Forum Médical

Attention : cette plate-forme de forum est en lecture seule. Pour participer aux discussions, rendez vous sur la nouvelle plate-forme
Page d'accueil du site
NANMEO !

"EMDR"

Envoyer ce sujet à un(e) ami(e)
Format d'impression
Mettre en signet (membres seulement)
 
Précédente | Suivante 
Accueil Général des Forums
Forum : Santé Psy (Protected)
Message d'origine

bertty (31 messages) Envoyer message email à: bertty Envoyer message privé à: bertty Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
11-11-04, 23:48  (GMT)
"EMDR"
Bonsoir,

Je voudrais avoir quelques réactions de personnes qui auraient "subi" une EMDR pour soigner leur trouble, pour en connaître l'efficacité apparemment controversée. Ou alors pour connaître l'avis de nos médecins émérites admins de ce forum
Je dois en effet avoir une séance bientôt et souhaiterais donc savoir ce que vous en pensez.

A bientôt

  Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


  Liste des réponses à ce message

  Sujet     Auteur     Posté le:     ID  
 RE: EMDR Nausica 12-11-04 1
 RE: EMDR Francois_G 12-11-04 2
   RE: EMDR Pandore 12-11-04 3
       RE: EMDR bertty 12-11-04 4
   RE: EMDR Gabbby 22-01-05 9
 RE: EMDR coeurtendre 22-12-04 5
 RE: EMDR Gabbby 19-01-05 6
   RE: EMDR Pandore 19-01-05 7
       RE: EMDR Gabbby 22-01-05 8
           RE: EMDR Pandore 22-01-05 10

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Texte des réponses

Nausica (3061 messages) Envoyer message email à: Nausica Envoyer message privé à: Nausica Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
12-11-04, 01:25  (GMT)
1. "RE: EMDR"
Bonsoir

voyez déjà par là:
http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID5/4840.html#26
http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID5/6797.html#10

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Francois_G (97 messages) Envoyer message email à: Francois_G Envoyer message privé à: Francois_G Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
12-11-04, 10:03  (GMT)
2. "RE: EMDR"
Modifié le 12-11-04 à 10:06  (GMT)

>Bonsoir,
>
>Je voudrais avoir quelques réactions de personnes qui auraient "subi" une
>EMDR pour soigner leur trouble, pour en connaître l'efficacité apparemment
>controversée. Ou alors pour connaître l'avis de nos médecins émérites
>admins de ce forum
>Je dois en effet avoir une séance bientôt et souhaiterais donc
>savoir ce que vous en pensez.


Bonjour,

L'EMDR, comme vous dites, est très controversée puisque rien ne vient confirmer son efficacité dans le domaine de la psychologie comportementale (sinon les coûts des thérapies souvent exorbitants bien qu'il ait été montré que parfois le cout d'un acte a un rapport direct avec ses conséquences sur la santé ou sur le comportement contrairement à un acte gratuit qui n'engage à rien), la psycho est elle-même relativement polluée par ce genre de thérapie pondue souvent par un gourou dans des conditions pour le moins légères, alors qu'il existe aussi un compartiment de la psycho qui est scientifique et dont les études sont sérieuses (psycho sociale et psycho comportementale) qui donnent des résultats intéressants, l'EMDR a été notamment popularisée par David Servan-Schreiber dans son bouquin plutot léger et lui-même fort controversé.


François

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
12-11-04, 10:17  (GMT)
3. "RE: EMDR"
Bonjour Bertty,

ça serait intéressant que vous veniez nous raconter un peu comment ça s'est passé, quels sont les attentes que vous aviez au départ, les bénéfices que vous en avez retiré, le prix, est-ce que c'est remboursé, le nombre de séances, etc.

Bonne continuation,

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

bertty (31 messages) Envoyer message email à: bertty Envoyer message privé à: bertty Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
12-11-04, 12:56  (GMT)
4. "RE: EMDR"
Bonjour Pandore,

Je n'y manquerai pas, cela aura lieu lundi soir prochain (15 novembre)
Je peux d'ores et déjà dire que non ça n'est pas remboursé car c'est ma psychothérapeute (donc non-remboursable car non-médecin) qui me le propose et ce au prix de 55 €. Je vis en Basse-Normandie, cela doit être différent des tarifs parisiens.

A bientôt !

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Gabbby (9 messages) Envoyer message email à: Gabbby Envoyer message privé à: Gabbby Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
22-01-05, 16:14  (GMT)
9. "RE: EMDR"
Bonjour,

Je vous invite, au lieu de dire n'importe quoi, a lire l'ensemble des études référencées sur ce site, qui concluent a une efficacité remarquable de l'EMDR sur les ESPT.

http://www.emdr.com/

Cordialement,

Gabriel

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

coeurtendre (1 messages) Envoyer message email à: coeurtendre Envoyer message privé à: coeurtendre Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
22-12-04, 21:11  (GMT)
5. "RE: EMDR"
je voudrais en connaitre plus sur les résultats de votre séance?
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Gabbby (9 messages) Envoyer message email à: Gabbby Envoyer message privé à: Gabbby Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
19-01-05, 20:19  (GMT)
6. "RE: EMDR"
Bonsoir,

Je suis actuellement en thérapie EMDR, et le résultat est plus que surprenant : on entre avec un probleme, on ressort sans. Ca va trés vite, si le protocole est bien appliqué.

Je ne pensais pas que c'etait aussi efficace que les psys le prétendent : mais, il faut admettre qu'effectivement, ca déménage !

Les prises de consciences sont immédiate, la désensibilisation effective.

Voila. Un conseil : choisi un thérapeute formé par EMDR France.

Gabriel

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
19-01-05, 20:57  (GMT)
7. "RE: EMDR"
Bonsoir Gabriel,

Si ça n'est pas trop indiscret, est-ce que tu peux nous expliquer un peu quel était ton problème au départ, comment se passent les séances, et combien de temps dure le traitement ?

Merci. A bientôt,

Pandore

Non médecin, juste "patiente"
Modératrice de Santé Psy

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Gabbby (9 messages) Envoyer message email à: Gabbby Envoyer message privé à: Gabbby Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
22-01-05, 15:57  (GMT)
8. "RE: EMDR"
Modifié le 22-01-05 à 16:01  (GMT)

Salut !

Je te renvois a une thread de doctissimo ou j'explique tout en détail : j'en fait un résumé ci dessous.

Il faut comprendre que ma démarche avec l'EMDR est quelque chose de trés, trés réflechis. Je connais bien la pschologie, la psychannalyse et les bases de la psychatérapie.

Les boulversements qui se passent actuellement dans ma vie sont le fruit d'un long cheminement que l'EMDR est en train de finaliser.

Aprés, je vie !

http://forum.doctissimo.fr/psychologie/psychotherapies/sujet-797-1.htm#bas

----------------

J'ai eu pas mal de problèmes, comme bcp de gens. Après une descente aux enfers, j'ai fait une pseudo-auto-analyse laborieuse. J'en ai tiré un bénéfice énorme ! J'ai pu avoir une vraie vie : amis, petites amies, sorties, etc...

MAIS

Ce qu'il me reste, c'est des comportements déviants dans certaines situation, des phobies, des obsessions, des émotions qui se manifestent pas un état physique modifié (sueurs, rougeurs, contractions,etc...). Je sais que ces choses là, je n'y peux rien, et la TCC, avec ses 50 % de réussite ne m'apporte rien !

Et puis j'ai découvert l'EMDR, et l'EMDR répondait exactement à mon problème : ce qu'on ne maîtrise pas, ce qui survient tout a coups, des émotions, des obsessions, et qui peuvent nous balancer au fond du gouffre, progressivement, à cause des échecs qu'elles générant.

Ayant lu bcp de psychologie, j'ai décortiqué l'EMDR. Son résultat est ce que tout le monde recherche : être, en toute situation, serein.

J'ai commencé, et je peux vous dire que l'EMDR va bien au dela du simple traitement de nos traumatismes (comme le disent des psychologues qui ne connaissent que la théorie de l'EMDR) : c'est une véritable psychanalyse en hyper accéléré ! En 3 séances, j'ai plus appris sur mon histoire que toutes ces dernières années de réflexion. L'EMDR débouche votre mémoire, et fait remonter des détails oubliés depuis longtemps et, comme par magie, fait disparaître les émotions et les comportements que vous avez aujourd'hui qui sont liés au émotions éprouvé dans votre passé.

L'EMDR permet de désactiver la source des problèmes, et non pas de rajouter des mécanismes de control consommateurs d'énergie, comme le font beaucoup de thérapies, qui sont basés sur les postulats arbitraires par l'établissement de principes, et non pas la désactivation des problèmes a la base.

MAIS attention, dans l'EMDR, le plus important, c'est de suivre a la lettre le protocole : il permet d'éviter toutes les erreurs concernant la préparation de l'action de l'EMDR. En moyenne, il faut de 2 à 4 ou 6 séances d’entretiens avant de commencer réellement les mouvements oculaires. Sinon, c'est que c'est mal fait !

Une autre idée totalement fausse : l'EMDR ne réponds pas qu'aux grand traumas (violes, accident...). Il permet de désensibiliser les petites histoires (parent-enfant, brimades, etc) autant que les gros chocs.

Pour ce qui est des déclaration du genre : « Les mouvements oculaires seraient en fait totalement inutiles dans la thérapie… ». Celui qui a écrit ca est un idiot !!!! (et je le dis avec compassion, les idiots ont quelque chose de touchant – il ont une facilité naïve a parler de ce qu’ils ne connaissent pas)

Voila. Je suis en pleine thérapie EMDR, et ça bouge en profondeur.

Gabriel


----------------


J'ai fait une auto-analyse : c'est a dire qu'avec mon esprit cartésiens et organisé (je suis autodidacte en informatique, expert reconnu, autodidacte en infographie - je bosse pour des multi nationnales, compositeur autoformé, en musique), je me suis annalysé. C'est a dire mettre en oeuvre un processus de prise conscience de liens entre mon passé et ce que je vie au moment présent.

Cela a duré 4 ans, en gros.

Au bout d'un moment, je n'avancais plus, et ma vie s'etait tellement amélioré, que je n'ai plus continnué. Mais je sentais que plein d'émotions limitaient mes actions, et que certains de mes comportement, réguliérement, me limitaient.

Cela a motivé mon envie de commencer une thérapie EMDR. L'avantage d'une pseudo-annalyse, ces 4 ans de reflexion, c'est que j'ai une vision précise de la ou je dois aller avec l'EMDR.

Nous sommes (avec ma thérapeute), remonté a des événement lorsque j'avais 3 ans. On va peut etre remonter encore plus avant.

La méthode et la préparation sont réellement essentiel. Connaissant bien la technique de l'EMDR, la préparation m'a prise 1 an : un an ou je me suis observé pour lister mes symptomes (ce que je constate dans mon corps ou dans mes comportement, dans mes émotions, qui me dérange), et lister, faire remonter toutes les histoires qui m'ont marqués, c'est a dire une quinzaine.

Sans cette préparation, l'EMDR pourrait facillement échouer. C'est une année d'attention et de recherche (je suis allé sur les lieux de mon enfance pour retrouver ces histoire - collége, école, lycée, maison familialle)... Car l'important, c'est de faire remonter les émotion et déboucher la mémoire, pour qu'ensuite l'EMDR puisse les traiter, aller plus loin dans la mémoire, et faire son office de désensibilisateur.

Peut etre, par cette explication, tu comprendra pourquoi ca marche, pour moi. Je bouge trés profondément, tout me deviens limpide dans mes comportements.

Cette année de préparation est essentielle, avant toute action réelle avec l'EMDR.

Voila. Je pense que l'EMDR n'est pas encore assez pratiqué pour que tout le monde percoive l'importance du travail préparatoire : c'est pour cette raison que l'EMDR fonctionne trés bien conjointement avec une annalyse classique, basé sur le dialogue.

Gabriel


------------


Je me suis intérogé sur le coté "placebo" des mouvements oculaires, et je n'arrive pas vraiment a y adhérer, objectivement. Peut etre ais-je tors... Effectivement, seul le résultat compte. Mais j'invite ceux qui parlent sans avoir pratiquer l'EMDR a la plus grande prudence.

J'ai ce désavantage de n'avoir pas de vrai gros traumatisme : si effectivement, je revennais d'Irak ou j'avais vu des enfants en milles moceaux, et que j'etais choqué pas cela, que mes symptomes etaient des cauchemards, des phobies et des TOCs, et qu'en voyant un enfant je vois des bouts d'enfants éparpillés, je pourrais facillement dire "Ok, pour moi l'EMDR a marché ou n'a pas marché". Ce que j'ai lu, c'est un taux de réussite trés élevé dans ce type de cas, de 4 à 5 fois plus de réussite, semble t'il, que les thérapies cognitives.

Il est quand meme une chose qu'il faut reconnaitre, et cela grace au études réalisées, c'est que dans le cas de gros traumatismes, si le patient est capable de traiter les évènements avec l'EMDR (ce qui n'est pas toujours le cas), alors le taux de réussite est trés élevé. La mesure de la réussite est simplement la disparition partielle ou totale des symptomes.

Ce que j'ai pu constater égallement, c'est que ce travail annalytique pour mettre en relief les liens entre mon passé et mon état présent, je l'ai déja pratiqué, aidé ou non par des gens. Cela n'a pas vraiment changé les aspects émotionnels de mes symptomes : cela m'a permis de vivre mieux avec mon passé, de rationnaliser ce qui ne l'etait pas, finallement de suprimer bcp de croyances et de transferts pour vivre une vie "normal". Au moment ou on prends conscience, effectivement, quelque chose reprends une place juste, mais, aprés la scénace, est-ce pour autant qu'une situation qui rappel l'évènement ne va pas faire surgir une émotion endicapente ? Je me suis souvent constaté lucide d'un transfert, d'une projection, bref, de ce qu'il m'arrivais dans ses mécanismes, sans pour autant savoir dépasser mes peurs, mes paniques, mes paigaiments, mes sueurs, mes abdominos tendus, mon esprit qui se vide, etc... C'est bien sur ce point que l'EMDR semble apporter un vrai plus.

Je constate que l'EMDR, qui est entrecoupé de ce meme travail annalytique, permet d'héradiquer l'aspect émotionnel, bizarrement, et qu'en plus, lors des mouvements occulaires, de nouveaux éléments de réflexion apparaissent trés rapidement, et que des "croyances" (transferts) s'écroullent.

Pour rebondir ce ce qui a été dis, avec ma thérapeute, nous avons essayé les stimulation sensorielles, du type "petit coups sur les rotules". Pour moi, les mouvements occulaires semblent plus efficaces.

Je m'interroge sur l'auto application d'une méthode thérapeutique : je crois qu'un tiers est souhaitable (pour ne pas dire indispensable). Le seul fait de se confier est réparateur d'une part, et l'auto annalyse est dangeureuse car on est seul maitre a bord, et on risque, malgrés toute rigueur, de se retrouvé piégé par ses propres problemes, limites, souhaits et convictions : je crois que le regard extérieur est essentiel, et que le transfert n'est pas observable sans un tier. Un névrosé peut-il comprendre ses propres névroses ? Il semblerait que le phénomène de résistance soit fatal, car la névrose s'auto-entretiens. Ce sont des piéges que j'ai largement pu observer dans mon propre cheminement. Je crois que l'auto annalyse et l'auto - thérapie a des qualités, en revanche, dans la profondeur de la démarche et la soliditée des acquis, qui sont plus longuements obtenus.

Tout ce que je traite avec l'EMDR, je l'ai déja confié et observé, et vu sous un angle annalytique : c'est donc avec un certain déttachement qu'avec ma thérapeute j'aborde les faits que je retraite avec l'EMDR. J'ai eu peur, au départ, que ce déttachement signifie en fait que l'EMDR n'avait rien a traiter, ou que l'EMDR ne fonctionnait pas. Cela semble s'avérer faux : une émotion, qu'on pourrait qualifiée de légère, semble compter dans le processus de retraitement de l'EMDR. Nul besoin de s'écrouller en larme : ce qui importe est l'état émotionnel, et de découvrir ce qu'il cache.

Egallement, je comprends aisément que des gens n'ai rien éprouvés ou constaté en essayant l'EMDR : j'ai le sentiment que la difficultée de revivre mes émotions font que seulle la moitiée environs des cognitions, images, flaschs traitées avec l'EMDR sont réellements efficaces. L'EMDR comme méthode d'annalyse imposerait presque une psychannalyse préalable pour arriver a une maturité dans le domaine de l'auto comprehenssion et l'auto observation. Ma toute première scéance à été peu concluante car nous n'avions pas trouvé la méthode, avec ma thérapeute, pour saisir les émotions et les retraiter : l'émotion (la douleur, tristesse, la honte, etc) sont tellements furtives pour les avoir traités d'une manière plus annalytique que par moment, nous continnuons les mouvements en meme temps que je réponds a ses questions. Ainsi, l'émotion lié a ce que j'évoque ne peut échapper au traitement...

J'ai dénombrés 18 événements traumatiques importants répartits sur toute mon existence, et les plus anciens se sont produits lorsque j'avais environ 3 ans. Ils sont en générales le point de départ des scéances, mais il arrive que nous traitons des évènements recents. C'est rare car je préfére partir d'un fait et dérouller l'histoire qui suis ce fait, par association d'idée. Mais lorsqu'une émotion encienne est semblable a une émotion récement éprouvé, il est parfois plus efficace de se focaliser sur l'évènement récent car il est plus évident, l'émotion étant plus fraiche.

Je note qu'il est curieux de voir la vitesse a laquelle les émotions passées et les émotions vécus récement sont mises en relation : est-ce la méthode d'introspection ou l'EMDR ? Difficile à dire. Mais lorsque c'est le cas, le sens de l'émotion, son sens ("je croyais que les autres ne m'aimaient pas" - "je croyais etre jugé" - "j'avais un sentiment de super puissance" etc...) apparait immédiatement, comme instantanément, alors qu'il faut des mois en annalyse classique pour opérer une telle prise de conscience, et dans certains cas, on échouent car l'émotion en question fait barrage a la compréhenssion de son sens.

Voilla, pour répondre un peu à ce que j'ai lu au dessus,

Gabriel


------------------------


J'aimerais ajouter qq chose d'important : j'ai relu les échanges dans la file "La révolution EMDR : pourquoi ?".

Il y quelque chose qui m'est apparu évident : il ne faut pas oublier que je dois certainement ma présence ici a une thérapie de type cognitive et comportementale et une démarche psychanalytique. C'est ce que j'introduis dans le tout premier message.

Ce que j'ai trouvé dans la TCC et l'annalyse que je me suis appliqué, c'est la possibilité de vivre mieux, de me comprendre moi meme : scarification, idée de suicide, fausses idées et autres pensés destructurées ont été largement atténuées, voir héradiquées.

Je met justement l'accent sur le fait que cette "tcc et annalyse" m'ont laissés des émotions qui apparaissent non pas dans le cabinet bien fermé de ma psy, mais dans la vie de tout le jours. Ce sont des peurs ou des comportements liés a des émotions qui apparaissent d'une manière immaitrisable, malgrés moi, et malgrés tous les efforts que je peux faire pour rationnaliser la situation, y réfléchir, établir des liens, découvrir des transferts, des projections, restructurer ma pensée.

Et, encore une fois, c'est bien sur ce point que l'EMDR m'apporte autre chose !

Je ne renie en aucuns cas le bénéfice d'une approche annalytique , cognitive ou comportementale, mais aprés 7 ans de recherche de solutions, elles n'ont jamais vraiment changés ces émotions qui apparaissent et qui prennent le dessus ! Elles m'ont permis de mieux me comprendre et donc de mieux les gérer, mais pas de les résoudre de manière durable !

Gabriel


---------------------

Je continnue mes scéances d'EMDR.

J'ai pas mal douté de l'EMDR : serait ce le placebo perfait, ou bien est-ce que réellement c'est une méthode efficace ?...

Je me rends compte de plusieurs choses : l'EMDR fait bouger énormémant de choses dans l'inconscient, et les rêves sont la, et deviennent énormes. Leurs messages peuvent devenir d'une évidence tout a fait criantes, comme un message ecrit en gros sur un mur.

J'ai révé, il y 2 nuits : un cauchemare. Je me suis réveillé d'abord pétrifié durant 5 minutes, puis j'ai alumé et un peu pleuré tellement les émotions etaient fortes, me prennant la tete dans les mains et disant "mon dieu...". Et puis j'ai cherché dans mon passé ces émotions : tout un tat d'images de mon enfance sont revenues, auxquelles j'avais librement accés.

Il y avait des choses qui ont été libérées, des éléments de mémoire... je sais pas trop quoi.

Cette aprés midi, avec ma psy, que je n'avais pas vu depuis le 3 janvier, les choses se sont enchainnées a toute vitesse. Je lui ai raconté mon reve : les tenants et les aboutissants, et cette émotion terrible. Puis nous avons parlé de ces problemes relationnels que j'ai avec les jeunes femmes, de mes pensées redondantes, de ma dévalorisation...

Bref, la toille de ma vie d'enfant se tissait rapidement, ma psy ayant tout juste le temps, par moment, de noter tout ce qui vennait. J'etais dans ces images qui ont autours des 20 ans avec beaucoups de précision, et raconter mes comportements, ressentits de l'éépoque me semblait naturel.

Nous sommes partit de détails, d'impressions, de situations et nous avont refaits de l'EMDR. Les associations d'idées se sont mises en place : de mes complexe passés, mes gestes actuels qui trahissent mes complexe, puis le mépris d'une petite camarrade de l'époque qui me destabilise encore aujourd'hui...

Bref, tout est allé tellement vite, c'etait intense...

Je suis repartit avec un large sourir parceque j'avais l'impression de me ré-approprier l'histoire de ce petit Gabriel qui etait devenu tellement lointains. Durant les mouvements oculaires, je verbalisait : "petite conne, enfoiré, etc..." des mots plus libérateurs qu'il n'y paraissait - c'etait mes mots d'enfant (mal enbouché, j'admet).

Nous avons encore quelques scéances a faire sur mes 3-10 ans, tellement cette période de ma vie a été emprunte de douleur, de solitude et de tristesse, de conflits, de haines...

Voila, ca va tellement vite : les allés et retours entre passé, évènements, émotions et émotions présentes sont rapides... L'EMDR me révelle a moi meme des comportements déviants qui etaient présents, mais que je ne voyais pas. Mes gestuelles plein de honte, que j'ai encore, mes réactions corporelles lorsque j'ai réussis quelque chose, mes pensées verbalisées ou non...

J'ai trouvé, je crois, et peut etre malgrés moi, ma vitesse de croisière dans ce voyage vers moi-meme. Ma mémoire rends petit a petit et sans forcer, sans peinne, sans tristesse, toutes les explications de ce que je suis aujourd'hui !

Gabriel


--------------------


en EMDR, les clefs se révèlent toutes seulles, et la désensibilisation nous rends toute notre capacité d'adaptation et notre efficacitée !

Hier, j'ai dragué une grande blonde, trés jollie... je ne l'aurais pas fait il y a seullement 3 jours !

Voila, c'est ca l'EMDR : tu rentre avec une limite dans le cabinet, tu en ressort sans !!!!

Pourquoi j'ai réussis a draguer cette grande blonde ? Parceque dans mon enfance des "merdeuses" ont jouée avec mes sentiments, que j'etais complexé et que j'etais dans la dévalorisation... Je n'ai jamais pensé plaire au filles : mon dieu quelle idiotie.

Nous avons traité cette période ou ces petites camarrades m'en ont fait bavé, moi, le maigrichon de service a l'époque. D'une part il a fallu remonter vers ces souvenirs, et ca, les scances précédentes ont débouchées ma méoire, et ensuite on a fait de l'EMDR pour me désensibiliser de ces événements, et alors tout le coté négatif que je voyais dans le regard des filles est partit !!!!

Beaucoups de filles me regardent avec une charge d'admiration dans les yeux : pire, moi qui etait complexé, j'ose les toucher alors que je ne les connais pas !!! Une mains dans le dos, une petite carresse, et tout ceci sans que ca les dérangent parceque je suis cohérent, sans apréhenssion, attentionné, respectueux, plus dans la compétition agressive... serein.

Cela m'effray presque, parceque si c'est trop facile, je risque de tomber dans l'insatisfaction chronique... ;)

Mais voila, je ne sais pas comment expliquer, c'est a la limite du miraculeux...

Je ne sais plus quel expert disait : "L'EMDR est un pas aussi grand que la découverte des entibiotiques".

Bref... Vous m'avez compris, je trouve dans ma thérapie beaucoup, beaucoup de changement.

Le plus étonnant, c'est que lorsqu'on sort du cabinet, on a le sentiment d'avoir fait le clown a bouger ses yeux comme un idiot. Et lorsqu'on se rends compte que le probleme lié a la désensibilisation de la scéance a disparus, alors on éprouve une trés grande satisfaction.

Si l'EMDR est un placebo, c'est le plus fantastique placebo jamais mit en oeuvre...

Gabriel


-------------------------


Voilla une partie de mon témoignage !!!

Cordialement,

Gabriel

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
22-01-05, 16:53  (GMT)
10. "RE: EMDR"
Merci beaucoup pour ce témoignage, Gabriel. C'est très intéressant

Pandore

Non médecin, juste "patiente"
Modératrice de Santé Psy

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


Fermer | Archiver | Effacer

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Rechercher sur le site Atoute.org: