Forum Médical

Attention : cette plate-forme de forum est en lecture seule. Pour participer aux discussions, rendez vous sur la nouvelle plate-forme
Page d'accueil du site
NANMEO !

"masturbation excessive"

Envoyer ce sujet à un(e) ami(e)
Format d'impression
Mettre en signet (membres seulement)
 
Précédente | Suivante 
Accueil Général des Forums
Forum : Recherche d'informations sur une maladie (Protected)
Message d'origine

nadboubou (1 messages) Envoyer message email à: nadboubou Envoyer message privé à: nadboubou Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
05-02-04, 11:17  (GMT)
"masturbation excessive"
Bonjour, Voila mon problème : mon mari se masturbe régulièrement depuis 15 ans que nous sommes ensemble, et ce, en cachette.Cela ne nuit pas nos relations sexuelles mais c'est très dur pour moi et je voudrai savoir si nous devons consulter ou non. Merci.
  Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


  Liste des réponses à ce message

  Sujet     Auteur     Posté le:     ID  
 RE: masturbation excessive oups 05-02-04 1
 RE: masturbation excessive Lexa 05-02-04 2
 RE: masturbation excessive loups56 05-02-04 3
   RE: masturbation excessive Elodie33 06-02-04 4
 RE: masturbation excessive Balanger 06-02-04 5
 RE: masturbation excessive canon 05-03-04 6
   RE: masturbation excessive Ln2 06-03-04 7
       RE: masturbation excessive canon 07-03-04 8
           RE: masturbation excessive Ln2 07-03-04 9
               RE: masturbation excessive Merlin 07-03-04 10
           RE: masturbation excessive Cafe_Sante 07-03-04 11
               RE: masturbation excessive french 09-07-04 12
               RE: masturbation excessive Ninou98 09-07-04 13
 RE: masturbation excessive Gliotel 09-07-04 14
   RE: masturbation excessive Cafe_Sante 09-07-04 15
       RE: masturbation excessive french 10-07-04 16
           RE: masturbation excessive Caverne26 10-07-04 17
           RE: masturbation excessive Cafe_Sante 10-07-04 18
               RE: masturbation excessive Caverne26 10-07-04 19
               RE: masturbation excessive french 10-07-04 21
               RE: masturbation excessive ralf35 21-10-04 24
 RE: masturbation excessive Merlin 10-07-04 20
 RE: masturbation excessive ?? totoche9 12-07-04 22
   RE: masturbation excessive ?? youyou 28-09-04 23
 RE: masturbation excessive anya 21-10-04 25
   RE: masturbation excessive Merlin 21-10-04 26
       RE: masturbation excessive PapaBravo 21-10-04 27
           RE: masturbation excessive Cafe_Sante 21-10-04 28
               RE: masturbation excessive PapaBravo 21-10-04 29
                   RE: masturbation excessive Merlin 22-10-04 30
                       Fatigue après l'acte... PapaBravo 23-10-04 31

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Texte des réponses

oups (1 messages) Envoyer message email à: oups Envoyer message privé à: oups Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
05-02-04, 13:08  (GMT)
1. "RE: masturbation excessive"
Bonjour, je suis un jeune marié. Ca fait 4 ans que je suis marié et ca fait 7 ans que je fait l'amour avec ma femme.

bon, c assez perso mais bon si ca peut aider.

Je, comme a mon avis 99% des hommes, me masturbe depuis l'age de 15 ans. Et je me masturbe encore regulièrement. quand je dit régulièrement je dis 4 à 5 fois par semaine. En effet ca ne gène absolument pas mes relations sexuelle avec ma femme. Comme votre mari je le fait en "cachette", je n'ai pas l'intention de le cacher à ma femme, ce n'est ni intime ni mal, mais je suppose que c'est assez désagréable de voir quelqu'un se mastuber en face de nous.

Pourquoi je me masturbe ? Et bien ... c'est quand meme super agréable :p
C'est du meme ordre qu'un bon cigare, qu'une eau de vie aprés le café, q'une biére avec une partie de billard, ou que du foie gras sur un toast grillé.

Faire l'amour avec ma femme n'a rien avoir, c'est un plaisir bien plus travaillé. C'est un plaisir partagé et construit.

De plus la masturbation peut soulager de pas mal de stress.

Se faire masturber par sa femme n'a strictement rien avoir.

Pour en avoir parlé autour de moi, beaucoup d'homme marié se masturbe.

Je ne trompe pas ma femme, je n'ai pas envie de la tromper. Je l'aime de tout mon coeur. La masturbation n'est absolument révélateur d'un manque. Ma femme me fait trés bien l'amour, enfin en tout les cas moi j'aime bien.

Je pense que le mieux c'est d'accepter le fait que la masturbation ne regarde que celui qui se masturbe, sauf si c'est fait de facon provocatrice ou que votre mari devient sourd

Bonne continuation dans votre couple.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Lexa (3 messages) Envoyer message email à: Lexa Envoyer message privé à: Lexa Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
05-02-04, 13:19  (GMT)
2. "RE: masturbation excessive"
Bonjour,
Ne vous faite pas de soucis pour votre mari et votre couple! si votre époux se masturbe régulièrement depuis 15 ans c'est qu'il en a besoin moi même cela m'arrive régulièrement!et oui c'est naturel.Mais dite comment ce fait -il que vous êtes au courant puisqu'il le fait en cachette?
Cordialement
Alex
(lexa)
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

loups56 (3 messages) Envoyer message email à: loups56 Envoyer message privé à: loups56 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
05-02-04, 14:32  (GMT)
3. "RE: masturbation excessive"
Bonjour,

Ce que je ne comprends pas dans votre post, c'est pourquoi cela vous pose t-il un tel problème que votre mari se masturbe puisque cela ne nuit pas à vos relations sexuelles ?
Je suis une femme, j'ai une vie de couple stable et épanouie dans tous les domaines, et je me masturbe régulièrement. Je rejoins un peu les propos du premier intrnaute qui vous a répondu à ce sujet : pour moi, la masturbation est une chose agréable, destressante, personnelle, qui a finalement peu le lien avec le sexe en couple. Cela reviendrait à comparer (pardon pour cette grossière comparaison mais je la trouve illustrative) le fast food avec un grand restaurant : le premier procure la statisfaction de besoins immédiats sans laisser un souvenir impérissable...
Que votre mari le fasse en cachette n'a rien de honteux, ce serait plutôt l'inverse finalement (hors jeux sexuels partagés bien sûr) car quoi de plus obscène qu'une personne qui se masturbe sans complexes, sans pudeur au sus et vu de tous, au mépris des règles les plus élémentaires de décence ? Ne trouvez vous pas que le respect et la normalité sont là à travers à cette attitude ?
Je vous assure, laissez en paix votre mari puisque tout va bien par ailleurs et surtout, laissez lui son jardin secret...

Véro

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Elodie33 (70 messages) Envoyer message email à: Elodie33 Envoyer message privé à: Elodie33 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
06-02-04, 10:41  (GMT)
4. "RE: masturbation excessive"
Bonjour,

Je suis une femme heureuse et pleinement satisfaite en couple, et à moi aussi il m'arrive de me masturber de temps en temps.
Je confirme que cela n'a ABSOLUMENT rien à voir avec un manque. Ca correspond simplement à une envie de se faire du bien... comme une envie de chocolat ou de boisson fraiche !

Je peux aussi avoir envie de me masturber en pensant à ce que j'ai fait la veille avec mon ami... ou plutot à ce qu'il m'a fait. ;) D'ailleurs, qui vous dit que votre mari ne pense pas à vous lorsqu'il se masturbe ? ;)

Tant qu'il ne vous fait pas de reproche sur votre sexualité, que vous lui faites tout ce qui lui fait plaisir, alors, vous n'avez pas à vous inquiéter.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Balanger (8 messages) Envoyer message email à: Balanger Envoyer message privé à: Balanger Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
06-02-04, 19:13  (GMT)
5. "RE: masturbation excessive"
La masturbation excessive n'existe pas.
La quantité (le nombre) d'activité sexuelle avec vous lui est donc insufisante.C'est comme si les trois repas par jour ne lui suffisaient pas. Et que fait on en ce cas... on prend un quatrième repas.
Ce qu'il fait est donc normal.
"En cachette" veut dire qu'il en a honte ou qu'il ne veut pas vous demander un suplément de sexe.Soit qu'il pense que vous ne pouvez ou ne voulez pas en "donner plus" soit qu'il se croit boullimique, hors norme.
Se masturber une fois, ou dix fois par jour n'engendre aucun problème de santé et il n'y a aucune raison de s'en priver.Cela vaut pour les deux sexes.
Mais avoir une femme à la maison et devoir se masturber en cachette n'est pas logique.. c'est comme avoir une bonne et faire le ménage à sa place.
Pourquoi ne le masturbez vous pas ? Aussi souvent qu'il est nécessaire à combler son appetit.Demandez qu'il se masturbe devant vous et augmentez son plaisir en le carressant.
Masturbez vous devant lui et demandez aussi qu'il vous carresse.
Soyez disponible et attentive à assouvir son appetit sexuel.
En ce domaine c'est toujours trop peu et jamais de trop.
Dormez tous les deux entièrement nu, le contact de la peau est un excellent aphrodisiaque.

Donnez nous de vos nouvelleS

anne et rené

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

canon (2 messages) Envoyer message email à: canon Envoyer message privé à: canon Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
05-03-04, 23:47  (GMT)
6. "RE: masturbation excessive"
Bonjour,
J'ai 30 ans et mon histoire va peut-être vous aider.
Depuis toujours je me masturbe. Mes premiers souvenirs remontent à très loin. Je devais avoir à peine une dizaine d'années lorsque je commençais à me stimuler, sans éjaculation, biensûr ! Ensuite, c'est un cercle vicieux qui s'est instauré. Je me masturbais d'office matin et soirs, tous les jours. Vers 16-17 ans l'accès à la pornographie (magazines) n'a fait qu'évoluer cette incessante envie. Au temps de mon premier logement, c'est la tranquilité, la solitude, le temps libre et tout le loisir des vidéos pornos qui a fait de ces envies un véritable besoin, une addiction. J'ai ensuite rencontré ma femme, avec qui tout se passait bien. Personne, ni elle, ne se doutaient de mon abondante pratique. Dès que je me retrouvais seul, j'en profitais pour m'adonner à mon passe-temps favori. Est arrivé ensuite internet et tout ce qu'il propose. Une drogue et toujours le cerveau stimulé par d'innobrables images faciles et gratuites. Tout y passe : hétéro, bi & gay ! Le tempo a accéléré. Cachettes, désirs de couple de plus en plus faibles avec la seule envie : la masturbation.
Novembre 2003, je chute. Dépression, crises d'angoisses, phobies : je plonge. Ce n'est plus possible de cacher cette tourmente à ma femme. Il faut que je me remette au clair avec mon couple et mon mental, saturé.
Je consulte une psy avec qui le dialogue d'installe aisément. Mon épouse m'aide et me comprends. Quelle chance ! Le verdict est simple : manque affectif, troubles éducatifs, manque de communication, de dialogue avec la mère, le père, etc... Mon refuge : la masturbation. J'avais choisi cette addiction plutôt qu'une autre. Ca aurait pu rester simple si le porno n'avait pas tant fait chuter la balance !
Alors aujourd'hui, j'apprends à revivre et à ne plus me masturber de façon aussi intense. Je fais de la relaxation, je médite (pas de la méditation religieuse !) pour faire le vide dans mon esprit. Bref, c'est toute une rééducation à imposer à son mental. Avant, je ne pouvais concevoir une journée sans me masturber au moins 2 fois. Maintenant (1 an et demi plus tard), j'arrive à me contenir plus d'une semaine. C'est dur, c'est vrai. Mais que la vie est belle !
C'est vrai que cette pratique ne peux pas faire de mal. En revanche l'éjaculation est une perte énorme d'énergie pour le corps humain (d'où le coup de pompe chez l'homme après la pratique !). Le corps mobilise énormément de ses parties et de ses organes pour régénérer le sperme. En Chine, par exemple, la médecine propose les rapport sans éjaculation (faut être expérimenté, c'est vrai !) afin de garder toutes son énergie et la meilleure qualité de sa "semence".
Pour conclure, je tenais en fait juste à témoigner que la pratique excessive de la masturbation n'est pas "normale" (surtout lorsqu'on vit en couple), à l'âge adulte. Adolescent, curieux de la découverte de son corps, cela se comprend. La masturbation excessive est la résultante logique d'un trouble quelconque : manque affectif, stress permanent, etc... et surtout elle peut mener à une addiction dangereuse.
Je suis prêt à en aider plus d'un qui souhaite s'en sortir. De plus, je vous conseille un site super : http://www.orroz.freesurf.fr/index.html
Il m'a bien aidé à me sortir de tout cela !
Cordialement,
Canon
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Ln2 (2466 messages) Envoyer message email à: Ln2 Envoyer message privé à: Ln2 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
06-03-04, 00:48  (GMT)
7. "RE: masturbation excessive"
Modifié le 06-03-04 à 01:02  (GMT)

Bonsoir,

>En revanche l'éjaculation est une perte énorme d'énergie pour le
>corps humain (d'où le coup de pompe chez l'homme après
>la pratique !). Le corps mobilise énormément de ses parties
>et de ses organes pour régénérer le sperme.

Vous nous sortez là une magnifique absurdité médicale du dix-neuvième siècle (ou du dix-huitième, mes cours d'histoire de la médecine remontent...)
Vous avez seulement oublié de préciser que ça rend sourd, et que les femmes font tourner la mayonnaise pendant leurs règles .

>Pour conclure, je tenais en fait juste à témoigner que la
>pratique excessive de la masturbation n'est pas "normale" (surtout lorsqu'on
>vit en couple), à l'âge adulte.

Ne confondons pas tout.
Tout est potentiellement pathologique, tout est potentiellement addictif.
Il y a des addictions pour le jeu, pour le net, pour le sexe.
Une fragilité de départ aura tendance à savonner la pente qui penche vers le côté obscur.

Il y a aussi des tas de gens parfaitement sains qui boivent tous les jours, qui ne crachent pas sur une partie de poker, ou qui se masturbent tous les jours, sans que ce soit un problème.
La frontière est souvent facile à déterminer : ça devient un problème quand ça cause un désordre physique, ou une répercussion sur la vie sociale.


Cordialement,

Hélène, étudiante en médecine, en pleine désintoxication forumale.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

canon (2 messages) Envoyer message email à: canon Envoyer message privé à: canon Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
07-03-04, 01:15  (GMT)
8. "RE: masturbation excessive"
>Vous nous sortez là une magnifique absurdité médicale du dix-neuvième siècle
>(ou du dix-huitième, mes cours d'histoire de la médecine remontent...)
>
>Vous avez seulement oublié de préciser que ça rend sourd, et
>que les femmes font tourner la mayonnaise pendant leurs règles
>.


Hélène,
Vous avez l'air d'être experte en matière d'éjaculation et vous avez aussi l'air de connaître tout le ressenti des sensations masculines ! En revanche, avant que votre tête ne puisse plus passer au travers de votre porte, je vous souhaite d'être plus tolérante envers ceux qui ont un esprit moins cartésien que le vôtre. Chacun est libre de penser si la médecine du 18 ou 19ème siècle est bonne ou pas. En attendant, après tous les excès et les abus qui ont terni la bonne foi de votre future profession, je pense qu'il serait temps que vous ouvriez les yeux et que vous admettiez que le corps a besoin de retrouver ses sources vitales et naturelles avant de perdurer dans les méandres de la chimie soi-disante réparatrice que vous nous imposez. Les bienfaits de la médecine chinoise sont reconnus et nos amis asiatiques ne meurent pas plus vite que nous... Continuez donc avec vos délivrances outrancières d'ordonances qui mènent à la perte de notre si précieuse protection sociale !


>
>Ne confondons pas tout.
>Tout est potentiellement pathologique, tout est potentiellement addictif.

Paroles de médecins.... brodage inutile qui ne veut rien dire ! Rappelez-vous le temps des charlatans... !

>Il y a aussi des tas de gens parfaitement sains qui
>boivent tous les jours, qui ne crachent pas sur une
>partie de poker, ou qui se masturbent tous les jours,
>sans que ce soit un problème.

Ah bon ? Pour vous ce ne serait pas un problème ? Diriez-vous qu'une pratique excessive chez l'adulte en couple serait normale ? Un peu de psychologie, svp et cessons de fermer les yeux !

Etudiante en médecine, vous dites ? Vous êtes partie sur la bonne voie. Il vous manque juste encore 3-4 chutes pour que vous vous sentiez un peu moins sûre de vous et moins 'je suis, donc je peux'. Première année sans doute...
Désolé de ma réponse, mais je ne pensais pas que donner son avis et un peu de son témoignage perso sur ce forum pouvait faire naître des réponses médicales non attendues de personnes non concernées par le sujet et qui se permettent de clore un débat sous prétexte qu'il sont modérateur du forum.
Bon courage...

Canon, qui a terminé ses études et qui est en pleine désintoxication de la médecine générale.

PS : Je n'aimerais pas goûter votre mayonnaise !


  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Ln2 (2466 messages) Envoyer message email à: Ln2 Envoyer message privé à: Ln2 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
07-03-04, 02:45  (GMT)
9. "RE: masturbation excessive"
Bonjour Rahan,

J'ai compris le fond du problème : vous n'éjaculez pas du sperme, mais de la substance blanche.

Effectivement, c'est dangereux, il vaut mieux arrêter .

Cordialement,

Hélène, étudiante en médecine

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Merlin (362 messages) Envoyer message email à: Merlin Envoyer message privé à: Merlin Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
07-03-04, 02:56  (GMT)
10. "RE: masturbation excessive"
C'est pour ça qu'on dit que certains hommes ont une * à la place du cerveau? C'est parce qu'ils évacuent toute leur substance blanche par là?
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
07-03-04, 15:25  (GMT)
11. "RE: masturbation excessive"
Modifié le 07-03-04 à 15:28  (GMT)

Bonsoir,
> Chacun est libre de penser si la
>médecine du 18 ou 19ème siècle est bonne ou pas.

Nous sommes donc libres de penser (merci !) que les histoires de fluide vitaux et énergie corporelle sont de la connerie.

>En attendant, après tous les excès et les abus qui
>ont terni la bonne foi de votre future profession, je
>pense qu'il serait temps que vous ouvriez les yeux et
>que vous admettiez que le corps a besoin de retrouver
>ses sources vitales et naturelles avant de perdurer dans les
>méandres de la chimie soi-disante réparatrice que vous nous imposez.

Tout d'abord, je dirais que vous regardez trop les pubs d'Evian et de Contrex.
Ensuite, nous n'imposons rien à personne. Nous essayons simplement qu'il se dise le moins de bêtises possibles sur ce forum.

>Les bienfaits de la médecine chinoise sont reconnus et nos
>amis asiatiques ne meurent pas plus vite que nous...

En dehors des japonais qui pratiquent très peu la médecine chinoise il me semble bien que l'espérance de vie des asiatiques est bien inférieure à celle des européens.

>
>Ah bon ? Pour vous ce ne serait pas un problème
>? Diriez-vous qu'une pratique excessive chez l'adulte en couple serait
>normale ? Un peu de psychologie, svp et cessons de
>fermer les yeux !

Tout d'abord, on peut très bien se masturber les yeux ouverts. Ensuite, votre psychologie à la morale judéo-chrétienne mâtinée d'orientalisme dépassé ne vaut pas le bon sens d'Hélène.

>Etudiante en médecine, vous dites ? Vous êtes partie sur la
>bonne voie. Il vous manque juste encore 3-4 chutes pour
>que vous vous sentiez un peu moins sûre de vous
>et moins 'je suis, donc je peux'. Première année sans
>doute...

Elle prendra des claques et des sévères. C'est le métier et la vie qui veulent ça. J'aimerais que tous les étudiants en médecine soient comme Hélène. Nous pourrions peut-être fermer ce forum qui remplit une fonction qui devrait être remplie par les médecins réels.

>Désolé de ma réponse, mais je ne pensais pas que donner
>son avis et un peu de son témoignage perso

Si vous proposez votre avis, vous devriez tolérer que l'on ne soit pas d'accord avec votre religion.

La masturbation n'est pas une maladie, c'est un comportement normal retrouvé chez les espèces
qui en ont la possibilité. La dépense d'énergie n'est pas supérieure à la montée de quelques étages. Et psychologiquement, ça détend.

Philippe,
médecin à la campagne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

french (3 messages) Envoyer message email à: french Envoyer message privé à: french Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
09-07-04, 08:43  (GMT)
12. "RE: masturbation excessive"
Ha, les bons médecins que voilà! Ils croient tout savoir sur tout, mais ils devraient faire preuve d'un peu de modestie. Dans le cas de Canon, il s'agit bien d'une dépendance et vous n'avez pas le droit de le juger de la sorte, surtout en méconnaissance de cause. La religion n'a rien à voir dans ce qu'il dit, ni dans le fait que ce soit les américains qui ont parlé de sex addiction les premiers. Le SEXOLISME est, comme l'abus d'alcool ou de tabac, une maladie. Pour vous faire une idée, allez visiter le site dont parle Canon et vous pourrez en parler ensuite.
Voici les "symptômes" cités dans le TEST:
1/ Vous feuilletez régulièrement des revues ou des livres à caractère pornographique (images ou textes)
2/ Vous visionnez fréquemment des vidéos porno chez vous ou dans des sex-shops
3/ Vous êtes abonné(e) à un forum ou un chat sur Internet (ou sur minitel) orienté sexe
4/ Quand vous sentez l'excitation venir, vous avez du mal à résister
5/ Lorsque vous résistez, vous devenez nerveux ou irascible envers votre entourage
6/ Juste avant de satisfaire à ce désir, vous devenez fébrile et très excité(e)
7/ Vous passez des heures à surfer sur Internet sur des sites pornos
8/ Plus le temps passe, plus vous sombrez dans le sordide et l'avilissant
9/ Après avoir obtenu satisfaction, vous éprouvez une sorte de lassitude
10/ Parfois, vous éprouvez de la culpabilité ou de la honte
11/ Vous écourtez vos soirées entre amis pour rentrer chez vous et satisfaire à vos désirs
12/ Vous vous levez quelquefois en pleine nuit ou au petit matin pour surfer
13/ Votre entourage n'est pas au courant, vous n'osez pas en parler
14/ Si vous êtes en couple, votre conjoint souffre de votre manque de communication, de votre caractère sombre ou irritable
15/ Votre conjoint ne vous attire plus sexuellement mais vous faites souvent semblant que "ça marche"
16/ Si vous êtes célibataire, cela fait longtemps que vous l'êtes ou vous avez du mal à débuter une relation affective
17/ Vous vous masturbez ainsi plusieurs fois par semaine
18/ Vous avez plusieurs fois décidé de vous arrêter mais en vain  
19/ Vous vous êtes déjà promis de cesser ces pratiques pour ensuite trahir vos promesses
20/ Vous ne savez plus comment vous y prendre pour changer ces habitudes compulsives
 
RESULTATS
• Si vous avez répondu OUI à moins de 3 points, vous n'êtes pas porno dépendant(e), mais restez vigilant(e) car on devient vite accro!
• Si vous avez répondu OUI à plus de 7 points, vous êtes en train de devenir porno dépendant(e). Prenez-en conscience dès maintenant et parlez-en à votre conjoint, à un proche ou à un psychothérapeute.
• Si vous avez répondu OUI à plus de 15 points, vous êtes TRES ACCRO et il est temps que vous preniez des dispositions pour en sortir avant que votre conjoint ne vous quitte et que tous vos amis fuient votre compagnie. Car même si vous trichez en paraissant détaché(e) et en vous mentant à vous-même, cela deviendra par devenir invivable. Pour vous comme pour les autres.

Voilà ce que je voulais ajouter à ce forum.
A bon entendeur; salut!
French

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Ninou98 (51 messages) Envoyer message email à: Ninou98 Envoyer message privé à: Ninou98 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
09-07-04, 10:31  (GMT)
13. "RE: masturbation excessive"
>Tout d'abord, on peut très bien se masturber les yeux ouverts.

Aie Aie Aie ! moi je ferme toujours les yeux !
C'est grave docteur ???

Faut déplacer cette file dans le forum "Humour médical", je n'avais pas trop le moral mais là j'ai bien ri ca va mieux !

Merci Philippe Merci Hélène

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Gliotel (45 messages) Envoyer message email à: Gliotel Envoyer message privé à: Gliotel Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
09-07-04, 14:11  (GMT)
14. "RE: masturbation excessive"
Un sujet qui détend, bien qu’il soit très technique; L’onanisme et la masturbation.

S’il est populaire, faut-il qu’il devienne un acte public, et que l’on ne s’émeuve plus de voir une personne prendre son pied, ou qu’inversement le sujet soit un tabou social ou religieux. Toujours les mêmes antagonismes.

C’est une pratique généralement admise comme « humaine », elle n’est pas forcément solitaire, et peut-être un acte sexuel comme un autre.
L’action de le « cacher » aux yeux d’un partenaire intime, me semble plutôt être l’origine éducative sociale du « problème », et des troubles qui en découlent.

Si intoxication il y a, elle est éducative et sociale.

L’image d’une « personnalité », « d’un notable », en pleine action, est aux yeux des pays conservateurs un sujet de polémique et d’opprobre, les réactions peuvent aller de l’agressivité à la l’approbation.
Libéraliser l’image de l’acte, est une préoccupation de ce types de systèmes, elle va sans dire et de façon naturelle, dans des milieux moins toxiques.

Elle doit avoir à rester un acte intime, pour une question d’hygiène, on « n’urine pas » dans un salle de spectacle, devant un guichet SNCF, et la masturbation masculine n’a pas, pour des raisons similaires à se terminer dans des aliments d’usage pluriel, ou sur des objets d’usage collectif. (Banalisé dans certains films).

Ce serait, pour le cas, un manque d’éducation de santé médicale, ou un problème psychologique, cela reste des vecteurs potentiels d’infections les plus diverses.

L’acte intime en lui-même peut-être l’un des objets d’une sexualité épanouie, partagée, débarrassé des préjugés sociaux et religieux, sa pratique pluri journalière me paraît une accoutumance d’origine également sociale (« de bonne santé de grand-mère »).

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
09-07-04, 20:57  (GMT)
15. "RE: masturbation excessive"
Bonsoir,
>L’acte intime en lui-même peut-être l’un des objets d’une sexualité épanouie,
>partagée, débarrassé des préjugés sociaux et religieux, sa pratique pluri
>journalière me paraît une accoutumance d’origine également sociale («
>de bonne santé de grand-mère »).

Sur ce sujet, je suis en accord complet avec vous. Et en désaccord avec French et son test digne du magazine Elle qui voudrait nous faire croire que la masturbation est une maladie.
Philippe,
médecin à la campagne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

french (3 messages) Envoyer message email à: french Envoyer message privé à: french Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
10-07-04, 07:39  (GMT)
16. "RE: masturbation excessive"
>Sur ce sujet, je suis en accord complet avec vous. Et
>en désaccord avec French et son test digne du magazine
>Elle qui voudrait nous faire croire que la masturbation est
>une maladie.

R: Je n'ai pas dit cela! La masturbation excessive avec supports visuels (magazines, fims pornos, sites X, etc.) entraîne une dépendance que l'on appelle sexolisme. Renseignez-vous auprès de vos collègues sexologues et psychothérapeutes, puisque vous êtes médecin ! Sinon, allez lire les nombreux témoignages de dépendants sur:http://www.orroz.freesurf.fr
Salutations

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Caverne26 (61 messages) Envoyer message email à: Caverne26 Envoyer message privé à: Caverne26 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
10-07-04, 10:31  (GMT)
17. "RE: masturbation excessive"
Pourquoi tant d'agressivité , c'est etonnant qu'un tel sujet fasse autant de reactions vives

sincerement je crois pas que ce soit une maladie ou un mal être , c'est la recherche du plaisir comme dans beaucoup de choses dans la vie ... et ce plaisir entraine une dependance ( mais relative )

certains trouvent le plaisir dans l'art ... , le sport , regarder la tv pendant des heures , d'autres internet , et d'autres la masturbation , apres tout ce n'est pas si mechant que ca

chacun essaye de trouver une stabilité dans la vie , le stress de la vie doit bien etre compensé , certains s'attache à des plaisirs simples de la vie, d'autres vivent à fond leurs passions et d'autres s'enferment dans toutes sortes de drogues et se font pieger


salutations

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
10-07-04, 12:14  (GMT)
18. "RE: masturbation excessive"
Bonjour,

>R: Je n'ai pas dit cela! La masturbation excessive avec supports
>visuels (magazines, fims pornos, sites X, etc.) entraîne une dépendance
>que l'on appelle sexolisme. Renseignez-vous auprès de vos collègues sexologues
>et psychothérapeutes, puisque vous êtes médecin ! Sinon, allez lire
>les nombreux témoignages de dépendants sur:http://www.orroz.freesurf.fr
>Salutations

Il y a des dépendants à tout et n'importe quoi ! Ce n'est pas avec un questionnaire de 15 lignes que l'on fait un diagnostic de dépendance.

Il y a maladie uniquement s'il existe des conséquences sociales pour le sujet. Je suis désolé, mais vous pouvez répondre oui à toutes les questions du test sans être un malade. Un malade serait quelqu'un qui se ruine en connexion ou qui fuirait tout contact pour assouvir sa "passion".

Il faut faire très attention à ne pas psychiatriser et étiqueter tout ce qui ne répond pas à la norme sociale.

Je passe des heures sur ce forum et j'ai beaucoup de mal à m'en décrocher. Suis-je malade ? Je connais un médecin qui passe des heures et dépense une fortune à faire marcher des trains électriques miniatures. Malade aussi ?

Ce qui gêne les "sexoliques", c'est la culpabilité. Se masturber et regarder des films pornos, c'est "mal". S'ils faisaient de la menuiserie personne ne dirait rien. Pourquoi ont ils besoin d'arrêter ? Pour leur santé ? Non, tout simplement pour pouvoir revenir dans la norme.


Philippe,
médecin à la campagne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Caverne26 (61 messages) Envoyer message email à: Caverne26 Envoyer message privé à: Caverne26 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
10-07-04, 12:55  (GMT)
19. "RE: masturbation excessive"
Modifié le 10-07-04 à 17:51  (GMT)

Modifié le 10-07-04 à 17:49 (GMT)


malheureusement , etiqueter , juger et critiquer les gens , les français adorent , nous ne savons pas nous remettre en question

c'est assez grave je pense car c'est la cause de maux psychologiques :
cataloguer les gens , c'est creer une norme qui n'existe pas , ça marginalise les gens n'étant pas dans la norme et donc beaucoups se sentent à l'ecart ,vue que on a chacun des choses excessives en nous

etant ecarté par ceux qui jugent , ça creer un complexe et le mal être , la maladie peut etre la consequence ...

chacun trouve du plaisir là où il peut ( dans le respect des lois ) et c'est ca qui creer le bien être et la stabilité

enfin c'est mon point de vue

salutations
Caverne26 qui lit trop ce forum et ne se sent pas malade ( ca va etre dure la treve de l'été hihi )

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

french (3 messages) Envoyer message email à: french Envoyer message privé à: french Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
10-07-04, 18:26  (GMT)
21. "RE: masturbation excessive"
>Il y a maladie uniquement s'il existe des conséquences sociales pour
>le sujet. Je suis désolé, mais vous pouvez répondre oui
>à toutes les questions du test sans être un malade.

R: Avez-vous répondu oui à toutes les questions?

>Un malade serait quelqu'un qui se ruine en connexion ou
>qui fuirait tout contact pour assouvir sa "passion".

R: Effectivement! Si vous lisez les témoignages c'est exactement cela donc il s'agit. Certains dépendants se masturbent jusqu'à 5 fois/jour devant l'écran, perdent leur petite amie ou leur femme, et même leur boulot. Ces images les obsèdent jour et nuit. C'est un "véritable enfer" selon les dires d'une personne qui témoigne.

>Je passe des heures sur ce forum et j'ai beaucoup de
>mal à m'en décrocher. Suis-je malade ? Je connais un médecin
>qui passe des heures et dépense une fortune à faire
>marcher des trains électriques miniatures. Malade aussi ?

R: Si vous avez "du mal à décrocher" c'est que vous commencez à être accro ! Parlez-en à un psy si vous ne pouvez pas vous arrêter.

>Ce qui gêne les "sexoliques", c'est la culpabilité. Se masturber et
>regarder des films pornos, c'est "mal". S'ils faisaient de la
>menuiserie personne ne dirait rien. Pourquoi ont ils besoin d'arrêter ?
>Pour leur santé ? Non, tout simplement pour pouvoir revenir dans
>la norme.

R; je vois que soit vous êtes bûté soit vous ne voulez pas comprendre. Ils n'en n'ont rien à faire de la "norme" ils veulent en finir avec cette dépendance, c'est tout. Et ceux qui ont réussi à décrocher (je peux en témoigner personnellement) se sentent vraiment LIBERES, comme vous pouvez le lire sur: http://www.orroz.freesurf.fr/decrocher_cybersex.htm

Je vous laisse méditer là-dessus...

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

ralf35 (1 messages) Envoyer message email à: ralf35 Envoyer message privé à: ralf35 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-10-04, 00:05  (GMT)
24. "RE: masturbation excessive"
>Il y a des dépendants à tout et n'importe quoi ! Ce
>n'est pas avec un questionnaire de 15 lignes que l'on
>fait un diagnostic de dépendance.

c'est que vous n'avez pas bien lu ce questionnaire car il cerne très bien le problème qui est soulevé et il est évident vous n'avez aucune connaissance du quotidien de ceux qui répondent "oui" à la majorité de ces questions.

>Il y a maladie uniquement s'il existe des conséquences sociales pour
>le sujet. Je suis désolé, mais vous pouvez répondre oui
>à toutes les questions du test sans être un malade.
>Un malade serait quelqu'un qui se ruine en connexion ou
>qui fuirait tout contact pour assouvir sa "passion".
>

encore une fois relisez attentivement ce questionnaire et vous comprendrez peut-être qu'un nombre trop grand de "oui" ne peut que révéler un vrai problème social et/ou psychologique.


>Ce qui gêne les "sexoliques", c'est la culpabilité. Se masturber et
>regarder des films pornos, c'est "mal". S'ils faisaient de la
>menuiserie personne ne dirait rien. Pourquoi ont ils besoin d'arrêter ?
>Pour leur santé ? Non, tout simplement pour pouvoir revenir dans
>la norme.

Décidément, vous êtes complètement à coté de la plaque. Qui a parlé de culpabilisation ?
La description que fait Canon et le questionnaire de French décrivent une réalité bien différente que le simple fait de ce masturber de temps en temps. Il s'agit de quelque chose de bien plus envahissant que l'on peut comparer à une dépendance, une drogue. Effectivement l'acte de se masturber n'est pas une pathologie mais lorsque ça devient incontrolable, que ses obligations professionnelles et personnelles passent après la navigation sur des sites pornos pendant des heures, que c'est le cas depuis...on ose même plus compter le nombres des années, que lorsque que l'on essaye de faire le compte d'heures perdues par semaine nous donne le vertige. Et bien messieurs les docteurs généralistes ou de jenesaispasquellespécialité (mais en tout cas pas une qui vous a instruit sur ces problèmes) vous pouvez remballer vos récitations de "la masturbation est normale" ou "ça n'a aucune conséquence sur la santé" car on vous parle d'une situation bien plus complexe qui n'est pas normale car elle cause de vrais préjudices dans la vie sociale, pour le moral et j'en passe.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Merlin (362 messages) Envoyer message email à: Merlin Envoyer message privé à: Merlin Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
10-07-04, 17:14  (GMT)
20. "RE: masturbation excessive"
Bonjour,

voici un lien sur une petite brochure:

http://www.mutsoc.be/NR/rdonlyres/53B9277C-E935-4CFF-B992-6F7EFA40EAAF/411/Contraception1.pdf

Normalement destinée aux ados, il est assez facile de se rendre compte, notamment en parcourant ce forum, que sa lecture pourrait profiter à un tas d' "adultes"!

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

totoche9 (15 messages) Envoyer message email à: totoche9 Envoyer message privé à: totoche9 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
12-07-04, 12:04  (GMT)
22. "RE: masturbation excessive ??"
Bonjour,

Madame, ne vous inquiétez pas outre mesure.

Je comprends trés bien les questions qui s'imposent à vous : est-il suffisemment satisfait avec moi ? Mon couple est-il en danger ? Suis-je une partenaire sexuelle normale ? etc ...

Un couple ne se fonde pas uniquement sur la sexualité et c'est tant mieux car que resterait-il à faire ensemble en dehors du plumard ?

Votre mari se cache ? Peut-être est-ce tout simplement de la délicatesse. Peut-être ne voulait-il pas, justement, vous inquieter ...

je pense que la sexualité masuline et la féminine ne sont pas identique.

Exemple, quand je me dispute avec mon ami, je n'ai plus envie de lui. Je fais la mauvaise tête et il faut simplement attendre que cela ma passe. Au contraire, lui à ce moment-là a besoin de faire l'amour pour la réconciliation sinon il est inquiet.

Je sais qu'il se masturbe aussi (en cachette qu'il croit) mais il est clair qu'il a plus de besoins que moi. Je lui laisse ce jardin secret.il passe par la masturbation pour se déstresser, moi-même à l'ocassion je fais de même.

Nous n'avons pas tous les mêmes besoins dans des tas de domaines : sommeil, nourriture, sexualité etc ...

Si vous vous entendez bien, si vous prenez du plaisir à faire des choses ensemble, si vous avez toujours quelque chose à vous dire et si quand vous faites l'amour vous êtes heureux ensemble alors ne vous mettez pas martel en tête. Vous êtes normaux tous les deux.

Bonne continuation

totoche

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

youyou (14 messages) Envoyer message email à: youyou Envoyer message privé à: youyou Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
28-09-04, 04:02  (GMT)
23. "RE: masturbation excessive ??"
La masturbation n'est pas une maladie !!! l'oisiveté oui !!
pour en diminuer la frèquence il suffit de ne plus être sédentaire et de remplir son temps.
Car l'oisiveté entraine le fantasme, faites du sport, creéz queleque choses, et laissez votre force pour l'amour avec vos partenaires.
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

anya (10897 messages) Envoyer message email à: anya Envoyer message privé à: anya Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-10-04, 00:16  (GMT)
25. "RE: masturbation excessive"
Bonsoir,

La masturbation c'est normal, même dans la vie de couple (je pense que les différents messages ont bien expliqué tout cela), je voudrais juste rajouter que voir son (sa)partenaire se masturber peut faire parti "du jeu" et être trés excitant...


Sur ce...bonne nuit...

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Merlin (362 messages) Envoyer message email à: Merlin Envoyer message privé à: Merlin Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-10-04, 00:53  (GMT)
26. "RE: masturbation excessive"
Bonne nuit.
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

PapaBravo (9 messages) Envoyer message email à: PapaBravo Envoyer message privé à: PapaBravo Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-10-04, 11:21  (GMT)
27. "RE: masturbation excessive"
Excusez moi, mais je relance le débat ….. :
>CANON dit : « En revanche l'éjaculation est une perte énorme d'énergie >pour le corps humain (d'où le coup de pompe chez l'homme après
>la pratique !). Le corps mobilise énormément de ses parties
>et de ses organes pour régénérer le sperme ».

>Dr HELENEà rétorque : « Vous nous sortez là une magnifique absurdité >médicale du dix-neuvième siècle (ou du dix-huitième, mes cours d'histoire >de la médecine remontent…....) »

>Dr PHILIPPE confirme :« La dépense d'énergie n'est pas supérieure à la >montée de quelques étages. Et psychologiquement, ça détend ».

Désolé, mais je suis d’accord avec CANON sur le fait que pour certains « ça fatigue ! »
Vous oubliez qu’hélas, nous ne sommes pas tous égaux (Ail! je ne devrais peut-être ne pas dire ça !trop tard, c'est fait..)et là non plus ! allez, (mettons de coté nos « ego » ) c’est vrai, il y à de meilleurs « Mâles » que d’autres …

Dr Philippe, monter 4 étages à toute vitesse ne me fatigue que le temps de reprendre mon souffle, avoir un rapport ou se masturber….., je précise : avec éjaculation, peut, plus ou moins, me fatiguer physiquement jusqu’au surlendemain ! ça dépend de mon état général et de ce que je fais comme travail . alors que si je n’éjacule pas, je garde la forme !

Oh! je sais, vous allez me répondre que c'est dans la tête !...

J’en ai souvent parlé avec des potes, certains disent que c’est sans influence, d’autres (honnêtes ?) sont comme moi. Mon voisin bûcheron pourrait vous en dire deux mots …J’ai très bien connu un André Geneste coureur cycliste « pro » « vedette » dans le tour de France des années 60 , très médiatisé à l’époque car c’était la « très sympa lanterne rouge », il me disait que le lendemain d’un rapport sexuel, il était en très grande forme, mais le surlendemain, il avait les genoux en compote et ce, à chaque fois ! Pourtant, même s’il était le dernier du tour de France, ça restait tout de même un grand sportif !

Il n’y a pas longtemps, j’ai vu Serge Lama à la TV, qui disait publiquement, qu’il évitait l’acte la veille d’un gala, car sinon il avait du mal à tenir le coup.

Je suis pilote avion et qui pratiquait la voltige, lors de mes visites d’aptitude, j’en avais parlé au toubib agréé, il m’avait confirmé que c’était normal, et que pour lui c’était idem !

Faut-il avoir le courage de l’avouer !

Alors ? J’attends vos commentaires,

Pierre


  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-10-04, 17:14  (GMT)
28. "RE: masturbation excessive"
Bonsoir,

>Oh! je sais, vous allez me répondre que c'est dans la
>tête !...

Non, non, c'est dans la queue 
La seule façon de nous départager serait qu'il existe une étude rigoureuse (et rigide) comparant une population masturbatoire et une population abstinente.

Je n'ai pas trouvé cette étude.
Nous ne saurons donc pas pour le moment ! Nous resterons des glands.
Philippe,
médecin à la campagne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

PapaBravo (9 messages) Envoyer message email à: PapaBravo Envoyer message privé à: PapaBravo Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-10-04, 19:02  (GMT)
29. "RE: masturbation excessive"
Merci pour l'humour Docteur ... Il y a tellement de gens dans le désarroi sur ce forum, que ça fait du bien de rire un peu !
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Merlin (362 messages) Envoyer message email à: Merlin Envoyer message privé à: Merlin Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
22-10-04, 03:10  (GMT)
30. "RE: masturbation excessive"
Bonsoir,

et en l'absence de telles données sérieuses, on peut effectivement supposer que c'est bien "dans la tête".

Je pense que cela fait partie de notre héritage culturel; dans de nombreuses cultures, d'ailleurs, le fait d'éjaculer est considéré comme perdre un peu de soi. Vous verrez notamment ce concept revenir régulièrement dans le fameux Kama-Sutra, dans de très vieux manuels de médecine chinoise, etc.

Mon hypothèse sur la question est que la plupart des sociétés humaines hiérarchisées, dans l'histoire, ont utilisé le sexe (entre autres, évidemment) comme moyen de pression pour mieux contrôler la populace. Faire courir la croyance que l'éjaculation induit une fatigue, voire est néfaste à la santé si elle est trop répétée (eh oui, vous pourrez lire ce genre de choses dans de vieux vieux traités de tous pays...) est un moyen simple de limiter le plaisir sexuel à la pure fonction reproductrice: c'est une des méthodes de pouvoir les plus employées au monde dans l'histoire de l'Homme.

Voilà pour la petite analyse sociologique du soir.

On peut bien sûr y rajouter le fait que la forte stimulation des centres du plaisir dans le cerveau conduit à la production d'endorphines, et que donc, l'orgasme est suivi d'une période de "semi-endormissement" de la conscience que l'ont peut prendre pour un "coup de fatigue".

Bon, tout cela étant dit, personnellement, je n'ai jamais constaté de fatigue objective après une éjaculation. Et pour répondre sur une note d'humour à notre ami qui donnait l'exemple de sportifs, chanteurs ou pilotes qui prennent soin de ne pas faire l'amour la veille d'une journée importante, il est certain que si l'on passe une folle nuit d'amour sans dormir, on risque d'être assez fatigué le lendemain.

Bonne nuit.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

PapaBravo (9 messages) Envoyer message email à: PapaBravo Envoyer message privé à: PapaBravo Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
23-10-04, 11:18  (GMT)
31. "Fatigue après l'acte..."
Merci Merlin de votre intervention,

Je suis d'accord avec vous sur beaucoup de points, car moi même j'ai eu une éducation "culpabilisante sur la masturbation" durant mon adolescence. M’en resterait-il quelque chose au plus profond de moi ? Possible…

Mais à 59 ans, j'ai eu le temps de me remettre en question, (c'est dans ma nature en toutes choses) écoutant et observant beaucoup.
En partant du principe que l'acte sexuel étant, on ne peut plus naturel, (dans des conditions normales) ça ne peut nuire à la santé, lorsque je dis "conditions normales" encore là, il y a la notion de "norme" comme s’il pouvait y avoir la même norme pour tout le monde !
Vous devez savoir mieux que moi, que ce qui est vrai pour l'un, ne l'est pas forcément pour l'autre. Je maintiens que nous ne sommes pas tous égaux dans ce domaine, l'état de santé général, la nourriture, les saisons, le moral (oui, oui, la tête... ) etc., etc., y joue pour beaucoup. Curieusement, pour ce qui me concerne, même avec une légère fatigue physique, je suis toujours plus « inventif » ! c’est encore dans la tête vous allez me dire! J’veux bien…si ça vous fait plaisir…
Tenez, j'y pense d'un coup, pourquoi que l'on donnait aux soldats, le temps jadis, du bromure ?
Le problème, dans beaucoup de discutions, vous tombez souvent dans l'excès comme en parlant de "nuits folles", je ne suis pas idiot pour ne pas comprendre ça !....J'ai passé l'age de faire grimper ma Chérie au plafond 5 fois dans la nuit!

J'aimerais lire l'avis d'hommes autres que des obsédés par la chose, ou de médecins qui ne veulent savoir que ce qu'ils ont appris.
Celui qui croit savoir, ne sait rien !
Pierre


  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


Fermer | Archiver | Effacer

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Rechercher sur le site Atoute.org: