Forum - Afficher un message - L'épidémie qu'on va tous mourrir du mois: la Rougeole!!!
Afficher un message
Vieux 06/05/2010, 18h17   #67
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 14 788
Re : L'épidémie qu'on va tous mourrir du mois: la Rougeole!!!

Développements du jour.

J'ai été voir si l'erreur avait été corrigée sur le site. Je rappelle que Jean-Jacques Fraslin et moi-même avons signalé aux responsables du site l'erreur grossière sur la mortalité de le rougeole en Europe.

Et bien non. Seule l'image a été modifiée avec une référence qui était absente et un logo OMS :




Allons voir cette référence
http://www.euro.who.int/document/E87772.pdf

Nous pouvons lire en effet dans l'introduction

Citation:
Measles is a highly contagious illness, which was responsible for over 30 million cases and 530 000 deaths in the world in 2003 (2). Despite the availability of measles vaccine for more than 40 years, over 29 000 measles cases were reported for 2004 in the WHO European Region (Annex 1). WHO has estimated that 4850 measles deaths may have occurred in the Region in 2003 (2). Efforts to reduce the measles disease burden have led to measles elimination initiatives. Four WHO regions, including the European Region, have targeted measles elimination as a priority; the Pan American Health Organization declared the WHO Region of the Americas free from endemic measles transmission in 2002. Nevertheless, that Region continues to experience importations of measles from other parts of the world: 37% of measles cases imported into the United States during the period 1993 to 2001 and 21% of all Canadian measles cases during the period 1999 to 2001 were linked to the European Region (3,4). Similarly, almost 50% of measles cases imported into countries of the European Union (EU) are from other EU countries (5), highlighting the need for a coordinated strategy within the European Region.

La région où l'OMS a estimé le nombre de décès à 4850 n'est pas clairement précisée.

Allons à la référence (2) citée pour appuyer ce chiffre de décès :
http://www.who.int/entity/wer/2005/REH_09.pdf

Tout ce que l'on y trouve est le tableau suivant, il n'y a aucune référence à la mortalité européenne :



Donc, il y aurait 8000 morts par rougeole dans les régions suivantes :
Amérique du Nord + Amérique du Sud + Russie + Australie + Europe

Même si le chiffre n'est pas précisé, il est difficile de croire que la mortalité soit de 4850 dans la seule Europe.

Et nous avons toujours une référence solide, émanant aussi de l'OMS, qui évalue la mortalité rougeoleuse en Europe à 27 au total en trois ans :
http://www.who.int/entity/wer/2009/wer8408.pdf

Citation:
Bien que les décès dus à la rougeole soient en général sous- notifiés, 25 ont été signalés de 2005 à 2008 (14 en 2005, 10 en 2006 et 1 en 2008), contre 27 de 2001 à 2004. Comme l’on pouvait s’y attendre avec l’augmentation relative de l’incidence de la rougeole dans les pays d’Europe de l’Ouest, où les cas ne sont pas habituellement hospitalisés, la proportion des hospitalisa- tions par rapport aux cas notifiés a baissé, passant de 47% en 2005 à 17% en 2008.

Pour finir avec cette mascarade, il est amusant de noter un autre extrait du document précité :

Citation:
Certains groupes rejet- tent la vaccination pour des motifs philosophiques ou religieux. Des parents, influencés par les mouvements anti-vaccination et les informations négatives données par les médias, craignent des problèmes d’innocuité et choisissent de ne pas faire vacci- ner leurs enfants ou de retarder la vaccination. Les cas récents de rougeole en Europe de l’Ouest se sont principalement produits chez des sujets non vaccinés ou pas assez vaccinés dans les sous-groupes déjà mentionnés.12, 13 Les inquiétudes infondées sur l’innocuité et la qualité des vaccins ne se limitent pas à l’Europe de l’Ouest et elles ont eu des conséquences néga- tives sur les AVS en Géorgie et en Ukraine.
Si l’on veut atteindre l’objectif de l’élimination à la date butoir de 2010, il faudra un engagement politique de haut niveau pour augmenter et maintenir une couverture élevée par 2 doses de vaccin antirougeoleux chez les enfants et, si nécessaire, entre- prendre des AVS pour diminuer la sensibilité à la rougeole dans les cohortes plus âgées. Pour inverser la tendance à la baisse de la couverture dans certaines régions, il faudra restaurer et maintenir la confiance du public dans la vaccination. La Semaine européenne de la vaccination, organisée tous les ans en avril, est l’occasion de communiquer activement sur les bienfaits et les risques de la vaccination et de la prôner vigoureusement pour protéger les enfants. L’éducation continue des profession- nels de la santé publique et des prestataires de soins est égale- ment requise et elle doit être axée sur la prise en charge des événements indésirables après la vaccination et sur l’élabora- tion de méthodes pour informer les parents qui se posent des questions sur la vaccination.

Comme je le dis régulièrement, une des composante importante de la Médecine 2.0 est la faillite des experts : la compétence en virologie est soluble dans l'industrie pharmaceutique.

A ce jour, sur le site d'un grand laboratoire pharmaceutique, dans une vidéo destinée à la formation des médecins, animée par un professeur des universités, on affirme toujours que la mortalité de la rougeole en Europe est 1000 fois supérieure à ce qu'elle est réellement. Voila de quoi déstabiliser des parents qui étaient a priori confiant dans la vaccination contre la rougeole.

Mentir pour convaincre n'est pas une bonne politique de santé publique, on aurait pu espérer que la campagne de vaccination contre la grippe ait servi de leçon. Malheureusement, les mêmes erreurs se répètent.

Dernière modification par d_dupagne 06/05/2010 à 20h16.
d_dupagne is offline   Réponse avec citation