Forum médical Atoute.org

Recherche :

Précédent   Forum > Conférence Principale > La médecine, les soignants et les soignés
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

La médecine, les soignants et les soignés Ethique médicale, bonnes ou mauvaises relations entre patients et médecins, coups de coeur ou coups de gueule médicaux, exercice professionnel : c'est ici.

Réponse
 
Outils de la discussion Rechercher dans cette discussion Modes d'affichage
Vieux 14/09/2007, 11h13   #1
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 14 895
Rapport sur les causes des cancers.

Bonjour

Réagissez dans cette discussion à l'article http://www.atoute.org/n/article60.html commentant le rapport sur les causes des cancers.

Dernière modification par d_dupagne 14/09/2007 à 11h19.
d_dupagne is offline   Réponse avec citation
Vieux 14/09/2007, 11h23   #2
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 14 895
Re : Rapport sur les causes des cancers.

J'avais écrit il y a quelques années un article critique sur la dépistage du cancer de la prostate http://www.mmt-fr.org/article207.html

Voir aussi des articles très intéressants sur les problèmes liés au dépistage du cancer du sein :
http://www.formindep.org/spip.php?article95
http://www.formindep.org/spip.php?article75

Dernière modification par d_dupagne 14/09/2007 à 11h28.
d_dupagne is offline   Réponse avec citation
Vieux 14/09/2007, 16h20   #3
benghi
 
Messages: n/a
Re : Rapport sur les causes des cancers.

bonjour dr dupagne,

travaillant dans le milieu paramédical, je trouve très intéressants ce rapport et vos observations

pour le traitement substitutif de la ménopause, c'est vrai qu'il s'est dit qu'il pouvait augmenter le cancer du sein ; mais justement un suivi par mammographie est nécessaire, je n'en sait pas plus

pour la pilule, je ne savait pas que cela pouvait avoir de si grandes conséquences sur le cancer ; mais il se dit aussi que pillule et tabac sont tout à fait contre-indiqués ensemble

en ce qui concerne les préventions et dépistages des cancers de la prostate, du sein et de la thyroide, je trouve qu'ils sont nécessaires et bien menés
c'est trop horrible de mourrir d'un de ces cancers
mais malgré le dépistage, on trouve encore des gens avec un de ces cancers très évolué (dans mon travail par exemple : cancer de la prostate inopérable car trop envahi, entrainant une paraplégie presque complète ; autre exemple cancer du sein opéré mais avec métastases, la personne ne supportait plus les effets sec de la radio-et chimiothérapie, voulait mourrir chez elle, mais est morte seule hospitalisée car on s'y est pris trop tard ; autre exemple personne ayant reçu un coup dans le sein il y a plus de dixans, mais son cancer en est maintenant au stade 4, elle dit que depuis le coup son sein est toujours pareil, dur et gonflé ; ...etc)

je ne dis pas que certaines petites tumeurs sont enlevées à tort alors qu'elles n'évolueraient peut-etre pas ; mais peut-on faire la différence aujourd'hui entre des tumeurs qui évolueront et d'autres pas ?

a plus tard
  Réponse avec citation
Vieux 14/09/2007, 16h58   #4
benghi
 
Messages: n/a
Re : Rapport sur les causes des cancers.

rebonjour,

excusez-moi docteur dupagne je n'avais pas lu toutes vos références

en ce qui concerne le cancer de la prostate, c'est connu que les psa ne sont pas suffisantes pour détecter

je ne vois pas les choses de la meme façon que vous je crois, parce que je vois la pratique des inconvénients du cancer sur la vie des gens

le mot de cancer fait peut-etre moins peur aujourd'hui ( beaucoup moins que schizophrène par exemple) ; mais voir vivre un cancer est horrible (peut-etre parce que j'ai peur de la mort, en tous cas je n'aime pas faire de soins palliatifs, mais comme il n'y a pas assez de structures en france, les gens en phase terminale sont hospitalisés partout)

je me suis sans doute éloignée du thème de la discussion : les causes des cancers
je pense justement que la recherche doit etre développée là-dessus, car elle en est encore au moyen-age sans vouloir véxér qui que ce soit

j'ai confiance en la science
  Réponse avec citation
Vieux 14/09/2007, 18h08   #5
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 14 895
Re : Rapport sur les causes des cancers.

Citation:
Posté par benghi
rebonjour,

excusez-moi docteur dupagne je n'avais pas lu toutes vos références

en ce qui concerne le cancer de la prostate, c'est connu que les psa ne sont pas suffisantes pour détecter

je ne vois pas les choses de la même façon que vous je crois, parce que je vois la pratique des inconvénients du cancer sur la vie des gens

le mot de cancer fait peut-etre moins peur aujourd'hui ( beaucoup moins que schizophrène par exemple) ; mais voir vivre un cancer est horrible (peut-etre parce que j'ai peur de la mort, en tous cas je n'aime pas faire de soins palliatifs, mais comme il n'y a pas assez de structures en france, les gens en phase terminale sont hospitalisés partout)

je me suis sans doute éloignée du thème de la discussion : les causes des cancers
je pense justement que la recherche doit etre développée là-dessus, car elle en est encore au moyen-age sans vouloir véxér qui que ce soit

j'ai confiance en la science

Bonjour

Vous êtes bien au coeur de la discussion et votre réaction est vraiment très intéressante.

Je ne crois pas une seconde que les partisans du dépistage intensif du cancer de la prostate ou du sein soient des gens malhonnêtes ou intéressés. Leur interprétation des faits scientifiques est faussée par leur quotidien : quand on voit beaucoup de gens mourir d'un cancer de la prostate, on est prêt à tout faire pour rechercher ce cancer en espérant ne pas en arriver là.
A l'inverse, quand ont voit beaucoup d'homme ou de femmes dont la vie a été brisée par la révélation d'un cancer qui n'en était peut-être pas un, on regarde autrement les campagnes de dépistage.

Le fait scientifique indubitable actuellement, c'est que proposer de dépister le cancer de la prostate ne sauve globalement personne. Il ne sauve globalement personne car ce dépistage n'influe que très peu sur la survie quand le cancer est méchant (métastases d'emblée), et mutile inutilement les gens quand le cancer est gentil (il n'aurait jamais provoqué la mort de celui qui le portait).

La science nous permet de nous abstraire de nos réactions affectives pour agir rationnellement. C'est ce qui nous a permis de progresser et de sortir du charlatanisme du 18ème siècle.

Certes, un malade donné pourra être sauvé par le dépistage, quand un autre sera tué par ce même dépistage. Nous savons que ces cas s'équilibrent. Finalement, c'est au patient de décider. Encore faut-il l'informer correctement et ne pas lui faire miroiter un bénéfice statistiquement illusoire.

Vous avez confiance dans la science, moi aussi. C'est justement la science qui nous fait progresser. Ce dont je vous parle, c'est justement de science et non de croyance dans l'efficacité ou non d'un stratégie médicale.
d_dupagne is offline   Réponse avec citation
Vieux 14/09/2007, 20h47   #6
benghi
 
Messages: n/a
Re : Rapport sur les causes des cancers.

rebonjour,

en fait je crois que j'ai réagi trop émotionnellement à votre discussion dr dupagne

au niveau médical, c'est énorme si certains actes font activer des tumeurs qui restaient tranquilles
beaucoup de tumeurs "sages" dirons-nous, sont ponctionnées pour faire une biopsie et enlevées chirurgicalement ; si cela entraine un affolement non prévu des cellules, cela est bien énorme

je ne peux pas rester sur le site car je dois aller travailler
je traduirais ce que ellipse a donné demain ou dimanche
en apparté je vous admire dr dupagne pour ce que vous faites pour le site et pour la société en général, merci beaucoup

bonne soirée et si je puis me le permettre
  Réponse avec citation
Vieux 14/09/2007, 21h22   #7
Sybille
Sybille
 
Date d'inscription: janvier 2007
Messages: 2 081
Re : Rapport sur les causes des cancers.

« Enfin, les contraceptifs oraux jouent aussi un rôle dans l’apparition des cancers du sein (page 28), cet effet devant être mis, comme pour les hormones de la ménopause, en balance avec les bénéfices apportés aux femmes qui les utilisent. Il n’y a pas eu, pour les contraceptifs, de campagne d’incitation massive à leur usage et de négation du risque de cancer, comme cela a été le cas pour le THS. »

Je relève ce point de votre commentaire qui me gêne un peu.
Je ne trouve pas que l’on puisse comparer la « balance » bénéfices/risques entre le « traitement » de la ménopause (grotesque) et la maîtrise de la conception. C’est absolument sans commune mesure, à tous égards.
D’autre part, outre qu’elle protège de certains cancers, la contraception orale suppose des examens réguliers chez le généraliste ou gynécologue.
N’est-ce pas l’une des raisons qui expliquerait que plus de cancers du sein soient, non pas suscités, mais décelés dans ce cas de figure ?

J’ai été dépistée d’une éventualité cancéreuse il y a quelques années mais les toubibs (oncologues, etc.) n’ont pas du tout adopté la démarche hystérique décrite dans le rapport. Il y avait éventualité, ils m’ont laissé choisir ; j’ai laissé tomber et basta. Ceci dit, j’étais gravement malade par ailleurs ; peut-être d’autres patients en bonne santé auraient-ils plus hésité à jouer à la roulette russe. Bref, quel est l’impact de la pression des patients dans ces excès ?
Enfin je prendrais pour le coup la défense de la médecine qui, c’est vrai, joue souvent au pompier pyromane. Mais cette histoire de THS, c’est bien plus les labos pharmaceutiques que le corps médical, non ? Et il y a quand même dix autres situations comme celle que je connais où certes on vous propose un produit en expliquant qu’il peut vous provoquer un cancer mais où c’est aussi LE produit qui va vous permettre de vivre.
Marché de fous, pas si rare ; mais dont me semble-t-il on ne peut pas accuser les soignants.
Pour le reste, bien d’accord. Comme le résume ma petite sœur dont le mari agonise depuis 3 ans (un record) d’un cancer lymphatique métastasé au cerveau : On bouffe de la merde, on respire de la merde, on vit comme des merdes ; normal qu’il y ait des cancers.
Sybille is offline   Réponse avec citation
Vieux 14/09/2007, 22h00   #8
Ondine
Modératrice
 
Avatar de Ondine
 
Date d'inscription: septembre 2005
Localisation: Normandie
Messages: 5 620
Re : Rapport sur les causes des cancers.

Cou²,

Si j'ai bien compris certains cancers du sein in situ n'évolueraient jamais donc les traiter ne serait pas utile ?
J'ai un cancer (en rémission) multifocal invasif donc la question de surdiagnostic et traitement en conséquence ne se pose pas dans mon cas mais est-il possible alors qu'un cancer in situ ne devienne jamais invasif ? Je pensais que c'était possible ?!

Si ma tumeur n'avait pas été cancéreuse, j'aurais tout de même été opérée pour l'enlever, est-ce du traitement "abusif" ?

Quant-à la pillule contraceptive, je n'y ai plus droit..

Bises !
__________________
Ondine,
Modératrice "très patiente" de Santé-Psy.

"Science sans conscience n'est que ruine de l' âme."
Ondine is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/09/2007, 00h16   #9
Sybille
Sybille
 
Date d'inscription: janvier 2007
Messages: 2 081
Re : Rapport sur les causes des cancers.

« Si ma tumeur n'avait pas été cancéreuse, j'aurais tout de même été opérée pour l'enlever, est-ce du traitement "abusif" ? »
Abusif, non, si vous l’aviez choisi en connaissance de cause : il semble qu’elle ne soit pas cancéreuse mais ce n’est pas du 100% et ça peut le devenir, que décidez-vous ? Hors ce choix personnel, oui : « Si ma tumeur n'avait pas été cancéreuse, j'aurais tout de même été opérée pour l'enlever » ; ça me semble abusif.
Sybille is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/09/2007, 00h25   #10
Ondine
Modératrice
 
Avatar de Ondine
 
Date d'inscription: septembre 2005
Localisation: Normandie
Messages: 5 620
Re : Rapport sur les causes des cancers.

Citation:
Posté par Sybille
« Si ma tumeur n'avait pas été cancéreuse, j'aurais tout de même été opérée pour l'enlever, est-ce du traitement "abusif" ? »
Abusif, non, si vous l’aviez choisi en connaissance de cause : il semble qu’elle ne soit pas cancéreuse mais ce n’est pas du 100% et ça peut le devenir, que décidez-vous ? Hors ce choix personnel, oui : « Si ma tumeur n'avait pas été cancéreuse, j'aurais tout de même été opérée pour l'enlever » ; ça me semble abusif.

Cancéreuse ou non le chirurgien m'a dit : "on l'enlève".. Je n'étais pas contre puisqu'il m'avait dit qu'on ne laisse pas tumeur qu'elle soit cancéreuse ou non et c'est lui le doc donc..

Bises !
__________________
Ondine,
Modératrice "très patiente" de Santé-Psy.

"Science sans conscience n'est que ruine de l' âme."
Ondine is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/09/2007, 07h19   #11
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 14 895
Re : Rapport sur les causes des cancers.

Citation:
Posté par Sybille
« Enfin, les contraceptifs oraux jouent aussi un rôle dans l’apparition des cancers du sein (page 28), cet effet devant être mis, comme pour les hormones de la ménopause, en balance avec les bénéfices apportés aux femmes qui les utilisent. Il n’y a pas eu, pour les contraceptifs, de campagne d’incitation massive à leur usage et de négation du risque de cancer, comme cela a été le cas pour le THS. »

Je relève ce point de votre commentaire qui me gêne un peu.
Je ne trouve pas que l’on puisse comparer la « balance » bénéfices/risques entre le « traitement » de la ménopause (grotesque) et la maîtrise de la conception. C’est absolument sans commune mesure, à tous égards (...)

Bonjour

Je ne partage pas votre point de vue sur l'intérêt comparé de la contraception et du THS, ou je vous ai mal comprise.

La contraception orale, en dehors de quelques situations comme les règles douloureuses, n'est pas un soin. Elle apporte un confort social et libère la sexualité.
Le THS soigne des troubles non négligeables qui sont ceux de la ménopause et apporte également une forme de confort. L'erreur a été de faire croire qu'en outre, le THS protégeait la santé des femmes.

Ces deux traitements sont, à mon sens, tout aussi utiles, quand ont sait en peser les avantages et les inconvénients.

Tous les deux contiennent des estrogènes qui favorisent les cancers du sein, dans de faibles proportions, mais de façon indubitable et proportionnelle à la durée de leur usage.

Dans la mesure où l'on considère qu'il y a un nombre important de surdiagnostics(1) de cancers du sein chez la femme, il est clair que ces surdiagnostics dus à un dépistage intempestif seront plus fréquents chez les femmes régulièrement suivies que chez celles qui ne voient pas de médecin et notamment de gynécologue. Cet aspect a été évoqué lors de la constatation récente d'une baisse importante du nombre de cancers du sein au USA, à la suite de la mise en cause et de l'abandon du THS. Pour autant, cela ne semble pas aussi simple. En tout cas, cela aboutit à ce que la Société Internationale de la Ménopause se défende en affirmant que ce n'est pas le THS qui a provoqué ces cancers, mais les consultations chez les gynécologues

1) Un surdiagnostic, c'est dire à une femme qu'elle a un cancer (au sens d'une maladie rapidement évolutive qui va la tuer) alors qu'elle n'en a pas (erreur de lecture de la biopsie) ou qu'elle a une lésion non agressive (invasive) qui n'aurait jamais posé de problème et ne se serait pas développée. Comme pour la prostate chez l'homme, on constate en pratiquant des autopsies chez les femmes décédées d'une autre cause, l'extrème fréquence de microcancers du sein. Chercher ces cancers qui n'en sont pas vraiment, c'est risquer de les trouver et de considérer qu'il sont dangereux alors qu'ils ne le sont pas.
d_dupagne is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/09/2007, 07h39   #12
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 14 895
Re : Rapport sur les causes des cancers.

Citation:
Posté par Ondine
Cou²,
Si j'ai bien compris certains cancers du sein in situ n'évolueraient jamais donc les traiter ne serait pas utile ?

Bonjour Ondine, c'est exactement cela.

Citation:
J'ai un cancer (en rémission) multifocal invasif donc la question de surdiagnostic et traitement en conséquence ne se pose pas dans mon cas mais est-il possible alors qu'un cancer in situ ne devienne jamais invasif ? Je pensais que c'était possible ?!

Je voudrais éviter d'envisager les cas personnels dans ce débat, mais votre question est aussi générale : oui les cancers in situ non seulement peuvent ne pas devenir invasifs, mais cette éventualité est même fréquente.
http://www.depistage-mammographie.com/reponse13.htm
http://www.depistage-mammographie.com/reponse17.htm

Citation:
Si ma tumeur n'avait pas été cancéreuse, j'aurais tout de même été opérée pour l'enlever, est-ce du traitement "abusif" ?

Opérer quelque chose de bénin est toujours une forme d'abus. Mais parfois, on ne peut s'assurer de la bénignité qu'en opérant.
d_dupagne is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/09/2007, 12h09   #13
Ondine
Modératrice
 
Avatar de Ondine
 
Date d'inscription: septembre 2005
Localisation: Normandie
Messages: 5 620
Re : Rapport sur les causes des cancers.

Citation:
Posté par d_dupagne
http://www.depistage-mammographie.com/reponse13.htm
http://www.depistage-mammographie.com/reponse17.htm


Opérer quelque chose de bénin est toujours une forme d'abus. Mais parfois, on ne peut s'assurer de la bénignité qu'en opérant.

Oui c'est vrai, je savais que la biopsie pouvait ne pas être fiable à 100 % et que seule l'analyse de la tumeur elle-même établirait un diagnostic précis.

Je savais aussi que les cancers in situ étaient considérés comme pré-cancer mais je ne crois que l'on puisse savoir à l'avance si ces pré-cancers peuvent devenir invasif, même si c'est assez rare ?
Donc ça reste utile de pratiquer l'éxérèse de la tumeur non ?

Après il semblerait normal que l'on soient tous porteurs de cellules cancéreuses sans aucune incidence sur l'état de santé, puis ça paraît logique lorsque l'on sait que l'on notre flore microbienne (bactèrienne je crois ?) est importante et qu'elle est normale, notamment quand on regarde les examens de frottis.

Bises !
__________________
Ondine,
Modératrice "très patiente" de Santé-Psy.

"Science sans conscience n'est que ruine de l' âme."
Ondine is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/09/2007, 15h13   #14
passing
Membre
 
Avatar de passing
 
Date d'inscription: septembre 2005
Messages: 294
Re : Rapport sur les causes des cancers.

ce que j'en pense................je n'arrive plus à penser sur ce sujet, du moins je pense que involontairement, j'essaye de prendre de la distance face au cancer.
on entend tout et n'importe quoi.
Il y a 5 ans j'ai acheté plusieurs livvres sur la prevention cancer du sein.
Et j'essaye de suivre les conseils qui sont communs aux livres. C'est à dire, quand un livre parle d'un conseil précis et que je ne retrouve dans aucun autre livre, je ne le suis pas. (cela parce que j'ai été opéré d'une tumeur phylode et que l'on m'a dit que c'etait le genre de tumeur qui revenait).....bonjour l'angoisse.

Ce qui m'inquiete le plus c'est que je suis sure que pour une patiente qui a une boule dans le sein, qui a fait une mamo et une écho, eventuellement biopsie et qui se presenterait devant plusieurs médecins......aurait un traitement different suivant le médecin qu'elle consulte !!!
passing is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/09/2007, 15h20   #15
Ondine
Modératrice
 
Avatar de Ondine
 
Date d'inscription: septembre 2005
Localisation: Normandie
Messages: 5 620
Re : Rapport sur les causes des cancers.

Citation:
Posté par passing
ce que j'en pense................je n'arrive plus à penser sur ce sujet, du moins je pense que involontairement, j'essaye de prendre de la distance face au cancer.
on entend tout et n'importe quoi.
Il y a 5 ans j'ai acheté plusieurs livvres sur la prevention cancer du sein.
Et j'essaye de suivre les conseils qui sont communs aux livres. C'est à dire, quand un livre parle d'un conseil précis et que je ne retrouve dans aucun autre livre, je ne le suis pas. (cela parce que j'ai été opéré d'une tumeur phylode et que l'on m'a dit que c'etait le genre de tumeur qui revenait).....bonjour l'angoisse.

Ce qui m'inquiete le plus c'est que je suis sure que pour une patiente qui a une boule dans le sein, qui a fait une mamo et une écho, eventuellement biopsie et qui se presenterait devant plusieurs médecins......aurait un traitement different suivant le médecin qu'elle consulte !!!

Pas à ce point je pense ; il y a des protocoles dans les traitements de cancer et il n' y a pas qu'un seul médecin qui décide d'un traitement.

Bises !
__________________
Ondine,
Modératrice "très patiente" de Santé-Psy.

"Science sans conscience n'est que ruine de l' âme."
Ondine is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/09/2007, 15h39   #16
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 14 895
Re : Rapport sur les causes des cancers.

Citation:
Posté par passing
ce que j'en pense................je n'arrive plus à penser sur ce sujet, du moins je pense que involontairement, j'essaye de prendre de la distance face au cancer.

Bonjour,

Ce débat est en effet d'une grande complexité. Pendant quelques temps, j'avais mis dans ma signature une phrase de Laurence Peter (celui du principe) que je trouve remarquable : "certaines choses sont d'une telle complexité qu'il faut être particulièrement bien informé pour arriver à n'avoir aucune opinion à leur sujet".

Tout le problème provient du fait qu'il est très difficile d'accepter l'idée qu'un dépistage puisse être délétère, un peu comme il est impossible d'accepter l'idée que ci-dessous, le carré A et le carré B sont exactement de la même tonalité de gris



http://blog.deepsound.net/?2004/11/2...usion-des-sens

Et c'est la conjonction de cette difficulté d'acceptation d'une réalité, et d'une chose grave à savoir la maladie, qui conduit aux errances actuelles (un peu favorisée parfois, il est vrai, pas des intérêts financiers industriels).

Pour ceux qui voudrait creuser cette question et mieux comprendre, je conseille l'excellent livre de Gilbert Welch dont le titre peu attirant cache un contenu remarquable "Dois-je me faire tester pour le cancer ?"



http://www.pulaval.com/catalogue/doi...peut-8770.html
d_dupagne is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/09/2007, 21h02   #17
passing
Membre
 
Avatar de passing
 
Date d'inscription: septembre 2005
Messages: 294
Re : Rapport sur les causes des cancers.

Avec je que vous venez de dire.....j'arrive encore moins à avoir les idées claires.......de plus en plus confus.

Si je comprends bien votre position, une femme qui sent une boule ne doit pas faire de mamo mais laisser la nature faire son chemin....le traitement pouvant etre plus nocif que si elle ne faisait rien...

J'ai regardé le lien qui allait vers le livre.....tout se mélange dans ma tête.
passing is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/09/2007, 21h08   #18
Ondine
Modératrice
 
Avatar de Ondine
 
Date d'inscription: septembre 2005
Localisation: Normandie
Messages: 5 620
Re : Rapport sur les causes des cancers.

Citation:
Posté par passing
Avec je que vous venez de dire.....j'arrive encore moins à avoir les idées claires.......de plus en plus confus.

Si je comprends bien votre position, une femme qui sent une boule ne doit pas faire de mamo mais laisser la nature faire son chemin....le traitement pouvant etre plus nocif que si elle ne faisait rien...

J'ai regardé le lien qui allait vers le livre.....tout se mélange dans ma tête.

Non je crois que si on a une boule au sein il faut la faire examiner mais si il s'avère après analyse que c'est un cancer in situ (non invasif) vaut mieux ne rien faire plutôt que d'accepter les traitements comme l'opération et la radiothérapie..
__________________
Ondine,
Modératrice "très patiente" de Santé-Psy.

"Science sans conscience n'est que ruine de l' âme."
Ondine is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/09/2007, 21h17   #19
passing
Membre
 
Avatar de passing
 
Date d'inscription: septembre 2005
Messages: 294
Re : Rapport sur les causes des cancers.

Citation:
Posté par Ondine
Non je crois que si on a une boule au sein il faut la faire examiner mais si il s'avère après analyse que c'est un cancer in situ (non invasif) vaut mieux ne rien faire plutôt que d'accepter les traitements comme l'opération et la radiothérapie..

merci pour votre réponse car c'etait vraiment le flou total dans ma petite tête.
passing is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/09/2007, 21h28   #20
Ondine
Modératrice
 
Avatar de Ondine
 
Date d'inscription: septembre 2005
Localisation: Normandie
Messages: 5 620
Re : Rapport sur les causes des cancers.

Citation:
Posté par passing
merci pour votre réponse car c'etait vraiment le flou total dans ma petite tête.

Ba c'est comme ça que je comprends, ptêt que je me vautre

Mais moi aussi cette discussion me perturbe bcp

Bises !
__________________
Ondine,
Modératrice "très patiente" de Santé-Psy.

"Science sans conscience n'est que ruine de l' âme."
Ondine is offline   Réponse avec citation
Vieux 16/09/2007, 00h45   #21
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 14 895
Re : Rapport sur les causes des cancers.

Bonsoir

Attention à ne pas confondre la mammographie de dépistage, qui concerne des femmes ne se plaignant de rien, de la mammographie diagnostique, qui étudie le sein d'une femme ayant constaté spontanément un problème (boule, douleur, gonflement) sur son sein.

C'est la mammographie de dépistage qui est en cause et non la mammographie diagnostique car la problématique est différente. C'est bien expliqué dans le livre cité.
d_dupagne is offline   Réponse avec citation
Vieux 16/09/2007, 10h45   #22
passing
Membre
 
Avatar de passing
 
Date d'inscription: septembre 2005
Messages: 294
Re : Rapport sur les causes des cancers.

Tout ce que je peux vous dire, c'est que malgré vos réponses c'est tjs confus.
En ce qui me concerne, comme je vous l'ai dit j'essaye de prendre du recul (ne pas y penser) mais je n'y arrive pas.
Je suis allée il n'y a pas longtemps sur un forum parlant du sujet et j'ai fait des cauchemars toute la nuit. Sans parler des campagnes du pubs qui m'y font penser egalement.
Pas un seul jour ou je n'y pense pas (d'ailleurs je suis sur ce forum). Cela pour deux raisons essentielles : on m'a dit que cela reviendrait et deuxièmement : je ne peux me surveiller correctement car j'ai plein de kystes (machine à kystes m'a dit le gynéco !). Quand j'ai un doute, le gyneco fait une ponction mais le problème c'est que j'ai souvent des doutes et je ne peux pas passer ma vie chez le gyné (cela fait deux mois que j'aurai du prendre rendez vous ! ) et en même temps je me dis, c'est pas sérieux, prends rendez vous. Bref je dois vivre avec mais je le vis très mal.
passing is offline   Réponse avec citation
Vieux 16/09/2007, 11h29   #23
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 14 895
Re : Rapport sur les causes des cancers.

Citation:
Posté par passing
Quand j'ai un doute, le gyneco fait une ponction mais le problème c'est que j'ai souvent des doutes et je ne peux pas passer ma vie chez le gyné (cela fait deux mois que j'aurai du prendre rendez vous ! ) et en même temps je me dis, c'est pas sérieux, prends rendez vous. Bref je dois vivre avec mais je le vis très mal.

C'est une question philosophique intéressante.

Si la médecine n'existait pas, vous auriez des boules au sein et ne vous angoisseriez pas plus que cela. Votre vie quotidienne serait meilleure.

"Grâce" à la médecine, vous vivez dans l'angoisse du cancer, on joue aux fléchettes avec vos seins et on vous persuade que vous n'êtes "pas sérieuse" si vous ne vous pliez pas à ce suivi.

Et pourtant, rien de solide ne permet de fonder la stratégie que l'on vous propose (suivi étroit des seins kystiques). Cette stratégie est fondée sur des réactions affectives de médecins qui cherchent sincèrement à combattre la maladie, même si ce combat à de lourds inconvénients.

Et pourtant aussi, grâce à la médecine, on guérit certains cancers du sein.

Et pourtant aussi, "grâce" au THS, la médecine a fabriqué beaucoup de cancers du sein.

Et pourtant, la mortalité par cancer du sein ne bouge pas en France depuis 50 ans.

Pas facile d'y voir clair pour le public. Ce qui manque en fait, ce sont des circuits d'information libres de tout lobbying. Ces circuits sont l'exception face à la passivité des autorités de tutelles. Quand le président de la république passe ses vacances chez un industriel, il est difficile de demander à un médecin de ne pas être invité à un congrès ou à une "formation" par un laboratoire pharmaceutique.

Ce rapport, bien qu'il manque cruellement la déclaration d'intérêt de ses auteurs, me semble particulièrement objectif dans le domaine du dépistage des cancers et leurs liens avec la médecine et les médicaments hormonaux.
d_dupagne is offline   Réponse avec citation
Vieux 16/09/2007, 11h42   #24
Ondine
Modératrice
 
Avatar de Ondine
 
Date d'inscription: septembre 2005
Localisation: Normandie
Messages: 5 620
Re : Rapport sur les causes des cancers.

Citation:
Posté par passing
Tout ce que je peux vous dire, c'est que malgré vos réponses c'est tjs confus.
En ce qui me concerne, comme je vous l'ai dit j'essaye de prendre du recul (ne pas y penser) mais je n'y arrive pas.
Je suis allée il n'y a pas longtemps sur un forum parlant du sujet et j'ai fait des cauchemars toute la nuit. Sans parler des campagnes du pubs qui m'y font penser egalement.
Pas un seul jour ou je n'y pense pas (d'ailleurs je suis sur ce forum). Cela pour deux raisons essentielles : on m'a dit que cela reviendrait et deuxièmement : je ne peux me surveiller correctement car j'ai plein de kystes (machine à kystes m'a dit le gynéco !). Quand j'ai un doute, le gyneco fait une ponction mais le problème c'est que j'ai souvent des doutes et je ne peux pas passer ma vie chez le gyné (cela fait deux mois que j'aurai du prendre rendez vous ! ) et en même temps je me dis, c'est pas sérieux, prends rendez vous. Bref je dois vivre avec mais je le vis très mal.

Cou²,

Après ça dépend de ce qui se passe dans notre tête je pense ; je comprends que l'on puisse angoisser "à l'idée de" mais moi par ex.malgré un cancer de sein, je n'angoisse pas du tout pour mon autre sein, je ne me palpe jamais, je ne le faisais jamais avant et je crois que ça ne changera pas..

Mais forcément tous ces dépistages intensifs dont "tout le monde" parle ne fait qu'agraver le sentiment d'angoisse déjà sous-jacent de certaines personnes face à la maladie..

Bises !
__________________
Ondine,
Modératrice "très patiente" de Santé-Psy.

"Science sans conscience n'est que ruine de l' âme."
Ondine is offline   Réponse avec citation
Vieux 16/09/2007, 15h45   #25
Castor
 
Messages: n/a
Re : Rapport sur les causes des cancers.

Citation:
Posté par d_dupagne
Bonjour


La contraception orale, en dehors de quelques situations comme les règles douloureuses, n'est pas un soin. Elle apporte un confort social et libère la sexualité.


Bonjour Docteur Dupagne,

La contraception ne fait pas qu'apporter un confort social. Elle permet d'éviter les avortements, de diminuer le nombre de naissances non désirées, elle supprime ces fameuses angoisses à chaque retard de règles... En cela, elle est un facteur d'amélioration de la santé des femmes.

Qu'elle augmente le risque de cancer du sein en est le prix à payer. Mais c'est connu depuis longtemps.

Castor
  Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion Rechercher dans cette discussion
Rechercher dans cette discussion:

Recherche avancée
Modes d'affichage

Navigation rapide



Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.