contestation de la décision du médecin conseil - Forum
Forum médical Atoute.org

Recherche :

Précédent   Forum > Conférence Principale > Droit de la santé en France, formalités et démarches administratives.
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Droit de la santé en France, formalités et démarches administratives. Tout ce qui concerne les démarches administratives, les ouvertures de droit, les formulaires concernant la santé.

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 30/01/2006, 00h09   #1
bilbao57
 
Messages: n/a
contestation de la décision du médecin conseil

Bonsoir,

Je suis actuellement en arrêt de travail pour dépression (jusqu'au 31/01) et ce depuis le 24 novembre dernier.

J'ai vu le médecin conseil pour la 2e fois jeudi dernier et ce dernier m'a délivré un papier me disant de reprendre mon travail le 1er février.

En quelques mots, ma dépression est liée à des problèmes sur mon lieu de travail qui durent depuis plusieurs années.

Lors de cette seconde visite, le médecin conseil m'a demandé si j'avais "avancé" sur ce problème et que de toute façon il fallait que je reprenne mon poste. Et que si la situation ne s'améliorait pas il faudrait changer d'employeur ! Plutôt comique puisque cela fait maintenant 4 ans que je cherche un nouvel emploi sans succès... De plus, il a ajouté qu'on ne pourrait me garder indéfiniment en arrêt pour de simples problèmes relationnels avec mon employeur !

Lorsque je suis rentrée à la maison, j'ai totalement disjonctée... crise de larmes, angoisses... devant mes enfants de 7 et 5 ans.

Je ne me sens pas prête du tout à affronter mon employeur à ce jour. J'ai pensé à donné ma démission mais par les temps qui courent...

Bref, tout cela pour vous demander un peu d'aide quant à la manière de contester cette décision... à qui l'adresser ? Y-a-t-il un service bien précis à la sécurité sociale pour cela ? Je ne voudrais pas me tromper.

Je sais que contester n'est pas chose facile, que je vais devoir passer devant un expert de la CPAM et que jusqu'au moment de l'expertise et le rendu de la décision je ne serais pas indemnisé mais peut importe...

Merci pour votre aide.
  Réponse avec citation
Vieux 30/01/2006, 10h33   #2
ml44
Membre
 
Date d'inscription: juin 2005
Messages: 1 542
Re : contestation de la décision du médecin conseil

Citation:
Posté par bilbao57
Bonsoir,

Je suis actuellement en arrêt de travail pour dépression (jusqu'au 31/01) et ce depuis le 24 novembre dernier.

J'ai vu le médecin conseil pour la 2e fois jeudi dernier et ce dernier m'a délivré un papier me disant de reprendre mon travail le 1er février.

En quelques mots, ma dépression est liée à des problèmes sur mon lieu de travail qui durent depuis plusieurs années.

Lors de cette seconde visite, le médecin conseil m'a demandé si j'avais "avancé" sur ce problème et que de toute façon il fallait que je reprenne mon poste. Et que si la situation ne s'améliorait pas il faudrait changer d'employeur ! Plutôt comique puisque cela fait maintenant 4 ans que je cherche un nouvel emploi sans succès... De plus, il a ajouté qu'on ne pourrait me garder indéfiniment en arrêt pour de simples problèmes relationnels avec mon employeur !

Lorsque je suis rentrée à la maison, j'ai totalement disjonctée... crise de larmes, angoisses... devant mes enfants de 7 et 5 ans.

Je ne me sens pas prête du tout à affronter mon employeur à ce jour. J'ai pensé à donné ma démission mais par les temps qui courent...

Bref, tout cela pour vous demander un peu d'aide quant à la manière de contester cette décision... à qui l'adresser ? Y-a-t-il un service bien précis à la sécurité sociale pour cela ? Je ne voudrais pas me tromper.

Je sais que contester n'est pas chose facile, que je vais devoir passer devant un expert de la CPAM et que jusqu'au moment de l'expertise et le rendu de la décision je ne serais pas indemnisé mais peut importe...

Merci pour votre aide.

Bonjour,
Si le médecin conseil vous a remis une notification de fin d'IJ, les voies de recours (expertise médicale) sont indiquées. Le destinataire de la contestation est le service médical.
Cordialement.
ml44
ml44 is offline   Réponse avec citation
Vieux 30/01/2006, 10h56   #3
bilbao57
 
Messages: n/a
Re : contestation de la décision du médecin conseil

Merci pour votre réponse.
  Réponse avec citation
Vieux 31/01/2006, 12h49   #4
mongejm
urdh 08 75 79 87 67
 
Avatar de mongejm
 
Date d'inscription: janvier 2006
Localisation: epinay/seine
Messages: 292
Re : contestation de la décision du médecin conseil

Citation:
Posté par bilbao57
Bonsoir,

Je suis actuellement en arrêt de travail pour dépression (jusqu'au 31/01) et ce depuis le 24 novembre dernier.

J'ai vu le médecin conseil pour la 2e fois jeudi dernier et ce dernier m'a délivré un papier me disant de reprendre mon travail le 1er février.

En quelques mots, ma dépression est liée à des problèmes sur mon lieu de travail qui durent depuis plusieurs années.

Lors de cette seconde visite, le médecin conseil m'a demandé si j'avais "avancé" sur ce problème et que de toute façon il fallait que je reprenne mon poste. Et que si la situation ne s'améliorait pas il faudrait changer d'employeur ! Plutôt comique puisque cela fait maintenant 4 ans que je cherche un nouvel emploi sans succès... De plus, il a ajouté qu'on ne pourrait me garder indéfiniment en arrêt pour de simples problèmes relationnels avec mon employeur !

Lorsque je suis rentrée à la maison, j'ai totalement disjonctée... crise de larmes, angoisses... devant mes enfants de 7 et 5 ans.

Je ne me sens pas prête du tout à affronter mon employeur à ce jour. J'ai pensé à donné ma démission mais par les temps qui courent...

Bref, tout cela pour vous demander un peu d'aide quant à la manière de contester cette décision... à qui l'adresser ? Y-a-t-il un service bien précis à la sécurité sociale pour cela ? Je ne voudrais pas me tromper.

Je sais que contester n'est pas chose facile, que je vais devoir passer devant un expert de la CPAM et que jusqu'au moment de l'expertise et le rendu de la décision je ne serais pas indemnisé mais peut importe...

Merci pour votre aide.
il vous faut dans un premier temps ecrire en ar au services medical vous aillant renvoyer au travail ,avec nouveau cetificat de votre medecin traitant constatant votre etat ,au bout d'un mois san reponse me recontacter mongejm
mongejm is offline   Réponse avec citation
Vieux 31/01/2006, 19h02   #5
al7
 
Messages: n/a
Re : contestation de la décision du médecin conseil

Citation:
Posté par bilbao57
Bonsoir,

Je suis actuellement en arrêt de travail pour dépression (jusqu'au 31/01) et ce depuis le 24 novembre dernier.

J'ai vu le médecin conseil pour la 2e fois jeudi dernier et ce dernier m'a délivré un papier me disant de reprendre mon travail le 1er février.

En quelques mots, ma dépression est liée à des problèmes sur mon lieu de travail qui durent depuis plusieurs années.

Lors de cette seconde visite, le médecin conseil m'a demandé si j'avais "avancé" sur ce problème et que de toute façon il fallait que je reprenne mon poste. Et que si la situation ne s'améliorait pas il faudrait changer d'employeur ! Plutôt comique puisque cela fait maintenant 4 ans que je cherche un nouvel emploi sans succès... De plus, il a ajouté qu'on ne pourrait me garder indéfiniment en arrêt pour de simples problèmes relationnels avec mon employeur !

Lorsque je suis rentrée à la maison, j'ai totalement disjonctée... crise de larmes, angoisses... devant mes enfants de 7 et 5 ans.

Je ne me sens pas prête du tout à affronter mon employeur à ce jour. J'ai pensé à donné ma démission mais par les temps qui courent...

Bref, tout cela pour vous demander un peu d'aide quant à la manière de contester cette décision... à qui l'adresser ? Y-a-t-il un service bien précis à la sécurité sociale pour cela ? Je ne voudrais pas me tromper.

Je sais que contester n'est pas chose facile, que je vais devoir passer devant un expert de la CPAM et que jusqu'au moment de l'expertise et le rendu de la décision je ne serais pas indemnisé mais peut importe...

Merci pour votre aide.

Bonjour,
En réponse, votre médecin traitant est t il d’accord avec l’avis du médecin conseil ? Ce qui est certain le Médecin de travail doit vous vous examiner avant toute reprise et doit vous déclarer apte à reprendre le travail. Si vous devez demander une expertise médicale, faite vous accompagner par un médecin. Les experts de la Sécu, fort bien payé, confirmeront la décision du Médecin Conseil.
Courage, car jusqu'à preuve du contraire, le syndrome anxio dépressif est pris en charge en risque maladie.
Cordialement
  Réponse avec citation
Vieux 31/01/2006, 20h37   #6
ml44
Membre
 
Date d'inscription: juin 2005
Messages: 1 542
Re : contestation de la décision du médecin conseil

Citation:
Posté par al7
Les experts de la Sécu, fort bien payé, confirmeront la décision du Médecin Conseil.

Bonsoir,
Les expertises confirment la décision du médecin-conseill dans environ 80% des cas.
Une expertise Sécu faite par un généraliste est honorée 70 €. Est-ce bien payé? A vous de voir.
Cordialement.
ml44
ml44 is offline   Réponse avec citation
Vieux 31/01/2006, 21h21   #7
al7
 
Messages: n/a
Re : contestation de la décision du médecin conseil

Citation:
Posté par ml44
Bonsoir,
Les expertises confirment la décision du médecin-conseill dans environ 80% des cas.
Une expertise Sécu faite par un généraliste est honorée 70 €. Est-ce bien payé? A vous de voir.
Cordialement.
ml44

Il faut savoir que pour devenir expert SECU ce n’est pas facile, c’est trié, et, très sélectif, car il faut faire une demande, être pistonné, et par conséquence répondre par l’affirmatif. à
L’avis du médecin conseil.

Il faut également savoir que en cas de faux diagnostic, ou de complaisance, il n’y a pas de possibilité de plainte, sauf si c’est un expert inscrit auprès de la Cour d’Appel.

Il y a heureusement une grande différence entre les « experts Secu » et ceux de la Cour d’appel
Cordialement
  Réponse avec citation
Vieux 31/01/2006, 21h34   #8
bilbao57
 
Messages: n/a
Re : contestation de la décision du médecin conseil

Citation:
Posté par al7
Bonjour,
En réponse, votre médecin traitant est t il d’accord avec l’avis du médecin conseil ? Ce qui est certain le Médecin de travail doit vous vous examiner avant toute reprise et doit vous déclarer apte à reprendre le travail. Si vous devez demander une expertise médicale, faite vous accompagner par un médecin. Les experts de la Sécu, fort bien payé, confirmeront la décision du Médecin Conseil.
Courage, car jusqu'à preuve du contraire, le syndrome anxio dépressif est pris en charge en risque maladie.
Cordialement

Non mon médecin traitant n'est pas d'accord avec la décision du médecin conseil, pas plus que le médecin du travail. Mais en ce qui concerne ce dernier, il me parait plutôt frileux... Je travaille dans le milieu médical et mon employeur est médecin spécialiste et je pense que cela joue un rôle dans son comportement même s'il me dit (le médecin du travail) qu'il est là pour me soutenir et qu'il est prêt à intervenir auprès de mon employeur.

Pour être honnête, je ne vois pas comment je peux reprendre mon poste en pleurant à tout moment, en ayant des angoisses rien qu'à l'idée d'y retourner, des insomnies (3 ou 4 heures de sommeil par nuit)... mais bon, peut être ne suis-je pas prise au sérieux.

merci pour toutes vos réponses.
  Réponse avec citation
Vieux 31/01/2006, 22h29   #9
al7
 
Messages: n/a
Re : contestation de la décision du médecin conseil

Pour être honnête, je ne vois pas comment je peux reprendre mon poste en pleurant à tout moment, en ayant des angoisses rien qu'à l'idée d'y retourner, des insomnies (3 ou 4 heures de sommeil par nuit)... mais bon, peut être ne suis-je pas prise au sérieux.

merci pour toutes vos réponses.[/quote]

Re bonsoir, je ne suis pas médecin, tout juste une malade, qui a subit les pouvoirs du médecin conseil et de l’expert de la sécu. Par conséquence je ne peux outre toute ma compassion, exprimé très fort mon indignation.
Néanmoins il semble que de plus en plus, les Médecins Conseils se prennent pour des Juristes. !!! Parait il c’est demandé par l’hiérarchie.

Il me plait de rappeler « LE ROLE DU MEDECIN CONSEIL » pour accompagner les malades, officiellement publié sur le cite de la Secu

Je pense, que dans votre cas, il faut d’abord penser à votre avenir, à vos enfants, (une maman dépressif ce n’est pas bon pour eux), et ce n’est pas une solution même a moyen termes, mais en attendant, si vous avez des preuves, vous pouvez demander la résiliation judiciaire de votre contrat de travail. auprès du Conseil de Prud’homme, et le Médecin de Travail, après examen et certificat médicaux (médecin traitant + psy), confirmera votre état et de plus logiquement contactera votre employeur qui doit apporter des solutions.
Courage, un employeur véreux on peut changer, le bien être des siens est primordial
Cordialement


  Réponse avec citation
Vieux 01/02/2006, 11h59   #10
mongejm
urdh 08 75 79 87 67
 
Avatar de mongejm
 
Date d'inscription: janvier 2006
Localisation: epinay/seine
Messages: 292
Re : contestation de la décision du médecin conseil

Citation:
Posté par bilbao57
Bonsoir,

Je suis actuellement en arrêt de travail pour dépression (jusqu'au 31/01) et ce depuis le 24 novembre dernier.

J'ai vu le médecin conseil pour la 2e fois jeudi dernier et ce dernier m'a délivré un papier me disant de reprendre mon travail le 1er février.

En quelques mots, ma dépression est liée à des problèmes sur mon lieu de travail qui durent depuis plusieurs années.

Lors de cette seconde visite, le médecin conseil m'a demandé si j'avais "avancé" sur ce problème et que de toute façon il fallait que je reprenne mon poste. Et que si la situation ne s'améliorait pas il faudrait changer d'employeur ! Plutôt comique puisque cela fait maintenant 4 ans que je cherche un nouvel emploi sans succès... De plus, il a ajouté qu'on ne pourrait me garder indéfiniment en arrêt pour de simples problèmes relationnels avec mon employeur !

Lorsque je suis rentrée à la maison, j'ai totalement disjonctée... crise de larmes, angoisses... devant mes enfants de 7 et 5 ans.

Je ne me sens pas prête du tout à affronter mon employeur à ce jour. J'ai pensé à donné ma démission mais par les temps qui courent...

Bref, tout cela pour vous demander un peu d'aide quant à la manière de contester cette décision... à qui l'adresser ? Y-a-t-il un service bien précis à la sécurité sociale pour cela ? Je ne voudrais pas me tromper.

Je sais que contester n'est pas chose facile, que je vais devoir passer devant un expert de la CPAM et que jusqu'au moment de l'expertise et le rendu de la décision je ne serais pas indemnisé mais peut importe...

Merci pour votre aide.
mongejm vous et deja repondue de voir avec votre medecin traitant ou psy selon le cas et renvoyer un AR avec constatations des problemes au services conserner par le probleme ; la lois et les textes on la particulariter que qu'ellque soit le cas ou probleme il faut toujour engager une procedure amiable qui passe obligatoirement par revoir et demander au service concerner de revenir sur la desition avec preuve de depot qui sont donc AR ou depot contre signature du dosier des preuves ou autre evenement n'ailler pas peur de monter un dosier parallele avec le maximum de contatations de tous tipe et d'orizon diferent avec de preferences des personnes etrangere a votre milieux proche dans tous les cas le moment venue sella vous aidera .... si vous ne faite pas la demarche amiable vous aver par avance perdut pas la peine d'aller voir le tribunal dans ces conditions donc AR avec contatation et dosier en consequance au service de medecin conseil et 1 moi apret depot des pieces me recontacter avec specifications des pieces et preuve aporter au service conserner mongejm
mongejm is offline   Réponse avec citation
Vieux 03/02/2006, 22h31   #11
docmars
 
Messages: n/a
Expertises arbitraires et médecins conseils

Bonjour,
cette situation où une personne en arrêt de travail conteste la reprise notifiée par le médecin conseil est d'actualité : Les médecins conseils ont effectivement reçu des directives pour appliquer la réglementation de façon plus rigoureuse qu'auparavant et leur employeur ( la CNAMTS) leur met la pression sur les demandes du Ministère de la Santé , leur intégrant même un prime d'"interessement " au résultat !...Ce qui est d'ailleurs contesté par les syndicats de médecins conseils car anti déontologique.
La contestation en première instance est réalisée par le médecin expert agréé par la CNAMTS ( expertise de la loi L.141.1 du code de la sécurité sociale ) et ce n'est que la confrontation d'un avis de médecin contre un autre, le niveau de compétence ou de qualification n'est pas contrôlé ni équivalent chez l'un comme chez l'autre des médecins, la procédure se limite à répondre à des questions simples au motif de désaccord : dans votre cas : Est-ce que votre état médical est compatible ou non avec la reprise du travail ?
Ce qui est frustrant et assez inéquitable c'est que les questions ne se fondent que sur l'aspect médical et non sur la globalité du problème d'aptitude à la reprise du travail, dans un cas d'angoisse manifeste de reprendre le travail, c'est à l'aspect psychologique qu'il faut attribuer le motif et pour répondre de façon équitable et appropriée ; l'expert devrait en toute honnêteté faire appel à un sapiteur c-a-d à un neuro-psychiatre qui en principe devrait être plus compétent pour évaluer ce degré d'angoisse et son retentissement sur les aptitudes passagères ou définitives à l'emploi.
Il est souhaitable dans ce cas de devancer et anticiper l'expertise L141.1 en consultant un spécialiste afin d'évaluer l'importance de cette angoisse, et lors du choix proposé au médecin traitant de l'expert de la CNAMTS , demander à ce que l'expert soit un spécialiste agréé, la loi permet en cas d'absence de spécialiste agréé sur la liste de votre CPAM, la désignation d'expert par la DDASS.
Bon courage,
Docmars
  Réponse avec citation
Vieux 03/02/2006, 22h38   #12
bilbao57
 
Messages: n/a
Re : contestation de la décision du médecin conseil

Merci à tous pour vos réponses.

J'ai repris mon poste le 1er février comme le médecin conseil me l'avait notifié.

J'ai été convoquée aujourd'hui à la médecine du travail pour la visite de reprise et résultat le médecin du travail m'a mise en inaptitude temporaire.

Quoi qu'il en soit, je vais garder toutes vos précieuses informations sous le coude, on ne sait jamais. Bien que j'espère pouvoir reprendre mon travail un jour.

Merci encore.
  Réponse avec citation
Vieux 07/02/2006, 17h34   #13
mongejm
urdh 08 75 79 87 67
 
Avatar de mongejm
 
Date d'inscription: janvier 2006
Localisation: epinay/seine
Messages: 292
Re : Expertises arbitraires et médecins conseils

Citation:
Posté par docmars
Bonjour,
cette situation où une personne en arrêt de travail conteste la reprise notifiée par le médecin conseil est d'actualité : Les médecins conseils ont effectivement reçu des directives pour appliquer la réglementation de façon plus rigoureuse qu'auparavant et leur employeur ( la CNAMTS) leur met la pression sur les demandes du Ministère de la Santé , leur intégrant même un prime d'"interessement " au résultat !...Ce qui est d'ailleurs contesté par les syndicats de médecins conseils car anti déontologique.
La contestation en première instance est réalisée par le médecin expert agréé par la CNAMTS ( expertise de la loi L.141.1 du code de la sécurité sociale ) et ce n'est que la confrontation d'un avis de médecin contre un autre, le niveau de compétence ou de qualification n'est pas contrôlé ni équivalent chez l'un comme chez l'autre des médecins, la procédure se limite à répondre à des questions simples au motif de désaccord : dans votre cas : Est-ce que votre état médical est compatible ou non avec la reprise du travail ?
Ce qui est frustrant et assez inéquitable c'est que les questions ne se fondent que sur l'aspect médical et non sur la globalité du problème d'aptitude à la reprise du travail, dans un cas d'angoisse manifeste de reprendre le travail, c'est à l'aspect psychologique qu'il faut attribuer le motif et pour répondre de façon équitable et appropriée ; l'expert devrait en toute honnêteté faire appel à un sapiteur c-a-d à un neuro-psychiatre qui en principe devrait être plus compétent pour évaluer ce degré d'angoisse et son retentissement sur les aptitudes passagères ou définitives à l'emploi.
Il est souhaitable dans ce cas de devancer et anticiper l'expertise L141.1 en consultant un spécialiste afin d'évaluer l'importance de cette angoisse, et lors du choix proposé au médecin traitant de l'expert de la CNAMTS , demander à ce que l'expert soit un spécialiste agréé, la loi permet en cas d'absence de spécialiste agréé sur la liste de votre CPAM, la désignation d'expert par la DDASS.
Bon courage,
Docmars
pour l'ensemble ces corect docmars toutefois de longue datte les divers instance joue sur un aspect particulier des textes le medecin conseil de qu'elle organisme soit'il n'est en effait considerait que comme un rond de cuir perfectionner il ne dit ni ne pensse que se que l'on veut bien et notament en locuren la peinne encourue et de 3 a 5 ans de prison et 30000 a 75000 eur d'amende pour certificat cachant ou exagerant une invaliditer extorsion ou demande des superieuts ou effectuer de sont propre chef (idem) , quant au medecin en plus de ce que deja evoquet ces 5 ans et 75000 eur pour discrimination avec retrait du droit d'exrcer pour 3 ans dans le meilleur des cas cecie et donc totallement illegal toutefois on se cache (vulgarisations)derriere le fait que lorseq'on et de la fammille se qui et le cas des medecin conseille on peut dire se que l'on veut la desition de la caisse s'impose al'assure a lui de contester l'avis du medecin trait
mongejm is offline   Réponse avec citation
Vieux 07/02/2006, 18h04   #14
mongejm
urdh 08 75 79 87 67
 
Avatar de mongejm
 
Date d'inscription: janvier 2006
Localisation: epinay/seine
Messages: 292
Re : Expertises arbitraires et médecins conseils

[quote=mongejm] pour l'ensemble ces corect docmars toutefois de longue datte les divers instance joue sur un aspect particulier des textes le medecin conseil de qu'elle organisme soit'il n'est en effait considerait que comme un rond de cuir perfectionner il ne dit ni ne pensse que se que l'on veut bien et notament en locuren la peinne encourue et de 3 a 5 ans de prison et 30000 a 75000 eur d'amende pour certificat cachant ou exagerant une invaliditer extorsion ou demande des superieuts ou effectuer de sont propre chef (idem) , quant au medecin en plus de ce que deja evoquet ces 5 ans et 75000 eur pour discrimination avec retrait du droit d'exercer pour 3 ans dans le meilleur des cas cecie et donc totallement illegal toutefois on se cache (vulgarisations)derriere le fait que lorseq'on et de la fammille se qui et le cas des medecins conseille on peut dire se que l'on veut la desition de la caisse s'impose a l'assure a lui de contester l'avis du medecin conseille et de la caisse ,le medecin du patien et coinsidere de la meme magniere il peut dire ce qu'il veut puisqu'il et de votre fammille il en va de meme pour tous medecin quellque soit sa qualification vue des sont propre chef une expertise n'a de valleur que par un medecin nomer par le tribunal et independant connaisant le guide barem si cellui ci connais le guide se qui n'et pas ganer hellas il arrivera a faire resortir tous les points meme ceux que vous croyer inacesible ..pour ma part et uniquement en technique pur soit grace a code et autre je fait actuellement reculer la cpam MP/AT a t'elle point que celle ci se voie dans l'obligation d'apeler l'employeur (mise en accusation )pour lui faire payer la facture que la cpam/gramif /mp,at///se voit obliger de payer on comprent que celle ci veuille recupere les payments d'une rente MP/AT a + de 1500eur par mois.... le tous il sufit de faire resortir les points que vous croyer inacesible et qui sont possible a resortir et incontestable ,a ce jour contre moi le medecin conseil mp/AT et le medecin chef conseil du meme services et sans expertises exterieur la secue crie au secour et oui c'est possible prochaine etap comparution de l'employeur pour mise en accusation et payment des rentes salutation mongejm
mongejm is offline   Réponse avec citation
Vieux 19/02/2007, 17h35   #15
fab339
 
Messages: n/a
Help- contestation de la décision du médecin expert

Bonjour,
le médecin expert de la sécu vient de me porter apte au travail.
Je ne m'en sent pas capable,j'ai décider de contester cette décision.
Est ce que mon médecin traitant ou psychiatre peut continuer à me mettre en arret de travail malgré la décision de l'expert.
De toute façon je ne suis plus indemnisé depuis le 20/11/2006.
L'arret de travail permettra de ne pas me faire licencier par mon employeur.
C'est urgent,merci de me répondre.
  Réponse avec citation
Vieux 24/02/2007, 16h03   #16
michel34
 
Messages: n/a
Re : contestation de la décision du médecin conseil

je suis confronté à un problème généré par mon état de santé et la position du médecin conseil : après un arrêt d'un an et demi en accident du travail pour douleurs lombaires permanentes dans mon métier de métallier, j'ai repris le 17/05/2006 mais ne pouvant tenir j'ai rechuté le 24/06/06. Mais le médecin conseil le 5/09/06 a rejeté le caractère accident de travail de la rechute et transformé l'arrêt en maladie pour motif médical de ; "déstabilisation d'une discopathie". Je n'ai pas fait appel car j'avais besoin de percevoir des indemnités que j'attendais depuis 3 mois. Les essais de reclassement professionnel par l'intermédiaire du médecin du travail de la SAMETH et l'APAJH en aménageant le poste ont échoués. la COTOREP m'a reconnu RQTH cat. A le 16/01/06.
Par contre j'ai contesté la décision de la CPAM du 15/06/06 me notifiant une indemnisation en capital pour la reconnaissance d'une IPP DE 5 %.
Dernièrement (12/2006) le médecin conseil m'a dit arrêter l'indemnisation maladie à compter du 31/01/07. Alors que le médecin du travail vu le 07/02/2007 me déclare toujours inapte (ce que je suis hélas pour ce métier). Prochaine visite chez le médecin du travail le 21 février 2007 avant licenciement.
Alors je voudrais savoir si je peux contester la décision du médecin conseil du 05/09/06 car je souhaiterais que mon handicap physique reste reconnu comme professionnel et surtout pouvoir suivre un reclassement professionnel dans l'informatique auprès du CRIP DE MONTPELLIER
  Réponse avec citation
Vieux 29/03/2007, 19h28   #17
mikfan56
 
Messages: n/a
Re : contestation de la décision du médecin conseil

bonjour, j aimerai avoir un avis sur une situation délicate. Mon mari a fait une crise d'épilepsie au volant de sa voiture alors qu il quittait son travail pour rentrer a la maison "donc sur le trajet travail-domicile". les médecins ont découvert un kyste au cerveau. il n a donc pas le droit de travailler pendant au mois 3 ans puisqu il est chauffeur routier. C'est la 1 er crise qu il a eu en l'espace de 27 ans et le neurologue nous a dit que c'était congénitale et qu il avait ca depuis sa naissance. donc lorsque nous sommes passées devant le médecin conseil elle n a pas voulu faire passer l accident, en accident de trajet sous prétexte que ce qu il a c est de naissance et que l incident n a aucun rapport avec le travail. Je ne trouve pas c est tres normal car en plus de ca nous subitons une perte de salaire importante. Que se serait t il passer si c était quelqu un qui lui serai rentrer dedans et qu on n aurait quand meme découvert son kyste. pensez vous que j ai le droit a un recours?
  Réponse avec citation
Vieux 30/03/2007, 22h52   #18
gargouille
 
Messages: n/a
Re : contestation de la décision du médecin conseil

bonjour je suis actuellement en arret de travail pour un probleme neuro mon employeur veut me licencier pour inaptitude le medecin conseil me dit que les ij ne vont pas se poursuivre que dois je faire? merci. la maldie nous affaiblies tous et en plus on doit se battre quand on en a encore la force c est dur dur
  Réponse avec citation
Vieux 30/04/2007, 19h14   #19
dochomeo
Membre
 
Avatar de dochomeo
 
Date d'inscription: février 2006
Messages: 51
Re : contestation de la décision du médecin conseil

les conséquences directes de l'accident du fait de la crise d'épilepsie sont en rapport avec l'accident de trajet, mais pas le kyste cérébral..
Citation:
Posté par mikfan56
bonjour, j aimerai avoir un avis sur une situation délicate. Mon mari a fait une crise d'épilepsie au volant de sa voiture alors qu il quittait son travail pour rentrer a la maison "donc sur le trajet travail-domicile". les médecins ont découvert un kyste au cerveau. il n a donc pas le droit de travailler pendant au mois 3 ans puisqu il est chauffeur routier. C'est la 1 er crise qu il a eu en l'espace de 27 ans et le neurologue nous a dit que c'était congénitale et qu il avait ca depuis sa naissance. donc lorsque nous sommes passées devant le médecin conseil elle n a pas voulu faire passer l accident, en accident de trajet sous prétexte que ce qu il a c est de naissance et que l incident n a aucun rapport avec le travail. Je ne trouve pas c est tres normal car en plus de ca nous subitons une perte de salaire importante. Que se serait t il passer si c était quelqu un qui lui serai rentrer dedans et qu on n aurait quand meme découvert son kyste. pensez vous que j ai le droit a un recours?
dochomeo is offline   Réponse avec citation
Vieux 29/03/2009, 13h31   #20
lpb
Membre
 
Date d'inscription: mars 2009
Messages: 2
Re : contestation de la décision du médecin conseil

bonjour mon mari est en arret de travail pour depression sydrome reactionnel depuis le mois de janvier ,il vien d'etre convoquer par la cpam pour savoir l'evolution on lui a expliquer qu'il n'y avait pas d'amelioration et la surprise il nous explique qu'on doit voir le medecin du travail qui va negossier un licanciment car il lui imposse la reprise du travail que doit t'on faire sachant qu'une demande pour transformer l'areet de travail en accident de travailou aucune reponse nous a ete donner.par ailleur on vian de recevoir une lettre de la cpam nous affirman qu'a partir du 6 avril il ne sera plus indemniser .si des personnes on vecu la meme chose serait -il possible de nous aider car la c le vide total lerci
.
lpb is offline   Réponse avec citation
Vieux 29/03/2009, 21h33   #21
omedoc
 
Messages: n/a
Re : contestation de la décision du médecin conseil

Citation:
Posté par lpb
bonjour mon mari est en arret de travail pour depression sydrome reactionnel depuis le mois de janvier ,il vien d'etre convoquer par la cpam pour savoir l'evolution on lui a expliquer qu'il n'y avait pas d'amelioration et la surprise il nous explique qu'on doit voir le medecin du travail qui va negossier un licanciment car il lui imposse la reprise du travail que doit t'on faire sachant qu'une demande pour transformer l'areet de travail en accident de travailou aucune reponse nous a ete donner.par ailleur on vian de recevoir une lettre de la cpam nous affirman qu'a partir du 6 avril il ne sera plus indemniser .si des personnes on vecu la meme chose serait -il possible de nous aider car la c le vide total lerci
.

Bonjour,

je comprends votre désarroi. Tout (risque) de licenciement est traumatisant.

Ce que vous devez faire est fonction de votre objectif.
Que voulez-vous? retravailler dans cette entreprise? travailler dans une autre entreprise?

Lorsque 'on a une dépression liée au travail, il n'y a que deux possibilités, soit on change ce qui au travail à entrainé la dépression, soit on change de travail. Pour cela il faut rencontrer le médecin du travail. Votre médecin traitant et vote médecin du travail peuvent vous aider.

Dernière modification par omedoc 30/09/2012 à 13h49.
  Réponse avec citation
Vieux 29/09/2012, 19h29   #22
lulu59000
Membre
 
Date d'inscription: septembre 2012
Messages: 1
Re : contestation de la décision du médecin conseil

Citation:
Posté par lpb
bonjour mon mari est en arret de travail pour depression sydrome reactionnel depuis le mois de janvier ,il vien d'etre convoquer par la cpam pour savoir l'evolution on lui a expliquer qu'il n'y avait pas d'amelioration et la surprise il nous explique qu'on doit voir le medecin du travail qui va negossier un licanciment car il lui imposse la reprise du travail que doit t'on faire sachant qu'une demande pour transformer l'areet de travail en accident de travailou aucune reponse nous a ete donner.par ailleur on vian de recevoir une lettre de la cpam nous affirman qu'a partir du 6 avril il ne sera plus indemniser .si des personnes on vecu la meme chose serait -il possible de nous aider car la c le vide total lerci
.

Il faut faire constater l'état dépressif consécutif à un syndrome réactionnel par un neuro-pshychiatre. Ensuite, avec se rapport, demander un recours amiable.
lulu59000 is offline   Réponse avec citation
Vieux 17/09/2013, 16h10   #23
david le normand
Membre
 
Date d'inscription: septembre 2013
Messages: 1
Re : contestation de la décision du médecin conseil

bonjour a tous
voila se matin je sort du medecin conseil de la sécu,cela fait 2an et demi que je suis en arret de maladie pour dépréssion,se medecin ma deja vu il y a 3 mois pour me demandé se que j avais,je lui explique le suivi par mes psychiatres et docteur traitant qu ils ne veulent pas que je reprenne le travail suite a ma dépression,diabéte,tension arteriel,le médecin de la sécu me dit =avez vous des preuve que vos médecins veulent pas que vous reprennez le boulo,je lui repond non pas sur moi car vous me l avais pas demandé,alors il me repond on se revois d ici quelque jours avec vos courier pour que je vous donne les droit d etre invalide categorie2.........et bien 3 couriers demandant mon invalidité catégorie2 joint,il me repond non,pas justifié,je vous donne juste le droit d etre en arret jusqu au 7 octobre apres fini.
que doit je faire???? je ne peut pas travaillé dans mon métier( cuisine) suite a mes tremblements et je ne parle pas du reste suite au 24 cachets que je doit prendre et leur effets secondaire.
qui doit je allais voir rapidement pour contredire se médecin conseil et quel pouvoir a se medecin conseil sur 3 courriers de personnes qualifié???
merci de vos reponse d avance
david le normand is offline   Réponse avec citation
Vieux 17/09/2013, 18h45   #24
omedoc
 
Messages: n/a
Re : contestation de la décision du médecin conseil

Citation:
Posté par david le normand
qui doit je allais voir rapidement pour contredire se médecin conseil et quel pouvoir a se medecin conseil sur 3 courriers de personnes qualifié???
merci de vos reponse d avance

Bonjour,

Attendez la décision écrite du médecin conseil.

Dès que vous avez la notification écrite contactez rapidement votre médecin traitant afin qu'il prenne éventuellement contact avec le médecin conseil...
  Réponse avec citation
Vieux 16/10/2013, 14h56   #25
sab83
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2013
Messages: 1
Re : contestation de la décision du médecin conseil

Bonjour,
J ai été en At durant 5 mois pour entorce cervicale car chute sur mon lieu de travail.
J ai été vu fin juin par 1 médecin expert qui lui sur son rapport a envoyer a l administration reprise au 1 er août.
Entre temps fin juillet mon médecin traitant m prolonge en At car vertiges et exploration ORL a faire.
Étant stagiaire de la fonction publique.
la médecine du travail me convoque le 8 août pour 1 visite de pré reprise, ils me jugent inapte a la reprise temporaire jusqu a début septembre.
Depuis j ai repris je travail avec continuitee des soins
J ai appris recement que l administration de mon boulot m avait passer en maladie ordinaire du 1er août date a laquelle l expert voulait que je reprenne au 2 sept date a laquelle j ai repris le travail.

Ont il le droit? Merci de bien vouloir me répondre.
Que dois je faire car je perd du coup ma prime du 13 ème mois a cause des 1 mois de maladie ordinaire.
sab83 is offline   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Navigation rapide





Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 23h47.


Le forum Atoute utilise le script de forums VBulletin
Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.