Accueil Désinformation Les vaccins contre la grippe au pays de la transparence
Publié le
31 octobre 2009

Auteur :
Dr Dominique Dupagne



Imprimer

Lire sur grand écran







Entrez votre email pour être averti des nouveaux articles
sur Atoute




Dans la même rubrique :

Le CEDUS, le sucre, et les enfants
La cigarette électronique est utile et n’est pas dangereuse
Le faux scandale des sondes d’échographie contaminées
Sophia : les mauvais calculs de la CNAMTS
Madame la Ministre, ils sont devenus fous !
Retrait de Diane 35, comment en est-on arrivé là ?
Stratégie d’influence
La vie rêvée de Christian Saout
Inertie clinique, inertie thérapeutique et résistance au changement
Touche pas à ma prostate !
Grippe saisonnière : 7000 morts d’après les organisateurs, 500 d’après la police
Il faut sauver le docteur Goubeau
La presse santé dangereuse ?
Radio IFM = Radio Sanofi
L’intérêt de sophia pour les diabétiques reste à prouver
Le gouvernement veut faire le ménage dans les avis de consommateurs
14 médecins baissent leur pantalon...
Conflits d’intérêts, n’oublions pas les journalistes
Education thérapeutique du patient : le député Jacquat invite le renard dans le poulailler
Vaccination grippale : Le plan secret de Roselyne Bachelot


Les vaccins contre la grippe au pays de la transparence

Rien n’est transparent au pays du vaccin grippal pandémique à un milliard d’euros. Ni le vaccin, ni les experts, ni l’administration, ni la Ministre.

En temps normal, la transparence, c’est quelque chose qui ne se voit pas. Mais depuis quelques jours, la transparence, ou plutôt son absence crève les écrans. C’est son absence qui se voit et qui résume le fiasco de la campagne de vaccination antigrippale.

Rien n’est transparent dans cette histoire.

A commencer par le vaccin

Alors que le vaccin saisonnier contre la grippe est transparent (à droite), celui au squalène est parfaitement opaque (à gauche).


Comment savoir si un vaccin contient du squalène ?
envoyé par dailyglub. - Plus de trucs et astuces en vidéo.

Après ce clin d’œil, passons aux facteurs humains.

Ces chers experts

Les experts qui nous bombardent de leurs avis tranchés sur le caractère indispensable de la vaccination pandémique oublient d’être transparents sur leurs liens avec l’industrie des vaccins. Le mot "lien" est un peu faible quand les rémunérations directes ou indirectes dépassent le salaire de base de ces "dealers d’opinion". Cette transparence est pourtant rendue obligatoire par la Loi.

Cette chère administration

Le ministère de la santé n’est pas transparent sur les contrats d’achats de ces vaccins. Longtemps introuvables, ils sont réapparus partiellement, diminués de nombreuses informations intéressantes. Les effets secondaires du Pandemrix sont exclus au titre du "secret commercial". Ahurissant. Quand au contrat Baxter, il est totalement inaccessible.

Cette chère Ministre

Enfin, la ministre n’est pas très transparente sur son passé, son CV se montrant très changeant au gré de ses fonctions.

CV de la députée européenne
CV de la Ministre

L’ancienne visiteuse médicale puis cadre de l’industrie pharmaceutique dans la version 2004 se transforme en ex-chercheuse en 2008.

Philippe Foucras, président du Formindep, rappelait sur le journal d’Antenne 2 du 30 octobre cette phrase d’un éditorialiste du British Medical Journal "Ce qui n’est pas transparent est présumé biaisé, incompétent ou corrompu, jusqu’à preuve du contraire."
Gardons cette notion à l’esprit, c’est un principe de précaution qui en vaut d’autres...

PS : la déclaration d’intérêts de l’auteur est disponible ici ;-)



Tweet Suivez-moi sur Twitter






Réagir à cet article