Forum médical Atoute.org Lisez le document rédigé collectivement par les membres du forum Alcool : L'alcool, c'est pas un problème...

Recherche :

Précédent   Forum > Conférence Principale > Arrêter l'alcool
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Arrêter l'alcool Ce forum est destiné aux personnes ayant un problème avec l'alcool. Son objet est l'entraide et les échanges.

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 25/02/2012, 07h07   #176
svaincra
Membre
 
Avatar de svaincra
 
Date d'inscription: février 2005
Messages: 11 057
Re : La peur de l'anéantissement

bon-jour India,

tu réponds rapide et je réponds rapide ;

Citation:
Bises où-c'est-qu'on-met-ça.

dans ton cul !
fais pas mine de pas savoir hein !

allez, j'file aussi !
bisous du samedirectionladouche
s.
__________________
Annuaire des structures de soins en alcoologie :
svaincra is offline   Réponse avec citation
Vieux 25/02/2012, 08h02   #177
chris0821
 
Messages: n/a
Re : La peur de l'anéantissement

Citation:
Posté par svaincra





dans ton cul !

s.

Yo,

Bravo, de mieux en mieux !

Amis de la poésie, bonjour.
  Réponse avec citation
Vieux 25/02/2012, 08h42   #178
svaincra
Membre
 
Avatar de svaincra
 
Date d'inscription: février 2005
Messages: 11 057
Re : La peur de l'anéantissement

Citation:
Posté par chris0821
Yo,

Bravo, de mieux en mieux !

Amis de la poésie, bonjour.

arrffffffff ; suis obliged de répondre et vais être en retard ; toussa par ta faute

j'y pensais justimian sous la douche (et vi ) et me disais que j'avais vraiment vraiment vraiment poussé là quand même (il s'agit de poésie là tu crois ? )

donc ; m'en va vite fait rectifier le tire ;
en cherchant ds mes bouquins j'ai retrouvé
"un certain choix de poèmes" 1935-1965 (ça nous rajeunis pô là hihihihihi)
c'est plus rigolo si j'en prends un au pif (perso, je préfère placide et muzo)

de Jean Lebrau (connais pô) ;

automnale ;

matin bleu sur le bois que va jaunir l'automne
pourquoi mon amertume et pourquoi ta douceur ?
au fil de l'eau la feuille en sa fuite est ma soeur
mon coeur est trop amer, tant de douceur l'étonne

j'écoute l'eau, les geais, la grosse mouche, un chien
mais quand sur les coteaux de septembre, je cueille
les fleurs dont tendrement cette saison s'endeuille
je n'écoute, ne vois, ne regrette plus rien


ah ben j'avais dis au pif donc...
c'est dommage ; j'ai pu l'temps paske y a de la matière là

bon week à vous 4
bisous,
s.
__________________
Annuaire des structures de soins en alcoologie :
svaincra is offline   Réponse avec citation
Vieux 01/03/2012, 13h20   #179
Indianamou
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 176
Re : La peur de l'anéantissement

Hello toutes et tous,
Hello Svaincra,

J'ai trouvé un point internet et je fais un rapide passage éclair.

Mon divorce est prononcé depuis ce lundi... J'ai hélas toujours un profond sentiment de gachis et "d'être passé à côté" mais, je me résigne sachant que l'amour unilatéral est, comme l'amour physique de notre défunt Seeeuuuurge, sans issue.

Mes travaux se sont à peu près effectuer comme il fallait et le déménagement de plus de 25 ans de vie de famille n'a pas été une mince affaire: j'en ai laissé quelques bennes à la déchéterie, et, n'ayant pu être sur les 2 fronts à la fois, (ancien domicile et nouvel appart) je croule sous le bordel ambiant du vrac des meubles démontés et des cartons qui dégueulent d'objets divers et variés! (et dont les vis, boulons et goupilles sont effectivement dans mon cul: "c'est un jardin extraordinaire!" aurait chanté Trenet!)

Mais, c'est fait. Je peux roupiller (et mon kid aussi), me faire rapidement à bouffer et prendre une douche, l'essentiel, quoi!

J'ai pas mal saigné dans la symbolique de ce nouveau deuil (nouveau car après alcool, clopes) et la fatigue nerveuse y était aussi pour pas mal!

Je me ressaisis, tâche de relativiser, regarde vers l'avant, et pense bien à vous.

A très bientôt, j'espère.

Bises ne-poêtons-pas-plus-haut-que-notre-cul.
Elle me fait poête, poête.
Poête, vos papiers!
Indianamou is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/03/2012, 07h01   #180
svaincra
Membre
 
Avatar de svaincra
 
Date d'inscription: février 2005
Messages: 11 057
Re : La peur de l'anéantissement

Bon-jour India,

Citation:
Mon divorce est prononcé depuis ce lundi... J'ai hélas toujours un profond sentiment de gachis et "d'être passé à côté" mais, je me résigne sachant que l'amour unilatéral est, comme l'amour physique de notre défunt Seeeuuuurge, sans issue.

Prions avec le peuple, et résignons-nous avec les sages.
Voltaire, Dictionnaire philosophique

ni l'un ni l'autre ne me convient.
j'ai du mal avec le mot "résigner".
et pourtant...
pour tant et tant (temps et temps, t’entêtant ?) il est préférable pour moi de me résigner (je suis aussi dans une période difficile concernant mon ex (garde de ma fille cadette) à constater qu'il n'est plus possible d'échanger "normalement".
ça fait mal.
une sorte également de ... comment dire ???
tristesse devant toutes nos phrases horribles crachées au visage de l'autre...
terrible !

je regarde la définition de résigner et ;
Abandonner quelque chose en faveur de quelqu'un.

là, il n'est pas question de quelque chose
c'est p'tete pour ça (sûrement même !) que j'ai du mal à me résigner.
pour autant, je ne suis pas en mesure de me battre.
j'ai constaté qu'après notre médiation ; hier j'étais archi archi fatiguée
aujourd'hui encore
Mon corps est épuisé.

donc ?
ma tête doit être dans mon présent !
c'est ce que j'ai fait hier toute la journée et ? j'ai passé une très bonne journée
ce matin un mal de crâne fort sympathique et les cervicales qui commencent à kéblo et ? je vais faire comme hier ;
- présent ! présent ! présent !
éviter que ça tourne en boucle, dans le vide.
une fois que j'ai agis - hop - me concentrer sur ce que je fais dans l'instant
et puis surtout savoir que ce que je peux penser aujourd'hui, ne sera plus dans quelques jours, quelques minutes, quelques heures.
si "ça" suffit pas (et je sais que ça ne va pas suffir) ; vais aller chercher du côté de mes fondamentaux.

et puis bien sûr --- les projets

mèèèèèèèèèèèèèèè arfffffffffffffffffffffffffffff
je parle de moi là !!!!!!!!!!!

j'aime pas non plus les mots "sans issue"
'Videment il résonne comme résigner r'marque...

Citation:
Mais, c'est fait.
vais méditer là d'ssus tiens aujourd'hui.
plutôt vers l'acceptation de la situation.
il est con il est con que veux tu qu'j'te dise
et j'vais même enlever le "mais" et le remplacer par ; "ça"

Citation:
J'ai pas mal saigné dans la symbolique de ce nouveau deuil (nouveau car après alcool, clopes) et la fatigue nerveuse y était aussi pour pas mal!

stopper l'hémorragie.
pas avec la main vite fait
ne pas se contenter de passer la plaie sous l'eau froide
ne pas se contenter de regarder en disant ; "même pô mal"

se faire faire un zoli garrot, avec un bandage tout blanc, tout propre pour que la plaie cicatrise bien.
demander soins à domicile si nécessaire
mettre crème si besoin
ne pas oublier de le faire chaque jour
et doucement, elle va guérir.

bon.
dois aller commencer mes soins chez l'dentiste.
ça va bien m'calmer ça tiens

désoled ; j'avais aussi besoin de "lâcher".
bisous du vendredikkenek,
s.
__________________
Annuaire des structures de soins en alcoologie :
svaincra is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/03/2012, 13h12   #181
Indianamou
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 176
Re : La peur de l'anéantissement

Hello Svaincra,

Et ravi de pouvoir reprendre, pour quelques instants, nos échanges.
Je t'en prie, ne t'excuse pas de parler de toi, de "confier tes soucis", tout au contraire. Ca permet de "relativiser" mes souffrances qui, après tout, sont surtout cérébrales (et devraient s'apaiser, avec le temps -ouais, ouais, Coué, si tu nous lis!-), de partager une "intimité", même virtuelle, dans ce passage à vide du franchissement de cette nouvelle marche, d'avoir le délicieux sentiment d'exister autrement que pour moi seul (considéré par d'autres, ouverts vers d'autres), de retrouver l'envie de communiquer, même en pianotant, lire et s'approprier de nouvelles façons de voir les choses, monter sur la table (Capitaine, oh mon capitaine!) pour envisager la situation sous un autre angle.

P'is, t'as pu le voir, ça change la vie, ces nouveaux horaires de rédaction, hein!
Citation:
à constater qu'il n'est plus possible d'échanger "normalement".
De ce côté là, l'idée même de la simple présence de madame Ex, me fait balbutier, perdre mes moyens, me troubler, et, j'ai beau y prendre garde, je n'arrive pas à dépasser cet encombrant toc.
Aurais-je été trop affectivement dépendant, dans le fusionnel à outrance (j'aurais confondu amour et admiration!) ou ne serait-ce que la réaction égomaniaque du pitit coq narcissiquement blessé et qu'a bien du mal à accepter qu'il puisse être remplacer.
Y'a un peu, beaucoup de tout ça, je crois.

Et pas de petite créature pour s'interposer entre ce "elle" passée et ce "moi" futur.

Citation:
pas avec la main vite fait
Même pas avec la main gauche, alors?
Indiana, tu t'adresses à une jeune femme, tout de même, un peu de tenue, caramba!

Citation:
se faire faire un zoli garrot, avec un bandage tout blanc, tout propre pour que la plaie cicatrise bien.
demander soins à domicile si nécessaire
mettre crème si besoin
ne pas oublier de le faire chaque jour
et doucement, elle va guérir.


Et comme pour la psychothérapie, ne pas se précipiter pour trouver à tout prix, la jolie, bienveillante, rassurante infirmière.
Mais quand on aime le tout, tout de suite, on compose avec.

Citation:
désoled ; j'avais aussi besoin de "lâcher".
Vas-y, pose ta tête sur mon épaule et raconte-toi.
J'y trouve "mon compte", sans doute, bien plus que toi, viel égoïste que j'en suis un!

Citation:
bisous du vendredikkenek
Ah, tiens, toi aussi tu fais dans la photo d'art en noir et blanc?

Bises ke de homards et Fred.
Indianamou is offline   Réponse avec citation
Vieux 06/03/2012, 06h49   #182
svaincra
Membre
 
Avatar de svaincra
 
Date d'inscription: février 2005
Messages: 11 057
Re : La peur de l'anéantissement

Bon-jour India,

Citation:
Je t'en prie, ne t'excuse pas de parler de toi, de "confier tes soucis", tout au contraire.

merci.
et pis actuellement, j'ai de la matière.
Entre autre, vais aller faire prises de sang et radio ; fais vraiment chi.r. J'ai dit au médecin hier qui voulait m'arrêter ;
"ah ben nan, j'ai vraiment autre chose à foutre que d'avoir des trucs de santé débiles !!!!"
mébon ; force est de constater que là, je peux pu reculer...

Citation:
Ca permet de "relativiser" mes souffrances qui, après tout, sont surtout cérébrales (et devraient s'apaiser, avec le temps

le temps c'est vrai qu'il est sympa parce que je lui demande jamais rien et il passe quand même
r'marque, défois je lui demande de faire dans l'plus cool au niveau timing et le bougre passe quand même aussi
C'est bien une chose que j'peux pas maîtriser (le temps dans les deux sens).
n'empêche, si le temps permet de s'habituer de ses déshabitudes y a encore quelques autres bricoles à faire pour que "ça passe" nan ?
Genre ? ben... ché pas moua... bah... suis sûre que t'as quelques pistes (coller l'oreille contre la terre voir si t'entends le bruit des chevaux (et non pas des glaçons videment).

Citation:
P'is, t'as pu le voir, ça change la vie, ces nouveaux horaires de rédaction, hein!

mais carrémmmmmmmmment !!!!
tu dors mieux alors ?
ou c'est qu'une histoire de box (http://www.youtube.com/watch?v=NRZ2h3jYJew --- l'un de mes films préf !!)

Citation:
De ce côté là, l'idée même de la simple présence de madame Ex, me fait balbutier, perdre mes moyens, me troubler, et, j'ai beau y prendre garde, je n'arrive pas à dépasser cet encombrant toc.
Aurais-je été trop affectivement dépendant, dans le fusionnel à outrance (j'aurais confondu amour et admiration!) ou ne serait-ce que la réaction égomaniaque du pitit coq narcissiquement blessé et qu'a bien du mal à accepter qu'il puisse être remplacer.
Y'a un peu, beaucoup de tout ça, je crois.

je sais pas.
C'que j'peux juste en dire c'est que ces choses "là" effectivement comme ça fait mal (voire très mal si affinités), ça s'rait très surprenant que du jour au lendemain (ou du mois au mois suivant) hop hop envolu les sentiments (qu'est ce qu'aimer "l'autre" ?).
Si je suis pas admirative ; je crois que chez moi il se passe rien du tout.
Mon 1er ex ; admirative d'un sans peur (actions)
Mon 2ème ex ; admirative d'un cultivé (mental)
finalement à bien y regarder ; me faut un mélange des deux ?
.......... ou pô !!!

L'un et l'autre m'ont apporté dans ma construction c'est surtout ça que j'en ressors.
Je suis ce que je suis (trop fort là ) aussi parce qu'ils sont ce qu'ils sont (j'ai bien fait d'écrire ce matin tiens et re- )

arfff,
le temps me presse (ohèè t'arrête de m'pousser au luc nan mais hèèèèèèè !!!)
je dois filer

bisous du mardimoiouiandy,
s.
__________________
Annuaire des structures de soins en alcoologie :
svaincra is offline   Réponse avec citation
Vieux 07/03/2012, 06h43   #183
svaincra
Membre
 
Avatar de svaincra
 
Date d'inscription: février 2005
Messages: 11 057
Re : La peur de l'anéantissement

Bon-jour India,

Comme j'avais pô fini hier, je continue aujourd'hui (intéressante comme phrase )

Citation:
Et pas de petite créature pour s'interposer entre ce "elle" passée et ce "moi" futur.

ben... d'abord je serais tentée de dire pourquoi petite d'abord et pis ensuite je serais encore tentée de dire ; tant mieux !
Alors, vi peut-être que la pilule serait mieux z'avalon (et sa fée Morgane) mais... depuis que j'ai arrêté de boire je préfère m'arrêter pour ressentir ce que je sens (ou l'inverse plutôt ... & une autre phrase intéressante sivouplèmerci ).
J'explique ou tu vois c'que je veux dire ? je subodore que tu spa la peine

En même temps, je me dis que parfois c'est plus facile lorsque ses pensées sont prises par "autre chose" histoire de pas kéblo sur l'Histoire...
ça évite peut-être de ressasser en boucle le passé sur lequel tu n'as pu de prise...
Eviter à tout prix la culpabilité et les "j'aurais dû" par ex.
Mais... ne serais-ce pas là un leurre (ou une leurrette ? (pisque pitite la créature).
Je lis actuellement un bouquin sur des pistes de réflexion proposées pour les familles recomposées ... il me semble (...) que se lancer tête baissée (et l'cul haut) dans une histoire d'amuuuur (le mot ne serait-il pas un tantinet cro fort ?) juste après rupture ; ça m'paraît moyen-bof...
mébon ; j'peux me planter (vous me mettrez trois carottes et deux navets sivouplè).
Émotions toutes toutes chamboulées...
(oui et alors ????).
arffffffffffffff ; j'en sais rien India (merci d'être passée s. )

Citation:
Même pas avec la main gauche, alors?
Indiana, tu t'adresses à une jeune femme, tout de même, un peu de tenue, caramba!

Si parfois se retenir ça a du bon spa toujours le cas (diantre elle ose ouai mèzenfait spu une jeune femme alors elle en a vu d'autres Avant d'être very chocked faut y aller (quoique le début du film maté hier soir j'ai pas pu r'garder (http://www.cinemovies.fr/fiche_film.php?IDfilm=16707 --- suis une sensible que voulez-vous ? )

Citation:
Et comme pour la psychothérapie, ne pas se précipiter pour trouver à tout prix, la jolie, bienveillante, rassurante infirmière.

http://www.moreeuw.com/beaux-arts/infirmiere.jpg

ben vi ; t'en es où niveau je-m’assois (ou je masseoua)-et-je-raconte-ma-life-sur-un-divan ?
1- euh...
2- c'est en cours
3- demain
4- j'y pense
5- trois rv et pis s'en vont
?

Citation:
Mais quand on aime le tout, tout de suite, on compose avec.

de quel type de composition parles-tu ?
fonction de la compo (c'est de la création nan ? ), tu fais comment précisément ?
le tout c'est quoi ?
et tout de suite c'est maintenant ou ça peut attendre ? (arf ... y vient d'dire que c'est tout de suite alors ça peut pas attendre !!!!! l'est con celle-là ou elle fait esssprès ??? euh.. j'ai bien une micro idée mais j'peux pas dire )
Il y a peu j'ai appris qu'attendre finalement... c'est assez jouissif (c'est un autre plaisir en tout cas que je ne connaissais pas).


Citation:
Vas-y, pose ta tête sur mon épaule et raconte-toi.
J'y trouve "mon compte", sans doute, bien plus que toi, viel égoïste que j'en suis un!

hors de question que je pose ma tête sur l'épaule je risquerais de fondre en larmes
et j'ai besoin de toutes mes forces actuellement.
ce qui m'agace le plus en ce moment ?
mon corps qui lâche de partout : l'ingrat !!!
J'en saurais plus vers midi après l'écho.
Ce que j'essais de faire surtout ; parcelliser et ne pas tomber dans la victimisation.
mon boulot m'aide bien pour "ça".
et dire que certain(e)s pensent que c'est une vocation ; ptdr

Citation:
Ah, tiens, toi aussi tu fais dans la photo d'art en noir et blanc?

http://www.topito.com/wp-content/upl...couleur008.jpg

Il aurait pas un peu maigri ces temps derniers ?

ou http://vimeo.com/4870899

je me demandais si la prise d'alcool & ses effets te manquaient pas ?
je me demandais si tu mangeais "bien" ?
je me demandais si tu dormais "bien" ?
je me demandais si tu te trouvais des plaisirs ?
je me demandais si tu te trouvais des joies ?
je me demandais si t'avais été chez l'coiffeur ces derniers temps ?
je me demandais si t'avais posé tes congés ?
je me demandais si la déco de l'appart te plaisait ?
je me demandais si tu pensais aller en mab ?
je me demandais si tu trouves que t'avais changé de regard sur toi, les autres, ta vie, la vie ?
et pis... étecétéraétecétéra bien sûr

bisous du mercrediscrétionnaire
s.
__________________
Annuaire des structures de soins en alcoologie :
svaincra is offline   Réponse avec citation
Vieux 08/03/2012, 18h35   #184
Indianamou
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 176
Re : La peur de l'anéantissement

Hello Svaincra

Alors ça dit quoi ces soucis physiques?
On a une idée du diagnostique ou c'est l'angoisse des projections du "je sais pas c'que j'ai"?
Personne n'aime ces situations là, quand la carlingue déconne, le pilote a besoin du "guidage" d'une tour de contrôle bienveillante et fiable. Donc,
"Indianamou à Svaincra, comment se présente la situation, Roger! (si Rôôôgeeeuuur, comme dans les films où qui cause à la tour de contrôle, pour marquer la fin de l'émission du message, mais si tu veux on peut prendre Cunégonde ou Amédé?)

Citation:
mais carrémmmmmmmmment !!!!
tu dors mieux alors ?
ou c'est qu'une histoire de box (http://www.youtube.com/watch?v=NRZ2h3jYJew --- l'un de mes films préf !!)

Je te rassure, histoire de box, car pour le sommeil, c'est toujours court, tendu, et corde à piano. Cependant, ça permet d'assurer la journée de boulot.
(Film non vu et pas trop le moyen de le trouver en ce moment, mais j' m'a fait zun post-it!)

Citation:
L'un et l'autre m'ont apporté dans ma construction c'est surtout ça que j'en ressors.
Egalement, mais m'a également "pétrifié" comme un faisan tiré en plein vol.
Atterrissage forcé, ouverture de toutes protections vitales, mobilisation exacerbée de toutes ressources pour éviter de se mettre en danger, énorme pression du "aller de l'avant", grosse claque pour ce "saut" en solitaire. Et, comme elle, c'est parti!

Citation:
Eviter à tout prix la culpabilité et les "j'aurais dû" par ex.
Mais... ne serais-ce pas là un leurre
Evidemment. Ma raison est tout à fait d'accord... mais mon coeur voit ça d'une autre façon. Et p'is, la graine de toujours coupable qui sommeille dans chaque alcoolo-dépendant ne demande qu'à se repaître de ces ressentiments.
Et bien évidemment, c'est pas la peine... mais j'le fais quand même (Yves Jamais, si tu nous lis.)

Citation:
Émotions toutes toutes chamboulées...
Et pas l'habitude du vivre, envisager pour moi seul.
Trouille de m'aigrir aussi (pa'c'que pour maigrir, c'est déjà très avancé donc mesdames, avant l'été, épilation maillot et rupture pour rentrer dans le bikini de vos 20 ans!), de ne plus avoir le goût d'être appétissant.

Ou pétoche de forcer le coup à tout prix, pour s'illusionner de ne plus souffrir, et soit se planter en beauté, soit se comporter comme un salaud, soit les deux (quant à faire!)

Citation:
ben vi ; t'en es où niveau je-m’assois (ou je masseoua)-et-je-raconte-ma-life-sur-un-divan ?
1- euh...
2- c'est en cours
3- demain
4- j'y pense
5- trois rv et pis s'en vont
?
Un peu chérot pour ma bourse en ce moment, pas trouvé de praticien qui semble me convenir, balisé et encadré, c'est vrai,trop peu fréquemment, par la doctoresse de mon CSAPA, mais c'est déjà ça, et pas vraiment le goût du pourquoi.
Tu as 'ach'ment l'air d'y adhérer...
Ca t'as beaucoup et bien servi?

Citation:
Il y a peu j'ai appris qu'attendre finalement... c'est assez jouissif (c'est un autre plaisir en tout cas que je ne connaissais pas).
C'est tout à fait ça, mais il faut m'éduquer. (en solitaire ou en compagnie?)
C'est comme pour le rapport charnel, l'abandon en toute confiance et dans un climat de bienveillante sécurité doit, j'en suis convaincu, valoir tous les paradis artificiels (et autres leurres, là encore) que j'ai mis sur ma route jusque là.
Reste à trouver la carte au trésor de la poule du même nom!

Citation:
je me demandais si la prise d'alcool & ses effets te manquaient pas ?
je me demandais si tu mangeais "bien" ?
je me demandais si tu dormais "bien" ?
je me demandais si tu te trouvais des plaisirs ?
je me demandais si tu te trouvais des joies ?
je me demandais si t'avais été chez l'coiffeur ces derniers temps ?
je me demandais si t'avais posé tes congés ?
je me demandais si la déco de l'appart te plaisait ?
je me demandais si tu pensais aller en mab ?
je me demandais si tu trouves que t'avais changé de regard sur toi, les autres, ta vie, la vie ?
Là, ça me fout toujours le flou à la rétine, ces attentions.
Alcool... même pas pensé (Ce s'rait plutôt le tarpé, qui m'gagnerait, mais non!). Trop dans la métamorphose du cloporte, bien douloureuse, oui, mais si porteuse de nécessaire fierté dans l'indépendance et si prodigue en estime de soi dans le "je suis capable de le faire et je l'ai fait" (même si Madame Ex m'a forcé la main).
Il fallait effectivement (et ce depuis la prise en compte de ma dépendance alcoolique -et autre?_) que je sorte de cette boue fangeuse
dans laquelle se trouvait ma vie qui ne me ressemblait pas.
Mais j'avais imaginé pouvoir le faire accompagné. Ce n'était pas son combat. Tout le monde ne pense évidemment pas comme moi.

Je dors "comme je peux", tendu et toujours prêt à la réaction, comme un petit animal inquiet (si c'est pô meugnon, tout ça!)

Je me remplis plus que je ne mange, mais je me force à cuisiner, même du basique, et j'te l'rappelle, j'suis une vraie fée du logis.
P'is je tiens à assurer au moins un frigo plein et varié pour mon kid bien aimé, et un repas partagé tous les jours, en fonction de nos horaires.

Le cours de mes plaiz est au plus bas actuellement. Y faut que je laisse tout en plan et me trouve un compagnon, une compagnonne pour faire les boutiques, resto, concert, sans avoir ni donner l'impression de m'imposer ou de déranger( ah, c'est tout moi, ça!)

Quant à la joie, c'est la petite jouissance d'enfiler les jours comme il viennent et de se maintenir si ce n'est de bien aller qui m'anime, faut le dire.

Pour le merlan, c'est marrant, ça me trotte en tête actuellement. C'est vrai, qu'un rafraichissement, ça m'a toujours rebooster. mais attention, dans la limite du mec strict et carré, que j'aime être, m'enfin!

Mon boulot ne m'overbook pas plus que ça et mes week-end font 2 jours pleins. Ca, c'est cool.

L'appart me plait, c'est fonctionnel, confortable, mais encore très épuré (comme le jambon, d'ailleurs!), voire dépouillé si on excepte le bordel de tous les cartons et autres tas qu'il va me falloir au moins 3 mois à ranger.
P'is plus de par défaut, non plus.
Donc, faut envisager, faire mûrir, financer, installer et jouir. Plus long, mais ça me colle.
D'un autre côté, le coup de coeur auquel j'avais pas pensé, j'aime assez aussi.
Et une contradiction, une. (C'est pas avec un pareil caractère qui va facil'ment se r'caser, çui-là, un m'dame Jansen!)

Mab, jamais testé. J'pense pas que ça m'conviendrait.
Pit'êt'e encore trop imbu de ma personnalité, trop indépendant aussi, pas assez de "grosse unité" plus anonymes dans mon bled?

Pour la vision de mon environnement, de la/ma vie,... très désabusé, je m'asseois sur toutes mes convictions (des moulins qui me cachaient "mes" réalités), comme dis précédemment, je laisse courir actuellement les jours en espérant que ça va cautériser, p'is le printemps va arriver, p'is ça va s'décanter et je retrouverai l'envie, le goût de faire plus, mieux... ou pô (comme dirait quelqu'une que j'aime bien!)

Prends grand soin de toi, on disait que tes problèmes physiques s'étaient juste un peu de tôle froissée et une durite mal embouchée, hein?

Je pense tout fort à toi, pa'c' que j'suis assez rétissant à l'idée de mett'e à prier.
Mais si tu le d'mande, qui sait?
En fait, elle est un rien sinistre et lugubre ma p'tite gentillesse, mais elle m'est dictée par ma sincérité et mon authenticité... pour te présenter ma maladroite affection. C'est tout c'qui m'est passé.

Bises fondantes sous fontaine de chocolat.

Dernière modification par Indianamou 09/03/2012 à 13h25.
Indianamou is offline   Réponse avec citation
Vieux 10/03/2012, 10h15   #185
Bougie
Membre
 
Avatar de Bougie
 
Date d'inscription: novembre 2010
Messages: 2 104
Re : La peur de l'anéantissement

Bonjour India ,coucou S.

que de lecture..et pas trop le temps en ce moment.
C'est quoi ce binz S.(scuse pour la pollute sur ton post India)?
Ton corps qui te joue des tours?
J'étais à 50 bornes de chez toi hier soir en rentrant et envie de passer te voir,pis me suis dit,trop tard(19h30) et naze de chez naze(dur dur de reprendre une vie pro).
Bref!Suis seule ce week,si tu veux faire hamam,sauna....

India,alors ça y est?Tu as emmenagé.
J'ai juste lu les 2,3 derniers posts et je voulais intervenir sur le "ça passe".
Le mal d'amour,le manque de l'autre...tu sais on en a pas mal causé...
Pour moi,c'est passé(ça a pris du temps mais quand même).
Je me reconstruis ma vie pour moi.
Depuis que j'ai pris les choses en main,les décisions qui s'imposaient,et surtout,depuis que j'ai dit STOP à la souffrance que je m'infligeais moi-même,en me focalisant sur mes pensées imaginaires....je vais beaucoup mieux.Même très bien!
Le retour au boulot m'aide aussi,c'est certain.
Je crois que j'ai pris conscience que j'étais bien la seule à souffrir(à me faire souffrir)de cette situation!Merci Mr psy aussi au passage(même plus le temps d'aller le voir depuis 1 mois).
Je fais aussi super gaffe à moi(je connais mes travers maintenant).
J'essaie de ne pas foncer tête baissée dans le boulot,comme je l'ai souvent fait par le passé(quant on est dépendant...tout est bon).
Je m'oblige à faire des pauses,à ne plus tout anticiper,et surtout à lâcher la pression que j'ai tendance à me mettre tout le temps.
L'essentiel ou les fondamentaux(dire qu'il y a encore quelques mois...je ne supportais pas ce terme...).
Arrêter de faire pour les autres ou à la place des autres(fiston n'a qu'à se bouger un peu le luc aussi pour aller faire pisser le chien et lui donner sa bectance!)
Ralentir le rythme,prendre du temps pour soi.

Et l'avenir dans tout ça?
Les rencontres amoureuses?
Si ça doit venir,ça viendra...
Je sais que j'aimerai de nouveau...juste que je ne sais pas quand,et que pour l'instant,je suis bien avec moi,et c'est déjà beaucoup.
Apprendre à vivre bien avec soi,et si autre il y a ce sera de plus,mais pas à la place de...
Ne plus laisser ma vie et les changements possibles de ma vie entre les mains des autres.
Ne plus vivre par ou pour les autres.Mais avec les autres.
C'est ma théorie du moment...je n'ai pas mis en pratique encore...sauf avec mes enfants,que je lâche un peu aussi.Vigilante bien sûr,mais ils doivent apprendre à avoir leur autonomie,et assumer...quand ils font des conneries.
Là ça change!Ils doivent s'habituer à ce que ce ne soit plus Maman qui règle tout à leur place...(en voie d'apprentissage..)
Bref,j'ai ma vie,mes envies,mes ptits plaiz(je vais me faire masser cet aprem)et si je ne suis pas là pour les transports au foot ou ailleurs,ben y a
des bus!et toc!

Et puis...il y a l'avenir qui se crée,l'avenir qui se fait,l'avenir réel se situe quelque part entre les deux......


Bon week-end .

__________________
0 alcool depuis le 17/12/2010
0 clope depuis le 3/02/2013
Bougie is offline   Réponse avec citation
Vieux 11/03/2012, 07h01   #186
svaincra
Membre
 
Avatar de svaincra
 
Date d'inscription: février 2005
Messages: 11 057
Re : La peur de l'anéantissement

Bon-jour India,

Citation:
"Indianamou à Svaincra, comment se présente la situation, Roger!

Appelez moi Dubois sivouplè (mouai hihiihihihihi bon hein )

nada ; je suis nickel de l'intérieur
sauf que ça me gêne donc ? "on" pousse les exam's.
rv mercredi soir chez un spé.
est-ce que j'angoisse ?
nan. J'ai trop mal aux dents pour cela (une petite infection sous la dent arrachée semaine dernière. alors moi j'dis ? yeeeeeeeeeees !
J'voudrais surtout que ça s'arrête parce que déjà que je dormais rarement beaucoup, mais là, je crois que j'arrive vers du gros n'importe nawak.

m'fin bref.

Citation:
Je te rassure,

J'adore cette phrase

Citation:
Je te rassure, histoire de box, car pour le sommeil, c'est toujours court, tendu, et corde à piano. Cependant, ça permet d'assurer la journée de boulot.

bien-venu au clube.
Selon toi, c'est d'l'inné ou d'l'acquis ?
Parce que, même si nous avons quelques cordes soit à not' de piano soit à not' arc du ciel ; défois ; perso, ça m'gave.
tu fais comment toi ? c'est quoi ta stratégie face à ton sommeil capricieux ?
Nous avons les moutons bien entendu mais spa marrant, y suffit d'allumer l'poste,
Nous avons la respiration/relaxation ; perso, à force de respirer, j'me demande si parfois me suis pas envolée
Nous avons tisanes, homéopathie, lait chaud, pas d’excitants après 16h : que celui ou celle qui m'parle de tisanes pour dormir se lève que j'rigole un coup
activités physiques dans la journée en plein air svp ; là, p'tete j'ai une piste d'actions pour moi. yapuka aller couper du bois (meuh j'en ai pu, à moins que maintenant je prenne chaque bûche coupées et que je les taille façon cure-dent - faut wouar... )
nous avons les médocs aussi ; mouai. moyen. Mon doc m'en a filé, c'est gentil. Ils trônent sur ma table de nuit (pas mon doc hein )

Perso ?
j'ai trouvé le forum pour mes insomnies.
et pis, certains week-end, je le passe à ne rien faire.
juste pour pouvoir justement assumer ma semaine de boulot.
j'aime l'idée de pouvoir aller me recoucher si je veux (quoi que spa parce que je me couche de nouveau que je dors de nouveau m'fin bref... le corps se repose lui en tout cas).
stressée pourrait-on me rétorquer ?
ben.... mouai, bof, avec ou sans soucis ; c'est l'insomnie donc ?
ben.... ché pas.
pourtant il faudrait bien que ça me passe et qu'avant elle je me lasse (Lapointe si tu nous lis là haut)

Citation:
Atterrissage forcé, ouverture de toutes protections vitales, mobilisation exacerbée de toutes ressources pour éviter de se mettre en danger, énorme pression du "aller de l'avant", grosse claque pour ce "saut" en solitaire.

J'ai du mal à trouver mes mots là.
que dire devant tes mots à toi ?
Parce qu'au delà de ces quelques lignes, y a un homme.
et c'est la vie de cette homme dont il est question.
cad ; qu'une fois le pc fermé, tu continues d'exister (hein que ouai ? ).
Avec tes doutes, souvenirs, persuasions mentales etc.
Nouvel appart, nouvelle vie.
m'fin nouvelle vie ; façon d'causer puisque tu n'as plus zéro an (malin ça nan ? ).
fini la naïveté des premiers z'âges ; la maturité a les défauts de ses qualités ...
en écrivant je me dis que je ne peux pas rester sur une note en schmurtz majeur http://www.youtube.com/watch?v=2boso...eature=related

Allez allez allons chercher la positive vibrachonne ; depuis x mois tu ne bois pu une goutte du premier verre d'alcool et là, là (lalalalalala) ; c'est transcendant
ça veut dire que tu dois aller chercher tes ressources existantes soient connues soit inconnues, t'en créer de nouvelles et si besoin, demander de l'aide ; si, si c'est positif
un peu à la façon http://www.youtube.com/watch?v=ui7WU...eature=related

et pis surtout ; http://www.youtube.com/watch?v=MldbmGfdwp4

arf...
suis obliged de couper.
ça s'réveille,
__________________
Annuaire des structures de soins en alcoologie :
svaincra is offline   Réponse avec citation
Vieux 12/03/2012, 07h04   #187
svaincra
Membre
 
Avatar de svaincra
 
Date d'inscription: février 2005
Messages: 11 057
Re : La peur de l'anéantissement

Bon-jour India,

Tu te doutes bien que j'allais reviendir pisque j'avais pas fait le bisou du dimancheguevara

donc où en étais-je ????
ah vi ;

Citation:
Evidemment. Ma raison est tout à fait d'accord... mais mon coeur voit ça d'une autre façon.

On doit pas rigoler tous les jours chez les Pascal hein ?
C'est vrai (en tout cas pour moi aussi) que j'ai beau parfois essayer de raisonner de façon discursive, je n'arrive pas à échapper aux trois phases de la systole ; c'est malin ça tiens
flûte alors ; dois pas être crè normale paske chez moi ça dure un peu plus longtemps que 0.27s.
(j'avais pris option cardio en PS)
alors quoi ????
Comment faire avec un coeur qui veut pas écouter sa propre raison ???
l'être serait plus balaise que l'avoir ?
il me semble.
Pourtant, il arrive que parfois, la médecine n'arrive pas à comprendre comment madame truc a réussi à se sortir d'une mort programmée...
alors ?
ben...
devons nous passer par notre mental pour réussir à programmer ou reprogrammer notre être ?
bon. Pour en avoir le coeur net ( ) vais aller m'faire chauffer une café moi tiens !!


Citation:
Et p'is, la graine de toujours coupable qui sommeille dans chaque alcoolo-dépendant ne demande qu'à se repaître de ces ressentiments.

Alors, là !!!!
pour moi c'est terminus c'truc là !
ressentiment et sa pote culpabilité ; peuvent royalement aller s'faire foutre !!! ça ne m'amène rien, ne m'apporte rien ; de gros gros radins ouai !
Pourquoi ?
parce qu'à quoi sert de culpabiliser sur un fait passé ?
Nous en revenons à cette phrase ; puis-je y changer quelque chose ?
(pour la culpabilité) si c'est rien alors c'est caduc.
En ce qui concerne le ressentiment ; héhé... j'le vois v'nir de loin (Anne-ma soeur Anne !) ; et j'connais pas trop mal son fonctionnement ... et z'y va que "ça" tourne en boucle (fermée), ça ressasse, ça rumine, ça périclite... aucun intérêt !
A moins, forcément que j'en tire de la jouissance ???
mais... si j'y réfléchis sérieusement (2s. top chrono) ; nan.
ça me tire vers le bas alors que moi je s'rais plutôt partante pour aller décrocher les z'étoiles.
ça me rend de mauvaise humeur, ça me rend con, ça me donne des pensées franchement très moches. Toussa pour quoi ??? pour rien. Un gros énorme rien du tout.
donc ? ça dégage !
en gros ; j'y pense et pi j'oublie !
ça peut reviendir mais ? je balaye de nouveau si besoin. Sans être une maniaque du ménage, j'aime pas trop quand mon intérieur est crado. ça m'fou l'bourdon (et j'ai pas de venin).

Citation:
Et pas l'habitude du vivre, envisager pour moi seul.

Gaffe ; tu peux y prendre goût
Alors, oui, parfois, il peut arriver des p'tits -gros-coups d'mou (quelle étrange idée de pseudo hein ), mais... vivre en couple, nous affranchis t-il de cela ?

j'ai une devise (si, si !) ;
les z'habitudes ça s'prend - ça s'perd !
(je le dis souvent à mes filles (d'ailleurs, pas plus tard qu'hier soir j'ai viré la grande - Je ne sais pas si je l'ai fait pour moi ou pour elle - ou un mélange des deux (mais je passe parce que je pourrais écrire un roman (et vu la longueur de mes posts, il est probable que j'aligne aucune ligne (oh quelle jolie tournure de phrase ) si je devais vraiment y travailler).

Citation:
Trouille de m'aigrir aussi (pa'c'que pour maigrir, c'est déjà très avancé donc mesdames, avant l'été, épilation maillot et rupture pour rentrer dans le bikini de vos 20 ans!), de ne plus avoir le goût d'être appétissant.

J'dois faire 10 kg de moins qu'à mes vingts ans (ça, c'était le mélange picole et bouffe).
et pourquoi faudrait attendre l'été pour s'épiler ???
sympô la vie d'couple l'hiver dis donc
En ce qui concerne l'appétissant ; ne dit-on pas que l'appétit vient en mangeant ?
N'empêche que plaire (extérieurement parlant) c'est plutôt agréable.
Des coups d'oeils furtifs (on va éviter la main au panier qu'est pas si gracieux que c'la quand "on" connaît pas), des sourires en coin (j'me demande si j'arrive à sourire en coin moua tiens ? en rond oui, mais en coin ??? ).
Il me semble qu'avant de voir si je plais aux autres ; j'ai surtout envie de me plaire d'abord à moi.
ça développe l'aura tu crois ?
physiquement ; tu te plais ?


Citation:
Ou pétoche de forcer le coup à tout prix, pour s'illusionner de ne plus souffrir, et soit se planter en beauté, soit se comporter comme un salaud, soit les deux (quant à faire!)

devenir le maître de l'illusion ?
devenir la maîtresse de l'illusion ? (monsieur j'arrive pas à voir ce que vous avez écrit au tableau ?)
bah... tant pix si je dois parfois avoir mal ; j'arrive pas à être autrement que ce que je suis.
comme dirait l'autre ; qui ne risque rien - n'a rien.
Chui pas une grande fan du risque pourtant.
disons que... j'garde une poire pour la soif.

me comporter comme une salope ?
(je partirais pas vers des pérégrinations scabreuses nin nin nin )
si j'ai pu le faire, ce n'est pas ce mot là qui aurait été le plus approprié me semble-t-il.
spa trop mon kiff de faire mine.
j'arrive pas.
soit ça passe direct - soit non.
et si c'est non - je joue pas ; ça me donnerais des pensées coupables et (voir plus haut) la culpabilité spa trop mon délire aujourd'hui.

Bon. il est 7h00. faut qu'y go.
c'est dommage j'avais encore pleins de trucs à écrire (nan ??? ).
bisous du lundispensable,
s.
__________________
Annuaire des structures de soins en alcoologie :
svaincra is offline   Réponse avec citation
Vieux 13/03/2012, 13h33   #188
Indianamou
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 176
Re : La peur de l'anéantissement

Hello Bougie,

Quelle saine énergie dans ton post. Ca fait plaisir de constater que même si tu parais un rien overbooked, tu as bien repris le dessus et que la pêche est là.
Alors, on s'est remis au taf après avoir joué la femme entretenue. Ca gagne en indépendance et en estime de soit, mais, c'est sûr, faut sans doute un certain temps d'adaptation pour se refondre dans le moule (et également, tu as raison, être vigilant pour ne pas retomber dans de nouveaux travers -de porc, évidemment-).
Donc la vie bat son plein, et tu as l'air rayonnante. C'est bien.

Citation:
Le mal d'amour,le manque de l'autre...tu sais on en a pas mal causé...
Maladroitement, certes, mais on en a causé, effectivement.
Actuellement, je crois que je subis le contre-coup de la réactivité (et de l'agitation) qui m'ont tenu debout durant ces 4 mois: je réalise un peu brutalement que je me retrouve seul, que je ne sais pas très bien ne vivre que pour moi (et avouons-le que par moi, également), que je ne sais pas non plus ce vers quoi je veux tendre (et cette position que je qualifierais de "fragile" induit" chez moi une attitude défensive, une sorte de repli sur soi dans le "à quoi bon" que j'ai bien du mal à "effacer" -vous, les filles, ça paraît plus naturel de réussir, même dans la souffrance et la douleur, à passer à autre chose, et surtout, à y parvenir: vos fondamentaux et vos priorités doivent sans doute être vitales et moins superficielles ou saugrenues que les nôtres, pitits mâles-)

Bref, pas le bel Hidalgo que je souhaiterais mettre en avant, un rien sûr de lui mais apaisant et magnanime, désabusé mais bien vivant et bien appétissant.
Non, très en dedans, encore plus hésitant, timoré et peu conquérant, un rien looser, qu'aux pires moments (mais sans culpabilité, -des regrets, si,hélas- ni mésestime de soi) de l'addiction... et va falloir trouver des outils pour "dépasser" tout ça, et trouver l'énergie de repartir, vers cet inconnu, qui, s'il fait peur, constitue dorénavant mon unique présent, d'une part, et doit tout de même présenter de bons et agréables côtés, non? (hein que ouais, dirait Svaincra).

Citation:
Apprendre à vivre bien avec soi,et si autre il y a ce sera de plus,mais pas à la place de...
Ne plus laisser ma vie et les changements possibles de ma vie entre les mains des autres.
Ne plus vivre par ou pour les autres.Mais avec les autres.
Mon aspiration également, avec le "h" aspiré du grand soupir du type qu'a l'impression qu'il n'y arrivera pas(c'est bien moi, ça!) et qu'il n'a pas (plus?) les arguments pour y accéder. (J'ai vraiment l'impression, comme pour la clope, chez moi, d'avoir été figé, pétrifié, à un instant donné, et d'y resté tout englué!)
Faut p't'êt'e tout simplement que j'me change les idées, sans la culpabilité du "laisser le bordel en l'état" pour relaxer. pas évident, vu mon état d'esprit du moment.

Citation:
Et puis...il y a l'avenir qui se crée,l'avenir qui se fait,l'avenir réel se situe quelque part entre les deux
Là encore, j'opine (sans vulgarité, tu me connais) mais je contemple l'abîme entre les ressources féminines et les ressources masculines. Cependant, je ne suis, je ne souhaite pas être femme et "il faut" que je redevienne fier d'être ce que je suis dans son incohérence et ces contradictions.

Bises primevères et perce-neige.

Dernière modification par Indianamou 16/03/2012 à 12h07.
Indianamou is offline   Réponse avec citation
Vieux 13/03/2012, 13h39   #189
Indianamou
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 176
Re : La peur de l'anéantissement

Hello Svaincra,

On disait que j'te répondais pas pour te laisser le temps de bien tout faire le tour des nombreuses questions que suscitent nos débats.
En fait, j'abuse des bandes passantes par-ci, par-là et, ayant répondu à Bougie, je ne sais pas quand je pourrais consacrer le temps suffisant pour t'entretenir comme je l'entends.

Bises Ô-temps-suspend-ton-vol-et-tache-de-ne-pas-trop-te-cracher.
Indianamou is offline   Réponse avec citation
Vieux 16/03/2012, 06h32   #190
svaincra
Membre
 
Avatar de svaincra
 
Date d'inscription: février 2005
Messages: 11 057
Re : La peur de l'anéantissement

Bon-jour India,

Citation:
Un peu chérot pour ma bourse en ce moment, pas trouvé de praticien qui semble me convenir, balisé et encadré, c'est vrai,trop peu fréquemment, par la doctoresse de mon CSAPA, mais c'est déjà ça, et pas vraiment le goût du pourquoi.
Tu as 'ach'ment l'air d'y adhérer...
Ca t'as beaucoup et bien servi?

ouaip.
Je sais pas si j'adhère, mais je savais pu vers quel sein me tourner alors bon...
et pis... j'crois pas que j'picolais par hasard (ou par mégarde ou parce qu'il faisait trop beau c'jour là, ou parce que franchement y avait du lourd qui fallait 1 2 c 4 commencer à aller chercher un début de question)

J'avais tenté seule de répondre ; force est de constater que ça fonctionnait pô pisque j'picolais pu certes... mais cro cro cro mal
j'avais tenté de rester chez moi enfermée comme une bête apeurée ; la bête était trop forte pour moi
j'avais tenté de viendir sur le forum pour causer de ... mais... faut croire aussi que ça ne me suffisait pas pour traiter "le mal à la racine"
j'avais tenté d'aller d'aller en mab ; bien, bien mais largement insuffisant pour mon p'tit cas (cas) (+ )
me fallait du personnalisé ; pas envie d'aller fouinouillassier vers le "pourquoi" (surtout que j'avais les grandes lignes) mais j'avais commencé par le "comment" et y a un moment, ben.... quand l'alcool n'est plus mais que le mal persiste ; consultez votre médecin si besoin --- et j'étais rendue là.

c'est juste très con de ma part d'avoir attendu d'être à ce point aussi mal.
bah... j'aime souffrir p'tete ??? (hihihihihihi ; n'importe nawak là paske j'aime pas mais p'tete que j'connaissais que "ça" alors j'allais vers le chemin qui vu de l’extérieur semblait le plus hardos alors que p'tete mon un-con-chiant savait que c'était tout-droit-direct)

et pis... toute façon ; au pire ; tu risques de trouver quoi/qui ?
t'inquiètes; spa de la grande magie !! pas de grandes découvertes lors du premier entretien (pour moi en tout cas) Juste ? bon-jour ; qui êtes vous Monsieur/Madame ?

et pis... comme djà dit ; j'aime bien les expériences de vie
ça aurait été vraiment dommage de passer à côté d'moi sans me voir (j'me s'rais loupailler dis donc !!!! spa que j'ai découvert une nana formidable mais découvert une nana qu'était pas si nulle qu'elle pouvait le croire et pis... surtout surtout ; que la vie que je menais n'était pas/pu ma mienne).

Citation:
Là, ça me fout toujours le flou à la rétine, ces attentions.

strange hein ?

Citation:
Alcool... même pas pensé (Ce s'rait plutôt le tarpé, qui m'gagnerait, mais non!). Trop dans la métamorphose du cloporte, bien douloureuse, oui, mais si porteuse de nécessaire fierté dans l'indépendance et si prodigue en estime de soi dans le "je suis capable de le faire et je l'ai fait" (même si Madame Ex m'a forcé la main).

Alcool ou pétards ou autres ; même pu envie !!!
mais alors GraV de pu envie du tout !
quel intérêt ?
est-ce que ça change sa vie "ça" ?
est-ce que si je m'défonce la tête ; je serais hyper mieux ???
aujourd'hui ? demain ? et après demain ?
mon passé va-t-il s'envolu comme par enchantement ?
aujourd'hui ? demain ? après demain ?

p'tete fût un temps ouai...
quand j'étais jeune et belle
aujourd'hui que je vieille et moche ; c'est mort

Citation:
Il fallait effectivement (et ce depuis la prise en compte de ma dépendance alcoolique -et autre?_) que je sorte de cette boue fangeuse
dans laquelle se trouvait ma vie qui ne me ressemblait pas.
Mais j'avais imaginé pouvoir le faire accompagné. Ce n'était pas son combat. Tout le monde ne pense évidemment pas comme moi.

ça a été ma grande découverte de mes dernières années ; tout le monde ne pense pas comme moi
sont con ou oik ???
à moins ... à moins que... héhé...

okey.
Elle te ressemblait pas.
t'as envi de quoi maintenant que t'es libéré (mot écrit en conscience (pour info))

Citation:
Je dors "comme je peux", tendu et toujours prêt à la réaction, comme un petit animal inquiet (si c'est pô meugnon, tout ça!)

a-d-o-r-a-b-l-e effectivemient !
Lutter or ne pas lutter ; that's the quechionne (of(f) time ?).

Citation:
Je me remplis plus que je ne mange, mais je me force à cuisiner, même du basique, et j'te l'rappelle, j'suis une vraie fée du logis.
P'is je tiens à assurer au moins un frigo plein et varié pour mon kid bien aimé, et un repas partagé tous les jours, en fonction de nos horaires.

Je déteste !
je déteste pas manger mais j'aime vraiment pas cuisiner.
je parle mm pas d'aller faire les courses (ou alors juste pour m'ach'ter un d'jean's et des sous-vet)
mébon ; c'est la base y paraît
alors ? me force aussi (et pis y a les grenouilles alors bon... ).
aujourd'hui ? jambon haricots verts ; miam-ça m'donne tout de suite envie

Citation:
Le cours de mes plaiz est au plus bas actuellement. Y faut que je laisse tout en plan et me trouve un compagnon, une compagnonne pour faire les boutiques, resto, concert, sans avoir ni donner l'impression de m'imposer ou de déranger( ah, c'est tout moi, ça!)

c'est la faute à la crise ça !
qui te demande de laisser "tout" en plan ?
y aurait pas moyen de faire juste "un peu" ?
et les plaiz en solo ? (arfffff )
et pis ; si ça dérange les autres ; t'diront nin picétou
en mm temps ; c'est sûr que si tu poses pas la question ; y a p'tete un peu d'chance que person y te répond (gaston si tu ns lis)
t'as vu que y avait un r'groupement en mai sur atoute ; pkoi tu y participerais pô ???

Citation:
Quant à la joie, c'est la petite jouissance d'enfiler les jours comme il viennent et de se maintenir si ce n'est de bien aller qui m'anime, faut le dire.

c'est formidable moi j'dis
y a les ceusses qu'enfilent les perles et pis les autres qu'enfilent les jours
y a ceux aussi qu'enfilent les d'jean's, et pis ... les ceusses qu'enfilent les ......... (élégance quand tu nous tiens )

Citation:
Pour le merlan, c'est marrant, ça me trotte en tête actuellement. C'est vrai, qu'un rafraichissement, ça m'a toujours rebooster. mais attention, dans la limite du mec strict et carré, que j'aime être, m'enfin!

mets toi aux locks !


Citation:
Mon boulot ne m'overbook pas plus que ça et mes week-end font 2 jours pleins. Ca, c'est cool.

ça t'plait c'que tu fais ?
ou disons plutôt ; le plus le remporte sur le moins ?

Citation:
L'appart me plait, c'est fonctionnel, confortable, mais encore très épuré (comme le jambon, d'ailleurs!), voire dépouillé si on excepte le bordel de tous les cartons et autres tas qu'il va me falloir au moins 3 mois à ranger.
P'is plus de par défaut, non plus.
Donc, faut envisager, faire mûrir, financer, installer et jouir. Plus long, mais ça me colle.
D'un autre côté, le coup de coeur auquel j'avais pas pensé, j'aime assez aussi.
Et une contradiction, une. (C'est pas avec un pareil caractère qui va facil'ment se r'caser, çui-là, un m'dame Jansen!)

tu te contredis pas ; tu évolues dans tes pensées spa parey !!!
et pis moi j'aime bien les gens qui savent changer d'avis

Citation:
Mab, jamais testé. J'pense pas que ça m'conviendrait.
Pit'êt'e encore trop imbu de ma personnalité, trop indépendant aussi, pas assez de "grosse unité" plus anonymes dans mon bled?

t'as jamais testé mais tu penses pas "ça" te conviendrait ; là, je dis chapeau bas Mister (comment ça j'ironise ??? )
personne y t'oblige à aller que ds ton bled ; c'est plus rigolo d'en tenter pleins j'trouve.
'mfin... rigolo ... ché pas si c'est l'bon mot ça ?
quoique...
t'as pas goûté spa beau de dire ; j'aime pô
allez allez goûtez au moins et vous m'en direz des nouvelles !


Citation:
Pour la vision de mon environnement, de la/ma vie,... très désabusé, je m'asseois sur toutes mes convictions (des moulins qui me cachaient "mes" réalités), comme dis précédemment, je laisse courir actuellement les jours en espérant que ça va cautériser, p'is le printemps va arriver, p'is ça va s'décanter et je retrouverai l'envie, le goût de faire plus, mieux... ou pô (comme dirait quelqu'une que j'aime bien!)

ché chur que parfois attendre ; c'est pas plus mal que d's'agiter dans tous les sens et faire du vent (pour en revenir aux moulins)
c'est vrai qu'en plus ; ça fleure bon l'printemps (Léo si tu nous lis (ah ben nan )
en même temps, entre ton appart, etc...
j'me demandais juste ; comment t'attends ?

Citation:
Prends grand soin de toi, on disait que tes problèmes physiques s'étaient juste un peu de tôle froissée et une durite mal embouchée, hein?

Je pense tout fort à toi, pa'c' que j'suis assez rétissant à l'idée de mett'e à prier.
Mais si tu le d'mande, qui sait?
En fait, elle est un rien sinistre et lugubre ma p'tite gentillesse, mais elle m'est dictée par ma sincérité et mon authenticité... pour te présenter ma maladroite affection. C'est tout c'qui m'est passé.

Le ciel peut attendre
j'prends un peu soin de ma santé (comme dit plus haut ; je fais de gros efforts pour "mieux" m'alimenter (même si franchement ça m'enerve de moins manger de chocolat (argggggg (j'ai pas dit "pu" tu noteras (ou pô r'marque )

maladroite ou pas ; je prends ce qui te passe
merci,

bisous du vendredinerôchandelles,
s.
__________________
Annuaire des structures de soins en alcoologie :
svaincra is offline   Réponse avec citation
Vieux 16/03/2012, 13h55   #191
Indianamou
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 176
Re : La peur de l'anéantissement

Hello Svaincra,

J'espère te trouver en bonne forme en cette belle journée de fin d'hiver qui veut finir en beauté par quelques belles gelées bien tardives qui plombent les plantations des apprentis jardiniers trop impatients et maladroits (c'est tout moi, ça!)
Avec le changement d'heure pour dans une dizaine, on devrait y voir plus clair. (Je sais, y'a des détracteurs -agricoles évidemment- mais, perso, j'aime bien l'idée de voir les soirées s'étoffer d'une heure supplémentaire. P'is, comme j'suis tout en réactivité en c'moment, j'me fais pas bile pour l'adaptation. C'que j'en dis, hein, toutes façons, ça s'f'ra, qu'ça plaise ou pas, n'est-ce pas?)

J'ai trouvé une connexion "outdoor" pa'c'que toujours pas de box à la c', en vue. Et pas de box, pas de net, mais un rien plus chiant, pas de téléphone. Quoique tu m'diras, n'étant pas très communiquant instinctif, j'me passe volontiers du bigophone, sauf que si j'l'avais, j'pourrais app'ler chez Free, pour savoir c'qu'il en est... Ah, ouais, mais c'est par eux que le bas blesse, l'est con l'Indianamou!


Citation:
nada ; je suis nickel de l'intérieur
Enchanté de cette nouvelle.
Et de l'extérieur, prête pour affronter les douceurs d'un agréable printemps et les assauts d'un torride été?

Citation:
tu fais comment toi ? c'est quoi ta stratégie face à ton sommeil capricieux ?
Commle pour beaucoup de chose actuellement, je ne "m'oppose plus", j'accepte, je lâche prise et si ça fait juste 2 ou 3 heures de "reposage" tant que le corps suit, je laisse aller.
J'me dis que dès que la quiétude, j'ose pas écrire séreinité, s'ra rev'nu, j'roupill'rai c'qui faudra.
En gros, j'annualise le temps de sommeil, ça d'vrait plaire au Medef, ça!

Citation:
fini la naïveté des premiers z'âges ; la maturité a les défauts de ses qualités ...
Bien trouvé et tout à fait juste.
Ce manque de futilité, me trouble d'ailleurs (toujours la trouille qu'ça n'revienne jamais et que j'me r'trouve prisonnier du mec triste, aigri désabusé et cynique -oh,là, camarade, on se calme!- et que la morosité me bouffe à m'en rendre malade ou à m'en faire crever -tiens, tiens, l'alcool, ne produisait-il pas cet effet?-)
Bref, voudrais bien dévisser la calote cranienne, déconnecté la p'tain de cervelle et me retrouver, beau, beau, beau... beau et con à la fois. (J'ai pas dis Benjamin Castaldi, non plus, ce s'rait trop énnnooooorme!)

Plutôt "Croire en la vie", façon Bill Deraime. (Pas trouvé de lien, comme quoi, les bonnes choses, ma bonne dame, sont pas les plus en vue sur la toile, ah lalalalala!)

Citation:
Comment faire avec un coeur qui veut pas écouter sa propre raison ???
Se dépasser, une fois encore.
Trouver ces inépuisables ressources qui font grandir dans la tourmente...
Euh, et une p'tite pause, pour un "standby" façon joie simple et sans arrière pensée, ça s'(re)trouve comment?
Allé, j'y crois... Ca va passer, ça va passer, ça va passer, c'est passé!

Citation:
ça me rend de mauvaise humeur, ça me rend con, ça me donne des pensées franchement très moches. Toussa pour quoi ??? pour rien. Un gros énorme rien du tout.
donc ? ça dégage !
Trop forte la "The Nana". J'y travaille, j'y travaille.

Citation:
les z'habitudes ça s'prend - ça s'perd !
Là encore, que du bon sens.
Je crois que par peur de ces fameuses projections qui vont me pétrifier, je glissais dans les vieux slips de l'habitude, où la bedaine grossit à déborder de la ceinture, et je déléguais sans vergogne et à tour de bras mes aspirations avec un 'rand "H" aspiré.
J'ai conscience qu'il me faut un certain temps de maturation avant "d'oser" ouvrir une nouvelle porte, pousser un battant, me râcler la gorge et demander.
J'y arrive mieux maintenant mais faut tout de même, soit un bel encouragement, soit un éclair de confiance en soi (et en les autres), soit un sentiment de bienveillante complicité (généralement induit d'ailleurs par l'interlocuteur(trice) aimable et courtois(e) -non, avant, c'était, Aimable et son orchestre-), bref, que quand je "ressens" qué'qu'chose, ça paraît plus facile.
Faut accepter de n'plus toujours jouer sur la défensive. Ca s'construit, en pansant les blessures du perpétuel soumis que j'ai sans doute toujours été, ou du moins dans beaucoup de domaines.

Citation:
physiquement ; tu te plais ?
Heureusement, oui.
Je me pousse à être soigné, un tantinet trop "dandy" (ça c'est le manque d'estime de soi, qui ressurgit), assez "grand elfe élancé" (un rien décharné en ce moment), mais ce côté, physique "coup de fouet" teinté d'originalité (enfin, je trouve!?) me donne une image résiduel de moi assez positive.
Et c'est déjà ça de pris.
"What else?"

Oupsss, mazette, j'ai rien vu passé à pianoter en ta compagnie.

Bises avance rapide et 33 tours passés en 45 (ou 78 pour les plus agés!)
Indianamou is offline   Réponse avec citation
Vieux 16/03/2012, 18h47   #192
Indianamou
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 176
Re : La peur de l'anéantissement

Re coucou Svaincra,
Tant pis pour le reste, j'ai trop envie d'écrire, de confier, d'épancher, de soulager, de cautériser aussi en ce bad passage.

Citation:
devenir le maître de l'illusion ?
Et risquer de me perdre moi-même, tes pas dingue, non?
Déjà j'sais plus bien où j'en suis!
Cependant, ce doit effectivement être ce drôle (pas tant que ça d'ailleurs) de sentiment que je redoute un peu (beaucoup).
Une personalité mal assurée, en construction, qui voudrait bien croître sereinement, sans emmerder son monde, proprement.

Citation:
surtout surtout ; que la vie que je menais n'était pas/pu ma mienne).
C'est vrai que je crois/croyais en l'immuable, la péreinité, "le long fleuve tranquille".
J'en ai sans doute abusé, quid de ma nouvelle situation, et peut-être que je veux trop rester accrocher, telle la moule à son bouchot, à c'qui me rassure, le bien connu (qu'on croit acquis), l'odeur de chou et l'assiette de soupe.
Puis, j'ai bien aimé joué avec les allumettes de l'imprévu, de l'insatiable Indianamou, pourtant, à mon image, plus "dans le style que pour de vrai" et le beau ballon a éclaté.
Est-ce que je peux savoir si je joue à vivre ou si je vis pour de vrai?
Ca touche à la bargitude, Indianamou. Balise ta piste!

Citation:
strange hein ?
Aveuglé que j'étais par mon ressenti de médiocrité, je n'ai pas (et je ne dois pas encore) savoir reconnaitre la douceur de l'affection des petites attentions qu'on aime à me porter, parc'que "je le vaux bien!"

Je vais améliorer mon estime de moi, c'est impératif.

Citation:
aujourd'hui que je vieille et moche ; c'est mort
Teuteuteuteu, pas d'ça avec moi...
42 piges à c'que j'ai pu comprendre, la maturité sans fard de la femme de caractère, de la mère à qui on ne le fait pas, et je suis persuadé charmante comme la jeune crémière de la pub( crémière, pas Bruno Cremer, soit à c'qu'on t'dis!), craquante comme un petit pain suédois au nom imprononçable, bref, la petite perle que l'écrin des années ne peut que réhausser.( là, j'dis pas, j'ai pas le compliment modeste, mais j'travaille à l'aveugle, ne pouvant jauger que l'intelligence et la gentillesse!)

Citation:
t'as envi de quoi maintenant que t'es libéré
D'une vie simple mais rigolote où j'me f'rais pas trop chier à tourner en rond en attendant qu'ça passe et le temps des deux ailettes dans le dos.
De la disponibilité pour les "perches" que la vie pourrait me tendre (les expériences de vie dirais-tu) et l'envie de me sentir plus vivant que vivant. Une sorte d'extra-sensorialité sans substance, une transcendance dans la complicité. Pourquoi, faire simple quand, en virtuel, on peut tout demander, hein?

Citation:
je parle mm pas d'aller faire les courses
Ma vie familiale m'imposait de l'endosser, pousser le caddie, envisager sa semaine à moindre frais, en essayant d'être sain (p'tain, en arrêtant de picoler, on y à penser à not'e santé, non? -et pour la clope, itou!-), alors, ça m'dérange pas et même, c'est du p'tit quotidien que j'aime expédier.
Fée du logis, quand tu nous tiens.

Citation:
mets toi aux locks !

Non, j'laisse ça aux copains de mon gamin.
J'me suis r'fais une tête de maître-nageur à l'ancienne, entre le GI décontracté -ça existe ça- et le VRP en représentation avec une brosse bien fonctionnelle qu'ma tête aura pas besoin d'un coup rateau avant 3/4 semaines.

Citation:
le plus le remporte sur le moins ?

Le plus, tant qu'on vient pas m'faire chier à m'dire comment qu'ça doit être fait.
P'is, j'avoue, qu'on a pas trouvé mieux pour garder un bonhomme (et une nana,je pense aussi) à flots. Heureusement qu'j'ai ça. (pourtant, j'suis pas un only-valeur-boulot, le poignon suffirait!)

Citation:
comment t'attends ?
Des fois en m'agitant, des fois en attendant les posts de mon fil, des fois en prom'nant ma truffe au vent frippon, des fois la boule à l'estomac.

Citation:
je prends ce qui te passe
C'est vachement copine ça, grand merci.
J'le garde au chaud pour les jours de brumes et d'envie de rien. Tu me gâtes et c'est tout agréable, moi qui aie toujours bien (trop) fait gaffe à c'que faisait pour pas "risquer de briser".

Bises soleil couchant et prémices de printemps.
Indianamou is offline   Réponse avec citation
Vieux 16/03/2012, 22h56   #193
re-belle
 
Messages: n/a
Re: La peur de l'anéantissement

Bonsoir,

je lis, je survole votre discut ...

C'est bien, c'est profond, mais au-delà, je pense que nous sommes avant tout sentiments, et les sentiments, c'est un tel ensemble que forcément c'est juste une question de laisser aller, sans trop se poser de question, c'est total irrationnel, mais si bon à vivre ! Recevez !
  Réponse avec citation
Vieux 17/03/2012, 06h26   #194
svaincra
Membre
 
Avatar de svaincra
 
Date d'inscription: février 2005
Messages: 11 057
Re : La peur de l'anéantissement

bon-jour India,

Citation:
C'que j'en dis, hein, toutes façons, ça s'f'ra, qu'ça plaise ou pas, n'est-ce pas?)

http://www.youtube.com/watch?v=WlozvEioTGQ

Tu crois que ça s'ra pareil pour avril 2012 ?

Citation:
l'est con l'Indianamou!

meuh nan, meuh nan !

http://www.youtube.com/watch?v=RGwJt...7B51DB226C0620

ah toi aussi t'es free ?
ouaip ; z'ont tout compris ché chur

Citation:
Et de l'extérieur, prête pour affronter les douceurs d'un agréable printemps et les assauts d'un torride été?

J'affronte pas ; je savoure, je laisse glisser le soleil sur ma peau, j'hume, je m'enrobe, je relève les épaules, ferme les yeux, me laisse bercer.
Au détours d'un chemin, je peux tout d'un coup être en admiration devant tant et tant, temps et temps.
(bcp moins devant taon et taon).

Sur ma terrasse, dans l'jardin, à la terrasse d'un café ; prendre un journal savamment choisi et puis... le poser et essayer d'arrêter l'instant.
j'ai pu en arrêter kekzun djà ; ils sont tous dans ma tête, dans mes madeleines.

Citation:
Commle pour beaucoup de chose actuellement, je ne "m'oppose plus", j'accepte, je lâche prise et si ça fait juste 2 ou 3 heures de "reposage" tant que le corps suit, je laisse aller.

10/10 sur le lâcher prise
peut mieux faire pour le "tant que le corps suit" ?
bon.
j'dis ça mais chui un peu du genre aussi
quoique...
pas tout à fait.
Il est vraiment important mon corps.
Comme j'ai pas toujours envie de faire des trucs, ou alors le contraire, que parfois la vie t'en mets quand même (mine de) plein la tronche ; j'ai plutôt intérêt à ne pas attendre qu'il m'envoie des signes forts de dysfonctionnement.
Pourquoi j'ai intérêt ?
parce que, c'est juste très chiant après.
après quoi ?
ben ; quand il suit pu tiens parfi !
alors ???
une recette ?
un p'tit truc ?
un gros truc ?
ben nin.
suis comme toi ; je ne m'oppose pu et je prends les heures et quand y a pu d'heures ben... j'viens écrire

Citation:
J'me dis que dès que la quiétude, j'ose pas écrire séreinité, s'ra rev'nu, j'roupill'rai c'qui faudra.

p'tete ...
"avant" tu dormais "mieux" ?
(r'marque la picole de c'côté là, euh... ça m'a facilité la vie (par contre, de l'autre côté les matins étaient vraiment très très chagrins donc... l'un dans l'autre (si j'puis dire).

et nous v'la ti pô avec le mot "sérénité" sur les bras ; "on" en fait quoi hein dis ?
hé India ; on est des winnerzzz ou pô ? ( )

Citation:
En gros, j'annualise le temps de sommeil, ça d'vrait plaire au Medef, ça!

faut délocaliser tu crois ?
et forcééééééééément j'peux pas louper ; http://www.youtube.com/watch?v=BP3_dgTofKA
ah et pis juste pour le plaisir ; http://www.youtube.com/watch?v=yL0GX...eature=related
Hommages bien sûr !!!

Citation:
que la morosité me bouffe à m'en rendre malade ou à m'en faire crever -tiens, tiens, l'alcool, ne produisait-il pas cet effet?-)

je reprendrais si tu permets tes propres paroles ;
"Bien trouvé et tout à fait juste."
Ô que ce temps là me paraît loin aujourd'hui.
"Tout" dans le paraître, dans l'essayage du paraître en tout cas.
Je bois et je ne suis pas.
A trop vouloir être différente, à trop vouloir m'oublier, que je m'étais vraiment perdue.
toute seule dans la grande forêt et même pas de miettes de pain pour r'trouver mon ch'min.
et au loin, j'ai entraperçu une clairière...

Citation:
Bref, voudrais bien dévisser la calote cranienne, déconnecté la p'tain de cervelle et me retrouver, beau, beau, beau... beau et con à la fois.

un rêve de gosse pour moi aussi
mais nan.
chui pas si belle et pas si conne (je me demande comment ça s'mesure ces trucs là ?)
donc ?
y a des techniques pour dévisser, déconnecter ; un peu en tout cas
le truc ? être consciencieux.
et ? là, je pêche un peu aussi.
N'empêche, dans mes débuts d'arrêts ; j'ai vraiment essayé, vraiment appris ; ça m'a aidé pour aujourd'hui quand franchement c'tte impression que là, c'est un tout p'tit peu trop pour moi.
Cours de yoga et de sophro ; un peu les bases. Suis pas allée très très loin.
J'ai vu, il y a peu, qu'il existait des stages sur deux jours ; ah si j'avais 3 francs 50

Citation:
Pas trouvé de lien, comme quoi, les bonnes choses, ma bonne dame, sont pas les plus en vue sur la toile, ah lalalalala!)

nan mais à qui l'dîtes vous !!!
ça, c'est la faute d'hadopi, ou des vilains délinquants !!!
et allez crions tous ensemble ; Viva la policia !
(oh pis nan )

Citation:
Se dépasser, une fois encore.
Trouver ces inépuisables ressources qui font grandir dans la tourmente...
Euh, et une p'tite pause, pour un "standby" façon joie simple et sans arrière pensée, ça s'(re)trouve comment?
Allé, j'y crois... Ca va passer, ça va passer, ça va passer, c'est passé!

ah ben tiens comme on parle du loup ; http://www.deezer.com/fr/music/playlist/22154715

C'est plutôt étonnant hein de découvrir que même mort parfois "on" bouge encore ?
parfois juste d'un battement d'cil mais ché pu qui qu'a dit ; tant qu'y a d'la vie y a d'l'espoir ?
spa con.
si j'le croise j'm'en irait lui en taper 5

alors...
la question que tu poses "ça s'(re)trouve comment?"
--- une p'tite pause, pour un "standby" façon joie simple et sans arrière pensée,

Je sais pas pour les autres...
pour moi ?
j'ai trouvé que les plaisirs simples peuvent parfois amener des joies simples.
alors ? j'ouvre les yeux, j'écoute, je mets la musique si nécessaire.
je décide qu'il suffit.
je transforme ma pensée du moment.
là, sans picole, je peux choisir.
soit je vais vers le pffffffffffffffffffffffffffffffffffffff
et là, faudrait presque une corde en marbre pour me r'monter
soit je vais vers le ouizzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
et pis quand même chui pas si débile que j'pourrais paraître alors comme j'en ai conscience lorsque je commence à en avoir marre, que tout m'agace, que je suis en commencement d'bad trip ; j'stop direct !
spa toujours facile.
ex ?
je vais à la chorale c't'aprèm.
ça m'fait bip.
pas envie gnagnagna.
trop long.
de 14h à 19h ; c'est n'importe quoi
bon.
ben... d'abord j'peux m'dire que si j'veux ; me casse avant (ou j'arrive après)
et pis si ça s'trouve ; j'vais kiffer et pis si ça s'trouve 5h ça s'ra trop court
et pis si ça s'trouve et pis si ça s'trouve etc...
en plus : le prof il est beau et drôle donc ; ça motive

en gros ; je m'auto-motive.
ché pas pour toi mais parfois j'me fais mes questions et mes réponses ; et si j'y réfléchis ; j'me demande si mes questions sont archi constructives ?
alors forcément mes réponses sont un peu merdiques.
Comme je le sais ; ben... parfois ; j'évite les questions et je pose direct la réponse à savoir --- regarde la vie et fais pas chier !

Citation:
Là encore, que du bon sens.

j'rigole tout de seule paske hihihihihiihihihi ; c'est franch'ment pas ce qui me caractérise
mébon ; si tu l'dis hein
En même temps... c'est quoi l'bon sens ?
pourquoi cette rue elle est en sens interdit ?
pourquoi elle est sans issue ?
pourquoi faut tourner autour d'un rond-point ?
Roooooooooo s. t'es franchement pète-couillettes quand même !!!
t'es 'videment pas obliged de l'faire mais... pourquoi te compliqued ta vie ?
ne serait-elle pas djà suffisamment anarchiste (Comme la Vieille ; http://www.youtube.com/watch?v=bGfvR...eature=related

Citation:
Je crois que par peur de ces fameuses projections qui vont me pétrifier, je glissais dans les vieux slips de l'habitude, où la bedaine grossit à déborder de la ceinture, et je déléguais sans vergogne et à tour de bras mes aspirations avec un 'rand "H" aspiré.

les slips j'aime pas
ça sert, ça moule, ça fait vieux gâ.
maintenant on fait de très belles choses pour ranger les chôses de ces messieurs.
de l'originalité, des couleurs, de l'osation ; j'me demande si ça passe par l'achat d'un nouveau calbut ?
arggg ; défois, faut un début hein ?
la bedaine soit c'est la bière soit c'est l'saussiflar ; si on arrête les deux ; y disparaît.
Maintenant que tu délègues pu ; t'aspire à quoi ?
(vi, j'ai bien noté comme dit plus haut à "de la quiètude" (sans employer le mot sérénité paske là on partirait dans du fantasme et ? ben nan quand même !!!!!!!!!!!!!!!! ça va pas ta tête à oit ??????????????, !!!!!!!!!!!!! )
ah au fait ; c'est quoi la quiétude ?
l'inverse de l'inquiétude banane !!!!
(nan mais Madame je ne vous permets pô !!!! ohéheinbon http://www.youtube.com/watch?v=UJBQBeSVE0o
okey, si je pars de c'principe (est-ce que j'en ai au fait ?) ; c'est quoi tes inquiétudes du moment ?

Citation:
J'y arrive mieux maintenant mais faut tout de même, soit un bel encouragement, soit un éclair de confiance en soi (et en les autres), soit un sentiment de bienveillante complicité (généralement induit d'ailleurs par l'interlocuteur(trice) aimable et courtois(e) -non, avant, c'était, Aimable et son orchestre-), bref, que quand je "ressens" qué'qu'chose, ça paraît plus facile.

http://www.youtube.com/watch?v=El6JONmG14Y

j'aime bien la phrase ; dans l'espoir d'y trouver un barbu sans barbe ; l'est bonne nan ?

ben, parey.
si je ressens ; suis inspirée
si je suis inspirée ; je ressens
et si je ressens ; suis inspirée
et si je suis inspirée ; je ressens
(bon, vais plutôt faire un copié-collé plutôt que d'me les faire à la mimine)
si je ressens ; suis inspirée
si je suis inspirée ; je ressens
et si je ressens ; suis inspirée
et si je suis inspirée ; je ressenssi je ressens ; suis inspirée
si je suis inspirée ; je ressens
et si je ressens ; suis inspirée
et si je suis inspirée ; je ressens
(ahhhhhhhhh ! la simplicité hein !!! Vous m'en direz des nouvelles ? )

toussa pour quoi au fait ?
ah vi !
et pis défois ; je ressens pas, suis pas inspirée ... pourtant hein ... faut "bien" il paraît.
alors ?
ben... je cherche l'inspir et parfois même si j'me force un tantinet ; vais réussir à r'ssentir où j'croyais même pô (tout l'avantage de pas être sûre de sûre de tout sur tout).
J'avoue que... suis un peu longue à la comprennette également.
Comme je suis pas une grande fan de d'mander ; j'essais d'abord de faire seule.
ça peut même atteindre du grand n'importe quoi.
et pis...
quand même, quand même ; soyons franche là aussi ; je me fatigue moins.
je mets moins de temps pour demander.
spa gagné mais c'est en bonne voixxx

Citation:
Faut accepter de n'plus toujours jouer sur la défensive. Ca s'construit, en pansant les blessures du perpétuel soumis que j'ai sans doute toujours été, ou du moins dans beaucoup de domaines.

sur la défensive ?
par peur de quoi ? de qui ?

Soumis à qui ? à quoi ? pourquoi ? comment ?
qui ça sert & qui ça dessert ?
là, je serais tentée de dire ; http://www.youtube.com/watch?v=fhNrq...eature=related

Citation:
Je me pousse à être soigné, un tantinet trop "dandy"

Pourquoi "trop" ?
n'est pas dandy qui veut ; si tu l'es c'est classieux !
si t'avais fais graver sur ta peau ; un j'emmerde la droite et là, ça s'ra p'tete trop du coup

bon.
j'vois que y a la suite
vais p'tete y reviendir là maintenant
ou p'tete plus tard

ah si quand même juste un truc ;

Citation:
42 piges à c'que j'ai pu comprendre,

ben nan

bisous du sameditrorienmèjlefèkanmaim,
s.
__________________
Annuaire des structures de soins en alcoologie :
svaincra is offline   Réponse avec citation
Vieux 17/03/2012, 06h32   #195
svaincra
Membre
 
Avatar de svaincra
 
Date d'inscription: février 2005
Messages: 11 057
Re : Re: La peur de l'anéantissement

Citation:
Posté par re-belle
Bonsoir,

je lis, je survole votre discut ...

C'est bien, c'est profond, mais au-delà, je pense que nous sommes avant tout sentiments, et les sentiments, c'est un tel ensemble que forcément c'est juste une question de laisser aller, sans trop se poser de question, c'est total irrationnel, mais si bon à vivre ! Recevez !

coucou Re-belle,

c'est gênant si je réponds en chanson ?
http://www.youtube.com/watch?v=uLsjlOLNnJs


s.
__________________
Annuaire des structures de soins en alcoologie :
svaincra is offline   Réponse avec citation
Vieux 18/03/2012, 08h04   #196
svaincra
Membre
 
Avatar de svaincra
 
Date d'inscription: février 2005
Messages: 11 057
Re : La peur de l'anéantissement

Bon-jour India,

Citation:
Tant pis pour le reste, j'ai trop envie d'écrire, de confier, d'épancher, de soulager, de cautériser aussi en ce bad passage.

C'est quoi le reste ?
bad passage de quoi ? de qui ? pourquoi ? pour quoi ? comment ?

n'empêche ; t'as raisin ; quand ça va pô ; faut qu'ça sorte
alors ; bien-venu chez toi

et pis en plus, j'vais t'dire, j'te signalerais aussi d'abord et pis ensuite que chui pas terrib mieux.
Réveillée encore bcp trop tôt, j'ai tenté en vain (comme je peux le voir) de me rendormir.
arf ; y a pas !
J'anticipe et je pré-vis que dans ma tête ; je sens que mon ex est en train de me mijoter un méchant passage chez le Jaf.
j'hésite vraiment sur le "comment je vais passer ce passage" ?
j'ai déjà vécu "ça" ; déjà que lorsque on s'entend bien, c'est pas facile, mais lorsque c'est déjà l'horreur, je sens que ça être moche. Très moche.
et ? je ne veux pas rentrer dans ce jeu là.
Quand on s'est aimé, c'est si minuscule d'en arriver là.
Je veux me respecter donc ? je ne sais pas trop comment faire...
mébon ; là, je suis en pleine anticipation.
n'empêche ; j'ai besoin de me préparer psychologiquement moi.
arffffffffffff !!! j'ai dit stop - s-t-o-p !!!
sinon quoi ?
j'ai mal au bide, la tête comme dans un étau, ça sasse et ça ressasse ; complètement con !!!
toussa pour ?
rien.
basé sur rien (n'empêche son silence est très éloquent).
Juste ? une impression.
donc ?
j'm'en vais djà régler les merdes du moment et pour les autres ; j'verrais quand j'y s'rais (ou un peu avant quand même héhé).
donc... je sens que là, j'ai besoin d'écrire.
alors ? ben... j'écris
et j'en viens presque à espérer aller au boulot pour ne pas penser....
j'me dis aussi qu'il connaît ce site (si tu nous lis ) donc...

'Achement de bons conseils là hein ....

Citation:
Et risquer de me perdre moi-même, tes pas dingue, non?

flûte ; je suis zu !!!!
n'empêche ; tu sens que tu t'es déjà trouvé ?
alors ??? le risque ?

Citation:
Déjà j'sais plus bien où j'en suis!

spa moi qu'ai dit d'abord !


Citation:
Cependant, ce doit effectivement être ce drôle (pas tant que ça d'ailleurs) de sentiment que je redoute un peu (beaucoup).
Une personalité mal assurée, en construction, qui voudrait bien croître sereinement, sans emmerder son monde, proprement.

ben... défois y a pas possibilité de pas emmerdouiller son monde, pas possible de le faire proprement.
alors "on" fait comment ?
"on" prend les mêmes et "on" r'commence ?
"on" continue à faire tout-gentiment-bien-comme-y-faut ?

Pourquoi pas assuré ?
tu doutes de quoi ?
de toi ?
pour quoi ?
qu'est ce qui te chagrine chez toi ?
y a des trucs que tu veux pu garder ? comment tu peux faire ?
y a des trucs que tu veux garder ? ça, ça m'a l'air plus simple ; je sais juste pas si ça l'est ?
Tu veux être qui quand tu s'ras grand ?

Citation:
C'est vrai que je crois/croyais en l'immuable, la péreinité, "le long fleuve tranquille".

ma première séparation m'a permis de l'appréhender très tôt c'truc là.
depuis ? je sais que rien n'est acquis.
et ? p'tete c'est tant mieux ? (ou ! arfffffffff ; j'hésite vraiment pour la ponctuation ???? ou !!!! )

Citation:
J'en ai sans doute abusé, quid de ma nouvelle situation, et peut-être que je veux trop rester accrocher, telle la moule à son bouchot, à c'qui me rassure, le bien connu (qu'on croit acquis), l'odeur de chou et l'assiette de soupe.

je crois comprendre.
c'est rassurant d'être rassuré ( )
et pis... défois, spa nous qui décide.
alors ?
paf ; déséquilibrage 3000000
on veut pas - mais y a pas l'choix.
alors ?
comment c'est-y-qu'on-fait ?
ben... on s'adapte ? on essaie ? on cherche ? on cherche encore ? un nouvel équilibre ... et p'tete que ça f'ra encore paf et on essaiera encore, et on cherchera encore... pour tendre, encore, vers un nouvel équilibre....
j'crois que plus je suis en accord avec moi et plus j'me comprends
disons que... c'est parce que j'ai cherché un peu (bcp ?) qui j'étais, que je peux aujourd'hui, ne pas être en déséquilibre total à chaque déséquilibre.

Citation:
Puis, j'ai bien aimé joué avec les allumettes de l'imprévu, de l'insatiable Indianamou, pourtant, à mon image, plus "dans le style que pour de vrai" et le beau ballon a éclaté.

ben ouai. défois j'ai joué et j'ai perdu.
bah... j'connais les règles du jeu
si je perds j'essais d'être fair-play avec moi.
la question que je me pose serait à ces moments là ; le ballon a éclaté, p'tete parce qu'il n'était empli que d'air ? qui a soufflé ? s'est-il envolé vers d'autres cieux ? il a éclaté dans la gueule à qui ?
et pis... j'me pose ces questions là quelques s'condes et ? pis rapidement maintenant ça m'gave, j'aurais pas les réponses alors ? j'essais rapidement de passer à autre chose dans mon présent.
n'empêche ; c'tte expérience là me servira très certainement pour mes prochaines fois... et si non ? ben... c'est fort dommage pour moi.

Citation:
Est-ce que je peux savoir si je joue à vivre ou si je vis pour de vrai?

la question est passionnante.
je suppose que tu connais Goffman.
bon. ben. lui m'a apporté quelques réponses.
je t'invite à feuilleter.
j'aime bien c'gars là et ses observations.
j'me les suis tous mangés. ouai ; chui une gourmande ; je sais
pas d'indigestion cependant
et pis... j'parle de lui, mais j'aurais pu parler des autres r'marque.
les connus et les moins connus.
en gros ; nous ne sommes pas seuls à penser et à faire ce que nous faisons et pensons (là, j'ai dépassé le 140 de qi ) ; c'est p'tete triste mais... p'tete ça rassure aussi
Toutes nos p'tites stratégies, mises en oeuvre et place sont quasi djà écrites donc ? défois j'me demande si finalement nous ne sommes pas, nous z'autres, pauvres z'âmes, juste parfois acteur, parfois spectateur, parfois auteur, parfois misensceneur, etc.
ça dépend des moments en gros (balaise non ? )
alors ; marge de manoeuvre or not ?
et pis voir aussi p'tete Comte par ex... 'fin bref ; je kiffe

Citation:
Ca touche à la bargitude, Indianamou. Balise ta piste!

http://www.youtube.com/watch?v=R5RbP5JaVAs

ah ça s'réveille,
je file,
pas de bisous encore paske bon... j'ai encore deux trois bricoles à dire
s.
__________________
Annuaire des structures de soins en alcoologie :
svaincra is offline   Réponse avec citation
Vieux 18/03/2012, 09h04   #197
Gwenlan
8 ans déjà!
 
Avatar de Gwenlan
 
Date d'inscription: mars 2011
Localisation: Château de Ker Eol
Messages: 5 664
Re : La peur de l'anéantissement

Citation:
Posté par svaincra
je ne sais pas trop comment faire...
mébon ; là, je suis en pleine anticipation.
n'empêche ; j'ai besoin de me préparer psychologiquement moi.
Bien sûr qu'il faut anticiper, se préparer.
On peut aussi imaginer divers scénarios.
Y a pas que le plus noir que noir.
Y a aussi le gris foncé, le gris clair, le blanc.

Même si y a pas le rose, ça laisse des possibilités et le pire n'est jamais certain.

Puis la nuit c'est le pire moment pour gamberger.
Gwenlan is offline   Réponse avec citation
Vieux 18/03/2012, 13h16   #198
svaincra
Membre
 
Avatar de svaincra
 
Date d'inscription: février 2005
Messages: 11 057
Re : La peur de l'anéantissement

Citation:
Posté par Gwenlan
Bien sûr qu'il faut anticiper, se préparer.
On peut aussi imaginer divers scénarios.
Y a pas que le plus noir que noir.
Y a aussi le gris foncé, le gris clair, le blanc.

Même si y a pas le rose, ça laisse des possibilités et le pire n'est jamais certain.

Puis la nuit c'est le pire moment pour gamberger.

quand c comme ça, je surfe, je change, j'essais.
suis passée de http://www.youtube.com/watch?v=T5WdpSPeQUE
à mon préf ; http://www.youtube.com/watch?v=jVE5p...eature=related

En tout cas, il pourra pas me reprocher de picoler c djà ça

bon.
coquilles st jacques au m'nu
bain à l'essence de lavande
masques à l'argile, voir une copine et son fiston
ça d'vrait l'faire pour la journée,

bisous,
s.
__________________
Annuaire des structures de soins en alcoologie :
svaincra is offline   Réponse avec citation
Vieux 19/03/2012, 06h20   #199
svaincra
Membre
 
Avatar de svaincra
 
Date d'inscription: février 2005
Messages: 11 057
Re : La peur de l'anéantissement

Bon-jour India,

Je disais donc...

Citation:
Aveuglé que j'étais par mon ressenti de médiocrité, je n'ai pas (et je ne dois pas encore) savoir reconnaitre la douceur de l'affection des petites attentions qu'on aime à me porter, parc'que "je le vaux bien!"

Là, j'avoue que je suis pas très forte dans l'domaine.
Dès qu'une personne s'intéresse gentiment à mon cas, je trouve ça "bizarre".
genre ; y aurait baleine sous gravier que ça m'étonnerait qu'à peine...
Juste une personne sincère, amicale, qui ferait par pure bonté d'âme, un geste, une parole, un écrit doux.
moi pô comprendre ?
Cela dit ; j'apprends et j'ai appris parce que j'ai vraiment pu voir ici ou ailleurs des actes et paroles tout à fait gratuits.
Spa que je me sens médiocre (je crois pas en tout cas) mais... p'tete que ma vie m'a appris aujourd'hui à me méfier...
quoique j'dis ça mais...
en tout cas, maintenant, lorsqu'une personne m'offre ; je dis simplement en r'gardant dans les yeux ; merci

Citation:
Je vais améliorer mon estime de moi, c'est impératif.

Comment ?

Citation:
Teuteuteuteu, pas d'ça avec moi...

ben avec qui alors ?
Pas encore 40.
et pis même r'marque
hé j'peux dire un truc débile ?
allez hoooooooooo !!!!
ben j'trouve que ça passe super vite ! na
hier j'avais 30 et vl'a tit pas que zouuuuuuuuuuuuuu !

Citation:
je suis persuadé charmante comme la jeune crémière de la pub
Pour les ceusses qui m'ont djà vu ; spa tout à fait l'image que j'dois dégager j'pense hihihihihihi
mais p'tete que tu parles du coeur ? et là, comme j'la connais pas perso, j'peux point dire.
Par contre, pour Bruno, que je connais très personnellement (méga grillée s. (comme le p'tit pain suédois au nom imprononçable pisqu'il est dead), nous avons des points communs à savoir ; il a joué dans la grande vadrouille et moi aussi !

Citation:
D'une vie simple mais rigolote où j'me f'rais pas trop chier à tourner en rond en attendant qu'ça passe et le temps des deux ailettes dans le dos.
De la disponibilité pour les "perches" que la vie pourrait me tendre (les expériences de vie dirais-tu) et l'envie de me sentir plus vivant que vivant. Une sorte d'extra-sensorialité sans substance, une transcendance dans la complicité. Pourquoi, faire simple quand, en virtuel, on peut tout demander, hein?

C'est vrai !
et pis je suis partisane de d'mander beaucoup pour essayer d'avoir au moins un peu
Quand j'demande trop ; il m'arrive de le savoir à l'avance mébon... si j'essais pas je saurais jamais donc ? je tente
Cependant, là, j'trouve pas que tu d'mandes énorme. si ? ben nan
le truc p'tete à savoir (que tu sais djà) ; si tu fais rien, il se passe rien -quoi que... - Mais, perso, j'aime moyennement être très surprise ou alors il faut que les surprises viennent de moi - ou alors, que les bonnes (oh ben nan s. une grosse sale surprise de merfe ; franchement j'te comprends pô ! ).
Je note en tout cas ; une vie simple mais rigolote --- pourquoi le "mais" ?

Citation:
c'est du p'tit quotidien que j'aime expédier.

ça a sûrement ses bons côtés.
mais j'les vois pas
le mot "expédier" me convient c'la dit.
et pis j'ai des ruses pour ce genre de trucs.
et pis ; j'dois l'faire alors soit je le fais en bougonnant soit nan.
alors bon... hein...
D'ailleurs, avec les filles, nous avons actuellement ce genre de sujet comme conversation ; qui fait quoi, quand, pour quoi.
ça s'parle, ça s'négocie.

Citation:
le GI décontracté -ça existe ça-
j'te crois pô !
je déteste aller chez l'coupe tifs.
y a pas si longtemps j'ai fait l'effort de...
pouvais pu me voir et j'ai voulu tenter d'aller m'faire voir ailleurs
hihihihhihihi ; je lui ai juste dit lorsque je me suis regardée ; "il est hors de question que je sorte comme ça".
et ?
zy va que nous avons encore passé 1h30 ensemble.
c'était vraiment mieux !
nan mèhého !!!!!!
L'ote !!!! elle m'avait fait pile ce que je voulais surtout pas !
mais pourquoi - pourquoi - pourquoi (pourquoi le silence pourquoi pourquoi pourquoi lalalalalla (pfffffffffff ; pourquoi une telle chanson me vient à l'esprit ??? la vie est drôlement faite quand même ) quand j'y vais (cad environs tous les 4 ans), que je sais que ça sert à rien - je suis encore surprise ?
Vais donc continuer à le faire moi-même ; idem pour les filles d'ailleurs.
le moment était sympathique malgré tout ; avec la coiffeuse nous avons échangé à propos de l'ofpra, des inégalités, des inquiétés, des lois qui viennent durcir l'immigration (choisie ????? ).
et vue que sa mère avait galéré pour avoir sa carte de séjour ; nous étions d'accord et ? j'aime bien qu'"on" soit d'accord avec moi
brad et angélina peuvent aller d'rhabiller ; on a pas épluché les potins ; c'est djà ça !

Citation:
Le plus, tant qu'on vient pas m'faire chier à m'dire comment qu'ça doit être fait.

oooooooooh que je suis bien d'accord !
si je sais pas ; je préfère demander et ensuite ; je prends ou je prends pas.

Citation:
Heureusement qu'j'ai ça. (pourtant, j'suis pas un only-valeur-boulot, le poignon suffirait!)

pas mieux !

Citation:
Des fois en m'agitant, des fois en attendant les posts de mon fil, des fois en prom'nant ma truffe au vent frippon, des fois la boule à l'estomac.

c'est quoi l'changement ac ta vie d'"avant" ?

Citation:
moi qui aie toujours bien (trop) fait gaffe à c'que faisait pour pas "risquer de briser".

C'est chiant hein d'être sur "l'autre" (si je puis dire) ; si je dis "ça" il/elle va penser quoi ? va faire quoi ? etc.
peur de rompre ? peur du conflit ? peur de soi ?
et si entre le paraître ou le disparaître, il y avait l'être ?

bisous du lundiàlotretenfaipamonptitlou,
s.
nb-j'te la souhaite bien bonne paske là, trois posts tartines ; j'crois que j'ai dû abuser sur l'chocolat
__________________
Annuaire des structures de soins en alcoologie :
svaincra is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/03/2012, 12h56   #200
Indianamou
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 176
Re : Re: La peur de l'anéantissement

Citation:
Posté par re-belle
Bonsoir,

je lis, je survole votre discut ...

C'est bien, c'est profond, mais au-delà, je pense que nous sommes avant tout sentiments, et les sentiments, c'est un tel ensemble que forcément c'est juste une question de laisser aller, sans trop se poser de question, c'est total irrationnel, mais si bon à vivre ! Recevez !

Hello re-belle,
Je comprends et apprécie ta réponse àpropos de "notre discussion" à Svaincra et à moi.
C'est vrai que le côté "je-cherche-midi-à-quatorze-heures" de mes interrogations qui (et j'en éponge les travers et le manque de naturel qu'elles induisent) peuvent me faire passer pour un "masturbateur intellectuel", trop pédant, trop distant, trop suffisant à l'égard de l'autre (je le ressens un peu dans la tournure de ton post, dans l'utilisation de ce "mais" soulignant l'évidence d'une attitude saine, confiante, naturelle au quotidien).

Et j'en arrive à penser que c'est justement ce manque, cette amputation dans ma relation aux autres qui m'a conduit sur les chemins de l'addiction et, maintenant, sur les voies de la (re)construction de ma vie.

Je ne fais pas exprès de me compliquer la vie avec des choses évidentes et triviales, au mieux, ce doit être "ma" façon d'exister, au pire la croix génétique ou inconsciente que je dois porter, assumer, soigner et réussir à déposer pour atteindre l'apaisement.
Effectivement, sous des extérieurs bonhommes, rien dans la gestion de mon être, paraître, exister parmi les autres ne m'est simples et coule de source.
C'est bien, parce que j'ai l'imression de découvrir "le monde et la vie" à 50 piges (certain(e)s diraient que c'est la chance d'une merveilleuse aventure) mais, comme tous apprentissages, cela réclame des concessions, des efforts et surtout des tuteurs et des mentors (pour entrouvrir les voies et éviter, car maintenant le temps me presse, de me fourvoyer à nouveau dans du grand n'importe quoi.

Et "l'ensemble de sentiments" qu'ont devrait aborder dans le laisser-aller du naturel sans se poser trop de questions, pour jouir plus que de s'interroger ou de se projeter, en acceptant l'irrationalité totale de sa gestion, n'est pas encore à ma portée, tout neuf et tout blessé que je suis actuellement.

Et j'ai la chance d'avoir trouvé dans cette correspondance avec Svaincra un délicieux tuteur, délicat et bienveillant, juste assez mal assurée car, elle même, parfois, sujette au doute existenciel etqui me permets, je te l'avoue, de me dépasser et de faire de gros progrès dans la quête de la personalité qui, dans le fond, doit être la véritable mienne.

Alors, excuse-nous, excusez-nous, si parfois, on enfonce tant de portes ouvertes sur la difficile manière de devenir grand.
Caprices de mec qu'en a pas assez chié, apanage d'un nanti bobo en mal de vivre, peut-être mais, si y'a eu fausse donne, j'suis d'avis de tout remélanger, de battre à nouveau, et de redistribuer les cartes... pour voir commentj'vais m'débrouiller dans cette nouvelle partie.

Et je vais aussi, apprendre à recevoir, sans arrières-pensées.

Bises graves mais parfumées.

Dernière modification par Indianamou 21/03/2012 à 12h24.
Indianamou is offline   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous pouvez ouvrir de nouvelles discussions : nonoui
Vous pouvez envoyer des réponses : nonoui
Vous pouvez insérer des pièces jointes : nonoui
Vous pouvez modifier vos messages : nonoui

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 00h07.


Édité par : vBulletin version 3.5.6
Copyright © 2000 - 2014, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Version française #7 par l'association vBulletin francophone
Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.

Ce forum n'est pas un chat



Rechercher uniquement sur le forum "maladies" du nouveau forum :