Refus d'infos de prescription et chantage - Forum
Forum médical Atoute.org

Recherche :

Précédent   Forum > Conférence Principale > La médecine, les soignants et les soignés
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

La médecine, les soignants et les soignés Ethique médicale, bonnes ou mauvaises relations entre patients et médecins, coups de coeur ou coups de gueule médicaux, exercice professionnel : c'est ici.

Réponse
 
Outils de la discussion Rechercher uniquement dans cette discussion Modes d'affichage
Vieux 11/07/2017, 14h55   #1
munajiroten.itachi
Membre
 
Avatar de munajiroten.itachi
 
Date d'inscription: août 2010
Messages: 17
Refus d'infos de prescription et chantage

Refus d'infos de prescription et chantage

grosso modo de par la loi ou la déontologie qu'est-ce qui est dis et quel cas?

je me suis faite refuser des antibio, des examens (sanguin qui allait avec et malheureusement trop tard mon antibiothérapie contient et ne résout plus ma candidose disséminée)

Bascule en ORL + thyroïde infectée... en bonus

Les ORL me refusent et mentent se seraient en pédiatrie les amputations de végétation, bref à force de récidives, je suis en complication de still (arthrite juvénile systémique non guérie, non soignée non plus paraissait que j'avais une scoliose...)

Et à chaque refus : du chantage qu'ils veulent acter des examens plus inutiles les un que les autres...

ils auraient grosso-modo et au max, à ma première prise en charge, selon protocole urgences, due me faire mon bilan sanguin anti candida une ECG voir si souffle respiratoire (cardiaque il y est toujours) une radio.
Là vu la complication idem et seulement un frottis nasale...
Sans mon traitant en vacances en cabinet j'ai eu mon antibio et mes prescriptions ... par un autre généraliste que je ne connaissais pas qui a dis juste : "là va falloir"
je ne suis même pas étonnée du refus et de la ségrégation qui n'est pas une première car pour l'arthrite j'étais la seule non informée ni plus ni moins que de MON état...
Et comme information éclairée et loyale : une dentiste me l'a craché au nez comme INSULTE! "Sâle arthritique je ne suis pas obligée de m'occupée de vous!"
super des années à me faire traitée "d'anxieuse hypocondriaque" pour une arthrite connue de tous sauf moi, et a être contre gré exhibée au internes pour des radio débiles de brassage d'air (les orthèses, régime même une aspirine fallait pas que j'en ai : que dalle... aux point que je ne dis pas merci pour la coxarthrose pour une double dysplasie de hanche, ni lorsque je demande des AINS que ce serait ma poire qui se ferait des films, de me les faire refuser et lorsque je dis que c'est la coxarthrose et insiste me voir traitée de "consanguine Bretonne" d'un sarcasme "vous avez des origine Bretonne" j'ai déjà répondu "non je suis une parfaite bâtarde brassé de normand et de chti, c'est une luxation in utero dont on a refusé le lange H!"comme si les luxations in utéro c'était nouveau et celle là, la seule pour ne pas avoir mes AINS et antalgiques...)

Donc le refus d'antibio c'est quelle catégorie de refus en déontologie et en loi?
les refus de symptomatique : quelle catégorie?

la ségrégation ?

en général, je ne site mon cas que pour le contexte, je suis persuadé qu'il y a d'autre chronique qui ont leur propre variante.

N.B : j'ai rarement de soucis en cabinet particulièrement à l'hosto...
En cabinet ils sont francs, et quand ils me dépannent ils peuvent contacter mon traitant.

Non le grand tour de sp j'aime mal alors pas du tout! Surtout quand on vous prend pour une andouille avec pour seul sloggan "que je n'avais RIEN" gosse déjà lassée j'avais 8 ans quand j'ai répondu "alors qu'est-ce que je fais là si j'ai rien, je m'en vais"
En dehors de l'ORL et de l'ophtalmo je n'en veux pas en suivis, au coup par coup c'est suffisant.
Non je ne veux pas de rhumato car ne veut pas d'immunosuppresseur et de biothérapie (des poussée de moins de 4 mois cela me ferait une belle jambe... y en qui y pensent au grand moment de l'avance de frais des prothèses de hanche j'étais accueillie étrangement avec le sourire, je suis si peu habituée à cela que je me suis méfiée, faut dire que sur mon iliaque rien ne tient malgré mes 19 ans mais quand cela compte double se serait du soin, et les 6 mois de plâtre?)

J'apprends à personne la ségrégation anti arthritique.

merci.


Alors en hosto j'ai vu des recours aux tribunal administratifs, donc je vais y envoyer mes directives anticipées et mes choix thérapeutiques.

Peut-être une chance que ce soit suivis car il y aura une trace au tribunal et particulièrement à l'instance qu'il leur déplait (oui comme d'habitude c'était en hosto : "l'hôpital se fout de la charité" c'est un constat et là l'ordre peu causé dans le vide je pense hors tribunal administratif y a rien contre eux )

J'AI BIEN DIS GÉNÉRAL mon exemple est une patho chronique, l'arthrite, je pense que c'est d'actualité, comme les activité du CISS.

par rapport aux refus de soins quand c'est antibio (donc cela à l'air plus important)
et symptomatique, invalidant professionnellement (il y a eu des derniers accords je crois je ne sais pas ou ils en sont) si c'est distinct en déontologie et pour la loi.

le chantage prescriptif pour vente d'examen sous appellation disont le "acter"...

Et la contestation des choix thérapeutiques.

Aggravé comme la ségrégation par le fichage unilatéral via vital et dossier pharmacie

Bref la ségrégation en générale, par patho mal vues, ou eugénisme sociale.

Dernière modification par munajiroten.itachi 11/07/2017 à 17h37. Motif: orthographe
munajiroten.itachi is offline   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion Rechercher uniquement dans cette discussion
Rechercher uniquement dans cette discussion:

Recherche avancée
Modes d'affichage

Navigation rapide



Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.