Discussion: Témoignages
Afficher un message
Vieux 16/07/2007, 21h02   #28
Pepe46
N'est plus pratiquant
 
Avatar de Pepe46
 
Date d'inscription: juin 2007
Localisation: 91 EVRY
Messages: 198
Re : Témoignages

Ceci est mon témoignage.
Ou l'autopsie de ma défume.
Il faut que je remonte au siecle dernier, si je veux commencer par le début.
Je devais avoir 11 ou 12 ans, je venais d'entrer en C E T, lorsque mon père m'a dit ""-Voila, tu as ..ans et je donne l'autorisation de fumer, Mais etant donné ton age, ce serait mal vu si tu fumait dans la rue, et comme c'est assez dur, et vu ton age, tu devra y aller doucement."" C'etait pas con, comme idée, J'avais le droit..Cela ne m'etait pas interdit; et vous savez ce qui ce passe avec les interdits...A l'ecole, je ne participais pas au fumerie cachée, j'avais le droit. Resultat, je fumais, toussait, crachait, une foi par semaine le dimanche.
Apres les années ont passées, j'ai augmenté ma consomation, mais sans plus. J'avais pris l'habitude, de ne pas me laisser entrainer, ""j'avais le droit""
Bon j'ai eut tort, personne ne m'avais dit; Attention c'est une drogue (tres bonne, n'empeche) Je me suis laisser intoxiquer, avec plaisir, et de clope en clopes, par besoin ( apres le café du matin), par habitude (pendant les pauses...etc)
J'en était à 3 paquets par jour, sans compter quelques petits cigarillos ( mon petit plus ) . Et tant qu'a faire, des Gauloises, de la bonne brune, qui vous fait une toux bien grasse le matin, Il m'arrivait aussi de completer le menu par des "Celtiques", les plus vieux devraient connaitre... En fin tout ça pour dire, que je devais avoir des poumons, façon mine de charbon. J'achetais mes cartouches, toutes les semaines; je laissais un beau petit cheque à mon buraliste. Ah, il a du perdre... quand j'ai arreté.
Et puis un jour, j'ai commencer à me demander si se serait pas mal si j'arretais. Alors là, cela a été la même regaine, que tout le monde:::: 3oui, j'arrete, là c'est décidé;; non demain;; et zut j'ai refait le plein;; non j'arrete.....Etc... Et quand même je l'ai prise cette décision :::Bon ça y est j'arrete.. Et a partir de ce jour j'ai mis 1 an avant de vraiment arreter.J'ai mis 1 an pour me motiver. Oh, je ne suis pas rester sans rien faire, je me suis renseigner, aupres du pharmacien ( qui est devenu un ami), aupres d'un medecin.... Et puis.... ( suspens)
Et puis, un soir, nous étions à table, ma femme et mes 2 enfants (20 et 23 ans), tout allait bien, tot ce passait comme d'habitude; lorsque le frigo (nous mangions dans la cuisine) s'est mis à faire "du bruit" ( le genre de bruit qu'on aime pas entendre de la part d'un frigo).
Surpris, j'ai dit - il va falloir penser à le changer. !
Ma femme a repondu - Tu n'as qu'a arreter de fumer, on changera le frigo avec l'argent du tabac !!!
....... Ca fait dialogue de theatre, mais c'est pour l'histoire).......
J'ai répondu ::: Non , si j'arrete de fumer, c'est pour changer la voiture ( y'avait besoin aussi).
Il ya eut comme un blanc, de 2 secondes ou de 3 jours, je ne sais pas, comme dans les series B ---oh, le pere à dit....
Elle m'as dit -- "Chiche"
J'ai répondu, sur de moi ( enfin presque) ---""Chiche""
Elle - bon d'accord
Moi -ok d'accord !
Ine semaine après j'avais arreter, et 15 jours apres ce jour (le 17 juin 1997)la 1ere voiture neuve était commandé.
Oh bien sur je me suis fait aider, par des patchs, dose maxi..
Et là, encore un truc, il y a eut un concours de circonstances, des faits se sont mélangés, resultat, je peux dire:: 3 paquets à zero en 15 jours.
Oui, il fallait que: la 1ere semaine, je me colle un patch ( dose maxi ) toute la journée. La 2ieme, il fallait un patch le jour et rien la nuit; j'ai appris à ce moment que le traitement n'était pas remboursé ( 950 frs, en 97), lorsque je retirais le patch , le soir, j'ai trouvé qu'il sentait encore assez fort, alors économie, je me le recollait le lendemain. Bon jusque là tout allait bien, pas d'envie, pas de manque ( vu la dose du patch).
Et puis un jour j'ai oublié de le recoller. je n'ai pas été tranquile de la journée, mais pas d'incident.. Donc le soir, afin de me rassurer, je m'en suis collé un neuf. Oh, le malaise, oh l'erreur, pas loin de la cata, la gueule de bois le matin; je m'étais fait une overdose de nicotine. J'ai retiré le truc, et j'ai questioné mon ami le pharmacien: il m'as eng.....lé, il s'est foutu de moi..Faut-y etre con!!
J'ignorais que à partir du moment ou le patch etait décoller de ma peau, les pores du truc se bouchaient et qu'il devenait aussi efficace qu'un sparadra. Alors, en fait, le 1er jour j'avais un sparadra, le 2ieme rien, oublie. Et le 3ieme rien non plus à cause de ma surdose:: donc 3 j sans rien et j'avais tenu. Par ailleurs, les plus petits patchs ( en dose) valaient encore dans les 400 frs, toujours pas remboursé. J'ai dit à mon ami "" j'ai tenu 3j ,voila tes patchs, et bye bye.
Oh, bien sur, au debut, j'ai été un peu sur les nerfs (chiant comme c'est pas possible). J'ai sucé des bonbons ( des Fischermann's, les paquets blancs, les plus forts. Je me suis em......der pendant les espaces de temps que j'occupais à cloper; Je prenais un bonbon, et je sortais mon briquet; le reflexe......
J'arretes là , pour ce soir, mais cest promis je continue demain. Ben oui, on ne peut pas raconter, une histoire qui dure depuis le siecle dernier, en une soirée. A condition de ne pas passer pour un """bavard"""( au sens pejoratif)

Amitiées à de possibles lecteurs
Pépé Alban

Dernière modification par Pepe46 16/07/2007 à 23h00.
Pepe46 is offline   Réponse avec citation