Forum Médical

Attention : cette plate-forme de forum est en lecture seule. Pour participer aux discussions, rendez vous sur la nouvelle plate-forme
Page d'accueil du site
NANMEO !

"Reflux suite gastrectomie totale"

Envoyer ce sujet à un(e) ami(e)
Format d'impression
Mettre en signet (membres seulement)
 
Précédente | Suivante 
Accueil Général des Forums
Forum : Recherche d'informations sur une maladie (Protected)
Message d'origine

JPM (2 messages) Envoyer message email à: JPM Envoyer message privé à: JPM Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
15-09-02, 18:34  (GMT)
"Reflux suite gastrectomie totale"
Opéré fin décembre 1999 j'ai toujours souffert de reflux nocturnes plus ou moins importants, plus ou moins fréquents que ni mon chirurgien, ni mon gastro, ni mon généraliste n'ont réussi a enrayer.
Une récente fibro n'a rien décelé d'anormal, pas plus que l'analyse des prélévements faits à cette occasion.
D'autre part je respecte les consignes d'hygième alimentaire prescrite, en particulier celle des petits repas.
Depuis +/- 3 mois ces reflux deviennent quotidiens et me gâchent mes nuits.
Le chirurgien m'avait affirmé que la technique opératoire utilisée (dite en Y) m'éviterait ce genre de désagrément. Ce n'est pas le cas.
2 questions:
- Existe-t-il une ou des associations de gastrectomisés? Je n'en ai pas trouvé trace, ni sur Internet, ni auprès de différents docteurs interrogés?
- Quelle démarche pourrais-je faire pour tenter de trouver remède à cela?
D'avance merci pour votre réponse.
  Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


  Liste des réponses à ce message

  Sujet     Auteur     Posté le:     ID  
 RE: Reflux suite gastrectomie totale D_Dupagne 15-09-02 1
 RE: Reflux suite gastrectomie totale hamadi 06-01-03 2
   RE: Reflux suite gastrectomie totale Jagra 02-10-03 3
       RE: Reflux suite gastrectomie totale ragtime 15-11-03 4
           RE: Reflux suite gastrectomie totale Jagra 27-03-04 5
               RE: Reflux suite gastrectomie totale Jagra 03-04-04 6
                   gastrectomie totale NBR 27-04-04 7
                       RE: gastrectomie totale Jagra 27-04-04 8
                       RE: gastrectomie totale JPM 28-04-04 9
                           RE: gastrectomie totale la_souris 01-06-04 12
                               RE: gastrectomie totale ragtime 01-06-04 13
                       RE: gastrectomie totale ragtime 12-05-04 10
                       RE: gastrectomie totale postalsabine 02-06-04 15
                           RE: gastrectomie totale ragtime 02-06-04 16
                               RE: gastrectomie totale la_souris 02-06-04 17
                       RE: gastrectomie totale mayla_titia 22-11-04 24
           RE: Reflux suite gastrectomie totale peperat 21-05-04 11
               RE: Reflux suite gastrectomie totale Jagra 01-06-04 14
                   RE: Reflux suite gastrectomie totale Javotte 13-07-04 18
                       une nouvelle venue ALaure 13-10-04 19
                           RE: une nouvelle venue ragtime 16-10-04 20
                               RE: reflux et douleurs suite à une gastrectomie totale mandina 19-11-04 21
                                   RE: reflux et douleurs suite à une gastrectomie totale ragtime 19-11-04 22
                                       RE: reflux et douleurs suite à une gastrectomie totale mandina 20-11-04 23
                       RE: Reflux suite gastrectomie totale jcd 19-01-05 25

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Texte des réponses

D_Dupagne (14037 messages) Envoyer message email à: D_Dupagne Envoyer message privé à: D_Dupagne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
15-09-02, 21:16  (GMT)
1. "RE: Reflux suite gastrectomie totale"
Modifié le 15-09-02 à 21:16  (GMT)

Je vous confirme qu'il n'existe aucune association francophone de gastrectomisés. Mais ce message vous permettra peut être d'en rencontrer lorsqu'il sera indexé dans les moteurs.
Pour un réponse à votre problème, comme vous l'imaginez, c'est impossible sur un forum. Seuls vos médecins peuvent vous conseillez utilement.
Comme vous l'avez sans doute déjà lu ici http://www.bmlweb.org/diversion.html vous n'avez pas de chance car l'opération que vous avez subie est généralement efficace.

Dr Dominique Dupagne

Administrateur du Forum

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

hamadi (1 messages) Envoyer message email à: hamadi Envoyer message privé à: hamadi Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
06-01-03, 21:05  (GMT)
2. "RE: Reflux suite gastrectomie totale"
en septembre 1996 j'ai subi une gastrectomie totale . Depuis, je n'ai suivi aucun regime alimentaire et ce contre l'avis de mon medecin .
Je fume dix cigarettes par jour je ne me prive pas de boissons alcolises quand l'occasion se presente. Psychologiquement , je n'ai aucun probleme .
Neanmoins je sens de temps en temps des malaises voir des douleurs abdominales . Ce qui me preoccupe c' est d'avoir souvent une langue chargee qui me gache la vie et me stresse . Ceci provient a mon avis soit de la presence de bacteries ou de reflux gastrique . J'ai bcp confiance dans la medecine mais peu dans les medecins . Aimez la vie est le meilleur moyen de surmonter tous les malheurs .
bon courage
a la prochaine
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Jagra (5 messages) Envoyer message email à: Jagra Envoyer message privé à: Jagra Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-10-03, 20:14  (GMT)
3. "RE: Reflux suite gastrectomie totale"
Moi aussi j'ai subi une gastrectomie totale, mais en en 1971. Je pense qu'il faut faire un peu plus qu'aimer la vie pour améliorer notre sort...
J'ai également un problème de «langue chargée», ce qui entre autre est source de mauvaise haleine. Boire beaucoup d'eau serait bénifique...
Je n'ai jamais suivi de diète particulière (sauf être modéré sur les liquides pendant les repas). Cependant il est à PROSCRIRE de terminer le repas avec un quelconque dessert: le sucre est notre ennemi! À coup sur, vous ressentirez crampes et douleurs, voire même étourdissement. Le secret: allongez-vous quelques instants aux moindres signes de douleur ou d'inconfort (10 minutes suffisent)
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

ragtime (6 messages) Envoyer message email à: ragtime Envoyer message privé à: ragtime Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
15-11-03, 19:05  (GMT)
4. "RE: Reflux suite gastrectomie totale"
J'ai moi-même subi une gastrectomie totale au mois de juin 03. Depuis j'ai perdu plus de 15 kg et j'ai de violentes diarrhées, des reflux, je mange toutes les 3 heures, je reste allongée environ une demi-heure ensuite. J'essaie de manger beaucoup de protéines, je ne mange pas de desserts, mais je sucre mon thé (seule boisson que je supporte!) et il m'arrive le soir de manger du chocolat avec un biscuit. Est-ce interdit? je n'ai pas trouvé de service de diététique capable de me conseiller et les médecins disent qu'il me faut de la patience. Etant enseignante, je n'ai pas pu reprendre mon travail: impossible de risquer un malaise en classe avec des ados! Je suis inquiète quand je lis votre message. Cela va-t-il durer à vie? Ou comme mon généraliste me l'a dit, vais-je avoir une amélioration au bout d'un an et pourrai-je mener une vie normale ensuite? J'ai besoin de parler avec des gens qui ont subi la même intervention que moi et comprendre ce qui m'arrive!
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Jagra (5 messages) Envoyer message email à: Jagra Envoyer message privé à: Jagra Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
27-03-04, 13:48  (GMT)
5. "RE: Reflux suite gastrectomie totale"
Bonjour Ragtime
Au départ je me dois de vous dire que tout est à apprendre au niveau de la consommation de la nourriture. Je suis d’accord avec vous, peu ou pas de spécialistes sont en mesure de nous aider : chaque personne est un cas.
En relisant mon message, j’ai relevé une faute de frappe de ma part : on aurait du lire 1981 plutôt que 1971. Remarquez que cela me fait tout de même 23 ans de vécu…
Bon pour la perte de poids, avant ma gastrectomie je pesait environ 90 kg. Après je faisais un beau 70 kg. Mon chirurgien d’alors me disait que je pouvais m’acheter 20 pantalons. Jamais selon lui je ne reprendrais de poids! Aujourd’hui, je pèse toujours… 90 kg. Cependant, je dois avouer que je mange de façon industrielle : pas beaucoup, mais souvent. Pour le type d’aliments à proscrire, je ne ferai que vous mettre en garde contre les desserts : certains sont moins « dérangeants », mais je dirais que tous sont à éliminer… Cependant, il ne faut pas arrêter de vivre pour autant. Je vous conseille de ne pas faire d’efforts après les repas. Si vous y êtes obligées, ne prenez qu’une collation (même si c’est à peu près tout ce que nous pouvons manger…).
Oui vous en avez pour la vie! Mais consolez-vous, cela ne fait pas mourir! J’associais mon état à celui d’un cancéreux. Erreur! Aujourd’hui après 23 ans de « pratique », j’en apprends encore sur mon cas.
Moi aussi je suis enseignant et je n’ai jamais manqué une journée de travail en raison de ma gastrectomie. Bien sûr, à l’occasion, je ne me sentais pas tellement bien, mais pas assez pour m’en plaindre. Aujourd’hui à 54 ans, je suis en congé maladie pour invalidité totale permanente, mais en raison de mes jambes. Donc, vous voyez que cela n’est pas si invalidant…
En terminant, je voudrais vous rassurer : oui votre état va s’améliorer, oui vous allez même en venir à oublier votre gastrectomie, oui vous allez vous faire dire que vous êtes chanceuse de conserver votre taille de jeune fille.
Vous ne parlez pas de votre âge. Je vous conseillerais de reprendre le travail si vous êtes en début de carrière. Bien sûr, si comme moi, on vous classe dans les vieux, le retour au travail est pas mal moins intéressant. Cela ne veut pas dire pour autant de ne rien faire…

Je vous donne mon adresse internet si vous désirez d’autres informations.
Shipshaw50@hotmail Com
Jacques

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Jagra (5 messages) Envoyer message email à: Jagra Envoyer message privé à: Jagra Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
03-04-04, 04:25  (GMT)
6. "RE: Reflux suite gastrectomie totale"
En complément, je dois avouer qu'après toutes ces années de gastrectomisé, je viens de constater que je devrai cesser de boire de la bière...
Bof! Cela n'est pas vital, même si j'adorais ce petit vice...
Jacques
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

NBR (1 messages) Envoyer message email à: NBR Envoyer message privé à: NBR Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
27-04-04, 13:47  (GMT)
7. "gastrectomie totale"
Chers membres du forum,

mon père (58 ans en juin prochain) s'est fait opérer le 10 mars de l'estomac en raison d'un cancer. On a dû lui enlever tout l'estomac et une partie du pancréas étant donné l'ampleur de la tumeur et ca a été physiquement et psychologiquement très dur pour lui. Je suis très heureuse d'avoir trouvé ce forum car tous vos témoignages m'ont vraiment donné de l'espoir. Je les ai également montré à mon père et je pense (j'espère) que ca lui a également remonté le moral.

Mon père est resté presque quatre semaines a la clinique ayant eu quelques complications au niveau de sa cicatrice mais heureusement ce problème est réglé. Il a recommencé à manger par petites quantités mais difficilement car il n'avait pas faim et appréhendait toujours la digestion. Après deux semaines à la maison, il se sentait déjà mieux, reprenait de la gaieté puis il a eu des vomissements très soudains et des maux de ventre. Il est retourné à la clinique où on a constaté une occlusion intestinale. Ca fait plus d'une semaine qu'il est là-bas et l'occlusion ne se dissout pas si bien que les chirurgiens pensent le réopérer.

Est-ce que certains d'entre vous ont connu ce genre d'incident après la gastrectomie? Est-ce que des personnes ont dû être réopérées?

J'aimerais également vous demander si certains d'entre vous sont (ou ont été) soignés par chimiothérapie apres l'opération. Mon père a encore quelques métastases(peu selon les médecins)sur le foie et la rate ce qui nécessite de la chimiothérapie et des rayons. Seulement je suis très inquiète car je ne sais pas si il assez en forme pour subir ce genre de traitement étant donné qu'il a beaucoup maigri et s'est affaibli. Quels conseils auriez-vous afin que ce traitement se passe pour le mieux?

Je vous remercie d'avance pour ces précieux conseils.
NBR

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Jagra (5 messages) Envoyer message email à: Jagra Envoyer message privé à: Jagra Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
27-04-04, 20:29  (GMT)
8. "RE: gastrectomie totale"
Bonjour
Malheureusement, je ne pourrai être d’un grand secours au niveau du cancer. Ma gastrectomie totale est due à, un volvulus de l’estomac causé par une hernie diaphragmatique. En clair, mon estomac a remonté dans l’hernie et y est resté. Les chirurgiens ont dû en faire l’ablation. Je trouve curieux que votre père ait vomi, n’ayant plus d’estomac. En ce qui me concerne, depuis 24 ans comme « gastrectomisé », je n’ai jamais réussi à vomir, même en y mettant tous les efforts…
Au niveau de son manque d’appétit, les choses se replaceront. Au début, nous mangeons par habitude, mais tout se s'arrange. Il devra par contre se réajuster au niveau des quantités.
Bon courage,
Jacques
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

JPM (2 messages) Envoyer message email à: JPM Envoyer message privé à: JPM Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
28-04-04, 11:21  (GMT)
9. "RE: gastrectomie totale"
Bonjour NBR, je suis Jean-Pierre, alias JPM, à l'origine de cette discussion (voir le premier message posté).

Tout d'abord je t'incite à aller sur Internet, et à taper les mots clé "cancer" et "estomac" sur un moteur de recherche (Google par exemple, c'est un des meilleurs).
Ce que tu y trouveras ne sera pas toujours réjouissant, mais en faisant le tri, toujours intéressant.

Tu y apprendras que ce type de cancer est à évolution lente, 6 à 7 ans, les premiers symptômes (douleurs, amaigrissement) n'apparaisant pas avant 2 à 4 ans, donc souvent tard.
D'où la difficulté à l'éradiquer complètement.
Gastro et chirurgien n'ont pas apprécié ma démarche, m'étant permis d'empiéter sur leur domaine.je leur ai répondu que c'était aussi, et avant tout, MON probème, dusse leur amour propre en prendre un coup.

Plus généralement, quelle que soit l'importance et la qualité du traitement d'un cancer, les risques de récidive ne sont jamais exclus.

Tu me trouveras peut-être pessimiste.
Non, je suis réaliste. Désolé si ce n'est pas ce que tu attendais, mais il faut voir les choses en face.
Cela semble être ton cas; c'est pourquoi je me permets ce commentaire.

Me concernant, mon cancer a été diagnostiqué très tôt, parce que "par hasard", à l'occasion d'un suivi régulier d'une hernie hiatale.
Il se situait à la jonction estomac/oesophage (cardia).

Bien qu'ayant été traité de façon radicale (ablation totale de l'estomac, et d'une partie de l'oesophage), je ne me considère pas à l'abri d'une récidive. Pour l'instant, pas d'alerte, étant suivi tous les 6 mois par mon gastro.

Opéré le 23 décembre 1999, je suis sorti le 31 décembre, sans autre traitement, ni chimio, ni rayons, et avec l'autorisation de fêter la nouvelle année avec un doigt de porto. Je pense que mon cas est moins lourd que celui de ton père.


Maintenant pour répondre à tes interrogations:

- Bien que subissant un certain inconfort de vie, dû surtout à des reflux nocturnes, je retrouve petit à petit un mode de vie "normal". Je suis revenu à des repas normaux, tout en respectant les préconisations de la détiéticienne que j'ai rencontrée avant mon retour à la maison.

- Concernant la perte de poids, j'ai perdu une trentaine de kilos par rapport aux 107 Kg d'avant (pour 1,80m). (Gastro et chirurgien m'avaient prévenu, donc pas de surprise). J'en ai repris 5 depuis.
Je pourrais en être satisfait, ayant retrouvé la ligne de mes 20 ans. sauf que je n'ai pas perdu que de la graisse, mais aussi de la masse musculaire. D'où une fatigue vite atteinte dès le moindre effort prolongé.

- N'ayant eu ni chimio, ni rayons, je n'ai guère d'expérience, sauf qu'il est de notoriété que la chimio fatigue, et que les risques de nécrose à moyen terme des tissus adjacents à la zône traitée ne sont pas nuls.
Donc pas de conseils à donner dans ce domaine, sinon s'en remettre aux toubibs qui sont à même de répondre à cette question.

- Concernant les occlusions, j'en ai eu 3 depuis mon opération, dont une sévère qui m'a conduit à l'hôpital pour 3 jours, pour une aspiration par voie orale. Les douleurs sont effectivement violentes au niveau du ventre, accompagnées de nausées, d'autant plus pénibles que le vomissement ne peut se faire.

- Dues à une nourriture plus grasse que raisonnable (j'étais en Aveyron où l'on mange bien, beaucoup, mais pas forcément diététique).

- Dues aussi pour l'une, à une position assise prolongée suite à un long trajet en voiture.

- Dues enfin, d'après mon gastro, et le chirurgien qui m'a suivi lors de mon hospitalisation de 3 jours, à des adhérences (appelées "brides" par les hommes de l'art), qui gênent le passage du bol alimentaire, dans l'intestin, l'estomac n'étant plus là pour prédigérer ce bol.
Ce même chirurgien m'a dit qu'une tentative de réduire ces adhérences par voie chirurgicale pouvait en provoquer de nouvelles. Donc statut quo.

Je n'ai pas eu de récidive d'occlusion depuis 2 ans, ma femme y étant pour beaucoup quant au choix du menu de mes repas.
Bien qu'il soit faux de dire qu'une poche stomacale se reconstitue avec le temps, l'oesophage et surtout l'intestin, plus fortement sollicités par l'absence d'estomac, s'adaptent à l'ingestion différente des aliments.
Par contre mes reflux n'en ont pris que plus d'importance, tant en fréquence, qu'en violence. (on ne peut pas avoir le beurre, et...)

J'espère que mes commentaires d'aideront dans tes interrogations, même s'ils ne sont pas tous positifs.

Si tu souhaites d'autres infos à ce sujet, tu peux me contacter directement à l'adresse e-mail suivante: jp.milon@tele2.fr

Saches que grace à ce forum, je suis en contact régulier via e-mail avec 2 personnes ayant subi la même opération.
Je vais leur demander si elles accepteraient que je te transmette la correspondance que nous avons échangée.

Dernier point, les réponses de Jagra sont particulièrement pertinentes même si l'origine de ses problèmes n'est pas la même.

En conclusion, il faut garder espoir, les choses semblant s'améliorer avec le temps.

Bon courage à tous les deux.

P.S.: si ton père, de retour à la maison, souffrait de reflux, la seule solution suggérée par mon gastro, et qui améliore un peu les choses, consiste à surélever la tête du lit d'une quinzaine de cm, loi de la gravité oblige.


Jean-Pierre

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

la_souris (2 messages) Envoyer message email à: la_souris Envoyer message privé à: la_souris Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-06-04, 15:02  (GMT)
12. "RE: gastrectomie totale"
Bonjour à tous et à toutes.

Je viens de découvrir ce forum, qui m'aide à comprendre l'après gastrectomie, que vit actuellement mon père.

Il a 54 ans, et a subi une gastrectomie en Mars 2003, pour un cancer de l'estomac.
Il s'agit d'un genre particulièrement méchant appelé " linite gastrique ", dont les pronostics sont effroyables.
Mais seul espoir au tableau, cette tumeur a été découverte par hasard,et par chance, lors d'une gastroscopie.

Après l'opération,il a suivi un protocole Chimio + Radiothérapie.

En quelques mois , mon père a perdu 14 kg.
A présent, 15 mois plus tard, il en a récupéré 10.
Et a repris le travail à plein temps, à l'usine, qui n'est pas de tout confort.
Je pense que mon père est un exemple de bonne récupération après chirurgie.
Et il répond à la crainte de certains de ne pas récupérer une vie quasi normale. Meme si je sais que chaque expérience est très individuelle, et différente les unes des autres.

D'autre part, notre combat contre le cancer n'est pas terminé,
il doit faire des controle tous les 6 mois, à le recherche de métastases subsistantes.
On doit passser le cap des 5 ans, pour que le risque de récidive devienne très faible.
J'ai fait énormément de recherche sur le cancer de l'estomac, étant moi même en 4° année de médecine, alors si je puis apporter de l'aide, des réponses à certains, j'en serai plus qu'heureuse.

J'ai également besoin de votre aide, quant à un problème que mon père rencontre régulièrement:
Lors du début de repas, il lui arrive de ressentir une vive douleur épigastrique asssociée à une sensation de " blocage ", qui l'empêche de poursuivre le repas. Il doit patienter une petite heure, avant de pouvoir se ré-alimenter.

Est ce que quelqu'un connait ce phénomène?
A quoi est il du?
Est ce mécanique, suite à un aliment qui " s'enclave" au niveau de la jonction oesophage-intestion, et fait barrage aux aliments suivants,
ou est ce du à un aliment qui irrite la muqueuse de l'intestin, qui s'inflamme et rétréci le calibre de la jonction?
Que doit -il faire quand ça lui arrive, et comment l'éviter?

Par aiileurs, je vois dans beaucoup de messages, des régimes.
Sont ils destinés à ceux qui souffrent de diarrhées, ou à tous les gastrectomisés?
Mon père ne suit aucun régime, y a t-il des aliments qu'il doit éviter?

Merci pour tous vos témoignages, et toutes vos réponses.
Bon courage à tous et à toutes.
Sylvie, 22 ans, Lyon

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

ragtime (6 messages) Envoyer message email à: ragtime Envoyer message privé à: ragtime Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-06-04, 16:21  (GMT)
13. "RE: gastrectomie totale"
Bonjour Sylvie,
Il m'arrive à moi aussi d'avoir ce type de blocage. Ca s'appelle le syndrôme du petit estomac je crois. C'est un blocage mécanique qui donne une impression d'impossibilité de continuer à manger alors que l'on devrait normalement pouvoir poursuivre le repas. Cela m'arrive notamment lorsque j'ai très faim. Je mange alors trop vite et ça bloque. Cela m'arrive aussi avec des aliment très "juteux", par exemple des fraises. Il y a une espèce d'aspiration de mon tube qui provoque alors un spasme et bloque toute possibilité de manger. Je crois que c'est dû en partie à de l'aérophagie. Mais quand ça m'arrive, je n'ai pas d'autre ressource que d'attendre que ça passe, souvent après plusieurs renvois très douloureux. Heureusement pour moi je n'ai ce genre d'ennui que vers la fin du repas, le plus souvent, et ceci parce que je n'ai plus de place. Quand c'est au début du repas, j'essaie de respirer très calmement en gonflant le ventre et de calmer tout le péristaltisme. J'y arrive parfois. Mais ces repas-là restent très difficiles et désagréables. C'est d'ailleurs ce phénomène qui, allant plus loin, provoque le dumping intestinal que je subis à chaque prise d'aliments. C'est un effet vacuum, comme une pompe. Ca passe avec le temps m'a-t-on dit, mais il faut un an ou deux.
En ce qui concerne un régime, en fait je peux manger ce que je veux. C'est mon corps qui me dit ce qui ne me convient pas, par les douleurs ressenties! Mais je ressaie plus tard et petit à petit j'élargis la gamme des aliments que je peux prendre. Je suis restée très sensible aux produits laitiers qui déclenchent maintenant diarrhée et spasmes, mais pas le fromage, ça je peux en manger et je ne m'en prive pas.
J'envie votre père d'avoir pu reprendre si vite une vie normale. Mon chirurgien m'avait dit après l'opération qu'on vivait très bien sans estomac. Ce n'est pas mon cas hélas, mais c'est sans doute pas de chance! Et la plupart des inconvénients devraient cesser avec le temps.
Bon courage et bonne chance.
Mireille
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

ragtime (6 messages) Envoyer message email à: ragtime Envoyer message privé à: ragtime Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
12-05-04, 21:34  (GMT)
10. "RE: gastrectomie totale"
Bonjour NBR,
j'ai été opérée d'une tumeur stromale de l'estomac en juin 2003. C'est une tumeur particulière car elle fait peu ou pas de métastases. Le stroma est une sorte de poche qui l'entoure et la sépare de l'organe. Ce stroma évite la dissémination de métastases mais nourrit la tumeur en même temps. La mienne faisait plus de 5 cm de diamètre. Elle appuyait sur le pancréas qui, heureusement, n'a apparemment pas été touché. Au réveil, j'ai appris que j'avais subi une gastrectomie totale. J'ai donc eu la chance, comme ils avaient tout enlevé et vérifié l'absence de métastase, de n'avoir pas à subir ni chimio, ni rayons. Un maraîcher de mon village a subi la même opération il y a 8 ans. Lui a subi une importante chimiothérapie. Aujourd'hui il vit normalement et oublie qu'il a été opéré, dit-il.
Si je me suis sentie relativement bien en sortant de l'hôpital, j'ai vite déchanté. J'ai perdu 20 kg depuis. Je ne pèse donc plus que 43 kg pour 1,64m. J'ai dû apprendre à adapter mon rythme à mes prises d'aliments. D'abord 6 fois par jour, maintenant 4 à 5 fois. Je mange donc toutes les 4 heures. Je mâche beaucoup pour pallier le travail de l'estomac. Je ne dois pas boire en mangeant, ce qui me coûte beaucoup. Bon, maintenant je peux enfin faire un peu moins attention à ce point, je commence à boire environ un petit verre d'eau pendant le repas. Mes menus sont hyper protéinés et hyper caloriques. J'ai repris les légumes très doucement et certains sont proscrits à vie. les fruits ... j'en mange quelques uns depuis seulement 2 mois: des fraises, des bananes, parfois une poire et maintenant une tomate par jour, ça passe.
Je n'ai pas eu de problème d'occlusion, sauf à l'hôpital où j'ai eu un fécalôme. Depuis, mon problème majeur, ce sont les diarrhées persistantes et les gaz: j'ai l'impression d'avoir été transformée en usine à gaz avec tuyauterie sonore et mouvements tels qu'on a l'impression que je reçois des coups de pied de l'intérieur. Je souffre aussi de ce qu'on appelle le dumping intestinal, c'est-à-dire que si je ne reste pas allongée une demi-heure après chaque repas, je me vide. En m'allongeant sagement, je garde ma nourriture et surtout, le repas précédent. J'ai également ce qu'on appelle le syndrôme post-prandial: des grosses crises d'hypoglycémie environ 3 heures après les repas. J'arrive, avec une nourriture équilibrée à les éviter mais je dois impérativement manger à l'heure, comme les bébés autrement je peux me retrouver par terre, suite à un gros malaise. Mais il ressort des différents examens subis, d'une part, que le raccord du canal cholédoque se faisant relativement bas, les sucs pancréatiques arrivent trop tard dans la digestion. De ce fait, je ne digère pas la moitié de ce que j'avale, d'où cet important amaigrissement. D'autre part, mon pancréas a quand même subi des atteintes importantes. Sont-elles dûes à la tumeur ou à des pancréatites précédentes, ou au tabac? (NB: ça y est, j'ai enfin arrêté, depuis 5 semaines maintenant!) Nul ne le sait. Il en résulte que j'ai des ossifications qui empêchent cet organe de bien fonctionner, d'où de fréquentes nausées avec de gros reflux après un repas trop important notamment mais pas nécessairement(eh oui, ça arrive! souvent même) une envie de vomir impossible à réaliser (on ne peut pas vomir après une gastrectomie totale m'a-t-on dit)et là aussi, une cause de malabsorption importante qui provoque amaigrissement et risque de carences. Bref, les médecins ne savent pas comment me faire reprendre un peu de poids. Je subis des contrôles très réguliers: visite médicale chaque mois chez le généraliste qui s'occupe de la coordination, env. tous les 3 mois chez le gastro-entérologue et chez le chirurgien. Scanner de contrôle tous les 6 mois, prise de sang et vérification des niveau notamment des sucs pancréatiques, du niveau de sucre dans le sang (risque de diabète!) et du fer tous les 4 mois pour l'instant. J'ai une injection de vitamine B12 tous les 3 mois et je prend de l'acide folique chaque jour en comprimé. Pour pallier l'insuffisance pancréatique je prend au moins 8 comprimés d'extrait de pancréas de porc chaque jour. Et j'ai toujours les "moyens du bord": antispasmodique intestinal, gellules de flore intestinale et de levures, au cas où.
Mais à part ça, je commence à vivre aussi normalement que possible. Certes, je suis incapable de reprendre mon métier de prof au collège mais à 54 ans ce n'est pas dramatique. Et mes amis savent, s'ils m'invitent, que je vais devoir quitter la table pour m'allonger un moment au cours du repas. Ca devrait passer, mais pas avant 1 ou 2 ans. Mais ce n'est pas dramatique, même si ça m'empêche d'aller au spectacle ou au restaurant.
Mon conseil: il faut laisser le temps faire son eouvre. je n'étais pas d'une nature patiente! J'ai dû apprendre. Il faut énormément de temps pour se remettre d'un tel choc pour l'organisme. Le corps doit s'adapter et il se révolte.
L'amour et la patience de ceux qui partagent notre existence sont fondamentaux, car pour eux, nous faisons aussi l'effort de tenir debout. Nous avons besoin d'aide, qu'on nous fasse à manger souvent (le faire soi-même, surtout au début, est un calvaire), qu'on nous laisse dormir beaucoup (digérer nous épuise), mais, avec le temps, ça va de mieux en mieux. Quand je compare ce que je peux faire aujourd'hui avec ce dont j'étais capable il y 6 mois, le chemin est immense. Je ne serai plus jamais comme avant, mais je vivrai bien. Alors courage! Et à votre disposition si vous souhaitez bavarder et parler de votre père. Mireille
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

postalsabine (2 messages) Envoyer message email à: postalsabine Envoyer message privé à: postalsabine Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-06-04, 11:52  (GMT)
15. "RE: gastrectomie totale"
on vient également de découvrir un cancer de l'estomac chez ma belle soeur agée de 34 ans
on va lui enlever tout l'estomac fin de cette semaine

qu'en est-il au niveau du traitement du cancer ? y a-t-l eu chimio ou autre ?

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

ragtime (6 messages) Envoyer message email à: ragtime Envoyer message privé à: ragtime Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-06-04, 16:33  (GMT)
16. "RE: gastrectomie totale"
Bonjour,
bon courage pour votre belle-soeur. Le plus dur c'est les 6 premiers jours sans manger ni boire. Après, le premier thé semble un elixir merveilleux. Pour savoir s'il y aura chimio ou rayons, les médecins vous le diront. Ce qui importe pour vous, c'est de savoir de quel cancer il s'agit, et de vous informer au maximum sur tous les sites que vous trouverez pour bien le connaître et pouvoir le contrer. En général, suite à une gastrectomie totale, il ne devrait pas y avoir trop de risques surtout si le traitement est bien fait et si le cancer a été pris en temps utile. Ensuite, écrivez-nous pour nous demander conseil: premiers repas, difficultés diverses, etc. Nous vous aiderons autant que possible. Bonne chance et à bientôt.
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

la_souris (2 messages) Envoyer message email à: la_souris Envoyer message privé à: la_souris Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-06-04, 20:07  (GMT)
17. "RE: gastrectomie totale"
Bonjour,

concernant le cancer de l'estomac, rien n'est très codifié sur les traitements.
La seule certitude est que le seul traitement curatif est la chirurgie.
Ensuite selon les hopitaux et les équipes ont peu proposer de la chimio mais surtout des rayons sur le site de la tumeur.
Tout dépend du type de la tumeur, de sa taille, de l'état de santé de votre belle soeur, et aussi des habitudes de l'équipe médicale qui va laprendre en charge.

Bon courage à vous et votre famille
Sincèrement
Sylvie

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

mayla_titia (2 messages) Envoyer message email à: mayla_titia Envoyer message privé à: mayla_titia Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
22-11-04, 21:06  (GMT)
24. "RE: gastrectomie totale"
mon parrain qui a 44 ans a subit la meme opération c'est à dire qu'on lui a aussi enlevé l'estomac il y a 2 ans il a fait plusieur séance de chimiothérapie ça a été très dur au début il avait beaucoup de mal a manger et digérer et a supporté la chimiothérapie.

mais après 5 mois la vie est redevenue tout à fait normal les médecins lui ont donné deux ans a vivre é il est décédé la semaine derniere d'une occlusion intestinale 2 ans et demi après sont opération.

il n'est pas décédé suite au cancer mais à l'occlusion intestinale moi et ma famille sommes d'ailleurs très en colère envers le corps médicale qui na pas su venir a bout de ses douleurs l'occclusion a été décélé trop tard.tout est arrivé si vite le jour avant son décédé il était encor très bien un bon vivant quoi!

si vous avez des questions n'hésitez pas.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

peperat (1 messages) Envoyer message email à: peperat Envoyer message privé à: peperat Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-05-04, 18:04  (GMT)
11. "RE: Reflux suite gastrectomie totale"
bonjour
gastrectomise depuis mars 2003, 6 mois en alimentation enterale, retabli depuis septembre 2003, j'ai aussi traverse des periodes difficiles jusqu'en mars dernier, depuis cela va mieux, reprise de poids: 64kg800 (moins 20 kg entre mars2003 et decembre: 82 a 62) cependant je souffre encore parfois de douleurs vives, mon alimentation est fractionnee, 5 "repas" par jour, je mange a peu pres de tout, mais ai du mal avec les viandes cuites, je mange aussi du chocolat, sans dommage, je limite les legumes que je mangerais plus volontiers car il provoquent des diarrhees je mange beaucoup de pates et riz, apres avoir desepere je suis un peu plus optimiste, il faut s'accrocher, le moral est tres important, par exemple je vais mieux quand je mange avec des amis. a chacun de trouver son truc, tchao

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Jagra (5 messages) Envoyer message email à: Jagra Envoyer message privé à: Jagra Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-06-04, 19:59  (GMT)
14. "RE: Reflux suite gastrectomie totale"
Rebonjour,
En complément sur tout ce qui s’est écrit, en tant que doyen (24 ans de vécus) des gastrectomisés sur ce forum, je compatis avec chacun d’entre vous. Cependant, comme je l’ai déjà mentionné, le temps arrange beaucoup de choses. Pour ceux et celles qui comme moi, souffrent de crises passagères d’hypoglycémie, pensez aux diabétiques : aux premiers symptômes, buvez un verre de jus d’orange, vous serez surpris du résultat. C’est grâce à mon épouse, enseignante au premier cycle du primaire, que j’ai fait la relation avec les diabétiques. Mes crises d’hypoglycémies, lui rappelaient les réactions causées par le diabète auprès de certains de ses élèves. Aujourd’hui, je contrôle sinon les causes, à tout le moins les effets. Avant ce remède « miracle », lors de mes crises, je ne pouvais même plus distinguer les écritures sur les emballages des produits au marché. Maintenant, sitôt les signes annonciateurs ressentis, j’avale un jus de fruits et tout se règle dans les 5 minutes…
En ce qui concerne le syndrome du petit estomac, mangez lentement, mastiquez beaucoup et soyez patients. Après toutes ces années passées à avoir peur de manger, c’est moi qui ai gagné la bataille, mais pas la guerre malheureusement. Je me retrouve souvent avec un gonflement de l’abdomen, lequel témoigne éloquemment de mes excès de nourriture ou de je ne sais trop quoi… Mais, je ne suis pas mort! Voilà l’essentiel
Jacques
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Javotte (1 messages) Envoyer message email à: Javotte Envoyer message privé à: Javotte Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
13-07-04, 10:40  (GMT)
18. "RE: Reflux suite gastrectomie totale"
Bonjour à toutes et à tous,

Pour être franc et sincère, j'ai commis la plus grosse erreur de ma vie en faisant une tentative de suicide par ingestion de destop. Résultat:je suis un miraculé médical, on me donnait 1 chance sur 1 million de survie. mais le bilan médical est relativement lourd: l'opération aura lieu le 22 aout 2004 et il s'agira d'une laryngectomie supraglottique et d'une gastrectomie totale. La tentative a eu lieu en janvier 2004 et depuis lors je suis sous alimentation entérale. J'ai découvert ce forum grâce à mon épouse qui m'a conseillé de chercher des renseignements sur les opérations délicates que j'allais subir. J'ai de nombreuses questions post-opératoires auxquelles j'aimerais vraiment trouver réponse. J'ai lu attentivement tous les commentaires du forums mais il me restent encore de nombreuses questions face à l'inconnu:

- Que signifie une langue chargée?

- Pouvez-vous expliquer votre vie au quotidien en relation avec la gastrectomie, quelles en sont les servitudes, en quoi est-ce que cela vous limite dans vos activités? quel en est le caractère contraignant?

- Est-il possible de mener une vie familiale et professionnelle normales?

- Au niveau de l'énergie, pouvez-vous faire du sport, des promenades? Pour ma part, avec la nourriture entérale, je n'ai plus la sensation de faim et me sent vite fatigué. Est-ce la même chose après l'opération? Je sens que je dois "manger" quand j'ai des vertiges ou que mon entourage me dit que je suis fort pâle.

- Quel type de nourriture est préconisé et que faut-il éviter, en regle générale? en quelle quantité? quelle portion?

-est il envisageable d'aller au restaurant avec son épouse et avoir un repas normal ou il faut se contenter d'une entrée, ou est-ce impossible?

- Après combien de temps peux-t-on partager un repas familial?

-Pourriez-vous expliquer les différentes étapes de nutrition et l'évolution de celle-ci dans le temps après l'opération (nourriture liquide,solide,...)
- perte de poids: Perd-on encore du poids après l'opération car dans mon cas, j'ai déjà perdu 17 kg et je suis déjà à mon poids de jeune homme (1m83 et je suis passé de 83kg à 66kg)?

- Quels sont les problèmes de digestion éventuels, comment faut-il manger, quels sont remèdes personnels pour éviter les désagréments de cette opération?

Bref, comme vous pouvez le constater mes questions sont vastes et précises à la fois et montrent bien que je suis dans le vague le plus complet au sujet du post-opératoire. Je suppose que les spécialistes me donneront certains conseils mais rien ne vaut l'expérience de personnes qui sont dans la même situation. C'est pourquoi, je suis très heureux d'avoir découvert ce forum et j'y participerai activement.

Bonne journée

Frédérique

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

ALaure (1 messages) Envoyer message email à: ALaure Envoyer message privé à: ALaure Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
13-10-04, 17:40  (GMT)
19. "une nouvelle venue"
bonjour à tous,
je m'appelle Anne-Laure et j'ai 23 ans
j'ai subit une gastrectomie totale le 14 avril dernier il y a 6 mois et j'ai été de nouveaux opérée le 16 juin suite à des adhérences.
je dois vous dire que mes parents n'étaient pas chaud au début pour que je visite ce site mais après quelques mois je pense que je suis suffisament forte mentalement. la cause de ma gastrectomie reste uniquement une supposition : une reprise alimentaire après un régime trop stricte aurait causé un stress que mon estomac n'a pas supporté.
A part ça moi je vie plutôt bien évidement ce n'est pas comme avant les repas sont beaucoup plus légers voir même étalés sur plusieurs heures ainsi j'évite les phénomènes de bouffées de chaleur forts désagréables. je pense que chaque personne est un cas unique ce qui rend encore plus difficile l'établissement d'une liste d'aliments à proscrire. bien sur je conseille d'éviter tout ce qui est gras ou encore baigne dans la sauce, en revanche, le sucre seul ne me provoque rien (en petite quantité bien sur) la preuve je mange des bonbons (ça m'évite les hypo en cours) par contre tout ce qui est gateau à du mal à passer on m'avait prévenue mais comment résister à une tarte au citron meringuée maintenant je sais ... en passant à la magnifique douleur que cela procure 10 minute après l'avoir mangée.
j'ai aujourd'hui repris une activité normale, je suis étudiante en master II recherche (l'équivalent du DEA) et je finis en même temps mes études d'ingénieur en agronomie. j'ai repris le sport, je pratiquait l'équitation de compétition depuis l'âge de 10 ans donc dur d'arreter, d'abord doucement puis normalement je recommence la competition samedi prochain.
je pense que vivre "normalement" pour moi était une obligation pour m'en sortir le moral est le plus important.
anne Laure
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

ragtime (6 messages) Envoyer message email à: ragtime Envoyer message privé à: ragtime Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
16-10-04, 15:49  (GMT)
20. "RE: une nouvelle venue"
Bonjours à tous et à toutes,
Voilà maintenant 16 mois que j'ai été opérée et je commence vraiment à aller mieux. Je n'en ai certes pas fini avec les problèmes de dumping intestinal, mais depuis que j'ai vu une diététicienne qui m'a longuement écoutée, qui a su prendre en compte mes difficultés, mes intolérances, mes douleurs et m'a prescrit un régime adapté, je mange enfin suffisamment. Comment? Eh bien elle a refractionné mon alimentation. Je ne mangeais plus que 4 fois par jour et pensais ainsi redevenir normale. Grosse erreur. Aujourd'hui je mange 7 à 8 fois par jour! De petites quantité bien adaptées et surtout équilibrées: des fruits (je ne pensais pas les supporter mais accompagnés de galettes St Michel ils passent!), des légumes, de la viande, du fromage à pâte cuite, des féculents, bref c'est presque normal. Ce qu'elle m'a supprimé définitivement, ce sont tous les sucres ajoutés. Pour le thé, je mets des sucrettes. Les desserts c'est fini ou alors en quantité infinitésimale. Il faut dire que j'avais de telles crises d'hypoglycémie que je me suis même évanouie en plein hypermarché. Sans sucre je n'en ai plus. Et dans la mesure ou mon "tube" n'est plus jamais vraiment vide puisque je mange quelque chose toutes les 2-3 heures, je n'ai plus de gros dumping et ne suis plus obligée de m'allonger systématiquement une demi-heure après chaque prise d'aliment. Je le fais encore pour les "vrais" repas (petit déjeuner, déjeuner et dîner), mais le temps de remous et d'éventuelles douleurs est beaucoup plus court maintenant. Pour les en-cas constitués soit de fruits et galettes, soit de biscottes-fromage, je peux continuer ma journée normalement. Et j'ai enfin repris un peu de poids (4 kg en 5 mois!). je suis moins fatiguée et plus active. J'avais repris la danse classique mais n'étais pas capable de faire un cours complet. La semaine prochaine, j'essaie (1h30 d'effort intensif) et je vais de nouveau me balader avec mes chiens. J'envisage de me remettre aussi au vélo et j'arrive enfin à organiser ma vie, à retravailler un peu, pour moi (avec mes horaires de repas, c'est pour l'instant incompatible avec une présence en classe à plein temps!!! surtout avec des ados!!!)
Ah oui, ce que je dois éviter à tout prix, c'est toute forme de stress. Là, c'est la dégringolade immédiate: diarrhée, perte de poids rapide, asthénie, douleurs abdominale effroyables, etc.
Ce qu'il faut savoir c'est qu'il faut beaucoup de temps. On m'a d'abord dit 1 à 2 ans. Maintenant on me dit 5 à 10 ans pour vraiment mener une vie normale. mais ça vaut la peine de s'accrocher!
Donc à celles et ceux qui ont encore de la peine, accrochez-vous, on finit par y arriver! Patience et longueur de temps ...
Amicalement
Ragtime
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

mandina (2 messages) Envoyer message email à: mandina Envoyer message privé à: mandina Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
19-11-04, 18:15  (GMT)
21. "RE: reflux et douleurs suite à une gastrectomie totale"
Bonjour à tous,

Ma mère (bientot 55 ans) vient de subir une ablation totale de l'estomac (il y a maintenant 1 mois). Si on ne lui faisait pas les médecins ont dit que d'ici 2 ans cela aurait été trop tard, et le cancer serait devenu incurable.
Ma mère n'avait absolument aucunes douleurs à l'estomac avant. C'est en faisant des examens suite au décès d'une de mes tantes (sa soeur donc) atteinte d'un cancer de l'estomac fulgurant(2 mois entre l'annonce de sa maladie et son décès). Il faut savoir que le cancer de l'estomac est très propice dans ma famille, ma mère a 3 soeurs et un frère. Une soeur décédée d'un cancer de l'estomac, une autre soeur ayant également subi une ablation totale de l'estomac et son frère présentant régulièrement de nombreux polypes.
Voilà les présentations de la famille étant faites, je peux poser mes questions!
Ma mère depuis son opération n'a bien sur plus d'appétit. Mais ce qui est gênant est le fait qu'elle ait des remontées constamment. Dès qu'elle mange un petit peu, elle court aux toilettes et regurgite des liquides. Ce qui fait qu'elle n'a vraiment pas envie de manger et encore moins de se forcer.
Elle commence à etre très fatiguée, à avoir un teint très pale.
Après avoir vu ses 2 médecins traitants, ceux ci lui ont donné divers médicaments pour la soulager, mais rien n'y fait.
J'aimerais savoir si ça a été réellement aussi pénible pour vous que ce l'est pour elle.
Ma mère commence à regretter d'avoir fait cette opération et dis que c'est trop dur pour elle.
Elle ne sait plus quoi manger et tout la dégoute. ELle a perdu toute sensation de gout, tout lui semble fade et pateux.
Elle vient de faire une prise de sang, et les résultats de celle ci présentent une anémie.
Avez-vous pris des vitamines (autres que la vitamine B12) ou autres pour pallier au faible apport d'aliments?
Les reflux sont-ils aussi fréquents? pendant combien de temps?
Quand elle mange, elle ressent immédiatement de vives douleurs au niveau de l'intestin.
Je ne sais pas quoi lui dire car je ne sais pas ce qu'elle peut ressentir.
Je la sens très déprimée, et elle ne comprend pas pourquoi les médicaments qu'elle prend ne font rien, j'espère que vos réponses pourront l'aider.
D'avance, merci beaucoup.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

ragtime (6 messages) Envoyer message email à: ragtime Envoyer message privé à: ragtime Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
19-11-04, 18:50  (GMT)
22. "RE: reflux et douleurs suite à une gastrectomie totale"
Chère Mandina,
je ne peux malheureusement pas vous répondre en ce qui concerne les reflux, en ayant très peu souffert personnellement. Par contre, en ce qui concerne les douleurs intestinales, j'en ai souffert quotidiennement durant plus d'un an! J'ai été opérée en juin 03 et je vais avoir bientôt 55 ans comme votre maman. La nourriture m'a dégoûtée longtemps et j'ai eu la chance d'avoir un "cuisinier" hors pair qui s'est occupé de moi et de me faire à manger tout le temps que je n'en ai pas été capable moi-même.
Ce que je peux conseiller à votre mère, c'est de multiplier les tout petits repas, les reflux pouvant être dûs à une trop grande quantité de nourriture prise en une fois. Je mange aujourd'hui encore 7 fois par jour. Il faut manger environ toutes les 2-3 heures. Et bien sûr au début il faut tout hacher menu. Il faut manger très lentement, mastiquer très longtemps pour éviter tout choc pour le tube qui a remplacé l'estomac. Sitôt le repas avalé il faut impérativement s'allonger une demi-heure pour éviter les spasmes intestinaux qui peuvent se traduire par de la diarrhée si l'on reste debout, (ça s'appelle le dumping intestinal et c'est une séquelle très fréquente) mais attention, ne pas s'allonger à plat. Il faut garder une position inclinée justement pour éviter les reflux (2-3 oreillers pour soutenir le haut du corps) et au bout d'une demi-heure ça passe. Il faut faire attention à tous les aliments qui peuvent donner des gaz et les éviter, donc au début, favoriser les viandes blanches, les poissons, les légumes bien cuits comme courgettes, carottes, beaucoup de sucres lents (pommes de terre, pâtes, etc.) Les fruits, je n'en mange que depuis 2 mois et toujours avec 2-3 galettes St Michel pour tapisser les parois. Je ne mange plus de crudités. Ca remplit le tube et ça ne nourrit pas. Et souvent elles ne sont pas digérées donc sont inutiles. Il faut éviter de boire en mangeant car ça favorise tous les phénomènes que vous citez. Donc boire entre les repas et là aussi, toujours en petites quantités.
Pour les vitamines, on m'a donné des ampoules après l'opération pour me redonner un peu de tonus, un produit dont j'ai oublié le nom. Par ailleurs je prends de l'acide folique en comprimés tous les jours en plus de l'injection trimestrielle de vitamines B12.
Bon courage à votre maman. Le rétablissement est très long, il faut beaucoup de patience, mais on finit par s'en sortir.
Mireille
PS. Si vous le souhaitez vous pouvez me dire comment vous contacter, je vous donnerai le régime prescrit par ma diététicienne pour les gastrectomisés.
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

mandina (2 messages) Envoyer message email à: mandina Envoyer message privé à: mandina Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
20-11-04, 16:52  (GMT)
23. "RE: reflux et douleurs suite à une gastrectomie totale"
Modifié le 29-10-07 à 22:21  (GMT)

Bonjour Mireille,

Merci pour votre réponse, cela a beaucoup réconforté ma mère.
J'accepte volontiers votre propositon pour le régime, je vous donne le mail où vous pourrez me contacter.
Encore une fois merci beaucoup et à bientot donc.
Je vous souhaite également bon courage pour la suite de votre rétablissement.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

jcd (1 messages) Envoyer message email à: jcd Envoyer message privé à: jcd Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
19-01-05, 23:52  (GMT)
25. "RE: Reflux suite gastrectomie totale"
Modifié le 29-01-06 à 21:42  (GMT)

Bonjour,

En avril 2004, mon fils de 23 ans a avalé une grande quantité d'acide chlorhydrique. En urgence, il a subi d'ablation totale de l'oesophage, de l'estomac et du duodénum et l'ablation partielle du pancréas. Depuis, il est nourri par sonde entérale et respire par trachéotomie. Il a perdu 35 kg. En novembre, il a été réopéré pour une plastie au cours de laquelle on a dû pratiquer l'ablation d'une partie de la langue et d'une partie du larynx. La plastie proprement dite a consisté à prélever environ la moitié du gros intestin pour remplacer le pharynx, l'oesophage et l'estomac. Deux mois après, en complément de la nourriture entérale toujours en place, il commence à s'alimenter oralement mais souffre de douleurs abdominales violentes difficiles à calmer et de diarrhées chroniques. Il a également des nausées, l'envie de vomir mais sans y parvenir.
Pour l'instant, j'ai beaucoup trop peu de recul pour être fixé sur la manière dont il pourra s'alimenter dans le futur. Une longue rééducation avec l'aide de la diététicienne sera sans doute nécessaire. Et probablement aussi l'aide d'un psychologue efficace...
Vingt mois plus tard, le 5 décembre 2005, mon fils a fait une seconde TS en introduisant dans sa sonde entérale 168 comprimés (= 6 boîtes) d'un neuroleptique. Il est décédé 48 heures plus tard.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


Fermer | Archiver | Effacer

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Rechercher sur le site Atoute.org: