Grille AGGIR, qui doit la remplir ? - Forum
Forum médical Atoute.org

Recherche :

Précédent   Forum > Conférence Principale > Droit de la santé en France, formalités et démarches administratives.
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Droit de la santé en France, formalités et démarches administratives. Tout ce qui concerne les démarches administratives, les ouvertures de droit, les formulaires concernant la santé.

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 05/08/2012, 09h55   #1
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 14 813
Grille AGGIR, qui doit la remplir ?

La grille AGGIR, plus précisément AG-GIR, est un formulaire d'évaluation qui permet de caractériser puis de coter la perte d'autonomie d'un individu, notamment âgé.

Son fondement juridique repose sur un décret et des articles du code de l'action sociale et des familles (voir plus bas).

C'est une grille d'une complexité redoutable, archétype du délire technocratique. Elle a pourtant été inventée par des médecins.

Il est fréquent que le médecin traitant soit sollicité pour remplir cette grille d'évaluation dans différentes situations comme l'obtention d'une aide à l'autonomie (APA) ou l'entrée en EHPAD (maison de retraite) . Or, ce n'est pas son rôle.

Tout d'abord car les éléments légaux reproduits ci-dessous ne concernent pas le médecin traitant, mais les équipes médico-sociales du Conseil Général qui gère l'APA.

Ensuite car l'extrême complexité de cette grille nécessite pour la remplir correctement d'y être formé et confronté au quotidien, comme le sont les gériatres d'EHPAD par exemple. C'est un vrai métier, plus administratif que médical, qui nécessite du temps et une formation spécifique (formation non pas médicale, mais évaluative).

Le rôle du médecin traitant consiste à apporter dans un certificat sur papier libre les éléments médicaux qui concernent les handicaps de la personne âgées. C'est généralement facile et c'est justement ce qui est nécessaire à l'évaluation de ce handicap. Il n'est pas nécessaire de préciser toutes les fonctions qui ne posent pas de problème si le médecin précise en fin de certificat avoir réalisé une revue exhaustive des incapacités de la personne.

Par exemple, un certificat utile peut se rédiger ainsi
M. X, âgé de 86 ans, est parfaitement orienté dans le temps et l'espace et se débrouille pour l'essentiel des actes de la vie courante. Néanmoins
- Il ne peut sortir à l'extérieur dans l'aide d'un accompagnant du fait d'un équilibre précaire et de l'anxiété qui l'accompagne.
- Il ne parvient pas à réaliser sa toilette complète correctement
- Il ne peut faire ses courses lui même.
Il ne présente pas d'autre handicap.
Ou encore
Mme Z, âgée de 75 ans, est parfaitement valide. Malheureusement, elle est très désorientée dans le temps et l'espace ; sa mémoire récente est inexistante, bien qu'elle raisonne correctement. Elle est incapable de préparer ou prendre des médicaments sans erreur, d'assurer son hygiène, de gérer ses comptes, de préparer à manger, de sortir seule dans se perdre. Elle est actuellement sous tutelle et ne peut vivre sans la présence permanente et vigilante d'une tierce personne dans son appartement.
Ces deux certificats décrivent précisément l'aide qui est nécessaire pour ces deux personnes âgées. La grille peut-être complétée par du personnel administratif sous la supervision d'un médecin spécialisé.

C'est donc de façon abusive que les services sociaux ou les EHPAD remettent aux familles des formulaires contenant des grilles AGGIR à l'intention du médecin traitant.

Les autorités sanitaires et le conseil de l'Ordre des médecins l'ont rappelé récemment dans un document commun

Extrait :




Cette plaquette est particulièrement claire sur le fait que la grille AGGIR pour une demande d'APA n'a pas à être remplie par le médecin traitant.

J'espère que mes confrères résisteront comme moi à cette insupportable pression technocratique. Si ce message peut aider, il est fait pour cela.
Citation:
-----

Chemin :
Code de l'action sociale et des familles
Version consolidée au 9 juin 2012


Section 1 : Allocation personnalisée d'autonomie et qualité des services aux personnes âgées.
Toute personne âgée résidant en France qui se trouve dans l'incapacité d'assumer les conséquences du manque ou de la perte d'autonomie liés à son état physique ou mental a droit à une allocation personnalisée d'autonomie permettant une prise en charge adaptée à ses besoins.
Cette allocation, définie dans des conditions identiques sur l'ensemble du territoire national, est destinée aux personnes qui, nonobstant les soins qu'elles sont susceptibles de recevoir, ont besoin d'une aide pour l'accomplissement des actes essentiels de la vie ou dont l'état nécessite une surveillance régulière.


L'allocation personnalisée d'autonomie, qui a le caractère d'une prestation en nature, est accordée, sur sa demande, dans les limites de tarifs fixés par voie réglementaire, à toute personne attestant d'une résidence stable et régulière et remplissant les conditions d'âge et de perte d'autonomie, évaluée à l'aide d'une grille nationale, également définies par voie réglementaire.



Sous-section 1 : Prise en charge et allocation personnalisée d'autonomie à domicile

Lorsque l'allocation personnalisée d'autonomie est accordée à une personne résidant à domicile, elle est affectée à la couverture des dépenses de toute nature relevant d'un plan d'aide élaboré par une équipe médico-sociale.
L'allocation personnalisée d'autonomie est égale au montant de la fraction du plan d'aide que le bénéficiaire utilise, diminué d'une participation à la charge de celui-ci. Le montant maximum du plan d'aide est fixé par un tarif national en fonction du degré de perte d'autonomie déterminé à l'aide de la grille mentionnée à l'article L. 232-2 et revalorisé au 1er janvier de chaque année, au moins conformément à l'évolution des prix à la consommation hors tabac prévue dans le rapport économique et financier annexé au projet de loi de finances pour l'année civile à venir.


La participation du bénéficiaire de l'allocation personnalisée d'autonomie est calculée en fonction de ses ressources déterminées dans les conditions fixées aux articles L. 132-1 et L. 132-2, selon un barème national revalorisé au 1er janvier de chaque année comme les pensions aux termes de la loi de financement de la sécurité sociale.
Les rentes viagères ne sont pas prises en compte pour le calcul des ressources de l'intéressé lorsqu'elles ont été constituées en sa faveur par un ou plusieurs de ses enfants ou lorsqu'elles ont été constituées par lui-même ou son conjoint pour se prémunir contre le risque de perte d'autonomie.
De même, ne sont pas pris en compte, pour le calcul des ressources de l'intéressé, les concours financiers apportés par les enfants pour les prises en charge nécessitées par la perte d'autonomie de leurs parents, ainsi que certaines prestations sociales à objet spécialisé dont la liste est fixée par voie réglementaire.


Pour l'application de l'article L. 232-3, sont considérées comme résidant à domicile les personnes accueillies dans les conditions fixées par les articles L. 441-1 à L. 443-10 ou hébergées dans un établissement visé au II de l'article L. 313-12.


L'équipe médico-sociale recommande, dans le plan d'aide mentionné à l'article L. 232-3, les modalités d'intervention qui lui paraissent les plus appropriées compte tenu du besoin d'aide et de l'état de perte d'autonomie du bénéficiaire.
Dans les cas de perte d'autonomie les plus importants déterminés par voie réglementaire, lorsque le plan d'aide prévoit l'intervention d'une tierce personne à domicile, l'allocation personnalisée d'autonomie est, sauf refus exprès du bénéficiaire, affectée à la rémunération d'un service prestataire d'aide à domicile agréé dans les conditions fixées à l'article L. 129-1 du code du travail.
Quel que soit le degré de perte d'autonomie du bénéficiaire de l'allocation personnalisée d'autonomie, le montant de celle-ci est modulé, dans des conditions fixées par voie réglementaire, suivant l'expérience et le niveau de qualification de la tierce personne ou du service d'aide à domicile auquel il fait appel.


Dans le délai d'un mois à compter de la notification de la décision d'attribution de la prestation, le bénéficiaire doit déclarer au président du conseil général le ou les salariés ou le service d'aide à domicile à la rémunération desquels est utilisée l'allocation personnalisée d'autonomie. Tout changement ultérieur de salarié ou de service doit être déclaré dans les mêmes conditions.
Si le bénéficiaire choisit de recourir à un salarié ou à un service d'aide à domicile agréé dans les conditions fixées à l'article L. 129-1 du code du travail, l'allocation personnalisée d'autonomie destinée à le rémunérer peut être versée sous forme de chèque emploi-service universel.
Le bénéficiaire de l'allocation personnalisée d'autonomie peut employer un ou plusieurs membres de sa famille, à l'exception de son conjoint ou de son concubin ou de la personne avec laquelle il a conclu un pacte civil de solidarité. Le lien de parenté éventuel avec son salarié est mentionné dans sa déclaration.
A la demande du président du conseil général, le bénéficiaire de l'allocation personnalisée d'autonomie est tenu de produire tous les justificatifs de dépenses correspondant au montant de l'allocation personnalisée d'autonomie qu'il a perçu et de sa participation financière.
Le versement de l'allocation personnalisée d'autonomie peut être suspendu à défaut de la déclaration mentionnée au premier alinéa dans le délai d'un mois, si le bénéficiaire n'acquitte pas la participation mentionnée à l'article L. 232-4, si le bénéficiaire ne produit pas dans un délai d'un mois les justificatifs mentionnés à l'alinéa précédent ou, sur rapport de l'équipe médico-sociale mentionnée à l'article L. 232-3, soit en cas de non-respect des dispositions de l'article L. 232-6, soit si le service rendu présente un risque pour la santé, la sécurité ou le bien-être physique ou moral de son bénéficiaire.



Dernière modification par d_dupagne 05/08/2012 à 20h20.
d_dupagne is offline   Réponse avec citation
Vieux 06/08/2012, 10h48   #2
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 14 813
Re : Grille AGGIR, qui doit la remplir ?

Sur un plan pratique, les médecins généralistes pourraient utiliser un courrier type, chaque fois qu'une grille AGGIR leur est demandée :


Le certificat joint est destiné à décrire précisément les affections et

handicaps dont souffre M./Mme ______________ né(e) le ____

Les fonctions non mentionnées dans ce certificat ne sont pas connues ce jour pour être altérées ou à l'originie de pertes d'autonomie.

Conformément aux recommandations 2011
- des Ministères du travail, de la santé, de la solidarité, du budget, de la réforme de l'état, de la simplification administrative, des comptes publics, de la solidarité et des cohésion sociales,
- de la Direction de la Sécurité sociale,
- et du Conseil national de l'Ordre des médecins.

"Le remplissage de la grille AGGIR (Autonomie Gérontologique Groupes Iso-Ressources) relève exclusivement de la responsabilité des équipes médico-sociales des conseils généraux.
L’article R. 232-7 du Code d’action sociale et des familles prévoit que le médecin traitant peut être consulté par l’équipe médico-sociale du conseil général."

(Source : Circulaire et annexe DSS/MCGR/DGS N° 2011-331 du 27 septembre 2011 http://www.sante.gouv.fr/rappel-sur-...-medicaux.html )

Conformément à cette instruction ministérielle, je laisse donc aux équipes spécialisées le soin de remplir la grille AGGIR à partir des informations fournies dans le courrier joint et de leurs propres constatations. Je suis à leur disposition pour toute information complémentaire.


Voir aussi cette page qui précise qu'aucun certificat médical n'est exigible pour une demande d'APA http://vosdroits.service-public.fr/F249.xhtml



Dans la mesure où une demande d'admission en EHPAD fait habituellement suite à une demande d'APA, il suffit d'utiliser la grille AGGIR du dossier d'APA si les EHPAD la demandent.

En revanche, il est clair que cette attitude de refus de remplir la grille AGGIR doit s'accompagner idéalement d'un soin particulier dans la description de l'état de santé de la personne âgée sur un courrier médical sur papier à en-tête du médecin. Ce n'est pas légal, c'est utile dans l'intérêt du patient.

Dernière modification par d_dupagne 25/09/2012 à 11h37.
d_dupagne is offline   Réponse avec citation
Vieux 17/02/2015, 11h08   #3
lagrenouille
Membre
 
Date d'inscription: août 2014
Messages: 1
Re : Grille AGGIR, qui doit la remplir ?

Bonjour Monsieur,

Je m'excuse de mon "intrusion" et de l'audace que je prends en vous contactant, mais je viens d'avoir un problème avec l'association ADMR qui me demande de remplir une grille AGGIR pour 6 h de ménage mois, payées par ma caisse de retraite la CNRACL .... je précise que je n'ai pas l'APA que j'ai été mise en retraite pour invalidité ....
Pour un renouvellement de droits, cette association me joins par courrier (libre de lecture pour qui le veut ?) une feuille libre a remplir moi même et qui se baladera dans tous les services administratifs, sans le couvert du secret médical et sur cette feuille se trouve des questions comme : élimination - assumer l'hygiène de l'élimination urinaire et fécale (ABC) non mais allo quoi ?
j'ai répondu que je n'avais pas a être humiliée de la sorte, que ces questions doivent être confidentielles... on m'a répondu que si je ne remplissais pas mon dossier correctement, je perdrais ainsi mes droits a l'aide a la personne ... ???
on ne me fait chez moi QUE du ménage, fait par une aide ménagère (pas d'auxiliaire de vie) alors ou sont mes droits ? que faut-il en déduire ?
quels sont les abus de ces associations qui franchement usent et abusent de tous les pouvoirs sur le marché vue que la demande est plus forte que l'offre ?
Je vous serais reconnaissante de m'informer de mes droits sur ce litige, car j'entends bien conserver mon intégrité personnelle, j'en ai marre de toutes ces humiliations.
Merci Monsieur.











Citation:
Posté par d_dupagne
La grille AGGIR, plus précisément AG-GIR, est un formulaire d'évaluation qui permet de caractériser puis de coter la perte d'autonomie d'un individu, notamment âgé.

Son fondement juridique repose sur un décret et des articles du code de l'action sociale et des familles (voir plus bas).

C'est une grille d'une complexité redoutable, archétype du délire technocratique. Elle a pourtant été inventée par des médecins.

Il est fréquent que le médecin traitant soit sollicité pour remplir cette grille d'évaluation dans différentes situations comme l'obtention d'une aide à l'autonomie (APA) ou l'entrée en EHPAD (maison de retraite) . Or, ce n'est pas son rôle.

Tout d'abord car les éléments légaux reproduits ci-dessous ne concernent pas le médecin traitant, mais les équipes médico-sociales du Conseil Général qui gère l'APA.

Ensuite car l'extrême complexité de cette grille nécessite pour la remplir correctement d'y être formé et confronté au quotidien, comme le sont les gériatres d'EHPAD par exemple. C'est un vrai métier, plus administratif que médical, qui nécessite du temps et une formation spécifique (formation non pas médicale, mais évaluative).

Le rôle du médecin traitant consiste à apporter dans un certificat sur papier libre les éléments médicaux qui concernent les handicaps de la personne âgées. C'est généralement facile et c'est justement ce qui est nécessaire à l'évaluation de ce handicap. Il n'est pas nécessaire de préciser toutes les fonctions qui ne posent pas de problème si le médecin précise en fin de certificat avoir réalisé une revue exhaustive des incapacités de la personne.

Par exemple, un certificat utile peut se rédiger ainsi
M. X, âgé de 86 ans, est parfaitement orienté dans le temps et l'espace et se débrouille pour l'essentiel des actes de la vie courante. Néanmoins
- Il ne peut sortir à l'extérieur dans l'aide d'un accompagnant du fait d'un équilibre précaire et de l'anxiété qui l'accompagne.
- Il ne parvient pas à réaliser sa toilette complète correctement
- Il ne peut faire ses courses lui même.
Il ne présente pas d'autre handicap.
Ou encore
Mme Z, âgée de 75 ans, est parfaitement valide. Malheureusement, elle est très désorientée dans le temps et l'espace ; sa mémoire récente est inexistante, bien qu'elle raisonne correctement. Elle est incapable de préparer ou prendre des médicaments sans erreur, d'assurer son hygiène, de gérer ses comptes, de préparer à manger, de sortir seule dans se perdre. Elle est actuellement sous tutelle et ne peut vivre sans la présence permanente et vigilante d'une tierce personne dans son appartement.
Ces deux certificats décrivent précisément l'aide qui est nécessaire pour ces deux personnes âgées. La grille peut-être complétée par du personnel administratif sous la supervision d'un médecin spécialisé.

C'est donc de façon abusive que les services sociaux ou les EHPAD remettent aux familles des formulaires contenant des grilles AGGIR à l'intention du médecin traitant.

Les autorités sanitaires et le conseil de l'Ordre des médecins l'ont rappelé récemment dans un document commun

Extrait :




Cette plaquette est particulièrement claire sur le fait que la grille AGGIR pour une demande d'APA n'a pas à être remplie par le médecin traitant.

J'espère que mes confrères résisteront comme moi à cette insupportable pression technocratique. Si ce message peut aider, il est fait pour cela.

lagrenouille is offline   Réponse avec citation
Vieux 21/02/2015, 18h50   #4
Oda
Membre
 
Avatar de Oda
 
Date d'inscription: août 2013
Messages: 766
Re : Grille AGGIR, qui doit la remplir ?


Pour une fois DDD, vous voilà plus royaliste que le roi ?

Et le pragmatisme dans tout cela ? De plus il est spécifié que le médecin traitant peut être "consulté" ou présent.

Naturellement vous pointer une carence, mais ce n'est pas une raison pour laisser les personnes sans prise en charge et/ou laisser traîner leurs dossiers jusqu'aux calendes grecques.

J'imagine le fidèle patient qui sera resté 30 ans chez son généraliste et que celui-ci enverra bouler au conseil général avec son dossier APA sous le bras ... le médecin traitant devrait au moins faire la démarche de la prise de rdv avec l'équipe APA qui viendra faire l'évaluation de la personne "dans les règles" administratives (du moins si la personne est isolée et n'a pas d'aidants naturels).
__________________
La lune est habitée. La preuve il y a de la lumière tous les soirs. (Coluche)

Oda is offline   Réponse avec citation
Vieux 21/02/2015, 23h03   #5
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 14 813
Re : Grille AGGIR, qui doit la remplir ?

Citation:
Posté par Oda

Pour une fois DDD, vous voilà plus royaliste que le roi ?

Et le pragmatisme dans tout cela ? De plus il est spécifié que le médecin traitant peut être "consulté" ou présent.

Naturellement vous pointer une carence, mais ce n'est pas une raison pour laisser les personnes sans prise en charge et/ou laisser traîner leurs dossiers jusqu'aux calendes grecques.

J'imagine le fidèle patient qui sera resté 30 ans chez son généraliste et que celui-ci enverra bouler au conseil général avec son dossier APA sous le bras ... le médecin traitant devrait au moins faire la démarche de la prise de rdv avec l'équipe APA qui viendra faire l'évaluation de la personne "dans les règles" administratives (du moins si la personne est isolée et n'a pas d'aidants naturels).

Bonjour

L'APA est une démarche administrative. La grille AGGIR n'est pas une grille médicale et peut être remplie par n'importe qui, à commencer par le personnel dédié du conseil régional. C'est le genre de document simple à remplir quand on fait ça toute la journée, et épouvantable quand on en fait un tous les trois mois. Nous, médecins traitants, en avons assez de cette paperasse à la con qui nous est demandée pour faciliter le travail de crétins dont c'est pourtant le boulot.
d_dupagne is offline   Réponse avec citation
Vieux 22/02/2015, 00h19   #6
Oda
Membre
 
Avatar de Oda
 
Date d'inscription: août 2013
Messages: 766
Re : Grille AGGIR, qui doit la remplir ?

Citation:
Posté par d_dupagne
Bonjour

L'APA est une démarche administrative. La grille AGGIR n'est pas une grille médicale et peut être remplie par n'importe qui, à commencer par le personnel dédié du conseil régional. C'est le genre de document simple à remplir quand on fait ça toute la journée, et épouvantable quand on en fait un tous les trois mois. Nous, médecins traitants, en avons assez de cette paperasse à la con qui nous est demandée pour faciliter le travail de crétins dont c'est pourtant le boulot.

Bonjour DDD,

amha, nous en avons tous ras la casquette des paperasses à la con ...

un médecin est supposé'pouvoir s'adapter'ponctuellement à une complexité administrative, toutes les professions y sont confrontées, il faudrait encore une exception pour la "vénérable" profession ?

Les médecins qui le font ne le font pour faciliter le travail de crétins dont c'est le boulot, mais pour accélérer et faciliter la prise en charge de leurs patients concernés amha.
__________________
La lune est habitée. La preuve il y a de la lumière tous les soirs. (Coluche)

Oda is offline   Réponse avec citation
Vieux 22/02/2015, 11h02   #7
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 14 813
Re : Grille AGGIR, qui doit la remplir ?

Citation:
Posté par Oda
Bonjour DDD,

amha, nous en avons tous ras la casquette des paperasses à la con ...

un médecin est supposé'pouvoir s'adapter'ponctuellement à une complexité administrative, toutes les professions y sont confrontées, il faudrait encore une exception pour la "vénérable" profession ?

L'exception, au sein de ceux chez qui la paperasse inutile détruit le sens de leur métier, c'est que nous sommes restés assez puissants pour dire merde quand ça va trop loin. Heureusement pour nos patients".

Citation:
Les médecins qui le font ne le font pour faciliter le travail de crétins dont c'est le boulot, mais pour accélérer et faciliter la prise en charge de leurs patients concernés amha.

Oui, certains confrères cèdent au chantage odieux "Si vous ne faites pas notre boulot à notre place, votre patient va en pâtir". Cette lâcheté peut parfois arranger les choses ponctuellement, mais elle les dégradent globalement, notamment en participant à rendre leur fonction de larbin repoussante pour les jeunes générations qui ne veulent plus s'installer.

Dans mon expérience, quand un patient est mis en difficulté par ce document, j'appelle le service concerné devant lui, et à sa grande surprise, le service concerné bafouille que "oui, en effet ... ce n'est pas à vous de le faire ... oui en effet, les textes prévoient que c'est à nous de le remplir ... désolé docteur, mais vos confrères le font souvent ... oui je sais que ce n'est pas un argument ... oui, pas de problème, nous allons nous déplacer rapidement pour finaliser le dossier".

Du coup, j'ai du temps pour m'occuper du patient et régler les autres problèmes, mes patients me respectent et mes enfants ont choisi de faire le même métier que moi.
d_dupagne is offline   Réponse avec citation
Vieux 22/02/2015, 12h55   #8
doc94
Orchidoclaste
 
Avatar de doc94
 
Date d'inscription: novembre 2014
Localisation: 94
Messages: 1 020
Re : Grille AGGIR, qui doit la remplir ?

Citation:
Posté par d_dupagne
L'exception, au sein de ceux chez qui la paperasse inutile détruit le sens de leur métier, c'est que nous sommes restés assez puissants pour dire merde quand ça va trop loin. Heureusement pour nos patients".



Oui, certains confrères cèdent au chantage odieux "Si vous ne faites pas notre boulot à notre place, votre patient va en pâtir". Cette lâcheté peut parfois arranger les choses ponctuellement, mais elle les dégradent globalement, notamment en participant à rendre leur fonction de larbin repoussante pour les jeunes générations qui ne veulent plus s'installer.

Dans mon expérience, quand un patient est mis en difficulté par ce document, j'appelle le service concerné devant lui, et à sa grande surprise, le service concerné bafouille que "oui, en effet ... ce n'est pas à vous de le faire ... oui en effet, les textes prévoient que c'est à nous de le remplir ... désolé docteur, mais vos confrères le font souvent ... oui je sais que ce n'est pas un argument ... oui, pas de problème, nous allons nous déplacer rapidement pour finaliser le dossier".

Du coup, j'ai du temps pour m'occuper du patient et régler les autres problèmes, mes patients me respectent et mes enfants ont choisi de faire le même métier que moi.

Hé bien moi, sans esprit guerrier ni provocateur, je lui remplis sa grille, sans états d'âme
Notre rôle n'est il pas ?entre autres,d'aider notre client ( patient ) jusqu'au bout ?
doc94 is offline   Réponse avec citation
Vieux 25/06/2015, 23h02   #9
claritta
Membre
 
Date d'inscription: janvier 2010
Messages: 269
Re : Grille AGGIR, qui doit la remplir ?

Citation:
Posté par doc94
Hé bien moi, sans esprit guerrier ni provocateur, je lui remplis sa grille, sans états d'âme
Notre rôle n'est il pas ?entre autres,d'aider notre client ( patient ) jusqu'au bout ?


Merci, Doc94!

Merci de remplir ces paperasses pour vos patients et aussi ......pour vos confrères, comme moi, qui croulons sous les milliers de demandes d'AAH, de cartes (stationnement, invalidité, priorité) et autres.

Je suis médecin dans une MDPH depuis 2 ans.

40 000 demandes par an pour moins de deux médecins par jour... Je ne peux recevoir des patients qu'une demie-journée par semaine...
Alors quand nos confrères nous donnent les bonnes infos, succintes, mais précises, nous pouvons aisément évaluer et....accorder à ceux qui doivent recevoir et...refuser à ceux qui n'entrent même pas dans le champ du handicap parfois!

Donc, quand vous acceptez de remplir ces foutus certificats médicaux de la MDPH avec les données médicales que vous certifiez conformes...vous aidez vos patients à percevoir ce à quoi ils ont droit et à éviter que l'Etat paie des droits à des gens qui peuvent très bien aller travailler et n'ont pas plus de handicap que vous et moi...

Je sais combien ces papiers sont pénibles à remplir surtout quand on ne sait pas ce que le patient va demander avec ( vous seriez étonnés..) .
J'ai été libérale avant et je vois mon mari chaque we en remplir à côté de moi.....
Je comprends donc le ras-le-bol que peut ressentir DDD...mais sachez que des médecins vous lisent ensuite et apprécient beaucoup vos efforts !!!

Bonne soirée à tous...
claritta is offline   Réponse avec citation
Vieux 01/07/2015, 17h24   #10
Sybille
Sybille
 
Date d'inscription: janvier 2007
Messages: 2 078
Re : Grille AGGIR, qui doit la remplir ?

Citation:
Posté par claritta
Merci, Doc94!

Merci de remplir ces paperasses pour vos patients et aussi ......pour vos confrères, comme moi, qui croulons sous les milliers de demandes d'AAH, de cartes (stationnement, invalidité, priorité) et autres.

Je suis médecin dans une MDPH depuis 2 ans.

40 000 demandes par an pour moins de deux médecins par jour... Je ne peux recevoir des patients qu'une demie-journée par semaine...
Alors quand nos confrères nous donnent les bonnes infos, succintes, mais précises, nous pouvons aisément évaluer et....accorder à ceux qui doivent recevoir et...refuser à ceux qui n'entrent même pas dans le champ du handicap parfois!

Donc, quand vous acceptez de remplir ces foutus certificats médicaux de la MDPH avec les données médicales que vous certifiez conformes...vous aidez vos patients à percevoir ce à quoi ils ont droit et à éviter que l'Etat paie des droits à des gens qui peuvent très bien aller travailler et n'ont pas plus de handicap que vous et moi...

Je sais combien ces papiers sont pénibles à remplir surtout quand on ne sait pas ce que le patient va demander avec ( vous seriez étonnés..) .
J'ai été libérale avant et je vois mon mari chaque we en remplir à côté de moi.....
Je comprends donc le ras-le-bol que peut ressentir DDD...mais sachez que des médecins vous lisent ensuite et apprécient beaucoup vos efforts !!!

Bonne soirée à tous...

Bonjour, j’interviens un peu tard –trop de boulot... Je tiens en effet à vous rappeler que le statut d’handicapé MDPH (à 90% pour ma part) & les cartes de priorité afférentes n’impliquent pas une cessation d’activité professionnelle. Tout l’intérêt de la loi Chirac était justement de distinguer (enfin) cas médical et cas social. Il est clair, qu’à travers en particulier l’AAH, qui ne devrait pas relever d’une décision MDPH de mon point de vue, la confusion perdure et qu’elle est aussi bien entretenue dans la société, que ce soit du côté des patients, persuadés qu’il n’existe aucune solution de rechange , que du côté des employeurs, tout prêts à se débarrasser des boulets, que des assistants sociaux, plus simple de coller en invalidité que d’exiger des aménagements de poste.

Quant au dossier médical, je le remplis moi-même depuis longtemps, on le relit avec le généraliste et basta ; j’ai rencontré 3 médecins experts MDPH en 7 ans, ils ont toujours proposé plus que ce que je demandais.
C’est bien de ne plus être « libérale » et de ne plus encombrer les couloirs de gens qui n’ont rien à y faire ; ce serait super si tous vos confrères s’y attelaient car j’ai la sombre impression que l’ensemble de ce système est déjà gangrené par le « syndrome Sécu », soit une inflation de pseudo invalides complaisamment répertoriés par des médecins indifférents. Des abus, il y en a toujours eu & de tous temps, etc. mais cette loi (et son application) est vitale pour les handicapés qui tentent de continuer à vivre dans la dignité, en travaillant, en préservant un chez eux, une famille, un mode de vie...
Sybille is offline   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Navigation rapide





Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 06h03.


Le forum Atoute utilise le script de forums VBulletin
Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.