Forum Médical

Attention : cette plate-forme de forum est en lecture seule. Pour participer aux discussions, rendez vous sur la nouvelle plate-forme
Page d'accueil du site
NANMEO !

"définir un "bon médécin""

Envoyer ce sujet à un(e) ami(e)
Format d'impression
Mettre en signet (membres seulement)
 
Précédente | Suivante 
Accueil Général des Forums
Forum : Coups de gueule, coups de coeur (Protected)
Message d'origine

Cyscama (VNI) (12 messages) Voir addresse IP de cet auteur
14-10-04, 09:04  (GMT)
"définir un "bon médécin""
Bonjour,

Beaucoup de discussions sur ce forum gravitent autour des médecins : sont-ils encore"vrais" (sébastien), compétents (magda), compatissants (diablotinus), donneur de "coup de pied au cul" (Ln2 - forum éthique)...

Bref, je suppose que l'espace ouvert de ce forum permet de pouvoir exprimer des "vexations" ressenties sans qu'il eût été possible de le faire avant (stress de la maladie, de l'hopital, de la blouse blanche...)

Je fais un constat : 9 ans de formation à la fac et dans les hopitaux pour apprendre rigoureusement des " réflexes conditionnés" face à la maladie mais nous laisse juge de leur adaptation à la personne malade.

Je me permet donc de poser une question qui me taraude depuis plusieurs années : qu'attendez-vous d'un "bon médecin" ?

- Qu'il soit compétent, compatissant, à l'écoute,
- Qu'il ne confonde pas "savoir" et "pouvoir"
- Qu'il abonde dans votre sens
- Qu'il vous prescrive tout ce dont vous avez envie, y compris la dernière pillule conseillée par "top santé"...

Bon, je m'arrete là. Merci pour les réponses.

  Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


  Liste des réponses à ce message

  Sujet     Auteur     Posté le:     ID  
 RE: définir un "bon médécin" anya 14-10-04 1
 RE: définir un "bon médécin" frigote (VNI) 14-10-04 2
 RE: définir un "bon médécin" cilloux 14-10-04 3
   RE: définir un "bon médécin" Ln2 14-10-04 4
       RE: définir un "bon médécin" Pandore 15-10-04 5
           RE: définir un "bon médécin" dede33 15-10-04 6
   RE: définir un "bon médécin" Cyscama (VNI) 15-10-04 8
       RE: définir un "bon médécin" cilloux 15-10-04 9
           RE: définir un "bon médécin" Poulou (VNI) 15-10-04 11
               RE: définir un "bon médécin" cilloux 17-10-04 14
                   RE: définir un "bon médécin" Nausica 17-10-04 15
                       RE: définir un "bon médécin" cilloux 18-10-04 17
                   RE: définir un "bon médécin" Poulou 19-10-04 19
 RE: définir un "bon médécin" Lucie22 15-10-04 7
   RE: définir un "bon médécin" Poulou (VNI) 15-10-04 10
       RE: définir un "bon médécin" Poulou 19-10-04 20
           RE: définir un "bon médécin" Nausica 19-10-04 21
               RE: définir un "bon médécin" Poulou 19-10-04 22
           RE: définir un "bon médécin" Cyscama (VNI) 19-10-04 23
 RE: définir un "bon médécin" DeadMoonGirl (VNI) 16-10-04 12
   RE: définir un "bon médécin" Cyscama (VNI) 17-10-04 13
       RE: définir un "bon médécin" DeadMoonGirl (VNI) 18-10-04 16
           RE: définir un "bon médécin" Cafe_Sante 18-10-04 18
 RE: définir un "bon médécin" Nausica 19-10-04 24
   RE: définir un "bon médécin" Cyscama (VNI) 19-10-04 25
       RE: définir un "bon médécin" Cafe_Sante 19-10-04 26
 RE: définir un "bon médécin" DAVY (VNI) 20-10-04 27
   RE: définir un "bon médécin" Nausica 20-10-04 28

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Texte des réponses

anya (10897 messages) Envoyer message email à: anya Envoyer message privé à: anya Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
14-10-04, 09:57  (GMT)
1. "RE: définir un "bon médécin""
Qu'il me soigne...c'est déjà pas mal.


si en plus il est mignon...

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

frigote (VNI) (37 messages) Voir addresse IP de cet auteur
14-10-04, 10:48  (GMT)
2. "RE: définir un "bon médécin""
bonjour

ce que je demande a un medecin.................
qu'il sache et surtout prenne le temps de m'ecouter (sur les symptomes et les ressentis de ma maladie bien sur pas sur le dernier cd que j'ai ecoute)
qu'il ne s'acharne pas a me soigner un truc que je n'ai pas mais qu'il pense que j'ai mais qu'il cherche ailleurs si ce qu'il m'a deja donne ne marche pas
qu'il ne se sente pas superieur ou alors qu'il ne le montre pas (je deteste les personnes qui disent moi je)
qu'il me balance pas en 5 minutes vos pieds gonfles c'est la chaleur alors qu'il fait moins 10 dehors
des petites choses en fait qui sont surtout de l'ecoute et de la comprehension car qui sait mieux qu'un patient les douleurs qu'il ressent ?
je ne demande pas a mon medecin qu'il y ai des resultats des la premiere prescription car il y a des maladies qui ont besoins de recherche et de tatonnement mais je demande qu'il ecoute ce que je lui dit et pas qu'il veuille a tout prix que j'ai mal a la gorge alors que j'ai mal a la tete
mais dans l'ensemble je n'ai pas trop a me plaindre

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
14-10-04, 23:39  (GMT)
3. "RE: définir un "bon médécin""
Un bon médecin doit avoir un costume sombre, soit noir, soit bleu marine, une chemise blanche ou bleu mais de préférence en vichy bleu et blanc, une jolie cravate et des yeux bleus.

Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Ln2 (2466 messages) Envoyer message email à: Ln2 Envoyer message privé à: Ln2 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
14-10-04, 23:57  (GMT)
4. "RE: définir un "bon médécin""
Bonsoir,

>Un bon médecin doit avoir un costume sombre, soit noir, soit
>bleu marine, une chemise blanche ou bleu mais de préférence
>en vichy bleu et blanc, une jolie cravate et des
>yeux bleus.

Arf, c'est raté pour moi, alors...


Cordialement,

Hélène, étudiante en médecine

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
15-10-04, 10:17  (GMT)
5. "RE: définir un "bon médécin""
Bonjour,

J'aurais bien du mal à définir les qualités d'un bon médecin généraliste, je ne les consulte pas souvent.

Par contre je peux définir ce qu'est un bon psy.

C'est très simple : c'est le mien

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

dede33 (2262 messages) Envoyer message email à: dede33 Envoyer message privé à: dede33 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
15-10-04, 10:50  (GMT)
6. "RE: définir un "bon médécin""

J'ai appris hier que mon généraliste était témoin de Jéhova.
C'est une sage femme qui m'a dit ça comme si ça devait justifier une incompétence de ce dernier.

Je suis soulagé d'apprendre qu'il ne me prescrira pas de transfusion !!!!

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cyscama (VNI) (12 messages) Voir addresse IP de cet auteur
15-10-04, 22:41  (GMT)
8. "RE: définir un "bon médécin""
Avec le sthétoscope autour du coup et l'air imprégné ?
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
15-10-04, 23:14  (GMT)
9. "RE: définir un "bon médécin""
Modifié le 19-10-04 à 01:58  (GMT)

C'est quoi, un air imprégné ?

Un sthétoscope, oui bien sûr. Et une jolie montre aussi, pour quand il prend la tension.

J'ai oublié de parler des revues dans la salle d'attente : les cahiers d'Air France font nettement plus classe que Marie-Claire.


Et aussi il faut un machin sur le bureau. Un machin qui ne sert à rien, et sur lequel on lorgne, de consultation en consultation, en se demandant à quoi ça peut bien servir.

Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Poulou (VNI) (1195 messages) Voir addresse IP de cet auteur
15-10-04, 23:47  (GMT)
11. "RE: définir un "bon médécin""
>J'ai oublié de parler des revues dans la salle d'attente :
>les cahiers d'Air France font nettement plus classe que Marie-Claire.

>Cécile

Oui mais quel plaisir de laisser enfin notre cerveau à plat -Ce qu'on ne s'autoriserait pas à l'extérieur :p !-, face à une pile de Marie Claire, Elle, Biba, Gala etc...
Lorsqu'on peut laisser le filet de bave glisser presque d'entre nos lèvres, en lisant la dernière de madame Michu, ou prendre, fébrile, notre stylo, pour cocher à la hâte les cases du dernier test du docteur Ruth afin d'éprouver le plaisir jubilatoire et merveilleusement enfantin, d'aller lire un résultat qui va nous parler de nous !
Et tout ça, avec la douce excuse, aux yeux des personnes dans la salle, qu'il faut bien lire quelque chose pour passer le temps, en attendant notre tour...

Le début des soins commence par la lecture en salle d'attente, en effet
Un "bon" médecin devrait veiller à ce qu'il y ait un peu de lecture pour tous les goûts, pour tous les âges et pour tous les sexes

Poulou

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
17-10-04, 20:24  (GMT)
14. "RE: définir un "bon médécin""
... et servir un thé et des boudoirs à 17 heures.

Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Nausica (3061 messages) Envoyer message email à: Nausica Envoyer message privé à: Nausica Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
17-10-04, 20:33  (GMT)
15. "RE: définir un "bon médécin""
... et ne pas mettre "radio-classique" en musique de fond dans sa salle d'attente!
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
18-10-04, 18:19  (GMT)
17. "RE: définir un "bon médécin""
... et oter cette horrible affiche sur les kilos en trop...
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Poulou (958 messages) Envoyer message email à: Poulou Envoyer message privé à: Poulou Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
19-10-04, 13:42  (GMT)
19. "RE: définir un "bon médécin""
>... et servir un thé et des boudoirs à 17 heures.
>
>
>Cécile

Bonjour

Vous voulez agrandir le trou de la sécu, Cilloux ? :p

Poulou

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Lucie22 (3679 messages) Envoyer message email à: Lucie22 Envoyer message privé à: Lucie22 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
15-10-04, 12:01  (GMT)
7. "RE: définir un "bon médécin""

Je ne suis pas souvent malade, mais avec mes enfants j'ai dû souvent aller chez mon pédiatre, alors la liste de ses qualités étant beaucoup trop longue, je vous dirais simplement mon sentiment: il s'est occupé de mes enfants comme si c'était les siens. Et je réalise que je n'ai pas rencontré un "bon médecin", j'ai rencontré "un grand monsieur".

Lucie

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Poulou (VNI) (1195 messages) Voir addresse IP de cet auteur
15-10-04, 23:24  (GMT)
10. "RE: définir un "bon médécin""
Bonsoir

Pour moi, un "bon" médecin est une personne qui, avant de me voir comme un cas de plus à soigner, me voit comme un être humain, son égal; C'est un médecin à qui je peux poser les questions que j'ai besoin de poser concernant ma maladie, ce qu'il m'en explique que je n'ai pas bien compris, ou ce qu'il me prescrit qui me pose un doute, bref, quelqu'un pour qui je me sens être plus importante que les aiguilles de sa montre.

Je me sais alors entre de "bonnes" mains, et peux me laisser soigner en confiance.

Poulou

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Poulou (958 messages) Envoyer message email à: Poulou Envoyer message privé à: Poulou Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
19-10-04, 13:55  (GMT)
20. "RE: définir un "bon médécin""
Modifié le 19-10-04 à 13:59  (GMT)

Modifié le 19-10-04 à 13:57  (GMT)

Rebonjour

Peut être qu'un "bon" médecin est celui qui est conscient que la seule différence entre ses patients et lui, est son diplôme en médecine, sachant bien que ses patients ont d'autres compétences ou diplômes dans d'autres domaines, que lui n'a pas.

A partir d'un tel positionnement intérieur, le médecin se servira de ses connaissances en médecine sans sentiment de domination sur ses patients, mais avec une attitude de simple soignant.

Je ne pense pas que ce genre d'humilité doive s'apprendre dans des stages, mais qu'elle se "travaille" à force d'observation et d'écoute de soi avec les autres...

Poulou

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Nausica (3061 messages) Envoyer message email à: Nausica Envoyer message privé à: Nausica Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
19-10-04, 14:15  (GMT)
21. "RE: définir un "bon médécin""
Bonjour

> ses patients ont d'autres
>compétences ou diplômes dans d'autres domaines, que lui n'a pas.
>
>A partir d'un tel positionnement intérieur, le médecin se servira de
>ses connaissances en médecine sans sentiment de domination sur ses
>patients, mais avec une attitude de simple soignant.

De plus en plus de gens font des études, et la révérence qui était due aux "notables" (prêtre, instituteur, médecin, avocat etc) disparaît progressivement. Ces professions le vivent très mal quand elles ne comprennent pas que ce n'est pas par manque de respect, mais par volonté d'avoir d'autes relations avec ces professionnels-là. Mais ces relations ne doivent pas pousser l'interlocuteur à vouloir "apprendre son métier" au médecin, à l'instituteur, au juriste etc...! Et il y a des manières de s'adresser aux gens.


  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Poulou (958 messages) Envoyer message email à: Poulou Envoyer message privé à: Poulou Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
19-10-04, 14:54  (GMT)
22. "RE: définir un "bon médécin""
Re

C'est délicat cette histoire de Soignant/Soigné...
Peut être qu'il ne peut pas exister de "bon" médecin sans "bon" patient...

En tant que soignée, je sais que je garde toujours en moi, quoiqu'il m'arrive (à moins d'un accident où je serais inconsciente bien sûr), ma toute petite part de libre arbitre, de choix.

Je ne laisse jamais ma vie ni ma santé dans les seules mains de mes soigneurs, non pas par manque de confiance, mais parce que je ne veux pas lâcher mon bout, si petit soit il dans la maladie.
Je veux toujours pouvoir avoir mon propre aval dans tout ce qui concerne ma vie, même lors de l'accouchement des mes enfants par exemple, j'ai tenu à m'écouter d'abord, avant d'écouter les conseils des sages femmes ou de mon gynécologue, et ça m'est allé drôlement bien !

Lorsque je consens à prendre un médicament, je me tiens scrupuleusement à la notice, hein, je ne conteste pas ce genre de chose, que ce soit bien clair.

Je crois que si le patient laisse l'intégralité de sa vie, de sa santé, de sa maladie, entre les mains de son médecin, il manquera quelque chose : Il manquera lui, le patient, dans l'histoire de sa guérison...Et ça, ce n'est pas bon je pense...

Les médecins ne sont pas les seuls à devoir être "éduqués" dans l'histoire du soin, parce qu'un médecin qui aura tout fait pour être au mieux dans sa profession, mais qui se trouvera face à un patient démissionaire dans sa propre santé, eh bien ce médecin aura beau faire, il n'aboutira pas à grand chose de trés "bon", je crois...Et ce sera bien malgré lui...

Poulou

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cyscama (VNI) (12 messages) Voir addresse IP de cet auteur
19-10-04, 16:45  (GMT)
23. "RE: définir un "bon médécin""
Bonjour,

Je suis d'accord avec vous; nous avons des compétences dans un domaine, certes délicat, mais nos responsabilités ne nous octroient pas une position superieure.

Philippe souligne l'abscence de formation à la communication.Comme si l'altruisme et l'empathie étant innés, la relation et la considération ne nécessitent pas de mise au point pendant les études de santé.

Or, les histoires où cela n'est pas le cas et où la raison d'une humiliation de la personne dépasse le simple malentendu, sont suffisamment nombreuses pour se demander comment sensibiliser à la conscience de l'autre ( cf entre autres le débat sur forum ethique initié par LN2 : Vous reprendrez bien un peu de coup de pied au .... ).

Le temps où les malades étaient pris en charge dans les hospices par des religieux, trouvant dans cette vocation un moyen de vivre leur foi, ne sont plus de mise. Mais cela fonctionne comme si nous en étions les évidents héritiers.

Alors, comment sensibiliser les médecins, mais aussi les soignants, voire même la population, à ce qui fonde notre vie en communauté : tous les hommes naissent et demeurent libres et égaux en dignité et en droit ( Article 1 de la déclaration universelle des droits de l'homme, décembre 1948 ) ?

Je ne parle même pas des autres pays, dits "en voie de développement", quelle utopie d'imaginer un temps où la majorité des africains bénéficieront de conditions de vie identiques aux notres ( faim, guerres civiles, Hiv, paludisme...)

Bon, je m'éloigne un peu. Merci de vos réponses.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

DeadMoonGirl (VNI) (3 messages) Voir addresse IP de cet auteur
16-10-04, 13:54  (GMT)
12. "RE: définir un "bon médécin""
Bonjour,

Je crois que je demande deux choses à un médecin :

D'une part être à l'écoute de ce que je souhaite, et répondre à mes attentes à moi. Je me souviens de ma première consultation que j'ai eue avec le dermato qui me suit actuellement, la première chose qu'il m'a demandée, c'était "quest-ce que vous attendez de moi ?". Et c'était une vraie question, pas juste une entrée en matière. Après il m'a écoutée exposer mon problème et ce que je souhaitais. Répondre aux attentes du patient veut donc dire d'une part s'intéresser aux problèmes qui inquiètent le patient, même si, en tant que médecin, on ne trouve pas ça très grave (donc au moins expliquer que ça n'est pas grave), et d'autre part, ne pas s'intéresser à autre chose que ce pour quoi le patient est venu consulter (ça m'exaspère que TOUS les médecins que je vois, du généraliste au gynécologue, passent systématiquement la moitié de la consultation à s'extasier devant la gravité de mon eczéma. "Mais vous avez essayé ci et ça ?").

Et l'autre chose que j'attends, bien évidemment, c'est la compétence médicale. Ce qui ne peut s'acquérir je crois que grâce à une attention permanente à la fois à l'évolution de la médecine et aussi à ses patients, car je suis persuadée que les médecins pourraient en apprendre bien plus qu'ils ne le font par leurs patients. Pour moi, "compétent" veut dire être capable d'utiliser toutes les ressources médicales possibles pour soigner/soulager le patient, rapidement ou à plus long terme.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cyscama (VNI) (12 messages) Voir addresse IP de cet auteur
17-10-04, 16:52  (GMT)
13. "RE: définir un "bon médécin""
Bonjour,

Je pense aussi que la compétence n'est pas uniquement technique mais comprend une part d'adaptation à la personne en face et à ce qu'elle attend de la consultation. Tous les diabétiques par exemple n'ont pas la même définition du confort de vie avec leur maladie, ni la même discipline avec laquelle il faut pourtant composer lors qu'il faut prescrire un traitement.

Voilà, je trouve cela dommage de découvrir cet aspect subjectif en pratique, et ne jamais y avoir été préparé avant. Ce qui laisse le médecin décider seul de son attitude, à laquelle il n'accorde pas toujours suffisamment d'importance.

Quant à s'intéresser à autre chose, c'est un peu un réflexe d'observation. Cela permet des fois de ne pas passer à coté d'un traitement qui est pris depuis de nombreuses années et incompatible avec le médicament que l'on souhaitait donner pour le problème du jour. Désolée si cette "manie" vous agace!!

Enfin, pour répondre à Cilloux, un air imprégné est un air "je suis intelligent et tu peux pas comprendre, toi le profane, ce qui se joue dans mes neurones" (pour caricaturer bien sur).

A plus.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

DeadMoonGirl (VNI) (3 messages) Voir addresse IP de cet auteur
18-10-04, 10:15  (GMT)
16. "RE: définir un "bon médécin""
Bonjour,

Tout le monde s'accorde à dire que les médecins arrivent au bout de leurs études avec certes un bagage médical, mais sans réelle compétence humaine. Mais on se dit aussi que le côté humain, c'est difficile de l'apprendre pendant les études...

Moi je proposerais bien un petit truc tout bête pour améliorer cet aspect : je suis d'accord que l'aspect humain du travail de médecin ne peut pas s'apprendre lors d'un cours magistral. Mais bon quoi, les médecins, pour devenir médecins, font aussi des stages en situation. Si c'était l'occasion de s'intéresser plus aux attentes des patients ? Si on laissait un peu de temps aux apprentis-médecins pour, au lieu d'aller assister à cette opération qu'ils ne reverront pas deux fois dans leur vie ou d'aller admirer ce magnifique cas de furoncle, donc disais-je, si on leur laissait du temps pour aller bêtement discuter avec des patients et leur demander comme c'est le cas dans cette discussion ce qu'ils attendent de leur médecin.

Parce que cet aspect de la médecine est largement sous-pris en compte. Les médecins, en général, s'imaginent qu'ils doivent soigner chez leur patient tout ce qui n'est pas objectivement sain. Ce n'est pas le cas. Je crois que de nombreux patients ont simplement besoin de savoir quelle est leur maladie, de connaître ses conséquences, et demandent à leur médecin de s'attaquer à une de ces conséquences particulières. Mais on n'est pas prêt à totu pour "guérir". Les médecins oublient bien souvent que la santé a aussi un côté subjectif, et que devoir prendre 50 médicaments et en supporter les nombreux effets secondaires pour guérir d'une maladie qui, après tout, n'était pas si contraignante que ça, ne vaut pas le coup.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
18-10-04, 21:46  (GMT)
18. "RE: définir un "bon médécin""
Bonsoir,

>Tout le monde s'accorde à dire que les médecins arrivent au
>bout de leurs études avec certes un bagage médical, mais
>sans réelle compétence humaine. Mais on se dit aussi que
>le côté humain, c'est difficile de l'apprendre pendant les études...

Certaines choses peuvent s'apprendre qui faciliteraient largement la vie des médecins et des patients. Ce sont des cours de communication : comment annoncer une mauvaise nouvelle, comment écouter quelqu'un, comment arriver à faire passer un message.

Ce serait le minimum. N'importe quel commercial à des stages à ce sujet, alors que la plupart des médecins n'en ont aucune notion et n'ont jamais entendu parler de "reformulation", "synchronisation" et autre "relation d'aide".

Philippe,
médecin à la campagne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Nausica (3061 messages) Envoyer message email à: Nausica Envoyer message privé à: Nausica Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
19-10-04, 18:22  (GMT)
24. "RE: définir un "bon médécin""
Modifié le 19-10-04 à 18:23  (GMT)

Bonsoir

c'est une question plus difficile qu'il n'y paraît enfin, pour moi!

A tête reposée, avec à l'esprit tout ce que je lis comme livres écrits par des médecins, les discussions de ce forum, je vois à peu près ce qu'est un "bon" médecin: respectueux, chaleureux, pédagogue, qui avoue quand il ne sait pas, qui ne prescrit pas d'examens ou de médicaments inutiles, qui refuse les visiteurs médicaux, qui lit Prescrire, qui se forme ailleurs que chez Big Pharma, qui dirait que ce n'est rien quand c'est rien...

Mais quand je vais chez le médecin, c'est qu'en général, je ne vais pas super-bien. Donc je suis inquiète, stressée, impressionnée. Je ne sais plus penser! Et c'est terrible. Donc je laisse mon médecin m'"ordonner" des choses que je ne suivrai pas, et je ne le lui dis pas, car sur le coup, je n'ai pas envie de me lancer dans une discussion interminable. Je connais bien mon médecin, et je sais d'après ses prescriptions si c'est grave ou pas. Taux d'observance très bas avec moi...

En fait, mon médecin ne correspond pas au "bon" médecin tel que je le définis, mais il a des qualités humaines que les médecins que je sais "bons" n'ont pas (snif!) et, encore une fois, quand je suis mal, je n'ai pas envie de supporter leurs remarques laconiques.

Je veux qu'on me sourie, qu'on m'examine doucement, chaleureusement.

Quand je vais bien (exemple: je viens juste chercher l'ordonnance "spécial voyage exotique"), je suis très chiante: là, il faut que le médecin justifie le ballet de VM, son non-abonnement à la revue sus-citée, ses prescriptions excessives...
Qui sait? j'arriverai peut-être à le convaincre, un jour?


  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cyscama (VNI) (12 messages) Voir addresse IP de cet auteur
19-10-04, 20:25  (GMT)
25. "RE: définir un "bon médécin""
Bonsoir,

Oui, c'est complexe car on ne consulte pas tjs dans le m^me état d'esprit, d'un coté comme de l'autre.

Quant aux visiteurs médicaux, ils travaillent aussi et ont droit quand même à un minimum d'égard à ce sujet; ils ne sont pas responsables des dérives de la firme qui les emploie et n'ont pas à subir un role de tampon. Même s'ils sont avant tout commerciaux, je l'accorde. Rien n'empêche de garder un esprit critique par rapport aux produits vantés.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
19-10-04, 22:20  (GMT)
26. "RE: définir un "bon médécin""
Bonsoir,

>Rien n'empêche
>de garder un esprit critique par rapport aux produits vantés.

OUARFF !!
Je rigole !
Si vous gardez un esprit critique, vous ne les recevez pas ! Ce qu'ils racontent est le plus souvent biaisé ou carrément faux.
Je suis d'accord qu'ils n'y sont pour rien, mais ce n'est pas à vous de supporter leurs méthodes. Je ne mange pas de poisson pour sauver les pêcheurs bretons.

J'ai été très étonné quand j'ai arrêté de les recevoir de voir mes ordonnances changer. Alors que j'avais déjà un esprit très critique.

Vous les sous-estimez nettement et vous vous surestimez.
Philippe,
médecin à la campagne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

DAVY (VNI) (1 messages) Voir addresse IP de cet auteur
20-10-04, 21:24  (GMT)
27. "RE: définir un "bon médécin""
Bonjour, pour moi un bon médecin doit ou devrait ètre comme un bon mécanicien?; en effet il devrait d'abord s'occuper de bien diagnostiquer la maladie de ses patients; or c'est rarement le cas, il fait semblant de vous ausculter pendant 10 mn., et vous annonce que ce n'est rien de grave.
Quelques médicaments très courants, et autres comprimés,et hop, au suivant? Huit jours après le patient revient, çà va encore plus mal?
Parfois il admet qu'il s'est trompé(rarement),Or, pour moi il ne devrait pas prescrire de médicaments sans ètre certain de son diagnostic, mais là est tout le problème il ne veux pas montrer son incapacité , il ne vous enverra voir un spécialiste qu'après s'ètre trompé plusieurs fois, lorsque vous commencerez à le lui faire remarquer, en le menaçant quelque peu??
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Nausica (3061 messages) Envoyer message email à: Nausica Envoyer message privé à: Nausica Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
20-10-04, 21:36  (GMT)
28. "RE: définir un "bon médécin""
Bonsoir

sauf que les maladies, ce sont des choses qui évoluent.

Au début, on a symptômeA + symptômeB, donc le médecin croit que...
Puis, il y a un symptôme C qui apparaît, ou le symptômeA se révèle être finalement un symptôme D... et leur association carrément autre chose.

Ce n'est pas toujours la faute du médecin s'il se "trompe"

Pour en savoir plus: http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID4/372.html

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


Fermer | Archiver | Effacer

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Rechercher sur le site Atoute.org: