Forum Médical

Attention : cette plate-forme de forum est en lecture seule. Pour participer aux discussions, rendez vous sur la nouvelle plate-forme
Page d'accueil du site
NANMEO !

"Rapport de force"

Envoyer ce sujet à un(e) ami(e)
Format d'impression
Mettre en signet (membres seulement)
 
Précédente | Suivante 
Accueil Général des Forums
Forum : Coups de gueule, coups de coeur (Protected)
Message d'origine

D_Dupagne (14037 messages) Envoyer message email à: D_Dupagne Envoyer message privé à: D_Dupagne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-12-01, 23:34  (GMT)
"Rapport de force"
A prendre le pouls de la profession auprès de mes confrères, en direct ou par listes de discussion interposées, j'ai l'impression qu'un grand bouleversement est en train de voir le jour.

Depuis 20 ans, la surpopulation médicale rendait les médecins dépendants des caisses, qui solvabilisent leur clientèle. La concurrence entre médecins était rude et chacun pliait sous le joug conventionnel.

Les choses changent. Les honoraires bloqués, dont le montant devient ridicule, le ras-le-bol devant la montée concomitante des charges et l'apauvrissement qui s'ensuit vont sans doute pousser certains médecins à ruer dans les brancards.

La convention, après tout, n'est qu'un contrat signé entre un professionnel et un organisme payeur. Si le contrat n'est plus équitable et que la clientèle est nombreuse, il est tentant de voler de ses propres ailes et de de fixer ses tarifs soi même. A la clientèle de trouver des solutions pour payer.

Les propriétaires d'appartement ne se posent pas la question, au moment d'établir leur loyer, de savoir si l'allocation logement ou les revenus des locataires en couvrent le montant. Ils calculent leurs charges et déterminent un prix en fonction du marché.

Les dentistes et les opticiens se sont depuis longtemps déconnectés des tarifs conventionnels.

Le médecins vont bientôt faire de même. Ceux des campagnes parce que, de plus en plus seuls, il n'auront plus aucune concurrence. Ceux des villes parce que la clientèle est à même de comprendre qu'un médecin ne peut rester éternellement le réparateur le moins cher.

Les derniers à réaliser ce bouleversement seront sans doute les gestionnaires des caisses et les autorités de tutelle. Leur réveil sera douloureux, mais ce seront sans doute leurs successeurs qui devront affronter la situation explosive qu'ils n'ont pas su gérer.

Le médecine à deux vitesses est en marche. Rien ne devrait pouvoir l'arrêter. Quelle tristesse.

--
Dr Dominique Dupagne

  Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


  Liste des réponses à ce message

  Sujet     Auteur     Posté le:     ID  
 RE: Rapport de force eric.baronet (VNI) 04-12-01 1
 RE: Rapport de force bruno 17-12-01 2
   RE: Rapport de force Pier (VNI) 18-12-01 3
   RE: Rapport de force michel.biland@free.fr (VNI) 29-12-01 4
       RE: Rapport de force D_Dupagne 29-12-01 5
 RE: Rapport de force Nanie VYVER (VNI) 17-04-03 6
 RE: Rapport de force scarlett0509 19-04-03 7

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Texte des réponses

eric.baronet (VNI) (1 messages) Voir addresse IP de cet auteur
04-12-01, 22:13  (GMT)
1. "RE: Rapport de force"
Ton analyse est exacte . C'est pire encore pour les spécialistes qui commencent à deserter en masse les vacations hospitalieres ...

Ceci dit, y a un paquet de professions qui gueulent dans la rue,actuellement ...

Les medecins feront moins de bruit que la Gendarmerie ou la police

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

bruno (2 messages) Envoyer message email à: bruno Envoyer message privé à: bruno Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
17-12-01, 21:45  (GMT)
2. "RE: Rapport de force"
je crois ,Dominique, que la mise en place d'une médecine à deux vitesses PAR le corps médical ne se fait pas "dans le dos" des pouvoirs publics; elle s'installe de façon très "confortable" pour le pouvoir politique.
Le réajustement des honoraires "à la hussarde" enlève une bien belle épine du pied au gouvernement à quelques mois des élections.
Qui aurait pu rèver d'une meilleure "annexe" à la rarefaction (relative) du corps médical qu'une sélection, aussi modeste soit elle, par l'argent.
Cette sélection par l'argent nous sera très prochainement reproché par ceux là meme qui nous y ont poussés!
Tu lis partout les plus flagrants "délires" sur le prix réel de la consultation; alors meme que le contenu de la consultation n'est défini par personne.
C'est de toutes façons l'usager qui paiera; l'usager modeste avec un frein supplèmentaire à l'accès au soin, l'usager plus aisé qui verra très prochainement les mutuelles monter au "créneau" pour rembourser le surplus d'honoraires.
Le médecin revalorisé fera l'objet de la sollicitation d'un fisc impitoyable.
Dans aucun cas ce fiasco sanitaire ne pourra etre reproché à d'autres qu'aux médecins.
Opération sans faute pour les gestionnaires...

amicalement

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pier (VNI) (1 messages) Voir addresse IP de cet auteur
18-12-01, 08:04  (GMT)
3. "RE: Rapport de force"
Je partage l'analyse de Bruno. Cette médecine à deux vitesses, qui existe déjà pour de nombreux appareillages (je suis ORL) sera attribuée aux médecins, comme en angleterre, et non à la structure.
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

michel.biland@free.fr (VNI) (1 messages) Voir addresse IP de cet auteur
29-12-01, 08:56  (GMT)
4. "RE: Rapport de force"
IL FAUT BOUGER EFFICACE
- cesser la télétransmission : ce n'est pas difficile pour nous et je suis persuadé que ce sera efficace surtout que ça peut durer sans nuire à la santé de nos patients
- les honoraires : il faut demander la réouverture du secteur II (Rappel : les syndicats ne peuvent pas proposer un tarif syndical, par contre, nous pouvons demander cette réouverture du secteur II et forcer nos syndicats de négocier dans ce sens)
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

D_Dupagne (14037 messages) Envoyer message email à: D_Dupagne Envoyer message privé à: D_Dupagne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
29-12-01, 09:52  (GMT)
5. "RE: Rapport de force"
>IL FAUT BOUGER EFFICACE
>- cesser la télétransmission : ce
>n'est pas difficile pour nous
>et je suis persuadé que
>ce sera efficace surtout que
>ça peut durer sans nuire
>à la santé de nos
>patients

Certes, mais cela revient à pénaliser nos patients qui seront remboursés beaucoup plus tard. C'est certainement mieux que la grève, mais je persiste à penser qu'il est encore plus simple et plus logique d'agir en vrais libéraux et de fixer nous mêmes nos honoraires, ce qui revient en fait comme tu le dis dans ton message, à réouvrir unilatéralement le secteur II. Beaucoup de patients sont remboursés des dépassements d'honoraires, et supporteront mieux un surcoût qu'un délai de remboursement.

Amicalement,

--
Dr Dominique Dupagne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Nanie VYVER (VNI) (1 messages) Voir addresse IP de cet auteur
17-04-03, 08:12  (GMT)
6. "RE: Rapport de force"
Bonjour,
Je ne suis pas médecin, mais enseignante spécialisée dans un Institut Médico Educatif...
Le dit "IME" , bien que médical et financé par la sécu, ne présente AUCUN médecin généraliste ni psychiatre ds l'etablissement...
Personne ne veut venir y travailler;
Public : Troubles psy+++, déficiences intellectuelles+++, sociales...
Problèmes d'hygiène, de santé mentale ...La TOTALE .
Je reviens à mes médecins introuvables : renseignements pris, on leur propose 21,72 euros de l'heure (et 6 heures par semaine).
Je suppose que la- dessus le toubib doit retirer certains frais, taxes?impots? cotisations diverses ?
Pouvez vous me renseigner la- dessus: qu-est ce qu'il lui resterait exactement de l'heure à cette personne avec une responsabilité pedagogique, psychologique, technique...?
Et je comprendrai mieux pourquoi depuis des lustres dans un établissement médical , nous ne trouvons aucun médecin...
Merci de votre attention, et merci à celui qui pourra éclairer la lanterne d'une bande d'enseignants spéc qui se démènent à tenir à bout de bras des jeunes malades sans soins réels.
Mon Mail:
NanieBlues@aol.com
En Toute SYMPATHIE....
Nanie
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

scarlett0509 (15 messages) Envoyer message email à: scarlett0509 Envoyer message privé à: scarlett0509 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
19-04-03, 23:31  (GMT)
7. "RE: Rapport de force"
Bonjour,

Pensez-vous que si vous étiez conventionné, vous auriez moins de clients ? Je crois que le français moyen ne choisi pas son médecin par ce critère.

A part les personnes qui ont de grosses difficultés financières, et dans ce cas il y a les dispensaires. Bien sûr il y a de l'attente, mais est-ce qu'on est plus mal soigné ? je ne le pense pas.

C'est un sujet que j'ai abordé avec mon médecin généraliste qui est aussi gériatre. Elle a des scrupules à prendre ces honoraires de gériatre parce qu'elle dit que c'est une spécialité qui n'est pas vraiment encore reconnue. Mais il n'y a que les professionnels qui le sachent.

La plupart des salariés ont une mutuelle et il est normal qu'en ayant fait des études, vous soyez honnêtement rétribué. Moi ce qui me scandalise, c'est que j'ai fait venir le réparateur de télévision pour une révision, il m'a prit 122 euros pour 20 mn et le médecin est passée une demi heure plus tard, elle m'a prit 30 euros pour 30 minutes.

En plus, elle m'a dit qu'il y a des personnes dans le quartier qui disent que comme elle n'est pas cher, elle n'est peut-être pas compétente. Voyez vous où est la reconnaissance.

Si les médecins n'étaient plus conventionnés, ils seraient tenu par la concurrence, comme les commerçants, et ainsi ils ne pourraient pas se permettre d'être excessifs dans leurs honoraires.

Bien cordialement.

Arlette

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


Fermer | Archiver | Effacer

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Rechercher sur le site Atoute.org: