Des psychiatres comportementalistes se confient (émission de France inter) - Forum
Forum médical Atoute.org

Recherche :

Précédent   Forum > Conférence Principale > Discussions-Psy
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Discussions-Psy Ce forum traite de santé psychique et de santé mentale. Il est ouvert à tous, et surtout aux personnes désireuses de s’informer à propos des soins psychologiques et psychiatriques.

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 01/10/2015, 14h49   #1
Gouttelette
Membre
 
Avatar de Gouttelette
 
Date d'inscription: août 2015
Messages: 563
Des psychiatres comportementalistes se confient (émission de France inter)

En ce moment sur France inter, pour ceux qui aiment les "psys qui parlent" .

http://www.franceinter.fr/emission-l...s-se-confient/

"Pour la première fois, des psys racontent leur parcours et leur vie intérieure. Parce qu’ils ont réfléchi à leur passé, à leurs valeurs et à leurs motivations, parce qu’ils exercent un métier qui leur donne accès aux ressorts secrets de nos pensées, leurs récits nous aident à mieux nous comprendre, à changer et à mieux vivre.

Au-delà de leurs confidences, nos invités montrent aussi que le modèle de relation psychothérapique issu de la psychanalyse peut être revu : un thérapeute n’est plus un être silencieux et énigmatique, mais un individu bienveillant pouvant apporter chaleur et humanité à son patient."

Dernière modification par d_dupagne 03/10/2015 à 10h49.
Gouttelette is offline   Réponse avec citation
Vieux 01/10/2015, 15h19   #2
Laurie
Membre
 
Avatar de Laurie
 
Date d'inscription: juin 2005
Messages: 1 825
Re : Les psys se confient (émission de France inter)

Les psy quoi :p
Laurie is online now   Réponse avec citation
Vieux 01/10/2015, 15h42   #3
Gouttelette
Membre
 
Avatar de Gouttelette
 
Date d'inscription: août 2015
Messages: 563
Re : Les psys se confient (émission de France inter)

Citation:
Posté par Laurie
Les psy quoi :p
Ah non alors, ça va pas recommencer !!
De mon côté, j'ai pris l'habitude d'enlever la partie "psy" : je parle de "chologue", de "chanalyste" , de "chiatres" et de "comportementaliste". Ça évite (un peu) les confusions
Gouttelette is offline   Réponse avec citation
Vieux 01/10/2015, 15h45   #4
maparole94
Membre
 
Date d'inscription: avril 2014
Messages: 3 808
Re : Les psys se confient (émission de France inter)

Citation:
Posté par Laurie
Les psy quoi :p

Pour éviter toute confusion source de confusion ...présentation des invités par France-Inter :


1/ CHRISTOPHE ANDRÉ, psychiatre et psychothérapeute comportementaliste français.

Né à Montpellier en 1956, ce fils de militant communiste passe sa thèse de médecine à Toulouse en 1980, puis son mémoire de psychiatrie en 1982.
Il exerce depuis 1992 dans le Service Hospitalo-Universitaire de l’hôpital Sainte-Anne à Paris, au sein d’une Unité de Psychothérapie Comportementale et Cognitive, spécialisée dans le traitement et la prévention des troubles émotionnels, anxieux et dépressifs.

Christophe André est l’un des chefs de file des Thérapies comportementales et cognitives en France, et a été l’un des premiers à y introduire l’usage de la méditation en psychothérapie.
Chargé d’enseignement à l’Université Paris X, ses ouvrages de psychologie destinés au grand public connaissent un grand succès en France et à l’étranger. En 1999, L’estime de soi est traduit en 25 langues.
Il est marié et père de trois filles.

Bibliographie sélective :
L'Estime de soi, Odile Jacob, 1999
Vivre heureux. Psychologie du bonheur, Odile Jacob, 2003
Psychologie de la peur. Craintes, angoisses et phobies, Odile Jacob, 2004
Imparfaits, libres et heureux. Pratiques de l’estime de soi, Odile Jacob, 2006
De l’art du bonheur, L’Iconoclaste, 2006
Les États d’âme. Un apprentissage de la sérénité, Odile Jacob, 2009
Je résiste aux personnalités toxiques (et autres casse-pieds...), Editions Points, 2011
Méditer, jour après jour, L'iconoclaste, 2011


2/ CAROLINE DURET, psychiatre et psychothérapeute et mère de 3 enfants.

3/ FATMA BOUVET DE LA MAISONNEUVE, psychiatre et addictologue
__________________
"Ne doutez jamais du fait qu'un petit nombre de gens réfléchis et engagés peuvent changer le monde. En réalité, c'est toujours ce qui s'est passé."
Margaret Mead, anthropologue américaine.

Dernière modification par maparole94 01/10/2015 à 16h01.
maparole94 is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/10/2015, 03h20   #5
Jane Burden
Membre
 
Avatar de Jane Burden
 
Date d'inscription: décembre 2011
Messages: 6 392
Re : Les psys se confient (émission de France inter)

Il serait nécessaire de changer le titre du fil. "Les psys comportementalistes se confient". Merci .

PS : et le fil "la réponse du psy" devrait logiquement se nommer "la réponse du psychiatre". Si l'on réclame de la clarté dans l'intitulé d'un fil où il est question de psychanalyse, il serait bon de se tenir à la même rigueur pour tous les fils parlant de "psys".

Sur le fond , j'écouterai l'émission, dont je n'ai entendu que 10 minutes en voiture ce midi.
__________________
"Et nous luttons ainsi, barques à contre-courant, refoulés sans fin vers notre passé." Francis Scott Fitzgerald

Dernière modification par Jane Burden 02/10/2015 à 03h53.
Jane Burden is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/10/2015, 10h41   #6
Olca
Membre
 
Date d'inscription: août 2015
Messages: 105
Re : Les psys se confient (émission de France inter)

Il semblerait que les psys restent mutiques et énigmatiques en toute circonstance !

En ouvrant le lien pour réécouter l'émission :
grand silence et étranges figures géométriques flottant dans l'écran.

Empathiques je ne sais pas, mais taquins certainement...

Olca
Olca is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/10/2015, 10h44   #7
maparole94
Membre
 
Date d'inscription: avril 2014
Messages: 3 808
Re : Les psys se confient (émission de France inter)

Citation:
Posté par Jane Burden
Il serait nécessaire de changer le titre du fil. "Les psys comportementalistes se confient". Merci .

PS : et le fil "la réponse du psy" devrait logiquement se nommer "la réponse du psychiatre". Si l'on réclame de la clarté dans l'intitulé d'un fil où il est question de psychanalyse, il serait bon de se tenir à la même rigueur pour tous les fils parlant de "psys".

Sur le fond , j'écouterai l'émission, dont je n'ai entendu que 10 minutes en voiture ce midi.


Il me semble que la clarté demandée des intitulés des fils, c'est pour éviter à certains intervenants comme moi de se fourvoyer sur des fils exclusivement consacrés à la "psychanalyse", où parler d'un "psy" signifie forcément parler d'un "psychanalyste" et de la "cure analytique" classique qui va avec.
Ici psy = "psychiatre"...pour ceux qui préfèreraient entendre parler d'une expérience "psychanalytique" classique.


Mais comme le dit Gouttelette, et comme le pensent aussi je crois d'autres contributeurs, je ne fais personnellement AUCUNE distinction entre les différents "psys" !
Il y a par exemple des psychanalystes qui travaillent avec la parole ET aussi avec l'expression globale du corps et de l'art-thérapie, dans le "psychodrame" par exemple, ce qui change évidemment le récit d'une expérience analytique.
Il s'agit pour moi de "psychothérapie" au sens large...
Il me semble aussi qu'un psy "comportementaliste" peut avoir une formation psychanalytique qui lui permet d'utiliser le langage et l'analyse... mais sans exclure d'autres expressions ni les soins psycho-corporels (relaxation, méditation...). Par contre, contrairement à certains "psychanalystes", le psy "comportementaliste" revendique un travail direct sur les symptômes, à la demande du patient.
Et si je me trompe, la pensée et la méthode des comportementalistes sera sans doute mieux expliquée dans l'émission que je n'ai pu écouter hier en direct.
J'écouterai volontiers cette émission en différé.

Et je ne parlerai plus personnellement de cette distinction entre "psys" que je trouve personnellement non fondée, justement parce que les "psys" qui m'intéressent ont une formation et une approche polyvalente : psychanalyse freudienne ET jungienne ET existentielle, avec toutes sortes de thérapies possibles en-dehors de la "cure" traditionnelle (comportementalisme, psycho-corporel, thérapie familale, thérapie de groupe, art-thérapie)...sans exclure a priori aucun moyen de soulager la souffrance ainsi que des symptômes déclarés handicapants par le patient.
Et je ferme définitivement en ce qui me concerne cette parenthèse car à titre personnel il n'y a aucun malentendu : le titre générique de "psy", à mon avis, n'exclut rien ni personne.
__________________
"Ne doutez jamais du fait qu'un petit nombre de gens réfléchis et engagés peuvent changer le monde. En réalité, c'est toujours ce qui s'est passé."
Margaret Mead, anthropologue américaine.

Dernière modification par maparole94 02/10/2015 à 12h52.
maparole94 is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/10/2015, 13h45   #8
molette
 
Messages: n/a
Re : Les psys se confient (émission de France inter)

Citation:
Posté par maparole94
comme le dit Gouttelette, et comme le pensent aussi je crois d'autres contributeurs, je ne fais personnellement AUCUNE distinction entre les différents "psys" !

Ce n'est pas si vrai que cela, vu tes dernières interventions pour demander justement des distinctions au cas de la psychanalyse. D'ailleurs la suite de ton propos consiste bien à recenser les différentes catégories que tu connais.

Pourquoi faut-il faire ces distinctions entre les différentes méthodes ? Tu donnes une première réponse :
Citation:
Par contre, contrairement à certains "psychanalystes", le psy "comportementaliste" revendique un travail direct sur les symptômes, à la demande du patient.
Le travail sur le symptôme pour l'éradiquer est une pratique d'écoles non psychanalytiques.
La psychanalyse ne s'attache au symptôme qu'en tant que conséquence, le but de la cure étant d'en trouver l'origine en cherchant les causes inconscientes, mais cela ne progresse qu'au moyen du désir de l'analysant, libre à lui de choisir de garder ses symptômes. Le choix est inconscient, c'est ce qui en fonde la particularité.


Citation:
Et je ferme définitivement en ce qui me concerne cette parenthèse car à titre personnel il n'y a aucun malentendu : le titre générique de "psy", à mon avis, n'exclut rien ni personne.

Je pense avoir montré que dans ton propos, tout n'était pas aussi linéaire : d'après toi, on dit "psy" lorsque l'on évoque l'ensemble des pratiques, mais si un sujet traite de la psychanalyse, alors il est nécessaire de bien le spécifier et de prendre le terme exact sans utilisation du générique "psy".
Moi ça m'arrange plutôt, je n'aime ce mélange des genres et un psy (!?) qui mélangerait les genres ne me verrait surement pas deux fois.
  Réponse avec citation
Vieux 02/10/2015, 13h55   #9
Gouttelette
Membre
 
Avatar de Gouttelette
 
Date d'inscription: août 2015
Messages: 563
Re : Les psys se confient (émission de France inter)

Citation:
Posté par Jane Burden
Il serait nécessaire de changer le titre du fil. "Les psys comportementalistes se confient". Merci .

PS : et le fil "la réponse du psy" devrait logiquement se nommer "la réponse du psychiatre". Si l'on réclame de la clarté dans l'intitulé d'un fil où il est question de psychanalyse, il serait bon de se tenir à la même rigueur pour tous les fils parlant de "psys".
Personnellement, tant qu'on précise qu'il s'agit du titre d'une émission, et qu'on fournit la présentation qui correspond, cela ne me dérange pas.

D'ailleurs je n'avais pas réagit sur ton fil, puisque je trouvais que vu la présentation que tu fournissais, il n'y avait pas de confusion possible. A la rigueur, c'est à ceux qui choisissent les titres des émissions qu'on pourrait faire des reproches.

Mais je dois avouer que j'ai sans doute très légèrement cédé à mon petit côté provoc...je pensais que ça serait pris au second degré.

Dernière modification par Gouttelette 02/10/2015 à 13h59.
Gouttelette is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/10/2015, 14h08   #10
Jane Burden
Membre
 
Avatar de Jane Burden
 
Date d'inscription: décembre 2011
Messages: 6 392
Re : Les psys se confient (émission de France inter)

Citation:
Posté par maparole94
Il me semble que la clarté demandée des intitulés des fils, c'est pour éviter à certains intervenants comme moi de se fourvoyer sur des fils exclusivement consacrés à la "psychanalyse", où parler d'un "psy" signifie forcément parler d'un "psychanalyste" et de la "cure analytique" classique qui va avec.
Ici psy = "psychiatre"...pour ceux qui préfèreraient entendre parler d'une expérience "psychanalytique" classique.

Mais la clarté c'est aussi "d'éviter à certains intervenants de se fourvoyer sur des fils consacrés aux TCC" !
à partir du moment où l'on a EXIGE de mon fil qu'il soit renommé, alors que c'était le titre d'une émission de France Culture, je ne vois pas du tout pourquoi le titre d'une émission de France Inter, qui prétend donc parler de "psys" , ne serait pas soumis à la même règle du forum?? Sauf à penser qu'il existe deux poids deux mesures. Et une hostilité envers la psychanalyse sur ce forum.
__________________
"Et nous luttons ainsi, barques à contre-courant, refoulés sans fin vers notre passé." Francis Scott Fitzgerald
Jane Burden is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/10/2015, 14h18   #11
Gouttelette
Membre
 
Avatar de Gouttelette
 
Date d'inscription: août 2015
Messages: 563
Re : Les psys se confient (émission de France inter)

Citation:
Posté par Jane Burden
Mais la clarté c'est aussi "d'éviter à certains intervenants de se fourvoyer sur des fils consacrés aux TCC" !
à partir du moment où l'on a EXIGE de mon fil qu'il soit renommé, alors que c'était le titre d'une émission de France Culture, je ne vois pas du tout pourquoi le titre d'une émission de France Inter, qui prétend donc parler de "psys" , ne serait pas soumis à la même règle du forum?? Sauf à penser qu'il existe deux poids deux mesures. Et une hostilité envers la psychanalyse sur ce forum.
C'est fait.
Allez vous prendre la tête ailleurs, merci.
Gouttelette is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/10/2015, 14h33   #12
Jane Burden
Membre
 
Avatar de Jane Burden
 
Date d'inscription: décembre 2011
Messages: 6 392
Re : Les psys se confient (émission de France inter)

Citation:
Posté par Gouttelette
C'est fait.
.

Le titre n'a pas changé sur la page d'accueil .
__________________
"Et nous luttons ainsi, barques à contre-courant, refoulés sans fin vers notre passé." Francis Scott Fitzgerald
Jane Burden is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/10/2015, 14h44   #13
Gouttelette
Membre
 
Avatar de Gouttelette
 
Date d'inscription: août 2015
Messages: 563
Re : Les psys se confient (émission de France inter)

Citation:
Posté par Jane Burden
Le titre n'a pas changé sur la page d'accueil .
Oui, je vois ça, je l'ai pourtant modifié, on le voit dans le titre du message ? Je ne sais pas comment on fait pour que ça apparaisse sur la page d'accueil ?
Gouttelette is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/10/2015, 14h47   #14
Jane Burden
Membre
 
Avatar de Jane Burden
 
Date d'inscription: décembre 2011
Messages: 6 392
Re : Les psys se confient (émission de France inter)

Citation:
Posté par Gouttelette
Oui, je vois ça, je l'ai pourtant modifié, on le voit dans le titre du message ? Je ne sais pas comment on fait pour que ça apparaisse sur la page d'accueil ?

C'est le Docteur Dupagne qui modifiera si tu lui envoies un MP.
Pour mon fil, il l'a imposé, le changement, tout comme il a ensuite fermé le fil, ce qui n'était pas ma demande .(Tu comprendras que le second degré est relativement difficile en l'occurrence).
__________________
"Et nous luttons ainsi, barques à contre-courant, refoulés sans fin vers notre passé." Francis Scott Fitzgerald

Dernière modification par Jane Burden 02/10/2015 à 14h51.
Jane Burden is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/10/2015, 14h50   #15
Gouttelette
Membre
 
Avatar de Gouttelette
 
Date d'inscription: août 2015
Messages: 563
Re : Les psys se confient (émission de France inter)

Citation:
Posté par Jane Burden
C'est le Docteur Dupagne qui modifiera si tu lui envoies un MP.
Pour mon fil, il l'a imposé, le changement.
Ah ok, je le fais.
Comme je le répète, ça ne me dérange pas...c'est stupide ces embrouilles de titres franchement, dans un sens comme dans l'autre ! Mais puisque ce n'est pas toi qui a commencé....
Gouttelette is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/10/2015, 14h54   #16
Jane Burden
Membre
 
Avatar de Jane Burden
 
Date d'inscription: décembre 2011
Messages: 6 392
Re : Les psys se confient (émission de France inter)

Citation:
Posté par Gouttelette
...c'est stupide ces embrouilles de titres franchement, dans un sens comme dans l'autre ! Mais puisque ce n'est pas toi qui a commencé....

Je suis bien d'accord.
Et j'ai assez expliqué que mon fil était explicite dans sa présentation.
Mais on m'a imposé la modification du titre ,puis la fermeture de la discussion.
Le minimum est de proposer ,dès lors , des titres non ambigus , puisque c'est ce qui m'était reproché(même si c'était le titre d'une émission)
__________________
"Et nous luttons ainsi, barques à contre-courant, refoulés sans fin vers notre passé." Francis Scott Fitzgerald
Jane Burden is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/10/2015, 14h57   #17
Gouttelette
Membre
 
Avatar de Gouttelette
 
Date d'inscription: août 2015
Messages: 563
Re : Les psys se confient (émission de France inter)

Je pense qu'on devrait créer un logo "TCC" et un logo "psychanalyse".
De préférence énormes, clignotants, et fluos. Histoire d'être absolument sûr que personne ne risque de se retrouver - même pour quelques secondes - sur un fil qui heurte ses préférences thérapeutiques.

Publier ce titre était aussi une façon de montrer que la confusion avait lieu dans les deux sens. Chacun voit le "psy" à sa porte.
Gouttelette is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/10/2015, 16h01   #18
Jane Burden
Membre
 
Avatar de Jane Burden
 
Date d'inscription: décembre 2011
Messages: 6 392
Re : Les psys se confient (émission de France inter)

Citation:
Posté par Gouttelette
Publier ce titre était aussi une façon de montrer que la confusion avait lieu dans les deux sens. Chacun voit le "psy" à sa porte.

Et te répondre comme je l'ai fait avait le même but

J'écouterai l'émission et je posterai , sans polémique ,mais pour donner mon avis sur cette idée du "psy qui se confie" .
__________________
"Et nous luttons ainsi, barques à contre-courant, refoulés sans fin vers notre passé." Francis Scott Fitzgerald
Jane Burden is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/10/2015, 18h02   #19
maparole94
Membre
 
Date d'inscription: avril 2014
Messages: 3 808
Re : Des psys se confient (émission de France inter)

Questions pour Jane et pour Molette : qu'entendez-vous par "la psychanalyse" et "les psychanalystes"


Quand moi je dis sur beaucoup de fils que la psychanalyse "classique" que j'ai suivie pendant quinze ans ne me convenait pas (le "cadre analytique", l'expression unique par la parole, l'absence de travail direct sur les symptômes, par exemple...) il m'est souvent répondu sur ces fils que "la psychanalyse a beaucoup évolué", et que c'est une vision figée et étroite de ma part, qui date du temps de Freud pour certains...
J'avais donc compris que "tout dépendait de son psychanalyste" et donc des choix personnels de chaque psychanalyste.
Sachant qu'il y a de nos jours une multitude de variantes thérapeutiques plus ou moins liées à Freud et à la psychanalyse...
Ce n'est donc pas seulement le silence plus ou moins grand de l'analyste ou son empathie plus ou moins manifeste qui me pose problème dans ces "variantes".


Sur ce fil il me semble qu'il y a des critères stricts qui empêchent de confondre une "psychanalyse" avec d'autres formes de thérapie : quels sont ces critères invariables s'il vous plaît ?
Je voudrais revenir sur la réponse de Molette...
Quand j'ai demandé récemment sur le fil "Je connais l'origine de ma psychose" comment l'évolution du cadre analytique permettait de rester dans la "psychanalyse" ou bien faisait sortir du cadre psychanalytique (divan ou fauteuil en face-à-face, paiement de sa poche en tout ou partie ou prise en charge par la Sécu, par exemple), il n'y eut aucune réponse précise.

Quelles libertés avec le cadre "classique" d'une cure peut prendre "son" psychanalyste personnel, et quelles contraintes doit-il impérativement respecter pour rester encore dans "la psychanalyse" ?


Autre question sans réponse : un psychiatre ou un psychologue qui n'ont pas le titre de psychanalyste peuvent-ils pratiquer une psychanalyse...ou bien est-ce juste une "thérapie d'inspiration analytique" qui n'est pas considérée par les analystes comme de la psychanalyse ?
Et si ce n'est plus de la "psychanalyse" au sens de "cure" freudienne et lacanienne, n'est-ce pas justement ce dont moi je parle ici : un mixage de différentes influences thérapeutiques plus ou moins utilisées par chaque thérapeute en fonction de chaque patient ?
Sachant alors que l'on n'a plus affaire à la psychanalyse et à un "psychanalyste" au sens strict...
J'aimerais vraiment comprendre ce que veulent dire les analystes quand ils disent : "c'est de la psychanalyse" ou bien "ce n'est pas de la psychanalyse" ! oO:


En clair, à notre époque actuelle (j'insiste là-dessus), quels sont les critères des analystes qui font que "la psychanalyse" ("cure" freudienne ou lacanienne traditionnelle) reste encore de la "psychanalyse" sans se transformer en autre chose ?
Merci pour une réponse précise de votre part qui ferait référence pour moi.



Je vais ouvrir un fil sur ce questionnement pour ne pas parasiter ce fil !
Je vais copier ce post et le précédent auquel a répondu Molette, puis-je aussi copier sa réponse pour revenir dessus ?
__________________
"Ne doutez jamais du fait qu'un petit nombre de gens réfléchis et engagés peuvent changer le monde. En réalité, c'est toujours ce qui s'est passé."
Margaret Mead, anthropologue américaine.

Dernière modification par maparole94 02/10/2015 à 18h08.
maparole94 is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/10/2015, 18h14   #20
molette
 
Messages: n/a
Re : Des psys se confient (émission de France inter)

Citation:
Posté par maparole94
Questions pour Jane et pour Molette : qu'entendez-vous par "la psychanalyse" et "les psychanalystes"


Quand moi je dis sur beaucoup de fils que la psychanalyse "classique" que j'ai suivie pendant quinze ans ne me convenait pas (le "cadre analytique", l'expression unique par la parole, l'absence de travail direct sur les symptômes, par exemple...) il m'est souvent répondu sur ces fils que "la psychanalyse a beaucoup évolué", et que c'est une vision figée et étroite de ma part, qui date du temps de Freud pour certains...
J'avais donc compris que "tout dépendait de son psychanalyste" et donc des choix personnels de chaque psychanalyste.
Sachant qu'il y a de nos jours une multitude de variantes thérapeutiques plus ou moins liées à Freud et à la psychanalyse...
Ce n'est donc pas seulement le silence plus ou moins grand de l'analyste ou son empathie plus ou moins manifeste qui me pose problème dans ces "variantes".


Sur ce fil il me semble qu'il y a des critères stricts qui empêchent de confondre une "psychanalyse" avec d'autres formes de thérapie : quels sont ces critères invariables s'il vous plaît ?
Je voudrais revenir sur la réponse de Molette...
Quand j'ai demandé récemment sur le fil "Je connais l'origine de ma psychose" comment l'évolution du cadre analytique permettait de rester dans la "psychanalyse" ou bien faisait sortir du cadre psychanalytique (divan ou fauteuil en face-à-face, paiement de sa poche en tout ou partie ou prise en charge par la Sécu, par exemple), il n'y eut aucune réponse précise.

Quelles libertés avec le cadre "classique" d'une cure peut prendre "son" psychanalyste personnel, et quelles contraintes doit-il impérativement respecter pour rester encore dans "la psychanalyse" ?


Autre question sans réponse : un psychiatre ou un psychologue qui n'ont pas le titre de psychanalyste peuvent-ils pratiquer une psychanalyse...ou bien est-ce juste une "thérapie d'inspiration analytique" qui n'est pas considérée par les analystes comme de la psychanalyse ?
Et si ce n'est plus de la "psychanalyse" au sens de "cure" freudienne et lacanienne, n'est-ce pas justement ce dont moi je parle ici : un mixage de différentes influences thérapeutiques plus ou moins utilisées par chaque thérapeute en fonction de chaque patient ?
Sachant alors que l'on n'a plus affaire à la psychanalyse et à un "psychanalyste" au sens strict...
J'aimerais vraiment comprendre ce que veulent dire les analystes quand ils disent : "c'est de la psychanalyse" ou bien "ce n'est pas de la psychanalyse" ! oO:


En clair, à notre époque actuelle (j'insiste là-dessus), quels sont les critères des analystes qui font que "la psychanalyse" ("cure" freudienne ou lacanienne traditionnelle) reste encore de la "psychanalyse" sans se transformer en autre chose ?
Merci pour une réponse précise de votre part qui ferait référence pour moi.



Je vais ouvrir un fil sur ce questionnement pour ne pas parasiter ce fil !
Je vais copier ce post, puis-je copier le post de Molette pour y revenir ?

J'aime bien ton questionnement Maparole. Pour moi pas de problème pour le lien. Je reviendrai plus tard sur tes questions fondamentales.
En vrac, je citerai la plus grande particularité de la psychanalyse, c'est de travailler à l'écoute de l'inconscient (et sans hypnose).

L'analytse, ce sont les mouvements de l'inconscient qu'il traque. Et ça, ce n'est pas simple.

Après il y a : le dispositif (en face à face ou sur un divan), l'analyse du transfert, la neutralité absolue (qui explique le silence en début de cure), la relation personnelle à l'analyste (pas d'autres patients dans une même séance), l'absence de tout matériel, (mais dans la psychose, cela peut être adapté).

Ce n'est pas tout, le reste étant un peu du détail suivant les écoles psychanalytiques.
  Réponse avec citation
Vieux 02/10/2015, 19h09   #21
Jane Burden
Membre
 
Avatar de Jane Burden
 
Date d'inscription: décembre 2011
Messages: 6 392
Re : Des psys se confient (émission de France inter)

Citation:
Posté par maparole94
Questions pour Jane et pour Molette : qu'entendez-vous par "la psychanalyse" et "les psychanalystes"


Quand moi je dis sur beaucoup de fils que la psychanalyse "classique" que j'ai suivie pendant quinze ans ne me convenait pas (le "cadre analytique", l'expression unique par la parole, l'absence de travail direct sur les symptômes, par exemple...) il m'est souvent répondu sur ces fils que "la psychanalyse a beaucoup évolué", et que c'est une vision figée et étroite de ma part, qui date du temps de Freud pour certains...
J'avais donc compris que "tout dépendait de son psychanalyste" et donc des choix personnels de chaque psychanalyste.

Non, ça ne dépend pas de ça . Je ne peux pas répondre longuement ce soir, j'attends du monde ,mais je te répondrai volontiers .


Sachant qu'il y a de nos jours une multitude de variantes thérapeutiques plus ou moins liées à Freud et à la psychanalyse...
Ce n'est donc pas seulement le silence plus ou moins grand de l'analyste ou son empathie plus ou moins manifeste qui me pose problème dans ces "variantes".
Sur ce fil il me semble qu'il y a des critères stricts qui empêchent de confondre une "psychanalyse" avec d'autres formes de thérapie : quels sont ces critères invariables s'il vous plaît ?

Je te répondrai là dessus, je comptais le faire en parlant de cette émission, justement, et de ce qui différencie un psy comme C.André d'un psychanalyste.



Je voudrais revenir sur la réponse de Molette...
Quand j'ai demandé récemment sur le fil "Je connais l'origine de ma psychose" comment l'évolution du cadre analytique permettait de rester dans la "psychanalyse" ou bien faisait sortir du cadre psychanalytique (divan ou fauteuil en face-à-face, paiement de sa poche en tout ou partie ou prise en charge par la Sécu, par exemple), il n'y eut aucune réponse précise.

C'est pas vrai, ça, j'ai répondu , et longuement , sur le cadre. Et j'ai souvent longuement expliqué ce qu'était une analyse, mais je crains que tu ne m'aies jamais lue.. J'en suis même sûre

Quelles libertés avec le cadre "classique" d'une cure peut prendre "son" psychanalyste personnel, et quelles contraintes doit-il impérativement respecter pour rester encore dans "la psychanalyse" ?

Mais même si je suis surprise de te voir poser ces questions, je veux bien recommencer mes réponses, si enfin elles sont lues


Autre question sans réponse : un psychiatre ou un psychologue qui n'ont pas le titre de psychanalyste peuvent-ils pratiquer une psychanalyse...

Non.


ou bien est-ce juste une "thérapie d'inspiration analytique" qui n'est pas considérée par les analystes comme de la psychanalyse ?

Voilà. Tout ce qui est approche clinique s'inspire de la théorie psychanalytique, de la psychopathologie analytique, mais ça n'est pas "faire une analyse".


Et si ce n'est plus de la "psychanalyse" au sens de "cure" freudienne et lacanienne, n'est-ce pas justement ce dont moi je parle ici : un mixage de différentes influences thérapeutiques plus ou moins utilisées par chaque thérapeute en fonction de chaque patient ?

J'y reviendrai. Le méli mélo théorique n'est jamais bien fameux..à mon avis.

Sachant alors que l'on n'a plus affaire à la psychanalyse et à un "psychanalyste" au sens strict...
J'aimerais vraiment comprendre ce que veulent dire les analystes quand ils disent : "c'est de la psychanalyse" ou bien "ce n'est pas de la psychanalyse" ! oO:

En clair, à notre époque actuelle (j'insiste là-dessus), quels sont les critères des analystes qui font que "la psychanalyse" ("cure" freudienne ou lacanienne traditionnelle) reste encore de la "psychanalyse" sans se transformer en autre chose ?
Merci pour une réponse précise de votre part qui ferait référence pour moi.

Je vais ouvrir un fil sur ce questionnement pour ne pas parasiter ce fil !
Je vais copier ce post et le précédent auquel a répondu Molette, puis-je aussi copier sa réponse pour revenir dessus ?

Je te répondrai sur ton fil, dès que j'aurai le temps nécessaire. C'est un questionnement intéressant et utile, car je l'ai souvent dit , on qualifie souvent d'analyse ce qui n'en est pas , et pour dire que c'est nul, ce qui est dommage
__________________
"Et nous luttons ainsi, barques à contre-courant, refoulés sans fin vers notre passé." Francis Scott Fitzgerald

Dernière modification par Jane Burden 02/10/2015 à 19h19.
Jane Burden is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/10/2015, 20h53   #22
molette
 
Messages: n/a
Re : Des psys se confient (émission de France inter)

Citation:
Posté par Jane Burden
Je te répondrai sur ton fil, dès que j'aurai le temps nécessaire. C'est un questionnement intéressant et utile, car je l'ai souvent dit , on qualifie souvent d'analyse ce qui n'en est pas , et pour dire que c'est nul, ce qui est dommage

  Réponse avec citation
Vieux 03/10/2015, 03h54   #23
Jane Burden
Membre
 
Avatar de Jane Burden
 
Date d'inscription: décembre 2011
Messages: 6 392
Re : Des psys se confient (émission de France inter)

...
__________________
"Et nous luttons ainsi, barques à contre-courant, refoulés sans fin vers notre passé." Francis Scott Fitzgerald

Dernière modification par Jane Burden 04/10/2015 à 04h22.
Jane Burden is offline   Réponse avec citation
Vieux 03/10/2015, 11h12   #24
maparole94
Membre
 
Date d'inscription: avril 2014
Messages: 3 808
Re : Des psychiatres comportementalistes se confient (émission de France inter)

Merci Jane !
J'ai copié ton post sur l'autre fil...

Bonne journée.
__________________
"Ne doutez jamais du fait qu'un petit nombre de gens réfléchis et engagés peuvent changer le monde. En réalité, c'est toujours ce qui s'est passé."
Margaret Mead, anthropologue américaine.
maparole94 is offline   Réponse avec citation
Vieux 05/10/2015, 23h07   #25
Franck Denise
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2015
Messages: 1
Re : Des psychiatres comportementalistes se confient (émission de France inter)

@Gouttelette, bonsoir,
Comme vous, j'ai suivi avec grand intérêt l'émission "La tête au carré" sur les ondes de France Inter. Caroline Duret, Fatma Bouvet de la Maisonneuve et Christhophe André sont intervenus pour expliquer cette nouvelle posture thérapeutique et présenter cet ouvrage collégial "Les psys se confient". Personnellement, je suis enthousiaste. Cela révèle aussi la régénérescence d'une des trois valeurs fondatrices de la société française, la fraternité. Par ailleurs, je suis sensible à la démarche avant-gardiste de Christophe André de mettre au centre de sa démarche de soins, la pleine conscience et les valeurs humanistes. J'ai pris l'initiative d'une agrégation de contenus et de liens sur cette publication ainsi que sur les vingt-deux Psys coauteurs, sur cette page de mon blog. http://franckdenise.blogspot.fr/2015...evolution.html J'invite les internautes qui ont des infos, à les déposer dans les commentaires de ladite page; afin que je puisse poursuivre son développement (émissions de télévision, articles de presse, liens vers les auteurs, corrections éventuelles du contenu éditorial, etc. tout est bon)
Je vous suis reconnaissants de votre assistance pour cette démarche. Pour les personnes désireuses de soutenir la condition féminine, je les invite également à jeter un œil sur l'action très enthousiasmante #62MillionGirls dont je parle sur mon web-journal en faveur des 62 millions de jeunes filles dans le monde qui sont privées de scolarité, que nous pouvons aider à accéder à l'école.
Bien amicalement Franck

Dernière modification par Franck Denise 06/10/2015 à 02h04.
Franck Denise is offline   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Navigation rapide



Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.