Site www.i-web.fr Forum

Précédent   Forum > Forum professionnel > I-Med
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

I-Med Forum attaché au site www.i-med.fr dédié au nouvelles technologies de l'information appliquées à la santé et à la sécurité sociale.

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 21/01/2009, 07h31   #1
Jean-Jacques Fraslin
Alias Dr Hy2.0
 
Avatar de Jean-Jacques Fraslin
 
Date d'inscription: février 2006
Messages: 536
Dossiers médicaux en ligne : Le bug du 1er février 2009 !

La Loi Kouchner du 4 mars 2002 instituait l’agrément des hébergeurs santé. Sept ans plus tard qu’en est-il ? C’était annoncé, pourtant le ministère de la santé et son bras mou, la Mission pour l’Informatisation du Système de Santé (la MISS) ont laissé filer le calendrier qui inexorablement approche de la date fatidique du 2 février 2009.
En effet la Loi du 30 janvier 2007 avait « suspendue pendant une période de deux ans à compter » de sa publication l’agrément des sites en ligne hébergeant des dossiers médicaux.
Ce texte ayant été publié au Journal Officiel du 1 février 2007, cela implique que désormais tout site hébergeant des données de santé doit être agréé à compter du 2 février 2009.
Mais alors que des dizaines de sites d’hébergement de données de santé en ligne existent, aucun hébergeur n’est encore agréé !
L’incurie de la MISS est responsable de cette nouvelle bourde...

Lire la suite sur i-med :
Jean-Jacques Fraslin is offline   Réponse avec citation
Vieux 28/01/2009, 06h48   #2
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 13 467
Re : Dossiers médicaux en ligne : Le bug du 1er février 2009 !

Bonjour Jean-Jacques

Je fais quoi pour Atoute, qui héberge des données de santé
d_dupagne is offline   Réponse avec citation
Vieux 31/01/2009, 11h41   #3
Jean-Jacques Fraslin
Alias Dr Hy2.0
 
Avatar de Jean-Jacques Fraslin
 
Date d'inscription: février 2006
Messages: 536
Re : Dossiers médicaux en ligne : Le bug du 1er février 2009 !

Citation:
Posté par d_dupagne
Bonjour Jean-Jacques

Je fais quoi pour Atoute, qui héberge des données de santé
Bonjour



Sur le tracé plat de l'électroencéphalogramme plat du dossier de l'agrément des hébergeurs de santé, il vient d'y avoir un récent soubresaut :
http://www.i-med.fr/spip.php?article286

L’inconsistance des politiques publiques en matière de systèmes d’informations de santé est un frein aux attentes des patients et des soignants. Dans son récent Livre Blanc sur la télémédecine, le Conseil National de l’Ordre des Médecins s’en inquiète :

Citation:
« Il est aujourd’hui urgent et indispensable d’accélérer la mise en œuvre des composants essentiels de ce système : identifiant de santé du patient, dossiers médicaux professionnels communicants, à l’hôpital comme en ambulatoire, messageries sécurisées, voire plates-formes de services aux professionnels, sans oublier le chantier de la normalisation et des référentiels d’interopérabilité qui sous-tendent la qualité du système d’information. Ces éléments doivent contribuer à sécuriser les applications de télémédecine et il apparaît difficile d’attendre un quelconque essor de ses usages tant que ces conditions préalables ne seront pas satisfaites. »


Pour compliquer les choses, le rapport Gagneux de la mission de relance du DMP, dont Roselyne Bachelot a annoncé le 18 juin 2008 qu’elle en demandait la mise en œuvre, recommandait la suppression du “Comité d’agrément” :

Citation:

La création de cet organe [le comité national de surveillance éthique des systèmes d’information de santé] devrait également être l’occasion d’alléger la procédure d’agrément des hébergeurs, et de supprimer le comité d’agrément des hébergeurs de données de santé créé par le décret n° 2006-6 du 04/01/2006 relatif à l’hébergement des données de santé à caractère personnel (articles R.1111-9 à R.1111-16 du CSP). Les données nominatives de santé, lorsqu’elles sont confiées à des tiers en vue de leur hébergement, doivent faire l’objet d’une protection particulière. Il est très important que leur sécurité soit garantie et que leur finalité ne puisse être détournée. Les textes en vigueur prévoient aujourd’hui l’application d’un triple niveau de contrôle de l’activité d’hébergement de données de santé : autorisation de la CNIL ; conformité à un référentiel ; agrément par un comité placé auprès du ministre.
Ce comité ne dispose pas, en fait, des moyens d’effectuer sa mission. Il est proposé que l’autorisation de la CNIL vaille agrément des hébergeurs, et que ces derniers se soumettent à des procédures classiques de certification par des organismes agréés, conformément à un ensemble de références fixées par arrêté.


Et Michel Gagneux est le futur président de l'ASIP...
Jean-Jacques Fraslin is offline   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous pouvez ouvrir de nouvelles discussions : nonoui
Vous pouvez envoyer des réponses : nonoui
Vous pouvez insérer des pièces jointes : nonoui
Vous pouvez modifier vos messages : nonoui

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 02h20.


Édité par : vBulletin version 3.5.6
Copyright © 2000 - 2014, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Version française #7 par l'association vBulletin francophone
Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.