Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant) - Forum
Forum médical Atoute.org

Recherche :

Précédent   Forum > Conférence Principale > Maladies, traitements, médicaments
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Maladies, traitements, médicaments Sur ce forum, vous pouvez parler des maladies et de leurs traitements. Ne venez jamais chercher un diagnostic ou une réponse personnalisée en exposant vos symptômes, ce forum ne remplace pas une consultation médicale et votre message serait effacé.

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 17/04/2012, 12h10   #1
rachel43
Membre
 
Avatar de rachel43
 
Date d'inscription: avril 2012
Localisation: BEAUZAC
Messages: 31
Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

Bonjour à tous,

Nouvelle sur ce forum, je me joins a vous car j'ai beaucoup retourné internet ces derniers temps, et les réponses les plus satisfaisantes se trouvaient ici.....

Je voudrais vous raconter mon histoire qui, pardonnez moi, va être un peu longue, mais c'est promis, je vais abréger.

Je m'appelle Rachel, maman de deux enfants, mon dernier étant né le 30/11/11.

J'ai du passer les 2 derniers mois de ma grossesse alitée car mon col se rétrécissait dès la 30ème semaine.

J'ai finalement accouché a 38 semaines, quelle belle victoire!

Mais une semaine après mon accouchement, des maux de têtes que je n'arrivais pas à soulager avec des médicaments me poussent à consulter, mon médecin me trouve ce jour là 16/9 de tension. Bref, il n'est pas plus choqué que ça et me prescrit du BI PROFENID pour me soulager. Il me dit juste de faire surveiller cette tension, ou de me procurer un tensiomètre de poignet.

Je me procure donc et objet et ma tension est haute, tout le temps. Un week end, elle monte jusqu'à 18, je panique car j'ai des maux de tête et mes présente aux urgences. 18/11 à l'arrivée, elle ne descends pas dans les heures qui suivent, ils me gardent donc pour la nuit.

Le verdict, tension élevée a la première prise, qui redescend à la seconde dans les normes ou à la limite, je sors donc le lendemain avec un rendez vous chez le cardiologue et un holter à effectué.

Le holter révelera une tension "limite de la norme" avec une moyenne de 13/8 et des pointes jusqu'à 16, même la nuit, cependant, je leur ai précisé que les pics correspondaient à des moments d'éveil de mon bébé qui prenait son biberon la nuit. La visite chez le cardiologue ne révèle rien, celui ci me prescrit un scan des surrénales et de l'aorte rénale, qui ne révelera rien non plus, heureusement.

Bref, mon généraliste me revoit, tension toujours élevée, mise sous bisoprolol 10mg une fois par jour.

Deux jours plus tard, vertiges, fatigue très importante. S'en sont suivis les douleurs musculaires, engourdissement (principalement côté droit), des acouphènes permanents, troubles visuels (vision qui saute, tremble, gêne a la lumière....)

Je reconsulte mon généraliste pour lui parler de ces manifestations qui correspondent à la mise en route du traitement et celui ci me dit que c'est impossible étant donné la posologie. Il me prescrit donc de l'EFFEXOR en me disant que rien ne rentrera dans l'ordre tant que je n'aurais pas pris ce traitement. Je lui demande une prise de sang car ces vertiges et troubles visuels m'inquiètent et m'handicapent vraiment beaucoup, il refuse en me redisant que c'est inutile, de prendre les anti dépresseurs et c'est tout.

Bref, un matin, ma vision tremble tellement que je pars, encore une fois aux urgences, verdict, effets secondaire du traitement
On me dit de stopper bisoprolol et me met sous Zanidip.

Ok, j'attends que tout rentre dans l'ordre, mais encore une fois, un matin au lever, spasmes musculaires violents dans la nuque et le bras droit essentiellement, en plus des autres troubles qui sont toujours présents.....

J'appelle le 18, je suis apeurée, j'ai l'impression de vivre un cauchemar, de ne plus contrôler mon corps, de la tête aux pieds.
J'explique l'histoire au médecin conseil qui refuse de m'envoyer quelqu'un puisque les symptômes durent depuis plus d'un mois, pour lui, ce n'est pas une urgence. Je téléphone à ma voisine pour lui demander de prendre mes enfants le temps de trouver une solution, lorsqu'elle me voit, elle appelle mon généraliste pour lui expliquer, il décide de venir en urgence.....
Il décide de me faire hospitalisée en urgence pour me faire passer un scan du crâne pour écarter quelque chose de grave.

Arrivée aux urgences, les médecins m’interrogent, je leur explique les tressautements musculaires, troubles visuels et autres, résultats, ils se moquent de moi "ils sont bizarres vos symptômes madame!!!!
Super, moi qui vis un véritable cauchemar depuis la naissance de mon fils, je suis ravie de la réponse. Tout mon côté droit était affaibli et engourdi, j'étais paniquée par ces tremblements incontrôlables, de plus, lors de leurs test d'équilibre, je ne tiens pas debout, et le test qui consiste a stimuler le dessous du pied ne déclenche aucun réflexe.

Je passe donc le scan qui suspecte un anévrisme, mais entre temps, l'hopital a demander conseil au service neuro vasculaire d'un autre établissement qui demande mon transfert tout de suite.

Me voilà en soins intensifs 48H, branchée de partout dans une chambre filmée, on suspecte un AVC. Après ces deux jours et de nombreux tests neuros effectués, on me change de chambre, mais je dois rester hospitalisée pour passer toute une batterie de tests:

-Prise de sang
-analyse d'urine
-Fond d'oeil
-IRM cérébral
-IRM médullaire car légère hypotension intra cranienne
-ORL
-Doppler du cou et des tempes
-Test équilibre
-Test auditifs (les acouphènes sont puissants)

Tout est bon, la suspection d'anévrisme n'est qu'une boucle formée par une veine. Il modifie mon traitement zanidip pour Atacand, soit disant que les deux précédents étaient souvent plus problématiques niveau tolérance.

Bref, a ma sortie, on me parle de céphalée de tension et de spasmophilie, pour eux, le bêta bloquant n'est pas la cause, et pourtant je reste convaincue du contraire. Je suis restée dans ce service 8 jours en tout.

Bref, je change de généraliste dans la foulée, j'ai très mal vécu cette hospitalisation avec la séparation de ma fille de 4 ans et de mon bébé d'à peine 2 mois, et j'avais demandé de l'aide à mon généraliste avant tout ça

Mon traitement sous bêta bloquant aura duré un mois, du 22 décembre 2011 au 22 janvier 2012. l'hospitalisation en neuro a eu lieu le 1er février.

Mon nouveau généraliste, que je consulte le 30 mars, car mes symptômes, même s'ils se sont atténués, sont toujours présents, me rassure en me disant que ce qui m'arrive est très handicapant, mais pas dangereux.
Ils pense à une petite forme de fibromyalgie" et à de la spasmophilie mise en évidence par le signe de Chovstek.

Pour les troubles visuels, il me dit d'être patiente, que cela va rentrer dans l'ordre avec le reste. De ne pas m'inquiéter. Je lui fais part aussi de mon initiative de stopper Atacand, car ma tension dépassait rarement 10 et dégringolait a 8 le soir, il m'a félicitée!
A la prise de tension, j'avais un joli 12/7 qui m'a fait un bien fou, plus besoin de traitement.
Son avis à lui: 3 traitements pour la tension en seulement 3 mois, c'est trop, cette tension n'aurait pas dû être traitée si vite.

Ma conclusion à moi, les bêta bloquants m'ont ravagé le corps, de la tête au pieds, je tiens a préciser qu'à l'hopital, je me déplaçais en fauteuil roulant et ne pouvais tenir debout le temps d'une douche. Période de ma vie cauchemardesque, je n'ai que 28 ans.....

Pour finir, j'en veux énormément à mon premier généraliste qui ne m'a pas écoutée car je ne correspondait pas "aux étiquettes des notices" pour les effets secondaires.

Bref, merci à tous de m'avoir lue, au moins je soulage ma rancœur, même si, malgré tout, le doute plane encore sur cette histoire, que s'est il réellement passé? Je ne le saurais certainement jamais.

Mais au moins sur ce forum, je me sens prise au sérieux

Encore merci a vous pour votre attention, et si vous avez des réactions, elles sont les bienvenues.

Aujourd'hui, il me reste les troubles visuels, mais beaucoup moins forts, je peux de nouveau sortir dans les magasins, (mais pas encore seule, j'angoisse,) des tressautements musculaires, une fatigue et faiblesse musculaires, des points douloureux aux articulations et des maux de tête ainsi qu'une fatigue persistente, et les acouphènes qui sont toujours là.
rachel43 is offline   Réponse avec citation
Vieux 17/04/2012, 14h14   #2
rachel43
Membre
 
Avatar de rachel43
 
Date d'inscription: avril 2012
Localisation: BEAUZAC
Messages: 31
Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

En tout cas, comme je suis du genre à me remettre pas mal en question, est ce que tout ceci pourrait être simplement une dépression comme le pensait mon premier généraliste?

Est ce que tous ses symptômes aussi handicapants soient ils, pourraient être seulement psychosomatiques?

Une telle réaction s'est elle déja remarquée après une prise de Bêta bloquants?

J ai peut être l'air un peu bornée mais je me sens tellement délaissée dans cette histoire, de plus, à l'arrêt des BB, mon système nerveux s'est emballé, tressautement musculaires importants.

Je crois savoir que les BB ont un impact sur le système nerveux, il calme ce dernier, donc est il possible qu'à l'arrêt, celui ci se remette en marche de façon "brutal" et donc induise la spasmophilie?

Il est tout de même connu que les BB sont une cause iatrogène de fibromyalgie.....
rachel43 is offline   Réponse avec citation
Vieux 17/04/2012, 17h20   #3
rachel43
Membre
 
Avatar de rachel43
 
Date d'inscription: avril 2012
Localisation: BEAUZAC
Messages: 31
Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

Personne pour en discuter??
rachel43 is offline   Réponse avec citation
Vieux 11/05/2012, 23h18   #4
bres
Membre
 
Date d'inscription: mai 2012
Messages: 1
Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

Bonjour,

Je cherche aussi des renseignements sur les bêtas bloquants, il faut avouer que ces derniers sont rares.
Au sujet du BISOPROLOL que je prends actuellement, les effets que vous indiqués, je ne les ai pas subit du moins pour l’instant.
J’ai une tension qui varie entre 13 /8 et 16/9 sans traitement, ce qui inclus des maux de tête et une vision parfois vacillante (comme un appareil photo donc l’auto- focus a du mal à faire la mise au point). Aussi des mouvements incontrôlés en position allongée (impatience)

Après plusieurs sorte de médicament : ZESTRIL : ok pendant 1mois puis nausée et maux de tête et tension qui remonte (éffet yo yo) donc supprimé.

Autre famille : LERCAN : avec ou sans, tension identique, maux de tête moindre.
Bêta bloquant : BISOPROLOL ; tension : systole 12 à13
: Diastole 7 à 8.
Maux de tête : RAS
Impatiences : diminué à 90 pour cent.
En ce qui me concerne ce bêta bloquant, il me stabilise nettement mieux, la tension est stable pratiquement tout le temps.
C’est vrai qu’au début, ce n’était pas rassurant, étant donné qu’il ralenti le rythme cardiaque.
C’est vrai aussi que l’on ressent un peu de fatigue, mais bon, de 16 /9 passer à 12/7 il faut avouer que cela fait une différence et qu’il faut aussi s’adapter.

Maintenant, sur du long terme je ne sais pas si l’efficacité sera toujours au rendez-vous ou bien si les effets indésirables seront à constater.Cela fait parti des gros points d’interrogations.

Voilà une petite participation à ce médicament.et à ces effet sur ma propre personne.
Je vous souhaite sincèrement un bon rétablissement
bres is offline   Réponse avec citation
Vieux 12/05/2012, 09h13   #5
rachel43
Membre
 
Avatar de rachel43
 
Date d'inscription: avril 2012
Localisation: BEAUZAC
Messages: 31
Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

Merci a vous pour votre témoignage,

je me réjouis de savoir que pour vous le médicament est très bien toléré, et heureusement que tout le monde ne subit pas ce genre de désagréments très handicapants.

Je suis en contact avec deux personnes, présentant à peu de chose près, les mêmes problèmes que moi apres prise de Bisoprolol et Aténolol.

Au moins ces correspondances me rassurent car beaucoup de médecins malheureusement mettent tout ceci sur le dos du psychique.
Disons que ce serait une coincidence incroyable que nous présentions les mêmes troubles "psychiques" apres un traitement par Beta Bloquant.

Je sais que les effets indésirables sont un risque, ce qui me révolte, c'est la réaction de mon médecin qui, au lieu de stopper le traitement, a préféré me coller des AD, si il m'avais écoutée, j'aurais pu stopper cette médication plus tot, et n'en serais peut être pas là.

Enfin, ce qui est fait est malheureusement fait, j'ai changé de médecin car du coup, je n'ai plus confiance en lui.

Bon week end
rachel43 is offline   Réponse avec citation
Vieux 12/05/2012, 09h18   #6
rachel43
Membre
 
Avatar de rachel43
 
Date d'inscription: avril 2012
Localisation: BEAUZAC
Messages: 31
Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

Je précise que ce n'est pas le médicament que j'incrimine, mais surtout le médecin qui ne reconnait pas sa faute, lorsqu'un patient se présente avec des symptômes apparus deux jours apres la prise du médicament, on ne peut pas réfuter la thèse de l'intolérance a ce dernier juste parce que tous les effets subits ne sont pas mentionnés dans la notice!

Au moins, une virée aux urgences m'aura permise d'arreter ce traitement en accord avec l'urgentiste car lui voyait une correspondance entre mes symptômes et le bisoprolol

Merci
rachel43 is offline   Réponse avec citation
Vieux 13/08/2012, 18h56   #7
valentine59400
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2009
Messages: 2
Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

Bonjour , je prends ce medicament egalement et j'ai comme vous une trés grande fatigue , je tiens à peine debout ..... mon generaiste ne fais rien !

Comment allez vous maintenant ?
valentine59400 is offline   Réponse avec citation
Vieux 07/10/2012, 08h35   #8
Saugrenue
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2012
Messages: 1
Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

Citation:
Posté par valentine59400
Bonjour , je prends ce medicament egalement et j'ai comme vous une trés grande fatigue , je tiens à peine debout ..... mon generaiste ne fais rien !

Comment allez vous maintenant ?

Je viens de commencer le bisoprolol. Cardensiel. Je prends ce médicament depuis 7 jours. D'abord 5 mg pendant 4 jours puis (à cause des effets secondaires - perts de mémoire, diffculté à se concentrer etc) On a baissé la dose à 2.5mg pendant 2 jours. Malgré la baisse, je suis tojours malade. Une fatigue ingérable. Impossibilité de marcher plus de 10 pas sans s'arrêter pour souffler. Des maux de tête. Des petites sensations d'évanouissement. Mal d'un côté (g.) avec enflement de genou et crampes dans cette jambe. Mon médecin (cardio) est parti en weekend. Je pense qu'il ne faut pas arrêter le traitement brusquement. Aujourd'hui je prends la moitié d'un 2.5 et espère pouvoir au moins tenir debout. C'est horrible. Car on est aussi presque déprimé... je ne suis jamais déprimée. Avez-vous pu arrêté de prendre le bisoprolol?
Saugrenue is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/12/2012, 21h12   #9
jacques1959
Membre
 
Date d'inscription: décembre 2012
Messages: 2
Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

Citation:
Posté par rachel43
Bonjour à tous,

Nouvelle sur ce forum, je me joins a vous car j'ai beaucoup retourné internet ces derniers temps, et les réponses les plus satisfaisantes se trouvaient ici.....

Je voudrais vous raconter mon histoire qui, pardonnez moi, va être un peu longue, mais c'est promis, je vais abréger.

Je m'appelle Rachel, maman de deux enfants, mon dernier étant né le 30/11/11.

J'ai du passer les 2 derniers mois de ma grossesse alitée car mon col se rétrécissait dès la 30ème semaine.

J'ai finalement accouché a 38 semaines, quelle belle victoire!

Mais une semaine après mon accouchement, des maux de têtes que je n'arrivais pas à soulager avec des médicaments me poussent à consulter, mon médecin me trouve ce jour là 16/9 de tension. Bref, il n'est pas plus choqué que ça et me prescrit du BI PROFENID pour me soulager. Il me dit juste de faire surveiller cette tension, ou de me procurer un tensiomètre de poignet.

Je me procure donc et objet et ma tension est haute, tout le temps. Un week end, elle monte jusqu'à 18, je panique car j'ai des maux de tête et mes présente aux urgences. 18/11 à l'arrivée, elle ne descends pas dans les heures qui suivent, ils me gardent donc pour la nuit.

Le verdict, tension élevée a la première prise, qui redescend à la seconde dans les normes ou à la limite, je sors donc le lendemain avec un rendez vous chez le cardiologue et un holter à effectué.

Le holter révelera une tension "limite de la norme" avec une moyenne de 13/8 et des pointes jusqu'à 16, même la nuit, cependant, je leur ai précisé que les pics correspondaient à des moments d'éveil de mon bébé qui prenait son biberon la nuit. La visite chez le cardiologue ne révèle rien, celui ci me prescrit un scan des surrénales et de l'aorte rénale, qui ne révelera rien non plus, heureusement.

Bref, mon généraliste me revoit, tension toujours élevée, mise sous bisoprolol 10mg une fois par jour.

Deux jours plus tard, vertiges, fatigue très importante. S'en sont suivis les douleurs musculaires, engourdissement (principalement côté droit), des acouphènes permanents, troubles visuels (vision qui saute, tremble, gêne a la lumière....)

Je reconsulte mon généraliste pour lui parler de ces manifestations qui correspondent à la mise en route du traitement et celui ci me dit que c'est impossible étant donné la posologie. Il me prescrit donc de l'EFFEXOR en me disant que rien ne rentrera dans l'ordre tant que je n'aurais pas pris ce traitement. Je lui demande une prise de sang car ces vertiges et troubles visuels m'inquiètent et m'handicapent vraiment beaucoup, il refuse en me redisant que c'est inutile, de prendre les anti dépresseurs et c'est tout.

Bref, un matin, ma vision tremble tellement que je pars, encore une fois aux urgences, verdict, effets secondaire du traitement
On me dit de stopper bisoprolol et me met sous Zanidip.

Ok, j'attends que tout rentre dans l'ordre, mais encore une fois, un matin au lever, spasmes musculaires violents dans la nuque et le bras droit essentiellement, en plus des autres troubles qui sont toujours présents.....

J'appelle le 18, je suis apeurée, j'ai l'impression de vivre un cauchemar, de ne plus contrôler mon corps, de la tête aux pieds.
J'explique l'histoire au médecin conseil qui refuse de m'envoyer quelqu'un puisque les symptômes durent depuis plus d'un mois, pour lui, ce n'est pas une urgence. Je téléphone à ma voisine pour lui demander de prendre mes enfants le temps de trouver une solution, lorsqu'elle me voit, elle appelle mon généraliste pour lui expliquer, il décide de venir en urgence.....
Il décide de me faire hospitalisée en urgence pour me faire passer un scan du crâne pour écarter quelque chose de grave.

Arrivée aux urgences, les médecins m’interrogent, je leur explique les tressautements musculaires, troubles visuels et autres, résultats, ils se moquent de moi "ils sont bizarres vos symptômes madame!!!!
Super, moi qui vis un véritable cauchemar depuis la naissance de mon fils, je suis ravie de la réponse. Tout mon côté droit était affaibli et engourdi, j'étais paniquée par ces tremblements incontrôlables, de plus, lors de leurs test d'équilibre, je ne tiens pas debout, et le test qui consiste a stimuler le dessous du pied ne déclenche aucun réflexe.

Je passe donc le scan qui suspecte un anévrisme, mais entre temps, l'hopital a demander conseil au service neuro vasculaire d'un autre établissement qui demande mon transfert tout de suite.

Me voilà en soins intensifs 48H, branchée de partout dans une chambre filmée, on suspecte un AVC. Après ces deux jours et de nombreux tests neuros effectués, on me change de chambre, mais je dois rester hospitalisée pour passer toute une batterie de tests:

-Prise de sang
-analyse d'urine
-Fond d'oeil
-IRM cérébral
-IRM médullaire car légère hypotension intra cranienne
-ORL
-Doppler du cou et des tempes
-Test équilibre
-Test auditifs (les acouphènes sont puissants)

Tout est bon, la suspection d'anévrisme n'est qu'une boucle formée par une veine. Il modifie mon traitement zanidip pour Atacand, soit disant que les deux précédents étaient souvent plus problématiques niveau tolérance.

Bref, a ma sortie, on me parle de céphalée de tension et de spasmophilie, pour eux, le bêta bloquant n'est pas la cause, et pourtant je reste convaincue du contraire. Je suis restée dans ce service 8 jours en tout.

Bref, je change de généraliste dans la foulée, j'ai très mal vécu cette hospitalisation avec la séparation de ma fille de 4 ans et de mon bébé d'à peine 2 mois, et j'avais demandé de l'aide à mon généraliste avant tout ça

Mon traitement sous bêta bloquant aura duré un mois, du 22 décembre 2011 au 22 janvier 2012. l'hospitalisation en neuro a eu lieu le 1er février.

Mon nouveau généraliste, que je consulte le 30 mars, car mes symptômes, même s'ils se sont atténués, sont toujours présents, me rassure en me disant que ce qui m'arrive est très handicapant, mais pas dangereux.
Ils pense à une petite forme de fibromyalgie" et à de la spasmophilie mise en évidence par le signe de Chovstek.

Pour les troubles visuels, il me dit d'être patiente, que cela va rentrer dans l'ordre avec le reste. De ne pas m'inquiéter. Je lui fais part aussi de mon initiative de stopper Atacand, car ma tension dépassait rarement 10 et dégringolait a 8 le soir, il m'a félicitée!
A la prise de tension, j'avais un joli 12/7 qui m'a fait un bien fou, plus besoin de traitement.
Son avis à lui: 3 traitements pour la tension en seulement 3 mois, c'est trop, cette tension n'aurait pas dû être traitée si vite.

Ma conclusion à moi, les bêta bloquants m'ont ravagé le corps, de la tête au pieds, je tiens a préciser qu'à l'hopital, je me déplaçais en fauteuil roulant et ne pouvais tenir debout le temps d'une douche. Période de ma vie cauchemardesque, je n'ai que 28 ans.....

Pour finir, j'en veux énormément à mon premier généraliste qui ne m'a pas écoutée car je ne correspondait pas "aux étiquettes des notices" pour les effets secondaires.

Bref, merci à tous de m'avoir lue, au moins je soulage ma rancœur, même si, malgré tout, le doute plane encore sur cette histoire, que s'est il réellement passé? Je ne le saurais certainement jamais.

Mais au moins sur ce forum, je me sens prise au sérieux

Encore merci a vous pour votre attention, et si vous avez des réactions, elles sont les bienvenues.

Aujourd'hui, il me reste les troubles visuels, mais beaucoup moins forts, je peux de nouveau sortir dans les magasins, (mais pas encore seule, j'angoisse,) des tressautements musculaires, une fatigue et faiblesse musculaires, des points douloureux aux articulations et des maux de tête ainsi qu'une fatigue persistente, et les acouphènes qui sont toujours là.

Bonjour.
Je suis un québecois d'origine, et j'ai vecu l'enfer avec un medicament pour l'hypertension qui s'appelle norvasc et qui m'a donné des symptomes de Fibromyalgie et douleurs, essouflements et j'en passe pendant 13 ans.Je pourrais en écrire un roman ( best sellers) En septembre 2012 je décide personellement d'arreter mon medicament suite a une consultation chez le cardiologue, qui me dit que mes essouflements sont du a un manque d'activité physique....bref j'ai retrouvé ma vie..... Ce médicaments m'a fait vivre L,enfer et je n'ai jamais douté que cela pouvait arriver.....Cette semaine mon médecin ma prescrit Monocor 5 mg. En arrivant chez moi je tape sur le web pour savoir c'est quoi ce nouveau medicament pour me rendre compte que c'est Bisoprolol. En 2009 j'avais vu le cardiologue qui m'avait prescrit ce medicament et en 2 jours seulement je me retrouvais avec un pouls a 42 en après midi et une fatigue intense. J'ai cessé a l'Époque de le prendre. Cette semaine quand je suis passé a la pharmacie j'ai dicuter de cela avec ma pharmacienne, et nous avons convenue que je vais réessayer en coupant 5 mg en quatre et de prendre 1/4 de comprimé....mais je reste vraiment sur mes gardes....dès que je subis des effets indésirables je vais arreter. Au moment ou je vous écrit je n'ai pas encore commencer ce traitements... je commence lundi le 17 décembre J,ai décidé que je préférais vivre avec une tension haute et avoir ma vie que de vivre avec une tension normale mais vivre l'enfer. Je ne tolère plus rien venant de ces médecins qui m'ont fait croire pendant treize ans que j'avais les meilleurs médicaments pour mon problème.....Je vous dit même que avec ce que j'ai vecu toute ces annés et les deuils que j'ai du faire dans ma vie a cause de toute ces douleurs, je n'ai pas ménagé mes mots et je n'ai pas cacher ma colère a ces soit disant expert de la santé. Si J,ai un conseil a vous donner, écouter votre coeur et faite vous confiance, même si on ne vous croit pas....Votre vie est a vous.
Je vous ai trouver en recherchant effet secondaire du médicament. Les effets décrit pour le monocor sont les mêmes que ceux du norvasc....je part déja méfiant même si je vais l'essayer. Je prend aussi micardis plus et cette semaine j'ai fait enlever le plus par mon médecin pour prendre le micardis 80 mg....le produit qui fait uriner m'empeche d'uriner et joue sur ma vie lui aussi.J'ai L,impression d'avoir été castrer chimiquement par ces medicaments....moi je l'interprète de cette façon...quand je dit castrer c'est bien le bon mot..a 41 ans je disais au médecin que j'avais l'impression de vivre mon adropause, et après verification il se sont apercu que mes taux de testosterone etait au seuil minimum le plus bas....et on a pensé que je fesais de l'ostéoporose car mes os ne suportait pas...je me blessait a rien...en levant de tres faible poid même si j'ai une charpente de joueur de football. Bref durant toute ces annés on m'a fait croire que j'avais la fibromyalgie et tout ce qui va avec...je vous passe bien des détails.
Je N,ai jamais été aussi loin avec mes traitements que je prend...je les ai sevrés graduellement chacun a leurs tours et j'ai vraiment été a même de constater tout les dommages qu'ils m'ont causés....en plus quand tu dis cela au medecin il ne te croit pas....et moi je leurs ai signalés cette semaine que tant qu'il me restera ma tête plus rien ne sera pris pour régler la situation...si il veulent m'aider a trouver le bon ou les bons médicaments je vais participer mais plus au détriment de ma santé et ma vie.
Je crois fermement que des médicaments ça dois te redonner ta santé et non te rendre malade....Ceci est le bref résumé de ma vie....j'aurais un livre a vous écrire si je me laissait allés, mais je me tourne vers l'avenir et j'essaie de dissiper ma colère en ce mois de décembre 2012.
Je profite du moment pour vous dire merci de me lire et moi je vous croit...vous savez des symptomes comme vous avez eu avec le medicament il y a une personne sur 10000 qui en a ....les médecins ne nous croit pas....Continuer a vous battre pour retrouver votre santé. Bonne fin d'année 2012 et que 2013 apporte la lumière et la santé a votre vie. Au plaisir Jacques C
jacques1959 is offline   Réponse avec citation
Vieux 07/02/2013, 15h57   #10
rachel43
Membre
 
Avatar de rachel43
 
Date d'inscription: avril 2012
Localisation: BEAUZAC
Messages: 31
Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

Citation:
Posté par jacques1959
Bonjour.
Je suis un québecois d'origine, et j'ai vecu l'enfer avec un medicament pour l'hypertension qui s'appelle norvasc et qui m'a donné des symptomes de Fibromyalgie et douleurs, essouflements et j'en passe pendant 13 ans.Je pourrais en écrire un roman ( best sellers) En septembre 2012 je décide personellement d'arreter mon medicament suite a une consultation chez le cardiologue, qui me dit que mes essouflements sont du a un manque d'activité physique....bref j'ai retrouvé ma vie..... Ce médicaments m'a fait vivre L,enfer et je n'ai jamais douté que cela pouvait arriver.....Cette semaine mon médecin ma prescrit Monocor 5 mg. En arrivant chez moi je tape sur le web pour savoir c'est quoi ce nouveau medicament pour me rendre compte que c'est Bisoprolol. En 2009 j'avais vu le cardiologue qui m'avait prescrit ce medicament et en 2 jours seulement je me retrouvais avec un pouls a 42 en après midi et une fatigue intense. J'ai cessé a l'Époque de le prendre. Cette semaine quand je suis passé a la pharmacie j'ai dicuter de cela avec ma pharmacienne, et nous avons convenue que je vais réessayer en coupant 5 mg en quatre et de prendre 1/4 de comprimé....mais je reste vraiment sur mes gardes....dès que je subis des effets indésirables je vais arreter. Au moment ou je vous écrit je n'ai pas encore commencer ce traitements... je commence lundi le 17 décembre J,ai décidé que je préférais vivre avec une tension haute et avoir ma vie que de vivre avec une tension normale mais vivre l'enfer. Je ne tolère plus rien venant de ces médecins qui m'ont fait croire pendant treize ans que j'avais les meilleurs médicaments pour mon problème.....Je vous dit même que avec ce que j'ai vecu toute ces annés et les deuils que j'ai du faire dans ma vie a cause de toute ces douleurs, je n'ai pas ménagé mes mots et je n'ai pas cacher ma colère a ces soit disant expert de la santé. Si J,ai un conseil a vous donner, écouter votre coeur et faite vous confiance, même si on ne vous croit pas....Votre vie est a vous.
Je vous ai trouver en recherchant effet secondaire du médicament. Les effets décrit pour le monocor sont les mêmes que ceux du norvasc....je part déja méfiant même si je vais l'essayer. Je prend aussi micardis plus et cette semaine j'ai fait enlever le plus par mon médecin pour prendre le micardis 80 mg....le produit qui fait uriner m'empeche d'uriner et joue sur ma vie lui aussi.J'ai L,impression d'avoir été castrer chimiquement par ces medicaments....moi je l'interprète de cette façon...quand je dit castrer c'est bien le bon mot..a 41 ans je disais au médecin que j'avais l'impression de vivre mon adropause, et après verification il se sont apercu que mes taux de testosterone etait au seuil minimum le plus bas....et on a pensé que je fesais de l'ostéoporose car mes os ne suportait pas...je me blessait a rien...en levant de tres faible poid même si j'ai une charpente de joueur de football. Bref durant toute ces annés on m'a fait croire que j'avais la fibromyalgie et tout ce qui va avec...je vous passe bien des détails.
Je N,ai jamais été aussi loin avec mes traitements que je prend...je les ai sevrés graduellement chacun a leurs tours et j'ai vraiment été a même de constater tout les dommages qu'ils m'ont causés....en plus quand tu dis cela au medecin il ne te croit pas....et moi je leurs ai signalés cette semaine que tant qu'il me restera ma tête plus rien ne sera pris pour régler la situation...si il veulent m'aider a trouver le bon ou les bons médicaments je vais participer mais plus au détriment de ma santé et ma vie.
Je crois fermement que des médicaments ça dois te redonner ta santé et non te rendre malade....Ceci est le bref résumé de ma vie....j'aurais un livre a vous écrire si je me laissait allés, mais je me tourne vers l'avenir et j'essaie de dissiper ma colère en ce mois de décembre 2012.
Je profite du moment pour vous dire merci de me lire et moi je vous croit...vous savez des symptomes comme vous avez eu avec le medicament il y a une personne sur 10000 qui en a ....les médecins ne nous croit pas....Continuer a vous battre pour retrouver votre santé. Bonne fin d'année 2012 et que 2013 apporte la lumière et la santé a votre vie. Au plaisir Jacques C

Tout d'abord, merci pour votre message qui me redonne un peu confiance en moi!
E effet, le constat que je fais un an plus tard est que des symptomes sont encore présents, mais ce qui s'est ajouté c'est de l'angoisse, de la vraie, de la pure.
Comment laisser une personne si mal pendant des mois en lui disant simplement que ce qui arrive n'est pas grave,
que ça va passer, que c'est le stress?
En allant chez mon médecin deux jours après avoir commencé ce traitement, j'étais persuadée qu'il serait à mon écoute et qu'il allait m'aider....
Résultat, je suis repartie avec une ordonnance d'effexor et de Xanax.
Ensuite, pourquoi ne pas nous croire? Parce qu'on ne colle pas aux mentions des notices?
Pitoyable! On a pas été fait tous dans le même moule a ce que je sache, on réagis donc tous différemment aux molécules que l'on ingère, point barre.
Comme un mouton de panurge, enfin plutot comme une patiente confiante j'ai continué le traitement pendant un mois, mais si j'avais su!!!
Je suis en colère parce qu'au jour d'aujourd'hui, je développe de fortes angoisses dû a ce mal être et j'ai peur car je ne comprends pas ce qui m'arrive et je ne sais pas si tout ça va finir un jour.
Je regrette fortement ce jour ou j'ai poussé la porte de son cabinet pour un simple mal de tête......
Maintenant quand j'explique mon histoire, je passe pour la folle stressée de service, mais merde, deux jours avant ce médocs j'étais comme vous tous!
J'ai décidé de voir un psy, car je trouve ça honteux de mettre un patient dans cet état et de le laisser mariner dans son mal être en lui disant que ça va passer.
Je vis tous les jours en me demandant si au final, je n'ai pas quelque chose de grave qui justifierait cette ribambelle de symptomes!
Peut être que si le corps médical m'avait laissé le bénéfice du doute, au lieu de m'étiqueter comme hypochondriaque spasmophile, je n'en serais pas là, j'ai perdu toute confiance en moi et en les médecins, je suis completement hermétique aux médicaments, et je vis un enfer depuis plus d'un an.
Ma vie est gachée et je n'ai même pas 30 ans, je suis tellement decue.

J'espère que ce mal être n'est pas irreversible car je ne me vois pas vivre comme ça encore plusieurs années.
J'ai parfois pensé au suicide tellement mon corps me faisait subir des choses horribles et stressantes, jour et nuit, heureusement que mes enfants et mon mari arrivent a me redonner de la force

Pourquoi mon médecin ne m'a pas fait confiance?

Les seuls qui ont fait le rapport entre cet état physique et le bisoprolol sont les médecins du services d'urgences, seulement quand j'ai arrêté sur leurs conseils, j'avais deja bouffé 10mg par jour pendant un mois....alors que j'ai consulté mon doc 2 jours apres le début du traitement, dès les premiers signes...

Vraiment je suis perdue, et tellement fatiguée de lutter contre ça depuis plus d'un an, de me faire cataloguer comme anxio depressive d'entrée de jeu!! c'est insultant!
Si j'en suis là, c'est justement parce qu'on m'a laissée dans la merde pendant des mois et des mois.....

Enfin bref, de toute façon le mal est fait, merci de m'avoir lue pour ceux qui en ont le courage, moi je vais essayer de me débarasser de cette anxiété IATROGENE si cela est encore possible
rachel43 is offline   Réponse avec citation
Vieux 09/02/2013, 16h21   #11
jacques1959
Membre
 
Date d'inscription: décembre 2012
Messages: 2
Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

Citation:
Posté par rachel43
Tout d'abord, merci pour votre message qui me redonne un peu confiance en moi!
E effet, le constat que je fais un an plus tard est que des symptomes sont encore présents, mais ce qui s'est ajouté c'est de l'angoisse, de la vraie, de la pure.
Comment laisser une personne si mal pendant des mois en lui disant simplement que ce qui arrive n'est pas grave,
que ça va passer, que c'est le stress?
En allant chez mon médecin deux jours après avoir commencé ce traitement, j'étais persuadée qu'il serait à mon écoute et qu'il allait m'aider....
Résultat, je suis repartie avec une ordonnance d'effexor et de Xanax.
Ensuite, pourquoi ne pas nous croire? Parce qu'on ne colle pas aux mentions des notices?
Pitoyable! On a pas été fait tous dans le même moule a ce que je sache, on réagis donc tous différemment aux molécules que l'on ingère, point barre.
Comme un mouton de panurge, enfin plutot comme une patiente confiante j'ai continué le traitement pendant un mois, mais si j'avais su!!!
Je suis en colère parce qu'au jour d'aujourd'hui, je développe de fortes angoisses dû a ce mal être et j'ai peur car je ne comprends pas ce qui m'arrive et je ne sais pas si tout ça va finir un jour.
Je regrette fortement ce jour ou j'ai poussé la porte de son cabinet pour un simple mal de tête......
Maintenant quand j'explique mon histoire, je passe pour la folle stressée de service, mais merde, deux jours avant ce médocs j'étais comme vous tous!
J'ai décidé de voir un psy, car je trouve ça honteux de mettre un patient dans cet état et de le laisser mariner dans son mal être en lui disant que ça va passer.
Je vis tous les jours en me demandant si au final, je n'ai pas quelque chose de grave qui justifierait cette ribambelle de symptomes!
Peut être que si le corps médical m'avait laissé le bénéfice du doute, au lieu de m'étiqueter comme hypochondriaque spasmophile, je n'en serais pas là, j'ai perdu toute confiance en moi et en les médecins, je suis completement hermétique aux médicaments, et je vis un enfer depuis plus d'un an.
Ma vie est gachée et je n'ai même pas 30 ans, je suis tellement decue.

J'espère que ce mal être n'est pas irreversible car je ne me vois pas vivre comme ça encore plusieurs années.
J'ai parfois pensé au suicide tellement mon corps me faisait subir des choses horribles et stressantes, jour et nuit, heureusement que mes enfants et mon mari arrivent a me redonner de la force

Pourquoi mon médecin ne m'a pas fait confiance?

Les seuls qui ont fait le rapport entre cet état physique et le bisoprolol sont les médecins du services d'urgences, seulement quand j'ai arrêté sur leurs conseils, j'avais deja bouffé 10mg par jour pendant un mois....alors que j'ai consulté mon doc 2 jours apres le début du traitement, dès les premiers signes...

Vraiment je suis perdue, et tellement fatiguée de lutter contre ça depuis plus d'un an, de me faire cataloguer comme anxio depressive d'entrée de jeu!! c'est insultant!
Si j'en suis là, c'est justement parce qu'on m'a laissée dans la merde pendant des mois et des mois.....

Enfin bref, de toute façon le mal est fait, merci de m'avoir lue pour ceux qui en ont le courage, moi je vais essayer de me débarasser de cette anxiété IATROGENE si cela est encore possible


Rebonjour
Merci de m'avoir répondue. Moi je vous crois et j'espere que vous trouverez la paix intérieur. Je sais, c'est quoi l'angoisse car j'ai fait cela quand on m'a donné le verdict fibromyalgie en 2005. A L'époque j'ai paniqué et je fesais des crises d'angoisses. On peut s'en sortir ...essayer de vous détendre....Moi j'ai aussi pensé au scuicide...et meme aujourd'hui je suis pret a mourir. Par contre je ne passerais pas a l'acte.....mais j'ai fait la paix avec moi même.
Presentement je ne prend plus le bisoprolol. J'ai arreté après quatre jours. J'ai eu les mêmes symptomes qu'en 2009....Suite a cela j'ai une collègue de travail qui vit avec un medecin spécialiste que je connais depuis plusieurs annés. Je lui ai raconté mon histoire au party de noel. IL M,avait dit de pas perdre mon temps avec bisiprolol que j'aurais des problemes ...et il ne me connais que dans des party mais je ne l'ai jamais consulté. Lui il m'a parlé d'essayer lozide. Quand j'ai vu ma pharmacienne pour lui expliquer que je ne prenais plus bisoprolol, je lui ai parlé de lozide car je connaissait un specialiste pour les maladies des reins et il m'a connseillé ce medicament la. La pharmacienne a faxe ma demande a mon médecin de famille et il a retourné une prescription avec lozide. Depuis que je prend cela tout est entrez dans l'ordre.Je vous direz pas que ma vie est un rêve mais ma pression est stable comme jamais elle ne l'a été, et je n'ai plus de douleurs comme j'ai vecu ces 13 dernieres annés. Adieu fibromyalgie....
Ce que je voulais vous dire pour terminer, c'est que a l'automne 2012 j'ai décidé que je ne passerais plus les 10 prochaines années de ma vie comme j'ai vecu les 13 dernieres, et j'étais pret a m'en aller dans l'autre monde a n'importe quel prix, et a partir de cela ma vie a recommencer a devenir a nouveau supportable. C,est sur cela que j'ai arreter mes médicaments et aujourd'hui je ne regrette pas ce geste. Mon médecins m'a toujours dit que j'avais les meilleurs medicaments pour mon cas jusqu'au jour ou je suis arrivé dans son bureau en lui disant que je ne prenais plus ces medicaments. Ma plus grande satisfaction ça été de lui voir la face...quand je lui ai annoncé que j'avais trouver la solution a mes problemes et qu'il n'avait pas a se casser la tete pour moi, que j'avais retrouver moi même la solution a ma santé et a ma vie de ces 13 dernieres années..Curieuse façon de le traiter de trou de cul.... Moi aussi je n'ai plus confiance a aucun medecin et avant de prendre n'importe quoi je vais vraiment mais vraiment argumenter.
Ici au Quebec on n'a presque pas de medecin de famille il en manque enormement. Moi j'en ai un mais je le donnerais aux autre... Si j'avait les moyens de me le permettre j'irais dans une clinique privé. Ces médecins la font de la vrai médecine et il sont a l'écoute des gens et pourquoi parce qu'on les payes de notre poche. Ils ont intérêt a faire du bon travail car leurs boulot est fait de bouche a oreille. Moi je passe a un autre étape de ma vie. Je pourrais en avoir contre cela mais j'ai décidé de passé a autre chose et de regarder en avant de moi. Le passé je ne peux pas le changer mais mon avenir je peux encore batir a partir de maintenant. Bonne chance dans votre démarche et au plaisir Jacques C
jacques1959 is offline   Réponse avec citation
Vieux 09/02/2013, 17h27   #12
rachel43
Membre
 
Avatar de rachel43
 
Date d'inscription: avril 2012
Localisation: BEAUZAC
Messages: 31
Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

bonjour,

La chose qui me fait peur c'est surtout e ne jamais redevenir comme avant.
J'ai pris ce medicament il y a un an e cela urant un mois, et a ce jour, je suis toujours mal:
douleurs musculaires, extrasystoles, troubles visuels, vertiges, maux de tête....
tout ça avec un fort sentiment d'angoisse et d'insécurité concernant mon état physique.
Je ne sais plus quoi faire....
Est ce que j'ai pris ce méicament trop tot apres mon accouchement (moins d'un mois) alors que je sortais de 2 mois d'alitement.....je ne sais plus quoi e penser.
Je voudrais juste savoir si réellement je n'ai rien, quand le coeur se met a deconner, c'est vraiment angoissant, surtout que je n'avais jamais connu ça.
Bref, je compte beaucoup sur mes séances de psy pour remettre de l'ordre là dedans.

je tiens aussi a préciser que mon but n'est pas de manquer de respect aux médecins en général, ni à ceux du forums que je trouve très bien, simplement je voulais faire partager mon histoire pour que l'on puisse se rendre compte de certains effets néfastes des médicaments, qu'ils soient physiques ou psychiques.

On m'a parlé aussi d'hyperexcitabilité neuromusculaire développée a l'arret du traitement, chose pour laquelle je suis assez d'accord, je me suis retrouvée a des spasmes musculaires qui me faisaient sauter e mon lit d'hopital, des souvenirs horribles.....

Bref, voila ou j'en suis, ma paix intèrieure sera là quand mon physique ira mieux

Merci de prendre la peine de discuter avec moi, on se sent moins seule quan on sait que c'est arrivé a d'autres.
rachel43 is offline   Réponse avec citation
Vieux 11/02/2013, 12h05   #13
Loveme35
Membre
 
Avatar de Loveme35
 
Date d'inscription: février 2013
Localisation: VITRE
Messages: 13
Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

Citation:
Posté par rachel43
Bref, mon généraliste me revoit, tension toujours élevée, mise sous bisoprolol 10mg une fois par jour.

Deux jours plus tard, vertiges, fatigue très importante. S'en sont suivis les douleurs musculaires, engourdissement (principalement côté droit), des acouphènes permanents, troubles visuels (vision qui saute, tremble, gêne a la lumière....)

Bonjour Rachel.
Je trouve étonnant qu'on t'ai d'emblée prescrit la dose de 10 mg/jour, sachant que tu n'as jamais été sous béta-bloquant auparavant, et que la dose optimale pour ce traitement est de 5 mg (qui peut être diminuée ou augmentée ensuite suivant les effets ressentis par le patient).
Loveme35 is offline   Réponse avec citation
Vieux 11/02/2013, 15h34   #14
rachel43
Membre
 
Avatar de rachel43
 
Date d'inscription: avril 2012
Localisation: BEAUZAC
Messages: 31
Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

Bonjour Loveme 35, effectivement c'est une posologie de cheval si je puis dire, j ai même lu sur certains sites que l on pouvait commencer le traitement par 1.25 mg puis doubler cette posologie au fil des semaines jusqu à obtenir le dosage efficace.
C est à ne plus rien y comprendre, pourquoi une telle dose?
Le pire dans tout ça, c est que j avais Rdv chez le cardiologie 4 jours après le début du traitement à cause de mon hypertension, je lui ai parlé des effets secondaires ressentis, et il à maintenu les 10 mg.
Vers qui me gène, c est que depuis tout ça je me sens mal, malgré le temps qui passe, j ai pas mal d extrasystoles alors que je n en avais jamais eu, ou pas ressenties, et ça, ça nourris l angoisse. J ai aussi des problèmes de vue, les oreilles qui sifflent, des douleurs musculaires et une fatigue qui ne passe pas....
J ai peur de rester dans cet état....et le pire c est que les médecins me disent que le bisoprolol n est pas la cause de mes troubles étant donné leur persistance dans le temps. Donc je passe à chaque fois pour une brave anxio depressive comme je le disais dans mon message précédent.
Je ne sais plus quoi faire et mes troubles me font peur...surtout les extrasystoles....
rachel43 is offline   Réponse avec citation
Vieux 11/02/2013, 21h19   #15
Loveme35
Membre
 
Avatar de Loveme35
 
Date d'inscription: février 2013
Localisation: VITRE
Messages: 13
Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

Bonsoir Rachel !

Citation:
Posté par rachel43
Bonjour Loveme 35, effectivement c'est une posologie de cheval si je puis dire, j ai même lu sur certains sites que l on pouvait commencer le traitement par 1.25 mg puis doubler cette posologie au fil des semaines jusqu à obtenir le dosage efficace.
Oui, un dosage progressif est préconnisé pour les personnes n'ayant jamais pris de béta bloquant auparavant. Certains médecins ou spécialistes oublient ce "petit" détail...

Citation:
Posté par rachel43
j avais Rdv chez le cardiologie 4 jours après le début du traitement à cause de mon hypertension, je lui ai parlé des effets secondaires ressentis, et il à maintenu les 10 mg.
Il a peut-être pris cette décision justement à cause de ton hypertension car comme c'est aussi un hypotenseur, il a dû prescrire cette dose pour faire baisser ta tension trop haute.
Loveme35 is offline   Réponse avec citation
Vieux 12/02/2013, 07h11   #16
rachel43
Membre
 
Avatar de rachel43
 
Date d'inscription: avril 2012
Localisation: BEAUZAC
Messages: 31
Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

Tu as raison, le cardiologue m à mesuré 15 de tension ce jour là, mais la question qui reste en suspens est : tout ça va t il s arrêter un jour?
C est épuisant physiquement et moralement .
rachel43 is offline   Réponse avec citation
Vieux 12/02/2013, 21h21   #17
Loveme35
Membre
 
Avatar de Loveme35
 
Date d'inscription: février 2013
Localisation: VITRE
Messages: 13
Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

Citation:
Posté par rachel43
Tu as raison, le cardiologue m à mesuré 15 de tension ce jour là, mais la question qui reste en suspens est : tout ça va t il s arrêter un jour?
C est épuisant physiquement et moralement .

Troubles visuels, maux de têtes et vertiges, je ne suis pas médecin cependant ça ne va pas avec le reste de tes symptômes (House sort de ce corps ! )
Loveme35 is offline   Réponse avec citation
Vieux 12/02/2013, 21h49   #18
rachel43
Membre
 
Avatar de rachel43
 
Date d'inscription: avril 2012
Localisation: BEAUZAC
Messages: 31
Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

Lol!!
Ma tension est maintenant stable sans traitement , par contre apparition du syndrome de la blouse blanche.
Je devrais contacter House , parce que je reste une énigme apparemment!
Les neurologues pensent à de la dystonie neurovegetative....à suivre
rachel43 is offline   Réponse avec citation
Vieux 12/02/2013, 21h59   #19
rachel43
Membre
 
Avatar de rachel43
 
Date d'inscription: avril 2012
Localisation: BEAUZAC
Messages: 31
Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

En fait, j'ai une théorie: j'ai subit les effets secondaires comme vertige, troubles visuels PENDANT le traitement....
À l arrêt sont arrivés de violents spasmes musculaires, extrasystoles, tension extrême dans les muscles, tension nerveuse et du coup angoisse...
Donc je pense que les bêta bloquant ont calmer mon système nerveux durant le traitement, mais lorsque je l ai stoppé , il y à eu l effet inverse, d ou la neurodystonie....???
rachel43 is offline   Réponse avec citation
Vieux 12/02/2013, 23h08   #20
Loveme35
Membre
 
Avatar de Loveme35
 
Date d'inscription: février 2013
Localisation: VITRE
Messages: 13
Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

Citation:
Posté par rachel43
En fait, j'ai une théorie: j'ai subit les effets secondaires comme vertige, troubles visuels PENDANT le traitement....
À l arrêt sont arrivés de violents spasmes musculaires, extrasystoles, tension extrême dans les muscles, tension nerveuse et du coup angoisse...
Donc je pense que les bêta bloquant ont calmer mon système nerveux durant le traitement, mais lorsque je l ai stoppé , il y à eu l effet inverse, d ou la neurodystonie....???

Alors là tu m'épates ! House peut aller se rhabiller !

Ta théorie me semble parfaitement cohérente. Je suis admiratif quant à ta capacité d'analyse.



Bonne nuit Rachel !
Loveme35 is offline   Réponse avec citation
Vieux 13/02/2013, 15h22   #21
rachel43
Membre
 
Avatar de rachel43
 
Date d'inscription: avril 2012
Localisation: BEAUZAC
Messages: 31
Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

Bon j ai regardé House hier mais malheureusement il m à pas donné de réponse...
Si seulement un doc pouvais me confirmer ça, je serais rassurée, j ai parfois peur d'avoir la sclérose en plaque, j ai une amie qui l'a , je sais ce que c est.
Ce qui est sur, c est que l absence de diagnostic, combiné à la multitude de symptômes , ça rend hypochondriaque, c sur!
On redoute ce que l on peut avoir puisque même les docs ne savent pas....
Du coup, on se traine les symptômes tous les jours, on tombe dans la déprime et l hypochondrie.
C est pour cela que je commence une psychothérapie, je me rends bien compte que les angoisses prennent le dessus, et ma santé est devenue une obsession mais aussi une phobie....
Ah bein bravo!!! Lol
Moralité: le prochain coup que g une migraine ingerable , bein je reste chez moi, c est ce jour la que tout à commencé lorsque j ai consulté pour avoir un medoc plus efficace que du paracetamol.....
rachel43 is offline   Réponse avec citation
Vieux 13/02/2013, 15h25   #22
rachel43
Membre
 
Avatar de rachel43
 
Date d'inscription: avril 2012
Localisation: BEAUZAC
Messages: 31
Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

Citation:
Posté par Loveme35
Alors là tu m'épates ! House peut aller se rhabiller !

Ta théorie me semble parfaitement cohérente. Je suis admiratif quant à ta capacité d'analyse.



Bonne nuit Rachel !

Sauf que House, il est sur de son coup.....ah non....pas toujours
rachel43 is offline   Réponse avec citation
Vieux 13/02/2013, 23h58   #23
Loveme35
Membre
 
Avatar de Loveme35
 
Date d'inscription: février 2013
Localisation: VITRE
Messages: 13
Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

Citation:
Posté par rachel43
Sauf que House, il est sur de son coup.....ah non....pas toujours

Bonsoir Rachel! Et Bonsoir tout le monde !

L'hypocondrie j'connais bien, et House ne me démentira pas ! Quand on a une pointe au coeur "Ha ça y est c'est l'infarctus" Un mal de tête persistant "Rha oui c'est sûr, c'est la tumeur au cerveau !"

Pourtant rien de tout ça, bien heureusement, il n'empêche qu'on croit qu'on va mourir dès qu'on a un mal sans nom posé dessus.
Loveme35 is offline   Réponse avec citation
Vieux 04/03/2013, 22h25   #24
pere dédé
Membre
 
Date d'inscription: mars 2013
Messages: 14
Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

bonsoir
je suis un homme, la quarantaine et j'ai lu votre discussion.
je suis sous bisoprolol depuis 5-6ans suite notamment à l'apparition d'extrasystoles et angoisses s'en suivant. En réalité tout a commencé à la caisse d'un supermarché peu de temps après la naissance de mon fils: gros vertige, peur de ma vie, enfin vous connaissez si j'en crois ce que j'ai lu. Débarquements en urgence chez mon généraliste, cardiologue, neurologue, psy, neuropsy, médecines alternatives... résultat bof. Alors... qu'est-ce que ça cache? Et chez vous, qu'est-ce que ça cache? Ca cache la même chose: nous avons eu une énorme peur et un gros stress mais sans les vivre pleinement au bon moment. Le corps réagit avec retard et on ne comprend plus ce qui se passe, on ne sait pas gérer. Un accouchement après deux mois alitée et finalement un bébé qui s'en sort pour vous. C'est pas rien ! Vous n'en parlez que dans votre premier message, mais tout part de là! Pour moi, un fils après de nombreuses fausses couches et un bébé anormal (donc peur que celui-là le soit aussi, finalement non). Dans les deux cas on a un dénouement heureux mais un stress rétrospectif de dingue. Le bêtabloquant peut aider (si, si) mais il n'y a pas 36 solutions: un bon psy qui fasse cracher son ressenti (celui qu'on n'a pas exprimé justement) et du sport pour le corps (dur-dur sous BB).
Et moi je suis sûr que ça va passer, si vous arrivez à vous repositionner: oui, vous avez réussi votre bébé, oui vous êtes une bonne mère, oui vous le serez encore.
J'espère ne pas blesser avec mes propos, ce n'est évidemment pas le but, mais je suis un peu direct parfois.
Tous mes encouragements de bêta bloqué (10 puis 5 puis 2.5mg).

Dernière modification par pere dédé 05/03/2013 à 20h28.
pere dédé is offline   Réponse avec citation
Vieux 05/03/2013, 20h49   #25
rachel43
Membre
 
Avatar de rachel43
 
Date d'inscription: avril 2012
Localisation: BEAUZAC
Messages: 31
Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

Citation:
Posté par pere dédé
bonsoir
je suis un homme, la quarantaine et j'ai lu votre discussion.
je suis sous bisoprolol depuis 5-6ans suite notamment à l'apparition d'extrasystoles et angoisses s'en suivant. En réalité tout a commencé à la caisse d'un supermarché peu de temps après la naissance de mon fils: gros vertige, peur de ma vie, enfin vous connaissez si j'en crois ce que j'ai lu. Débarquements en urgence chez mon généraliste, cardiologue, neurologue, psy, neuropsy, médecines alternatives... résultat bof. Alors... qu'est-ce que ça cache? Et chez vous, qu'est-ce que ça cache? Ca cache la même chose: nous avons eu une énorme peur et un gros stress mais sans les vivre pleinement au bon moment. Le corps réagit avec retard et on ne comprend plus ce qui se passe, on ne sait pas gérer. Un accouchement après deux mois alitée et finalement un bébé qui s'en sort pour vous. C'est pas rien ! Vous n'en parlez que dans votre premier message, mais tout part de là! Pour moi, un fils après de nombreuses fausses couches et un bébé anormal (donc peur que celui-là le soit aussi, finalement non). Dans les deux cas on a un dénouement heureux mais un stress rétrospectif de dingue. Le bêtabloquant peut aider (si, si) mais il n'y a pas 36 solutions: un bon psy qui fasse cracher son ressenti (celui qu'on n'a pas exprimé justement) et du sport pour le corps (dur-dur sous BB).
Et moi je suis sûr que ça va passer, si vous arrivez à vous repositionner: oui, vous avez réussi votre bébé, oui vous êtes une bonne mère, oui vous le serez encore.
J'espère ne pas blesser avec mes propos, ce n'est évidemment pas le but, mais je suis un peu direct parfois.
Tous mes encouragements de bêta bloqué (10 puis 5 puis 2.5mg).

Merci pour votre réponse,
Mais la différence entre nos deux parcours est que mes angoisses se sont présentées à l arrêt du traitement bêta bloquant, mon généraliste m à d ailleurs parlé cette semaine d un syndrome de sevrage......
Ce que je pensai depuis le départ.
Maintenant je vais commencer une thérapie pour me libérer de tout ça.
Merci pour vos conseils et vos encouragements!
rachel43 is offline   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Navigation rapide



Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.