Expertise médicale - Forum
Forum médical Atoute.org

Recherche :

Précédent   Forum > Conférence Principale > Droit de la santé en France, formalités et démarches administratives.
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Droit de la santé en France, formalités et démarches administratives. Tout ce qui concerne les démarches administratives, les ouvertures de droit, les formulaires concernant la santé.

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 02/11/2005, 14h36   #1
mary0107
 
Messages: n/a
Expertise médicale

Bonjour,

Dans quels cas et auprès de qui peut-on contester une expertise médicale effectuée par la CPAM ?

Merci d'avance pour votre aide,
  Réponse avec citation
Vieux 02/11/2005, 15h47   #2
ml44
Membre
 
Date d'inscription: juin 2005
Messages: 1 533
Re : Expertise médicale

Citation:
Posté par mary0107
Bonjour,

Dans quels cas et auprès de qui peut-on contester une expertise médicale effectuée par la CPAM ?

Merci d'avance pour votre aide,

Bonjour,
Vous parlez probablement d'une expertise type L 141-1.

La décision prise par la CPAM suite à l'expertise peut être contestée devant la Commission de Recours Amiable puis le TASS (ce n'est pas l'expertise en elle-même qui peut être contestée mais la décision de la CPAM).

Il est impossible de dire dans quel cas elle peut être contestée. Elle peut l'être en raison de votre désaccord, tout simplement. Mais, avez-vous raison d'être en désacord ?

La décision qui vous a été notifiée devait porter mention des voies de recours.

Cordialement.
ml44
ml44 is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/11/2005, 17h51   #3
martine 34
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2005
Messages: 30
Re : Expertise médicale

bonjour;voilà un lien qui peut vous intéresser:http://www.legislation.cnav.fr/doc/c...CXGEN_TASS.htm
__________________
Hypo
martine 34 is offline   Réponse avec citation
Vieux 07/11/2005, 19h16   #4
mary0107
 
Messages: n/a
Re : Expertise médicale

Citation:
Posté par martine 34
bonjour;voilà un lien qui peut vous intéresser:http://www.legislation.cnav.fr/doc/c...CXGEN_TASS.htm

Merci bien pour ces infos très certainement utiles !
  Réponse avec citation
Vieux 16/11/2005, 16h08   #5
fluide
 
Messages: n/a
Re : Expertise médicale

Primo, il est suicidaire d'aller à une expertise médicale (CPAM ou toute autre expertise) sans se faire assister...
La décision administrative prononcée par l'expert (avis sur reprise de travail...) est sans appel. Sauf à dénoncer sous deux mois une faute de procédure...

Etant passé par là, je me suis fait aussi "couillonner". La sécu fait le ménage coté arret de travail (surtout ce qui est psy, genre depression...), le medecin conseil supprime l'arret de travail, le malade conteste, il va à l'expertise "en touriste" vu que généralement c'est sa premiere expertise, il se fait allumer par l'expert (tres heureux d'avoir la sécu qui lui fourni à tour de bras des expertises à 500 euros), et voila l'assuré qui est sans possibilité d'appel.

Dans mon cas il y a eu faute de procédure, j'ai pu récupérer le coup...

A ceux qui se sentent sur un siege ejectable vis à vis de la sécu et qui n'ont pas encore recu l'avis de suppression de l'arret de travail, je les encourage à souscrire une assurance protection juridique vie privée (certains contrats habitation/responsabilité civile en contiennent une, suivant les assureurs ca prend ou non des conflits avec l'administration) : ils vous payeront un medecin expert qui vous assistera pendant l'expertise et defendra vos interets... Par les temps qui courent, ces genres d'assurances, au prix modeste (5 euros par mois) deviennent indispensables.
  Réponse avec citation
Vieux 16/11/2005, 16h44   #6
ml44
Membre
 
Date d'inscription: juin 2005
Messages: 1 533
Re : Expertise médicale

Citation:
Posté par fluide
tres heureux d'avoir la sécu qui lui fourni à tour de bras des expertises à 500 euros

Bonjour,
Si tel était le tarif, cela se saurait et la SS ne manquerait pas d'experts.
Cordialement
ml44
ml44 is offline   Réponse avec citation
Vieux 01/12/2005, 11h06   #7
fluide
 
Messages: n/a
Re : Expertise médicale

Citation:
Posté par ml44
Bonjour,
Si tel était le tarif, cela se saurait et la SS ne manquerait pas d'experts.
Cordialement
ml44

C'était le tarif affiché dans la salle d'attente de l'expert en question.
  Réponse avec citation
Vieux 01/12/2005, 12h35   #8
ml44
Membre
 
Date d'inscription: juin 2005
Messages: 1 533
Re : Expertise médicale

Citation:
Posté par fluide
C'était le tarif affiché dans la salle d'attente de l'expert en question.

Bonjour,
Vous avez mal lu. Les tarifs sont fixés par arrêté ministériel (article R141-7 du CSS). L'expertise d'un généraliste est tarifée 70 €.
Cordialement.
ml44
ml44 is offline   Réponse avec citation
Vieux 01/12/2005, 18h59   #9
COCO11
COCO11
 
Date d'inscription: novembre 2005
Messages: 1 205
Re : Expertise médicale

Par contre, si tu vas le voir à titre privé, ça arrive pour un avis d'expert, et pire, si tu veux être assisté, ça peut te coûter 500 euros...

Certains experts sont tellement "maqués" avec la SECU et la MSA que celle-ci leur confie un grand nombre d'expertises. De là leur propension à aller dans le sens du demandeur et payeur, chiffre d'affaire oblige...


Citation:
Posté par ml44
Bonjour,
Vous avez mal lu. Les tarifs sont fixés par arrêté ministériel (article R141-7 du CSS). L'expertise d'un généraliste est tarifée 70 €.
Cordialement.
ml44
COCO11 is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/12/2005, 17h03   #10
fluide
 
Messages: n/a
Re : Expertise médicale

Citation:
Posté par COCO11
Par contre, si tu vas le voir à titre privé, ça arrive pour un avis d'expert, et pire, si tu veux être assisté, ça peut te coûter 500 euros...

Ca doit etre cela..
  Réponse avec citation
Vieux 30/01/2006, 16h10   #11
mongejm
urdh 08 75 79 87 67
 
Avatar de mongejm
 
Date d'inscription: janvier 2006
Localisation: epinay/seine
Messages: 292
Re : Expertise médicale

Citation:
Posté par mary0107
Bonjour,

Dans quels cas et auprès de qui peut-on contester une expertise médicale effectuée par la CPAM ?

Merci d'avance pour votre aide,
tous les cas le medecin cpam n'a pas valeur d'expert mes de premier avis ;la cpam se sert de se point juridique particulier pour dans certait cas ne pas voir certaine chose . en efait le medecin conseil etant de la fammile il dit se qu'il veut et tous et normal ses sont droit .besoin de specification pour repondre presisement ,de plus lesdelaisrecour sont limiter si urgence me donner plus de presision mongejm
mongejm is offline   Réponse avec citation
Vieux 28/03/2006, 23h05   #12
al7
 
Messages: n/a
Re : Expertise médicale

Citation:
Posté par ml44
Bonjour,
Si tel était le tarif, cela se saurait et la SS ne manquerait pas d'experts.
Cordialement
ml44

Snif…. Les pauvres !!!!! (‘experts et les très chers médecins sécu – pas tous heuresement) C’est du délire !!!!

Sicères salutations
  Réponse avec citation
Vieux 29/03/2006, 10h23   #13
mongejm
urdh 08 75 79 87 67
 
Avatar de mongejm
 
Date d'inscription: janvier 2006
Localisation: epinay/seine
Messages: 292
Re : Expertise médicale

Citation:
Posté par al7
Snif…. Les pauvres !!!!! (‘experts et les très chers médecins sécu – pas tous heuresement) C’est du délire !!!!

Sicères salutations
pas du trous tres cher amie ce ne sont la plupart que des bon a rien , la meileur preuve ces que aucun d'eux ne conait le quide barem ,le vrait et non pas celui qu'il on l'abitude de pratiquer et qui et obselet et depaser ,cella les rend dangeureux ; mes en theorie c'est a la caise d'interpreter l'avis medical .. avec deux ans d'age mental comme dans mon cas ces a chaque fois un jeux d'enfant ,il sufit juste de se dire que le medecin et de bonne fois et qu'il ignore sertaine chose en s'apuiant sur cesi , et sur la qualiter medical de la persone on arrive a savoir le resultat reél qui n'a d'aileur plus rien avoir avec selui determiner par le pretendus expert ,tous cecie et le travail de la caise qui se contente tous simplement de faire se qui lui plait et non ce qu'i faut faire ,ces une des thecnique a ce jour la plus conue et la plus utiliser pour spolier les handicapers ; les experts on dit y a cas faire ;heureusement desormer on peut leur demander le mode d'emplois de la desision et vos expert en rien sont bien entendus incapable de s'expliquer ; il ne save tous simplement pas coment faire voila tous salutations mongejm
mongejm is offline   Réponse avec citation
Vieux 29/03/2006, 22h39   #14
al7
 
Messages: n/a
Re : Expertise médicale

Citation:
Posté par mongejm
pas du trous tres cher amie ce ne sont la plupart que des bon a rien , la meileur preuve ces que aucun d'eux ne conait le quide barem ,le vrait et non pas celui qu'il on l'abitude de pratiquer et qui et obselet et depaser ,cella les rend dangeureux ; mes en theorie c'est a la caise d'interpreter l'avis medical .. avec deux ans d'age mental comme dans mon cas ces a chaque fois un jeux d'enfant ,il sufit juste de se dire que le medecin et de bonne fois et qu'il ignore sertaine chose en s'apuiant sur cesi , et sur la qualiter medical de la persone on arrive a savoir le resultat reél qui n'a d'aileur plus rien avoir avec selui determiner par le pretendus expert ,tous cecie et le travail de la caise qui se contente tous simplement de faire se qui lui plait et non ce qu'i faut faire ,ces une des thecnique a ce jour la plus conue et la plus utiliser pour spolier les handicapers ; les experts on dit y a cas faire ;heureusement desormer on peut leur demander le mode d'emplois de la desision et vos expert en rien sont bien entendus incapable de s'expliquer ; il ne save tous simplement pas coment faire voila tous salutations mongejm

Désolée, j’ai un profond respect pour les vrais médecins et pour leur savoir faire qui est la MEDECINE, et je remercie les miens.
J’ai répondu à un sujet bien précis.
  Réponse avec citation
Vieux 01/04/2006, 12h05   #15
hulk
Banni(e) pour comportement inadapté
 
Avatar de hulk
 
Date d'inscription: mars 2006
Localisation: sur la toille
Messages: 11
Re : Expertise médicale

Citation:
Posté par al7
Désolée, j’ai un profond respect pour les vrais médecins et pour leur savoir faire qui est la MEDECINE, et je remercie les miens.
J’ai répondu à un sujet bien précis.
vous aver trouver le font du probleme .les medecins , sont medecin et font de la medecine .c'est leurs competences imansse et indeniable qui et le probleme.il faut ensuite et il sufit dans tous les cas d'interpreter leur avis au combien eminant pour optenir la vrait solution ,se que personne ne fait puisque sa arange voila tous
hulk is offline   Réponse avec citation
Vieux 13/04/2007, 16h32   #16
societe civle
 
Messages: n/a
Re : Expertise médicale

Citation:
Posté par martine 34
bonjour;voilà un lien qui peut vous intéresser:http://www.legislation.cnav.fr/doc/c...CXGEN_TASS.htm
  Réponse avec citation
Vieux 04/05/2007, 18h01   #17
societe civle
 
Messages: n/a
Re : Expertise médicale

SOCIETE CIVILE ACTUELLE : SOMMAIRE

L'expertise médicale : " un Verdict ? "

Expertise médicale : " le Contact Expertal "

Expertise médicale : " l'Audience Expertale "

Expertise médicale : " le Rapport Expertal "

Expertise médicale : " Références légales "

Expertise médicale : " Abstract " (résumé )

Expertise médicale : " Respect des lois :
*Organisme commanditaire
*Code de la Santé Publique "

Expertise médicale : " Secret médical :
*Organisme commanditaire
*Code Pénal
*Code de la Santé Publique
*Convention Belorgey "

Expertise médicale : " Mode d'emploi : vos droits "

Expertise médicale : " Faits inexacts ? Omissions ?
Copie du rapport "

Expertise médicale : " Psychiatrie "

Expertise médicale : " Examen médical "

Expertise Médicale Contradictoire Préalable : E.M.C.P

Expertise médicale : " Dénonciation calomnieuse "

Expertise médicale : " Appel à Témoin "

Assurance : " Garantie Complémentaire Invalidité :
Clause suspensive "

Mise en examen : " Mode d'emploi "

Code de Procédure Pénale : " Respect "

Dénonciation Calomnieuse......Mensongère ?

Dénonciation Calomnieuse : " Définition "

Expertise médicale : " Dénonciation calomnieuse "

Procédure Pénale : " Pas d'avocat obligatoire "

Rectification d'un jugement en cas d'erreurs ou
d'omissions matérielles :
*A.462 du Code de Procédure Civile
*A.710 du Code de Procédure Pénale,
*A.R 741-11 du Code de Justice Administrative.

Pour voir ces textes :
http : // societecivileact.canalblog.com























  Réponse avec citation
Vieux 04/05/2007, 18h03   #18
societe civle
 
Messages: n/a
Re : Expertise médicale

Citation:
Posté par mongejm
pas du trous tres cher amie ce ne sont la plupart que des bon a rien , la meileur preuve ces que aucun d'eux ne conait le quide barem ,le vrait et non pas celui qu'il on l'abitude de pratiquer et qui et obselet et depaser ,cella les rend dangeureux ; mes en theorie c'est a la caise d'interpreter l'avis medical .. avec deux ans d'age mental comme dans mon cas ces a chaque fois un jeux d'enfant ,il sufit juste de se dire que le medecin et de bonne fois et qu'il ignore sertaine chose en s'apuiant sur cesi , et sur la qualiter medical de la persone on arrive a savoir le resultat reél qui n'a d'aileur plus rien avoir avec selui determiner par le pretendus expert ,tous cecie et le travail de la caise qui se contente tous simplement de faire se qui lui plait et non ce qu'i faut faire ,ces une des thecnique a ce jour la plus conue et la plus utiliser pour spolier les handicapers ; les experts on dit y a cas faire ;heureusement desormer on peut leur demander le mode d'emplois de la desision et vos expert en rien sont bien entendus incapable de s'expliquer ; il ne save tous simplement pas coment faire voila tous salutations mongejm
SOCIETE CIVILE ACTUELLE : SOMMAIRE

L'expertise médicale : " un Verdict ? "

Expertise médicale : " le Contact Expertal "

Expertise médicale : " l'Audience Expertale "

Expertise médicale : " le Rapport Expertal "

Expertise médicale : " Références légales "

Expertise médicale : " Abstract " (résumé )

Expertise médicale : " Respect des lois :
*Organisme commanditaire
*Code de la Santé Publique "

Expertise médicale : " Secret médical :
*Organisme commanditaire
*Code Pénal
*Code de la Santé Publique
*Convention Belorgey "

Expertise médicale : " Mode d'emploi : vos droits "

Expertise médicale : " Faits inexacts ? Omissions ?
Copie du rapport "

Expertise médicale : " Psychiatrie "

Expertise médicale : " Examen médical "

Expertise Médicale Contradictoire Préalable : E.M.C.P

Expertise médicale : " Dénonciation calomnieuse "

Expertise médicale : " Appel à Témoin "

Assurance : " Garantie Complémentaire Invalidité :
Clause suspensive "

Mise en examen : " Mode d'emploi "

Code de Procédure Pénale : " Respect "

Dénonciation Calomnieuse......Mensongère ?

Dénonciation Calomnieuse : " Définition "

Expertise médicale : " Dénonciation calomnieuse "

Procédure Pénale : " Pas d'avocat obligatoire "

Rectification d'un jugement en cas d'erreurs ou
d'omissions matérielles :
*A.462 du Code de Procédure Civile
*A.710 du Code de Procédure Pénale,
*A.R 741-11 du Code de Justice Administrative.

Pour voir ces textes :
http : // societecivileact.canalblog.com























  Réponse avec citation
Vieux 20/11/2007, 12h17   #19
Dangeo
 
Messages: n/a
Expertise médicale provoquée par assurance

Bjr , comme suite à un accident de vélo sur ralentisseur ,il y a un an juste , l'assurance a fini par accepter la considération des dégâts corporels (impuissance sexuelle consécutive à un violent choc hémorragique périnéo-scrotal et sensibilité nociceptive des testicules)....;63 ans , 1,77m-75kg-sportif -10000km de vélo/an - Belle silhouette (si,si, on le dit..)-rapports sexuels fréquents normaux et très satisfaisants 3X/7j (avant)..
Donc infirmité réelle et traumatisante pas drôle à vivre pour moi-même , mais aussi pour mon épouse .
L'assurance a mis la barre assez haut quant aux conditions de dédommagement : Au dessous de 10% d'IPP , pas de prise en charge financière.
De + sera considéré l'âge de l'assuré (qui en principe à + de 60 ne doit plus copuler ??!...)
Un expert sera désigné après que la consolidation soit effective ...!!
Comment prouver cette consolidation ,cet état de fait et cette infirmité...même si des certif. médicaux et même photos (des "éléments sinistrés" qq jours après l'accident ) existent ?.
La sexologue , consultée à plusieurs reprises me demande de me "stimuler fréquemment pour essayer de reprendre de l'exercice"...
(Pourquoi pas me filmer tant qu'à faire pour prouver mes dires ..? on croit rêver..!!)
Quant à l'expert médical ...je ne vois pas comment cette expertise pourra se dérouler (s'il me touche , il va assurément "manger chaud"..!!)
Trève de sourire , qq'un a t-il un vécu , une solution..?
D'avance merci.
  Réponse avec citation
Vieux 22/01/2008, 01h16   #20
intimitee29
 
Messages: n/a
Expertise médicale : IJ suspendu ???

BONSOIR
j' attend une expertise medicale , puis que le medecin conseil de la secu a fixé la consolidation de mes lesions en date du 31 dec 2007 ( que j' ai contester ); Mais en attendant je me retrouve suspendu d' IJ .
mes questions pour l' instant :
-combien de temps faut t' il attendre pour avoir cette expertise
- y a t' il une aide ( quelqu 'elle soit en attendant au niveau financier ) pour " survivre " ( alimentaire , paiement des factures etc ...)
je suis suivi par une AS de la secu , mais aucune reponses

en esperant qu'il y est une reponse , merci
  Réponse avec citation
Vieux 22/10/2010, 12h29   #21
pernelle
Membre
 
Avatar de pernelle
 
Date d'inscription: septembre 2010
Localisation: Bords de Loire
Messages: 51
Re : Expertise médicale

Bonjour à tous les atoutonautes,
Désolée, c'est un peu longuet. Pour les flemmes, mes questions se trouvent tout en bas

Pour info, je suis prof (assimilée-fonctionnaire):


L’EXXXXpertise médicale


Jusqu’à mardi dernier, j’en étais à ma quatrième exxxxxxpertise en 8 ans.
Ok. La traque au fraudeur, en ces temps de vaches maigres, a son intérêt. Why not. Des exabuseurs, j’en connais. Je n’irais certainement pas les dénoncer, mais qu’on les asticote ne me paraît pas incongru.
Ok. Je fais partie des shaddocks qui pompent, qui pompent et creusent indéfiniment le trou de notre bien-aimée sécu. Qu’on m’ait à l’œil s’entend. Dès fois que je serais une 'tite cancéreuse mythomane, ou en cheville avec son p’tit docteur d’la cambrousse, qui lui ferait certificat de complaisance sur certificat de complaisance. Admettons.
Mais les inepties du système auquel je dois faire face ne lassent pas de me fasciner.

Première expertise, mars 2002 : je suis en pleine chimio. Reçois ma petite convocation pour l’expertise médicale réclamée par le comité médical départemental. Date programmée : le lendemain de ma deuxième cure de FEC100. Oups. Comme je ne tiens pas particulièrement à retapisser le cabinet de mon futur expert avec mes vomitos, je prends mon téléphone pour essayer de faire bouger la date de l’entrevue…
On me répond que ce n’est pas possible. Que le calendrier est déjà bouclé. Que si je ne peux vraiment pas venir, l’expertise sera repoussée de plusieurs mois, décalant aussi, par la même occasion, la reprise de mon salaire à taux plein.
Gloups… Bon, et si je viens en ambulance, pourra-t-on me faire un bon de transport ? « Ben non, c’est pas prévu… »
Regloops…
Allez p’tite crabahuteuse en herbe, fais pas ta chochotte.
Un p’tit tour de voiture, un bon coup d’air hivernal sur ta tête d’œuf, après les miasmes de ton box chimiesque, ça ne te tente pas ?
Mais si mais si…
Allez zou. Sont sympas quand même. Le point de rendez-vous se trouve à moins de 20 bornes de ton plumard. Ta petite bassine jaune, ta meilleure copine depuis un mois, est transportable… C’est parti…
L’expert est une experte. Une Doc généraliste. Petit salut rapide. Farfouillis dans les paperasses, repêchage de mon dossier. « Ah oui… Allongez-vous. »
Prise de température. 37,2. Ni le vésuve, ni le pôle nord. Impec.
« Levez-vous. »
Passage sous la toise. 1,75 m. Ouf, la chute de ma crinière ne m’a pas fait perdre un millimètre.
« Voilà, ce sera tout »
????????????
Pardon ? C’est fini ?
« Oui. Oh, vous savez, c’est une visite de principe. La lecture de votre dossier… et puis vous voir deux minutes suffit amplement… »
« Vous me faites déplacer un lendemain de chimio pour me mesurer et prendre ma température ? »
« Ah ? C’était hier ? C’est sûr que cela aurait pu tomber mieux… »
Fin de la conversation. Sifflet coupé. CLM accordé

Deuxième expertise, juin 2002 :
L’expert, c’est un cancérologue (oui, à l’époque, on appelait encore ça comme ça. Aujourd’hui, on dit « oncologue ». Ça doit faire moins peur aux crabahuteux qui n’ont pas fait de grec )
Super gentil. Pas de toise, pas de balance, pas de thermomètre, pas de tensiomètre. Bref, pas d’auscultation. Manifestement, ma tête de Caliméro lui suffit à lui aussi. Par contre, il m’apprend avec force patience les subtilités administratives à venir. Il envisage ma reprise 6 mois plus tard, d’abord en mi-temps thérapeutique pour trois mois, puis à temps plein. Si possible, je ne dois pas m’arrêter ou travailler à mi-temps davantage. En effet, je viens d’entamer un précieux capital : sur toute ma carrière, pour une même pathologie, je ne peux bénéficier que d’un an de mi-temps thérapeutique au total. Et puis si je dépasse un an d’arrêt complet, je passe de la case CLM à la case CLD, et pour ça, il faudra alors une autre…expertise… Et puis, avec le cancer, on ne sait jamais… C’est un animal qui adore les come-back. Mieux vaut se garder des cartouches Madame… A bon entendeuse, salut…

Troisième expertise :

Janvier 2009, reconstruction de feu-néné par la technique du lambeau du grand dorsal. Arrêt initial prévu : 2 mois. Bon. La chirurgienne me laisse entendre que si c’est un peu short, mon généraliste pourra prolonger. Ce sera effectivement un peu court. Pas en raison de la rééducation, ni de la cicatrisation. Non. Une petite complication ORL. Lors de l’intubation, le nerf dit « récurent » a été touché. Conséquence : aphonie, puis dysphonie sévère pendant 8 mois. Le mutisme. Voilà un truc super pratique pour un prof de langue…
Aïe aïe aïe… Je suis à la bourre pour la demande de CLM au comité médical.( dans la grande maison de l'EN, mieux vaut s'y prendre dès le premier mois de congé maladie normal... Savez, le mammouth...)
Pour moi, « l’extinction de voix » allait passer. Donc pas d’anticipation salvatrice… Or on m’apprend que cela sera, au mieux, quelques mois de chevrotements, au pire, le reste de ma vie. ..
Aïe aïe aïe. En plus, il y a une longue file d’attente de fonctionnaires valétudinaires… Et puis il y a le temps de l’expertise. Programmée fin juin : rezuuuuuut. Le temps que l’expert rédige son rapport, pfffftttt, envolé la dame de l’inspection académique, le comité médical, la comptable du rectorat. Holidays !!! Sanction : 6 mois à demi-traitement.

Le troisième expert, c’est un généraliste.
Vu ma voix de chat écorché en retour de fiesta, pas besoin d’un ORL patenté pour imaginer que l’élève du fond de la classe n’entendrait pas un traître mot de mes palabres (non non, même si il lui venait à l’idée de tendre l’oreille !). Le doc recommandera cependant une reprise à mi-temps thérapeutique dès septembre. Coup de bol : la rééducation intensive chez l’orthophoniste, initiée trois mois plus tôt, finira par payer. En septembre, la corde vocale gauche compensera la fainéantise de sa binôme, toujours paralysée. C’est fragile, mais ça marche ! En octobre, c’est Bysance : rappel des 6 mois de demi-traitement indument « non-payés » et opération de finition de la reconstruction nénesque.
Le 1er décembre, reprise à temps plein. Enfin !…
Quelques jours plus tôt, apparition d’un ganglion axillaire.
Quelques jours plus tard, branle-bas de combat. Crabus, le re-retour. Destruction de reconstruction, chimio, RT, hormonothérapie.
Re…re…re… et …

Donc…
Quatrième expertise, juin 2010:

Fin de chimio. Souffrante. Exténuée. Je suis venue seule. En deux temps. Pause d’une demi-heure en milieu de trajet. Marre de faire ch...biiiiiip les copines qui jouent les taxis…
Un autre oncologue. Froid. Professionnel. Laconique. Il doit statuer sur mon passage en Congé Longue Durée, et fixer la date de ma reprise. Ce sera décembre 2010. En mi-temps thérapeutique pour trois mois, puis reprise à temps plein. Pas d’auscultation. Je suis à l’ouest. Je veux bien tout. Amen.

Puis mardi dernier, octobre 2010 :

Cinquième expertise, the best one :

j’ai commencé l’hormonothérapie un mois et demi plus tôt. Aux quelques effets secondaires encore tenaces de la chimio sont venus s’ajouter toutes les misères que me provoque Mister Tamoxifène. J’ai la joyeuse idée de demander un répit supplémentaire pour encaisser le traitement. Déguster en paix.
Retour devant la case de m’sieur l’Oncodoc de juin. Et là, et là… Je vous laisse lire le post de mon p’tit journal sur le lien suivant … Un condensé d’intelligence, de délicatesse, d’humanité, à ne pas rater…
http://ikigai-de-crabahuteuse.over-b...-59343810.html

Alors questions :

Parmi vous, y a-t-il quelqu’un qui sache si il existe un texte précisant si une expertise peut avoir lieu dans l’établissement même où le patient est traité ?

Comment sont choisis ces EXXXXXXXXXperts (volontariat, sollicitation ?).

Combien coûte une EXXXXXXXXpertise à Dame sécu ? j'ai lu un peu tout et n'importe quoi sur le sujet...

Peut-on être accompagné d’un tiers lors de ce type d’entretien, histoire d’avoir un témoin en cas de « dérapage » ?

En cas de contestation du verdict, et de contre-expertise, a-t-on la garantie que le contre-exxxxxxxxpert n’a pas connaissance du nom de l’exxxxxxxxxpert (histoire d’être sûr qu’ils n’ont pas usé leurs culottes courtes dans la même fac de médecine) ?

Je fais du mauvais esprit. C’est pas bien. Mais l’oncodoc de la cinquième m’a un p’tit peu énervée. Vous m’accorderez un peu d’indulgence.

Merci tout plein pour vos réponses.

Pernelle
__________________
Pernelle

http://ikigai-de-crabahuteuse.over-blog.com/
pernelle is offline   Réponse avec citation
Vieux 22/10/2010, 18h37   #22
ml44
Membre
 
Date d'inscription: juin 2005
Messages: 1 533
Re : Expertise médicale

Citation:
Posté par pernelle
Alors questions :

Parmi vous, y a-t-il quelqu’un qui sache si il existe un texte précisant si une expertise peut avoir lieu dans l’établissement même où le patient est traité ?

Comment sont choisis ces EXXXXXXXXXperts (volontariat, sollicitation ?).

Combien coûte une EXXXXXXXXpertise à Dame sécu ? j'ai lu un peu tout et n'importe quoi sur le sujet...

Peut-on être accompagné d’un tiers lors de ce type d’entretien, histoire d’avoir un témoin en cas de « dérapage » ?

En cas de contestation du verdict, et de contre-expertise, a-t-on la garantie que le contre-exxxxxxxxpert n’a pas connaissance du nom de l’exxxxxxxxxpert (histoire d’être sûr qu’ils n’ont pas usé leurs culottes courtes dans la même fac de médecine) ?

Pernelle

Bonsoir,
Ce serait un peu long de répondre en détail à toutes vos questions, d'autant que les textes statutaires répondent à la plupart d'entre elles.
- il ne s'agit pas d'expertises, mais de contre-visites réalisées par des médecins agréés par l'administration;
- la seule incompatibilité est entre médecin agréé- médecin traitant;
- ce n'est pas la sécu qui paye les contre-visites, mais l'administration (en principe 50 €, avec le rapport);
- comme pour tout examen médical, vous pouvez venir avec qui vous voulez;
- en cas de désaccord, vous saisissez le comité médical. De toute façon le médecin agréé ne donne qu'un avis.

Par ailleurs, 5 contre-visites en 8 ans, ce n'est pas excessif, si ? Il n'y a pas de soupçon, c'est obligatoire tous les 6 mois, et l'administration ne connait pas votre maladie.

Enfin, si certains médecins agréés sont c...bip, certains profs sont aussi très ch...bip.

Cordialement.
ml44

Dernière modification par ml44 22/10/2010 à 18h40.
ml44 is offline   Réponse avec citation
Vieux 23/10/2010, 13h40   #23
pernelle
Membre
 
Avatar de pernelle
 
Date d'inscription: septembre 2010
Localisation: Bords de Loire
Messages: 51
Re : Expertise médicale

Citation:
Posté par ml44
Bonsoir,
Ce serait un peu long de répondre en détail à toutes vos questions, d'autant que les textes statutaires répondent à la plupart d'entre elles.
- il ne s'agit pas d'expertises, mais de contre-visites réalisées par des médecins agréés par l'administration;
- la seule incompatibilité est entre médecin agréé- médecin traitant;
- ce n'est pas la sécu qui paye les contre-visites, mais l'administration (en principe 50 €, avec le rapport);
- comme pour tout examen médical, vous pouvez venir avec qui vous voulez;
- en cas de désaccord, vous saisissez le comité médical. De toute façon le médecin agréé ne donne qu'un avis.

Par ailleurs, 5 contre-visites en 8 ans, ce n'est pas excessif, si ? Il n'y a pas de soupçon, c'est obligatoire tous les 6 mois, et l'administration ne connait pas votre maladie.

Enfin, si certains médecins agréés sont c...bip, certains profs sont aussi très ch...bip.

Cordialement.
ml44

Bonjour ml44,
Merci pour cet éclairage de lanterne juridico-administratif. Ça sent « l’expert » à plein nez ! Il est agréable de voir les choses recadrées avec autant de professionnalisme.

Pour la petite remarque « Par ailleurs, 5 contre-visites en 8 ans, ce n'est pas excessif, si ? Il n'y a pas de soupçon, c'est obligatoire tous les 6 mois, et l'administration ne connait pas votre maladie. » deuz-trois commentaires :
1) Ce ne sont pas 5 contre-visites en 8 ans, mais 5 en 2 ans et demi (Fort heureusement, les « contre-visites » ne sont à supporter , par définition, qu’au cours des périodes d’arrêts de travail)
2) L’ineptie, ce n’est pas la contre-visite en elle-même, mais le caractère parfois inopportun de sa demande. A ce que je sache, un comité médical est composé de médecins, qui ne sont pas sensés avoir obtenu leurs diplômes dans un paquet bonux. Lorsque qu’ils reçoivent une demande d’octroi de CLM ou de CLD, accompagnée d’un courrier circonstancié d’un spécialiste, plus tous les compte-rendus des différents praticiens rencontrés par un cancéreux (anapath, chirurgien, radiologues, radiothérapeute, chimiothérapeute, généraliste et j’en passe..), à moins de ne pas lire les dits compte-rendus ou de voir des resquilleurs fort bien organisés partout, il me semble qu’ils sont assez grands pour prendre une décision collégiale sans avoir à imposer au malade en pleine tempête une épreuve supplémentaire ni faire perdre son temps à un cancérologue, ni son argent à l’administration (car je suppose qu’ils ne se réunissent pas non plus une fois par mois dans le plus pur bénévolat, que l’administration les rémunère eux aussi pour EFFECTUER ces lectures, mais peut-être sous-estimai-je encore le caractère philanthrope de leur contribution…). Des cinq expertises vécues, je considère vraiment que seule la dernière était justifiée. Pas d’chance pour ma pomme, je tombe sur l’oncodoc désséché de service. Je m'en remettrais, même si j'avoue que je me serai vraiment passer de cette petite mignardise dans le contexte actuel.

3) Par définition, lorsqu’un patient fait une demande de CLM ou de CLD, ce n’est pas pour un rhume. Qu’il ne soit pas prévu que le malade puisse prendre au moins un VSL me semble pour le moins cocasse.
4) La mise en place de l’ « expertise », même si elle est administrativement obligatoire tous les 6 mois, mériterait à gagner
a) En souplesse : Me faire déplacer un lendemain de chimio ou, comme je l’ai appris de la bouche d’une autre patiente, elle aussi « expertisée », se voir contrainte de faire DÉPLACER sa séance de chimio pour pouvoir répondre présente à la convocation, c’est se foutre du patient, de l’oncologue en charge de son suivi et du service qui rame déjà bien assez avec ses galères de plannings
b) En sérieux. Une auscultation digne de ce nom pourrait au moins avoir lieu, (même si la gueule de la chimiothérapée ne laisse aucun doute sur le cocktail qu’elle est en train de cuver). Un poids, une tension, un rythme cardiaque peuvent devenir des données de comparaison intéressantes à l’avenir, non ?.

Quant à la petite boutade sur la c….de certains profs, je devrais passé tant elle était facile et convenue: l’évidence de la parfaite répartition des c…. dans toutes les catégories professionnelles n’est pas contestable. Si elle est parfois lourde de conséquences pour des élèves traumatisés, je vous laisse juger de l’impact qu’elle peut avoir sur une personne aussi fragilisée qu’un patient en prise avec une patho qui engage le pronostic vital. Et sans vouloir être plus indulgente avec le prof qu’avec le doc, (car un con cultivé et en charge de la jeunesse n’a pas plus le droit au massacre qu’un con Bac+ 12 en blouse blanche), il me semble que l’on fait prononcer à l’un des deux un truc comme « primum non nocere…deinde curare ». Mais malgré mes cours accélérés de cynisme, gracieusement offert par la sécu ces dernières années, je dois encore avoir un p’tit pied dans le monde merveilleux de Oui-Oui en accordant au serment d’Hippocrate une telle vénération.

Cordialement

Pernelle
__________________
Pernelle

http://ikigai-de-crabahuteuse.over-blog.com/
pernelle is offline   Réponse avec citation
Vieux 23/10/2010, 15h52   #24
ml44
Membre
 
Date d'inscription: juin 2005
Messages: 1 533
Re : Expertise médicale

[quote=pernelle]

Bonjour,
Un petit supplément d'éclairage, sans remarques faciles (peut-être).
- le comité médical ne voit le dossier qu'après la contre-visite demandée par l'administration dans les conditions statutaires ;
- les réunions du comité médical sont du pur bénévolat, à tel point qu'aucun médecin y siégeant ne s'amuse à vérifier les règlements des vacations pouvant venir 5 ans après;
- cela explique, sans l'excuser, que les médecins agréés ne font pas d'effort pour les contre-visites (ils préféreraient décider sur dossier, mais demander maintenant un dossier solide à une "victime de la vie" est un crime de lèse-majesté. Il faut la croire sur parole);
- un fonctionnaire peut demander un CLM dès que son arrêt dépasse 6 mois, quelle que soit la pathologie, qui n'est donc connue qu'après la contre-visite. Certains ne s'en privent pas;
Ne parlons plus du serment d'Hippocrate. Les clients l'ont tué (http://www.dailymotion.com/video/xf8dv2).
Cordialement.
ml44 (+ 15)

Dernière modification par ml44 23/10/2010 à 16h08.
ml44 is offline   Réponse avec citation
Vieux 23/10/2010, 17h23   #25
pernelle
Membre
 
Avatar de pernelle
 
Date d'inscription: septembre 2010
Localisation: Bords de Loire
Messages: 51
Re : Expertise médicale

[quote=ml44]
Citation:
Posté par pernelle


Bonjour,
Un petit supplément d'éclairage, sans remarques faciles (peut-être).
- le comité médical ne voit le dossier qu'après la contre-visite demandée par l'administration dans les conditions statutaires ;
- les réunions du comité médical sont du pur bénévolat, à tel point qu'aucun médecin y siégeant ne s'amuse à vérifier les règlements des vacations pouvant venir 5 ans après;
- cela explique, sans l'excuser, que les médecins agréés ne font pas d'effort pour les contre-visites (ils préféreraient décider sur dossier, mais demander maintenant un dossier solide à une "victime de la vie" est un crime de lèse-majesté. Il faut la croire sur parole);
- un fonctionnaire peut demander un CLM dès que son arrêt dépasse 6 mois, quelle que soit la pathologie, qui n'est donc connue qu'après la contre-visite. Certains ne s'en privent pas;
Ne parlons plus du serment d'Hippocrate. Les clients l'ont tué (http://www.dailymotion.com/video/xf8dv2).
Cordialement.
ml44 (+ 15)

- Ok. Donc si je comprends bien, on ne m’a convoquée qu’une fois de trop et dans des conditions qui n’ont pas l’air de vous titiller outre mesure (‘scusez, dans la cour des cyniques, je ne suis qu’en petite section et suis moyennement motivée pour gagner du galon…)
- Rassurez-moi : S’ils sont bénévoles, les docs du comité médical sont-ils au moins volontaires ? Pac’que bénévoles ET contraints, (un p’tit mélange que j'ai pu observer à loisir grâce à mon joli statut d’assimilée-fonctionnaire), ça donne effectivement un gloubiboulga peu propice au zèle.
- Rassurez-moi encore : dans votre dico, dans l’onglet « bénévolat », aucun académicien n’a malencontreusement égaré le terme « incompétent » dans la case des synonymes par hasard ? Ce serait balot.
- pour le « - cela explique, sans l'excuser, que les médecins agréés ne font pas d'effort pour les contre-visites (ils préféreraient décider sur dossier, mais demander maintenant un dossier solide à une "victime de la vie" est un crime de lèse-majesté. Il faut la croire sur parole); » ttttttttttt …. Le dossier médical est expressément réclamé dès que la demande de CLM est formulée. Et j’ai toujours, de ce côté-là, devancé la demande. Donc ne chargez pas trop la mule des « victimes de la vie », qui, à aucun moment, ne se sont portés volontaires pour l’adhésion au club.
- « aucun médecin y siégeant » n’a eu à s'amuser « à vérifier les règlements des vacations pouvant venir 5 ans après », le rappel de l’historique étant toujours fait en cas de récidive.

Quand à votre dernière ligne, elle me fait croiser les doigts pour que votre grand quinze ne ce soit pas dérouler en médecine… Cela aurait le triste mérite de prouver que mon oncodoc acrimonieux n’est pas un spécimen égaré… Que vous soyez le doc du lien dailymotion, ou un compatriote compatissant, faites l’effort de ne pas mettre tout le monde dans le même sac par aigreur. Croiser un c….biiiiip, chez les B.Blanches, les patients impatients, les profs ou à la caisse prioritaire d’un supermarket ne justifie en rien que l’on s’en prenne à la corporation entière du dit-c…biiiiiip.

Si quelque chose dans mes propos précédents a pu vous laisser croire que j’en voulais au corps médical dans sa totalité, 1) je m’en excuse 2) je vous invite à lire mon p’tit billet suivant, qui vous montrera qu’ici, je ne faisais que pointer du doigt un individu bien particulier et un système parfois très très indigeste. http://ikigai-de-crabahuteuse.over-b...-57489550.html

Cordialement

Pernelle
__________________
Pernelle

http://ikigai-de-crabahuteuse.over-blog.com/
pernelle is offline   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Navigation rapide





Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 12h38.


Le forum Atoute utilise le script de forums VBulletin
Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.