Forum Médical

Attention : cette plate-forme de forum est en lecture seule. Pour participer aux discussions, rendez vous sur la nouvelle plate-forme
Page d'accueil du site
NANMEO !

"métthodes et thérapies bizarres"

Envoyer ce sujet à un(e) ami(e)
Format d'impression
Mettre en signet (membres seulement)
 
Précédente | Suivante 
Accueil Général des Forums
Forum : Coups de gueule, coups de coeur (Protected)
Message d'origine

rosalie (367 messages) Envoyer message email à: rosalie Envoyer message privé à: rosalie Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-11-04, 09:50  (GMT)
"métthodes et thérapies bizarres"
en réponse au message suivant
http://www.atoute.org/cgi-bin/dcforum/dcboard.cgi?az=show_thread&om=451&forum=DCForumID5&omm=17

Bonjour,

Ces fatigués chroniques ont une quête permanente d'une explication organique à leur fatigue : "il doit me manquer quelque chose".

N'est ce pas là le signe d'un mal être ?

Le fait de ne pas savoir pourquoi on va mal n'exacerbe t'il pas la maladie?

Tous les manques , les besoins et les explications loufoques que l'on se crée ne sont'ils pas des sortes de "Doudous" pour se rassurer ?

Il faut du courage et du discernement pour ne pas tomber dans le piège de la "gouroutisation".

J'ai du mal à comprendre que l'on puisse adhérer à des méthodes miracle (comme les régimes X ou Y ), être adepte de "telle" thérapie au point de ne plus avoir l'esprit critique.

Est-ce là le charme de la nature humaine? ou est-ce moi qui ne suis pas normale (ce n'est pas une demande de diagnostic, interdit d'y répondre )

je trouve qu'il est bien prétentieux de se dire que "nous on n'est pas comme ça", et bien irrespecteux de mal juger celui qui "y croit" , après tout il n'a pas forcément entièrement tort .

Comment ne pas se faire piéger ?

Comment réagir face à ces "endoctrinements" ?

  Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


  Liste des réponses à ce message

  Sujet     Auteur     Posté le:     ID  
 RE: métthodes et thérapies bizarres D_Dupagne 04-11-04 1
   RE: métthodes et thérapies bizarres rosalie (VNI) 04-11-04 2
       RE: métthodes et thérapies bizarres Francois_G 07-11-04 3
           RE: métthodes et thérapies bizarres rosalie 08-11-04 4
   RE: métthodes et thérapies bizarres Costermans 08-11-04 5

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Texte des réponses

D_Dupagne (14037 messages) Envoyer message email à: D_Dupagne Envoyer message privé à: D_Dupagne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-11-04, 10:45  (GMT)
1. "RE: métthodes et thérapies bizarres"
>DD : Ces fatigués chroniques ont une quête permanente d'une explication organique à
>leur fatigue : "il doit me manquer quelque chose".

>
>N'est ce pas là le signe d'un mal être ?

Bonjour,

Il n'est pas question pour moi de nier ce mal-être. Et je comprends parfaitement l'attirance pour les thérapies alternatives, surtout face à un médecin qui fait l'insulte de dire "vous n'avez rien" alors que si on n'avait rien, on ne serait pas venu chez le docteur.

>Le fait de ne pas savoir pourquoi on va mal n'exacerbe
>t'il pas la maladie ?

Quel soulagement en effet d'entendre enfin une explication : "vous manquez simplement de magnesium" ! Cette seule phrase suffit généralement à guérir le trouble pendant quelques semaines.

>Tous les manques , les besoins et les explications loufoques que
>l'on se crée ne sont'ils pas des sortes de "Doudous"
>pour se rassurer ?

Pas pour se rassurer, pour se persuader que "c'est pas dans la tête", explication la plus humiliante qui soit pour beaucoup.

>Il faut du courage et du discernement pour ne pas tomber
>dans le piège de la "gouroutisation".

Tout à fait. Nous sommes ici pour vous aider

>J'ai du mal à comprendre que l'on puisse adhérer à des
>méthodes miracle (comme les régimes X ou Y ), être
>adepte de "telle" thérapie au point de ne plus avoir
>l'esprit critique.

Pas moi. Voir le forum "vitiligo" ou "maigrir" pour s'en convaincre

>Est-ce là le charme de la nature humaine? ou est-ce moi
>qui ne suis pas normale (ce n'est pas une demande
>de diagnostic, interdit d'y répondre )

OK, je ne réponds pas.

>je trouve qu'il est bien prétentieux de se dire que "nous
>on n'est pas comme ça", et bien irrespecteux de mal
>juger celui qui "y croit" , après tout il n'a
>pas forcément entièrement tort .

Je ne le juge pas mal. En revanche, ceux qui poussent les autres à adhérer à des approches dangereuses méritent d'être critiqués.

>Comment ne pas se faire piéger ?

C'est impossible.

>Comment réagir face à ces "endoctrinements" ?

Eviter les endoctrinologues et consulter des médecins sachant mêler science et compassion : http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID14/78.html#9

En pratique, le seule reproche que je peux faire aux approches "alternatives", qui ne sont pas plus criticables que les religions, c'est d'enkyster le malade dans une hypothèse organique, et de reculer le moment d'une prise en charge psychologique quand elle pourrait être utile (ce qui n'est pas le cas général).


Dr Dominique Dupagne

Administrateur du Forum

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

rosalie (VNI) (16 messages) Voir addresse IP de cet auteur
04-11-04, 11:49  (GMT)
2. "RE: métthodes et thérapies bizarres"
Re bonjour,

>je trouve qu'il est bien prétentieux de se dire que "nous
>on n'est pas comme ça", et bien irrespecteux de mal
>juger celui qui "y croit" , après tout il n'a
>pas forcément entièrement tort .

Je ne le juge pas mal.

Oupsss.... je suis arrivée trop tard pour mettre une parenthèse à mes propos.Vous êtes trop rapide doc.

Je ne parlais pas pour vous en particulier mais en général.

En revanche, ceux qui poussent les autres à adhérer à des approches dangereuses méritent d'être critiqués.

Tout à fait d'accord.

Pas pour se rassurer, pour se persuader que "c'est pas dans la tête", explication la plus humiliante qui soit pour beaucoup.

Je conçois que ça puisse être humiliant pour certains.Parce que leur crédibilité est mise en doute?

Je crois que ce qui est pire que l'humiliation c'est de se dire que nos repères sensoriels nous trompent.
Ou est la vraie réalité?
Je pense ne pas avoir de maladie "dans la tête" sauf parfois quelques douleurs ) mais l'idée que je puisse un jour perdre le sens des réalités m'interpelle.

Merci et bonne journée

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Francois_G (97 messages) Envoyer message email à: Francois_G Envoyer message privé à: Francois_G Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
07-11-04, 12:23  (GMT)
3. "RE: métthodes et thérapies bizarres"
>>Pas pour se rassurer, pour se persuader que "c'est pas dans
>>la tête", explication la plus humiliante qui soit pour beaucoup.

>
>
>Je conçois que ça puisse être humiliant pour certains.Parce que leur
>crédibilité est mise en doute?
>
>Je crois que ce qui est pire que l'humiliation c'est de
>se dire que nos repères sensoriels nous trompent.
>Ou est la vraie réalité?
>Je pense ne pas avoir de maladie "dans la tête" sauf
>parfois quelques douleurs ) mais l'idée que je puisse
>un jour perdre le sens des réalités m'interpelle.


Même des "illusions" peuvent être "mesurables" ou testables :

http://www.sciencepresse.qc.ca/archives/2004/cap0111045.html



François

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

rosalie (367 messages) Envoyer message email à: rosalie Envoyer message privé à: rosalie Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
08-11-04, 11:27  (GMT)
4. "RE: métthodes et thérapies bizarres"
Bonjour,

Même des "illusions" peuvent être "mesurables" ou testables

Il est vrai que les progrès de la médecine sont phénoménaux.
Savoir que les maux ont un nom, qu'ils sont reconnus, mesurables ,c'est rassurant, car plus gérables.

Avant on disait "il est fou" , maintenant on dit: il a telle pathologie.

Quand on n'est pas conscient d'un "disfonctionnement", si personne ne vous le révèle la vraie vérité sera celle que l'on vit et,là, on a tout faux.
Encore faut'il être capable d'accepter cette révélation.

Merci François

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Costermans (1695 messages) Envoyer message email à: Costermans Envoyer message privé à: Costermans Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
08-11-04, 18:30  (GMT)
5. "RE: métthodes et thérapies bizarres"
Modifié le 08-11-04 à 18:32  (GMT)

>>DD : Ces fatigués chroniques ont une quête permanente d'une explication organique à
>>leur fatigue : "il doit me manquer quelque chose".

>>
>>N'est ce pas là le signe d'un mal être ?
>
>Bonjour,
>
>Il n'est pas question pour moi de nier ce mal-être. Et
>je comprends parfaitement l'attirance pour les thérapies alternatives, surtout face
>à un médecin qui fait l'insulte de dire "vous n'avez
>rien" alors que si on n'avait rien, on ne serait
>pas venu chez le docteur.
>
>>Le fait de ne pas savoir pourquoi on va mal n'exacerbe
>>t'il pas la maladie ?
>
>Quel soulagement en effet d'entendre enfin une explication : "vous manquez
>simplement de magnesium" ! Cette seule phrase suffit généralement à
>guérir le trouble pendant quelques semaines.
>
>>Tous les manques , les besoins et les explications loufoques que
>>l'on se crée ne sont'ils pas des sortes de "Doudous"
>>pour se rassurer ?
>
>Pas pour se rassurer, pour se persuader que "c'est pas dans
>la tête", explication la plus humiliante qui soit pour beaucoup.
>
>
>>Il faut du courage et du discernement pour ne pas tomber
>>dans le piège de la "gouroutisation".
>
>Tout à fait. Nous sommes ici pour vous aider
>
>
>>J'ai du mal à comprendre que l'on puisse adhérer à des
>>méthodes miracle (comme les régimes X ou Y ), être
>>adepte de "telle" thérapie au point de ne plus avoir
>>l'esprit critique.
>
>Pas moi. Voir le forum "vitiligo" ou "maigrir" pour s'en convaincre
>
>
>>Est-ce là le charme de la nature humaine? ou est-ce moi
>>qui ne suis pas normale (ce n'est pas une demande
>>de diagnostic, interdit d'y répondre )
>
>OK, je ne réponds pas.
>
>>je trouve qu'il est bien prétentieux de se dire que "nous
>>on n'est pas comme ça", et bien irrespecteux de mal
>>juger celui qui "y croit" , après tout il n'a
>>pas forcément entièrement tort .
>
>Je ne le juge pas mal. En revanche, ceux qui poussent
>les autres à adhérer à des approches dangereuses méritent d'être
>critiqués.
>
>>Comment ne pas se faire piéger ?
>
>C'est impossible.
>
>>Comment réagir face à ces "endoctrinements" ?
>
>Eviter les endoctrinologues et consulter des médecins sachant mêler science et
>compassion : http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID14/78.html#9
>
>En pratique, le seule reproche que je peux faire aux approches
>"alternatives", qui ne sont pas plus criticables que les religions,
>c'est d'enkyster le malade dans une hypothèse organique, et de
>reculer le moment d'une prise en charge psychologique quand elle
>pourrait être utile (ce qui n'est pas le cas général).
>
>
>
>
Dr Dominique Dupagne
>
>Administrateur du Forum


Ute
Bonjour
OUf et ouf, j'allais répondre (vertement) cher Doc parce que j'avais mal lu "évitez les endocrinologues" voilà ce que j'avais lu. Le "t", je ne l'avais pas remarqué.
Il se fait que je suis soigné (aussi) par un endocrinologue qui concentre sur sa personne la plupart de ces qualités qu'on aimerai trouver chez tous nos toubibs.

Vraiment, tj. prompt à (mal)réagir, je ferai mieux de lire les post par deux fois.

Sinon, comme c'est le cas pour tous les êtres humains, il y a de tout chez les médecins aussi : des médecins admirables, même altruistes et d'autres...
Heureusement, dans nos pays on a le choix d'aller où l'on veut (sauf en médecine de travail ou pour un médecin-conseil).

Bonne soirée à tout le monde

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


Fermer | Archiver | Effacer

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Rechercher sur le site Atoute.org: