que je n'ai rien contre les spécialistes, mais il est infiniment plus logique face à un problème nouveau et sans diagnostic évident de consulter un généraliste, à condition qu'il soit bon bien sûr, ce qui est une autre histoire.

A Paris encore, laboratoire de toutes les folies, on constate une sous-spécialisation : Dermato-pédiatre, Gastro-pédiatre, Gériatre, Psychogériatre... Cela devient compliqué.

Dr Dominique Dupagne

Administrateur du Forum

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

ml1 (347 messages) Envoyer message email à: ml1 Envoyer message privé à: ml1 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
06-10-03, 00:21  (GMT)
19. "RE: merci Mattei ..."
Cher Dominique Dupagne,


" vous confirmez son impression initiale, c’est-à-dire la négation de son métier. "
Il joue, vous jouez dans la parano ?

Vous avez en tant que médecin généraliste une approche, nous pouvons en tant que patient en avoir une autre, nous en avons le droit !

De plus, en tant que femme je suis attachée à la spécificité du gynécologue qui ne se réduit pas à la délivrance d’une plaquette de pilule.
Nous ne sommes peut-être pas de la même génération, mais lorsque que mes enfants sont nés, nous avions un pédiatre et une femme était suivie par un gynéco ;

Je vous en prie, ce n’est pas très correct de faire des liens avec mon histoire perso. De plus vous la connaissez et vous savez très bien que si j’en veux à quelqu’un ce n’est pas à ce pauvre généraliste que j’ai rencontré 2 fois dans ma vie. C’est un peu de la psy facile, de bon marché qui ne peut être considéré comme un argument ! Mes aînés ont plus de 25 ans, mon pb de santé remonte à 8 ans... C’était à titre d’exemple sur une réponse faite par Philippe.

Je dis que nous sommes capable de savoir lorsqu’il faut passer par le généraliste ou le spécialiste.
Je dis que ce choix ne vous appartient pas seulement, il n’y a pas que vous, qui savez.
J’ose dire aussi que c’est à vous médecins généralistes de former les patients à ce savoir, cette connaissance de soi, de son corps, etc qui nous permet de consulter un spécialiste à bon escient !

Maintenant si vous préférez le traiter de manière perso, allons-y : Nous avons un médecin généraliste, il a l’immense talent de connaître son champ de compétence, ce qui pour moi est une chance. Lorsqu’il doute face un pb (que je perçois sans relation avec ma pathologie), il me demande d’en informer les médecins hospitaliers qui me suivent, etc.


Avons-nous la liberté de choisir qui nous soigne et à quel moment ? Considérez vous que nous sommes trop ignorants pour cela ?


Ce qui est étonnant c’est la fin de votre message
" Croyez bien que je n'ai rien contre les spécialistes, mais il est infiniment plus logique face à un problème nouveau et sans diagnostic évident de consulter un généraliste ". C’est sans doute la nuance qu’il manquait dans le message de Philippe ! Qui peut aller contre cette évidence ?

Je ne Vous ai pas demandé pourquoi vous aviez fait appel à Philippe, je lui ai demandé pourquoi il était modérateur, c’est à dire SES motivations ! A ce propos, pourquoi c'est vous qui me répondez?

Je remercie moi aussi au passage, Hélène dont j’apprécie la modération et l’humanité qu’elle dégage.

Je ne pourrai poursuivre cette discussion car je suis actuellement absente, j’étais exceptionnellement chez moi ce we. De toute façon, c’est comme si nous parlions des langues différentes, je trouve cela regrettable.

Amicalement
Mary

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

D_Dupagne (14037 messages) Envoyer message email à: D_Dupagne Envoyer message privé à: D_Dupagne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
06-10-03, 08:33  (GMT)
20. "RE: merci Mattei ..."
Bonjour Mary,

>Je dis que nous sommes capable de savoir lorsqu’il faut passer
>par le généraliste ou le spécialiste.

Vous, peut-être, pour la majorité des gens, ce n'est pas le cas.

>Ce qui est étonnant c’est la fin de votre message
> " Croyez bien que je n'ai rien contre les spécialistes,
>mais il est infiniment plus logique face à un problème
>nouveau et sans diagnostic évident de consulter un généraliste ".
>C’est sans doute la nuance qu’il manquait dans le message
>de Philippe ! Qui peut aller contre cette évidence ?

Si nous sommes tous d'accord la dessus, alors tout va bien.

>Je ne Vous ai pas demandé pourquoi vous aviez fait appel
>à Philippe, je lui ai demandé pourquoi il était modérateur,

Le statut de modérateur est accordé par l'administrateur. C'est moi qui lui ai suggéré et non lui qui me l'a demandé.

>c’est à dire SES motivations !

Il en a parlé ici :
http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID22/61.html notamment dans les messages 2 et 45.

>A ce propos, pourquoi
>c'est vous qui me répondez?

Solidarité masculino-confraternelle Comme vous le faites aussi souvent dans des circonstances proches

>Je ne pourrai poursuivre cette discussion car je suis actuellement absente,
>j’étais exceptionnellement chez moi ce we. De toute façon, c’est
>comme si nous parlions des langues différentes, je trouve cela
>regrettable.

Mais non, il suffit d'écouter l'autre. A bientôt.

Dr Dominique Dupagne

Administrateur du Forum

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Ln2 (2466 messages) Envoyer message email à: Ln2 Envoyer message privé à: Ln2 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
06-10-03, 10:53  (GMT)
21. "RE: merci Mattei ..."
Bonjour à tous,

J'ai l'impression qu'une fois de plus tout le monde est d'accord au fond, et que c'est l'austérité du langage écrit qui nous joue des tours...
Allez, une deuxième couche de solidarité objectivo-confraternelle pour la route .

Amitiés,
Hélène.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
06-10-03, 12:40  (GMT)
22. "RE: merci Mattei ..."
Modifié le 07-10-03 à 11:31  (GMT)

Bonjour,
Il est très difficile de répondre à votre message. C'est dû au fait que vous répondez non seulement sur le contenu (rôle du médecin généraliste), mais aussi sur le style de la réponse. Vous me rappelez ma femme quand on se dispute (rarement heureusement) et qu'à court d'arguments, elle me dit "Ce n'est pas la peine de parler si fort !". Vous vous retrouvez embarqué dans une dialogue du genre "C'est pas vrai ! Mais, si ! Mais non !" Et si je veux rester sur le sujet initial, elle reprend "Tu parles encore trop fort !". Imparable !!

Alors, ici, puisque c'est du texte, je ne répondrais que sur le rôle du médecin généraliste. Ça évitera une polémique stérile et inutile.


Alors, voilà ! Vous devez regarder la télé comme tout le monde et vous savez peut-être (si vous vous êtes penchée sur le problème) programmer le magnétoscope. Mais, vous ne savez certainement pas comment votre télé fonctionne vraiment. Quand l'écran devient désespéremment noir, vous l'amenez à votre réparateur télé. Lui seul peut vous dire si cette panne vient de l'écran, de l'alimentation ou d'autre chose. Ce n'est pas vous faire injure, c'est son métier, pas le votre. Vous pouvez vous y connaître un peu, trouver avec un peu de jugeotte, mais il y a une chance non négligeable que vous vous trompiez.

Je travaille à la campagne et j'ai la chance de faire de la médecine générale comme je l'aime. C'est à dire suivre la santé des gens dans sa globalité, physique, psychique et sociale. J'ai des dossiers qui ont été ouverts en 1956 (installation de mon prédécesseur). Je suis médecin référent, c'est à dire que je fais signer un contrat au patient indiquant que je suis son médecin généraliste et je lui demande de passer par moi quand il a une demande de soins. En échange, je leur fais un projet de soins annuel et m'engage à diverses choses ayant pour but une meilleure qualité de leur suivi.

La plupart des femmes se font suivre par leur gynéco, mais je veux avoir le résultat des examens. Si quelqu'un vient me demander d'aller voir un spécialiste, je l'examine, discute avec lui et le dirige vers le spécialiste adHoc. Je lui fais une lettre décrivant au spécialiste ce qui l'intéresse pour soigner cette personne et j'exige d'avoir un retour. Et il n'y a que moi qui peut savoir si le traitement donné par le spécialiste n'a pas déjà été essayé sous une autre forme, s'il est compatible avec les autres pathologies de mon patient ou sa façon de vivre. J'ai compris depuis longtemps que mon avis "docte" n'est pas parole d'évangile et j'envoie souvent des gens voir des spécialistes alors que je sais qu'ils n'amèneront rien de plus à ce patient. Parfois je me trompre, parfois le spécialiste se trompe.
A la différence du spécialiste (qui se trouve chez moi au moins à trente kilomètre), je suis toujours disponible (ou mon associé) pour revoir les gens si l'évolution n'est pas conforme à ce que j'avais dit et expliqué. Si le patient est allé directement voir le spécialiste, je me retrouve devant un problème dont je ne connais pas les tenants et il faut que j'intervienne dans une histoire de soins que je ne connais pas. C'est délicat et source de perte de temps infini. Les patients n'ont pas les mots et la culture pour décrire ce qui s'est passé, pas plus que vous n'avez les mots pour décrire un phénomène physique quantique ou astrologique.

Je suis fier de mon savoir. J'ai fait huit ans d'études et depuis presque vingt ans je me forme régulièrement, lit à peu près une heure de documentation par jour et passe au moins cinq week end par an en "formation".
Alors, je suis désolé, j'en sais plus que vous sur ce qui est bon pour vous. Mais je ne sais pas tout et je suis prèt à discuter. Je suis très content de rendre service sur ces forums en calmant quelques angoisses à droite et à gauche. J'en apprends aussi beaucoup en vérifiant si mes souvenirs et mes connaissances sont à jour et en me rendant compte par les messages des questionnements et des désirs des patients. Il est certain qu'ayant pondu 800 messages en trois mois, il m'est certainement arrivé de dire des bêtises, mais mes collègues sont là pour me reprendre et corriger.

Pour résumer ma conception de la médecine générale est :
- spécialiste du soin primaire (donc passage par le généraliste pour les soins secondaires)
- spécialiste du suivi global du patient
- évaluations régulières de mes connaissances médicales
- formation guidée par l'évaluation.
- paiement par capitation (un forfait par patient désireux de faire un bout de chemin avec moi)

Inutile de vous dire que beaucoup de mes collègues ne sont pas d'accord avec moi et qu'ils ont des arguments très recevables.
Si vous voulez en discuter, pas de problème si vous laissez tomber les polémiques sur ma supposée "violence" scriptale.

Philippe, médecin à la campagne et très content de l'être

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

ml1 (347 messages) Envoyer message email à: ml1 Envoyer message privé à: ml1 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
18-10-03, 16:19  (GMT)
24. "RE: merci Mattei ..."
Bonjour Philippe,
Comme je l'écrivais le 4/10 "Je ne pourrai poursuivre cette discussion car je suis actuellement absente, j’étais exceptionnellement chez moi ce we. "
En fait, j'étais, suis hospitalisée. J'ai une perm exeptionnelle today,mais je dois rester le plus possible allongée;
Je reviendrai sur vos lignes lorsque cela ira ira mieux. Nous ne parlions pas tout à fait de la même chose.
Un we, j'ai fait la rencontre d'une jeune interne en médecine générale qui était de garde. Nous avons longuement discutté sur ce thème.
Juste pour vous signifier que je n'ai ni voulu fuire la discussion, ni la clore, etc
Donc à bientôt , je suis trop épuisée pour écrire surtout, j'ai envie de profiter de ma famille.
Amicalement
Mary

Ps A Isabelle:
Si vous lisez encore les forums, je n'arrive plus à vous joindre sur votre adresse je suis en perm de 14h à 21h.
Pas mal de galères encore!
Amitiés

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
18-10-03, 17:42  (GMT)
25. "RE: merci Mattei ..."
Bonjour,

J'espère que vous irez mieux quand vous lirez ce message.
Prompt rétablissement.
A bientôt.

Philippe, médecin à la campagne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Yves_Jean (25 messages) Envoyer message email à: Yves_Jean Envoyer message privé à: Yves_Jean Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
18-10-03, 19:46  (GMT)
28. "RE: merci Mattei ..."
Bonjour Mary.
Je viens de répondre au Dr. Philippe, un peu dans votre style, je pense comme vous que certains généralistes ont surtout peur de perdre leurs patients s'ils vont chez les généralistes. Ils sont complètement ignares pour soigner la douleur. Je vais être opéré d'un spondylolisthésis de L4-L5, et je sais qu'après l'opération, j'aurai une pompe à morphine pour m'aider a supporter la douleur.

@ +
Y-J

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
19-10-03, 16:27  (GMT)
30. "RE: merci Mattei ..."
>Bonjour Mary.
>Je viens de répondre au Dr. Philippe, un peu dans votre
>style, je pense comme vous que certains généralistes ont surtout
>peur de perdre leurs patients s'ils vont chez les généralistes.
>Ils sont complètement ignares pour soigner la douleur.

Mon cher Yves_Jean, si vous y connaissiez quelque chose, vous la fermeriez. Ce sont des généralistes qui sont à la base des soins palliatifs en France et de la prise en compte de la douleur. Les "spécialistes" m'ont fait tous les cours à la Fac et je n'ai eu AUCUN cours sur la douleur. C'est un généraliste qui m'a appris que l'on pouvait soulager simplement les gens.

Nous avons déjà trop de patients pour avoir le temps de s'occuper de zèbres comme vous, qui savez déjà tout, ne comprenez pas que nous avons besoin de temps pour vous soigner et que vous n'êtes pas une juxtaposition d'organes différents.

Philippe, médecin à la campagne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Yves_Jean (25 messages) Envoyer message email à: Yves_Jean Envoyer message privé à: Yves_Jean Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
19-10-03, 22:03  (GMT)
31. "RE: merci Mattei ..."
Bonjour Philippe.

Vous ne me connaissez pas, et quoi que vous pensiez je crois avoir une certaine connaissance des malades vous allez comprendre par la suite. Je suis un peu long, mais ça vaut le détour.
Je vous trouve bien arrogant dans votre réponse, " je dois la fermer, " dites- vous, un forum, c'est bien pour exprimer sa pensée du moment que l'on reste correct, ce n'est pas pour cela que je suis un "Zèbre". (Tournez 3 fois votre plume dans l'encrier avant d'écrire).
J'ai 78 ans, avec mon épouse nous avons élevé 4 enfants dont une trisomique 21. Nous n'avons jamais couru systématiquement chez les spécialistes.
Mon épouse a accouché la 4e fois dans une clinique importate à Argenteuil. A la naissance, les médecins, les sages-femmes sont venu regarder le bébé sous toutes les faces et ne nous ont rien dit, eux ils savaient !! Le médecin de famille qui nous suivait n'a rien dit non plus quand nous lui avons fait remarquer que notre fille avait du retard, "vous verrez, ça s'arrangera vers 6 ans" la bonne blague !! à 3 ans elle ne marchait pas encore.
Nous étions, entre temps, partis en Anjou pour mon travail, et le géné que nous consultions n'a rien dit non plus. Des amis nous ont conseillé de voir un pédiâtre qui a de suite vu de quoi il s'agissait. Notre fille a fait l'objet d'un des 1er cariotypes fait à Angers ce qui a confirmé le diagnostic du pédiâtre. (1967)
Etant de retour dans la RP( 1970) mon épouse a eu une maladie de Hotchquing. Elle avait des oedèmes de la face au lever, notre géné étant en congé, nous en avons consulté un autre qui nous a envoyé chez un alergologue, qui changeait le traitement tous les 8 jours sans succès. Voyant que rien ne s'améliorait, nous avons revu notre médecin habituel qui a pensé à un pb de thiroïde et nous a envoyés à Cochin voir le Pr. B. Les médecins voulaient hospitaliser ma femme aussitôt, mais elle est entrée 2 jours après et après un mois d'examens, une bioptie et une lymphographie ils ont trouvé la cause du mal. Elle a eu droit à la chimio, et à de la radiothérapie. Sur les radios des poumons, ont voyait une multitude de ganglions. Elle est restée à Cochin 6 mois, puis a été en clinique, puis est rentrée à la maison, elle allait 2 fois par semaine à Cochin pour sa chimio. Enfin elle s'en est tiré, elle avait 40 ans.
Il y a environ 3 ans, depuis plusieurs mois ma femme se plaignait d'essouflements, elle ne pouvait pas marcher sans s'arrêter tous les 50 m, notre géné (encore un autre, nous étions reparti en province) ne nous a pas prescrit de spésialiste. C'est un ami qui avait des pb respiratoires qui nous a indiqué son pneumologue. Après 6 mois de traitement, il a mis mon épouse sous oxygène, d'abord la nuit. Je vous précise qu'à chaque visite nous avons demandé un courrier pour le généraliste afin qu'il soit au courant des évènements. J'ai soigné mon épouse pendant 2 ans 1/2 elle a eu plusieurs fois des évanouissements, je l'ai à chaque fois rattrapée en augmentant le débit d'oxygène qui est passé de 3l/Mn la nuit à 6l/Mn en continu. Au mois de juillet 02, un matin, elle s'est étalé dans le couloir, le sang pissait de son nez et elle ralait, ayant du mal à respirer, j'ai réagi aussitôt, augmentation l'oxigène, coalgan pour stoper les seignements du nez provoqués par la monture des lunettes ( elle était sous sintron depuis 4 ans, suite à une Phlébite) j'ai appelé les pompiers pour la remettre au lit (95k), et le médecin le plus proche, (notre habituel étant en congé). Celui-ci lui a conseillé de se faire hospitaliser, ce qu'elle a refusé. 2 jours après, elle s'est rendu compte que c'était préférable, elle a bien fait, elle est partie dans le service du pneumo qui la suivait. Les analyses ont permis de voir chez elle une anémie sévère sans doute à l'origine de sa chute , en 2 semaines elle a eu 2 transfusions (2 X 2 poches) puis elle est rentrée à la maison avec un traitement de plus pour manque de fer. Le dim 29 déc, nous avons fait un repas de famille, tout semblait bien aller. Le lundi, ayant mal au ventre notre médecin habituel est venu et l'a soignée pour une gastro. Mardi matin elle s'est réveillée après une mauvaise nuit, elle avait froid et tremblait comme une feuille, elle ne voulait pas revoir le médecin, à qui j'ai quand même demandé de venir à 14 heures. Après auscultation, il lui a trouvé un peu d'infection au niveau d'un poumon et a ordonné 1 antibio. Le matin elle n'a pas pu prendre sa douche avec l'infirmière.
Le soir elle est allée aux WC et j'ai dû intervenir comme pour un bébé et lui faire une toilette, ensuite je l'ai accompagnée à son lit sur lequel elle s'est effondrée en ayant les mêmes symptomes qu'en juillet, étouffements et râles. J'ai aussitôt passé l'oxygène à 12 L/Mn et appelé le SAMU. Ils sont arrivé rapidement, à 20 heures ils étaient là. L'urgentiste m'a dit que j'avais eu le bon réflexe, avec sa collègue ils ont pratiquez aux premiers examens et puis l'ont dirigée sur l'hôpital où elle avait été soignée en juillet. Ils sont partis à 21 heures me disant qu'il était inutile d'aller avec eux, je devais téléphoner à 23 heures pour demander des nouvelles. Elle reposait et tout semblait aller. Le lendememain 1 janv quand j'ai appelé à 9 heures 30, l'infirmière m'a passé l'interne de service qui m'a annoncé qu'elle s'était éteinte sans souffrir à 9 heures.
J'ai la consiance tranquile, ma chère épouse ne m'a pas claquée entre les mains, j'ai fait le maximum pour la sauver, sinon, je crois que j'aurais culpabilisé.

Je m'excuse d'avoir été aussi long, je veux vous montrer qu'à l'inverse de votre jugement, je peux parler, je ne suis pas un hurluberlu ou un zèbre, je crois en avoir assez vu pour savoir comment ça se passe.
Actuellement, étant seul, je peux m'occuper de moi qui souffre du dos depuis 2 ans 1/2, j'explique mon cas sur le forum spondylo… je ne vais pas me répéter. Vous verrez que comme beaucoup j'ai été l'objet de soins par mon généraliste qui m'a envoyé à un rumato qui n'a pas fait mieux et c'est un ami qui a eu des pb plus graves que moi qui m'a aiguillé vers le spécialiste qui l'a réparé.
Si je vais chez un de ces praticiens, je leur demande à chaque fois un courrier pour mon médecin de ville afin qu'il soit au courant et si l'un d'eux me donne quelque chose qui ne me convient pas je vois avec lui les changements à effectuer, ce que j'ai fait dernièrement, on a remplacé 2 médicaments par 1 et supprimé 1 autre. ( petits pb cardio).

Sans rancune, je vous salut.

Yves Jean

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
20-10-03, 11:21  (GMT)
32. "RE: merci Mattei ..."
Bonjour

>Je vous trouve bien arrogant dans votre réponse, " je dois
>la fermer, " dites- vous, un forum, c'est bien pour
>exprimer sa pensée du moment que l'on reste correct, ce
>n'est pas pour cela que je suis un "Zèbre".

Vous devez bien comprendre que si vous nous traitez d'"ignares", je ne vais pas vous faire une bise sur les deux joues.

Philippe, médecin à la campagne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Yves_jean (VNI) (1 messages) Voir addresse IP de cet auteur
21-10-03, 18:40  (GMT)
34. "RE: merci Mattei ..."
Bonjour cher Docteur Philippe.
Vous me reprochez d'avoir utilisŽ le mot "ignare" .Quand je relis vos messages, o vous dites vous mme qu'ˆ la fac vous n'avez pas eu de cours sur la douleur, vous confirmez ma pensŽe, vous ne pouvez pas la soigner.( Vos dires, je les ai entendus dans une Žmission mŽdicale o l'intervenant regrettait qu'il en soit ainsi). Alors, au lieu d'essayer contramal, viox, doliprane etcÉ pourquoi ne pas envoyer vos patients chez le spŽcialiste ? Le mois prochain je dois tre opŽrŽ d'un spondyloÉ lors de la consultation de l'anesthŽsiste, ce dernier m'a expliquŽ qu'aprs l'opŽration je serai sous morphine.
Vous avez la chance d'avoir rencontrer un confrre qui vous ˆ enseignŽ comment traiter la douleur, mais combien de mŽdecins ont eu votre chance. De ce point de vue, vous tes l'exception qui confirmr la rŽgle.
Je vous ferais remarquer que la fin du message en question ne vous masacre pas bien au contraire.
Vous ne faites pas rŽfŽrence au message o je parle de tout ce que j'ai subi, et je n'ai pas tout mis. En principe, je vais chez mon spŽcialiste et si je vois ou que j'ai l'impression qu'il n'arrive pas ˆ me dŽpanner, lˆ je vais chez le spŽcialiste comme ce dŽbut de mois pour une otite.
Allez sans rancune et bonne continuation.
Y-J
PS :Quand vous rŽpondez ˆ un message, soyez gentil de mettre le nom du destinataire la rŽponse n'est pas toujours sur la mme page que le texte original.
Quand je commence, j'Žcris cher docteur Philippe, les autres internautes savent ˆ qui je m'adresse. Salut.
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Yves_Jean (VNI) (1 messages) Voir addresse IP de cet auteur
23-10-03, 10:21  (GMT)
35. "RE: merci Mattei ..."
Bonjour docteur Philippe.
Je pensais avoir le plaisir de lire votre prose en rŽponse ˆ mon dernier message.
Je voulais aujourd'hui apportŽ une petite prŽcision au sujet de l'emploi du mot "ignares", relisez bien lentement ce message, vous constaterez que j'Žcris "certains" et non pas "tous". Je regrette que vous l'ayez pris pour vous. Vous tes seul juge en la matire. Mille excuse si je vous ai froissŽ, quand aux bises sur les 2 joues, je n'y comptais pas !
Salutations.
Y-J
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Yves_Jean (25 messages) Envoyer message email à: Yves_Jean Envoyer message privé à: Yves_Jean Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
19-11-03, 01:31  (GMT)
36. "RE: merci Mattei ..."

Bonjour à tous :
Rectification de mon message du 18/10/03.
Il faut lire: je pense comme vous que certains généralistes ont surtout peur de perdre leurs patients s'ils vont chez les spécialistes.

Le doc Philippe n'a pas apprécié ce message il n'a pas aimé le mot ignare attribué à certains médecins et non à tous les médecins.

Yves Jean

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Yves_Jean (25 messages) Envoyer message email à: Yves_Jean Envoyer message privé à: Yves_Jean Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
18-10-03, 18:08  (GMT)
26. "RE: merci Mattei ..."
Réponse à ml1
Je suis d'accord avec vous pour la médecine à 2 vitesses, j'en fais les frais, ma mutuelle ne prend pas en charge les dépassements d'honoraires. Pour le prix de journée, il faut bien voir que tout augment, la bouffe comme le salaire et les charges des employés non médicaux qui assure le nettoyage des locaux, font les toilettes etc… Si nous voulons être remboursés intégralement il faut bien accepter l'augmentation de notre cotisation, autrement les mutuelles feront faillite. Si la sécu avait été mieux gérée, peut-être n'en serions nous pas là. Si certains n'abusaient pas des arrêts de travail de complaisance, (J'en ai connu un, il était en maladie et il faisait de la peinture au noir, c'est un cas), et si au lieu de remplacer les écrans d'ordinateurs à tube par des écrans plats, ériger des beaux immeubles pour loger tout ce personnel, si la recherche des fraudeurs était faite sérieusement, il y aurait des économies à faire. Je reviens au prix de journée, si vous êtes malade chez vous, seule et que vous ayez à payer une aide familiale je pense que vous en aurez pour plus cher. Sur un autre forum de ce site il y a des canadiens qui s'expriment sur la sécu, ils nous disent de bien la défendre. Matéi et la sécu reproche au vieux dont je fais partie de prendre trop de médicaments; pour ma part, j'ai eu une trhombose à un oeil, je dois prendre 2 comprimés par jour pour éviter que l'autre oeuil ait le même problème. Je prends 2 médicaments pour des vertiges de Ménière, j'ai réussi à réduire le premier 2 fois par jour, l'autre de 3 fois je suis passé à 2, et si j'ai une crise, je passe pendant 2 jours à 5ar jour et je reviens à 2 progressivement. J'ai aussi des pb cardiaques, de 4 médicaments je suis passé à 2 avec l'accord de mon toubib, par contre je me suis acheté un tensiomètre pour surveiller ma tension. Quand je renouvelle mon ordonnance, je ne prends que ce qui me manque, et non pas toute l'ordonnance, je n'ai pas d'armoire pleine à craquer de spécialités inemployées. L'homéopathie est une médecine douce peu chère, ma femme en a fait usage et s'en trouvait bien, pourquoi ne plus la rembourser ? Maintenant c'est la médecine à 3 vitesses :
Primo, on a les moyens, on peu se soigner,
Deusio, on a des moyens limités, on ne peux se faire opérer par des chis qui connaissent bien leur travail et donc moins de risque de pb.
Tercio, on est smicar et là on a les soins gratuits, et on met les mutuelles à contribution pour financer l'affaire. C'est la solidarité, un bien grand mot ! on a vu l'été dernier ce que c'est ! Je vis seul, la semaine passée, j'ai laissé mes volets fermés une journée, mes voisins ne se sont pas inquiété pour autant, surtout que je les préviens quand je m'absente pour plusieurs jours.
Si le genre humain doit vivre plus longtemps, ça va coûter cher.
C'est pas fini, je prends un comprimé par jour pour un pb de goutte.
C'est pas marrant de viellir, mais je me console en pensant qu'il y a plus malheureux que moi.
J'ai travaillé dur, à une certaine période, en 1955, je faisais 70 heures par semaine en déplacement, un WE de repos chez moi par mois. En France, on est un pays d'assistés, les gens ne parlent que de leur droits mais jamais de leurs devoirs. C'est bien beau de donner la protection médicale aux défavorisés, mais il faut bien que les favorisés payent pour eux. Aujourd'hui on nous annonce une hausse du prix du gasoil, là, tout le monde va payer. Je ne pense pas à gauche, c'est comme çà, mais ça ne m'empêche pas de dire qu'il fallait attendre pour baisser les impôts. Gaston Deffere a mis la décentralisation en route, c'est pas la droite que je sache, n'empêche que les conseils généraux nous font de beaux collèges et que je trouve normal que le personnel d'entretien de ces bâtiments soient sous la direction des responsable de ces bâtiments au lieu de dépendre d'une administration très lourde comme le Mamouth de l'éducation nationale. Il est évident qu'ils doivent garder leurs statuts d'employés de l'ètat au même titre que les personnels des mairie ou des services départementaux.
Je m'arrête, et vous souhaite un meilleur moral.
Y-J
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


Fermer | Archiver | Effacer

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Rechercher sur le site Atoute.org: