Forum Médical

Attention : cette plate-forme de forum est en lecture seule. Pour participer aux discussions, rendez vous sur la nouvelle plate-forme
Page d'accueil du site
NANMEO !

"Je me pose une question sur l'option IVG"

Envoyer ce sujet à un(e) ami(e)
Format d'impression
Mettre en signet (membres seulement)
 
Précédente | Suivante 
Accueil Général des Forums
Forum : Coups de gueule, coups de coeur (Protected)
Message d'origine

Poulou (958 messages) Envoyer message email à: Poulou Envoyer message privé à: Poulou Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
25-11-04, 17:15  (GMT)
"Je me pose une question sur l'option IVG"
Modifié le 25-11-04 à 17:29  (GMT)

Modifié le 25-11-04 à 17:28  (GMT)

Bonjour

Je viens de regarder une émission sur les jeunes femmes désireuses d'interrompre leur grossesse et sur l'entretien au préalable qu'elles ont avec une psy ou infirmière qu'elles consultent avant de prendre leur décision définitive d'ivg, et je suis étonnée d'une chose :

Je n'ai pas entendu une seule fois l'infirmière ou la psy proposer aux jeunes femmes l'option de porter leur grossesse à terme et d'accoucher sous X.
Pourquoi ?

Pourquoi lorsque certaines jeunes femmes (filles) veulent avorter pour des raisons matérielles ou de jeune âge, ou qu'elles ne se sentent pas prêtes à élever un enfant, on ne leur propose pas de mener leur grossesse à terme afin de donner la vie à l'enfant qu'elles portent, et de lui donner ensuite la possibilité de vivre auprés de parents souffrant de stérilité qui, eux, seraient tellement heureux d'accueillir cet enfant ?

Pourquoi laisser croire aux deux seules options :
Vous gardez l'enfant et vous l'élevez, ou vous "tirez la chasse" sur votre ventre (c'est comme ça que je ressens une IVG non thérapeutique) et vous avez la paix ?
Pourquoi personne ne parle de la troisième option ?
Pourquoi n'essaie-t-on pas de diriger la femme vers l'option de "don", aussi ?

Personne n'a parlé de cette possibilité de mener la grossesse à terme et d'offrir la vie au bébé et le bébé à des parents en mal d'enfant ! Personne !
Ca me fait trop bizarre ça.

Poulou

  Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


  Liste des réponses à ce message

  Sujet     Auteur     Posté le:     ID  
 RE: Je me pose une question sur l'option IVG toutouille 25-11-04 1
   RE: Je me pose une question sur l'option IVG Poulou (VNI) 25-11-04 2
       RE: Je me pose une question sur l'option IVG toutouille 25-11-04 3
           RE: Je me pose une question sur l'option IVG pucekiflot 25-11-04 4
               RE: Je me pose une question sur l'option IVG Poulou (VNI) 25-11-04 5
 RE: Je me pose une question sur l'option IVG anya 25-11-04 6
   RE: Je me pose une question sur l'option IVG arcenciel 25-11-04 7
       RE: Je me pose une question sur l'option IVG toutouille 25-11-04 8
       RE: Je me pose une question sur l'option IVG Poulou (VNI) 26-11-04 9
           RE: Je me pose une question sur l'option IVG frigote (VNI) 26-11-04 11
 RE: Je me pose une question sur l'option IVG giuseppe1123 (VNI) 26-11-04 10
   RE: Je me pose une question sur l'option IVG frigote (VNI) 26-11-04 12
       RE: Je me pose une question sur l'option IVG toutouille 26-11-04 13
           RE: Je me pose une question sur l'option IVG Poulou (VNI) 26-11-04 15
               RE: Je me pose une question sur l'option IVG Poulou (VNI) 26-11-04 16
           RE: Je me pose une question sur l'option IVG Poulou 26-11-04 17
       RE: Je me pose une question sur l'option IVG giuseppe1123 (VNI) 26-11-04 14
 RE: Je me pose une question sur l'option IVG Lucie22 26-11-04 18
   RE: Je me pose une question sur l'option IVG Poulou 26-11-04 19
       RE: Je me pose une question sur l'option IVG Lucie22 26-11-04 20
           RE: Je me pose une question sur l'option IVG Poulou (VNI) 26-11-04 21
               RE: Je me pose une question sur l'option IVG toutouille 26-11-04 22
                   RE: Je me pose une question sur l'option IVG Poulou (VNI) 26-11-04 24
           RE: Je me pose une question sur l'option IVG Laurence2 26-11-04 23
               RE: Je me pose une question sur l'option IVG Cafe_Sante 27-11-04 25
                   RE: Juste une précision Lucie22 29-11-04 28
                       RE: Juste une précision Poulou (VNI) 29-11-04 31
                   RE: Je me pose une question sur l'option IVG anya 29-11-04 29
                       RE: Je me pose une question sur l'option IVG Poulou (VNI) 29-11-04 30
               RE: Je me pose une question sur l'option IVG Poulou 27-11-04 26
                   RE: Je me pose une question sur l'option IVG Laurence2 27-11-04 27
                       RE: Je me pose une question sur l'option IVG zontaine (VNI) 31-01-05 32
                           RE: Je me pose une question sur l'option IVG smir (VNI) 01-02-05 33
                               RE: Je me pose une question sur l'option IVG Cafe_Sante 01-02-05 34
                                   RE: Je me pose une question sur l'option IVG Giulia 01-02-05 35
                           RE: Je me pose une question sur l'option IVG Giulia 01-02-05 36
                               RE: Je me pose une question sur l'option IVG Cafe_Sante 04-02-05 38
                           RE: Je me pose une question sur l'option IVG isameri 04-02-05 37

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Texte des réponses

toutouille (315 messages) Envoyer message email à: toutouille Envoyer message privé à: toutouille Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
25-11-04, 20:13  (GMT)
1. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
Bonsoir,

Effectivement, c'est vrai ce que tu dis, je ne m'étais jamais posé la question.
Il faudrait effectivement présenter toutes les solutions possibles mais je reste persuadée une IVG est moins traumatisante qu'un accouchement sous X.

A bientôt

Sandy

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Poulou (VNI) (1195 messages) Voir addresse IP de cet auteur
25-11-04, 20:59  (GMT)
2. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
mais je reste
>persuadée une IVG est moins traumatisante qu'un accouchement sous X.
>Sandy

Bonsoir Sandy

Sur l'instant peut être, mais à long terme il n'y a rien de certain.

C'est reconnu qu'une ivg laisse des traces psychologiques et peut être aussi physique, à court, moyen ou long terme.

Par contre, je suis tout à fait consciente que le choix de porter une grossesse à terme et d'accoucher sous X doit se préparer psychologiquement; On devrait pouvoir choisir cette option avec le sentiment qu'on "Donne" au sens noble du terme :
Qu'on Donne la vie à un enfant au lieu de la lui enlever, qu'on Donne la possibilité d'élever un enfant à des gens qui ne peuvent pas en avoir et qui en désirent un, et tout celà en respectant son propre choix du départ de ne pas garder ce bébé.

Une façon de transformer une "tuile" en oportunité de faire des Heureux, avec la porte toujours ouverte de savoir que quelque part sur cette terre, un enfant grandit au sein d'un foyer où il aura été fortement désiré, et celà un peu grâce à soi.

Poulou

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

toutouille (315 messages) Envoyer message email à: toutouille Envoyer message privé à: toutouille Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
25-11-04, 21:14  (GMT)
3. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
Bonsoir Poulou,

C'est sur que c'est vraiment une démarche de don, qui ne doit pas être facile à assumer.

Je pense aussi, pour revenir à ton précedent post, que l'infirmière doit adapter son discours en fonction de la personne qu'elle a en face d'elle.
Il est évident que l'on ne peut pas proposer un accouchement sous X à une lycéenne de 15 ans ou une femme mariée et mère de famille dont le stérilet n'a pas fonctionné normalement. Il faut penser aux répercutions sociales pour cette personne, au regard des autres : comment expliquer cette situation à son entourage?

D'ailleurs, je me pose cette question : a qui peut on proposer une accouchement sous X? Il me semblait que c'était proposé uniquement en cas de découverte tardive de la grossesse, lorsqu'il n'est plus possible de pratiquer un avortement.

Comment peut on proposer (par quelle manière, avec quel discours, dans quel intêret?) à une femme enceinte de 3 semaines d'un embryon qui ne se voit même pas à l'échographie de mener sa grossesse à terme pour faire des heureux?

Moi je préfererai sincèrement avorter ou avaler une pilule avortive à 3 ou 4 semaines de grossesse que de mener une grossesse à terme pour l'abandonner.

A bientôt

Sandy

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

pucekiflot (30 messages) Envoyer message email à: pucekiflot Envoyer message privé à: pucekiflot Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
25-11-04, 21:51  (GMT)
4. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
Bonsoir,

Je suis fondamentalement pour l'IVG. Parce que les femmes ont le droit d'avoir le choix, celui de garder l'enfant, d'accoucher sous X ou d'avorter. En fait je suis plutôt pro-choix que pro-IVG...

MAIS je trouve qu'auqune femme ne devrait en arriver à cette extrème. Je pense qu'il faudrait améliorer l'information donnée au femmes sur la contraception. Une grossesse non désirée, cela peut arriver, mais la contraception, quand elle est utilisée correctement permet de l'éviter...

Claire

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Poulou (VNI) (1195 messages) Voir addresse IP de cet auteur
25-11-04, 22:48  (GMT)
5. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
En fait je suis plutôt pro-choix
>Claire

Bonsoir

Moi aussi je suis plutôt "pro choix", et c'est pour ça que ça me faisait un peu bizarre qu'on n'expose pas le plus possible de choix aux jeunes femmes, quel que soit leur âge (lorsqu'on est en âge de concevoir un enfant, j'estime qu'on a le libre arbitre pour tous les choix se rapportant à cet enfant).

Bien à vous

Poulou

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

anya (10897 messages) Envoyer message email à: anya Envoyer message privé à: anya Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
25-11-04, 23:13  (GMT)
6. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
Et moi c'est votre façon de décrire les choses qui me fait trop bizarre...

Accoucher sous X n'a rien d'une partie de plaisir et je n'aurais pas aimer porter un enfant pendant 9 mois tout en me disant que de toute façon je ne dois pas m'y attacher, qu'il n'est pas à moi...Puis parfois c'est compliqué de mener une grossesse à terme quand on a 16 ans et le regard des autres sur soi...

De plus l'expression "tirer la chasse" est absoluement odieuse et me choque profondément, la loi sur l'avortement a été voté, l'IVG est légal, vous pouvez y être opposé mais vous n'avez pas le droit de donner un avis aussi violent et on n'avorte pas toujours pour "avoir la paix" c'est souvent une nécessité (non médicale j'entends), l'unique réponse à une situation de detresse intense.

Enfin, les femmes qui avortent ne le font pas de gaieté de coeur, c'est une décision trés dure à prendre et qui restera gravé à jamais dans leur mémoire, je pense qu'elles n'ont pas besoin, en plus de leur culpabilité, de ce genre de discours...

Pour votre information, enfin, la conseillère que ces femmes sont obligées d'aller voir leur parle bien évidemment des alternatives! et l'accouchement sous X est abordé...


modérez vos propos quand vous parlez de détresses que vous n'avez jamais vécu...

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

arcenciel (634 messages) Envoyer message email à: arcenciel Envoyer message privé à: arcenciel Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
25-11-04, 23:29  (GMT)
7. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
Bonsoir Poulou ,

Te rends-tu compte réellement de ce que cela peut représenter comme traumatisme que de demander, même proposer, à une femme qui est enceinte et qui ne désire pas donner la vie à un enfant de porter son enfant pour une autre alors que son désir le plus intime est de ne pas donner la vie ?

C’est aller à l’encontre de son choix, renier une part de sa liberté.

J’ai eu recours à une ivg il y a quelques mois. Cela n’a pas été un traumatisme pour moi parce j’étais très claire avec moi-même. Toutes les ivg ne sont pas aussi bien « muries » que l’était la mienne. Malheureusement.

Le cas des mères porteuses est différent et c’est ce à quoi ton message me fait penser . C ’est un choix assumé et pour ma part totalement respectable : Il n'y a pas d'age pour désirer Aimer un enfant

Bien amicalement,


arcenciel

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

toutouille (315 messages) Envoyer message email à: toutouille Envoyer message privé à: toutouille Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
25-11-04, 23:37  (GMT)
8. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
Bonsoir,

Je pense que ce que voulait dire poulou c'est que l'on ne présente pas les possibilités à la femme qui se présente dans un centre d'orthogénie, et moi il me semble que c'est le cas : on ne parle pas dans ces centres de l'accouchement sous X.

Mais en parler, est ce necéssaire? Lorsque l'on est enceinte, que l'on ne désire pas l'enfant,que l'avortement peut être pratiqué à temps, pourquoi proposer une solution qui est d'autant plus douloureuse qu'un avortement? Lorsque l'on avorte, "l'enfant " n'existe pas. Je ne dis pas que c'est facile, mais cela me parait bien moins difficile que de vivre toute sa vie en portant dans sa conscience un abandon.

A bientôt

Sandy

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Poulou (VNI) (1195 messages) Voir addresse IP de cet auteur
26-11-04, 01:10  (GMT)
9. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
>Te rends-tu compte réellement de ce que cela peut représenter comme
>traumatisme que de demander, même proposer, à
>une femme qui est enceinte et qui ne désire
>pas donner la vie à un enfant de porter son
>enfant pour une autre alors que son désir le plus
>intime est de ne pas donner la vie ?
>arcenciel


Bonsoir à tous

Non, non...Je vous parle de jeunes femmes qui disaient ne pas vouloir s'occuper d'un enfant parce que soit elles se sentaient trop jeunes, soit elles avaient envie de vivre une vie de femme plus que de mère comme celle qui avait déjà eu un enfant sans père et qui ne se sentait pas prête d'en élever un second dans les mêmes conditions de solitude, mais pas de femmes qui ne voulaient pas donner la vie.
Je vous parle de femmes qui ne voulaient pas s'occuper d'un bébé, ce n'est pas pareil que ne pas vouloir lui donner la vie, ça.
Du moins, ce n'est pas ce qui était dit, et je vous parlais juste de ce que j'avais entendu de la part de ces femmes et des infirmières ou psy en face d'elles qui ne leur avaiet pas soumis l'alternative d'accoucher sous X.

Je ne dis pas qu'accoucher sous X est mieux, ou plus facile, je ne dis pas que l'ivg est pire ou mieux aussi, je ne dis pas qu'elles auraient dû faire un effort pour garder leur enfant et l'élever, je dis qu'il manquait ce 3 ème choix parce que personne n'en parlait et qu'il réspectait pourtant le fait que ces jeunes femmes enceintes n'auraient pas élevé leur enfant comme elles disaient ne pas vouloir le faire, mais que par contre, l'enfant aurait pu naître, vivre et peut être rendre heureux par sa présence des parents qui l'auraient aimé.

Je disais qu'il manquait cette proposition dans l'éventail du choix qui se présentait à ces femmes.

Je ne vois pas en quoi l'âge de la grossesse est importante dans la propostition de ce 3 ème choix.
Qu'on décide de laisser se développer un futur enfant à partir du premier jour de sa conception ou à partir de 2 semaines, d'un mois, ou de deux, je ne vois pas la différence...La différence réside dans le choix qui est fait, et c'est de ce choix dont je parlais.

Poulou


  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

frigote (VNI) (37 messages) Voir addresse IP de cet auteur
26-11-04, 07:37  (GMT)
11. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
bonjour


voila quelques annees j'ai eu a choisir.........
avorter ou accoucher sous x
je n'ai meme pas reflechi
j'ai trop de connaissances malheureux d'avoir ete abandonnes par leur mere
pour ma part le papa etait un alcolique qui refusait toute responsabilite et apres l'avoir rencontre l'assistante sociale qui s'est occupee du dossier m'a dit que j'avais fait le bon choix
j'ai d'ailleurs ete chouchoutee et pas les infirmieres et par le medecin qui a pratique l'avortement
alors que ma voisine qui etait mariee et enceinte de son 3eme a eu droit a toutes les remontrances
ça c'est un autre debat
si la future maman etait plus entouree plus ecoutee et par les familles et par les professionnels il y aurait moins d'avortement et d'abandons
j'ai eu mon fils aine a 17 ans et sur le coup ma mere voulait que je me fasse avorter mais mon pere a dit a l'epoque "c'est pas a nous de decider c'est trop important on peut juste lui expliquer a quoi elle s'expose et elle choisira"
j'ai choisi et le futur papa en bon adulte responsable a voulu qu'on se marie et je me souviens que jusqu'aux portes de la mairie mes parents m'ont dit "tu peux encore reculer, tu auras cet enfan puisque c'est ton choix mais le mariage n'est pas une obligation, nous on est la et vous aidera ton bebe et toi.vous pouvez rester tous les deux a la maison"
je souhaite a toutes les jeunes filles des parents aussi gentils mais c'est vrai que malheureusement ce n'est pas toujours le cas
je ne pense pas que l'accouchement sous x soit une solution
l'enfant peut etre tres heureux avec des parents adoptifs adorables ou peut vivre un calvaire et la maman un jour peut etre tres malheureuse d'avoir abandonne son enfant
maintenant je respecte celles qui ont choisi cette solution car aucune n'est ideale
il faudrait que la femme n'ai pas a se poser ces questions de choix il faudrait que l'homme qui les mets enceinte assume ses responsabilites et dans le cas d'un viol je vais peut etre en choquer certains mais seul l'ivg me parait etre la solution
pour ma part je sais que je n'aurais pas pu vivre en sachant que ma mere m'a abandonnee parce que je suis le fruit d'un viol
en bref messieurs soyez plus humains et plus adultes car il est facile de dire "elle m'a fait un bebe dans le dos" votre "biscuit" ne s'est pas trempe tout seul dans la tasse (excusez moi de l'expression)

bonne journee a tous

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

giuseppe1123 (VNI) (4 messages) Voir addresse IP de cet auteur
26-11-04, 07:25  (GMT)
10. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
Moi, je ne comprend pas ces médecins, ces infirmières qui accueillent ces jeunes femes désirant se faire avorter. Jamais ils ne parlent de la conséquence de cet acte. Combien de femmes se sentent par la suite coupable d'avoir avorté. Toute leur vie, elle la passe dans l'angoisse.
Ne serait-il pas plus simple de les informer que : "se faire avorter" c'est leur droit mais bien mettre l'accent sur l'après "avortement".
J'ai une nièce qui a avorté et nous voyons bien que bien qu'elle a maintenant un enfant, elle n'est pas parfaitement heureuse mais lorsqu'on est enceinte à 18 ans et que les parents et la famille sont derrière vous pour vous obliger à avorter afin de sauver l'honneur de la famille alors nous comprenons la souffrance de cette jeune femme qui se lit sur son visage.
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

frigote (VNI) (37 messages) Voir addresse IP de cet auteur
26-11-04, 07:47  (GMT)
12. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
bonjour giuseppe

moi je n'ai pas souffert de mon avortement car ce fut un acte murement reflechi et que j'ai ete par la suite tres bien entouree
je sais par contre que j'aurais ete malheureuse d'avoir abandonne mon enfant et que j'aurais remue ciel et terre pour le reprendre
malheureusement trop de famille croient bien faire en"sauvegardant l'honneur de la famille" mais c'est simplement leur honneur a eux qu'ils preservent la
a l'epoque ou on vit il n'est plus rare de voir des femmes elever leur enfant seule et si les parents etaient un peu moins egoistes et s'ils aimaient un peu mieux leurs enfants on eviterait bien des drames
les miens ont ete exemplaires
bien sur j'ai eu des relations tendues et des engueulades avec ma mere a l'adolescence mais comme cette periode fut ecourtee par la venue de mon fils (car je me suis mariee a 17 ans et j'ai tout assumee toute seule comme une grande mais j'etais tres entouree d'affection)on est vite devenues complices
mes parents ont mis leur colere et leur deception au rencart pour ne plus penser qu'a moi et a mon bonheur et meme si maman savait que je ne serais pas heureuse avec le papa elle me l'a dit mais m'a laissee choisir ma vie
ils n'ont jamais souleve la question du quand dira t on
ils ont ete supers et tous les parents devraient suivre cet exemple
car je sais qu'il y a des parents extras comme les miens mais je sais aussi qu'il y en a d'autre un peu trop egoistes
maman aujourd'hui nous a quitte et elle laisse un immense vide qui ne se comblera jamais
papa est encore la pour nous et j'esperes le garder encore tres longtemps et etre un parent aussi formidable qu'ils l'ont ete

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

toutouille (315 messages) Envoyer message email à: toutouille Envoyer message privé à: toutouille Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
26-11-04, 09:06  (GMT)
13. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
Bonjour,

Je pense pour ma part que l'accouchement sous X n'est pas une solution mais une obligation dans les cas de découverte tardive de grossesse.

A bientôt

Sandy

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Poulou (VNI) (1195 messages) Voir addresse IP de cet auteur
26-11-04, 11:54  (GMT)
15. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
>Bonjour,
>
>Je pense pour ma part que l'accouchement sous X n'est pas
>une solution mais une obligation dans les cas de découverte
>tardive de grossesse.
>
>A bientôt
>
>Sandy

Bonjour Sandy

Vous "ton-couperet" me fait froid dans le dos.

Pourquoi être aussi catégorique ?

Pourquoi le choix d'accoucher sous X pour une femme qui ne se sent pas de supporter un avortement et ses conséquences psychologiques ou autre sur elle, ne pourrait pas choisir cette solution, même à 2 semaines de grossesse ?

Pourquoi ne voulez vous pas laisser le choix aux gens de ce qu'ils veulent vivre en fonction de ce qu'ils ressentent et de ce qu'ils sont, et les informer d'un maximum de ces choix le plus tôt possible ?

Choisir de garder un enfant dans son ventre, de l'élever alors qu'on n'en a pas du tout envie, mais le faire quand même pour toutes les raisons imaginables, c'est risquer de faire des malheureux.

Choisir de pratiquer une ivg alors qu'on n'en a pas du tout envie, mais le faire quand même pour toutes les raisons imaginables, c'est risquer de faire des malheureux.

Choisir de pratiquer l'accouchement sous X alors qu'on ne veut pas porter d'enfant dans son ventre, mais le faire quand même pour toutes les raisons imaginables, c'est risquer de faire des malheureux.

Par contre, choisir l'un de ces 3 choix parce qu'on a envie de les choisir et qu'on le fait de son plein gré, que ce choix est un choix mûrement consenti entre soi et soi même, peut être aussi avec l'appui ou l'aide de soignants, je pense que ça ne peut faire que des heureux.

La Vie est faite de multitudes de personnes qui se ressemblent en aparence mais fondamentalement différentes de par leur vécu depuis leur enfance.
Je me dis que plus il y a de choix, plus ces personnes ont de chance d'y trouver leur compte.

Le manque de choix dans notre vie est je crois ce qui nous empêche le plus de vivre libres.

Je crois que le rôle des accompagnants est d'informer de ces choix et d'aider la personne à trouver TOUTE SEULE et sans l'influencer, celui qui lui convient le mieux.
Et peut être même que la personne pensera à un 4 ème choix auquel personne ne pense, et qui sera le sien, unique.

Poulou

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Poulou (VNI) (1195 messages) Voir addresse IP de cet auteur
26-11-04, 12:00  (GMT)
16. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
>Vous "ton-couperet" me fait froid dans le dos.

"Votre", pas "vous", excusez moi.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Poulou (958 messages) Envoyer message email à: Poulou Envoyer message privé à: Poulou Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
26-11-04, 13:14  (GMT)
17. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
>Bonjour,
>
>Je pense pour ma part que l'accouchement sous X n'est pas
>une solution mais une obligation dans les cas de découverte
>tardive de grossesse.
>
>A bientôt
>
>Sandy

Re

Voyez, plus j'y réfléchis, et plus je comprends que c'est parce qu'il y a des gens qui pensent ce que vous pensez ci-dessus, que ce choix n'est pas proposé dés le départ aux femmes désireuses d'avorter, comme dans le reportage.

Je trouve ça non plus bizarre à présent, mais foncièrement triste.

Poulou

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

giuseppe1123 (VNI) (4 messages) Voir addresse IP de cet auteur
26-11-04, 11:30  (GMT)
14. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
Bravo à tes parents.
Si tous les parents dans cette situation pouvaient avoir l'acceuil qu'ils ont exprimé.
Tant de formalismes sous couvert de principes religieux ou autres(lesquels ?)rendent la vie amère.
Encore félicitations pour tes parents.De là haut ta maman est tjrs. à tes côtés.
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Lucie22 (3679 messages) Envoyer message email à: Lucie22 Envoyer message privé à: Lucie22 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
26-11-04, 13:21  (GMT)
18. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
Modifié le 26-11-04 à 13:32  (GMT)


D'ailleurs j'efface!

Parceque votre "tirez la chasse" ne me donne même pas l'envie d'y répondre!

Lucie (vraiment choquée désolée)

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Poulou (958 messages) Envoyer message email à: Poulou Envoyer message privé à: Poulou Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
26-11-04, 14:13  (GMT)
19. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
Modifié le 26-11-04 à 14:21  (GMT)

Modifié le 26-11-04 à 14:18  (GMT)

>D'ailleurs j'efface!
>
>Parceque votre "tirez la chasse" ne me donne même pas l'envie
>d'y répondre!
>
>Lucie (vraiment choquée désolée)

Bonjour

Je ne voulais pas vous choquer en écrivant ma vérité, Lucie, et je suis désolée si c'est ce qui s'est passé.

Vous savez, -puisque vous parlez de celà, je me sens forcée d'expliciter un peu pourquoi j'emploie cette image de "tirer la chasse"-, depuis que j'ai 5 ans, j'ai été la témoin indirecte d'avortements de la part de ma mère et d'amies à elle.

Chaque fois que ma mère tombait enceinte alors qu'elle ne voulait pas d'enfant (elle a essayé de "faire passer" (faire passer où, d'aprés vous ?) mon frère et moi, mais nous étions bien "accrochés"), elle me racontait comment elle "faisait passer" le bébé et risquait d'en mourir à chaque fois d'une hemorragie.(A l'époque, les femmes avortaient avec des méthodes barbares)

Un jour, plus de 35 ans aprés, alors que je me guérissais de ma maladie alcoolique et de ma boulimie vomitive, j'ai compris, aprés avoir révé que ma mère se jetait dans des WC et tombait morte 4 étages plus bas, que je m'étais prise pour une canalisation de WC en me faisant vomir à l'aide d'un mouchoir que j'utilisais comme un égouvillon, puis en offrant mon sexe sans en avoir envie à des hommes, et que j'avais passé 20 ans de ma vie à vomir avec la tête penchée sur ce que je ressentais comme étant le ventre de ma mère :
La cuvette des WC.
Je me suis demandé pourquoi je ressentais le ventre de ma mère comme une cuvette de WC.
C'est alors que l'image de ses avortements à répétition m'est aparue, et que j'ai compris qu'à chaque fois, j'avais eu la sensation qu'elle "tirait la chasse" sur les bébés qu'elle attendait.

Ca, c'est MA vérité, MON ressenti sans jugement, d'aprés MON vécu depuis toute petite avec MA mère.

Je n'aurais peut être pas dû employer cette image car toutes les femmes n'avortent pas comme avortait ma mère, avec la même "désinvolture" ou inconscience ou je ne sais pas quoi, et je reconnais que mon image a pu choquer certaines personnes, c'est pourquoi j'ai voulu expliquer dans le détail d'où provenait mon image; Si ces explications ont pu rétablir de l'ordre et ramener cette image de "tirer la chasse" à sa juste place, c'est à dire dans ma seule et unique vérité, tant mieux.

Excusez moi de ne pas vous avoir expliqué plus tôt tout celà et d'avoir choqué certains, je ne veux pas appliquer mon ressenti à tous, loin de moi cette volonté.

Poulou


  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Lucie22 (3679 messages) Envoyer message email à: Lucie22 Envoyer message privé à: Lucie22 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
26-11-04, 15:40  (GMT)
20. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"

Bonjour chère Poulou,

Oui je comprends mieux, mais votre mère est un cas à part, je ne nous voudrais pas la juger (mais vraiment très spéciale en tout cas), bien entendu je me base sur votre perception et non sur la sienne qui peut être différente, je peux comprendre mais ne pas accepter, la majorité des femmes ne vivent pas un avortement à la légère, chaque femme a SA raison qui lui est propre, je ne me permettrais pas de juger cette raison, quelle qu'elle soit, pour moi le terme "IVG thérapeutique" ne veut rien dire.
Ne pensez pas que le reportage montre une généralité.
Et si un jour j'ai dû subir une IVG pour raisons de santé, je ne trouve pas que MA raison sois plus acceptable que d'autres. La souffrance est la même, n'oubliez pas lorsque vous lancez des sujets aussi sensibles, que derrière des mots il y a des femmes, derrière ces femmes une histoire personnelle et beaucoup de souffrance. Merci.

Je vous remercie également de m'avoir donné ces explications qui sont très personnelles et qui m'ont permises de mieux vous comprendre.

Bises.

Lucie

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Poulou (VNI) (1195 messages) Voir addresse IP de cet auteur
26-11-04, 16:30  (GMT)
21. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
n'oubliez
>pas lorsque vous lancez des sujets aussi sensibles, que derrière
>des mots il y a des femmes, derrière ces femmes
>une histoire personnelle et beaucoup de souffrance. Merci.
>Lucie

Merci Lucie.
Je prends note au fond de moi de ce que vous me dites et tâcherai d'être plus prévenante à l'avenir; J'essaierai de veiller à ce que mon histoire personnelle ne risque pas de blesser les autres.
Je me dégrossis jour aprés jour, mais ma maladresse est encore tenace...

Poulou


  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

toutouille (315 messages) Envoyer message email à: toutouille Envoyer message privé à: toutouille Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
26-11-04, 20:31  (GMT)
22. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
Bonjour,

Moi aussi je dois être un peu maladroite parce que ma phrase n'était pas un couperet, juste une sensation.
Je ne vois pas comment quelqu'un peut mener à terme sa grossesse pour accoucher sous X quand,
-elle a un travail, des collègues
-une famille, un mari des enfants des amis
-elle est étudiante

Les accouchements sous X de nos jours et depuis la loi qui l'autorise sont des cas bien isolés de patientes qui ont découvert tardivement leur grossesse et sont très isolées.

Ce ne sont pas des personnes comme moi en tout cas! Je n'aurais jamais accepté d'être une mère porteuse! Voila pourquoi cette solution me parait abberante.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Poulou (VNI) (1195 messages) Voir addresse IP de cet auteur
26-11-04, 21:51  (GMT)
24. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
>Ce ne sont pas des personnes comme moi en tout cas!
>Je n'aurais jamais accepté d'être une mère porteuse! Voila pourquoi
>cette solution me parait abberante.

Bonsoir

Entre être une mère porteuse VOLONTAIRE dès la conception, et mener à terme une grossesse NON DESIREE parce qu'on ne veut pas avorter, puis laisser notre bébé à l'adoption pour un couple en mal d'enfant parce qu'on ne veut pas l'élever nous même pour des raisons qui nous sont propres, il y a une sacrée différence.

Une mère porteuse s'entend AVANT la conception avec le couple adopteur, une mère qui ne veut pas avorter mais qui ne veut pas pour autant élever un enfant non désiré, s'entend APRES la conception non désirée de cet enfant, avec les organismes d'adoption; Je ne l'appellerais pas mère porteuse, mais "mère offreuse".

Et ce n'est pas parce que ces femmes ne seraient pas des femmes comme vous, Toutouille, que leur solution serait plus aberrante que la vôtre; Leur solution, si elles la choisissaient, est seulement DIFFERENTE de la vôtre, ni plus, ni moins.

Voyez, avec ce que j'ai vécu aux côtés de ma mère, si j'avais eu un choix à faire face à une grossesse non désirée, c'est ce choix là que j'aurais fait je pense, si je n'avais vraiment pas pu élever mon enfant.
J'aurais préféré accoucher sous X, lui préparer une lettre pour le jour où il aurait été en âge de comprendre certaines choses, en expliquant dans cette lettre que je ne l'avais pas abandonné, mais confié à des parents qui étaient prêts à l'accueillir alors que moi non (Je lui aurais peut être expliqué ma position).
Je lui aurais écrit que je voulais qu'il vive, qu'il puisse être heureux avec une mère qui l'aime et le désire, un père aussi, et qu'il soit assuré que tout le temps qu'il était dans mon ventre, j'avais essayé de lui donner de l'amour.
Quelque chose dans ce sens.

Et ce n'est pas parce qu'on est différentes qu'on a tort de penser différemment les unes des autres, ou qu'on est obligées de faires toutes pareil pour se sentir dans le vrai.

L'important c'est de respecter nos choix respectifs sans les juger, et surtout de permetre à d'autres personnes de connâitre ces choix, sans y apporter notre opinion de "ça c'est mieux, ça c'est moins bien, ça c'est aberrant, ça ça ne l'est pas....Ca c'est uniquement à proposer lorsque la grossesse est trop avancée pour une ivg..."

Voilà mon opinion.

Poulou

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Laurence2 (702 messages) Envoyer message email à: Laurence2 Envoyer message privé à: Laurence2 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
26-11-04, 21:04  (GMT)
23. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
Bonjour Lucie,

je n'ai pas l'impression que la mère de Poulou était un cas à part.

Moi qui suis née après la loi Weil, je n'avais jamais imaginé à quel point l'avant contraception et l'avant loi Weil avait été pénible pour les femmes, jusqu'à ce que je lise "Paroles d'avortées" (à La Martinière). Ce sont des témoignages sur l'avortement d'avant la loi Weil.
Nous qui avons l'embarras du choix devant les moyens de contraception, on ne sait plus qu'avant les femmes étaient angoissées chaque mois en attendant leurs régles, que cette angoisse les rendait parfois frigides, que la contraception était interdite puis très peu au point, elles n'avaient non seulement pas le droit d'avorter mais elles n'avaient pas non plus le droit d'éviter d'être enceinte, il fallait faire prospérer la nation, les femmes étaient là pour faire des enfants, que ça leur plaise ou non, elles n'avaient pas de contrôle sur leurs corps, et certaines étaient enceintes tous les ans. D'où de très nombreuses grossesses, et de très nombreuses non désirées. Il y avait avant la loi Weil entre 800 000 et un million d'avortements par an, un avortement pour une naissance. Je me suis rendu compte en lisant ce livre que la majorité des femmes avaient subi au moins un avortement, certaines plus d'une dizaine, dans des conditions atroces, avec en plus des curetages à vif, des risques de stérilité, de complications graves et de mort.
C'était la vie des femmes il y a encore quelques dizaines d'années. L'avortement était tabou car interdit, passible de prison, donc les femmes se taisaient. Mais c'était leur vie quotidienne.

Cordialement,

Laurence

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
27-11-04, 12:59  (GMT)
25. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
Bonjour,
>
>je n'ai pas l'impression que la mère de Poulou était un
>cas à part.

Je confirme. Les récits des femmes qui ont aujourd'hui plus d'une soixantaine d'année fait souvent froid dans le dos.

Rappelez-vous qu'il n'y avait pas de contraception efficace et que le "devoir conjugal" faisait partie des mœurs comme faire le ménage et torcher les gosses.

Philippe,
médecin à la campagne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Lucie22 (3679 messages) Envoyer message email à: Lucie22 Envoyer message privé à: Lucie22 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
29-11-04, 10:14  (GMT)
28. "RE: Juste une précision"

Bonjour Poulou,

Je voulais juste préciser un de mes passages, lorsque je mentionne que votre maman est un cas à part, ce n'est pas pour les avortements, non, c'est lorsque vous dites que vous avez été le témoin indirect de ces avortements dés l'âge de 5 ans, oui là je suis choquée, j'estime personnellement qu'un enfant de cet âge doit être préservé, et j'ai dès lors compris votre phrase qui m'a fait tant réagir.
Lorsque je me rends compte (et ce même dans ma famille) que des enfants sont témoins de tout (dipustes, conversations) que le parents parlent devant eux, comme s'ils n'étaient pas là, comme si pour eux l'enfant de toute façon ne va pas comprendre (?????), je suis révoltée!
Et si dans une situation difficile, il est impossible que l'enfant ne soit pas impliqué, le minimum est de lui parler, de lui expliquer la situation, on lui donne alors la possibilité de s'exprimer, de poser des questions, de parler de ses peurs, de ses craintes. Je sais que ça ne suffit pas toujours à régler le problème, que nous ne pourrons pas toujours les préserver de tout , mais pour ma part donner la parole à l'enfant c'est essentiel. Excusez moi je suis un peu brouillon, mais j'espère que mon message est bien passé, un enfant de 5 ans ne doit pas à mon avis être confronté à ça! Et c'est ce qui m'a tant choqué chez votre maman.

Bises Poulou, passez une bonne journée.

Lucie

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Poulou (VNI) (1195 messages) Voir addresse IP de cet auteur
29-11-04, 14:29  (GMT)
31. "RE: Juste une précision"
>Je voulais juste préciser un de mes passages, lorsque je mentionne
>que votre maman est un cas à part, ce n'est
>pas pour les avortements, non, c'est lorsque vous dites que
>vous avez été le témoin indirect de ces avortements dés
>l'âge de 5 ans,
>Lucie

Bonjour Lucie

J'avais bien compris pour ma part.

Bonne journée à vous aussi

Poulou


  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

anya (10897 messages) Envoyer message email à: anya Envoyer message privé à: anya Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
29-11-04, 10:29  (GMT)
29. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
>
>Rappelez-vous qu'il n'y avait pas de contraception efficace et que le
>"devoir conjugal" faisait partie des mœurs comme faire le ménage
>et torcher les gosses.
>
Philippe,
médecin à la campagne


Ha? parceque maintenant c'est sorti des moeurs? Je ne crois pas non...Il existe encore des hommes pour qui le "devoir conjugal" est un du, pour s'en persuader, il suffit de regarder les plaintes pour viol conjugal...heureusement aujourd'hui on a en effet les moyens de ne pas avoir d'enfant.


anya

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Poulou (VNI) (1195 messages) Voir addresse IP de cet auteur
29-11-04, 14:28  (GMT)
30. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
heureusement aujourd'hui on a en effet
>les moyens de ne pas avoir d'enfant.

>anya

Bonjour

Ou mieux encore peut être : Le moyen de ne pas rester avec pareils hommes...

Poulou


  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Poulou (958 messages) Envoyer message email à: Poulou Envoyer message privé à: Poulou Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
27-11-04, 14:08  (GMT)
26. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
Modifié le 27-11-04 à 14:17  (GMT)

Modifié le 27-11-04 à 14:12  (GMT)

> Moi qui suis née après la loi Weil, je n'avais
>jamais imaginé à quel point l'avant contraception et l'avant loi
>Weil avait été pénible pour les femmes, jusqu'à ce que
>je lise "Paroles d'avortées" (à La Martinière). Ce sont des
>témoignages sur l'avortement d'avant la loi Weil.
> Nous qui avons l'embarras du choix devant les moyens de
>contraception, on ne sait plus qu'avant les femmes étaient angoissées
>chaque mois en attendant leurs régles, que cette angoisse les
>rendait parfois frigides, que la contraception était interdite puis très
>peu au point, elles n'avaient non seulement pas le droit
>d'avorter mais elles n'avaient pas non plus le droit d'éviter
>d'être enceinte, il fallait faire prospérer la nation, les femmes
>étaient là pour faire des enfants, que ça leur plaise
>ou non, elles n'avaient pas de contrôle sur leurs corps,
>et certaines étaient enceintes tous les ans. D'où de très
>nombreuses grossesses, et de très nombreuses non désirées. Il y
>avait avant la loi Weil entre 800 000 et un
>million d'avortements par an, un avortement pour une naissance. Je
>me suis rendu compte en lisant ce livre que la
>majorité des femmes avaient subi au moins un avortement, certaines
>plus d'une dizaine, dans des conditions atroces, avec en plus
>des curetages à vif, des risques de stérilité, de complications
>graves et de mort.
>C'était la vie des femmes il y a encore quelques dizaines
>d'années. L'avortement était tabou car interdit, passible de prison, donc
>les femmes se taisaient. Mais c'était leur vie quotidienne.
>
>Cordialement,
>
>Laurence

Bonjour

Il y a ces femmes d'avant la loi Weil comme ma mère, les femmes d'aprés la loi Weil comme vous, jeunes femmes, qui n'avez pas été témoin de tout ça, et il y a les femmes comme moi, (vos mères trés certainement), qui sont les "entre-deux".

Ces femmes dont je fais partie sont celles qui ont connu la "libération sexuelle" avec tout le débridage complètement désordonné qu'elle représentait (un peu comme un animal sauvage qu'on relâche aprés une longue captivité et qui court dans tous les sens), qui ont été témoin impuissant, dans leur tendre enfance, de ces atrocités, blocages et valeurs rigides, qui ont tremblé pour leurs mères, qui se sont fermées à leur père, qui ont cru que la vie était la mort et la mort la vie.

Je me suis trouvée avec le choix des deux extrêmes :
Faire tout et n'importe quoi avec mon corps de femme, et agir de façon trés rigide comme ma mère.
J'ai fait l'expérience de ces deux options au cours de ma vie, je n'étais pas heureuse et avais recours à l'alcool pour m'aider à vivre ainsi.

Mais un jour je me suis enfin retrouvée à ma place et j'ai enfin pu choisir mon juste milieu : La liberté de disposer de mon corps de femme "depuis l'intérieur" et non plus par imitation.

Je ne sais pas pourquoi je vous raconte ça, vous n'en avez peut être rien à faire, mais c'est ce qui justifie, je pense, mon besoin de parler de ce 3 ème choix d'accouchement sous X, que je n'ai pas entendu proposer aux femmes qui ne voulaient pas élever l'enfant dont elles étaient tombées enceinte malgré elles, et qui m'aurait convenu à moi si j'avais été dans leur cas.

Poulou

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Laurence2 (702 messages) Envoyer message email à: Laurence2 Envoyer message privé à: Laurence2 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
27-11-04, 16:00  (GMT)
27. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
Bonjour Poulou,

je n'en ai pas rien à faire de ce que vous racontez. Je suis très sensible à ce qui a fait et fait toujours la vie des femmes, et votre témoignage est intéressant.

Cordialement,

Laurence

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

zontaine (VNI) (1 messages) Voir addresse IP de cet auteur
31-01-05, 23:08  (GMT)
32. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
Bonsoir

Je trouve Mesdames que vous oubliez dans vos palabres que d'être mère est avant tout un devoir et non un droit. Vous parlez de choix en occultant le devenir de l'enfant...
Avouez qu'il à comme "un malaise dans notre civilisation"!!
Le droit par ci et par là ! A tout va !
A chacun son histoire et nos considérations n'ont rien à y faire.
Pour ma part l'accouchement sous X est le non respect du droit de l'enfant et des conséquences psychologique que cela entraînera pour lui tout au long de sa vie, c'est une déviance de notre système à déresponsabiliser à bon compte...

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

smir (VNI) (1 messages) Voir addresse IP de cet auteur
01-02-05, 15:47  (GMT)
33. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
bonsoir,IVG constitue un acte irresponsable,du fait qu'elle est manifestee hors de la logique et du naturel,chaque individu quel que soit son origine,sa religion,sa culture,est veille à un comportement raisonnable.
la raison est une composante specifique de l'etre humain ,au travers permet de gerer sa vie d'une maniere harmonieuse ,compatible avec un comportement humain.
les coNSEQUENCE QU'ENGENDRE cette IVG sont d'orde social,psycologique, sanitaire,qui auront un retentissement sur la societe en general.
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-02-05, 20:40  (GMT)
34. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
Bonsoir,
>IVG constitue un acte irresponsable,du fait qu'elle est manifestee hors de
>la logique et du naturel,chaque individu quel que soit son
>origine,sa religion,sa culture,est veille à un comportement raisonnable.
>la raison est une composante specifique de l'etre humain ,au travers
>permet de gerer sa vie d'une maniere harmonieuse ,compatible avec
>un comportement humain.
>les coNSEQUENCE QU'ENGENDRE cette IVG sont d'orde social,psycologique, sanitaire,qui auront un
>retentissement sur la societe en general.

Et ça veut dire quoi, ce charabia ?





Philippe,
médecin à la campagne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Giulia (435 messages) Envoyer message email à: Giulia Envoyer message privé à: Giulia Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-02-05, 20:50  (GMT)
35. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
Bonsoir Philippe
Simplement que ce sont de petites crapules des ligues anti-IVG qui voudraient retourner à la loi morale d'autrefois.
Evidemment, les propos comme une caricature montrant Simone Veil en train de serrer la main d'Hitler (personnellement, ce genre d'"argument" me fait gerber, car Simone Veil a été déportée à Auschwitz parce qu'elle est juive et donc ce genre de propos est, de ce fait, antisémite donc contraire à la loi), qui invoquent le "crime contre l'humanité" et le "génocide" (ce qui n'est nullement dit par les Statuts de Rome, qui régissent le fonctionnement de la Cour Pénale Internationale des Nationa Unies) montrent clairement que ces gens là sont sans foi ni loi, et devraient meme comparaitre (ah, si j'avais conservé le flyer en question !!) devant le tribunal correctionnel en vertu du Code Pénal qui interdit les actes racistes et antisémites.

Laisse-les braire et si vraiment ils commencent, eh bien que le Dr Dupagne les attaque en justice, puisque ces crapules se permettent d'etre antisémites.
A gerber !!!!!!!!!!!

Giuli@

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Giulia (435 messages) Envoyer message email à: Giulia Envoyer message privé à: Giulia Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-02-05, 20:58  (GMT)
36. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
Bonsoir
Et je rajoute meme, que la France et l'Italie sont les deux seuls pays à avoir institué l'accouchement sous X, alors que c'est contraire à la Convention des Droits de l'Enfant du 20.11.1989, ratifiée par ces deux pays.

Par contre à l'heure actuelle, il est possible que la maman qui laisse son enfant en adoption n'accouche pas sous X, mais laisse son nom.
La France aura quand meme fait un vrai progrès le jour où elle instituera le système de l'adoption ouverte. Il s'agit d'une adoption plénière (c'est à dire qu'elle n'a pas autorité parentale et que l'enfant porte le nom de sa famille adoptive) mais dans ce système, il y a un contrat qui stipule le nombre de visites et leur fréquence.... Bref il existe un vrai contact entre les deux familles, la bio et l'adoptive. L'enfant a bien évidemment accès à ses origines, ses infos médicales....
C'est ce qui se passe à l'heure actuelle en Polynaisie Française, où l'enfant est dit Fa'a'mu, c'est à dire fait manger. Dans ce cas (idem en France, puisque la Polynaisie Française est sous tutelle française), il s'agit d'une DPA (Délégation d'Autorité Parentale), et c'est seulement aux deux ans révolus de l'enfant qu'il est adopté au TI (Tribunal d'Instance), et l'adoption ne devient définitive que deux mois après le délai de rétraction.


Espérons que mon laius fasse évoluer le débat....

Giuli@

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-02-05, 17:43  (GMT)
38. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
Bonsoir,
>C'est ce qui se passe à l'heure actuelle en Polynaisie Française,
>où l'enfant est dit Fa'a'mu, c'est à dire fait manger.

En Polynaisie, où j'ai vécu, cette pratique ne fait qu'avaliser ce qui existait déjà sur le plan coutumier. Aucun enfant n'est jamais abandonné. Si les parents ne peuvent pas l'élever, il est confié à la famille ou a des amis qui vont l'élever comme leur propre enfant. Ma sœur qui vivait quasiment avec les Tahitiens, ne voulait par rentrer en France. Notre voisine nous a proposé naturellement de la garder. Elle élevait déjà un "neveu" et elle nous l'aurait confié sans problème s'il avait voulu venir en France (et nous, l'accepter).

Il faudrait vraiment une grosse transformation des mentalités pour pouvoir importer cette coutume en France où un enfant "appartient" à quelqu'un.






Philippe,
médecin à la campagne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

isameri (103 messages) Envoyer message email à: isameri Envoyer message privé à: isameri Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-02-05, 11:03  (GMT)
37. "RE: Je me pose une question sur l'option IVG"
>Bonsoir
>
>Je trouve Mesdames que vous oubliez dans vos palabres que d'être
>mère est avant tout un devoir et non un droit.
>Vous parlez de choix en occultant le devenir de l'enfant...
>
un DEVOIR ?????????
ça, ça me fait hurler !!!
les femmes sont donc sur terre uniquement pour "pondre" à tout va ?

la maternité n'est ni un DEVOIR, ni un DROIT, c'est un CHOIX ; je suis mere de deux enfants, j'en espère bientot un 3eme, parce que je l'ai choisi, non pour remplir un quelquonque devoir !

mon pauvre zontaine, je plains votre épouse

je ne vous salue pas ( je fais même de très gros efforts pour rester polie)
et idem pour smir (post suivant)

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


Fermer | Archiver | Effacer

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Rechercher sur le site Atoute.org: