euthanasie ou accompagnement des mourants - Forum
Forum médical Atoute.org

Recherche :

Précédent   Forum > Conférence Principale > La médecine, les soignants et les soignés
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

La médecine, les soignants et les soignés Ethique médicale, bonnes ou mauvaises relations entre patients et médecins, coups de coeur ou coups de gueule médicaux, exercice professionnel : c'est ici.

Réponse
 
Outils de la discussion Rechercher uniquement dans cette discussion Modes d'affichage
Vieux 10/11/2005, 17h49   #1
CHRISTELE
 
Messages: n/a
euthanasie ou accompagnement des mourants

Que pensez-vous de l'euthanasie et de l'accompagnement des mourants ?
Personnellement, j'ai vu mon papa est décédé dans l'unité de soins paliatifs après 1 mois. Je le voyais changer à chacune de mes visites. Maintenant, je ne sais plus quoi penser.
Merci Christèle
  Réponse avec citation
Vieux 10/11/2005, 18h11   #2
anya
Monde cruel
 
Avatar de anya
 
Date d'inscription: février 2005
Messages: 10 869
Re : euthanasie ou accompagnement des mourants

Citation:
Posté par CHRISTELE
Que pensez-vous de l'euthanasie et de l'accompagnement des mourants ?
Personnellement, j'ai vu mon papa est décédé dans l'unité de soins paliatifs après 1 mois. Je le voyais changer à chacune de mes visites. Maintenant, je ne sais plus quoi penser.
Merci Christèle

mon amie est morte dans un centre de soins palliatif en mai dernier, aprés un mois également où elle est passée de "presque bien" à ... la dégradation a été violente, on s'est posé la question de l'euthanasie avec son mari et son médecin, mais son médecin m'a dit qu'ils ne pouvaient pas faire ça, qu'il fallait lui laisser le "temps de mourir", qu'elle partirai quand elle serait prête, que physiquement elle ne souffrait pas, qu'ils ne la traitaient plus de manière curative, juste de la morphine et un anxiolytique ... Elle est morte avec le sourire, sans doute qu'elle s'est dit qu'elle pouvait enfin partir, que tout était sous control ... ce que je lui avais dit dans l'aprés midi, avant qu'elle ne parte ...

alors, forte de cette expérience, j'aurais tendance à penser que l'euthanasie dans le cadre d'une maladie mortelle n'est peut être pas une bonne chose, il faut laisser à la personne le temps d'accepter la mort, afin qu'elle puisse partir sereinement ...

Concernant l'euthanasie dans le cadre d'une maladie non mortelle mais trés handicapante, je ne me prononcerais pas ...
anya is offline   Réponse avec citation
Vieux 19/11/2005, 21h21   #3
cindy59110
 
Messages: n/a
Re : euthanasie ou accompagnement des mourants

je suis aide soignante et j'ai travaillé en soins palliatifs mais aussi en mapad, en ehpad,... et j'ai vu des cas vraiment tres graves... à plusieurs reprises des patients m'ont demandé de les faire mourir... je ne sais pas si j'en serais capable... mais plus d'une fois j'ai essayé de me mettre a leur place et je les comprends, je pense qu'a leur place je desirerai la meme chose mais parfois... avec la maladie je pense qu'on en as marre et qu'on baisse les bras d'ou cette envie de partir ...
en resumé, je dirai que je suis pour l'euthanasie mais tout dépends des cas et de la gravité de la maladie (certains disent qu'ils vont mourir car ils ont la grippe) mais surtout faire bien attention au propos des patients... bien les evaluer avant d'agir ...
voilà, gros bisous, cindy.
  Réponse avec citation
Vieux 20/11/2005, 18h18   #4
Midwife
 
Messages: n/a
Re : euthanasie ou accompagnement des mourants

Bonjour,

Ne trouvez-vous pas qu'on vit dans un monde où on veut tout accélérer ?
Regardez les rites funéraires, tout est fait au plus vite, on se débarrasse vite du mort et après les personnes en deuil ont tout juste le droit d'être tristes, on fait tout pour qu'elles oublient au plus vite. La tristesse dérange. Tout juste pourrait-on dire que la tristesse n'est plus à la mode dans un monde où il faut être constamment au top de sa forme. Je pense qu'on manque beaucoup de temps pour tout à l'heure actuellle et à en croire toutes les pathologies que les gens ont maintenant, il ne faut pas s'étonner que les personnes somatisent et que leur corps exprime ce que l'esprit ressent et ne peut pas évacuer. Regardez de près un enterrement, si peu de personnes et surtout pas les hommes se laissent aller à leurs émotions et leur tristesse!
A l'hôpital, les médecins ne soignent pas au delà de ce qui est possible et la douleur est beaucoup mieux prise en charge. L'euthanasie est un grand mot mais tout le monde sait qu'en fin de vie les médecins augmentent les doses de morphine pour que les malades ne souffrent pas, que ça provoque des dépresssions respiratoires qui finissent par éteindre doucement la vie des malades et c'est tant mieux. Il faut faire confiance à l'humanité des médecins qui savent ce qu'il faut faire. La où le débat est différent c'est dans des cas comme l'histoire de Vincent , on n'en entend d'ailleurs plus trop parler.
  Réponse avec citation
Vieux 20/11/2005, 20h13   #5
Poulou
 
Messages: n/a
Re : euthanasie ou accompagnement des mourants

Citation:
Posté par cindy59110
je suis aide soignante et j'ai travaillé en soins palliatifs mais aussi en mapad, en ehpad,... et j'ai vu des cas vraiment tres graves... à plusieurs reprises des patients m'ont demandé de les faire mourir... .

Bonsoir

Vous ne pensez pas que la question devrait se poser en sens inverse plutôt ?

Qu'au lieu de parler de "donner la mort", ou "d'abréger la vie" par l'euthanasie, on pourait se demander "jusqu'où a-t-on le droit d'imposer la vie à des malades qui sont prêts à la quitter, en s'acharnant à les "soigner" alors qu'ils demandent à ce qu'on leur fiche la paix."

On maintient la vie à tout prix par des soins, le malade s'acharne à dire qu'on le laisse en paix, qu'il veut mourir,
Au lieu de le laisser tranquile, de rerspecter sa demande, on s'acharne à le soigner alors qu'il serait peut-être mort depuis quelques temps déjà,
Et au bout d'un moment, comme ça, parce que ça "pète" dans les esprits, on se dit qu'au lieu d'interrompre les soins, on pourrait aussi bien les inverser en aidant le malade à mourir.

Vous ne pensez pas que quelque chose débloque...?

On ne sait pas laisser les gens vivre ou mourir leur vie comme ils le souhaitent, des fois ?

Ah oui, il y a cette histoire de non assistance à personne en danger si on ne soigne pas un malade qui veut mourir tranquile, c'est ça...?

Dur dilemne tout ça...

Aprés sa défenestration, ma mère s'est retrouvée dans une unité de soins intensifs dans un grand hôpital de Montpellier. Elle était en morceaux, plusieurs fractures de la colonne vertébrale, du crane...On ne savait pas si elle allait vivre ou mourir comme elle l'avait souhaité en se défenestrant.
Un jour que je revenais de lui rendre visite, j'ai vu l'infirmière qui s'occupait d'elle faire une drôle de tête.
Je lui ai demandé si elle allait bien...
Elle m'a dit que c'était difficile, parfois, car elle se demandait, en voyant des personnes comme ma mère qui avaient voulu se donner la mort, qui seraient sûrement mortes sans intervention médicale, qui souffraient énormément, si la médecine faisait bien de s'acharner aisni à vouloir faire vivre à tout prix des personnes qui ne le désiraient peut-être pas.

Ce que je lui ai répondu est sorti de mon coeur, c'est venu tout seul.
Je lui ai dit :
"Vous savez, si ma mère ou des gens comme elle ne voulaient pas vivre, ils mourraient, et vos soins n'y feraient rien. S'ils sont toujours en vie, c'est qu'ils le veulent bien."
Cette infirmière m'a regardée d'un air un peu étonnée, mais a paru tranquilisée.
  Réponse avec citation
Vieux 24/11/2005, 04h18   #6
Fleuralie
 
Messages: n/a
Re : euthanasie ou accompagnement des mourants

Bonjour, je suis nouvelle dans ce forum. Toutefois, je vous lis depuis quelque temps. Je travaille en soins palliatifs, et je me pose aussi beaucoup de questions. Je ne sais pas trop quoi penser sur la euthanasie. Malgré que je comprends les patients et leurs familles et que certaines situations sont terriblement souffrantes, je ne pourrais pas aider une personne à s'enlever la vie.
Je me préoccupe à la qualité de l'accompagnement en fin de vie. Je viens de finir une lecture qui m'a énormément touchée. Le titre du livre est En traversant le pont et le sous-titre: un récit de vie au seuil de la mort, un hommage à l'amitié, l'auteur est Georgina Falcon.

C'est le récit touchant d'une femme qui a accompagné une amie dans sa maladie et la mort. Ce qui touche est la beauté de cet accompagnement ainsi que la profondeur de la réflexion. Voici un extrait de la préface: "En traversant le pont, c'est un hymne à la vie, même dans les moments difficiles à vivre, c'est une riche réflexion sur le sens de la mort" Je vous fais part de cette découverte. L'éditeur est Médiaspaul et il s'agit d'un livre récent (septembre 2005), il est destiné à tous les personnes qui se questionnent sur la vie et la mort. Plus particulièrement à celles qui font de l'accompagnement en soins palliatifs. Si d'autres personnes l'ont lu, je souhaiterais recevoir vos commentaires, nous pouvons aussi, si vous les désirez, échanger nos réflexions.
  Réponse avec citation
Vieux 13/05/2010, 11h36   #7
marie-ange
Membre
 
Date d'inscription: avril 2010
Messages: 32
Re : euthanasie ou accompagnement des mourants

De toute façon,chacun de nous naît,vit,puis meurt..
Il suffit d'avoir atteint l'âge adulte et de posséder un minimum de neurones pour se faire une idée de sa propre mort.
Inévitablement,tout le monde "pense " la mort puisque c'est ce qui nous attend.On ne peut pas y échapper !
Donc à partir du moment où nous avons acquis la notion de mort et que nous l'avons intégrée en nous,l'accompagnement des mourants est presque absurde...dans la mesure où on est tout à fait capable de vivre sa mort après l'avoir pensé.
marie-ange is offline   Réponse avec citation
Vieux 13/05/2010, 11h41   #8
letotor
multiposteur
 
Date d'inscription: mars 2005
Messages: 5 561
Re : euthanasie ou accompagnement des mourants

Citation:
Posté par marie-ange
De toute façon,chacun de nous naît,vit,puis meurt..
Il suffit d'avoir atteint l'âge adulte et de posséder un minimum de neurones pour se faire une idée de sa propre mort.
Inévitablement,tout le monde "pense " la mort puisque c'est ce qui nous attend.On ne peut pas y échapper !
Donc à partir du moment où nous avons acquis la notion de mort et que nous l'avons intégrée en nous,l'accompagnement des mourants est presque absurde...dans la mesure où on est tout à fait capable de vivre sa mort après l'avoir pensé.
Bonjour,
Je pense que vous généralisez beaucoup. L'immense majorité des gens sont incapable de penser leur mort.
Il y a trois choses qu'on ne peut regarder en face: Le soleil, le dentiste et la mort.

Dernière modification par letotor 13/05/2010 à 11h43.
letotor is offline   Réponse avec citation
Vieux 13/05/2010, 11h55   #9
Campagnol
De mal en pis!
 
Avatar de Campagnol
 
Date d'inscription: novembre 2007
Localisation: Bretagne centrale
Messages: 7 106
Re : euthanasie ou accompagnement des mourants

Citation:
Posté par marie-ange
Donc à partir du moment où nous avons acquis la notion de mort et que nous l'avons intégrée en nous,l'accompagnement des mourants est presque absurde...dans la mesure où on est tout à fait capable de vivre sa mort après l'avoir pensé.
A mon avis tu auras des surprises.
__________________
Douleurs intenses:
http://www.fichier-pdf.fr/2016/02/09/douleurs-intenses/
Campagnol is offline   Réponse avec citation
Vieux 13/05/2010, 11h59   #10
marie-ange
Membre
 
Date d'inscription: avril 2010
Messages: 32
Re : euthanasie ou accompagnement des mourants

les surprises...

j'y suis habituée..

depuis ma naissance
marie-ange is offline   Réponse avec citation
Vieux 13/05/2010, 13h57   #11
Daisy.O
 
Messages: n/a
Re : euthanasie ou accompagnement des mourants

Citation:
Posté par marie-ange
l'accompagnement des mourants est presque absurde....
Dans une société où on dissimule la mort par tous les moyens
possibles et imaginables, où on ne peut la dire ni en partager
les doutes et les frayeurs, ni même éventuellement l'acceptation,
il me semble qu'au contraire c'est absolument indispensable d'être
accompagné sur ce chemin.
Physiquement et psychologiquement.

Ceux qui ont frôlé ce passage le comprendront je pense.
  Réponse avec citation
Vieux 13/05/2010, 15h40   #12
marie-ange
Membre
 
Date d'inscription: avril 2010
Messages: 32
Re : euthanasie ou accompagnement des mourants

Citation:
Posté par Daisy.O
Dans une société où on dissimule la mort par tous les moyens
possibles et imaginables, où on ne peut la dire ni en partager
les doutes et les frayeurs, ni même éventuellement l'acceptation,
il me semble qu'au contraire c'est absolument indispensable d'être
accompagné sur ce chemin.
Physiquement et psychologiquement.

Ceux qui ont frôlé ce passage le comprendront je pense.
Bonjour.Quand je prononce le mot'mort",j'associe le mot"séparation" et les expressions au-delà et/ou néant.Je ne vois pas trop comment on peut dissimuler cette mort inévitable.Sans vouloir être lugubre,n'y a t-il pas un marché économique de la mort(Pompes Funèbres par ex.)?A la naissance,nous n'avons pas conscience de naître et d'exister.C'est bien pendant notre vie que nous découvrons la réalité de la mort et chacun est LIBRE de CROIRE ce qu'il veut à propos de l'au-delà de cette mort.Le personnel soignant doit soulager les souffrances physiques,c'est leur boulot.Mais nous sommes ds un état laïc où les croyances et les incroyances de chacun doivent être respectées entièrement et jusqu'au bout.Le corps ne doit pas être trop manipulé avec acharnement,l'esprit non plus..Accompagnement des mourants..par qui ? ? ?Méfions-nous des divers intégrismes bien camouuflés..Et puis,et puis,en réfléchissant encore,étant forcément dépendante,j'ai peut-être envie d'un "espace"où je peux être enfin indépendante?"accompagnement"=régression? ? ? ??? ? ? ?...

Dernière modification par marie-ange 13/05/2010 à 18h01.
marie-ange is offline   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion Rechercher uniquement dans cette discussion
Rechercher uniquement dans cette discussion:

Recherche avancée
Modes d'affichage

Navigation rapide



Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.