Forum Médical

Attention : cette plate-forme de forum est en lecture seule. Pour participer aux discussions, rendez vous sur la nouvelle plate-forme
Page d'accueil du site
NANMEO !

"Malaise et ras-le-bol"

Envoyer ce sujet à un(e) ami(e)
Format d'impression
Mettre en signet (membres seulement)
 
Précédente | Suivante 
Accueil Général des Forums
Forum : Coups de gueule, coups de coeur (Protected)
Message d'origine

Yves Adenis-Lamarre (VNI) (1 messages) Voir addresse IP de cet auteur
01-01-02, 19:32  (GMT)
"Malaise et ras-le-bol"
Bonne année à tous pour 2002.

(...) La SS pense qu'il n'existe qu'une bande d'excités au sein d'une population médicale silencieuse à cent lieux de toute revendication. Elle se trompe profondément, le malaise est immense.

Au moment du réveillon, la discussion est bien évidemment partie sur le sujet, et du plus silencieux, généraliste ou spécialiste, au plus virulent, le sentiment est le même :un ras le bol le plus total. Pas de la médecine; pas du vrai serment d'Hippocrate; pas des vraies urgences. Un ras le bol de la servitude, de
l'esclavage qui nous est imposé au motif du serment d'Hippocrate.

Le pouvoir distribue les 35 heures, quand les médecins doivent répondre de 8 h le matin à 20 heures chaque jour de la semaine, jusqu'au samedi midi. Honte aux journalistes qui accusent les 90% de médecins qui ne sont ni de garde ni réquisitionnés de ne pas répondre à leurs patients un soir de réveillon et de surcharger ainsi le service public.

Le pouvoir distribue les retraites : quand les médecins actuels pourront prendre la leur, et avec combien pour vivre?

Le pouvoir distribue les congés payés, combien de médecins ne peuvent se faire remplacer pour y avoir droit?

L'informatisation est imposé aux médecins, c'est une lourde charge pour les médecins, et beaucoup ont du mal à s'adapter. Quelle aide ont-ils reçu? une prime payée avec de l'argent volé quelques mois plutôt aux médecins et une aide perenne ridicule et humiliante. Qu'on ne s'étonne pas alors que de la résistance active et passive s'installe!

Ras le bol d'être confronté à des exigences personnelles quotidiennes qualifié d'urgence par leurs auteurs, plus urgence de convenance que rarement médicale ; exigences accompagnées d'insultes, de manque de savoir vivre, de manque de respect au motif qu'ils "payent", alors qu'ils ne payent rien, c'est la société qui paye à leur place. Hier j'ai été appelé par une
patiente "mourante" qui ne pouvait se déplacer; arrivé chez elle une heure plus tard, un peu plus tôt que ce que j'avais prévu, c'est la voisine qui était chargé de me dire qu'elle était partie faire ses courses et me demandait si je pouvais l'attendre!

Les médecins ont été augmentés substantiellement pour les visites d'urgence, et sur la liste fulmedico, des médecins se plaignent de ne pas en faire beaucoup car ayant le sens de l'urgence et de l'honnêteté.
A-t-on fait des statistiques sur les motifs des dépenses de cette VMU? c'est pourtant le rôle de la SS.
Je peux dire que certains médecins profitent de cette nouvelle disposition pour faire payer VMU à ces urgences de convenance, aux frais de la SS, et que les patients n'en ont rien à foutre dans la mesure où ils sont remboursés! Vous
allez me dire que ce n'est pas bien de la part des médecins, mais de la part
des patients?
Une prise de responsabilité, ça se paye, pas sur des actesd'exception, mais sur les actes de tous les jours.

Ras le bol aussi de servir de poubelle de tout ce que la société ne sait pas gérer. On exige du médecin un certificat médical pour justifier une absence d'enfant absent en toute illégalité; il faut se battre à chaque fois contre une administration qui fait localement ses propres lois!

L'assistante sociale qui renvoie le patient au médecin quand elle ne sait pas trouver une solution qui est pourtant de son ressort; il est vrai que face aux exigences des patients, c'est plus facile.

Les agents de la SS qui font souvent de même!

Les conflits patron-salariés n'épargnent pas non plus les médecins,les arrêts de travail frauduleusement extorqués aus médecins lors de la dernière grève des gendarmes en sont une éclatante démonstration!

Quand on ne sait pas faire, quand on veut quelque chose, la solution de facilité est devenue le médecin : sur son front, on peut lire "tête de con". Même l'état ne paye plus ce qu'il doit à la SS, et puise dans les caisses pour financer ce qu'il offre en période pré-électorale prolongée.

La santé coûte cher, l'informatisation est nécessaire pour diminuer les coûts de fonctionnement de la SS : la poubelle médicale paiera l'outil qu'on lui impose. Sans doute, les médecins pourraient développer l'informatique à leur avantage; mais les médecins ne sont pas informaticiens. Un seul exemple, les bases de données médicamenteuses qui sont un outil indispensable pour diminuer coût et iatrogénie : je considère la base que je possède est inutilisable sur le plan sécurité à 50%, et quand on sait qu'on va vers un 0% de droit à l'erreur, cela veut dire que sur le plan sécurité ma base informatisée est en réalité inutilisable à 100%.

Le ministre de la santé, l'AFSSaPS sont au courant des problèmes, mais font la sourde oreille : le médecin-poubelle fera avec. Quand à la réduction de coût, l'ergonomie est telle, la prescription en DCI étant bridée par l'industrie pharmaceutique, il faut vraiment vouloir faire plaisir sans contrepartie à la SS pour se lancer dans la couse à l'économie.

Alors oui, le malaise est grand, et il monte de plus en plus.

Il y a quelques années je disais à un patient ayant la trentaine : cette année, vous avez consulté 10 fois; que préférez-vous : continuer avec le système actuel de remboursement à 100%, ou bien me payer 10 Fr à chaque consultation, et payer 100 Fr de moins de cotisations sociales?
Il me dit : mais ça revient au même; puis après un temps de réflexion : si je consulte moins, je commence à gagner de l'argent. Et oui, ce n'était pas un cheminot, mais un chauffeur routier.

Yves Adenis-Lamarre

Message posté sur la liste fulmedico, reproduit avec l'autorisation de son auteur.
http://fr.groups.yahoo.com/group/Fulmedico2000/

  Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


  Liste des réponses à ce message

  Sujet     Auteur     Posté le:     ID  
 RE: Malaise et ras-le-bol JJG (VNI) 03-01-02 1
   RE: Malaise et ras-le-bol yoyotte (VNI) 01-04-02 2
   RE: Malaise et ras-le-bol AURELIE (VNI) 26-04-02 4
 RE: Malaise et ras-le-bol outremer (VNI) 09-04-02 3

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Texte des réponses

JJG (VNI) (1 messages) Voir addresse IP de cet auteur
03-01-02, 22:52  (GMT)
1. "RE: Malaise et ras-le-bol"
Voila une remarquable analyse. Je partage tout à fait votre point de vue.
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

yoyotte (VNI) (1 messages) Voir addresse IP de cet auteur
01-04-02, 19:22  (GMT)
2. "RE: Malaise et ras-le-bol"
Je partage "à bloc" votre RAS-LE-BOL ! Y'en a marre d'être pris pour des imbéciles !
De mon côté, je balance mon ras-le-bol également sur le net.
Lucien.
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

AURELIE (VNI) (1 messages) Voir addresse IP de cet auteur
26-04-02, 14:22  (GMT)
4. "RE: Malaise et ras-le-bol"
Les gendarmes ne doivent pas ce laisser abattre par des indélinquants, moi dés possible je part a l'armée pour être gendarmes
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

outremer (VNI) (1 messages) Voir addresse IP de cet auteur
09-04-02, 22:51  (GMT)
3. "RE: Malaise et ras-le-bol"
Mon cher ami,

voilà une illustration de plus du grand malaise qui nous submerge...
Je voudrais te faire quelques observations au sujet du mouvement qui
a commencé en novembre dernier.

Je me présente : médecin généraliste installé depuis 1982 après 4 ans
d'internat, je suis en Martinique depuis plus de 10 ans. Après 10 ans
à faire des visites de complaisance en Alsace, j'ai tout plaqué et me
suis installé en Martinique. Il faut bien reconnaître que ma qualité
de vie y a augmenté d'un sacré coup !
Cependant, il m'est apparu que le fond du problème restait le même :
-frustration de faire des gardes stressantes considérées comme moralement
obligatoires (le serment d'Hippocrate) mais pas rémunérées et sans repos
compensateur indemnisé.
-irritation de plus en plus forte d'être contraint par la sécu de faire
son travail mais à mes frais.
-signature des conventions successives et autres avenants par un syndicat
minoritaire et très forte pression de la sécu pour faire signer chaque
praticien isolément en lui mettant le couteau sur la gorge : tu signes
ou bien tu es déconventionné et tes patients ne seront plus remboursés.

Après plus de 20 ans de médecine "libérale", et le corrolaire d'augmen-tation des charges que tu sais je me suis progressivement aigri dans mon
coin comme beaucoups de confrères (peut-être comme la plupart des confrères
outremer et en métropole).

Alors qu'est-ce qui a mis le feu aux poudres ? A mon sens j'y vois plu-sieurs raisons que je te livre en vrac tant elles se bousculent dans ma
tête :

D'abord le retour de la croissance et l'arrivée au pouvoir d'un gouverne-
ment socialiste démagogique cohabitant avec un chef de l'état intouchable
par la justice.
Toute moralité ayant disparu dans la vie publique, nos chers gouvernants saupoudrent les milliards aux catégories qui doivent voter pour eux aux
élections qui se rapprochent.
-la loi sur les 35 heures, modèle idéologique qui désorganise l'économie
du pays et qui se paiera cher en terme d'augmentation du chômage et qui ne
profite pas aux chefs d'entreprises libérales que nous sommes
-la loi sur la présomption d'innocence qui fait flamber la criminalité et
l'insécurité en donnant l'impunité aux crapules et en rendant la répression
très difficile.
-la loi créant la CMU qui donne l'accés aux soins gratuits aux oisifs de
tout poil et aux tricheurs qui travaillent au noir et viennent vous voir
en BMW avec leurs gosses équipés de la dernière console de jeux et dont
le téléphone portable sonne pendant la consultation... Ici, je suis outré
par ces mères de familles nombreuses qui se payent une "tournée générale"
de consultation à l'oeil et demandent des bilans... juste pour consommer.

Oui, se sont ces mesures et ces lois qui ont écoeuré ceux qui travaillent
60 heures par semaine et voient leurs prélèvement augmenter toujours alors
que leurs honoraires sont bloqués depuis des années.

Et quelle est la réponse du gouvernement, de la sécu et du conseil national
de l'ordre des médecins? La réquisition des médecins.

Personnellement (et nous somms nombreux être dans ce cas) je pense qu'il
arrêter tout ce cirque !

D'abord il faut engager un processus de déconvention massif des médecins
libéraux qui retrouveront ainsi leur LIBERTE; la sécu ne pourra pas rembourser les patients au tarifs d'autorité si des zones géographiques
entières sont touchées par un déconventionnement des médecins libéraux. Il
faut demander aux patients de s'associer aux médecins par pétitions pour
exiger l'abrogation du tarif d'autorité. Si 50%, ou plus, des médecins sortent de la convention la caisse est PARALYSEE, et les malheureux qui resteront dans la convention ne pourront pas assumer.
Au niveau des coordinations de médecins cette idée commence à faire son chemin et les signatures de lettres de déconventionnement sont de plus en plus en nombreuses à être déposées chez les huissiers, prêtes à être
déposées dans les CPAM.
Ensuite il faut refuser de faires des gardes y compris sur réquisition. Ces
réquisitions entraînent la carence des contrats d'assurances (véhicule
et responsabilité professionnelle) pendant leur durée et ne sont jamais
rémunérées. Il n'est pas normal que les médecins libéraux soient obligés
d'exercer une mission de service public en lieu et place des SAMU alors
qu'ils n'en tirent aucun avantage (ni 35 heures, ni indemnité, ni repos
compensateur).

Voilà, j'espère n'avoir pas été trop long, mais il faut bien taper sur la
table ! De toute façon ce n'est pas après 5 mois de grève totale des gardes que je reprendrai le collier; j'applique les honoraires dits "sauvages" et envisage sérieusement le déconventionnement parceque je
veut être LIBRE.
Que chacun réfléchisse combien il en a bavé depuis le début de ses études
puis pendant son exercice. Un petit bilan s'impose et que les conclusions
en soient tirées.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


Fermer | Archiver | Effacer

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Rechercher sur le site Atoute.org: