Forum médical Atoute.org

Recherche :
Derniers articles publiés :

Précédent   Forum > Conférence Principale > Médecine 2.0
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Médecine 2.0 Par analogie avec le Web 2.0, je lance ici un forum sur l'évolution de la médecine, ou plutôt le bouleversement qu'annonce la révolution 2.0 dans le monde médical. Attention à ne pas poster de questions médicales sur ce forum.

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 13/01/2008, 22h29   #1
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 13 403
Le Web Neuronal

Plus j'y réfléchis en réécrivant mon introduction à la médecine 2.0 et plus je pense que le bon terme pour décrire la révolution 2.0 est celui de Web Neuronal dont j'avais parlé ici.


J'ai trouvé au moins une personne qui partage ce point de vue, et bien avant moi : http://www.internetactu.net/2005/08/...sommes-le-web/

Bon, d'accord, c'est l'ancien rédacteur en chef de Wired

Chaque fois que nous cliquons, que nous mémorisons un lien dans nos signets, que nous écrivons un article, un commentaire ou que nous interagissons d'une quelconque façon par l'intermédiaire du Net, nous participons au fonctionnement et à l'enrichissement d'un métacerveau virtuel dont nous sommes les neurones.

Le XXIème siècle sera neuronal.

Dernière modification par d_dupagne 13/01/2008 à 22h32.
d_dupagne is offline   Réponse avec citation
Vieux 14/01/2008, 09h12   #2
Rapsody
 
Messages: n/a
Re : Le Web Neuronal

Citation:
Posté par d_dupagne
Chaque fois que nous cliquons, que nous mémorisons un lien dans nos signets, que nous écrivons un article, un commentaire ou que nous interagissons d'une quelconque façon par l'intermédiaire du Net, nous participons au fonctionnement et à l'enrichissement d'un métacerveau virtuel dont nous sommes les neurones

.........et nous laissons des traces indellebiles à tous jamais.
Cet aspect est terrifiant n'est il pas ?.
Le futur sera fait d'un univers de traces personnelles informatiques, exploitées exploitables, de guerre entre l'indivudu et le respect de sa vie privée par les acteurs du net. Il y aura des "nettoyeurs" de traces, des vrais avec l'étoile de shériff, avec toute la législation autour.
Ma vision futuriste, je la décrirais un jour peut etre ici, ou dans un scénario de film si j'y arrive.
Un métier d'avenir, avocat spécialisé dnas les métiers du Web.
Bientot, tout ceci aura un cadre, qui sera salvateur, mais que nous subirons, et qui sera indémontable.
Une nouvelle norme sociale, celle de L'Internet, à venir.
J'aimerais vivre assez longtemps, pour en voir les prémices de sa première stabilisation.
  Réponse avec citation
Vieux 14/01/2008, 09h48   #3
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 13 403
Re : Le Web Neuronal

Citation:
Posté par Folklorique
.........et nous laissons des traces indellebiles à tous jamais.
Cet aspect est terrifiant n'est il pas ?.
Le futur sera fait d'un univers de traces personnelles informatiques, exploitées exploitables, de guerre entre l'indivudu et le respect de sa vie privée par les acteurs du net. Il y aura des "nettoyeurs" de traces, des vrais avec l'étoile de shériff, avec toute la législation autour.
Ma vision futuriste, je la décrirais un jour peut etre ici, ou dans un scénario de film si j'y arrive.
Un métier d'avenir, avocat spécialisé dnas les métiers du Web.
Bientot, tout ceci aura un cadre, qui sera salvateur, mais que nous subirons, et qui sera indémontable.
Une nouvelle norme sociale, celle de L'Internet, à venir.
J'aimerais vivre assez longtemps, pour en voir les prémices de sa première stabilisation.

Bonjour

Le principe du fonctionnement neuronal, c'est que les neurones meurent, que les liens non utilisés disparaissent (mémoire), et que tout est un éternel recommencement. L'oubli est un élément fondamental du fonctionnement neuronal, ainsi que le renforcement de l'information lors de son usage régulier.
Je ne serais pas surpris que la régulation se fasse de deux façons possibles :
- Naturelle : la masse de données devenant trop importante pour être conservée en totalité. Souvenons nous de l'histoire des grains de blé et de l'échiquier.
- Organisée : obligation respectée de détruire des données à intervalle régulier. Droit de chacun à détruire les données le concernant et n'étant pas vitale pour la collectivité.

La solution naturelle me paraît la plus efficace et la plus probable.

La loi de Moore (version étendue) parle d'une augmentation des capacités de stockage tous les 18 mois. Mais j'ai l'impression que le nombre de données stockées et stockables augmente plus vite.
d_dupagne is offline   Réponse avec citation
Vieux 14/01/2008, 10h43   #4
Rapsody
 
Messages: n/a
Re : Le Web Neuronal

Citation:
Posté par d_dupagne
Je ne serais pas surpris que la régulation se fasse de deux façons possibles :
- Naturelle : la masse de données devenant trop importante pour être conservée en totalité. Souvenons nous de l'histoire des grains de blé et de l'échiquier.
- Organisée : obligation respectée de détruire des données à intervalle régulier. Droit de chacun à détruire les données le concernant et n'étant pas vitale pour la collectivité.

La solution naturelle me paraît la plus efficace et la plus probable.

Hum hum....sujet passionant à creuser...
LE problème, est que le stockage se répartit comme un virus.
J'espère en votre second scénraio, je ne crois pas au premier du fait de cette répartition virale des données.
Le stockage est réparti, (ex. vous déposez un brevet vos coordonnées sont sur n serveurs sur le net comment faire ???) donc très très difficilement controlable.
Et avant que les serveurs soient responsbales des données qu'elles affichent, il en faudra des avancées.
Avant qu'on arrive au scnéario2 , de l'eau va couler sous les ponts.
Et avant qu'on arrive à saturation, ouh lala....je n'imagine pas cela dailleurs.
En tout état de cause, ce sujet est un chantier phénoménal et le mot n'est pas exagéré : le controle sur ses données personnelles (neurones).

A quand un bouton obligé pour Atoute avant ou apres effacement de compte : "effacement de tous mes messages" ? qui enverrait au diable les 2 arguments "compréhension du fil des disucssions", et "vous avez approuvé la charte vous etes donc responsables de vos posts " ?
Pas demain la veille n'est ce pas ?

Dernière modification par Rapsody 14/01/2008 à 10h59.
  Réponse avec citation
Vieux 14/01/2008, 14h51   #5
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 13 403
Re : Le Web Neuronal

Citation:
Posté par Folklorique
A quand un bouton obligé pour Atoute avant ou apres effacement de compte : "effacement de tous mes messages" ? qui enverrait au diable les 2 arguments "compréhension du fil des disucssions", et "vous avez approuvé la charte vous etes donc responsables de vos posts " ?
Pas demain la veille n'est ce pas ?

Non en effet. Si on me l'impose, j'arrête Atoute tel qu'il existe actuellement, puisqu'une telle possibilité aboutira à destructurer les discussions transformées en gruyère. Inutile de chercher alors à créer des débats structurés et de trier les sujets comme nous le faisons actuellement.

Je m'orienterais alors vers un forum de type Doctissimo.

Je crois plus à l'éducation du public : ne laissez rien de trop personnel sur un forum, ne laissez pas votre petit ami filmer vos ébats etc.
d_dupagne is offline   Réponse avec citation
Vieux 14/01/2008, 16h31   #6
Rapsody
 
Messages: n/a
Re : Le Web Neuronal

Citation:
Posté par d_dupagne
Je crois plus à l'éducation du public : ne laissez rien de trop personnel sur un forum....

Doc, ne prenez pas mal la comparaison exagérée, mais ceci me fait penser au "fumer tue" mis par les fabricants de cigarettes.

Apres les 2 premieres solutions que vous proposez,
(naturelle, puis reglementaires), vous soumettez :
l'éducation du public autorégulation de leurs divers clics
C'est une solution à défaut d'autres plus logiques
C'est celle qui arrangera tout le monde actuellemnet
Mais dans un premier temps, je crois, seulement.
Je crois que la reglementation va s'endurcir
Et que bientot, les avocats et procès vont fleurir.
MAis je crois comme vous, que à nos enfants
Il faut dire : attention aux inconnus en écrivant
LA responsabilité individuelle y a que ca qui vaille
Mais nombreux iront, avec jurisprudence dans les failles.
JE ne suis pas faible moi, et j'assumerai mes écrits
Malgré cette menace du lien fait entre pseudo et vie
Education du net , notre génération en manquera
En espérant que à cela nettiquette des forums servira

Merci à elle par avance.

Dernière modification par Rapsody 14/01/2008 à 16h39.
  Réponse avec citation
Vieux 26/01/2008, 07h31   #7
Rapsody
 
Messages: n/a
Re : Le Web Neuronal

Un article à propos de la conception collective : l'open source est il réellement à la base de la créativité est réellement le modèle idéal ?
le modèle d'une petite équipe qui décide et conçoit n'est peut etre pas à jeter à l apoubelle.
Désolée article pas facile à lire pour néophites.
Je ne suis pas tout à fait d'accord, mais si je suis d'accord avec certains risques liés à la création collective, dans le cas de conflits d'intérets par exemple (à venir c'est sur).

(JE mets ca dans Web neuronal, car celui ci est possible grace au logiciel libre/open source).

http://www.internetactu.net/2008/01/...ent-innovante/

C’est que depuis bien des années, Jaron Lanier a une obsession : éviter que certaines interprétations faciles de la technologie nous fassent perdre de vue le caractère fondamental de la conscience humaine, que de mauvaises pratiques techniques ou philosophiques nous amènent petit à petit à réduire le caractère précieux de notre individualité, bref, à remettre en cause ce qu’il faut bien appeler (sans nécessairement donner à ce terme un contenu théologique ou surnaturel) notre âme…
...............
Pour Lanier, une idéologie dangereuse, le “maoisme numérique”, se profilerait derrière les TIC consistant, petit à petit, à nier l’importance des individus. Une idéologie de “la ruche” qui serait à l’oeuvre derrière Wikipedia, par exemple. “La beauté d’internet”, écrit-il, “est qu’il connecte les gens. Sa valeur, c’est les autres. Si l’on en vient à croire que l’internet lui-même pourrait avoir quelque chose à dire, nous dévaluons la valeur des autres et nous nous transformons en idiots.”
Comment cette défense passionnée de l’individualité se transforme-t-elle en une condamnation de l’open source ? En fait, Lanier n’attaque pas l’idée du logiciel ouvert en tant que telle, mais sa promotion au rang de modèle d’innovation, voire de société.
.................;
Ce qu’il critique, c’est la philosophie selon lui au coeur du logiciel libre, celle du “bazar” revendiquée par Eric Raymond (site), bref l’idée que la création collective suffirait à élaborer des programmes innovants. Or ce n’est justement pas parce qu’une création est collective qu’elle est innovante. Au contraire, la dynamique d’un groupe peut conduire à se focaliser sur le plus petit dénominateur commun, ce qui n’est pas favorable aux propositions originales ou nouvelles. L’attaque de Lanier porte donc non pas sur l’open source, mais sur l’open source comme modèle et comme valeur de référence. Et secondairement sur l’association presque forcée sur un mode d’expression de la propriété intellectuelle (l’open source) et un mode de travail (la collaboration ouverte et non hiérarchique).
  Réponse avec citation
Vieux 26/01/2008, 10h00   #8
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 13 403
Re : Le Web Neuronal

Citation:
Posté par Rapsody
Un article à propos de la conception collective : l'open source est il réellement à la base de la créativité est réellement le modèle idéal ?
le modèle d'une petite équipe qui décide et conçoit n'est peut etre pas à jeter à l apoubelle.
Désolée article pas facile à lire pour néophites.
Je ne suis pas tout à fait d'accord, mais si je suis d'accord avec certains risques liés à la création collective, dans le cas de conflits d'intérets par exemple (à venir c'est sur).

(JE mets ca dans Web neuronal, car celui ci est possible grace au logiciel libre/open source).

http://www.internetactu.net/2008/01/...ent-innovante/

C’est que depuis bien des années, Jaron Lanier a une obsession : éviter que certaines interprétations faciles de la technologie nous fassent perdre de vue le caractère fondamental de la conscience humaine, que de mauvaises pratiques techniques ou philosophiques nous amènent petit à petit à réduire le caractère précieux de notre individualité, bref, à remettre en cause ce qu’il faut bien appeler (sans nécessairement donner à ce terme un contenu théologique ou surnaturel) notre âme…
...............
Pour Lanier, une idéologie dangereuse, le “maoisme numérique”, se profilerait derrière les TIC consistant, petit à petit, à nier l’importance des individus. Une idéologie de “la ruche” qui serait à l’oeuvre derrière Wikipedia, par exemple. “La beauté d’internet”, écrit-il, “est qu’il connecte les gens. Sa valeur, c’est les autres. Si l’on en vient à croire que l’internet lui-même pourrait avoir quelque chose à dire, nous dévaluons la valeur des autres et nous nous transformons en idiots.”
Comment cette défense passionnée de l’individualité se transforme-t-elle en une condamnation de l’open source ? En fait, Lanier n’attaque pas l’idée du logiciel ouvert en tant que telle, mais sa promotion au rang de modèle d’innovation, voire de société.
.................;
Ce qu’il critique, c’est la philosophie selon lui au coeur du logiciel libre, celle du “bazar” revendiquée par Eric Raymond (site), bref l’idée que la création collective suffirait à élaborer des programmes innovants. Or ce n’est justement pas parce qu’une création est collective qu’elle est innovante. Au contraire, la dynamique d’un groupe peut conduire à se focaliser sur le plus petit dénominateur commun, ce qui n’est pas favorable aux propositions originales ou nouvelles. L’attaque de Lanier porte donc non pas sur l’open source, mais sur l’open source comme modèle et comme valeur de référence. Et secondairement sur l’association presque forcée sur un mode d’expression de la propriété intellectuelle (l’open source) et un mode de travail (la collaboration ouverte et non hiérarchique).

Merci pour cet article, nous sommes en plein Web Neuronal (WN), et avec quelqu'un qui n'a pas compris ce concept (qui n'existe pas vraiment pour l'instant)

La peur de la régression à la moyenne est une constante chez les intellectuels, il faut dire que leur interprétation du WN est que des foules connectées vont prendre leur place.
La peur des rouges, des maoïstes numériques (superbe concept), fait extraordinairement penser à la révolte de certains intellectuels du 18ème siècle contre la démocratie : "Si on laisse le peuple décider, ou va-t-on ?"

Et aussi :





Naissance de la démocratie
envoyé par dailyglub


En fait, il y a en dessous un méconnaissance du fonctionnement neuronal : chaque neurone est individuellement idiot, mais leur nombre et leurs connexions sont le support de l'âme.

Le Web Neuronal aura un âme... C'est affolant ou excitant, au choix. Mais une chose est sûre, c'est le nombre qui protègera des conflits d'intérêts :
http://www.atoute.org/n/article69.html

Dernière modification par d_dupagne 26/01/2008 à 10h06.
d_dupagne is offline   Réponse avec citation
Vieux 28/01/2008, 12h17   #9
Rapsody
 
Messages: n/a
Re : Le Web Neuronal

Des réseaux sociaux de proximité vont se créer peut etre, afin de recréer une certaine intimté de voisingae.
http://www.01net.com/editorial/37049...-internet/?rss
Démarche dans la mouvance de la vision "neuronale" élargie : on se "ressere", de proche en proche.
Besoin de retrouver un référentiel concret de voisinage numérique ?
En tous cas, le Web 2.0 rapproche, de proche en proche, quelque soit le critère : géographique ou intéret.
  Réponse avec citation
Vieux 30/01/2008, 07h02   #10
Rapsody
 
Messages: n/a
Re : Le Web Neuronal

Citation:
Posté par d_dupagne

J'ai voulu ce matin aller voir cette vidéo, mais elle n'existe plus.
Avez vous un autre lien ?
  Réponse avec citation
Vieux 30/01/2008, 07h38   #11
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 13 403
Re : Le Web Neuronal

Citation:
Posté par Rapsody
J'ai voulu ce matin aller voir cette vidéo, mais elle n'existe plus.
Avez vous un autre lien ?

Bonjour

Un autre lien, mais c'est un simple clin d'oeil :

d_dupagne is offline   Réponse avec citation
Vieux 30/01/2008, 12h22   #12
Rapsody
 
Messages: n/a
Re : Le Web Neuronal

Vous savez, je pense qu'il y a un risque de saturation de l'internet à horizon 2012.
La différence avec un cerveau, c'est que dans le Web les neurones (services pas PC) se créent et se multiplient sans se détruire.
Un nouveau programme de recherche peut etre : comment nettoyer l'internet. Je n'en ai pas entendu parler à ce jour.
  Réponse avec citation
Vieux 26/02/2008, 10h22   #13
Rapsody
 
Messages: n/a
Re : Le Web Neuronal

Sur une autre approche ue l'aspect neuronal, il y a l'aspect de la délégation la déportation des taches, intellignece, stockage, service, couremment appellé SaaS (software as a service).
L'idée est pour l'entreprise, de non plus gérer cela en interne, mais d'utiliser des fonctions hébergées chez d'autres.
C'es tenfin de compte un modèle distribué en apparence, mais centralisé/déporté en réalité, ce qui n'est pas tout à fait le cas du cerveau.
dans cet article de Fred Cavaza :
http://www.fredcavazza.net/2008/02/2...-as-a-service/

il y a un commentaire d'un monsieur qui me plait beaucoup :
l’informatique comme pour l’électricité: au XIX siècle chaque usine avait sa propre source d’énergie (moulin à eau, vent, charbon…) mais avec le temps la production d’énergie s’est délocalisée vers des centrales et les usines ont pu se concentrer sur leurs métiers. De la même manière l’espace de stockage, la puissance de calcul, l’administration machine devrait se centraliser “on the cloud”.
Ce qui est intéressant, par contre, c’est qu’on commence maintenant à entendre que la production d’électricité pourrait de nouveau se faire de manière plus granulaire et que certaines usines songent à produire leur propre électricité (panneaux solaires, éoliennes, moulins à eau…). Le surplus de l’électricité de chaque usine étant revendu à la collectivité. On parlerait de Grid énergétique.
Bref on s’approcherait un peu d’une architecture basée sur le P2P pour l’énergie… bref qui copie sur qui?


Je ne sais pas bien encore quelle conclusion tirer de tout cela, mais c'est intéressant d'observer les mouvements créant la répartition des fonctions primaires, utiles ou fonctionnelles, et les impacts qui en découlent sur les métiers de ces entreprises.
ce ne sera pas la sécurité sociale qui hébergera un système de bout en bout. A part couter des milliards, ca ne sert à rien. C'es tune évidence.
  Réponse avec citation
Vieux 28/02/2008, 10h39   #14
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 13 403
Re : Le Web Neuronal

Enfin, j'ai trouvé les bonnes sources.

J'avais juste 6 ans de retard

http://www.automatesintelligents.com.../principe.html
d_dupagne is offline   Réponse avec citation
Vieux 28/02/2008, 22h28   #15
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 13 403
Re : Le Web Neuronal

Citation:
Posté par d_dupagne
Enfin, j'ai trouvé les bonnes sources.

J'avais juste 6 ans de retard

http://www.automatesintelligents.com.../principe.html

Et il y a même une FAQ http://pespmc1.vub.ac.be/GBRAIFAQ.html
d_dupagne is offline   Réponse avec citation
Vieux 28/02/2008, 22h34   #16
ravel
Membre
 
Avatar de ravel
 
Date d'inscription: juin 2007
Localisation: Haute-Savoie
Messages: 15 259
Re : Le Web Neuronal

Citation:
Posté par d_dupagne

mis à part le côté quelque peu candide de certaines questions, il y a des choses assez intéressantes, je m'y pencherai un peu plus
ravel is offline   Réponse avec citation
Vieux 29/02/2008, 08h05   #17
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 13 403
Re : Le Web Neuronal

Citation:
Posté par ravel
mis à part le côté quelque peu candide de certaines questions, il y a des choses assez intéressantes, je m'y pencherai un peu plus

Votre analyse m'intéresse.
d_dupagne is offline   Réponse avec citation
Vieux 29/02/2008, 23h49   #18
ravel
Membre
 
Avatar de ravel
 
Date d'inscription: juin 2007
Localisation: Haute-Savoie
Messages: 15 259
Re : Le Web Neuronal

Citation:
Posté par ravel
mis à part le côté quelque peu candide de certaines questions, il y a des choses assez intéressantes, je m'y pencherai un peu plus

j'étais bien optimiste en écrivant que je m'y pencherai un peu plus plutôt complexe, mais très intéressant....
ravel is offline   Réponse avec citation
Vieux 01/03/2008, 00h21   #19
ravel
Membre
 
Avatar de ravel
 
Date d'inscription: juin 2007
Localisation: Haute-Savoie
Messages: 15 259
Re : Le Web Neuronal

Voilà, j’ai pris le temps de lire toutes les questions et réponses, certaines plus en diagonal, je le reconnais.

La première chose que je trouve intéressante c’est ce terme de « global brain ». Parler de cerveau global donne une image de communauté et d’inter connectivité que j’aime bien et qui rappelle la réflexion de départ pour la création du web. C’est-à-dire une mise en commun de connaissances réévaluées et complétées constamment. Principe qui est devenu rapidement au second plan avec la récupération commerciale du web, mais qui renaît avec le web 2.0 et 3.0.

Citation:
[…]Like a real brain, this network is an immensely complex, self-organizing system, that processes information, makes decisions, solves problems, learns new connection and discovers new ideas[…] No person, organiszation or computer is in control of this system[…]


Dans cette définition du « cerveau global », je suis bien contente d’y lire qu’aucune personne, organisme ou ordinateur a le contrôle et que c’est un « lieu » de découverte et résolution de problèmes notamment. Je me pose quand même la question de savoir si cette liberté est aussi grande qu’elle est souhaitée et si ce n’est pas faire preuve d’un trop grand idéalisme de l’imaginer ainsi….

Intéressant également cette explication du « global supeorganism où le réseau sera l’esprit du système, les utilisateurs seraient le corps.

Citation:
[…] Collective intelligence is the idea that a group or collective can be more intelligent than its members. The best known examples are social insects, such as ants, termites or bees, which are individually dumb, but capable of surprisingly intelligent behavior when functioning as a group. Even when the individual members are quite intelligent themselves, the group may be even more intelligent. The intelligence of the GB will be collective, as it arises from the interactions between millions of individuals.[…]


Intéressante aussi la comparaison du « global brain » avec les insectes sociaux.

Le « global brain » est fortement lié à la technologie de l’information. Les mèmes (idées) sont communiqués de personne à personne et évoluent en assimilant les contributions d’une myriade de personnes. L’émergence des médias modernes comme le net permettent une meilleure efficacité dans la distribution et le traitement des mèmes. Ce qui auraient pris des décennies, maintenant nécessitent que quelques heures, notamment par le net

Le (World Wide) Web est donc considéré comme une interface de super-média sur internet en tant que standard permettant l’accès à des documents sur divers médias (image, son, lien hypertexte, etc.).

Une question de cette FAQ est particulièrement intéressante « comment le web peut-il être rendu plus intelligent ? » La réponse donnée est que le web fonctionne comme une énorme mémoire associative de la société. Tout comme le cerveau, il est plus qu’un mémoire statique, car il peut apprendre et penser. L’apprentissage se met en place par un renforcement des associations qui sont utilisées fréquemment et l’affaiblissement de celles qui le sont peu. Par l’apprentissage, le cerveau rehausse constamment son organisation et augmente « stock » de connaissances. La réflexion se fait par l’activation de concepts et permet au cerveau de résoudre des problèmes, de prendre des décisions et d’être créatif, de découvrir des combinaisons de concepts nouveaux.

Donc le « global brain » a besoin du web afin d’accéder à plus d’informations et d’échanges dans un laps de temps plus court, mais aussi afin de créer plus d’interconnexions. Le web devient alors un soutien en tant que système capable de trier des milliards d’information et de sélectionner celles qui sont les plus pertinentes en fonction d’intérêts particuliers. Pour cela les moteurs de recherches sont très utilisés mais en même temps limité par leur mode de recherche limité à des mots clés définis de manière rigide. Le « global brain » tire sa connaissance par l’évaluation implicite faite par l’utilisateur collectif.

Je me rappelle avoir lu qu’à la base le but de « global brain » est de chercher un « ADN » afin de transmettre les solutions trouvées par la société humaine : une sorte d’évolution darwinienne appliquée à l’évolution des sociétés humaines. Je suppose que c’est ce point-là qui est soulevé par la question « est-ce que le « global brain » peut aider à surmonter ou dépasser les conflits ».
Le « global brain » ayant pour principe de créer une chaîne universelle reliant l’humanité entière sans frontière nationale, linguistique et culturelle. Ce monde serait fait de communication permettant ainsi de réduire l’ignorance et les malentendus par la discussion.

Un exemple est donné pour l’illustrer ce que le « global brain » pour parvenir à mettre en place. Il s’agit du combat contre les maladies infectieuses ou la pollution qui tous deux requièrent un contrôle des infections ou des concentrations de gaz polluants dans diverses régions. Des observateurs collecteraient l’information localement et la transmettraient au « global brain » qui pourrait faire les liens et donner les informations nécessaires aux décideurs.

C’est à ce moment que la comparaison de départ du « global brain » avec les insectes sociaux peut prendre une tournure quelque peu effrayante. Le risque étant de réduire l’humain au rang d’une abeille ou d’une fourmi laborieuse. Risque aussi de l’émergence d’une pensée unique. A cela, il est répondu qu’au contraire l’intelligence du « global brain » est issue de la diversité des personnes qui y prennent part et que donc c’est par le fait que des personnes différentes avec des opinions et des expériences différentes qu’ensemble elles peuvent s’attaquer à des problèmes plus complexes.

Dans le même genre la réponse à la crainte que le « global brain » pourrait devenir une version high-tech de Big Brother. Le « global brain » n’a besoin que de connaître la fréquence des consultations des sites et non pas de qui a fait quoi. Cela me laisse quand même dubitative comme réponse, car il est si aisé de remonter à l’adresse IP et donc à la personne qui a visité un site….. même si dans la réponse, il est encore préciser que les algorithmes utilisés n’enregistrent par l’identité de l’utilisateur, mais uniquement le fait que l’utilisateur X à consulter la page A et B, sans pour autant être capable de savoir qui est X. Il est quand même ajouter dans cette réponse qu’actuellement ce n’est pas le fait et que beaucoup d’entreprises collectent des informations concernant l’identité des utilisateurs vu que le vrai « global brain » est encore inexistant.

Au final, ce que j’en ai compris c’est que le « global brain » appelé mémétisme en français, est en construction, mais les fondations en sont à peine esquissées. Malgré tout, cela me semble bien utopique et idéaliste. Le développement du Web 2.0 et 3.0 est probablement la partie réaliste de cette entreprise. Je doute qu’il soit possible d’aller beaucoup plus loin dans cette idée de l’humanité formant un cerveau global oeuvrant pour résoudre les grands problèmes auxquels elle est confrontée.
ravel is offline   Réponse avec citation
Vieux 01/03/2008, 05h58   #20
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 13 403
Re : Le Web Neuronal

Citation:
Posté par ravel

Je me rappelle avoir lu qu’à la base le but de « global brain » est de chercher un « ADN » afin de transmettre les solutions trouvées par la société humaine : une sorte d’évolution darwinienne appliquée à l’évolution des sociétés humaines.
(...)
Au final, ce que j’en ai compris c’est que le « global brain » appelé mémétisme en français, est en construction, mais les fondations en sont à peine esquissées. Malgré tout, cela me semble bien utopique et idéaliste. Le développement du Web 2.0 et 3.0 est probablement la partie réaliste de cette entreprise. Je doute qu’il soit possible d’aller beaucoup plus loin dans cette idée de l’humanité formant un cerveau global oeuvrant pour résoudre les grands problèmes auxquels elle est confrontée.

Bonjour Ravel,

Belle analyse. Mes quelques divergences :

La mémétique n'est pas le global brain. C'est une modélisation passionnante de "Evolution 2.0" qui nous montre que l'évolution darwinienne génétique n'est plus le moteur de l'amélioration de l'espèce humaine. Depuis 10000 ans, nous améliorons nos capacités et transmettons cette amélioration aux autres et à nos descendants par d'autres supports que l'ADN. Ces textes, idées, objets, plans, outils, théories, arts, sciences etc. portent le nom de "mèmes". Ces mèmes se répliquent par transmission. Un des modes de transmission des mèmes s'appelle l'enseignement et occupe une place importante dans la vie des humains. Un groupe de mèmes organisés est appelé méméplexe ; les mathématiques sont un méméplexe, de même que l'islam, ou la langue française ; ces méméplexes ce transmettent de génération en génération avec une faible dérive. D'autres mèmes subissent de fortes dérives (mutation-transformation sans connotation péjorative) : les histoires drôles, l'art, la médecine.

Le lien avec le "global brain" est le suivant : pour progresser, les mèmes doivent être échangés, confrontés, modifiés, améliorés et bien sûr transmis.

La richesse fonctionnelle du cerveau repose sur les connexions entre les neurones, 10000 fois plus nombreuses que les neurones eux-mêmes.

Pendant des siècles, ce sont la tradition orale, puis le parchemin/papyrus et enfin l'imprimerie qui en ont été les principaux vecteurs. L'imprimerie, invention phénoménale, a coïncidé avec un bond considérable dans la création et la transmission de mèmes (on peut appeler cela la culture ou le progrès).

Le Web à partir de 2003-2004 a permis un connexion rapide et permanente avec un réseau mondial, et apporte enfin la richesse fonctionnelle nécessaire pour passer à la vitesse supérieure de la mémétique. Car pour une évolution neuronale de notre société, il faut des réentrées permanentes nous permettant d'avoir un retour immédiat sur l'impact que nous avons avons sur nos groupes, et sur l'activité de ses éléments (nos relations au sein de ce groupe). La labilité de ces liens, leur renforcement par l'usage ou l'affinité sont proches de la théorie de la sélection des groupes neuronaux d'Edelman.

Alors oui : Web 2.0, mémétique, cerveau global, nous sommes en plein dans le Web neuronal, voire dans la société neuronale qui annonce un grand bond en avant de l'humanité, même si certains pensent que nous sommes face au précipice
d_dupagne is offline   Réponse avec citation
Vieux 01/03/2008, 08h33   #21
ravel
Membre
 
Avatar de ravel
 
Date d'inscription: juin 2007
Localisation: Haute-Savoie
Messages: 15 259
Re : Le Web Neuronal

Citation:
Posté par d_dupagne
Mes quelques divergences :

La mémétique n'est pas le global brain.

Bonjour,
Je me suis fais avoir à faire ce raccourci en mémétic et global brain du fait de la succession de vos deux liens, je suis allée un peu vite en besogne
ravel is offline   Réponse avec citation
Vieux 01/03/2008, 13h32   #22
ravel
Membre
 
Avatar de ravel
 
Date d'inscription: juin 2007
Localisation: Haute-Savoie
Messages: 15 259
Re : Le Web Neuronal

Citation:
Posté par d_dupagne
Le lien avec le "global brain" est le suivant : pour progresser, les mèmes doivent être échangés, confrontés, modifiés, améliorés et bien sûr transmis.

[...]

Le Web à partir de 2003-2004 a permis un connexion rapide et permanente avec un réseau mondial, et apporte enfin la richesse fonctionnelle nécessaire pour passer à la vitesse supérieure de la mémétique. Car pour une évolution neuronale de notre société, il faut des réentrées permanentes nous permettant d'avoir un retour immédiat sur l'impact que nous avons avons sur nos groupes, et sur l'activité de ses éléments (nos relations au sein de ce groupe). La labilité de ces liens, leur renforcement par l'usage ou l'affinité sont proches de la théorie de la sélection des groupes neuronaux d'Edelman.

Alors oui : Web 2.0, mémétique, cerveau global, nous sommes en plein dans le Web neuronal, voire dans la société neuronale qui annonce un grand bond en avant de l'humanité, même si certains pensent que nous sommes face au précipice

Bonjour,
Il y a un "truc" qui me chiffonne quand même dans tout cela. Si cette évolution que l'on l'appelle mémétique, global brain, ou autre se rapproche des principes de l'évolution "darwinienne", donc de modifications, d'améliorations suite à la confrontation avec la "réalité", je me pose la question de ce qui a été mis en place par ce truchement pour "améliorer" l'humanité....

Sans à en venir à penser que l'humanité est au bord d'un précipice, je me demande quand même de quoi serait fait ce grand bond en avant ...

Personnellement, j'y vois l'accès facilité aux connaissances, à l'information, la possibilité d'élargir son horizon, de sortir de sa routine, d'abattre les frontières que nous nous mettons si facilement en tête, d'échanger librement. Voilà ma vision optimiste. Mais si je réfléchis à ce qui se passe autour de moi, je vois une utilisation effrénée du net pour inonder le monde de l'information, par des actes de violence, allant jusqu'à une glorification de l'usage de la force, happy slapping notamment, cyberpornographie, etc. Une utilisation mercantile de moins en moins ouverte un peu comme dans la presse avec les pseudo reportages qui sont une publicité détournée pour des produits ou des services commerciaux...

Alors oui, le web neuronal est une merveilleuse avancée, mais est-ce que la "sélection naturelle" darwinienne se fera pour une plus grande liberté de l'humanité ou pour l'enchaîner encore plus ?
ravel is offline   Réponse avec citation
Vieux 01/03/2008, 15h03   #23
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 13 403
Re : Le Web Neuronal

Citation:
Posté par ravel
Bonjour,
Il y a un "truc" qui me chiffonne quand même dans tout cela. Si cette évolution que l'on l'appelle mémétique, global brain, ou autre se rapproche des principes de l'évolution "darwinienne", donc de modifications, d'améliorations suite à la confrontation avec la "réalité", je me pose la question de ce qui a été mis en place par ce truchement pour "améliorer" l'humanité....

Pour l'instant, la mémétique nous a apporté la science, la médecine, l'art, la culture, l'agriculture, l'élevage...

En version 2.0 elle nous apportera
- Un diffusion de la connaissance encore plus large, et donc un augmentation globale de la culture ce qui aboutit toujours à moins de guerres et moins de tension. La violence naît de la peur qui elle même naît de l'ignorance.
- Une lutte contre la désinformation par mutualisation de la rédaction
- La puissance des individus face aux puissances diverses : sorte de class-actions virtuelles qui permettront à de nombreuses fourmis d'abattre un tigre malfaisant.

C'est déjà pas mal.
d_dupagne is offline   Réponse avec citation
Vieux 01/03/2008, 16h31   #24
ravel
Membre
 
Avatar de ravel
 
Date d'inscription: juin 2007
Localisation: Haute-Savoie
Messages: 15 259
Re : Le Web Neuronal

Citation:
Posté par d_dupagne
En version 2.0 elle nous apportera
- Un diffusion de la connaissance encore plus large, et donc un augmentation globale de la culture ce qui aboutit toujours à moins de guerres et moins de tension. La violence naît de la peur qui elle même naît de l'ignorance.
- Une lutte contre la désinformation par mutualisation de la rédaction
- La puissance des individus face aux puissances diverses : sorte de class-actions virtuelles qui permettront à de nombreuses fourmis d'abattre un tigre malfaisant.

C'est déjà pas mal.

vous dites bien, elle nous apportera.... je le souhaite également, mais alors que nous sommes déjà dans la version 2.0, ces éléments me semblent perceptibles déjà, par contre noyés dans un chenit indescriptible d'informations tendancieuses.

J'utilise principalement google comme moteur de recherche, probablement comme une grande majorité des gens et je reste frapper pour certains mots-clés donnent des résultats des plus surprenants... Vous en faisiez vous-mêmes le constat avec note2bene suite à un mailbombing.

Alors oui, je suis persuadée de l'importance et de la réalité du net dans la démarche de permettre l'accès aux connaissances pour un plus grand nombre. Le gros problème que j'y vois actuellement est bien sûr le coup pour l'utilisateur. Tout le monde ne peut pas s'offrir ordinateur, connexion . La seconde est que le système actuel de recherche manque à mon goût de filtre.
Je suis curieuse de nature, j'aime chercher et avoir des échos variés sur un même sujet, donc je prends le temps de ne pas seulement cliquer sur les premières propositions faites par le moteur de recherche et j'aurai même tendance à sauter directement à la page 20 ou 30 et ensuite de revenir en arrière. Mais combien sont prêts à le faire, à conserver un esprit critique nécessaire pour sortir de la spirale de la peur de l'autre et de la violence ?
ravel is offline   Réponse avec citation
Vieux 28/03/2008, 13h16   #25
Rapsody
 
Messages: n/a
Re : Le Web Neuronal

Bonjour,

Robots neuronaux.

http://www.internetactu.net/2008/03/...ticellulaires/
Aujourd’hui, ces “intelligences collectives” s’apparentent avant tout à des sociétés : bien que des comportements nouveaux, émergents, apparaissent au sein du collectif, chaque robot reste une entité unique à part entière.

La version web de cela c'est le WEB neuronal.
  Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous pouvez ouvrir de nouvelles discussions : nonoui
Vous pouvez envoyer des réponses : nonoui
Vous pouvez insérer des pièces jointes : nonoui
Vous pouvez modifier vos messages : nonoui

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Navigation rapide





Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 18h28.


Le forum Atoute utilise le script de forums VBulletin
Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.



Ce forum n'est pas un chat

Cliquez pour en savoir plus sur le Retour des zappeurs-TDAH !