Forum Médical

Attention : cette plate-forme de forum est en lecture seule. Pour participer aux discussions, rendez vous sur la nouvelle plate-forme
Page d'accueil du site
NANMEO !

"démarche sémiologique et diagnostique vav d'un cas "psy""

Envoyer ce sujet à un(e) ami(e)
Format d'impression
Mettre en signet (membres seulement)
 
Précédente | Suivante 
Accueil Général des Forums
Forum : Coups de gueule, coups de coeur (Protected)
Message d'origine

amandine, etudiante en médecine (VNI) (1 messages) Voir addresse IP de cet auteur
13-12-04, 19:14  (GMT)
"démarche sémiologique et diagnostique vav d'un cas "psy""
Un médecin traitant a-t-il le droit de présumer de l'origine psychologique des symptomes présentés par son patient?

exemple : je connais une adolescente qui, venant consulter pour des troubles du sommeil, une prise de poids importante, des flushs, des cycles menstruels irréguliers s'est vu prescrire un AD par son medecin traitant SANS meme faire d'examens complémentaires (bilan sanguin, ...)

la loi ou tout simplement le bon sens n'exigent -ils pas de la part du médecin qu'il ait la certitude de l'absence de tout trouble organique?

  Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


  Liste des réponses à ce message

  Sujet     Auteur     Posté le:     ID  
 RE: démarche sémiologique et diagnostique vav d'un cas "psy" cilloux 13-12-04 1
 RE: démarche sémiologique et diagnostique vav d'un cas "psy" Cafe_Sante 13-12-04 2
   RE: démarche sémiologique et diagnostique vav d'un cas "psy" Nausica 13-12-04 3
 RE: démarche sémiologique et diagnostique vav d'un cas "psy" D_Dupagne 14-12-04 4
 RE: démarche sémiologique et diagnostique vav d'un cas "psy" Letotor 14-12-04 5

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Texte des réponses

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
13-12-04, 19:51  (GMT)
1. "RE: démarche sémiologique et diagnostique vav d'un cas "psy""
Modifié le 13-12-04 à 21:43  (GMT)


Merveilleuse question. Merci.
La réponse me semble évidente.

Cécile

Ahem vu la réponse ci-dessous j'ai l'air d'une pomme. Moi j'aurais pensé à la thyroïde avec tous ces symptômes. D'ailleurs j'y ai eu droit deux fois précisément pour ces raisons.

C'était donc du bluff ?

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
13-12-04, 21:35  (GMT)
2. "RE: démarche sémiologique et diagnostique vav d'un cas "psy""
bonsoir,
Vous avez une idée simpliste et mécaniste de la médecine. Nos "bilans" ne détectent pas grand chose, et je fais souvent la "prise de sang" pour rassurer le patient.
Il est parfois évident que les symptômes ne correspondent pas à une maladie organique, tout simplement parce qu'une maladie qui contiendrait tous ces symptômes n'existe pas.






Philippe,
médecin à la campagne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Nausica (3061 messages) Envoyer message email à: Nausica Envoyer message privé à: Nausica Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
13-12-04, 21:40  (GMT)
3. "RE: démarche sémiologique et diagnostique vav d'un cas "psy""
Bonsoir à tous

ça me rappelle une longue discussion passée: http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID4/76.html

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

D_Dupagne (14037 messages) Envoyer message email à: D_Dupagne Envoyer message privé à: D_Dupagne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
14-12-04, 00:09  (GMT)
4. "RE: démarche sémiologique et diagnostique vav d'un cas "psy""
>la loi ou tout simplement le bon sens n'exigent -ils pas
>de la part du médecin qu'il ait la certitude de
>l'absence de tout trouble organique?

Bonjour,
La médecine ne va déjà pas très bien. Quand la loi exigera de faire des examens complémentaires alors que le médecin ne les juge pas utiles, ce sera la fin des haricots.

Dr Dominique Dupagne

Administrateur du Forum

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Letotor (224 messages) Envoyer message email à: Letotor Envoyer message privé à: Letotor Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
14-12-04, 07:45  (GMT)
5. "RE: démarche sémiologique et diagnostique vav d'un cas "psy""
Bonjour,

>Un médecin traitant a-t-il le droit de présumer de l'origine psychologique
>des symptomes présentés par son patient?

Oui mais seulement après en avoir référé à son avocat. Il a surtout le devoir de faire son travail le plus consciencieusement possible et présumer d'une origine psy de des symptomes ça fait partie de ce travail.

>exemple : je connais une adolescente qui, venant consulter pour des
>troubles du sommeil, une prise de poids importante, des flushs,
>des cycles menstruels irréguliers s'est vu prescrire un AD par
>son medecin traitant SANS meme faire d'examens complémentaires (bilan sanguin,

Je ne vois pas bien en quoi des examens complémentaires auraient dissuadé de prescrire des anti dépresseurs si le diagnostic est celui d'un trouble anxieux ou dépressif?

>la loi ou tout simplement le bon sens n'exigent -ils pas
>de la part du médecin qu'il ait la certitude de
>l'absence de tout trouble organique?

Bien sur, ce ne sont pas les examens complémentaires qui permettent à eux seuls de s'en assurer, ils sont juste là pour apporter quelques arguments supplémentaires en faveur ou en défaveur d'un ou de diagnostics établis préalablement.


letotor, médecin envers et contre tout

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


Fermer | Archiver | Effacer

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Rechercher sur le site Atoute.org: