Forum Médical

Attention : cette plate-forme de forum est en lecture seule. Pour participer aux discussions, rendez vous sur la nouvelle plate-forme
Page d'accueil du site
NANMEO !

"Effexor à vie ?"

Envoyer ce sujet à un(e) ami(e)
Format d'impression
Mettre en signet (membres seulement)
 
Précédente | Suivante 
Accueil Général des Forums
Forum : Recherche d'informations sur une maladie (Protected)
Message d'origine

Goldie (1 messages) Envoyer message email à: Goldie Envoyer message privé à: Goldie Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-09-03, 13:36  (GMT)
"Effexor à vie ?"
Bonjour,

Je prends de l'Effexor depuis 2 ans suite à de l'anxiété généralisée et des envies de suicide. J'ai essayé de m'en défaire, mais à chaque fois c'était vertiges, crises de larmes au bureau, envie de mourrir. Cela signifie-t-il que je dois prendre ce médicament à vie ? Je réduis les doses en en prenant qu'un tous les 2 jours, mais cela ne vas pas tellement. J'ai essayé de baisser avec un homéopathe, mais cela n'a pas marché et un autre médecin s'est moqué de mon envie de cesser de prendre ce médicament.
QUe dois-je faire ?

  Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


  Liste des réponses à ce message

  Sujet     Auteur     Posté le:     ID  
 RE: Effexor à vie ? Cafe_Sante 04-09-03 1
 RE: Effexor à vie ? D_Dupagne 04-09-03 2
   RE: Effexor à vie ? anxy 04-09-03 3
       RE: Effexor à vie ? D_Dupagne 04-09-03 4
           RE: Effexor à vie ? anxy 05-09-03 5
           RE: Effexor à vie ? Karolanne 05-09-03 6
               RE: Effexor à vie ? anxy 05-09-03 7
               RE: Effexor à vie ? Cafe_Sante 05-09-03 8
                   RE: Effexor à vie ? anxy 05-09-03 9
   RE: Effexor à vie ? Vague 29-03-04 10
       RE: Effexor à vie ? Cafe_Sante 29-03-04 11
           RE: Effexor à vie ? cilloux 29-03-04 12
           RE: Effexor à vie ? Vague 30-03-04 13
               RE: Effexor à vie ? cilloux 30-03-04 14
               RE: Effexor à vie ? Cafe_Sante 30-03-04 15
                   RE: Effexor à vie ? cilloux 30-03-04 16
           RE: Effexor à vie ? cilloux 31-03-04 17
       RE: Effexor à vie ? D_Dupagne 31-03-04 18
 RE: Effexor à vie ? clenat 23-04-04 19
   RE: Effexor à vie ? Vague 28-04-04 20
 Larmes des lames ( ca vous coupe le soufle) spacedep 06-05-04 21
   RE: Larmes des lames ( ca vous coupe le soufle) Pandore 06-05-04 22
       RE: Larmes des lames ( ca vous coupe le soufle) Vague 09-05-04 23
           RE: Larmes des lames ( ca vous coupe le soufle) Cafe_Sante 09-05-04 24
       RE: Larmes des lames ( ca vous coupe le soufle) spacedep 15-05-04 25
           RE: Larmes des lames ( ca vous coupe le soufle) Pandore 17-05-04 26
               RE: Larmes des lames ( ca vous coupe le soufle) cilloux 17-05-04 27
                   RE: Larmes des lames ( ca vous coupe le soufle) spacedep 18-05-04 28
                       RE: Larmes des lames ( ca vous coupe le soufle) clenat 18-05-04 29
                       RE: Larmes des lames ( ca vous coupe le soufle) Pandore 18-05-04 30
                           RE: Larmes des lames ( ca vous coupe le soufle) spacedep 01-06-04 31
                               Effexor Vague 02-06-04 32
                                   RE: Effexor spacedep 02-06-04 34
                               Borderline Pandore 02-06-04 33
                                   Un peu de dérision... spacedep 02-06-04 35
                                       RE: Un peu de dérision... Pandore 02-06-04 36
                                           RE: Un peu de dérision... spacedep 04-06-04 37

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Texte des réponses

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-09-03, 16:29  (GMT)
1. "RE: Effexor à vie ?"
Bonjour,

Si vous êtes mieux en prenant de l'Effexor qu'en en prenant pas, je pense qu'il faut continuer et essayer d'arrêter de temps en temps en diminuant progressivement.
Il n'y a pas d'inconvénient majeur à prendre ce genre de traitement très longtemps.

Philippe, médecin à la campagne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

D_Dupagne (14037 messages) Envoyer message email à: D_Dupagne Envoyer message privé à: D_Dupagne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-09-03, 22:18  (GMT)
2. "RE: Effexor à vie ?"
Bonjour,

Vous devez :
- Acceptez l'idée éventuelle et non certaine de devoir prendre ce médicament à vie, comme un diabétique prend son insuline.
- Trouver un médecin qui ne se moque pas de vous, quoi qu'il arrive.
- Parler à ce médecin de votre souhait d'arrêter le traitement et de votre inquiétude sur la prise à long terme.

Dr Dominique Dupagne

Administrateur du Forum

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

anxy (43 messages) Envoyer message email à: anxy Envoyer message privé à: anxy Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-09-03, 23:47  (GMT)
3. "RE: Effexor à vie ?"
Bonjour Doc.
Est-ce pareil pour tous les antidépresseurs? J'en prends depuis 18 ans, la dose a varié en fonction d'événements pénibles survenus par deux fois dans ma vie.
Maintenant, je suis heureuse et j'ai une vie stable et fort agréable. Mais je n'arrive pas non plus à me priver du Lérivon 10mg (ni d'un anxiolytique type xanax). J'ai essayé par 3 fois d'arrêter en n'en prenant qu'un tous les deux jours, puis 2 par semaine. J'y suis arrivée. Mais à la moindre contrariété, j'ai peur de déprimer si je ne me précipite pas sur mon petit comprimé du soir et c'est reparti. Je ressens cela comme un handicap, malgré les paroles rassurantes de ma généraliste qui me dit que ce médicament n'a pas d'effets secondaires (sur moi en tout cas) et qu'il n'y a aucun inconvénient à ce que je le prenne.
J'ai tendance à tout ressentir très profondément, les joies comme les peines, je connais mes mécanismes et je sais qu'il me faut un jour ou deux pour remonter à la surface quand j'ai un coup de blues, mais, malgré cela, j'ai l'impression de ne pas pouvoir m'en sortir sans médicament. N'est-ce pas un peu un phénomène identique à ce qui se passe lorsqu'on consomme une drogue (toutes proportions gardées bien sûr)?
Mille mercis, une fois de plus, pour vos conseils qui me sont chaque fois très précieux. Je suis réellement ravie d'avoir trouvé votre forum: j'y apprends beaucoup (bravo aussi pour le forum *humour*)) et pour l'expo qui a l'air très intéressante!).
PS. Mais où trouvez-vous le temps de faire tout cela???
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

D_Dupagne (14037 messages) Envoyer message email à: D_Dupagne Envoyer message privé à: D_Dupagne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-09-03, 23:59  (GMT)
4. "RE: Effexor à vie ?"
>j'ai l'impression de ne pas pouvoir m'en sortir sans
>médicament.

Comme un diabétique.

>N'est-ce pas un peu un phénomène identique à ce
>qui se passe lorsqu'on consomme une drogue (toutes proportions gardées
>bien sûr)?

Non. La drogue vous emmène dans un paradis artificiel. Le médicament combat une anomalie et vous permet d'être vous-même.

>PS. Mais où trouvez-vous le temps de faire tout cela???

Je dors peu

Dr Dominique Dupagne

Administrateur du Forum

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

anxy (43 messages) Envoyer message email à: anxy Envoyer message privé à: anxy Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
05-09-03, 00:31  (GMT)
5. "RE: Effexor à vie ?"
Merci encore Doc.
Vous me rassurez une fois de plus...et il faut qu'il y ait au moins autant de personnes avisées qui me rassurent qu'il y en a eu pour me culpabiliser, comme c'est le cas pour beaucoup de personnes à tendance dépressive...ou hypersensibles!
Les gens ont vraiment des difficultés à admettre que la dépression est une maladie, sans plus.
Bonne nuit à vous.
PS. Je dors peu aussi, mais je n'ai vraiment pas la même *rentabilité* que vous
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Karolanne (19 messages) Envoyer message email à: Karolanne Envoyer message privé à: Karolanne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
05-09-03, 00:36  (GMT)
6. "RE: Effexor à vie ?"
Doc! Tu viens tout juste de dire une phrase qui m'enlève une cupabilité que j'avais depuis fort longtemps :

« Le médicament combat une anomalie et vous permet d'être vous-même. »

Je vivais avec l'impression de me doper depuis bien longtemps. Tellement habituée à cette impression que je ne la questionnais plus.

THANKS!!!

Karolanne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

anxy (43 messages) Envoyer message email à: anxy Envoyer message privé à: anxy Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
05-09-03, 07:36  (GMT)
7. "RE: Effexor à vie ?"
Oups, pardon, doc! Je voulais dire *rendement*, bien sûr.
Même réflexion que Karolanne: c'est une très belle phrase, en effet!
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
05-09-03, 11:36  (GMT)
8. "RE: Effexor à vie ?"
Bonjour,

C'est une question que ne se posent jamais les gens traités pour une hypertension ou le diabète. Pourtant, il ne peuvent pas plus que vous se passer de médicaments.

Philippe, médecin à la campagne qui dort beaucoup trop

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

anxy (43 messages) Envoyer message email à: anxy Envoyer message privé à: anxy Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
05-09-03, 22:03  (GMT)
9. "RE: Effexor à vie ?"
Bonjour Doc Philippe.
Je me demande si les déprimés ne sont pas des malades particulièrement lucides, parce que la maladie touche leur mental.
Je connais peu de déprimés qui ne se posent pas de questions existencielles.
N'est-ce pas par sentiment de frôler la folie, ou l'idée qu'on en a, et par peur d'y tomber?
Evidemment, je ne suis plus en état de dépression, mais je me dis maintenant que j'ai eu la chance d'en faire une, avec hauts et bas. Je pense que de toucher le fond m'a permis de me reprendre en mains, d'être obligée d'apprendre à me connaître (avec beaucoup d'aide médicale et psy bien-sûr), pour pouvoir remonter à la surface et m'assumer telle que je suis. Cela a pris 10 ans de ma vie, mais cela en valait la peine. Plutôt vivre cela qu'une vie banale, de train train, scotchée à la télé, non?
En tout cas, ces 10 années, je n'ai pas le sentiment de les avoir *perdues*...même si je dois continuer les antidépresseurs
Bonne soirée, et dormez bien
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Vague (5 messages) Envoyer message email à: Vague Envoyer message privé à: Vague Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
29-03-04, 13:46  (GMT)
10. "RE: Effexor à vie ?"
Bonjour; Je viens de touver votre site et il me redonne courage.Je prend de l'Effexor LP depuis 1 an mais j'ai des maux de tête qui semblent liés à ce traitement. J'ai donc diminué le traitemant sur 2 mois et stoppé depuis 15 jrs. Aujourd'hui l'angoisse et les idées suicidaires sont revenues.Mon entourage me dit que les antidépresseurs sont de vraies cochonneries et toxiques; mon médecin me dit qu'ils n'entrainent pas de dépendance...et je sent le contraire.Est il possible que le sevrage soit aussi difficile? Et que les signes de dépression resurgissent si vite? La dépression est elle un dysfonctionnement de l'organisme ou est elle seulement psychologique? Autrement dit peut on s'en sortir sans médicament si on en a la volonté? Merci de me donner votre avis.
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
29-03-04, 18:26  (GMT)
11. "RE: Effexor à vie ?"
Bonjour,

>Mon entourage me dit que les antidépresseurs sont de vraies
>cochonneries et toxiques; mon médecin me dit qu'ils n'entrainent pas
>de dépendance...

Votre entourage a certainement fait une dizaine d'années d'études et pratique la médecine depuis des années. Les médecins sont bien connus pour être des débiles mentaux, puisqu'il suffit à n'importe qui de lire TopSanté une fois par mois pour en savoir plus que nous.

>et je sent le contraire.Est il possible que le
>sevrage soit aussi difficile? Et que les signes de dépression
>resurgissent si vite?

Vous avez diminué puis arrêté le traitement. Votre dépression était simplement masquée par l'antidépresseur. Comme le diabète ou la tension sont simplement masqués par le médicament. Je n'ai jamais entendu dire à un diabétique qu'il avait besoin d'être sevré de son insuline.

>La dépression est elle un dysfonctionnement de
>l'organisme ou est elle seulement psychologique?

Je crois que votre psychisme vient du fonctionnement de votre cerveau. Il est impossible de séparer les deux.

>Autrement dit peut on
>s'en sortir sans médicament si on en a la volonté?

Si vous vous en "sortez" tout seul, c'est que vous êtes guéri.

Vous devriez reprendre votre traitement au lieu de souffrir pour rien en écoutant les racontars de votre entourage.

Bon courage !
Philippe,
médecin à la campagne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
29-03-04, 18:46  (GMT)
12. "RE: Effexor à vie ?"
Bonjour Philippe,

Votre entourage a certainement fait une dizaine d'années d'études et pratique ...

Ben oui, y'a des gens qui font des prévisions météo (n'avez vous jamais été tenté, Philippe ?) parce que leur cor au pied leur fait mal.
Qui parlent d'un réchauffement de la planête pour faire peur à tout le monde. Qui disent que "quand ils étaient petits, il y avait fréquemment un mètre de neige"
Qui expliquent qu'il n'y a plus de saisons à cause - de la bombe atomique - de tout ce qu'ils envoient dans l'espace - des émanations de méthanes dans les troupeaux de vaches...

Parfois, dans le lot, y'a quelqu'un qui indique un phénomène météo vrai, observable, et très interessant.

Faut trier en somme.

Le Français moyen sait tout, est au courant de tout, aime donner des leçons. Moi aussi du reste.

Alors je me permets de citer ce lien :
http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID5/4840.html

Amicalement,

Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Vague (5 messages) Envoyer message email à: Vague Envoyer message privé à: Vague Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-03-04, 14:19  (GMT)
13. "RE: Effexor à vie ?"
Bonjour et merci de m'avoir répondu. Si l'Effexor peut m'aider à aller mieux,je crois que parler m'aiderait aussi.L'isolement et la solitude rendent la souffrance psychique difficilement supportable. J'ai besoin de communiquer.Est ce que vous connaissez un forum où les personnes qui ont été victimes de pédophiles peuvent parler? Merci
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-03-04, 14:22  (GMT)
14. "RE: Effexor à vie ?"
Bonjour Vague,

vous pouvez peut-être essayer :
http://www.rayondesoleil.org/

Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-03-04, 17:22  (GMT)
15. "RE: Effexor à vie ?"
Bonsoir,

Ici, c'est possible : http://www.boulimie.com/forum/forumdisplay.php?s=&forumid=7
Philippe,
médecin à la campagne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-03-04, 23:48  (GMT)
16. "RE: Effexor à vie ?"
Honnêtement, Philippe, je ne trouve pas ce site terrible. Des sujets style "des fleuves de sang" ou "rien ne sert de sourire, il vaut mieux mourir ", pour vous remonter le moral, bof bof.

Y'a une trop grande proportion de gens (souvent très jeunes) qui se complaisent dans des discours macabres.

Le site "rayondesoleil.org" me semble plus adulte, plus sain.

NB : Dans le même ordre d'idées, le forum "automutilation.org" où des gosses à peine pubères "avouent leur homosexualité" ! Phénomène de mode ?

Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
31-03-04, 01:42  (GMT)
17. "RE: Effexor à vie ?"
Votre entourage a certainement fait une dizaine d'années d'études et pratique la médecine depuis des années. Les médecins sont bien connus pour être des débiles mentaux, puisqu'il suffit à n'importe qui de lire TopSanté une fois par mois pour en savoir plus que nous.


Re-bonjour Philippe,

Et que pensez vous des millions de gens qui font de la politique sans jamais l'avoir étudiée... qui donnent des conseils aux autres... et qui votent d'après ce qu'ils ont entendu aux guignols de l'info ?

Bon, ça n'a rien à voir mais il fallait que je le place en toute amitié...

Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

D_Dupagne (14037 messages) Envoyer message email à: D_Dupagne Envoyer message privé à: D_Dupagne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
31-03-04, 09:09  (GMT)
18. "RE: Effexor à vie ?"
>La dépression est elle un dysfonctionnement de
>l'organisme ou est elle seulement psychologique? Autrement dit peut on
>s'en sortir sans médicament si on en a la volonté?
>Merci de me donner votre avis.

Bonjour,

La dépression est une vraie maladie et non un "état d'âme". Comme toute maladie, elle fait intervenir beaucoup de constituants de l'organisme, dont le cerveau.

La dépression est une maladie qui sape la volonté. On ne peut donc compter sur la volonté pour s'en sortir. Pire, le fait de constater son absence de volonté rend triste et augmente l'incapacité.

C'est un peu comme si on comptait sur la marche pour guérir d'une fracture de la jambe.

Dans un état de dépression, il faut fuir les imbéciles ou les pervers qui vous conseillent de laisser tomber les médicaments et de vous "botter les fesses".

Dr Dominique Dupagne

Administrateur du Forum

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

clenat (2 messages) Envoyer message email à: clenat Envoyer message privé à: clenat Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
23-04-04, 01:18  (GMT)
19. "RE: Effexor à vie ?"
Bonjour

Moi aussi je prends Effexor XR depuis 2 ans. J'ai fais une dépression et mon médecin m'a prescrit ce médicament, spécifiquement parce qu'on venait de me diagnostiqué, quelques temps avant, "Anxiété sociale". Mais moi, au contraire, je ne veux pas arrêter ni même diminuer ma dose. Ma vie a changé depuis. Moi je veux les prendre à vie! C'est classé dans ma tête. Effexor mélanger avec une thérapie en ergothérapie et me voilà une autre personne. Maintenant, j'en parle ouvertement. J'ai eu souvent à me justifier vis à vis les autres concernant cette "dépendance" aux médicaments. Moi je ne vois pas cela comme une dépendance, mais bien plus comme un besoin. Comme le besoin de boire, de manger, de dormir et d'être bien dans sa peau!!!

Natacha

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Vague (5 messages) Envoyer message email à: Vague Envoyer message privé à: Vague Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
28-04-04, 19:17  (GMT)
20. "RE: Effexor à vie ?"
Bonjour,
Il me semble aussi que cet "effexor" m'est nécéssaire puisque finalement il me permet de vivre mieux.J'aimerais que mon entourage, mon mari principalement,accepte aussi cela. Mais ce n'est pas du tout le cas .Il voit ça comme un échec, un laisser aller. C'est très dégradant pour moi. Alors je ne dis rien,je le prend en cachette, et c'est dommage je le regrette. Tu as bien raison d'assumer ainsi ton traitement. Bravo et bonne continuation.
Hélène
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

spacedep (62 messages) Envoyer message email à: spacedep Envoyer message privé à: spacedep Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
06-05-04, 21:57  (GMT)
21. "Larmes des lames ( ca vous coupe le soufle)"
Salut,
j'ai commencé ma carrière il y a 5 ans. J'ai 25 ans, suis homosexuel, eu 3 hospitalisations psychiatriques pour des crises de nerfs. Les psy me disent dépressif et borderline. Je porte ma croix. J'ai eu droit à de nbx traitement plus ou moins efficace.
Tertian Risperdal pour mon coté underline...
Seropram puis zoloft athymil un peu de prozac et de deroxat puis Ixel stablon...
Actuellement je carbure à l'effexor depuis un an + vivalan depuis 2 mois.
La réponse est partielle insuffisante malgré la prise de 2 AD.
Je ne sais pas quoi faire.
MOn père est médecin et me prescrit ses médicaments. J'ai déjà vu des psy mais je n'arrive pas à me fixer , je mise bcp contrairement à d'autres sur les medocs. Il m'est arrivé de voler des ordonnances de mon père et de me prescrire des anxiolitiques (à l'époque lorsque mes parents s'en sont rendus compte, je me suis retrouvé à l'asile pour comportement toxicophile.) J'en suis sorti 1 semaine plus tard avec une ordonnance de risperdal.( un antipsychotique new generation ouah!..) Puis j'ai arrété mon traitement, mes études de droit me suis prostitué, suis parti de chez moi avec une brosse à dent. A l'origine il s'agissait d'un phantasme, celui du malheur esthétique original celui de l'immensité de la nuit un peu comme dans le film j'embrasse pas (là je crois que j'étais underline) avant de m'en sortir.(now je suis overline tendance) Actuellement je remonte un peu la pente, je travaille dans l'imprimerie (un domaine qui m'interresse ) mais je suis souvent maladroit car je me sens tout le temps fatigué, dans la lune.
J'ai de gros pb de concentration.
Pour lutter contre ca j'ai manipulé un généraliste. Je lui ai fait croire que mon médecin en province m'avait prescrit du vivalan mais que je n'en avait plus. Pour dissiper ses doutes je lui ai fait croire que j'étais contre les médocs. Il m'a alors fait la lecon en m'expliquant qu'il fallait prendre ce médoc. Après un mois de traitement, j'ai montré l'ordonnance à mon père qu'il l'a titularisé en me prescrivant mon traditionnel effexor mais avec le vivalan. La réponse est médiocre. Dois je passer à l'anafranil? J'ai hésité entre le vivalan et l'anafranil (mais la j'ai du faire preuve de raisons vu le risque d'effets secondaires)
Je ne sais plus quoi faire. Les gens me trouvent bizare et je me sens agresse continuellement. J'ai des envies de meutres, de la haine vis à vis de mon petit chef con (parfois je rève de lui couper la carotide avec les lames de massicot. Ah mon dieu je sais que vous m'aimez car je souffre alors aidez moi un accident pourrez arranger bien des choses!!!
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
06-05-04, 23:05  (GMT)
22. "RE: Larmes des lames ( ca vous coupe le soufle)"
Bonsoir,

Tout d'abord excuse-moi de n'avoir peut-être pas bien compris la totalité ton message. Perso, je suis plutôt borderline pas fière de l'être, tendance bon sens cartésien mâtiné de franc parler, et je me cramponne jour après jour à l'espoir de ne plus être ni border ni over ni under…, juste moi-même… qui sait ? L'espoir fait vivre.

"j'ai commencé ma carrière il y a 5 ans".

Ta carrière professionnelle ou ta carrière de borderline ?

"Je ne sais pas quoi faire".

Effectivement, j'ai l'impression que tu as un sacré tri à faire entre un tas de sentiments contradictoires. On dirait que tu n'as pas encore fait ton choix entre vivre ou mourir. Personnellement, ce choix je l'ai fait il y a de nombreuses années, avec de l'aide, mais après avoir touché le fond. Peut-être n'as-tu pas encore touché le fond ? Ou bien tu n'as pas trouvé l'aide qu'il te faut ?

Tout ton micmac avec les médocs, ça ne ressemble à rien. Un traitement, ça n'est pas cela, c'est d'abord une alliance avec un médecin, dans notre cas un psychiatre. Ensuite, il faudrait que tu arrives à avoir une relation de confiance avec ce psy, à lui dire ce que tu ressens, les effets du traitement, pour qu'il puisse te l'ajuster. Qu'est ce que tu attends des médecins ?

"J'ai de gros pb de concentration."

Moi aussi parfois, c'est effectivement embêtant dans le boulot. Les médicaments peuvent apporter une amélioration.

"Les gens me trouvent bizarre"

Je les comprends. Mais qu'est-ce qui t'ennuie réellement ? Ce que les gens pensent de toi, la souffrance, le fait d'avoir du mal à trouver une place dans la société ? Qu'est-ce que tu souhaites pour toi, dans ta vie ?

"je me sens agresse continuellement. J'ai des envies de meutres, de la haine vis à vis de mon petit chef con (parfois je rève de lui couper la carotide avec les lames de massicot"

Ben oui, quand on est borderline, on a un petit peu trop d'agressivité, et ça a tendance à se répandre un peu partout, y compris vers nous-mêmes. C'est le trop plein d'agressivité qui revient "en boomerang" et fait que tu te sens agressé. Est-ce qu'il t'arrive de te défouler ? Le sport peut être un bon défoulement par exemple. Couper la carotide de ton chef avec le massicot n'est pas une bonne idée, ça serait dégoûtant et tu finirais en prison, c'est franchement une des moins bonnes solutions à tes problèmes.

"Actuellement je remonte un peu la pente, je travaille dans l'imprimerie (un domaine qui m'intéresse)"

Voilà quelque chose de positif, le travail est une grande aide pour moi aussi. C'est un point d'ancrage dans la réalité, ça nous oblige à faire des efforts, à nouer des contacts.

Un autre point positif c'est que tu as 25 ans, donc beaucoup de temps devant toi pour aller mieux. Souvent les problèmes borderline diminuent avec l'âge.

Il y a une discussion sur le sujet "borderline, état limite" ici :
http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID5/2132.html

Je te souhaite de la persévérance dans ton traitement, bon courage.

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Vague (5 messages) Envoyer message email à: Vague Envoyer message privé à: Vague Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
09-05-04, 10:33  (GMT)
23. "RE: Larmes des lames ( ca vous coupe le soufle)"
Bonjour
Au bout de combien de temps de prise régulière un médicament comme l'effexor apporte t il une réelle amélioration c a d un mieux qui dépasse les effets secondaires ? Ilfaut peut être attendre plus avant de juger un Ttt inefficace et ne pas faire trop de mélange...c'est dur d'être patient quand on va mal ; mais la confiance en son médecin devrait aider...un médecin pas un parent! Bon courage
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
09-05-04, 16:59  (GMT)
24. "RE: Larmes des lames ( ca vous coupe le soufle)"
>Bonjour
>Au bout de combien de temps de prise régulière un médicament
>comme l'effexor apporte t il une réelle amélioration c a
>d un mieux qui dépasse les effets secondaires ?

Il faut compter trois semaines/un mois.
Philippe,
médecin à la campagne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

spacedep (62 messages) Envoyer message email à: spacedep Envoyer message privé à: spacedep Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
15-05-04, 22:22  (GMT)
25. "RE: Larmes des lames ( ca vous coupe le soufle)"
Bonjour Pandore,

merci pour ton message. Tu as raison , j'ai décidé d'aller voir un psychiatre et non plus mon père. Cependant j'ai eu bcp de problème avec des psy incompétents malhonnetes( une psychiatre spécialiste du sommeil m'a pris une fois 5 minutes 400 F à l'époque. Avec des prix honoraires libres comme celui ci son affaire est rentable mais peu thérapeutique...)

JE ne crois pas que je me sente aggréssé à cause comme tu dis d'un effet boomerang. Je passe mon temps à dire oui à tout ce que l'on me demande au travail sans broncher. Je ne fais qu'encaisser toujours et encore...
C'est parce que les gens nous sente plus fragile qu'ils nous harcèlent dans le travail. Le jour ou je sentirais que je suis au bord de la crise de nerfs au travail je prendrai des précautions et demanderai un arret maladie, bien que je ne suis pas du tout favorable à ce type de manoeuvre.
Mais il vaut mieux etre absent que de se faire virer pour aggrésivité et faute grave

Le travail est source d'enrichissement personnel. La dessus je suis d'accord avec toi. Je me sens mieux depuis que je travaille. Tout mon anxiété se focalise sur l'idéé de faire une étourderie. C'est une angoisse rationnelle qui a pour mérite de faire peut etre diversion. Cependant je peux te dire que ce n'est pas facile d'etre sensible le coeur a vif pret à démarer au quart de tour à la moindre injustice et de travailler dans une boite qui ne fait qu'embaucher des petits jeunes pour s'accorder des facilités de management.

Cordialement Pierre alias spacedep


  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
17-05-04, 13:22  (GMT)
26. "RE: Larmes des lames ( ca vous coupe le soufle)"
Bonjour Pierre,

Bravo pour ta décision de prendre ta santé en main !

>Cependant j'ai eu bcp de problème avec des psy incompétents malhonnetes
>(une psychiatre spécialiste du sommeil m'a pris une fois
>5 minutes 400 F à l'époque. Avec des prix honoraires libres
>comme celui ci son affaire est rentable mais peu thérapeutique...)

Oui, il faut parfois essayer plusieurs psys avant de tomber sur celui qui nous convient. Dis-toi que tu n'es pas seul à affronter ce parcours du combattant. Peut-être que ton médecin généraliste pourrait t'indiquer un psy à qui il aurait déjà adressé des patients, et dont il aurait eu de bons échos ?

>JE ne crois pas que je me sente aggréssé à cause
>comme tu dis d'un effet boomerang. Je passe mon temps
>à dire oui à tout ce que l'on me demande
>au travail sans broncher. Je ne fais qu'encaisser toujours et
>encore...
>C'est parce que les gens nous sente plus fragile qu'ils nous
>harcèlent dans le travail. Le jour ou je sentirais que
>je suis au bord de la crise de nerfs au
>travail je prendrai des précautions et demanderai un arret maladie,
>bien que je ne suis pas du tout favorable à
>ce type de manoeuvre.
>Mais il vaut mieux etre absent que de se faire virer
>pour aggrésivité et faute grave

Eh bien, ma petite théorie à moi c'est que nous avons du mal à intégrer l'agressivité "normale", celle qui permet de se défendre "normalement" dans la jungle ordinaire du boulot. Si nous arrivions à gérer au mieux nos conflits avec nos collègues, à exprimer nos besoins, à nous affirmer devant eux, nous n'aurions plus cette impression d'être au bord de la crise de nerfs qui est due à toutes ces émotions rentrées. Il y a une large marge de maneuvre entre "encaisser toujours" et "se faire virer pour agressivité et faute grave" ! Il est tout à fait possible de travailler là-dessus (à condition de le vouloir, et là encore, d'être persévérants) et d'obtenir de grandes améliorations.

>Cependant je peux te dire que
>ce n'est pas facile d'etre sensible le coeur a vif
>pret à démarer au quart de tour à la moindre
>injustice et de travailler dans une boite qui ne fait
>qu'embaucher des petits jeunes pour s'accorder des facilités de management.

Pour ce qui est de l'hypersensibilité et de l'impulsivité, les médicaments peuvent être d'une grande aide. En ce qui me concerne, l'Effexor me rend moins hypersensible, moins susceptible et moins angoissée. D'autres types de médicaments peuvent être efficaces.

Des solutions existent pour diminuer nos problèmes, mais c'est bien sûr à nous-mêmes d'aller de l'avant pour consulter les spécialistes, pour demander des traitements et faire des thérapies.

A bientôt,

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
17-05-04, 17:39  (GMT)
27. "RE: Larmes des lames ( ca vous coupe le soufle)"
C'est parce que les gens nous sente plus fragile qu'ils nous
harcèlent dans le travail.

C'est parce qu'il y a des "cons" qui aiment harceler les autres. Ne culpabilisez pas. J'ai bossé deux ans avec un pervers narcissique, chef à la place du chef, ancien militaire, plein de fric... Je pensais que c'était moi qui l'avais incité à m'agresser. Mon entourage pensait de même et je me portait la faute en plus de l'agression.

J'ai changé d'équipe et maintenant, je m'entends super bien avec tout le monde. C'est donc la preuve que le "problème" ne venait pas de moi.

Lisez le bouquin sur le harcèlement moral, il est très bien. Ca vous remontera toujours le moral.


Le jour ou je sentirais que je suis au bord de la crise de nerfs au
travail je prendrai des précautions et demanderai un arret maladie

Non non et non ! Demandez l'arrêt maladie AVANT d'être au bord de la crise de nerfs. Si vous en parlez, c'est que vous nécessitez déjà un arrêt maladie.

Les scrupules, on connaît, j'y suis passée aussi.

http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID5/3317.html

Mais il vaut mieux etre absent que de se faire virer
pour aggrésivité et faute grave

Oui. Il y a même des lois qui ont été faites, quand on est malade on a le droit de s'arrêter. C'est un geste civique d'utiliser vos droits. Si vous faites du zèle, on en demandera autant aux autres. Alors si vous ne voulez pas vous arrêter pour vous, faites le au moins pour les autres. Bon, mon raisonnement semble tordu mais je vous assure que j'y ai réfléchi.

Cordialement,
Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

spacedep (62 messages) Envoyer message email à: spacedep Envoyer message privé à: spacedep Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
18-05-04, 00:06  (GMT)
28. "RE: Larmes des lames ( ca vous coupe le soufle)"
Bonjour,

merci pour ton message. Je crois connaitre le bouquin que tu me conseilles sur le harcèlement moral. Je l'ai lu et je m'y retrouve parfaitement. Je crois que l'auteur s'appelle Marie France Hirigoyen. Je reconnais l'expression " pervers narcissique". Tu as raison je vais etre vulgaire " mais il ne faut pas se faire chier avec des cons ... "il y a quelque chose de jouissif à etre en arret. Cependant le 1 er juin j'ai un mois de vacances. Je vais essayer de tenir. Je verrai à la rentrée. Si le psy que je vais voir trouve le médoc qui m'aide à les supporter je continuerai car j'aimme et je tiens à mon travail. Dans le cas contraire je ne pourrai les supporter. Il faudra qu'il se trouve un autre bouquet missaire. Depuis que je suis dans cette boite je me suis fait traité de tous les noms dans ma première structure. Je me suis fait ensuite muté.
Je me fais tjrs enquiquinner mais pas pour les meme raisons (mon chef fouille mes poubelles pour voir le papier que je gache...)C'est un véritable enfer. J'ai recemment pris contact avec une syndicaliste qui se bat contre la précarité, et tous ces pourris qui se ventent d'appliquer un management dure avec des gamins "quel courage!!!" Oui Je suis un saint

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

clenat (2 messages) Envoyer message email à: clenat Envoyer message privé à: clenat Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
18-05-04, 01:12  (GMT)
29. "RE: Larmes des lames ( ca vous coupe le soufle)"
Salut

Moi je suis du genre à me laisser piller sur les pieds et à ne jamais être capable de dire non. La bonne petite fille à qui on peut tout demander et qu’on peut engueuler sans crainte. Je vais peut-être me répéter, parce que j'en ai déjà parlé, mais je crois en l'ergothérapie. C'est mon psy qui m'avait référé. Je suis actuellement dans le module de la communication et plus spécifiquement dans les droits. Pas les droits civiques, mais nos droits en tant que personne!!!

J'ai le droit de dire non, j'ai le droit de changer d'idée, j'ai le droit d'être respecté... etc...

Dernièrement, j'ai été capable de dire à mon boss que je n'étais pas une picosseuse, une gosseuse, une emmerdeuse. J'ai pleuré, lui aussi, mais je l'ai fais. J'en suis fier!!! Moi j’aimerais plutôt te parler du livre "La peur des autres! Trac, timidité et phobie social" C’est sur que moi je me suis beaucoup retrouvé dans ce livre en faisant de l’anxiété sociale, mais c’est fou comment on peut craindre l’opinion des autres. Tu as le droit d’être ce que tu es et de faire ce que tu as envie de faire. Ça ne regarde personne d’autre que toi!!! Et tu n’as pas à subir tout cela! Tu devras travailler fort, j’en sais quelque chose, mais tu va y arriver. Accroche-toi à ce et ceux que tu aimes le plus et laisse faire le reste. Prend ton mois de vacance pour décrocher, pour parler, trouve la bonne dose de médicament. Travaille sur toi et sur ce que tu veux dans la vie!!! Je vois déjà, que ton travail te plaît, et bien mise sur ton travail et non sur ceux qui t’entourent au travail. Mon doc. à déjà voulu m’arrêter de travailler. Je lui ai dis non, que même si ça n’allait pas bien avec les gens qui m’entourait, j’aimais ce que je faisais et c’est tout ce qui me restait.

Bonne chance

Natacha

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
18-05-04, 09:50  (GMT)
30. "RE: Larmes des lames ( ca vous coupe le soufle)"
Bonjour Pierre,

>il y a quelque chose de jouissif à etre en arret.

Ah bon ? Et qu'y a-t-il de jouissif exactement ?

>j'aimme et je tiens à mon travail

C'est formidable, tu as une grande chance ! Le travail ne court pas les rues en ce moment, et c'est encore plus difficile quand on a une pathologie.

>Il faudra qu'il se trouve un autre bouquet missaire.

Qu'est ce que tu veux dire par là ? Que tu donnerais ta démission alors que tu aimes ton travail ? Se positionner uniquement en tant que bouc émissaire, ou victime de harcèlement, n'est-ce pas aussi un moyen de ne pas se remettre en question ?

>Oui Je suis un saint

Non, tu es juste une personne qui se débat dans les difficultés du monde du travail. C'est dur pour tout le monde. C'est difficile de se passer du monde du travail, et pas facile non plus de faire changer un environnement. Par contre nous pouvons prendre conscience de certains de nos schémas de comportement qui entraînent des difficultés répétitives, travailler sur nous-mêmes et évoluer.

Un livre intéressant qui va dans ce sens, et que je te conseille : "Je réinvente ma vie" de Jeffrey E. Young et Janet S. Klosko, aux éditions de L'Homme.

Bon courage,

Pandore

P.S. - Voilà aussi un lien intéressant sur ce qu'est le bouc émissaire :http://www.philophil.com/dissertation/autrui/l_bouc_emissaire.htm


  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

spacedep (62 messages) Envoyer message email à: spacedep Envoyer message privé à: spacedep Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-06-04, 23:01  (GMT)
31. "RE: Larmes des lames ( ca vous coupe le soufle)"
Bonjour Pandore,

je pense etre dans une certaine mesure une victime bien que j'essaye et c'est nouveau de ne plus me coller cette étiquette. Il parait et c'est probablement vrai qu'en se déterminant comme une victime on finit réellement par le devenir. Je reconnais avoir des difficultés pour supporter un stress que tous "les gens normaux" supportent mais je n'ai pas demandé à naitre. Je suis comme je suis; avec mes qualités et mes tares. Oui je maintiens que lorsque les gens te sentent plus fragile tu peux leur servir de tete de turc. Recemment un collègue m'a dit que de toute facon "je devais eviter de l'ouvrir car de toute manière je servirais de pushing-ball."
J'aime mon travail mais j'ai peur de le perdre et c'est ce qui me stresse car je ne suis pas super apprécié et celà n'a rien avoir avec mon activité.
Tous mes audits sont bons (note des clients mystères), les chiffres au niveau imprimerie ont baissé dans mon ancien magasin depuis que je ne le tiens plus. Car en effet je travaille beaucoup avec des entreprises des acheteurs qui n'apprécient pas forcément le turn over. Ils ont besoin d'un interlocuteur fiable qui ne change pas toutes les 5 minutes. Ma boite semble l'igorer.
Dans mon ancienne structure la cheffesse n'appréciait pas mon homosexualité et l'a fait remarqué en des termes odieux aux autres collaborateurs.
La c'est différent. JE n'ai jamais eu de remarques mais on m'enquiquine pour divers prétextes. Certains m'ont demandé si j'avais un problème psy. Durant l'entretien pour ma mutation le chargé de recrutement m'a demandé si je lui avais tout dit en ce qui me concernait? La cheffesse dans mon ancien magasin m'a dit qu'elle ne s'opposer pas à ma mutation car je cite elle ne voulait pas "aggraver ma maladie" Comment peuvent ils savoir? Peut etre que j'ai laissé des médocs trainés dans la salle de pause? Ont ils vraiment interet à se prévaloir de ce genre d'arguments? Dois je demander une protection au médecin du travail?
J'ai un mois de vacances. je vais voir un psy. J'espère avoir un traitement de choc. Connais tu l ANAFRANIL? Il parait que c'est un excellent Anti dépresseur mais avec beaucoup d'effets secondaires?

Cordialement Pierre

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Vague (5 messages) Envoyer message email à: Vague Envoyer message privé à: Vague Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-06-04, 07:59  (GMT)
32. "Effexor"
Bonjour. Voilà bientôt 3 mois que je prend de l'effexor.C'est vrai que le moral est remonté mais j'ai mal à la tête pratiquement en permanence.Ca ne passe pas.Bien sûr je préfère ça à l'envie de me flinguer je ne veux donc pas arrêter;mais n'existe t il pas un autre antidépresseur qui conviendrait mieux? Mon médecin me dit que l'effexor ne donne pas mal à la tête...pourtant pour moi c'est ainsi!Merci de votre réponse.
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

spacedep (62 messages) Envoyer message email à: spacedep Envoyer message privé à: spacedep Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-06-04, 18:56  (GMT)
34. "RE: Effexor"
Modifié le 02-06-04 à 18:57  (GMT)

Bonjour Vague,

je prends également de l'effexor et il ne m'a jamais fait mal à la tete. Prends de l'aspirine ou de l'efferalgan pour le calmer ce n'est pas dangereux c'est sans ordonnance et l'aspirine a meme de nombreuses vertues( anticancérigène, facilite la circulation du sang, certains en prennent tous les jours à des petite doses) Je ne suis pas médecin, mon père est médecin et je crois savoir de quoi je parle. Surtout tu as de la chance de voir ton traitement marcher. En ce qui me concerne l 'Effexor marche partiellement. Tu aura du mal à trouver un traitement avec moins d'effets secondaires que l'Effexor car il s'agit d'une moléculle très récente appartenant à une famille proche des ISRS réputé pour avoir très peu d'effets secondaires par opposition aux AD imipraminiques ou IMAO. Alors je pense qu'il s'agit d'un problème dérisoire. Moi en ce qui me concerne je considère que l'Effexor ne marche pas suffisamment; je vais probablement passer à des traitements plus lourd (prise de poids) mais c'est le prix du bonheur.

Cordialement Pierre

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-06-04, 10:02  (GMT)
33. "Borderline"
Bonjour Pierre,

Eh bien, il y a tellement de choses dans ton message, et tout ce que tu dis est tellement au cœur du problème !… je ne sais pas par quel bout le prendre pour te répondre. J'essaye quand même.

En préliminaire je dirais que ma réponse je la fais dans un certain contexte, celui du problème borderline, parce que tu as évoqué ce diagnostic dans ton premier message (message n° 21). Je précise donc (et en particulier pour Cécile) que ce que je dis se base sur mon expérience, sur des témoignages de personnes borderline et sur des lectures concernant ce problème spécifique, et ne convient absolument pas pour des personnes qui ont d'autres types de difficultés.

"je pense etre dans une certaine mesure une victime bien que j'essaye et c'est nouveau de ne plus me coller cette étiquette"

Tu sens donc qu'il y a une évolution dans ton état d'esprit. Sortir du statut de victime pour commencer à exister en tant que personne responsable d'elle-même, ça paraît peut-être facile à certains, mais pour nous c'est une avancée énorme, c'est le début de ton rétablissement, la pierre angulaire.

"Je reconnais avoir des difficultés pour supporter un stress que tous "les gens normaux" supportent mais je n'ai pas demandé à naitre."

Oui cette hypersensibilité à tout, cette hyperémotivité, cette "dérégulation émotionnelle", c'est bien la base du problème. Oui nous trouvons ça injuste. Oui nous avons tendance à nous comparer aux "normaux" avec envie, en les idéalisant. Accepter de vivre, accepter notre différence, cesser d'idéaliser les autres et de nous dévaloriser, c'est une autre étape de l'amélioration, et ce n'est pas facile, ça demande du travail et du temps. (L'étape qui suit celle-là est peut-être celle qui consiste à transformer notre handicap en avantage, réussir à gérer l'émotivité pour n'en garder que le "bon"…)

"Oui je maintiens que lorsque les gens te sentent plus fragile tu peux leur servir de tete de turc. Recemment un collègue m'a dit que de toute facon "je devais eviter de l'ouvrir car de toute manière je servirais de pushing-ball"

C'est vrai, c'est la réalité, c'est un comportement humain ordinaire. C'est en développant notre estime de nous-même, en apprenant à mieux exprimer nos opinions, nos envies, nos besoins, que nous pouvons sortir de cet engrenage.

"Certains m'ont demandé si j'avais un problème psy"

Personne à ton travail n'a à connaître ton état de santé, à part éventuellement le médecin du travail si tu souhaites lui en parler, et lui est tenu au secret professionnel.

"Peut etre que j'ai laissé des médocs trainés dans la salle de pause ?"

Là c'est ton choix, ta responsabilité. A toi de voir comment tu préfères être considéré, en mesurant bien à quoi tu t'exposes. Personnellement mes médicaments sont bien cachés au fond de mon sac.

"J'aime mon travail mais j'ai peur de le perdre et c'est ce qui me stresse car je ne suis pas super apprécié et celà n'a rien avoir avec mon activité…. la cheffesse n'appréciait pas mon homosexualité…"

C'est un peu le même problème que pour les médicaments. Le milieu de l'imprimerie n'est pas celui de la communication, des médias ou du show business. Est-ce que tu ne t'affiches pas un petit peu ? Dans le milieu du travail, si on ne veut pas trop de problèmes, on est tous obligés, qu'on soit "normaux" ou "spéciaux" de garder une certaine façade. Si tu choques des personnes, ça les dérange, et elles te le font savoir, c'est logique.

"J'ai un mois de vacances. je vais voir un psy. J'espère avoir un traitement de choc. Connais tu l ANAFRANIL? Il parait que c'est un excellent Anti dépresseur mais avec beaucoup d'effets secondaires?"

Pourquoi attendre un mois de vacances pour voir un psy ? Autant commencer rapidement. En ce qui concerne l'antidépresseur, les effets sont tellement différents d'une personne à l'autre qu'il n'y a qu'en l'essayant que tu pourras te rendre compte de son effet, en respectant les doses prescrites et en tenant ton médecin régulièrement au courant de ce que tu ressens.

Par contre, le traitement médicamenteux seul n'est pas suffisant dans le cas de problème borderline. Une thérapie adaptée est nécessaire pour progresser, le traitement médicamenteux étant surtout une aide pour supporter la thérapie.

Une aide supplémentaire peut être d'aller sur un forum consacré au problème borderline :
http://groups.msn.com/TPLenprojection

Tu pourras échanger avec des personnes concernées, le site est énorme, il y a une multitude de renseignements, à toi de fouiller.

Tu es jeune et tu as une grande envie de réfléchir et de changer, alors continue. Bon courage.

Amicalement,

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

spacedep (62 messages) Envoyer message email à: spacedep Envoyer message privé à: spacedep Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-06-04, 20:39  (GMT)
35. "Un peu de dérision..."
bonjour Pandore,

je ne m'affiche pas du tout. Il se trouve que les gens le sentent le remarquent peut etre justement à cause de ma sensibilité excessive. Je n'ai rien à voir avec la folle tordue ou la fashion victim. Bien au contraire j'ai une apparence très masculine mais ma sensibilité est féminine. J'aimerais comme certains pouvoir le cacher celà me crairait moins de problèmes. Celà étant dit je ne crois pas etre victime de préjugés anti homo dans ma nouvelle structure et je refuse pour le coup toute victimisation à ce niveau là. Non c'est plutot de la "borderlinephobie"!!! IL ne me reste plus qu'à créer une association. Après SOS RACISME SOS PIDULE SOS MACHIN SOS BORDERLINEPHOBIE.Je plaisante...
Concernant le site que tu me proposes je l'ai regardé. C'est vrai que les médocs ne sont pas une fin en soi. C'est plus compliqué que celà et c'est pour celà que je vais consulter un psychiatre. J'ai en effet envie de m'en sortir mais la volonté ne suffit pas. Les médocs restent irremplacables il ne faut pas etre dupe. Pour des givrés comme nous il ne faut hésiter à doser. L'homéopathie et les plantes sont surtout de la poudre à tintin!!! Le 21 eme siècle est formidable. Imagine un peu le borderline du 19eme siècle avec des recettes de grand mère!!!

Cordialement Pierre

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-06-04, 22:36  (GMT)
36. "RE: Un peu de dérision..."
Pierre,

J'aime bien ton humour

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

spacedep (62 messages) Envoyer message email à: spacedep Envoyer message privé à: spacedep Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-06-04, 17:59  (GMT)
37. "RE: Un peu de dérision..."
Bonjour Pandore,

je viens de consulter le médecin du travail aujourd'hui. Je lui ai donc parlé de mes problèmes de dépression et de ma "borderline manie". Je lui ai raconté les faits de la manière la plus objective possible. Il est de mon coté pour les problèmes du boulot. C'est vrai que l'on se sent plus fort lorsqu'on obtient un peu de réconfort auprès d'un professionnel. Je me souviens d'un mail ou tu parles "d'alliance entre le patient et le médecin". Tu as raison j'espère pouvoir m'allier avec mon nouveau psy et j'ai hate de le voir.

Cordialement Pierre

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


Fermer | Archiver | Effacer

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Rechercher sur le site Atoute.org: