Effets secondaires décalés des quinolones : aidez-moi SVP - Forum
Forum médical Atoute.org

Recherche :

Précédent   Forum > Conférence Principale > Maladies, traitements, médicaments
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Maladies, traitements, médicaments Sur ce forum, vous pouvez parler des maladies et de leurs traitements. Ne venez jamais chercher un diagnostic ou une réponse personnalisée en exposant vos symptômes, ce forum ne remplace pas une consultation médicale et votre message serait effacé.

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 30/10/2010, 20h02   #1
brashen
Membre
 
Date d'inscription: juillet 2008
Messages: 88
Effets secondaires décalés des quinolones : aidez-moi SVP

Bonsoir,

Il y a quelques semaines, j'ai fait une infection urinaire. En tous cas ce fut suspecté comme tel. Mon médecin m'a traité avec du CIFLOX, une fluoroquinolone.

J'ai pris 10 comprimés en 5 jours début septembre. Il s'agissait de CIFLOX 500 mg. Pendant la durée du traitement, je n'ai pas vraiment eu d'effets indésirables hormis quelques soucis digestifs.

J'avais "oublié" cet épisode jusque récemment. Il y a 15 jours j'ai commencé à ressentir des douleurs dans ma jambe gauche. J'ai cru avoir pris un coup, ce ne serait pas la première fois. Mais la douleur n'a pas passé, et aucun bleu n'est apparu. Parallèlement, ma jambe me semblait de plus en plus fatiguée. Comme si j'avais couru un 1000m à fond de train... Sauf que non. Des douleurs sur le devant du tibia se sont aussi déclarées. Lorsque je marche, j'ai une impression "d'étirement" de cet os. J'ai donc consulté mon médecin, qui m'a envoyé passer un doppler. On m'a trouvé 2 varices mineures, et on a mis tout ça sur le compte d'une insuffisance veineuse.

Mais 2 jours plus tard, j'ai commencé à avoir mal à l'autre jambe, et à développer des "tics" sur les muscles de mes jambes et, dans une moindre mesure, de mes bras. Par moment certains de mes muscles se contractent tous seuls, sans que je leur ai demandé quoi que ce soit. Et toujours cette impression de très grande fatigue dans les jambes...

Enfin, depuis le début de cette affaire, j'ai les pieds absolument glacés. Des douleurs au niveau des talons aussi les matins en me levant. Et depuis ce matin une sensation nette de tension au niveau des tendons d'Achille.

J'ai reconsulté, et là ça ne rigole plus du tout : la possibilité d'un effet secondaire décalé du CIFLOX n'est pas écartée. Les symptômes semblent correspondre, et de ce que j'ai lu, nottament sur l'affaire des postiers américains semble bien correspondre également.

Là j'attends les résultats de mes examens, mais j'angoisse énormément. Ce que j'ai pu lire ça et là est absolument horrible : des gens qui perdent l'usage de leurs jambes, qui souffrent le martyre pendant des années, qui ne peuvent plus travailler ni s'occuper de leurs enfants. Je ne veux pas devenir un légume à 30 ans. J'ai un petit que je veux voir grandir. Vraiment je suis très très mal et j'ai besoin d'aide : est-ce que certains parmi vous ont déjà rencontré ce genre de soucis ? Comment cela s'est-il réglé ?

Pire : rien ne semble pouvoir aider à évacuer ce poison. Je suis désespéré, impuissant face à la perte de maîtrise de mes jambes, je suis complètement affolé. SVP répondez-moi.

Merci d'avance,
brashen is offline   Réponse avec citation
Vieux 31/10/2010, 02h01   #2
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 14 585
Re : Effets secondaires décalés des quinolones : aidez-moi SVP

Citation:
Posté par brashen
Bonsoir,

Il y a quelques semaines, j'ai fait une infection urinaire. En tous cas ce fut suspecté comme tel. Mon médecin m'a traité avec du CIFLOX, une fluoroquinolone.

J'ai pris 10 comprimés en 5 jours début septembre. Il s'agissait de CIFLOX 500 mg. Pendant la durée du traitement, je n'ai pas vraiment eu d'effets indésirables hormis quelques soucis digestifs.

J'avais "oublié" cet épisode jusque récemment. Il y a 15 jours j'ai commencé à ressentir des douleurs dans ma jambe gauche. J'ai cru avoir pris un coup, ce ne serait pas la première fois. Mais la douleur n'a pas passé, et aucun bleu n'est apparu. Parallèlement, ma jambe me semblait de plus en plus fatiguée. Comme si j'avais couru un 1000m à fond de train... Sauf que non. Des douleurs sur le devant du tibia se sont aussi déclarées. Lorsque je marche, j'ai une impression "d'étirement" de cet os. J'ai donc consulté mon médecin, qui m'a envoyé passer un doppler. On m'a trouvé 2 varices mineures, et on a mis tout ça sur le compte d'une insuffisance veineuse.

Mais 2 jours plus tard, j'ai commencé à avoir mal à l'autre jambe, et à développer des "tics" sur les muscles de mes jambes et, dans une moindre mesure, de mes bras. Par moment certains de mes muscles se contractent tous seuls, sans que je leur ai demandé quoi que ce soit. Et toujours cette impression de très grande fatigue dans les jambes...

Enfin, depuis le début de cette affaire, j'ai les pieds absolument glacés. Des douleurs au niveau des talons aussi les matins en me levant. Et depuis ce matin une sensation nette de tension au niveau des tendons d'Achille.

J'ai reconsulté, et là ça ne rigole plus du tout : la possibilité d'un effet secondaire décalé du CIFLOX n'est pas écartée. Les symptômes semblent correspondre, et de ce que j'ai lu, nottament sur l'affaire des postiers américains semble bien correspondre également.

Là j'attends les résultats de mes examens, mais j'angoisse énormément. Ce que j'ai pu lire ça et là est absolument horrible : des gens qui perdent l'usage de leurs jambes, qui souffrent le martyre pendant des années, qui ne peuvent plus travailler ni s'occuper de leurs enfants. Je ne veux pas devenir un légume à 30 ans. J'ai un petit que je veux voir grandir. Vraiment je suis très très mal et j'ai besoin d'aide : est-ce que certains parmi vous ont déjà rencontré ce genre de soucis ? Comment cela s'est-il réglé ?

Pire : rien ne semble pouvoir aider à évacuer ce poison. Je suis désespéré, impuissant face à la perte de maîtrise de mes jambes, je suis complètement affolé. SVP répondez-moi.

Merci d'avance,

Bonjour

La ciprofloxacine n'est plus présente dans votre organisme. La probabilité de sa responsabilité dans votre état actuel est très faible car les troubles sont apparus une semaine après l'arrêt.

Patientez un quinzaine de jours sous le contrôle de votre médecin.

Ajout du 28 juin 2012

Cette discussion s'est considérablement développée au fil des années. Elle est emblématique de la Médecine 2.0 : les malades augmentent leurs connaissances et échangent entre eux. Ils développent de nouvelles théories, voire de nouvelles maladies. Ils échappent à la médecine au sens strict en se réappropriant leurs symptômes et les éléments qui pourraient les expliquer.

Notre première réaction, en tant que médecins, est de nier cette connaissance émergente. Nous avons peut-être raison.

Peut-être cette notion de troubles durables et variés liés à la prise récente ou ancienne de quinolones est-elle une construction de l'esprit, le résultat d'une tentative désespérée pour trouver une "vraie cause" à des troubles inexpliqués (et donc non reconnus) ou psychosomatiques.

Mais peut-être avons-nous tort. Du fait de l'énorme utilisation des quinolones, il suffirait qu'une personne sur 10 000 souffre de lésions évolutives ou séquellaires après l'arrêt du médicament pour que cela constitue un effectif de malades non négligeable. Nous avons observé un tel phénomène, indubitable, avec les statines (contre le cholestérol).

Je considère donc cette discussion comme un laboratoire de Médecine 2.0, au contraire d'autres du même type que j'ai préféré fermer.

Nous saurons peut-être un jour qui avait raison, à moins que la réalité se situe "entre les deux", c'est à dire qu'à côté d'exceptionnels cas de troubles sequellaires, se soient rajoutés des troubles ayant une autre origine (fibromyalgie, dépression masquée, maladie neuromusculaire rare...)

En tout cas, je me garderai bien d'avoir une position dogmatique sur cette question. Je note avec intérêt que des participants comme tabasco font un effort important pour documenter correctement leur position.

Dernière modification par d_dupagne 28/06/2012 à 07h33.
d_dupagne is online now   Réponse avec citation
Vieux 31/10/2010, 10h15   #3
brashen
Membre
 
Date d'inscription: juillet 2008
Messages: 88
Re : Effets secondaires décalés des quinolones : aidez-moi SVP

Avant tout, merci beaucoup pour votre réponse Docteur.

Mais j'avoue que je reste très perplexe, surtout après la lecture de très nombreux témoignages sur ce sujet, et qui ne semblent avoir en commun que la prise de ces médicaments quelques semaines auparavant (typiquement 6 à 8), et les symptômes qui s'en sont suivis.

En revanche il semble que les avis (médicaux" soient très partagés concernant la durée pendant laquelle ces produits restent dans l'organisme). Il y a denombreux points de départ sur ce sujet sur le site http://www.fqresearch.org, et nottament une étude disponible ici : http://www.fqresearch.org/pdf_files/...ORT_REV_11.pdf

Laquelle fait froid dans le dos, surtout mise en relation avec l'affaire des postiers aux USA. Une part très importante de ces gens, traités aux quinilones en préventif au moment des attaques à l'anthrax, ont développé des symptômes très similaires plusieurs semaines après l'ingestion. Et compte tenu de la taille du "groupe", on ne peut guère écarter cette possibilité ?

Par ailleurs ce médicament est très règlementé voire interdit dans pas mal d'autres pays...

Et si ce n'est pas ça, alors quoi : il ne s'est rien passé d'extraordinaire dans ma vie depuis... Vraiment, la coïncidence me semble énorme. Surtout que je ne cherchais pas spécifiquement ce rapport de cause à effet à la base. C'est la lecture d'un cas tout à fait semblable au mien qui m'a fait faire le rapprochement.

Merci encore d'avoir pris le temps de me répondre.
brashen is offline   Réponse avec citation
Vieux 31/10/2010, 10h49   #4
letotor
multiposteur
 
Date d'inscription: mars 2005
Messages: 5 565
Re : Effets secondaires décalés des quinolones : aidez-moi SVP

bonjour,
J'ai trouvé un peu de lecture dont on peut tirer deux enseignements.
La présentation clinique chez vous n'est pas classique pour une tendinopathie aux fluoroquinolones.
En revanche, le délai d'apparition ne l'exclue pas même s'il est inhabituel.
http://www.urofrance.org/fileadmin/d...1-00111331.PDF

pour ce qui est de la réglementation, j'imagine qu'il s'agit de la restriction aux infections à Pseudomonas Aeruginosa résistants, au bacille de l'Anthrax, ou a toute autre infection documentée.
Sinon c'est une fluoroquinolone comme les autres.

Dernière modification par letotor 31/10/2010 à 10h51.
letotor is offline   Réponse avec citation
Vieux 31/10/2010, 12h02   #5
brashen
Membre
 
Date d'inscription: juillet 2008
Messages: 88
Re : Effets secondaires décalés des quinolones : aidez-moi SVP

Bonjour et merci,

Avez-vous une idée du temps pendant lequel les symptômes risquent de continuer de s'aggraver avant de commencer à s'estomper ?

Mon tendon droit était "tendu" hier, mais franchement douloureux aujourd'hui. Pas au point de m'empêcher de marcher, mais conduire risque de devenir très difficile dans les jours à venir si cela continue.

Merci,
brashen is offline   Réponse avec citation
Vieux 31/10/2010, 12h16   #6
cmaurin
Membre
 
Date d'inscription: mars 2010
Messages: 530
Re : Effets secondaires décalés des quinolones : aidez-moi SVP

Je n'ai bien sur pas d'explication à votre problème mais je peux vous relater mon expérience, pas si loin tout compte fait de la votre sur un plan intellectuel et non médical.
J'ai eu une rupture du tendon d'achille, je n'avais jamais pris quoique ce soit avant. Opéré, le lendemain j'ai commencé à avoir quelque uns de vos symptomes et au fur et à mesure du temps (3 mois), j'ai eu tout ce que vous avez et encore aujourd'hui. Bien sur, je me suis dis que cela ne pouvait pas être une coincidence, envers et contre tous les médecins.
Finalement 4 ans après, un médecin a pris le temps de m'expliquer et de reconnaitre qu'il est possible qu'il est un lien entre l'opération et mes pbs : une réaction du système immunitaire qui peut mettre à jour une maladie auto-immune ponctuellement ou qui devienne chronique. Un choc psy, post-opératoire, un vaccin, ou une simple bactérie peut chambouler le système de défense et révéler une maladie auto-immune, par exemple. Un autre exemple : la maladie de Lyme, en dormance ou partiellement combattu par le système peut se réveiller si le système est affaibli. Voilà l'explication de ce rhumatologue. Peut-être se trompe-t-il, je ne sais pas mais je suis tenté de lui faire confiance.
Mais il a fallu 4 ans pour qu'un médecin me l'explique. Est-ce la peur de faire un lien entre une opération et un problème qui pourrait être nosocomiale qui a poussé les médecins à nier la corrélation ? J'en sais rien.

Je ne dis pas que vous avez cela, une maladie, mais qu'au final on arrive à trouver des liens à des problèmes qui sont soit disant des coincidences. Ensuite la neurologue qui m'a suivi m'a aussi dit que ces pbs (fasculations) peuvent être ponctuels et disparaitre plus ou moins rapidement, le temps que le système immunitaire reprennent le dessus et que les lésions (myéline) se guérissent.

J'espère que cela vous aidera, mais surtout pas vous paniquer car votre problème semble bien différent. Je voulais juste dire que les coincidences finissent par devenir des cohérences, niées par des médecins pourtant compétents. Alors quand il s'agit d'un problème médicamenteux et qu'il y a des enjeux financiers derrière, il plus diffcile de faire admettre des effets secondaires à retardement qui ne se produisent que rarement.

Dernière modification par cmaurin 31/10/2010 à 12h19.
cmaurin is offline   Réponse avec citation
Vieux 31/10/2010, 13h30   #7
Mara
Membre
 
Avatar de Mara
 
Date d'inscription: mars 2010
Messages: 1 094
Re : Effets secondaires décalés des quinolones : aidez-moi SVP

Bonjour,

Pour que vous soyez bien pris en charge (qu'un tri puisse être fait dans vos symptômes), je pense qu'il faut d'abord essayer de réduire votre stress.

Je comprends bien que vos symptômes vous stressent, mais c'est aggravé par la comparaison que vous faites avec des cas présentés sur la toile ("des gens qui perdent l'usage de leurs jambes").

Vous avez réagi de même lors de votre épicondylite, angoissé par les cas qui ne se résolvaient pas.

Si vos problèmes de tendons sont en rapport avec des lésions ou des inflammations, sans doute que le médecin saura le déceler.

Quant aux autres symptômes, d'allure plutôt neurologique (fatigabilité, etc), vous avez déjà eu un engourdissement et des fourmillements d'un bras (lors d'une infection urinaire). Rappelez cet événement à votre médecin.

Je vous conseille de vous préoccuper de votre cas personnel uniquement, sans faire de comparaisons avec d'autres, puisque pour le moment, vous ne savez pas ce que vous avez.

Et puis, les cas ressemblants ne sont pas identiques.

Cordialement.
Mara


Citation:
Posté par brashen
Bonsoir,

Il y a quelques semaines, j'ai fait une infection urinaire. En tous cas ce fut suspecté comme tel. Mon médecin m'a traité avec du CIFLOX, une fluoroquinolone.

... Il y a 15 jours j'ai commencé à ressentir des douleurs dans ma jambe gauche. ...Parallèlement, ma jambe me semblait de plus en plus fatiguée. Comme si j'avais couru un 1000m à fond de train... Sauf que non. Des douleurs sur le devant du tibia se sont aussi déclarées. Lorsque je marche, j'ai une impression "d'étirement" de cet os. ...

Mais 2 jours plus tard, j'ai commencé à avoir mal à l'autre jambe, et à développer des "tics" sur les muscles de mes jambes et, dans une moindre mesure, de mes bras. Par moment certains de mes muscles se contractent tous seuls, sans que je leur ai demandé quoi que ce soit. Et toujours cette impression de très grande fatigue dans les jambes...

Enfin, depuis le début de cette affaire, j'ai les pieds absolument glacés. Des douleurs au niveau des talons aussi les matins en me levant. Et depuis ce matin une sensation nette de tension au niveau des tendons d'Achille.

J'ai reconsulté, et là ça ne rigole plus du tout : la possibilité d'un effet secondaire décalé du CIFLOX n'est pas écartée. Les symptômes semblent correspondre, et de ce que j'ai lu, nottament sur l'affaire des postiers américains semble bien correspondre également.

Là j'attends les résultats de mes examens, mais j'angoisse énormément. Ce que j'ai pu lire ça et là est absolument horrible : des gens qui perdent l'usage de leurs jambes, qui souffrent le martyre pendant des années, qui ne peuvent plus travailler ni s'occuper de leurs enfants. Je ne veux pas devenir un légume à 30 ans. J'ai un petit que je veux voir grandir. Vraiment je suis très très mal et j'ai besoin d'aide : est-ce que certains parmi vous ont déjà rencontré ce genre de soucis ? Comment cela s'est-il réglé ?

Pire : rien ne semble pouvoir aider à évacuer ce poison. Je suis désespéré, impuissant face à la perte de maîtrise de mes jambes, je suis complètement affolé. SVP répondez-moi...,

Dernière modification par Mara 31/10/2010 à 13h49. Motif: ortho
Mara is offline   Réponse avec citation
Vieux 31/10/2010, 15h03   #8
brashen
Membre
 
Date d'inscription: juillet 2008
Messages: 88
Re : Effets secondaires décalés des quinolones : aidez-moi SVP

Bonjour Mara,

Et merci pour votre intervention. Je suis conscient de cela ; j'avais même relu mes interventions précédentes ici, et je me doutais que cela "ressortirait". Mais si le stress peut être expliqué en partie par mes lectures, en revanche ce sont les symptômes qui m'ont amené à consulter, pas l'inverse.

Je suis par ailleurs tout à fait conscient de mon niveau d'angoisse. Hélas je n'y peux pas grand-chose ; mon histoire explique peut-être cela, je l'ignore. C'est comme ça. J'ai essayé les médicament voilà quelques années, cela m'abrutissait sans rien régler. Aujourd'hui j'ai appris à vivre ainsi. En revanche, je ne me rappele pas avoir eu des fourmillements voilà 18 mois (un de mes interlocuteur en avait, lui) ; par contre ceux installés depuis plus d'une semaine maintenant dans mes jambes sont bien réels. La sensation d'intense fatigue musculaire, je ne l'avais jamais ressenti qu'après de longs efforts sportifs. Et là ce n'est pas le cas : depuis mon épicondylite j'avais stoppé le sport, pour 2 ans conformément aux indications de mon médecin. Je comptais reprendre doucement cet automne...

Ce qui m'angoisse le plus, c'est que je n'ai vraiment aucun déclencheur que je puisse identifier pour tous ces ennuis. Mon seul interlocuteur pour l'instant a été mon médecin, qui ne croit pas au CIFLOX,mais me prescrit quand même du magnesium (sans que je le lui demande). Peut-être la peur de devoir justifier la prescription initiale ? Alors que je ne lui reprocheà priori rien, je veux juste de l'aide et être écouté et compris !

Une proche qui a eu de nombreux soucis voilà quelques années essaie à toute force de faire coller mes symptômes à une fibromyalgie. Mais pour être sincère, j'ai l'impression que cette dénomination a "bon dos" lorsque la médecine est incapable d'expliquer les choses. En revanche je trouvais que l'hypothèse CIFLOX collait étonnament bien : plusieurs symptômes auxquels je n'avais pas prêté attention car mineurs font partie de ceux qui semblent commun à tous ces cas. Je les présente (insomnies, bouche sèche). Et surtout le principal : le problème aux tendons qui apparaît très nettement au fur et à mesure des jours qui passent.

Mais je suis malgré tout conscient que mon état d'angoisse n'arrange rien. Hélas je n'y peux rien mis à part subir...

Merci,
brashen is offline   Réponse avec citation
Vieux 31/10/2010, 16h19   #9
Mara
Membre
 
Avatar de Mara
 
Date d'inscription: mars 2010
Messages: 1 094
Re : Effets secondaires décalés des quinolones : aidez-moi SVP

Si, si, si vous avez déja eu des fourmillements. Je vous cite (fin août) :

Citation
Re : Infection urinaire ou plus grave ?

J'oubliais un détail : en allant chercher les antibios, j'ai été pris de fourmillements et d'une senstation d'engourdissement dans le bras gauche, qui persiste depuis (3H donc) : j'ai pensé que c'était sans doute peu important, peut-être lié au fait que j'ai très peu mangé depuis 24H, et que je suis épuisé ? Ou alors je dois le signaler rapidement ?

Fourmillements et fatigue musculaire : votre médecin n'a rien prévu d'autre que le magnésium ? aucun test, aucun examen ?

Un mauvais sommeil peut provoquer une sensation de bouche sèche, pâteuse et des douleurs tendineuses et musculaires (évidemment, je ne dis pas que c'est votre cas). Mais d'un autre côté, vos symptômes vous angoissent, ce qui perturbe votre sommeil.

Tant que vous n'avez aucune preuve de cause, évidemment, vous pouvez supposer des tas de choses. Vos proches aussi (la fibromyalgie).


Citation:
Posté par brashen
...En revanche, je ne me rappele pas avoir eu des fourmillements voilà 18 mois (un de mes interlocuteur en avait, lui) ; par contre ceux installés depuis plus d'une semaine maintenant dans mes jambes sont bien réels. La sensation d'intense fatigue musculaire, je ne l'avais jamais ressenti qu'après de longs efforts sportifs. ...

Ce qui m'angoisse le plus, c'est que je n'ai vraiment aucun déclencheur que je puisse identifier pour tous ces ennuis. Mon seul interlocuteur pour l'instant a été mon médecin, qui ne croit pas au CIFLOX,mais me prescrit quand même du magnesium (sans que je le lui demande)...

Une proche qui a eu de nombreux soucis voilà quelques années essaie à toute force de faire coller mes symptômes à une fibromyalgie. Mais pour être sincère, j'ai l'impression que cette dénomination a "bon dos" lorsque la médecine est incapable d'expliquer les choses. En revanche je trouvais que l'hypothèse CIFLOX collait étonnament bien : plusieurs symptômes auxquels je n'avais pas prêté attention car mineurs font partie de ceux qui semblent commun à tous ces cas. Je les présente (insomnies, bouche sèche). Et surtout le principal : le problème aux tendons qui apparaît très nettement au fur et à mesure des jours qui passent...,
Mara is offline   Réponse avec citation
Vieux 31/10/2010, 16h26   #10
letotor
multiposteur
 
Date d'inscription: mars 2005
Messages: 5 565
Re : Effets secondaires décalés des quinolones : aidez-moi SVP

Hum, je n'avais pas lu que vous êtiez hypochondriaques, ça doit forcément jouer et les quinolones n'y sont peut être pour rien.
letotor is offline   Réponse avec citation
Vieux 31/10/2010, 16h35   #11
Mara
Membre
 
Avatar de Mara
 
Date d'inscription: mars 2010
Messages: 1 094
Re : Effets secondaires décalés des quinolones : aidez-moi SVP

Bonjour,

C'est quoi, exactement, l'hypocondrie : inquiétude excessive concernant la santé ou se croire atteint de maladies ?

Citation:
Posté par letotor
Hum, je n'avais pas lu que vous êtiez hypochondriaques, ça doit forcément jouer et les quinolones n'y sont peut être pour rien.
Mara is offline   Réponse avec citation
Vieux 31/10/2010, 16h49   #12
brashen
Membre
 
Date d'inscription: juillet 2008
Messages: 88
Re : Effets secondaires décalés des quinolones : aidez-moi SVP

Je suis certes angoissé, mais pas hypocondriaque : je ne consulte pas sans bonne raison. Ce sont mes ennuis qui m'ont poussé à consulter, pas l'inverse !!!
brashen is offline   Réponse avec citation
Vieux 31/10/2010, 16h53   #13
letotor
multiposteur
 
Date d'inscription: mars 2005
Messages: 5 565
Re : Effets secondaires décalés des quinolones : aidez-moi SVP

Citation:
Posté par Mara
Bonjour,

C'est quoi, exactement, l'hypocondrie : inquiétude excessive concernant la santé ou se croire atteint de maladies ?
C'est l'inquiétude excessive concernant sa santé, l'autre c'est la nosophobie.
letotor is offline   Réponse avec citation
Vieux 31/10/2010, 16h58   #14
Mara
Membre
 
Avatar de Mara
 
Date d'inscription: mars 2010
Messages: 1 094
Re : Effets secondaires décalés des quinolones : aidez-moi SVP

Merci.
On emploie donc couramment hypocondriaque au lieu de nosophobe.

Citation:
Posté par letotor
C'est l'inquiétude excessive concernant sa santé, l'autre c'est la nosophobie.
Mara is offline   Réponse avec citation
Vieux 31/10/2010, 16h58   #15
letotor
multiposteur
 
Date d'inscription: mars 2005
Messages: 5 565
Re : Effets secondaires décalés des quinolones : aidez-moi SVP

Pour en revenir à ce qui vous intéresse Brashen, on peut trés bien être hypochondriaque et avoir une tendinopathie aux quinolones
C'est vrai que votre présence trés active sur le forum avec des questionnements curieux concernant tout un tas de pathologies en si peu de temps est désarmant.
letotor is offline   Réponse avec citation
Vieux 31/10/2010, 17h01   #16
Mara
Membre
 
Avatar de Mara
 
Date d'inscription: mars 2010
Messages: 1 094
Re : Effets secondaires décalés des quinolones : aidez-moi SVP

De toute façon, même si vous étiez hypocondriaque, cela ne vous empêcherait pas d'avoir un problème de santé.

Comme vos symptômes sont récents, vous pouvez encore espérer qu'ils passent comme ils sont venus.

Avez-vous la possibilité de vous reposer, de vous reposer vraiment ?

Citation:
Posté par brashen
Je suis certes angoissé, mais pas hypocondriaque : je ne consulte pas sans bonne raison. Ce sont mes ennuis qui m'ont poussé à consulter, pas l'inverse !!!
Mara is offline   Réponse avec citation
Vieux 31/10/2010, 19h55   #17
brashen
Membre
 
Date d'inscription: juillet 2008
Messages: 88
Re : Effets secondaires décalés des quinolones : aidez-moi SVP

Citation:
Posté par letotor
Pour en revenir à ce qui vous intéresse Brashen, on peut trés bien être hypochondriaque et avoir une tendinopathie aux quinolones
C'est vrai que votre présence trés active sur le forum avec des questionnements curieux concernant tout un tas de pathologies en si peu de temps est désarmant.

OK ça je le comprends tout à fait, je me mets à votre place. Néanmoins il faut savoir que jusqu'à il y a 18 mois, j'étais quelqu'un avec une vie tout à fait normale, un peu sujet aux angines mais rien de grave. Mais depuis... Tout s'enchaîne très vite. Concernant mon épicondylite, mon médecin m'avait dit après coup n'en avoir jamais vu d'aussi impressionnante...

Cet aprem mes parents sont venus me rendre visite. A leur arrivée j'avais mal au tendon droit, assez nettement. Dans l'après-midi est apparue une douleur nette au tendon du coude (pas l'épicondyle, l'autre). Ce soir je ne peux quasiment plus écrire, et je tape lentement avec beaucoup de prudence. Et non, ces douleurs ne sont pas psychologiques ! Je suis lucide, et je n'ai rien pris hormis du magnesium et du jus d'orange.

Ce qui me fait vraiment peur, c'est la vitesse à laquelle les choses se dégradent... Ce matin je songeais à des béquilles pour me déplacer : ce soir avec le coude douloureux ce n'est déjà plus une option !

Et demain est férié...
brashen is offline   Réponse avec citation
Vieux 31/10/2010, 19h58   #18
adia
Membre
 
Avatar de adia
 
Date d'inscription: mai 2008
Messages: 1 154
Re : Effets secondaires décalés des quinolones : aidez-moi SVP

moralité : arrêter de prescrire à tour de bras des fluoroquinolones (ce qui devrait déjà être le cas.. ou pas ) !
__________________
Interne.
Je ne réponds pas aux questions personnalisées par mp.
Pour tout renseignement concernant votre état, contactez votre médecin !

adia is offline   Réponse avec citation
Vieux 31/10/2010, 20h14   #19
letotor
multiposteur
 
Date d'inscription: mars 2005
Messages: 5 565
Re : Effets secondaires décalés des quinolones : aidez-moi SVP

Citation:
Posté par adia
moralité : arrêter de prescrire à tour de bras des fluoroquinolones (ce qui devrait déjà être le cas.. ou pas ) !
Ben oui, surtout le Ciflox (me...!) dans notre hopital il a le rang de médicament d'exception et ne peut être prescrit qu'après avis de l'infectiologue.
letotor is offline   Réponse avec citation
Vieux 31/10/2010, 20h16   #20
adia
Membre
 
Avatar de adia
 
Date d'inscription: mai 2008
Messages: 1 154
Re : Effets secondaires décalés des quinolones : aidez-moi SVP

Citation:
Posté par letotor
Ben oui, surtout le Ciflox (me...!) dans notre hopital il a le rang de médicament d'exception et ne peut être prescrit qu'après avis de l'infectiologue.

pareil ds les hopitaux ça commence à rentrer !!

il devrait y avoir le meme garde fou en libéral
__________________
Interne.
Je ne réponds pas aux questions personnalisées par mp.
Pour tout renseignement concernant votre état, contactez votre médecin !

adia is offline   Réponse avec citation
Vieux 31/10/2010, 20h21   #21
brashen
Membre
 
Date d'inscription: juillet 2008
Messages: 88
Re : Effets secondaires décalés des quinolones : aidez-moi SVP

Autrement dit mon cas n'est pas isolé et vous avez déjà vu des choses semblables ?

Pouvez-vous me rassurer : est-il normal que les choses se dégradent aussi vite ? Jusqu'à quel point ? Chaise roulante ? Incapable de vivre une vie normale ?

D'après vos expériences, est-ceque la vitesse à laquelle les choses se dégradent est normale pour ce type de problème, ou correspondrait plutot a autre chose ? Sachant qu'il y a eu 6 semaines entre le dernier comprimé (j'en ai pris 10 au total, de 500 mg chacun), et le debut de mes ennuis ?

SVP aidez-moi !!

Merci d'avance.
brashen is offline   Réponse avec citation
Vieux 31/10/2010, 20h28   #22
adia
Membre
 
Avatar de adia
 
Date d'inscription: mai 2008
Messages: 1 154
Re : Effets secondaires décalés des quinolones : aidez-moi SVP

Citation:
Posté par brashen
Autrement dit mon cas n'est pas isolé et vous avez déjà vu des choses semblables ?

Pouvez-vous me rassurer : est-il normal que les choses se dégradent aussi vite ? Jusqu'à quel point ? Chaise roulante ? Incapable de vivre une vie normale ?

D'après vos expériences, est-ceque la vitesse à laquelle les choses se dégradent est normale pour ce type de problème, ou correspondrait plutot a autre chose ? Sachant qu'il y a eu 6 semaines entre le dernier comprimé (j'en ai pris 10 au total, de 500 mg chacun), et le debut de mes ennuis ?

SVP aidez-moi !!

Merci d'avance.

ZEN !!
__________________
Interne.
Je ne réponds pas aux questions personnalisées par mp.
Pour tout renseignement concernant votre état, contactez votre médecin !

adia is offline   Réponse avec citation
Vieux 31/10/2010, 21h01   #23
brashen
Membre
 
Date d'inscription: juillet 2008
Messages: 88
Re : Effets secondaires décalés des quinolones : aidez-moi SVP

Zen...

Mercredi 20/10 : douleur dans la jambe gauche, type "coup".
Lundi 25/10 : douleur toujours très présente, avec en prime une douleur au niveau du tibia (je dis bien du tibia, et pas d'un muscle à côté). Je me décide à consulter. Mon médecin ne retient que mes pieds froids et me prescrit du Daflon et des chaussettes de contention.
Jeudi 28/10 : doppler, on me confirme la présence de 2 petites varices mineures (visibles à l'oeil). Mais sinon rien de probant : ce doit être une "poussée de la maladie veineuse" (terrain familial).
Vendredi 29/10 : 3H de trajet en voiture. Les douleurs sont intenses, mes muscles sonttrès fatigués sans que j'ai fourni d'effort. Nombreux tressautements musculaires incontrôlés. C'est seulement là que je commence à me poser des questions et à voir internet.
Hier : douleur au tendon droit (alors que c'est ma jambe gauche qui me faisait le plus souffrir jusque-là).
Aujourd'hui : une douleur apparaît au niveau du tendon inférieur de mon coude droit, qui irradie vers la main. Musculaire ou tendineuse, je l'ignore.

Ce soir j'ai beaucoup de mal à marcher, et je ne me sens pas capable de conduire. Et oui, je commence vraiment à m'affoler ! Effectivement je n'arrive plus à être zen : je perds peu à peu le contrôle de mon corps, je marche comme un vieux de 90 ans mais je n'ai que le tiers de son âge. Et tout est arrivé si vite !!!
brashen is offline   Réponse avec citation
Vieux 31/10/2010, 21h05   #24
brashen
Membre
 
Date d'inscription: juillet 2008
Messages: 88
Re : Effets secondaires décalés des quinolones : aidez-moi SVP

Précision utile : si je demande vos expériences, c'est parceque pour l'instant, je n'ai été confronté qu'à incrédulité, incompréhension, et au final tout ça s'apparente à du mépris.

Etre mal et en plus ne pas être pris au sérieux...
brashen is offline   Réponse avec citation
Vieux 31/10/2010, 21h56   #25
Mara
Membre
 
Avatar de Mara
 
Date d'inscription: mars 2010
Messages: 1 094
Re : Effets secondaires décalés des quinolones : aidez-moi SVP

Brashen,

De l'incompréhension, c'est certain. Comment réagir autrement puisque vos symptômes semblent disparates et que vous n'avez pas de diagnostic ?

De l'incrédulité : il n'y a pas de raison. Vous allez mal, vous avez des symptômes. Mais parfois votre panique vous fait présenter la situation d'une façon qui peut sembler exagérée et vous anticipez, en plus.

Du mépris : je n'ai pas perçu cela dans les réponses

Citation:
Posté par brashen
Précision utile : si je demande vos expériences, c'est parceque pour l'instant, je n'ai été confronté qu'à incrédulité, incompréhension, et au final tout ça s'apparente à du mépris.

Etre mal et en plus ne pas être pris au sérieux...

Dernière modification par Mara 31/10/2010 à 22h05.
Mara is offline   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Navigation rapide



Le forum Atoute utilise le script de forums VBulletin
Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.