Forum Médical

Attention : cette plate-forme de forum est en lecture seule. Pour participer aux discussions, rendez vous sur la nouvelle plate-forme
Page d'accueil du site
NANMEO !

"Acheter le droit de vivre"

Envoyer ce sujet à un(e) ami(e)
Format d'impression
Mettre en signet (membres seulement)
 
Précédente | Suivante 
Accueil Général des Forums
Forum : Santé Psy (Protected)
Message d'origine

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-01-05, 04:14  (GMT)
"Acheter le droit de vivre"

Bonjour,

ce titre doit vous paraître un peu bizzarre mais c'est ce qui m'est venu à l'esprit pour indiquer ce qui me fait souffrir.

Il me semble que je n'ai pas droit à vivre si je ne suis pas rentable d'une manière ou d'une autre.

Rentable financièrement, mais aussi rentable pour les autres. Si les autres ne trouvent pas leur compte avec moi, alors je suis bonne à jeter.

Ainsi, je n'ai pas droit à l'erreur. Ca m'oblige à être à plein régime tout le temps.

Que ce soit au boulot, ou avec des "gens" il faut que je sois sympathique, agréable, intéressante, un brin d'humour, altruiste etc...

Lorsque je cafouille, que je patauge, que je n'assure pas, que je suis chiante, les autres me lancent (il me semble) des regards incendiaires qui signifient que si je disparaissais, l'humanité s'en porterait aussi bien.

Il n'y a que sur blabla que je me permets d'être moi-même, d'avoir mes défauts, de les faire voir. Bien sûr, ça agace certaines personnes, mais l'évitement est la meilleure solution. Et d'un autre côté, ça me rapproche énormément de gens que je n'aurais pas soupçonné.

Peut-être que dans la vie, c'est un peu pareil : qu'on n'est pas copain avec tout le monde et qu'il faut accepter d'être mal-aimé par certains pour pouvoir être apprécié par d'autres.

Bon c'était ma réflexion de cette nuit, après une nouvelle remise en question.

Accepter de ne pas être aimé par certains pour être mieux aimé par d'autres...

Cécile

  Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


  Liste des réponses à ce message

  Sujet     Auteur     Posté le:     ID  
 RE: Acheter le droit de vivre Aloes 02-01-05 1
 RE: Acheter le droit de vivre Felipe 02-01-05 2
 RE: Acheter le droit de vivre D_Dupagne 02-01-05 3
 RE: Acheter le droit de vivre balzy 02-01-05 4
   RE: Acheter le droit de vivre Pinback 02-01-05 5
       RE: Acheter le droit de vivre Pandore 02-01-05 6
           RE: Acheter le droit de vivre Pinback 02-01-05 7
               RE: Acheter le droit de vivre ACRO 02-01-05 9
               RE: Acheter le droit de vivre Nausica 02-01-05 10
                   RE: Acheter le droit de vivre Laurence2 02-01-05 11
                       RE: Acheter le droit de vivre Pinback 02-01-05 14
                   RE: Acheter le droit de vivre Pinback 02-01-05 12
                       RE: Acheter le droit de vivre Nausica 02-01-05 13
                           RE: Acheter le droit de vivre Pinback 02-01-05 15
       Le principe de l'offre et de la demande ... ne pas perdre de vue ACRO 02-01-05 8
           RE: Le principe de l'offre et de la demande ... ne pas perdre de vue Felipe 02-01-05 16
               RE: Le principe de l'offre et de la demande ... ne pas perdre de vue Laurence2 02-01-05 17
                   RE: Le principe de l'offre et de la demande ... ne pas perdre de vue Felipe 03-01-05 18
                       RE: Le principe de l'offre et de la demande ... ne pas perdre de vue Pandore 03-01-05 19
                           RE: Le principe de l'offre et de la demande ... ne pas perdre de vue Felipe 03-01-05 20
                               RE: Le principe de l'offre et de la demande ... ne pas perdre de vue Pandore 03-01-05 21
 RE: Acheter le droit de vivre rosalie 05-01-05 22

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Texte des réponses

Aloes (653 messages) Envoyer message email à: Aloes Envoyer message privé à: Aloes Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-01-05, 07:18  (GMT)
1. "RE: Acheter le droit de vivre"
Bonjour Cécile,

-> "Peut-être que dans la vie, c'est un peu pareil : qu'on n'est pas copain avec tout le monde et qu'il faut accepter d'être mal-aimé par certains pour pouvoir être apprécié par d'autres.

Ce n'est pas toujours simple de se permettre d'être soi-même et de "se" dire, aux autres.

Lorsque j'ai commencé à m'exprimer selon ce que je pense réellement, plutôt que de prôner le silence ou l'acquièsement systématique par exemple, (ce qui s'apelle aussi s'affirmer), ça n'a pas plu à tout le monde. Mais j'ai pu remarquer quelque chose d'intéressant; c'est que bien que ça avait tendance à éloigner certaines personnes et qu'au final je "plaisais" à un moins grand nombre de personnes, cela m'a rapproché d'autres personnes, et que je me sens d'avantage appréciée réellement pour ce que je suis, par ces gens. Ces relations, au final, me sont précieuses, de par leur intensité et leur sincérité. Si j'ai perdu en terme de quantité, j'ai gagné en terme de proximité et de qualité de relation.


Aloès

littéraire et modératrice de Santé Psy (non médecin)

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Felipe (634 messages) Envoyer message email à: Felipe Envoyer message privé à: Felipe Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-01-05, 07:29  (GMT)
2. "RE: Acheter le droit de vivre"
Modifié le 02-01-05 à 07:39  (GMT)

Bonjour Cécile,

Je vois que tu n'as pas envie d'aller travailler aujourd'hui Non, plus sérieusement, j'ai parfois la même impression, surtout avec des gens que je viens de rencontrer. Surtout à la fac, l'année dernière, alors que j'étais souvent fatigué. Il faut donner le meilleur de soi-même pour mettre à jour une relation de confiance. C'est dingue !

C'est probablement parce que les personnes que l'on rencontre ont déjà des amis, qu'elles sont déjà satisfaites sur ce plan là. Alors faut faire du forcing, entrer en compétition, c'est l'impression que j'ai. Je réalise de plus en plus que c'est toujours la première impression qui va susciter ou non une bonne entente. Dur dur quand on n'est pas tous les jours dans son assiette. Il vaut mieux sortir quand on s'est levé du bon pied si je puis dire.

Maintenant, comme tu dis, si ça marche pas, c'est que ça n'en valait peut-être pas le coup. Si certains ne nous aime pas comme on est, c'est bien parce qu'on s'exprime, c'est tout de même la première chose à faire pour se faire des amis.

Bon, ben n'oublie pas d'aller bosser ( il faut bien que tu travailles pour être aussi matinale ! )

Bonne journée.

Felipe.

P.S : Mince, je viens de réaliser qu'on est dimanche. Je suis grillé !

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

D_Dupagne (14037 messages) Envoyer message email à: D_Dupagne Envoyer message privé à: D_Dupagne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-01-05, 09:13  (GMT)
3. "RE: Acheter le droit de vivre"
>Il me semble que je n'ai pas droit à vivre si
>je ne suis pas rentable d'une manière ou d'une autre.
>
>
>Rentable financièrement, mais aussi rentable pour les autres. Si les autres
>ne trouvent pas leur compte avec moi, alors je suis
>bonne à jeter.

Bonjour,

Il me semble que vous rejoignez là mon concept d'utilité sociale http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID14/179.html#5 qui ne vous avait pourtant pas plu

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

balzy (4696 messages) Envoyer message email à: balzy Envoyer message privé à: balzy Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-01-05, 10:47  (GMT)
4. "RE: Acheter le droit de vivre"
>
>Accepter de ne pas être aimé par certains pour être mieux
>aimé par d'autres...
>Cécile


Bonjour Cécile, bonjour à tous,

Et si ça passait aussi par "s'aimer soi-même" ?

Ce n'est pas si simple, parce qu'il est difficile de se penser soi-même en dehors des autres, et que le regard que l'on porte sur soi est souvent bien influencé par l'image qu'ils nous renvoient.

Mais, curieusement, le fait de ne pas être appréciée par certaines personnes (quel que soit le lieu réel ou virtuel, je n'arrive toujours pas à trouver une vraie différence dans les relations humaines suivant ce critère...) a tendance à me procurer une réelle satisfaction d'amour-propre, alors que la recherche de l'estime de ceux qui comptent pour moi me fait toujours chercher à me dépasser, sans que cela soit une souffrance.

Maintenant, il est aussi vrai qu'on ne peut pas tout donner de soi à tout moment, et qu'il est nécessaire, par exemple, dans le cadre professionnel, de te constituer un personnage social, qui permette l'efficacité, tout en protégeant l'être profond, afin de ne pas donner prise à des gens qu'on n'a pas choisis et qui peuvent, pour des raisons diverses, s'en servir pour essayer de te détruire.

Balzy

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pinback (205 messages) Envoyer message email à: Pinback Envoyer message privé à: Pinback Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-01-05, 12:02  (GMT)
5. "RE: Acheter le droit de vivre"
Bonjour Cecile,

C'est au moins la deuxième fois que je te vois lancer une réflexion intéressante en quelques jours... voilà bien une preuve de ton utilité sociale! S'il y a des gens pour ne pas savoir t'apprécier, c'est bien dommage pour eux. Peut-être ne le méritent-ils pas.
Il est inutile de vouloir rechercher la quantité dans ses relations amicales. Il vaut parfois mieux avoir peu d'amis mais fidèle avec lesquels on a des contactes passionnants que des relations nombreuses mais superficielles. Moi, j'ai pris ce parti. De fait, je n'ai jamais eu un grand nombre d'amis mais les rares que j'ai eu ont souvent été intéressant. Et puis, il y a le respect que je dégage parfois : je n'ai peut-être pas beaucoup d'amis, un grand nombre de personnes ne me trouve aucun intérêt, mais ceux qui m'estiment, m'estiment beaucoup plus que les autres. Finalement au change je n'y perd pas beaucoup!

Cependant, ces temps-ci, j'ai beaucoup tendance à douter de moi-même et de mon utilité sociale. J'ai l'impression que mon diplôme de maîtrise ne me sert strictement à rien et que je n'ai aucunes compétances pouvant intéresser un employeur potentiel. J'en viens alors à douter de mon utilité à vivre. Mais je me fais probablement des idées...

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-01-05, 12:42  (GMT)
6. "RE: Acheter le droit de vivre"
Bonjour Pinback,

Si ce n'est pas trop indiscret, tu as une maîtrise dans quel domaine ?

Cordialement,


Pandore

Non médecin, juste "patiente"
Modératrice de Santé Psy


  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pinback (205 messages) Envoyer message email à: Pinback Envoyer message privé à: Pinback Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-01-05, 13:35  (GMT)
7. "RE: Acheter le droit de vivre"
Non, ce n'est pas du tout indiscret : j'ai une maîtrise d'histoire médiévale. J'ai ainsi passé quatre années fort intéressantes à étudier l'histoire à la fac de Bordeaux. C'est très bon pour la culture générale et la structuration des idée, mais pas très proféssionalisant en dehors du professorat. J'ai aussi fait l'IUT des métiers du livre de cette même université pour faire libraire, mais là, je me suis rendu compte que je n'étais pas fais pour ce métier. Je me suis rendu compte qu'un libraire était avant tout un vendeur. Or je n'ai pas du tout ce tempéramment...

Bon, j'ai un peu délayé ma réponse, mais il est vrai que les désillusions au sujet de mes études sont importantes à prendre en considération pour comprendre ma dépression.

Je crois que le problème, au delà de mon propre problème psychologique est aussi sociologique : des gens qui comme moi font des études qui les intéressent mais se rendent comptent au bout qu'elles ne leur apportent aucun emploi, comme si elles avaient été faites en pur perte!

Amicalement,

Hervé

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

ACRO (2475 messages) Envoyer message email à: ACRO Envoyer message privé à: ACRO Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-01-05, 14:08  (GMT)
9. "RE: Acheter le droit de vivre"
Modifié le 02-01-05 à 14:09  (GMT)

>Non, ce n'est pas du tout indiscret : j'ai une maîtrise
>d'histoire médiévale. J'ai ainsi passé quatre années fort intéressantes à
>étudier l'histoire à la fac de Bordeaux. C'est très bon
>pour la culture générale et la structuration des idées, mais
>pas très proféssionalisant en dehors du professorat. J'ai aussi fait
>l'IUT des métiers du livre de cette même université pour
>faire libraire, mais là, je me suis rendu compte que
>je n'étais pas fais pour ce métier. Je me suis
>rendu compte qu'un libraire était avant tout un vendeur. Or
>je n'ai pas du tout ce tempéramment...
>
>Bon, j'ai un peu délayé ma réponse, mais il est vrai
>que les désillusions au sujet de mes études sont importantes
>à prendre en considération pour comprendre ma dépression.
>
>Je crois que le problème, au delà de mon propre problème
>psychologique est aussi sociologique : des gens qui comme moi
>font des études qui les intéressent mais se rendent compte
>au bout qu'elles ne leur apportent aucun emploi, comme si
>elles avaient été faites en pur perte!
>
>Amicalement,
>
>Hervé



Hervé, si je puis me permettre un constat, vous n'avez pas suffisamment d'estime pour vous-même !

Vous avez eu la chance de pouvoir accéder à des études passionnantes, pour votre culture générale, certes, mais vous le savez certainement, elles vous serviront tout au long de votre existence. Du choix de vos lieux de vacances, de vos amis, de vos lectures, de vos pensées errantes (dans la salle d'attente du dentiste, du médecin .... votre pensée vagabonde saura toujours où s'amarrer) ..... et pourquoi pas professionnellement, si vous trouvez un petit stage soit de vente, ou une formation ... ou le suivi de modules .... que vous allez bien choisir ! .....
Pensez à la chance que vous avez, Hervé ! beaucoup vous envient !

Amicalement

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Nausica (3061 messages) Envoyer message email à: Nausica Envoyer message privé à: Nausica Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-01-05, 14:14  (GMT)
10. "RE: Acheter le droit de vivre"
Bonjour Hervé

j'ai moi aussi une maîtrise d'Histoire (moderne) et je ne me suis faite à l'idée que très tardivement que mon avenir professionnel était dans l'enseignement. On se disait toujours qu'on serait "tout, sauf prof" et nous y voilà!

Je trouve qu'on n'explique pas assez aux lycéens que les études à l'Université ne préparent qu'aux concours: concours de l'enseignement, de l'administration, d'avocat etc. C'est très bien expliqué dans le livre de S. Beaud 80% au bac… et après?.

Finalement, même en sachant cela, je ne sais pas si j'aurais fait d'autres études. J'ai beaucoup aimé ce que j'ai fait. De toute manière, je n'ai pas l'âme d'une commerciale non plus...

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Laurence2 (702 messages) Envoyer message email à: Laurence2 Envoyer message privé à: Laurence2 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-01-05, 15:04  (GMT)
11. "RE: Acheter le droit de vivre"
Bonjour,

je suis libraire et pour moi ce n'est pas avant tout être vendeur. Evidemment, il faut faire du chiffre pour vivre et sans vendre on ne peut rien faire. Mais j'ai l'impression que je sers d'abord à partager ma passion des livres, à utiliser mes connaissances au service des gens, et je suis contente quand je fais plaisir aux gens, quand je me dis qu'il vont lire un bon livre, ou que je les ai aidés dans leur recherches bibliographiques. Je suis aussi contente quand un livre que j'aime se vend très bien, d'abord pour l'auteur et les gens qui le lisent et après pour les chiffres. Evidemment, quand on vend un livre cher ou qui traîne là depuis des années, on est content. On librairie, on vend de la culture, les deux sont importants mais on peut voir ce métier d'abord comme un partage avant de considérer le chiffre d'affaire.

Bonne journée,

Laurence

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pinback (205 messages) Envoyer message email à: Pinback Envoyer message privé à: Pinback Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-01-05, 16:10  (GMT)
14. "RE: Acheter le droit de vivre"
Bonjour Laurence,

Sachant que tu étais libraire, je me doutais que tu aurais envie de réagir à mon passage sur le métier de libraire. C'est très bien que tu n'ais pas l'impression d'être une simple vendeuse. On ne vend pas les livres comme les patates.
Mais je me suis rendu compte au cours de mon année d'étude à l'IUT que l'aspect commercial était beaucoup plus important dans la pratique du métier que l'érudion. Je veux dire par là que la bibliothèque idéale du bibliophile n'est pas forcément celles qi se vend le mieux...
Il ne faut pas négliger le fait que le livre est un produit à faibles marges et à gros risques financiers. Les librairies qui s'en sortent le mieux ne sont celles qui ont le plus bel assortiment mais celles qui savent le vendre. L'exemple de la librairie Mollat à Bordeaux est en cela assez parlant: c'est en vendant aux collectivités qu'elle est devenue ce qu'elle est aujourd'hui, c'est à dire la plus grosse librairie indépendante de province.

Bon, je m'arrête là, je ne voudrais pas en arriver à t'enseigner ton propre métier...

Amitiés

Hervé

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pinback (205 messages) Envoyer message email à: Pinback Envoyer message privé à: Pinback Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-01-05, 15:15  (GMT)
12. "RE: Acheter le droit de vivre"
Bonjour Nausica,

C'est très encourageant ce que tu me dis. Mais contrairement à toi, je ne me vois pas vraiment dans la peau d'un prof. A cela plusieurs raisons, bonnes ou mauvaises. Mais je songe à préparer différents concours administratifs ou autre. J'ai commencé à me mettre à celui d'adjoint administratif, plutôt pour la forme, ou, comme me disent les conseillers comme "échapatoir". Je ne pense pas parvenir à combler mon retard en droit dans le temps qui me reste avant les épreuves.
Plus sérieusement, il faudrait que je retente dans le domaine de la documentation ou d'autres liés à la culture ou au patrimoine. Je compte sur l'aide de ma conseillère à l'emploi pour trouver ceux qui me conviennent le mieux au milieu de cette jungle.

Je reconnais avoir ces temps-ci beaucoup d'idées noires et manquer d'estime en moi-même. C'est sans doute parce que j'ai réalisé ces derniers mois l'ampleur de mes troubles psychologique. C'est peut-être aussi à cause du problème de communication avec mes parents qui ne voient pas (ou ne veulent pas voir)ma détresse.
Bon, il ne faut pas que je me démoralise, nous n'en sommes qu'au début de mon traitement (risperdal à doses légères et prozac) et de ma psychothérapie. Il faut être patient, c'est une entreprise de longue haleine. J'ai un cousin qui a mis près d'un an pour trouver du travail malgré son beau diplôme d'informatique. Ce n'est pas pour rien que je viens de commencer un accompagnement à l'emploi sur le long terme qui doit durer 6 mois renouvelable une fois.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Nausica (3061 messages) Envoyer message email à: Nausica Envoyer message privé à: Nausica Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-01-05, 15:42  (GMT)
13. "RE: Acheter le droit de vivre"
Bon courage à toi!
je suis sûre que tu arriveras à surmonter cette épreuve. Tu t'es déjà bien pris en main! J'ai eu de longues périodes de doutes aussi; j'étais démoralisée...
Je pense que c'est très difficile pour des parents de se dire que leur enfant va mal.
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pinback (205 messages) Envoyer message email à: Pinback Envoyer message privé à: Pinback Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-01-05, 16:14  (GMT)
15. "RE: Acheter le droit de vivre"
Merci Nausica,

C'est vrai que mes parents ayant leurs propres problèmes personnels, il leur est difficile de reconnaître les miens. Sinon, ils risqueraient de se décourager eux-même...

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

ACRO (2475 messages) Envoyer message email à: ACRO Envoyer message privé à: ACRO Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-01-05, 13:39  (GMT)
8. "Le principe de l'offre et de la demande ... ne pas perdre de vue"
Modifié le 02-01-05 à 14:10  (GMT)

Pinback Bonjour,

...
> Il est inutile de vouloir rechercher la quantité dans ses
>relations amicales.
Compter ses amis n'a aucun intérêt. On ne peut plaire à tout le monde ; et le procédé vaut également pour autrui. Nous sommes dans une société où la tolérance, la compréhension, la communication et le respect sont de très bons atouts. Une société implique des règles. Et la notion d'"ami" est propre à chacun. En effet, tout dépend de ce que l'on attend d'un ami et de ce que l'on a à lui offrir.

>Cependant, ces temps-ci, j'ai beaucoup tendance à douter de moi-même et
>de mon utilité sociale.

Il est des moments (heureusement d'ailleurs) où le doute s'installe et nous oblige à nous perfectionner, à nous améliorer, à nous remettre en question. C'est une preuve d'intelligence et de respect pour autrui, ainsi qu'un besoin de s'intégrer et de se sentir aimé. Quoi de plus humain ! Toutefois, il ne faut pas sombrer dans l'excès .... à petite dose, c'est salutaire, à outrance, ça devient maladif ! .... c'est comme manger ! ou boire ! ...

>J'ai l'impression que mon diplôme de maîtrise ne me sert strictement à rien et que je n'ai aucune compétence pouvant intéresser un employeur potentiel. J'en viens alors à douter de mon utilité à vivre. Mais je me fais probablement des idées...

On rejoint le paragraphe ci-dessus. Douter de soi un peu, c'est normal, mais il ne faut pas tout voir en noir. Toute maîtrise s'avère utile, mais de nos jours, les portes ne s'ouvrent pas si facilement, tout particulièrement pour l'entrée dans la vie active. La maîtrise ne vaut pas grand chose si l'on ne sait pas montrer que l'on a de l'assurance, si l'on ne sait pas se vendre ! .... (il y a tellement de candidats qui piétinent pour un emploi)

Ceci est mon humble avis. Il seait intéressant que d'autres avis viennent contredire, affirmer, ou renforcer nos posts.

Rester humble, oui, mais il faut aussi s'affirmer quand c'est vital !
Amicalement

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Felipe (634 messages) Envoyer message email à: Felipe Envoyer message privé à: Felipe Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-01-05, 23:18  (GMT)
16. "RE: Le principe de l'offre et de la demande ... ne pas perdre de vue"
Bonjour,

A mon avis, il y a beaucoup d'emplois qui s'obtiennent par piston, surtout quand on a un haut niveau d'études. Il faut se créer un bon carnet d'adresse, et s'être forgé une personnalité conforme au monde du travail. Première règle : ne jamais faire confiance à un collègue de travail. Mais il faut malgré cela pouvoir coopérer avec lui. Comment ? ça devient machiavélique, mais c'est probablement la réalité.

Felipe.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Laurence2 (702 messages) Envoyer message email à: Laurence2 Envoyer message privé à: Laurence2 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-01-05, 23:27  (GMT)
17. "RE: Le principe de l'offre et de la demande ... ne pas perdre de vue"
Bonjour Felipe,

encore une fois, je trouve ta vision du monde exagérement noire. Beaucoup de travails s'obtiennent grâce aux compétences et non aux pistons. Ensuite, je ne vois pas pourquoi on ne peut jamais faire confiance à ses collègues.
Redescend sur terre, ta vision des femmes et du monde du travail sortent tout droit des thrillers américains, ce n'est pas ça la vie!

Amitiés,

Laurence

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Felipe (634 messages) Envoyer message email à: Felipe Envoyer message privé à: Felipe Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
03-01-05, 17:39  (GMT)
18. "RE: Le principe de l'offre et de la demande ... ne pas perdre de vue"
Bonjour Laurence,

Pour les femmes, je dois me tromper, car je me fie à mon expérience. Mais pour le monde du travail, j'ai eu des témoignages. Il est très difficile d'obtenir un poste à forte responsabilité si l'on n'adopte pas une certaine attitude. Il faut à la fois se faire connaîttre et ne pas trop dévoiler sa personnalité, car les compétences ne suffisent pas, il faut avoir une qualité de vie qui correspond à celle du milieu dans lequel on se trouve. Penser de la même façon que ses collègues, ou le laisser croire.

Cordialement.

Felipe.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
03-01-05, 18:54  (GMT)
19. "RE: Le principe de l'offre et de la demande ... ne pas perdre de vue"
Bonsoir Felipe,

Concernant le travail, on peut aussi choisir de se limiter à un poste sans forte responsabilité

C'est ce que j'ai fait et je ne le regrette pas. Trop de responsabilité, c'est aussi trop de stress quand on a une fragilité psychique. Il existe quand même des emplois intéressants qui ne nécessitent pas de "jouer un rôle".

Qu'en penses-tu ?

Cordialement,


Pandore

Non médecin, juste "patiente"
Modératrice de Santé Psy

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Felipe (634 messages) Envoyer message email à: Felipe Envoyer message privé à: Felipe Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
03-01-05, 19:22  (GMT)
20. "RE: Le principe de l'offre et de la demande ... ne pas perdre de vue"
Bonsoir Pandore,

>Concernant le travail, on peut aussi choisir de se limiter à
>un poste sans forte responsabilité

Je suis bien d'accord. Mais alors ça ne correspond pas aux études effectuées. Beaucoup de gens sont déçus de ne pas trouver du travail après toutes ces années. C'est probablement parce qu'ils ne savent pas donner une certaine image d'eux-même. Il faut éviter de mélanger ce qui est de l'ordre de l'affectif avec le travail, et ce n'est pas simple, car on peut avoir l'impression de ne pas être fidèle à soi-même, à ses principes. Il faut savoir corrompre ses propres principes parfois, accepter de rester neutre ou s'adapter à un système que l'on préfèrerait améliorer. Il faut savoir qu'à un certain niveau d'études, on a toujours des responsabilités importantes. Et bien ces responsabilités peuvent se traduire par des comportements corporatistes. Ceux qui sont dans l'entreprise depuis un certain temps peuvent être très sensibles aux nouvelles embauches, et très sélectifs. Même s'ils ne décident pas de qui va être embauché, ils ont toujours de l'influence sur la hierarchie, et là, pour être pris, il vaut mieux correspondre aux attentes du milieu, à toutes ses attentes, même s'il on est qualifié ( professionnellement parlant ).

Toujours est-il qu'on peut toujours chercher un travail en deçà de son propre niveau d'étude. Je n'y vois aucun inconvénient, mais on peut être déçu et en avoir des complexes. Moi-même, je vais préparer un BEP de secrétariat alors que j'ai le BAC. J'espère que ça me redonnera confiance en moi, et qu'il y aura de la place surtout !

A bientôt.

Felipe.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
03-01-05, 21:13  (GMT)
21. "RE: Le principe de l'offre et de la demande ... ne pas perdre de vue"
Felipe,

Avoir un niveau d'études supérieur à ton futur travail sera toujours un avantage, pour tes connaissances personnelles, ta culture, tes lectures, ton cheminement psychologique.

Concernant le travail, nous devons être réalistes, et nous adapter à la fois à la réalité économique et à notre capacité à gérer le stress. Cela n'empêche pas de réfléchir !

Bonne continuation,


Pandore

Non médecin, juste "patiente"
Modératrice de Santé Psy

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

rosalie (367 messages) Envoyer message email à: rosalie Envoyer message privé à: rosalie Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
05-01-05, 09:03  (GMT)
22. "RE: Acheter le droit de vivre"
Bonjour Cécile,

>Il me semble que je n'ai pas droit à vivre si
>je ne suis pas rentable d'une manière ou d'une autre.

<< Il y a, dans toute foule..des hommes que l'on ne distingue pas,et qui sont de prodigieux messagers. Et sans le savoir eux-mêmes>> (Vol de nuit - St EXUPERY )

>
>Ainsi, je n'ai pas droit à l'erreur. Ca m'oblige à être
>à plein régime tout le temps.

Si vous ne vous donnez pas le droit à l'erreur vous ne devez pas le donner aux autres non plus, c'est vouloir un monde parfait et, ça ce n'est pas possible.
Les erreurs font aussi grandir, à condition de les voir et de les accepter.
Nous sommes tous faillibles et ce que nous pardonnons aux autres les autres peuvent aussi nous le pardonner .
>

>Accepter de ne pas être aimé par certains pour être mieux
>aimé par d'autres...
>
On ne peut aimer tout le monde ,il y a des personnes avec qui on n'a aucun atome crochu, et c'est valable pour tous."Qui se ressemble s'assemble" ce n'est pas exactement ça mais un peu quand même .

Un jour je me suis dit que si j'appréciais certaines personnes que d'autres n'appréciaint pas , il en allait peut être de même pour moi, que je pouvais aussi m'apprécier avec mes défauts.

Est-ce que je m'aimerais si je n'étais pas la personne qui est dans la miroir?

Je crois que vous vous sous estimez, Cécile.


  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


Fermer | Archiver | Effacer

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Rechercher sur le site Atoute.org: