Forum médical Atoute.org

Recherche :

Précédent   Forum > Conférence Principale > La médecine, les soignants et les soignés
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

La médecine, les soignants et les soignés Ethique médicale, bonnes ou mauvaises relations entre patients et médecins, coups de coeur ou coups de gueule médicaux, exercice professionnel : c'est ici.

Réponse
 
Outils de la discussion Rechercher uniquement dans cette discussion Modes d'affichage
Vieux 05/11/2011, 10h37   #1
castor
 
Messages: n/a
Les psychanalystes à l'épreuve de l'autisme

http://www.autistessansfrontieres.co...e-officiel.php




Cela mérite d'être vu.
  Réponse avec citation
Vieux 05/11/2011, 13h14   #2
Canonichou
109
 
Avatar de Canonichou
 
Date d'inscription: octobre 2011
Localisation: Groland
Messages: 116
Re : La psychanalyse à l'épreuve de l'autisme

« […], si je somnole à coté de lui, ça m'est égal. Je suis habitué à ça dans mon travail de psychanalyste. »
(3ème partie, 4m54s)
__________________
« Les parents en ont trop peur, les enfants pas assez. » Dr J. Barsony.
Canonichou is offline   Réponse avec citation
Vieux 05/11/2011, 13h42   #3
François
Mécréant
 
Avatar de François
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Rhodes Island
Messages: 1 098
Re : La psychanalyse à l'épreuve de l'autisme

Autisme : « Le Mur », docu qui dérange des psys français : http://goo.gl/7hgiU
François is offline   Réponse avec citation
Vieux 05/11/2011, 17h09   #4
castor
 
Messages: n/a
Re : La psychanalyse à l'épreuve de l'autisme

Citation:
Posté par François
Autisme : « Le Mur », docu qui dérange des psys français : http://goo.gl/7hgiU

Les associations de parents d'autistes se battent en France pour refuser le packing, traitement défendu par les psychanalystes.

http://www.agoravox.fr/actualites/so...packing-102956


Il faudra sans doute attendre que des autistes puissent se faire entendre pour que les choses bougent. A ce sujet, voir ce témoignage fantastique, d'une jeune fille, autiste d'Asperger qui ne parlait pas dans son enfance.





L'adresse de son site :

http://www.meettaylormorris.com/
  Réponse avec citation
Vieux 05/11/2011, 17h44   #5
Rapsody
 
Messages: n/a
Re : La psychanalyse à l'épreuve de l'autisme

Citation:
Posté par Canonichou
« […], si je somnole à coté de lui, ça m'est égal. Je suis habitué à ça dans mon travail de psychanalyste. »
(3ème partie, 4m54s)

il fait peur hein celui là beurk.
  Réponse avec citation
Vieux 05/11/2011, 21h42   #6
gourbet
 
Messages: n/a
Re : La psychanalyse à l'épreuve de l'autisme

Citation:
Posté par Canonichou
« […], si je somnole à coté de lui, ça m'est égal. Je suis habitué à ça dans mon travail de psychanalyste. »
(3ème partie, 4m54s)

Il faut louer sa sincérité !
  Réponse avec citation
Vieux 05/11/2011, 21h50   #7
gourbet
 
Messages: n/a
Re : La psychanalyse à l'épreuve de l'autisme

Citation:
Posté par castor
Les associations de parents d'autistes se battent en France pour refuser le packing, traitement défendu par les psychanalystes.

Il faudra sans doute attendre que des autistes puissent se faire entendre pour que les choses bougent. A ce sujet, voir ce témoignage fantastique, d'une jeune fille, autiste d'Asperger qui ne parlait pas dans son enfance.


Je lis le livre de Temple Grandin (qui est autiste) : "interprète des animaux".
Le packing ressemble un peu à sa machine à serrer qu'elle avait inventé pour elle même.
http://www.autisme.ch/portail/index....&Itemid=100027

Mais pas de drap de lit humide.
  Réponse avec citation
Vieux 05/11/2011, 22h04   #8
Odalisque
 
Messages: n/a
Re : La psychanalyse à l'épreuve de l'autisme

Le packing n'a-t-il pas causé des accidents ?

faites-donc une recherche puisque ce sujet vous inspire ...
  Réponse avec citation
Vieux 05/11/2011, 22h13   #9
Odalisque
 
Messages: n/a
Re : La psychanalyse à l'épreuve de l'autisme

Citation:
Posté par Canonichou
« […], si je somnole à coté de lui, ça m'est égal. Je suis habitué à ça dans mon travail de psychanalyste. »
(3ème partie, 4m54s)


ah, ainsi vous préconisez le cannabis comme sur le forum santé-psy ?

je me disais aussi que vous étiez prêt à tenter l'expérience même sur des enfants ... il y a vraiment de quoi s'inquiéter
  Réponse avec citation
Vieux 05/11/2011, 22h14   #10
Odalisque
 
Messages: n/a
Re : La psychanalyse à l'épreuve de l'autisme

Citation:
Posté par gourbet
Il faut louer sa sincérité !

Louer la sincérité d'un mytho ???

Gourbet là je n'arrive plus à vous suivre ...
  Réponse avec citation
Vieux 05/11/2011, 22h21   #11
Odalisque
 
Messages: n/a
Re : La psychanalyse à l'épreuve de l'autisme

Citation:
Posté par castor

La vigilance s'impose concernant les traitements non validés par la médecine ... certains traitements sont validés seulement dans certains pays ...

Vraiment, et bientôt vous allez nous proposez quoi ?

Un vaccin contre la c*nnerie ?

Ben on l'attend toujours ...
  Réponse avec citation
Vieux 05/11/2011, 23h33   #12
castor
 
Messages: n/a
Re : La psychanalyse à l'épreuve de l'autisme

Citation:
Posté par gourbet
Je lis le livre de Temple Grandin (qui est autiste) : "interprète des animaux".
Le packing ressemble un peu à sa machine à serrer qu'elle avait inventé pour elle même.
http://www.autisme.ch/portail/index....&Itemid=100027

Mais pas de drap de lit humide.

Ce n'est pas la même chose, elle maîtrise. C'est elle qui décide de se serrer ou se desserrer. L'enfant n'a pas le choix.
  Réponse avec citation
Vieux 05/11/2011, 23h38   #13
castor
 
Messages: n/a
Re : La psychanalyse à l'épreuve de l'autisme

Citation:
Posté par Odalisque
Le packing n'a-t-il pas causé des accidents ?

faites-donc une recherche puisque ce sujet vous inspire ...

Risques au point de vue somatique inexistants.

Possibles risques psychologiques. Méthode n'ayant jamais été évaluée.

http://autismecontro.hypotheses.org/...pr20100202.pdf
  Réponse avec citation
Vieux 06/11/2011, 01h04   #14
castor
 
Messages: n/a
Re : La psychanalyse à l'épreuve de l'autisme


Francis Perrin envoyé spécial 23-10 par
  Réponse avec citation
Vieux 06/11/2011, 08h08   #15
Canonichou
109
 
Avatar de Canonichou
 
Date d'inscription: octobre 2011
Localisation: Groland
Messages: 116
Re : La psychanalyse à l'épreuve de l'autisme

Citation:
Posté par Odalisque
ah, ainsi vous préconisez le cannabis comme sur le forum santé-psy ?

je me disais aussi que vous étiez prêt à tenter l'expérience même sur des enfants ... il y a vraiment de quoi s'inquiéter
Vous me provoquez ?

Je n'ai rien fait de plus que de relever une phrase d'un psychanalyste que vous avez vous-même traité de « mytho »… Je n'ai rien préconisé.

Maintenant essayez de vous mettre à la place des parents d'un enfant dont l'agitation laisse sur le carreau tout ceux qui s'en occupent. Est-ce une raison suffisante pour donner à cet enfant du Risperdal ? Ne vous trompez pas de cible…
__________________
« Les parents en ont trop peur, les enfants pas assez. » Dr J. Barsony.

Dernière modification par Canonichou 06/11/2011 à 08h19.
Canonichou is offline   Réponse avec citation
Vieux 06/11/2011, 08h55   #16
gourbet
 
Messages: n/a
Re : La psychanalyse à l'épreuve de l'autisme

Citation:
Posté par Odalisque
Louer la sincérité d'un mytho ???

Gourbet là je n'arrive plus à vous suivre ...

Ma remarque était ironique.
  Réponse avec citation
Vieux 06/11/2011, 08h58   #17
gourbet
 
Messages: n/a
Re : La psychanalyse à l'épreuve de l'autisme

Citation:
Posté par castor
Ce n'est pas la même chose, elle maîtrise. C'est elle qui décide de se serrer ou se desserrer. L'enfant n'a pas le choix.

C'est vrai.
Il n'y a que la pression sur le corps qui est commune entre la méthode de Temple G et le packing.
  Réponse avec citation
Vieux 06/11/2011, 11h27   #18
François
Mécréant
 
Avatar de François
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Rhodes Island
Messages: 1 098
Re : La psychanalyse à l'épreuve de l'autisme

Les psychanalystes impliqués dans le reportage voudraient évidemment le faire interdire de diffusion : http://goo.gl/FoqlA
François is offline   Réponse avec citation
Vieux 06/11/2011, 11h32   #19
orion
Dyslexique
 
Avatar de orion
 
Date d'inscription: décembre 2005
Localisation: lyon
Messages: 10 658
Re : La psychanalyse à l'épreuve de l'autisme

Citation:
Posté par castor
Risques au point de vue somatique inexistants.

Possibles risques psychologiques. Méthode n'ayant jamais été évaluée.

http://autismecontro.hypotheses.org/...pr20100202.pdf

pour des raisons clinique avant tous
certain autiste ne supportant pas qu'on les touches pourrais tres mal vivre se genre de traitement


et histoire de d’arêté le sophisme sans fin "qui consiste a hurler sur la psychanalyse ' Tous les psychanalystes ne sont pas pour se genre de technique et généralement se son des psychiatres aux prise avec le trouble sous ses formes les plus urgente et les plus difficiles a gérer qui dise que cela peux être utile

bref trop simpliste de mettre la psychanalyse a l'epreuve de l'autisme
c'est la psychiatrie dans son ensemble qui ne sais sur qu'elle pied dance face a l'autisme
__________________
attention chercheur tatillons !
orion is offline   Réponse avec citation
Vieux 06/11/2011, 11h39   #20
Valérianne
 
Messages: n/a
Re : La psychanalyse à l'épreuve de l'autisme

Citation:
Posté par François
Les psychanalystes impliqués dans le reportage voudraient évidemment le faire interdire de diffusion : http://goo.gl/FoqlA

Oui, j'ai suivi ça.

Rue89 en parle aussi : http://www.rue89.com/2011/11/04/auti...rancais-226195
  Réponse avec citation
Vieux 06/11/2011, 11h56   #21
orion
Dyslexique
 
Avatar de orion
 
Date d'inscription: décembre 2005
Localisation: lyon
Messages: 10 658
Re : La psychanalyse à l'épreuve de l'autisme

Citation:
Posté par jeanne49
Bonjour,

La psychanalyse dans l'autisme ... grandiose !

Pour Francis Perrin, beaucoup de parents sont extatiques quant à la méthode ABA, (grosso modo, de l'élevage en appliquant la méthode récompense, contrairement à Pavlov ou la méthode est la punition, le principe le même !), on y revient ... les autistes (haut niveau, asperger) la décrient fortement ! Et pour cause ! (forcer un enfant à abandonner ses comportements dits "bizarres", pour rentrer dans le moule, alors que ces comportements sont une réaction normale -pour un autiste- et essentielle !! ça fait un peu mal au derrière à beaucoup de gens concernés !)


Les parents sont ravis car l'enfant ressemble à un enfant normal, mais l'autisme n'est pas un résidu de surface dont les comportements associés peuvent être effacés par de l'élevage intensif (ABA !! le vrai !), l'autisme n'est pas une "maladie", l'autisme est un fonctionnement de pensée différent ...

Alors la psychanalyse dans l'autisme ... pardon mais AU SECOURS !!! FUYEZ !!!


les reflexe de pavlov se base autant sur la punition que sur la récompense
Mais en revanche vous avez raison le role du desir des parents d'avoir un enfant normaliser est l'un des premiers obstacle a depasser si on veux comprendre et aidez aux mieux a comprendre l'autisme
__________________
attention chercheur tatillons !
orion is offline   Réponse avec citation
Vieux 06/11/2011, 14h01   #22
Canonichou
109
 
Avatar de Canonichou
 
Date d'inscription: octobre 2011
Localisation: Groland
Messages: 116
Re : La psychanalyse à l'épreuve de l'autisme

Citation:
Posté par orion
et histoire de d’arêté le sophisme sans fin "qui consiste a hurler sur la psychanalyse ' Tous les psychanalystes ne sont pas pour se genre de technique et généralement se son des psychiatres aux prise avec le trouble sous ses formes les plus urgente et les plus difficiles a gérer qui dise que cela peux être utile

bref trop simpliste de mettre la psychanalyse a l'epreuve de l'autisme
c'est la psychiatrie dans son ensemble qui ne sais sur qu'elle pied dance face a l'autisme
La psychiatrie française est sous la coupe de la psychanalyse.
__________________
« Les parents en ont trop peur, les enfants pas assez. » Dr J. Barsony.
Canonichou is offline   Réponse avec citation
Vieux 06/11/2011, 14h07   #23
castor
 
Messages: n/a
Re : La psychanalyse à l'épreuve de l'autisme

La méthode ABA est décriée par certains et comparée à un dressage. Et c'est vrai que lorsque l'on regarde le film avec le fils de Francis Perrin, c'est bien à cela que cela fait penser. Pourquoi en effet ne pas admettre les bizarreries de comportement de l'enfant autiste, pourquoi vouloir le faire entrer dans le moule ?

Cette question se pose avec n'importe quel enfant. Pourquoi ne pas admettre qu'un enfant mange à table avec les mains, s'empiffre et jette la nourriture par terre ? Par exemple. L'éducation, c'est aussi l'apprentissage de la vie en société. C'est aussi une forme de dressage. Plus subtile qu'avec un enfant autiste, parce que l'apprentissage est beaucoup plus rapide. La punition pour une enfant se comportant mal à table se limitera à un regard sévère des parents. Et la récompense par un sourire, ou des félicitations.

Notez cependant que cette méthode a permis au fils de Francis Perrin d'intégrer une école normale et d'y suivre une scolarité normale. S'il avait gardé ses bizarreries de comportement, il aurait été la risée des enfants et son intégration aurait été très sérieusement compromise.


ABA n'est pas la seule méthode issue des TCC utilisée pour les autistes. L'ABA est moins adapté aux enfants touchés par le syndrome d'Asperger chez qui il y a moins de bizarreries de comportement. Cependant, les Aspies, comme ils se nomment eux-mêmes, apprennent à "lisser" leur comportement pour vivre en société. C'est ce qu'explique Taylor Morris, la jeune fille dans la vidéo que j'ai mise. Elle a remplacé les gestes répétitifs bizarres par de la marche. Voir aussi les conseils que se donnent les Aspies pour pouvoir vivre avec les neurotypiques (c'est-à-dire nous).

http://www.aspiequebec.org/?cat=29

Le regard qu'ils ont sur nous, est d'ailleurs véritablement décapant ! Cela me fait penser à Lettres persanes.
  Réponse avec citation
Vieux 06/11/2011, 14h12   #24
Canonichou
109
 
Avatar de Canonichou
 
Date d'inscription: octobre 2011
Localisation: Groland
Messages: 116
Re : La psychanalyse à l'épreuve de l'autisme


itw de Sophie Robert par autisme.info31 par autisme_info31

Une interview de la réalisatrice pour mieux comprendre le pourquoi de la situation.
__________________
« Les parents en ont trop peur, les enfants pas assez. » Dr J. Barsony.
Canonichou is offline   Réponse avec citation
Vieux 06/11/2011, 14h20   #25
orion
Dyslexique
 
Avatar de orion
 
Date d'inscription: décembre 2005
Localisation: lyon
Messages: 10 658
Re : La psychanalyse à l'épreuve de l'autisme

Citation:
Posté par castor
La méthode ABA est décriée par certains et comparée à un dressage. Et c'est vrai que lorsque l'on regarde le film avec le fils de Francis Perrin, c'est bien à cela que cela fait penser. Pourquoi en effet ne pas admettre les bizarreries de comportement de l'enfant autiste, pourquoi vouloir le faire entrer dans le moule ?

Cette question se pose avec n'importe quel enfant. Pourquoi ne pas admettre qu'un enfant mange à table avec les mains, s'empiffre et jette la nourriture par terre ? Par exemple. L'éducation, c'est aussi l'apprentissage de la vie en société. C'est aussi une forme de dressage. Plus subtile qu'avec un enfant autiste, parce que l'apprentissage est beaucoup plus rapide. La punition pour une enfant se comportant mal à table se limitera à un regard sévère des parents. Et la récompense par un sourire, ou des félicitations.

Notez cependant que cette méthode a permis au fils de Francis Perrin d'intégrer une école normale et d'y suivre une scolarité normale. S'il avait gardé ses bizarreries de comportement, il aurait été la risée des enfants et son intégration aurait été très sérieusement compromise.


ABA n'est pas la seule méthode issue des TCC utilisée pour les autistes. L'ABA est moins adapté aux enfants touchés par le syndrome d'Asperger chez qui il y a moins de bizarreries de comportement. Cependant, les Aspies, comme ils se nomment eux-mêmes, apprennent à "lisser" leur comportement pour vivre en société. C'est ce qu'explique Taylor Morris, la jeune fille dans la vidéo que j'ai mise. Elle a remplacé les gestes répétitifs bizarres par de la marche. Voir aussi les conseils que se donnent les Aspies pour pouvoir vivre avec les neurotypiques (c'est-à-dire nous).

http://www.aspiequebec.org/?cat=29

Le regard qu'ils ont sur nous, est d'ailleurs véritablement décapant ! Cela me fait penser à Lettres persanes.


Bah le fils de perrin c'est le fils de perrin et de toute manière il y a autant de manifestation de l'autisme qu'il n'y a d'autiste donc c'est un peux illusoire de s'imaginer qu'une réponse thérapeutique

on constateras aussi que l’idée d'une norme social ne tiens qu'a la volonté du commun et que donc le besoin de l'utilisation des tcc est proportionnel a la pression social qu'on fait peser sur ces môme dont la nature profonde et parfois si juste qu'elle mets a mal bien des hypocrisies

Apres tous combien d'entre nous récompense par un sourire la douce soumission d’autrui a nos propres principes ?
__________________
attention chercheur tatillons !
orion is offline   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion Rechercher uniquement dans cette discussion
Rechercher uniquement dans cette discussion:

Recherche avancée
Modes d'affichage

Navigation rapide



Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.