Forum "Forum problèmes psychiques ?"

Page d'accueil du site

Recherche :

Envoyer ce sujet à un(e) ami(e)
Format d'impression
Mettre en signet (membres seulement)
 
Précédente | Suivante 
Accueil Général des Forums
Forum : Une opinion sur le site ? Une suggestion ? (Protected)
Message d'origine

Pandore (VNI) (6 messages) Voir addresse IP de cet auteur
23-11-03, 20:16  (GMT)
"Forum problèmes psychiques ?"
Bonjour à tous,

Y aurait-il des personnes intéressées par la création d'un forum du type "vivre avec des problèmes psychiques" ?

Pour l'instant il existe un forum spécifique à la schizophrénie, où les autres pathologies mentales ne sont pas tout-à-fait accueillies à bras ouverts.

Ce que j'ai en tête, ce serait un forum d'échanges et de soutien pour toutes les personnes qui vivent avec des problèmes psychiques quelle qu'en soit la nature, sans que les personnes soient forcément "étiquetées" avec tel ou tel diagnostic.

Même si l'on suit un traitement et/ou une thérapie, les problèmes annexes sont nombreux, et la solitude pesante .

Merci de me dire si ce rêve de forum est complètement utopique.

A bientôt,

Pandore

  Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

  Liste des réponses à ce message

  Sujet     Auteur     Posté le:     ID  
 RE: Forum problèmes psychiques ? yrysa (VNI) 23-11-03 1
   Quel serait le but ? cilloux 27-11-03 41
       RE: Quel serait le but ? cilloux 27-11-03 42
           RE: Quel serait le but ? Pandore 28-11-03 43
 RE: Forum problèmes psychiques ? Poulou 23-11-03 2
 RE: Forum problèmes psychiques ? David99 (VNI) 24-11-03 3
   RE: Forum problèmes psychiques ? Isa 24-11-03 4
       RE: Forum problèmes psychiques ou forum borderline ? Pandore 24-11-03 5
           RE: Forum problèmes psychiques ou forum borderline ? D_Dupagne 24-11-03 6
               RE: Forum problèmes psychiques ou forum borderline ? Pandore 24-11-03 10
           RE: Forum problèmes psychiques ou forum borderline ? psychee (VNI) 24-11-03 7
               RE: Forum problèmes psychiques ou forum borderline ? Isa 24-11-03 8
                   RE: Forum problèmes psychiques ou forum borderline ? Poulou 24-11-03 9
                       Mon avis... cilloux 24-11-03 11
                           Concrêtement cilloux 24-11-03 12
                           Bonsoir Cilloux Pandore - (VNI) 24-11-03 13
                               RE: Bonsoir Cilloux yrysa (VNI) 25-11-03 14
                                   RE: Bonsoir Cilloux cilloux 25-11-03 15
                                       Forum "comment vivre avec des problèmes psychiques ?" Pandore 25-11-03 17
                                           Ah, tu me prends par les sentiments ? cilloux 25-11-03 18
                                               RE: Forum "vivre avec des problèmes psychiques" Pandore 25-11-03 19
                                               RE: Ah, tu me prends par les sentiments ? ACRO 04-07-04 89
                                           RE: Forum "comment vivre avec des problèmes psychiques ?" Lise (VNI) 14-10-04 97
                               Un détail pour Pandore cilloux 25-11-03 16
                                   RE: Un détail pour Pandore Pandore 25-11-03 20
                           RE: Mon avis... ACRO 04-07-04 88
           Je ne connaissais pas ce trouble ... j'ai cherché et j'ai trouvé : ACRO 04-07-04 87
               RE: Je ne connaissais pas ce trouble ... j'ai cherché et j'ai trouvé : Pandore 04-07-04 90
 RE: Forum problèmes psychiques ? Patrice (VNI) 25-11-03 21
   RE: Forum problèmes psychiques ? Pandore 25-11-03 22
   Oui mais c'est énauuuurme comme sujet ! cilloux 25-11-03 23
       Mon forum "vivre avec une personne malade" cilloux 25-11-03 24
           Forum problèmes psychiques, mais lesquels ? Pandore 26-11-03 25
               RE: Forum problèmes psychiques, mais lesquels ? Isa 26-11-03 26
                   RE: Forum problèmes psychiques, mais lesquels ? Psychee (VNI) 26-11-03 27
                       RE: Forum problèmes psychiques, mais lesquels ? Pandore 26-11-03 29
                   RE: Forum problèmes psychiques, mais lesquels ? Pandore 26-11-03 28
                       Je décroche (monologue défouloir sans intêret pour personne, je passe mes nerfs) cilloux 26-11-03 30
                           RE: Je décroche (monologue défouloir sans intêret pour personne, je passe mes nerfs) Anxy (VNI) 26-11-03 31
                           RE: Je décroche (monologue défouloir sans intêret pour personne, je passe mes nerfs) Pandore 26-11-03 32
                               La voix de la sagesse cilloux 27-11-03 35
                           Amicalement ACRO 04-07-04 86
                       RE: Forum problèmes psychiques, mais lesquels ? Isa 26-11-03 33
                           RE: Forum problèmes psychiques, mais lesquels ? Pandore 26-11-03 34
                               RE: Forum problèmes psychiques, mais lesquels ? Isa 27-11-03 36
                                   Bonjour à toutes les deux, cilloux 27-11-03 37
                                       RE: Bonjour à toutes les deux, Isa 27-11-03 38
                                           Bonjour Pandore et bonjour à tout le monde Fred (VNI) 27-11-03 39
                                               RE: Bonjour Pandore et bonjour à tout le monde Pandore 27-11-03 40
                                                   Une question pour Isa Pandore 30-11-03 44
                                                       La réponse d'Isa et une autre question Pandore 30-11-03 45
                                                           Ce soir sur la 6 Cilloux (VNI) 30-11-03 46
                                                               RE: Ce soir sur la 6 Pandore 30-11-03 47
                                                                   RE: (Entracte) Cilloux (VNI) 30-11-03 49
                                                                       Fin de l'émission de la 6 : désolant Cilloux (VNI) 30-11-03 50
                                                                           L'émission de M6 hier soir Pandore 01-12-03 51
                                                                               RE: L'émission de M6 hier soir Francis3 01-12-03 52
                                                                                   RE: L'émission de M6 hier soir benzo 03-12-03 53
                                                           RE: La réponse d'Isa et une autre question Isa 30-11-03 48
                       Boutons blancs et favoritisme Ln2 06-12-03 54
                           Internet et problèmes psychiques Pandore 06-12-03 55
                               RE: Internet et problèmes psychiques Isa 16-12-03 56
                                   RE: Internet et problèmes psychiques Pandore 16-12-03 57
                                       RE: Internet et problèmes psychiques Isa 16-12-03 58
                                           RE: Internet et problèmes psychiques Pandore 17-12-03 59
                                               RE: Internet et problèmes psychiques Isa 17-12-03 60
                                                   RE: Internet et problèmes psychiques Pandore 17-12-03 61
                                                       RE: Internet et problèmes psychiques Isa 18-12-03 62
                                                           RE: Internet et problèmes psychiques Pandore 18-12-03 63
                                                               RE: Internet et problèmes psychiques D_Dupagne 19-12-03 64
                                       RE: Internet et problèmes psychiques Isa 19-12-03 65
                                           RE: Internet et problèmes psychiques D_Dupagne 19-12-03 66
                                               RE: Internet et problèmes psychiques Isa 19-12-03 67
                                                   Forum personnalité état limite ou borderline Pandore 17-01-04 68
                                                       RE: Forum personnalité état limite ou borderline Frédérique (VNI) 21-01-04 69
           RE: Mon forum "vivre avec une personne malade" ACRO 04-07-04 92
 RE: Forum problèmes psychiques ? chantale 06-02-04 70
 RE: Forum problèmes psychiques ? chantale 06-02-04 71
   RE: Forum problèmes psychiques ? Pandore 07-02-04 72
       RE: Forum problèmes psychiques ? chantale 07-02-04 73
           RE: Forum problèmes psychiques ? Aloes 08-02-04 74
               RE: Forum problèmes psychiques ? Pandore 08-02-04 75
                   RE: Forum problèmes psychiques ? chantale 08-02-04 77
                       RE: Forum problèmes psychiques ? Pandore 08-02-04 78
                           RE: Forum problèmes psychiques ? chantale 08-02-04 79
                           RE: Forum problèmes psychiques ? chantale 08-02-04 80
                               RE: Forum problèmes psychiques ? Pandore 09-02-04 81
                                   RE: Forum problèmes psychiques ? chantale 09-02-04 82
                                       RE: Forum problèmes psychiques ? Bali2 03-07-04 83
                                           RE: Forum problèmes psychiques ? ACRO 04-07-04 93
               RE: Forum problèmes psychiques ? chantale 08-02-04 76
                   RE: Forum problèmes psychiques ? Pandore 03-07-04 84
                       RE: Forum problèmes psychiques ? Bali2 03-07-04 85
 RE: Forum problèmes psychiques ? D_Dupagne 04-07-04 91
   RE: Forum problèmes psychiques ? Pandore 04-07-04 94
       RE: Forum problèmes psychiques ? Lyse (VNI) 14-10-04 98
           RE: Forum problèmes psychiques ? Pandore 14-10-04 99
   RE: Forum problèmes psychiques ? ACRO 04-07-04 96
 Pffff... la psychologie de comptoir chez les psychiatres cilloux 15-10-04 100
   Parler pour parler Pandore 15-10-04 101
       RE: Parler pour parler Cafe_Sante 15-10-04 102
           RE: Parler pour parler Pandore 15-10-04 103
               RE: Parler pour écouter et comprendre Irleana 20-10-04 106
                   RE: Parler pour écouter et comprendre cilloux 21-10-04 107
                       RE: Parler pour écouter et comprendre cilloux 21-10-04 108
                           RE: Parler pour écouter et comprendre cilloux 21-10-04 110
                               RE: Parler pour écouter et comprendre Irleana 21-10-04 111
                               RE: Parler pour écouter et comprendre Irleana 21-10-04 112
                                   RE: Parler pour écouter et comprendre cilloux 21-10-04 114
                                       RE: Parler pour écouter et comprendre Pandore 21-10-04 116
                                           RE: Parler pour écouter et comprendre cilloux 21-10-04 119
                                       RE: Parler pour écouter et comprendre Irleana 21-10-04 118
                                           RE: Parler pour écouter et comprendre Irleana 21-10-04 120
                                           RE: Parler pour écouter et comprendre cilloux 21-10-04 121
                                               RE: Parler une dernière fois Irleana 22-10-04 122
                                                   RE: Parler une dernière fois cilloux 22-10-04 123
               RE: Parler pour parler cilloux 21-10-04 109
                   RE: Parler pour parler cilloux 21-10-04 115
               RE: Parler pour parler Mustang 22-10-04 124
                   RE: Parler pour parler Pandore 22-10-04 125
                       RE: Parler pour parler Mustang 22-10-04 126
                           RE: Parler pour parler Pandore 22-10-04 127
                               RE: Parler pour parler Mustang 22-10-04 128
           RE: Parler pour parler Aloes 15-10-04 104
           RE: Parler pour parler cilloux 15-10-04 105
               RE: Parler pour parler Pandore 21-10-04 113
                   RE: Parler pour parler Irleana 21-10-04 117
                       RE: Parler pour parler Pandore 25-10-04 129
                           RE: Parler pour parler Irleana 25-10-04 130

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Texte des réponses

yrysa (VNI) (4 messages) Voir addresse IP de cet auteur
23-11-03, 21:59  (GMT)
1. "RE: Forum problèmes psychiques ?"
bonjour
n'ayant aucun soucis spy je ne me sent pas vraiment concerner par la creation de ce forum .il est vrais que je poste assez souvant sur le forum schizophrénie puisque cette maladie atteind l'une de mes amie ...
Je ne sais pas trop quoi en penser...on poureez peut etre plus envisager un forum d'entraide au gens en mal de vivre ..quelque soit le problémes..enfin je sais pas trop j'ai pas vraiment d'opinion...
il peut etre interessant pour des personnes ayant une depression ou autre..
cordialement yrysa
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
27-11-03, 22:28  (GMT)
41. "Quel serait le but ?"
Le but exact du forum ?

(bonjour, pardon, j'étais dans mes pensées).

Il faudrait pouvoir écrire "le but de ce forum est de..."

Mais de quoi ?

Pas de se plaindre chacun son tour ? Personne ne lirait les autres messages.

De nous proposer mutuellement des stratégies pour "aller mieux", "faire avec" ? Mais ça ne va pas dans le sens de Pandore, qui souuhaite amener les gens à se faire soigner.

Puis on ne peut pas non plus obliger les gens à se soigner, d'autant que certains s'en sortent probablement mieux sans la médecine qu'avec (statistiquement, c'est probable, non ?)


...

Et si au lieu de parler des malades d'une maladie (borderline, dépression, je ne sais ) il s'agissait d'un symptôme, pouvant venir de plusieurs maladies.

Par exemple la dévalorisation de soi.

Ou la fatigue, l'abattemennt.

Ou (plus vaste) la tristesse, l'anxiété.

Et réunir les internautes souffrant de dévalorisation de soi, que ça viennne d'une dépression, d'un trouble borderline, de l'entourage...

Ou pour la fatigue, que ça viennne du surmenage, d'une dépression, d'insomnie.


Bref ne pas parler de maladie mais classer selon les symptômes.
(je me répête ? C'est que j'ai peur de ne pas être très claire : forum dévalorisation de soi.)

Ca pourrrait s'appeler "forum sur les souffrances psychiques". C'est un peu morbide comme titre mais comme ça, pas de maladie obligatoire pour participer.

Oh ! une idée lumineuse (forum survalorisation de soi) :

Si on faisait un forum "identificationn des souffrances psychiques"

Ca aiderait beaucoup de mettre des noms, de façon carrtésienne, sur des états d'âme.

Et après, lorsque les intervenants seraient familiarisés avec le vocabulaire, ils pourrraient eux-même aider à leur diagnostic, pour ceux qui veulent, mais avec leur médecin, en dehors du forum : on n'aurait pas à intervenir là dedans et on ne serait pas poursuivi pour exercice illégal de la médecine.

Ah, ça y est, je raccroche les wagons. A midi je retirais mes billes, et puis la clinique est passée, et même bien passée cet après-midi et ça repart avec plein de projets.

Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
27-11-03, 22:45  (GMT)
42. "RE: Quel serait le but ?"
Bon, en gros :


Recherche d'informations sur une souffrance morale

Ce forum est destiné à vous aider à rechercher des informations sur une souffrrance morale, non identifiée, afin de comprendre les appéllations médicales et d'appréhender de manière scientifique tout ressenti pénible.

Puis là on rajouute un truc du style "Il ne s'agit pas de faire un diagnostic ni de remplacer une consultation psychiatrique. La psychiatrie ne peut se pratiquer que dans un cabinet psychiatrique. "

(j'ai un peu copié, je l'avoue, mais c'était pour avoir une trame).

Voilà.

Cécile (ah, bonjour au fait)(ouf, je ne suis pas passée loin du banissement)

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
28-11-03, 07:49  (GMT)
43. "RE: Quel serait le but ?"
Bonjour Cilloux,

J'aime bien tes idées ! Et j'aime bien "souffrance morale non identifiée", c'est rigolo, ça fait un peu OVNI... mais en même temps ça résume bien toute la problématique d'un tel forum.

Tu dis que je veux inciter les gens à se faire soigner, mais c'est un peu plus compliqué. Je crois que chaque "malade" ou "personne qui souffre" a au fond de lui une petite idée de "comment il désire être soigné" et qu'il faut respecter ce désir.

Par contre il y a des malades, parmi lesquels les personnes "borderline", qui passent à côté des possibilités de soin pour un tas de raisons :

- ils ne savent pas que leur "mal-être" est une maladie
- ils sont dans une telle dévalorisation qu'ils ne pensent pas valoir le coup de se soigner
- ils ont peur de la psychiatrie
- ils ont peur de changer parce que ce sont des personnes qui ont toujours été malades, ils connaissent cet état, mais l'état de "santé" est un mystère effrayant.

Ce sont ces personnes que je souhaiterais convaincre de faire quelque chose pour elles-mêmes.

Une psychothérapie n'est pas un traitement banal, ce n'est pas facile, on n'y est pas passif. Peu de gens vraiment concernés peuvent en parler facilement et sans émotion. Personnellement, c'est ce traitement qui m'a fait avancer, avec l'aide de médicaments.

Maintenant, je sais qu'il existe un grand nombre de façons de "guérir". Par exemple, j'ai vu sur le forum "arrêter de boire" que les Alcooliques Anonymes avaient une méthode formidable et très efficace pour ces problèmes spécifiques. Je crois vraiment que c'est à chacun de trouver sa méthode et son chemin, en fonction de ses problèmes et de ses possibilités.

A bientôt, amitiés,

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Poulou (958 messages) Envoyer message email à: Poulou Envoyer message privé à: Poulou Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
23-11-03, 23:52  (GMT)
2. "RE: Forum problèmes psychiques ?"
Bonsoir Pandore

J'aime bien lorsque les gens font des suggestions afin que plus de portes s'ouvrent devant des souffrances, et c'est tout à votre honneur de penser dans ce sens, Pandore.

Mais je pense que les gens ont souvent besoin d'identifier leur problème psychique, de le nommer, afin qu'une fois ciblé, ils puissent s'orienter vers des personnes souffrant des mêmes maux qu'eux pour pouvoir partager un vécu commun et se guérir en se reconnaissant à travers d'autres...

Un exemple :

Je souffrais de problèmes psychiques suite à des maltraitances morales principalement, dans mon enfance.
Vaste programme.
Vers où me diriger, à qui parler en dehors du cabinet d'un psy ? Qui, dans la société, avait les mêmes problèmes que moi...?
Plein de gens avaient des problèmes psychiques, mais peu utilisaient l'alcool à outrance comme moi, pas tous non plus faisaient de la boulimie vomitive, tous n'avaient pas vécu l'inceste, ni avaient souffert du suicide de leur propre mère.

Lorsque j'ai réussi à identifier chaque pièces du puzzle de mes pathologies psychiques en nommant mes problèmes un à un, j'ai pu m'orienter vers des groupes d'êtres humains atteints des mêmes problèmes que moi.

Chez les alcooliques, je n'ai pas trouvé la même aide que chez les boulimiques; Chez les Survivants d'inceste, j'ai encore trouvé autre chose, tout comme lorsque j'ai partagé avec quelques survivants de proches suicidés.
Chaque fois j'ai reçu quelque chose de différent et de positif pour moi.

Mais lorsque j'ai assisté aux témoignages de certains malades toxicomanes, de malades schyzophrènes, de malades co-dépendants, entre autres, je ne me suis reconnue en rien dans leurs témoignages; Je n'ai ressenti qu'une gêne de ne pas me trouver à ma place, même si ce qui se disait était humain, même si je comprenais leur souffrance, que je pouvais y répondre par une certaine compassion, je ne me suis jamais sentie en droit d'apporter des conseils car je sentais que je n'avais jamais vécu une souffrance similaire...

Il existe des médecins généralistes et des médecins spécialistes;
Je dois faire partie de ceux qui ont besoin de spécificités, de spécialités pour pouvoir m'exprimer...

Je crois que je me sentirais perdue sur un forum comme celui que vous proposez, Pandore, car le sujet serait trop vaste et pas assez défini pour moi...Mais ça ne m'empechera pas de venir y faire un tour et qui sait, de m'y arrêter si je m'y sens à ma place; Pour l'instant, je ne sais pas, je n'ai jamais essayé...

Amicalement

Poulou

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

David99 (VNI) (1 messages) Voir addresse IP de cet auteur
24-11-03, 01:59  (GMT)
3. "RE: Forum problèmes psychiques ?"
Ca serait une bonne idée Pandore mais tu veux dire un forum en plus de celui sur la dépression et ou une discussion à l'intérieur ?

Quoi qu'il en soit, ce n'est pas une utopie puisque le but de forums comme ceux-ci, c'est d'être moins seul, de trouver du réconfort, des solutions à ces problèmes même si chaque cas est à la fois individuel et se retrouve en partie dans les expériences des autres.

A suivre

David

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Isa (741 messages) Envoyer message email à: Isa Envoyer message privé à: Isa Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
24-11-03, 07:15  (GMT)
4. "RE: Forum problèmes psychiques ?"
Modifié le 07-12-03 à 16:48  (GMT)

.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
24-11-03, 07:58  (GMT)
5. "RE: Forum problèmes psychiques ou forum borderline ?"
Bonjour à tous, et merci pour vos réponses intéressantes et fécondes.

Je comprends bien qu'il faudrait plutôt un forum spécifique à la pathologie borderline ou état-limite.

Mais comment faire puisque presque personne en France, contrairement à ce qui se passe aux Etats-Unis ou au Canada, ne reçoit ce diagnostic de la part de son psychiatre ?

J'ai bien remarqué, comme Isa, que ces personnes (comme moi par exemple) se retrouvent en nombre sur le forum schizophrénie. Mais comment faire pour leur conseiller par exemple d'aller plutôt sur un forum "borderline" ? Ce serait faire une sorte de "diagnostic sur internet", ce qui est vraiment très dangereux et contraire à la charte des forum.

Je n'arrive pas pour l'instant à trouver de solution convenable à cette question, et j'ai bien peur que les personnes concernées continuent à se sentir bien seules, ou alors à envahir le forum schizophrénie.

Merci de me dire si vous avez des idées sur cette question.

A bientôt,

Pandore

P.S. - David, qu'entends-tu exactement par forum sur la dépression ?

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

D_Dupagne (14037 messages) Envoyer message email à: D_Dupagne Envoyer message privé à: D_Dupagne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
24-11-03, 08:59  (GMT)
6. "RE: Forum problèmes psychiques ou forum borderline ?"
Bonjour Pandore,

Je n'exclue pas de créer un forum dédié à la personnalité borderline, mais il faudrait que vous acceptiez de le modérer et d'y être très présente.
Il faudrait aussi disposer d'un noyau de participants pour débuter.

Dr Dominique Dupagne

Administrateur du Forum

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
24-11-03, 20:01  (GMT)
10. "RE: Forum problèmes psychiques ou forum borderline ?"
Modifié le 25-11-03 à 11:02  (GMT)

Bonsoir Docteur,

Je vous remercie d'accepter le principe de la création d'un tel forum.

En ce qui concerne la modération, il me paraît très difficile de modérer un forum concernant une pathologie précise, alors que je n'ai jamais eu ce diagnostic (c'est pourquoi je m'étais arrêtée au départ à l'idée d'un forum "vivre avec des problèmes psychiques").

Quelle pertinence et quelle crédibilité pourrais-je avoir ?

Peut-on modérer sans être étiqueté, telle est la question.

De plus, je ne suis pas sûre d'en être capable, justement à cause de mes problèmes psychologiques.

Il me semble qu'aux débuts du forum schizophrénie, c'était Daniel, un parent, non-schizophrène, qui était modérateur, avec vous-même. (Merci de me dire si je me trompe) et qu'Isa avait été sollicitée, mais avait eu la prudence et la modestie de refuser.

Je pense sincèrement que pour modérer un tel forum il faut une personne qui soit bien sûr concernée par la question, mais en même temps assez solide. C'est probablement difficile à trouver, mais on ne sait jamais...

Cordialement,

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

psychee (VNI) (1 messages) Voir addresse IP de cet auteur
24-11-03, 15:37  (GMT)
7. "RE: Forum problèmes psychiques ou forum borderline ?"
Bonjour Pandore,

je te remercie de m'avoir invitée à répondre. (désolée pour le tutoiement, je trouve que ça facilite le contact)
Je pense que ce serait une bonne idée de créer un forum spécifique à la pathologie borderline, justement parce que comme tu le dis :"presque personne en France, contrairement à ce qui se passe aux Etats-Unis ou au Canada, ne reçoit ce diagnostic de la part de son psychiatre ?".
Ce serait alors un bon moyen d'en savoir plus sur cette pathologie.

En outre, je comprends parfaitement ton inquiétude :"Mais comment faire pour leur conseiller par exemple d'aller plutôt sur un forum "borderline" ? Ce serait faire une sorte de "diagnostic sur internet", ce qui est vraiment très dangereux et contraire à la charte des forum." Or, ce n'est pas parce qu'on va sur le forum schizophrénie qu'on est schizophrène. Il faut donc établir des règles et une charte, et inciter les gens à consulter un psychiatre pour établir un diagnostic, même si celui-ci n'est pas clair. Tu me diras, c'est moi qui dis ça, alors que je n'ai toujours pas consulté.

Je pense qu'il est réconfortant et enrichissant de discuter avec des gens semblant souffrir des mêmes symptomes. En plus ça permettrait de "désengorger" le forum schizophrénie, ce qui, je crois, ferait du bien à tout le monde.

Si toi et le docteur Dupragne vous sentez capables de gérer un tel forum, je ne peux que vous encouragez.

Merci encore,
amicalement, Psychée.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Isa (741 messages) Envoyer message email à: Isa Envoyer message privé à: Isa Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
24-11-03, 16:53  (GMT)
8. "RE: Forum problèmes psychiques ou forum borderline ?"
Modifié le 07-12-03 à 16:48  (GMT)

.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Poulou (958 messages) Envoyer message email à: Poulou Envoyer message privé à: Poulou Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
24-11-03, 19:09  (GMT)
9. "RE: Forum problèmes psychiques ou forum borderline ?"
Bonsoir

j'ai lu, il n'y a pas trés longtemps, quelqu'un qui parlait de son problème de maladie borderline sur le forum médecine, (autre que toi, Pandore); C'est donc qu'il y a des gens en France, qui savent qu'ils en souffrent; Il faudrait peut être retrouver ce post dans lequel figurait le mot de borderline si je me souviens bien, et demander à son auteur si participer à ce nouveau forum l'intéresserait...

Je pense que si les personens se sentant atteintes de cette maladie borderline voient qu'un forum spécial traitant de ce problème est ouvert, elles y viendront plutôt que sur un autre forum, trés certainement.

Poulou

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
24-11-03, 21:09  (GMT)
11. "Mon avis..."
Bonjour à tout le monde,

voila, je ne sais pas trop quoi dire au sujet de ce forum. Je reviens de chez une ancienne-nouvelle psy qui m'a attesté que je ne souffrais d'aucune pathologie mentale. Enfin je ne me souviens plus les mots. Pour ma dépression, elle serait dûe à mes conditions de vie.

Elle n'a pas voulu me donner d'amphétamines elle non plus. Mais que vais-je faire ?

Bon. Sérieusement : Mr Dupagne, j'avais parlé en fin d'été d'un forum sur "vivre avec une personne âgée". Ca n'a rien à voir avec les maladies psychiques, mais je le place ici quand même parce qu'on parle de créer un forum.

J'ai lu une longue discussion entre Isa et Diaphana, sur l'investissement moral pour s'occuper d'un forum. Etant "dépressive convalescente", je ne sais pas si j'en serais capable. Cependant je pense de plus en plus à prendre l'ADSL, et j'associe cette idée avec l'idée de modérer un forum, style "vivre avec un malade" ou "avec une personne âgée.

Malade, c'est un peu large pour moi car je n'ai aucune expérience des malades. Celà dit, j'imagine qu'il y a un épuisement qui doit se faire avec n'importe quel malade. Et certains problèmes similaires...

D'ailleurs, la psy m'a dit que ce qui n'était pas "normal" chez moi, c'était précisément d'accepter de vivre une vie difficile avec un malade... Alors là je sors ma médaille de scout, je lève le menton et je joue à "appelez moi mère Thérèsa".

Bon. Bien j'attend des avis. Pandore, je ne vous laisse pas tomber. Mais la psy n'a pas eu l'air de me trouver borderline non plus. Disons que quand je suis à bout, je "développe" un peu tous les symptômes de toute les maladies, mentales et physiques d'ailleurs.

A vous.
Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
24-11-03, 21:15  (GMT)
12. "Concrêtement"
Re-bonsoir, j'ai encore dévié de l'essentiel lors de mon message d'avant.

Les questions étaient :
combien de temps par jour faut-il passer à la fonction de modérateur ?
Est-ce qu'on a un jour de libre dans la semaine ?
Je crois comprendre qu'on peut - et qu'il vaut mieux - modérer à plusieurs ?

Comment décide-t-on une charte, au début ? Selon quels critères modère-t-on quelqu'un ?

Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore - (VNI) (1 messages) Voir addresse IP de cet auteur
24-11-03, 22:22  (GMT)
13. "Bonsoir Cilloux"
Bonsoir Cilloux,

>D'ailleurs, la psy m'a dit que ce qui n'était pas "normal"
>chez moi, c'était précisément d'accepter de vivre une vie difficile
>avec un malade... Alors là je sors ma médaille de
>scout, je lève le menton et je joue à "appelez
>moi mère Thérèsa".

Tiens, c'est marrant, ce que tu dis que ton ancienne-nouvelle psy t'a dit, ça ressemble à ce que je te disais le 19 octobre à 17 h 05 dans la discussion http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID5/4183.html :

Je me cite : "Il faudrait que tu te demandes pourquoi tu te fais du mal, pourquoi tu laisses ta famille te déléguer des tâches trop lourdes pour toi, pourquoi tu te laisses entraîner à ne dormir que quelques instants par jour ? N’es-tu pas curieuse de comprendre ton propre comportement ? Tu n’as que 30 ans, tu peux t’en sortir si tu le veux, et réussir ta vie !"

Je la trouve super, ta psy (puisqu'elle pense comme moi !) Pourquoi n'en ferais-tu pas ta nouvelle-nouvelle psy ? Il n'y pas besoin d'avoir une ENORME pathologie mentale pour vouloir améliorer son fonctionnement ! Tu peux très bien par exemple décider de "travailler" plus particulièrement ce problème-là, sans te fixer des objectifs déraisonnables.

En ce qui concerne l'investissement moral pour s'occuper d'un forum, tu as raison d'être prudente. Il ne faudrait pas qu'après t'être occupée des malades de ta famille, tu enchaînes avec tous ceux du forum !

En tout cas, je vois que tu vas mieux de jour en jour, ça me fait plaisir.

A bientôt,

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

yrysa (VNI) (4 messages) Voir addresse IP de cet auteur
25-11-03, 12:44  (GMT)
14. "RE: Bonsoir Cilloux"
bonsoir

je me sent d'attaque pour ouvrir un forum au persnnes en dificulter quelque soit la patologie ou plutot s'en patologie..d'ailleur j'ecrit souvant sur un autre forum qui est celui d'"endofrance" mais la c ma patologie....
je verai bien un forum spécifique au gens en mal de vivre ou il pourrez exposer leurs desepoir et i trouver pourquoi pas des gens d'un meme vecus ou un soutien dans des demarche quelqu'onque ..qu'en penser vous...pas un forum libre blabla mais plutot "coup de deprime" ou ma petite vie...
quand a ma disponibiliter elas je ne serait la que je soir
voila mon idée..quand pensez vous?

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
25-11-03, 14:01  (GMT)
15. "RE: Bonsoir Cilloux"
Bonjour à toutes les deux (et bonjour aux autres aussi, je ne veux pas me faire bannir )

Pour un forum sur ceux qui ont un coup de blues, j'ai lu la discussion entre Isa et Diaphana, là : http://www.atoute.org/cgi-bin/dcforum/dcboard.cgi?az=read_count&om=61&forum=DCForumID22&omm=0&auto_sense=on

Ca pompe beaucoup d'énergie, la déprime des autres.

Pour ma part, je ne me sens pas du tout de taille à remonter le moral des troupes.

Par contre, mes coups de déprime à moâ, si quelqu'un veut bien les prendre en compte pour me bichonner, me dire que je suis la plus belle la meilleure la plus intelligente et la plus gentille, j'accepte.

Un forum sur "remontons le moral de Cécile quand elle va pas bien". Ca vous dirait ?

Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
25-11-03, 14:50  (GMT)
17. "Forum "comment vivre avec des problèmes psychiques ?""
>Pour ma part, je ne me sens pas du tout de
>taille à remonter le moral des troupes.

Peut-être pas remonter le moral des troupes, parce que parfois ce n'est pas possible, mais au moins s'écouter les uns les autres, s'entraider, se passer nos "trucs" et nos bons tuyaux, éviter à quelques-uns de faire des bêtises, et puis aussi, comme tu le fais ces jours-ci, dire quand ça va bien !...

>Ca pompe beaucoup d'énergie, la déprime des autres.

C'est pour ça qu'à mon avis, il faut être plusieurs pour répondre aux messages.

Mais oui Cilloux, tu es la plus belle, la plus gentille, la plus intelligente...

Bonne journée,

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
25-11-03, 15:03  (GMT)
18. "Ah, tu me prends par les sentiments ?"
Bonjour et merci, Pandore.

Merci de me rassurrer à ce sujet : je n'étais plus très sûre d'être la plus belle la plus gentille la plus intelligente.

Pour un forum sur les pblèmes psy, ouais, faut voir. C'est vrai que ça me fait un peu peur. Disons que j'aimerais avoir des conseils très techniques sur la modération d'un forum : pas du tout envie de me retrouver dans le coma comme Diaphana.

J'avais modéré un forum à moi (le forum métaphysique, qui n'avait de métaphysique que le nom ) et ça s'est fini au bout de 6 mois, par KO de la modératrice (moi la gentille) devenue le bouc émissaire des autres (les méchants). Mais je m'investissais "émotionnellement" et ça, je ne le referai plus...

Sinon, faut que je prenne l'adsl parce que pour l'instant j'ai un accès libre wanadoo et je n'ai pas encore reçu ma facture ce mois-ci... j'ai des angoisses, mais pas besoin de psy pour comprendre d'où elles viennent.

Avec l'ADSL, je suis partante pour faire partie de l'équipe des modérateurs de "vivre avec une maladie psy", mais à conditions qu'on définisse très exactement notre rôle. Seulement comme je ne suis ni psy ni malade psy (c'est ma psy d'hier qui m'a dit que je ne souffrais d'aucune pathologie !!!) je ne sais plus si j'ai droit.
En tant que dépressive convalescente peut-être ?

Faut voir aussi pour un forum "vivre avec un malade" ou "vivre avec une personne malade". Je ne sais pas si je suis prête à ça. C'est un investissement beaucoup plus lourd puisque ça concerne quelqu'un de ma famille d'abord, et que je n'ai pas trop envie d'étaler notre vie quotidienne . et puis je ne me sens pas le droit de "parler" de cette personne. Peut-être juste modérer un forum, sans parler de moi - ça me changerait.

Je ne sais pas. J'attend des conseils. Le forum de Pandore, ça me paraît un peu un gouffre à énergie mais à plusieurs, pourquoi pas.

Cécile

Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
25-11-03, 15:12  (GMT)
19. "RE: Forum "vivre avec des problèmes psychiques""
Cilloux,

Bon d'accord tu n'as pas de problème psy. Tu as juste eu un problème, il n'y a pas longtemps, qui n'était ni un rhume ni une entorse.

Donc tu connais quand même par expérience ce que sont les problèmes psy.

A +

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

ACRO (2475 messages) Envoyer message email à: ACRO Envoyer message privé à: ACRO Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-07-04, 11:30  (GMT)
89. "RE: Ah, tu me prends par les sentiments ?"
>"J'avais modéré un forum à moi (le forum métaphysique, qui n'avait de métaphysique que le nom ) et ça s'est fini au bout de 6 mois, par KO de la modératrice (moi la gentille) devenue le bouc émissaire des autres (les méchants). Mais je m'investissais "émotionnellement" et ça, je ne le referai plus..."
Une bonen expérience, Cécile qu'il te fallait.


Au moins, tu sais déjà ça ! ça peut prendre prudente

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Lise (VNI) (3 messages) Voir addresse IP de cet auteur
14-10-04, 20:16  (GMT)
97. "RE: Forum "comment vivre avec des problèmes psychiques ?""
Bravo Pandore sur ton message.

Moi-même je vis depuis l'âge de 5 ans dans la dépression ; aujourd'hui j'ai une quarantaine d'annés et je ne comprends toujours pas pourquoi je vis perpétuellement avec une fatigue qui m'empêche de travailler, de jouir des joies de la vie et c'est vrai que si un forum de discussions pouvaient existé pour échanger des conversations, se sentir peut-être compris par les personnes qui sont dans mon cas ce serait l'extase. On nous dit de ne pas rester seul, d'échanger, de se distraire. Comment faire? Je pense qu'il faudrait oui tu as raison qu'un forum d'échange sur cette maladie existe.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
25-11-03, 14:09  (GMT)
16. "Un détail pour Pandore"
"Pourquoi n'en ferais-tu pas ta nouvelle-nouvelle psy ? "

Parce elle s'occupe des adolescents et des jeunes adultes. Et maintenant je suis une adulte "encore jeune mais pas de la première fraîcheur non plus". Alors j'ai pu droit.

Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
25-11-03, 15:39  (GMT)
20. "RE: Un détail pour Pandore"
Tu pourrais lui demander de te communiquer les coordonnées d'une autre psy exactement comme elle mais pour adultes ? Tu y as droit.

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

ACRO (2475 messages) Envoyer message email à: ACRO Envoyer message privé à: ACRO Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-07-04, 11:24  (GMT)
88. "RE: Mon avis..."
Je peux comprendre Cécile ton affirmation :
"quand je suis à bout, je "développe" un peu tous les symptômes de toutes les maladies, mentales et physiques d'ailleurs".
J'allais dire, c'est ton baromètre qui est monté trop vite et trop haut ... symptôme de survie tout à fait normal. Que cette définition te rassure, enfin, c'est le but recherché en ce qui me concerne.
Il est connu que les personnes, parents ou autres, qui s'occupent de maladies particulières, comme Alzheimer ou de certaines personnes âgées, accumulent une grande fatigue, et le conseil qui leur est donné est de se reposer un moment ce que j'appelle faire un break. La société commence à prendre en compte ce phénomène et à créer des associations pouvant apporter de l'aide à ces gens épuisés. Mais pour le moment, ... c'est encore hésitant.

N'as-tu pas quelqu'un dans ta famille qui pourrait te suppléer quelques jours, Cécile ? ou faire appel à une aide spécialisée externe et compétente ? Par exemple, tu peux commencer par prendre congé un jour par semaine, tu sais, mine de rien, c'est énorme ... et ça te permet de te ressourcer. Tout le monde y trouve son compte.


Qu'en penses-tu ?

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

ACRO (2475 messages) Envoyer message email à: ACRO Envoyer message privé à: ACRO Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-07-04, 11:10  (GMT)
87. "Je ne connaissais pas ce trouble ... j'ai cherché et j'ai trouvé :"
http://www.psychomedia.qc.ca/qfr16.htm
Pour ceux qui ne connaissais pas


Est-ce que les personnes qui en sont atteintes savent identifier ce trouble ?

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-07-04, 11:34  (GMT)
90. "RE: Je ne connaissais pas ce trouble ... j'ai cherché et j'ai trouvé :"
Bonjour Acro,

Je crois qu'on te répondrait aussi si tu criais moins fort. On écrit "pour ceux qui ne connaissaient pas", le sujet est "ceux". Et en ce qui concerne la photo, es-tu parente avec Marine le Pen ?

Bon, trève de plaisanterie, il y a quelques renseignements là :
http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID5/2132.html
http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID5/9934.html

Les personnes qui sont atteintes sont confrontées à des accidents de santé du genre tentatives de suicide souvent à répétition, grosses crises d'angoisses avec éventuellement dépersonnalisation/déréalisation, dépression, auto-mutilation, anorexie, boulimie... et ce trouble a aussi des conséquences sociales importantes (difficulté de trouver un emploi ou de s'y maintenir, difficultés avec conjoint, amis,...). C'est au psychiatre de poser un diagnostic et d'inciter le patient à entamer ensuite une démarche de soins à long terme (médicaments + psychothérapie).

Le diagnostic n'est pas très fréquemment communiqué au malade, ce qui a l'avantage de ne pas "fixer" le patient dans une pathologie, et l'inconvénient de ne pas l'inciter à se soigner sérieusement, puisqu'il n'a pas bien conscience d'avoir un problème important et curable.

A bientôt,

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Patrice (VNI) (2 messages) Voir addresse IP de cet auteur
25-11-03, 15:56  (GMT)
21. "RE: Forum problèmes psychiques ?"
Salut Pandore, cela faisait un bout de temps que j'attendais une réponse à ma requête sur le forum de la schizophrènie; je suis ravis que tu m'envoies ce message que j'accueille à bras ouverts. Je pense que la créationd'un forum sur les maladies psychiques est une exéllente chose et je suis prés à communiquer avec toi comme il te plaira.


Patrice

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
25-11-03, 22:27  (GMT)
22. "RE: Forum problèmes psychiques ?"
Bonsoir à tous,

Isa me fait part d'une réponse que le Docteur Dupagne avait faite au mois d'août à Anxy, qui cherchait l'adresse d'un forum psy :

http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID5/3508.html

"Un forum psy généraliste ne peut que tourner à n'importe quoi. Les problèmes sont tellement différents, les psychopathes pervers et les illuminés tellement nombreux, que c'est un combat perdu d'avance. Tout ceux que j'ai pu lire (francophones) tournent vite à n'importe quoi, sauf serpsy qui est un peu à part.

On peut à la rigueur imaginer un forum dédié à une maladie précise, comme le forum schizophrénie sur atoute. Mais ce forum demande énormément d'énergie, une modération a priori. En bref, il est très lourd. Je suis donc réticent à l' ouverture de forum sur d'autres maladies psychiques, sauf peut-être la dépendance à l'alcool."

Cette réponse me ramène à la question que je posais plus haut :

Comment faire pour créer un forum sur une maladie précise, puisque ce sont les médecins, seuls habilités à donner des diagnostics, qui ne nous donnent justement pas de diagnostic permettant de se dire qu'on a une maladie précise ?

Dois-je en conclure : pas de diagnostic -> pas de maladie précise -> pas de forum ?

Moi ce que j'aimerais, c'est un forum où, sans qu'on soit obligé d'avoir "l'étiquette" de telle ou telle maladie (puisque moi l'étiquette je ne l'ai pas et je ne l'aurai probablement jamais), on parlerait de comment on se débrouille dans la vie avec nos problèmes psychiques, comment ça se passe au travail, avec le conjoint, les enfants, les psys, les traitements.

J'ai trouvé cela au travers de certains témoignages du forum schizophrénie. Mais je ne peux pas vraiment y participer parce que je ne suis pas schizophrène. Je pourrais continuer à seulement lire les témoignages comme je faisais au début, mais je trouve que lire sans participer me met dans une position "voyeuriste", et me fait ressentir encore plus ma "différence" et le fait que je ne fais partie de rien.

J'ai des problèmes, un traitement, un suivi psy, et mon mari aussi. On fait énormément d'efforts pour s'en sortir, depuis plus de 20 ans, et on s'en sort plutôt assez bien en apparence. Mais ce n'est pas pour ça que c'est tous les jours facile. Dans la vie, il faut toujours garder une "façade", et intérieurement, on se sent seuls. L'éducation des enfants est aussi plus difficile quand on a ces problèmes.

Nous sommes dans un no man's land : ni malades ni bien-portants.

Je ne vais quand même pas me mettre à boire pour pouvoir participer au forum "arrêter de boire", où "l'ambiance" est très agréable et chaleureuse, un peu comme ce que dont je rêve ?...

Ce qui me ferait plaisir, c'est de dénicher, au milieu des "illuminés, et des psychopathes pervers", des gens qui seraient un peu dans ma situation, avec qui on pourrait échanger de façon simple sur la gestion de nos problèmes au quotidien, partager nos "trucs" pour s'en sortir, parler des traitements possibles, et peut-être donner des pistes et de l'espoir à ceux qui sont encore au milieu du tunnel.

Il est très possible que ce que je cherche n'existe pas.

Si quelqu'un a des idées sur ces questions, merci de venir en parler ici.

Amitiés,

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
25-11-03, 22:55  (GMT)
23. "Oui mais c'est énauuuurme comme sujet !"
Bonjour Patrice,

je trouve ça interessant, mais ça me paraît concrêtement assez titanesque pour la simple raison que les problèmes psy sont trop nombreux et surtout trop variés dans leurs symptômes.

Je ne connais pas la schizophrénie.

Je connais la maniaco-dépression, et bien rien que ça, la personne malade est complêtement différente selon la phase où elle se trouve.

Pendant deux mois, elle va s'enterrer chez elle et dormir tout le temps, puis pendant 15 jours elle va se prendre pour le maître du monde.

Comment peut-on gérer ça sur un forum ? Surtout si cette personne discute avec un alcoolique, deux dépressifs, un hypocondriaque, une poignée de psychotiques, quelques mythomanes...

Pour le coup, ça serait vraiment un forum métaphysique, non ?

Je ne vois pas comment un vrai dialogue (ou trilogue...) peut s'installer entre des personnes souffrant de pathologies si différentes.

C'est un peu comme si on faisait un forum sur les maladies physiques.

Ah, mais j'y pense, ça existe :-o ?
Mais il y a des médecins et des élèves en médecine. Ils apportent des réponses précises à des questions précises.

Nous, si un mythomane vient nous demander ce qu'il faut faire pour guérir, ou si une maniaco-dépressive (cas que je connais bien donc je le prends comme exemple) nous demande si son traitement au lithium est dangereux pour sa thyroïde (la réponse est oui :-D) serons nous capables de répondre ?

"Problèmes psychiques", c'est trop vaste comme sujet.
Il faut réduire.

Voilà. Mon opinion destructrice. Rien que pour vous embêter. Non, en fait, c'est que plus on sera précis au départ et plus ce sera simple par la suite de voir si on s'écarte ou non du sujet.

Cécile, bavarde comme d'habitude (dépression ou pas, je piaille toujours autant).

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
25-11-03, 23:06  (GMT)
24. "Mon forum "vivre avec une personne malade""
Re-moi, je réfléchis tout haut sur ce site.

En fait, je viens de m'abonner à l'ADSL, je fais des frais. Je pense de plus en plus ouvrir un forum à ce sujet. Mais j'y tourne dans ma tête car j'ai peur de m'investir affectivement dans quelque chose que je voudrais surtout très "technique".

Peur aussi d'étaler ma propre histoire (pourtant déjà - trop - étalée), de parler de détails intimes, de dévoiler des choses qui ne m'appartiennent pas mais appartiennent à "mon petit malade bien-aimé".

Et aussi, le sentiment que des astuces mises en commun pourraient tant aider !

Plusieurs personnes m'ont dit récemment que ce que je vivais était lourd et qu'il était normal de craquer par moments. Quelle délivrance, je culpabilisait tellement.

Mais enfin bien que je sois moins dépressive, c'est encore très dûr à gérer et ça le sera de plus en plus. Physiquement, moralement.

Bon, ça ne vous interesse pas ce que je raconte. De toutes façons, personne ne m'aime, tout le monde s'en fiche etc... (là, c'est à lire sur le ton de la complainte avec des violons derrière - le canon de Pachelbel convient très bien quand je me plains).

Allez je ne vous embête plus.
Cécile, dubitative (et ce n'est pas un mot cochon, ce n'est pas mon genre).

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
26-11-03, 08:53  (GMT)
25. "Forum problèmes psychiques, mais lesquels ?"
Modifié le 26-11-03 à 20:45  (GMT)

Bonjour Cécile,

Ton opinion n'est pas destructrice. Je me pose exactement les mêmes questions.

On ne peut pas faire un forum "borderline", personne ne sait ce que ça veut dire dans le public, et les personnes concernées ne savent pas qu'elles sont concernées.

On pourrait dire : "problèmes psychiques non spécifiques" ou "problèmes psychiques non étiquetés".

Vachement sexy comme titre pour un forum !

Pourtant, on existe, nous !

"...plus on sera précis au départ et plus ce sera simple par la suite de voir si on s'écarte ou non du sujet."

Je doute que ça soit simple un jour.

Toute création naît d'un désir, et nous, on a tellement de mal à désirer…

A +

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Isa (741 messages) Envoyer message email à: Isa Envoyer message privé à: Isa Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
26-11-03, 10:05  (GMT)
26. "RE: Forum problèmes psychiques, mais lesquels ?"
Modifié le 07-12-03 à 16:49  (GMT)

.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Psychee (VNI) (1 messages) Voir addresse IP de cet auteur
26-11-03, 11:49  (GMT)
27. "RE: Forum problèmes psychiques, mais lesquels ?"
Bonjour à tous,

Pandore, pourquoi ne pas intituler le forum sous forme d'une question du genre "Qu'est-ce que le trouble Borderline ?". En précisant bien , dans la charte, que le but réel n'est pas de répondre à cette question, auquelle même les psychiatres ne semblent pas pouvoir répondre, mais de faire connaître ce trouble. Tu pourrais ainsi te libérer et je pense que certains pourraient s'y retrouver.
Ton problème à toi, c'est le trouble "borderline" même si tu n'es pas étiquetée de la sorte, et tu veux pouvoir échanger sur cette souffrance. Tu ne peux pas gérer en plus les problèmes maniaco-dépressifs, mythomanies, schizophrénies... Tu ne peux pas soutenir tout le monde qui souffre, tu as déjà bien à faire avec toi-même.
Penses à toi avant tout, je pense que tu as l'intelligence, la franchise, la bonté et la tolérance qu'il faut pour gérer, certes pas toute seule, un forum pareil, surtout que le docteur Dupagne semble intéresser. Alors, qu'en penses-tu ?

Amicalement, Psychée.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
26-11-03, 15:40  (GMT)
29. "RE: Forum problèmes psychiques, mais lesquels ?"
Bonjour Psychee,

Merci pour tes encouragements, tes compliments et tes conseils.
Comme tu vois, la réflexion avance petit à petit.
Il faut aussi qu'il y ait un certain nombre de personnes intéressées.

Amitiés,

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
26-11-03, 15:06  (GMT)
28. "RE: Forum problèmes psychiques, mais lesquels ?"
Bonjour Isa,

Merci de vous intéresser à cette discussion, et merci aussi de prendre le risque de venir parler sur un forum qui n'est pas modéré a priori, je le prends comme une marque de confiance de votre part.

"Vous avez surtout du mal à assumer votre désir et à le réaliser…"
C'est vrai. Je n'arrive pas encore à bien cerner ce qu'il est souhaitable ou nécessaire de faire, et si mon désir est aussi celui d'autres personnes. Je n'ai pas spécialement l'idée de créer quelque chose juste pour mon plaisir personnel et j'ai peur de ne pas savoir m'en occuper seule.

"Pourquoi vouloir créer un nouveau forum"
Bonne question. Il se trouve que j'ai lu pendant longtemps le forum schizophrénie. Après un temps assez long "d'écoute", j'ai pris le risque d'y prendre la parole.

Les réponses que j'y ai faites s'adressaient en particulier aux personnes "borderline" qui échouaient sur le forum schizophrénie à cause de quelque symptôme bizarre qu'elles éprouvaient, et dont elles avaient vaguement entendu parler comme pouvant faire partie du tableau de la schizophrénie (exemple : la dépersonnalisation), ou encore parce le médicament prescrit les inquiétait, portant le mot "psychose" ou "schizophrénie" parmi les indications (exemple : le Tercian). (En ce qui concerne la dépersonnalisation, il y avait déjà eu auparavant une question similaire sur le forurm maladies. Aucun des médecins n'y avait répondu. Vous y aviez répondu vous-même, et votre réponse ne m'avait pas semblé adéquate, ce que est logique parce que ça ne concernait pas votre maladie).

J'ai toujours répondu à ce type de questions dans le sens de vouloir clarifier les choses entre les deux pathologies (avec mes connaissances à moi, qui sont forcément limitées).

J'ai aussi parlé sur des sujets concernant autant la schizophrénie que ma propre pathologie :

- de livres de psychanalyse concernant la psychose (http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID20/857.html#16),

- de faire des enfants quand on a une pathologie psychique http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID20/860.html#2

- de l'annonce du diagnostic ou de l'absence de diagnostic http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID20/233.html

- du fait d'"entendre dire des bêtises sur la maladie mentale" et comment on y réagit http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID20/952.html#15

Pour le reste, je me suis permis de répondre à Psychee, qui m'a semblé être dans le cas d'une pathologie "borderline", même si sa question portait d'abord sur son ami schizophrène. Ma réponse s'adressait bien elle, à son état à elle et à son attitude vis-à-vis de son ami schizophrène. Vous m'avez d'ailleurs répondu " je suis entièrement d'accord avec ce que vous dites à Psychee..." dans la discussion "Comment l'aider au mieux" http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID20/979.html#8

Dans ces discussions, à mon avis, les choses se passaient tout-à-fait cordialement, chacun étant à sa place, se présentant sous une "étiquette" claire et parlant de ce qu'il connaissait par expérience. La place qu'on me laissait sur le forum schizophrénie me convenait très bien, j'étais là pour renseigner les personnes borderline arrivées là par mégarde, parler de cette pathologie pour faire évoluer un peu les mentalités et clarifier les frontières, tout en profitant moi-même de l'expérience de personnes schizophrènes stabilisées concernant la gestion de leur quotidien.

Là où il y a eu quelques problèmes, c'est dans la discussion "quelle relation entretenez-vous avec votre psy"
http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID20/910.html#26

RougeV ayant dit consulter un psychologue, et ne prendre aucun médicament, là votre réaction est vive :

"Vous dites que vous êtes schizophrène et vous ne prenez aucun médicament !!!
Il y a comme un problème mais lequel ? Votre psy est franchement un incompétent : soit il s’est trompé de diagnostic soit il a séché à la fac les cours sur les neuroleptiques. Et en plus il vous laisse face à vos angoisses sans vous soulager… Mais dans quel monde vit-on ?
Cherchez l’erreur…
Pandore si vous nous expliquiez ce qu’est un état limite…"

(Là vous vous adressez à moi, m'incitant à intervenir alors que je n'ai pas encore participé à cette discussion)

et plus loin :

"Il faut redonner la parole aux vrais schizo..."

Quant au Docteur Dupagne, il s'emballe : "il est bon de temps en temps de remettre les pendules à l'heure et de laisser parler les vrais schizophrènes et non quelques personnalités borderline qui se permettent de généraliser à partir de leur expérience personnelle"

Bien sûr, suite à cela, il y a eu des excuses, des explications. Je cite le Docteur Dupagne :

"Il se trouve que les adversaires des neuroleptiques sont souvent des personnalités borderline qui ont reçu des neuroleptiques en phase de décompensation, et qui sont arrivés ensuite à bien vivre sans neuroleptique. Au lieu de s'en réjouir tout simplement, certains se sont lancés dans un combat contre ces médicaments indispensables pour d'autres pathologies comme la schizophrénie.
Si nous sommes d'accord sur cet aspect, vous avez tout à fait votre place ici."

D'accord avec ce qu'il dit, mais pourquoi le dire particulièrement ici, et à moi, alors que je viens justement de répondre à Psychee dans le sens "pour les neuroleptiques" : "je considère plutôt que ce sont mes angoisses qui ont un effet tout à fait dévastateur, et j'apprécie que le Tercian m'aide à en venir à bout ! Ces médicaments sont prescrits dans le but de nous faire aller mieux, pour avoir une meilleure qualité de vie, et justement pour pouvoir être libres de penser. Ils sont prescrits par un médecin, dans le cadre d'une relation d'aide et de confiance. Il n'y a à être ni pour ni contre les neuroleptiques, pas plus qu'on n'est pour ou contre les pansements ou les points de suture."

C'est là que j'ai senti beaucoup d'ambivalence dans les discours, qu'il y avait le risque d'une sorte d'amalgame, et que je risquais moi-même de devenir la victime d'obscurs comptes à régler avec ceux que vous imaginez être les "borderline", comptes dont les enjeux me dépassent totalement.

Je comprends très bien que vous ayez à vous défendre très fortement contre tout ce qui pourrait risquer de vous faire décompenser, et je connais les résultats atroces de la décompensation pour une personne schizophrène.

Je ne vous ferai pas l'affront de faire la moindre comparaison avec ce qui m'arrive quand je suis blessée : ça se solde par une bonne crise de larmes, un tranquillisant, un petit dodo, et après ça je peux de nouveau plaisanter. Mais ça ce sont les réactions que j'ai moi après des années de thérapie, avec un traitement médicamenteux, un suivi psy régulier, une vie réglée pour avoir le moins de stress possible, et une vie matérielle pratiquement idéale… Il faut savoir que les personnes "borderline" qui sont encore au milieu du tunnel peuvent être, tout comme vous, très fragiles, angoissées, suicidaires ou para-suicidaires.

Dans la discussion "J'ai besoin d'1 avis - S.O.S. - long message" http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID20/990.html , du fait qu'on parlait d'une personne en son absence, (ce qui était une grave erreur que vous avez immédiatement relevée, et je vous donne 100 % raison), et que les informations données étaient plutôt vagues, les projections des uns et des autres ont atteint leur maximum.

Dans ma réponse, j'imaginais une situation : T. n'est pas schizophrène, Aliénor a des problèmes psy, le psy est un bon psy (c'est-à-dire une situation un peu comme la mienne)

Vous, vous étiez dans la logique de votre propre situation : T. est schizophrène, lui seul peut parler en son nom et juger de son suivi, Aliénor et Pandore ne peuvent pas comprendre les schizo, "on tue la parole des schizo".

Les projections entraînent l'incompréhension, la critique, le rejet.

Contrairement à ce que vous croyez, à partir du moment où vous vous expliquez, je comprends votre façon de penser. Mais ce qui me ferait plaisir aussi, c'est que vous essayiez de comprendre mon raisonnement sans avoir d'a priori négatif.

Je me trompe peut-être souvent sur les problèmes propres à la schizophrénie, mais au moins j'essaye de dialoguer, de m'intéresser, de tenir compte de vos explications et de vos remarques.

J'aimerais aussi, tout comme pour vous quand on parle des schizophrènes, qu'on tienne compte de ma susceptibilité et de mon hypersensibilité quand on parle des "borderline".

Vous dites : "Quant à la modération, j’en suis revenue… Si les alliances fonctionnent bien dans un groupe on peut aisément s’en passer. Le tout est de savoir réguler la violence par le dialogue…"

Je ne crois pas qu'on puisse se passer de la modération. Mais quel art difficile !... Et le dialogue, comme c'est long, épuisant… mais tellement riche aussi, et ça me fait tellement avancer !...

Tout ça pour dire que, dans le cas où je continue à intervenir sur les problèmes borderline dans le forum "maladies" et dans le forum "schizophrénie", ou dans le cas ou un site spécifique serait créé, je souhaiterais que certaines conditions soient respectées :

Respect des personnes, respect de leur sensibilité particulière, pas d'a priori sur la pathologie borderline, pas de stigmatisation des personnes d'après leurs symptômes, explications médicales données pour cette pathologie aussi détaillées et fouillées que pour les autres maladies (ah! que j'aime placer là ma fameuse comparaison avec les petits boutons blancs chers au Docteur Dupagne !), recours à des citations ou des références bibliographiques de spécialistes quand on ne sait pas, ou renvoi sur des sites spécialisés.

De la part des borderline aussi, je verrai des limites à mettre qui pourraient être ajoutées à la charte (ou mises dans la charte du forum spécifique) : De même qu'on ne décrit pas les délires, on ne doit pas faire de longues descriptions détaillées et complaisantes de symptômes. Pour décrire un symptôme, une simple allusion suffit (par exemple en ce qui concerne l'auto-mutilation, inutile de s'étendre, on sait ce que c'est). Idem pour les TS, il suffit de dire TS, ce n'est pas la peine d'en rajouter la description. Interdiction aussi du chantage au suicide ou du chantage à la décompensation (du type : vous m'avez fait aller mal).

Merci de me faire profiter de vos réflexions sur ces propositions.

A bientôt,

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
26-11-03, 17:46  (GMT)
30. "Je décroche (monologue défouloir sans intêret pour personne, je passe mes nerfs)"
Bonsoir à tous et toutes,

je retire mes billes pour l'instant, c'est trop dur de gérer la situation à la maison, je crise un peu ce soir. Je n'ai pas eu la patience de lire les messages.

C'est impressionnant ce qu'on peut être à bout parfois. J'explose. Je ne sais pas si j'ai raison ou non. Il me semble justement que si je n'explose pas, je deviens folle.

Je n'aurai jamais la patience d'endurer d' autres dépressifs, j'en ai déjà deux lourds à porter en vrai et j'ai de moins en moins de compassion, de plus en plus d'impatience.

Parce que pendant que les dépressifs dépriment, que tout le monde se pose des questions existentielles, je tourne au café pour faire le dixième de ce qu'il y a à faire.

En ce moment, un robinet qui fuit, un autre qui ne marche plus (salle de bain) et mes dépressifs qui pleurent en gémissant contre la fatalité. Et moi je cours et je paye les factures.

C'est dur de voir que même cet été, lorsque j'étais au plus bas, alors que les collègues s'inquiétaient, la famille "proche" n'a pas réagit d'un haussement de sourcil. un peu peur, si j'étais hospitalisée (qui irait chercher le pain/les courses/le courier...).

Ca fait mal d'étaler tout ça, je vais le regretter, mais c'est vraiment difficile parfois.

Le xanax, c'est comme la cigarette, quand on a été accro un jour, on en a un peu envie durant toute sa vie...

Heu, vous pouvez effacer ce message. Je l'écris car j'aimerais de plus en plus connaître la réaction d'autres personnnes vivant avec quelqu'un de gravement malade, de dépressif, d'apathique.

Quand on parle du drame des personnes âgées cet été et de l'indifférence bla bla bla, ça me crispe. Parce que c'estt vachement dur et je comprends ceux qui ne s'occupent pas de leurs vieux.

Je comprends aussi ceux qui abandonnent leurs enfants handicapés, ceux qui les mettent en centre spécialisé et qui ne s'en occupent plus. Ca vous tue, les maladies des autres !

Heureusement que je ne suis pas médecin, tiens.
Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Anxy (VNI) (1 messages) Voir addresse IP de cet auteur
26-11-03, 20:29  (GMT)
31. "RE: Je décroche (monologue défouloir sans intêret pour personne, je passe mes nerfs)"
Bonsoir à tous et toutes,

tout particulièrement à Cilloux et à Pandore (merci de votre message et de l'intérêt que vous avez porté à mes quelques interventions).

Je suis réellement impressionnée par votre détermination, vos projets (qui sont, en fait, des projets de vie, particulièrement altruistes, même si vous attendez vous-mêmes un soutien des autres).

Je précise tout de suite que je ne me crois pas réellement borderline: je n'ai pas de périodes de surexcitation, je n'ai que des périodes où je suis moi (joyeuse, heureuse de vivre, aimant les autres, confiante - parfois trop, j'en ai payé les frais)...(non, non, je ne me flatte pas !

Et puis d'autres périodes où j'ai le cafard, tout bêtement, même si j'ai la plupart du temps des difficultés à savoir pourquoi je réagis aussi mal à ce qui ne ressemble pour d'autres qu'à des tracasseries.

En fait, maintenant, dans les moments de grande difficulté, de grandes douleurs, je suis assez forte. Plutôt du style: quand faut foncer, faut foncer, prendre la situation à bras le corps (pas de mérite, je ne réfléchis même pas vraiment, ça va de soi) !

J'ai aussi, à côté de moi, en permanence, un mari qui est mon maître en sagesse, quelqu'un qui a beaucoup souffert, mais qui est parvenu à prendre du recul par rapport à cette souffrance. Ce qui lui permet de la reconnaître chez les autres, de ne jamais condamner, juger, et d'être un soutien sûr et constant. J'ai énormément de chance. Je ne le connais que depuis trois ans, nous nous sommes mariés en mai dernier, alors que je sortais d'une des périodes les plus noires de ma vie. Sans lui, je ne serais pas là pour vous écrire. Mais notre relation est telle que nous ne sommes pourtant pas *dépendants* l'un de l'autre, mais en totale symbiose (même si nos opinions divergent parfois, par ex. il est croyant, moi pas).

Mais je n'ai pas toujours été comme ça, et je reste fragile (et je vais avoir 58 ans!).

C'est surtout la peur de savoir ou de croire que l'on peut retomber dans les affres de la dépression qui me tourmente encore. Je ne serai jamais à l'abri de cela.

Mais mes dépressions, depuis ma jeunesse, ont toujours été réactionnelles. Cependant, au risque de me répéter, d'autres, placés dans les mêmes situations que moi, tenaient bon et n'étaient même pas atteints, par ex. lors de la postposition d'un examen important quand j'étais aux études. Donc, je me qualifie de *dépressive à vie*, en perpétuel sursis, et rassurée par la prise permanente d'antidépresseurs et d'anxiolytiques (+/- un par jour, par angoisse...d'être angoissée).

En ce qui concerne le forum proposé, je me tâte.
Pour avoir fait un séjour de 8 semaines en clinique psychiatrique, je crois que, comme là, il ne faudrait pas mêler les pathologies bien spécifiques telles que schizophrénie, maniaco-dépression, dépression réactionnelle, tout en avouant ne pas bien discerner parfois les limites entre celles-ci. Je pourrais donner plus de détail sur l'organisation, telle que je l'ai vécue, dans cette clinique qui est géniale.

J'ai à coeur de pouvoir, tout modestement, essayer de donner un coup de pouce à ceux et celles qui sont en train de faire la chute vers les ténèbres du mal-être (ouh là, je deviens emphatique, là ).
Mais je ne suis pas certaine du tout de pouvoir jouer un rôle dans un forum en tant que modérateur. Cela prend certainement beaucoup de temps, ce qui ne ferait pas peur, si je n'avais pas d'autres occupations.

Mais, surtout, j'ai peur aussi de *prendre sur moi* la douleur des autres.

Bref, je réfléchis. C'est vrai que je souhaiterais l'existence d'un forum où un dépressif pourrait dire *ça ne va pas !* et recevoir les encouragements et les témoignages de gens qui comprennent, au moins, qu'il souffre. Parce qu'on ne peut pas *comprendre* les autres, ni *entrer* dans leur souffrance. Mais savoir qu'ils souffrent, ça oui, et parfois trouver l'une ou l'autre parole qui aide, ça oui.

J'attends donc vos autres interventions avec grand intérêt.

Très amicalement.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
26-11-03, 20:43  (GMT)
32. "RE: Je décroche (monologue défouloir sans intêret pour personne, je passe mes nerfs)"
Bonsoir Cilloux,

"En ce moment, un robinet qui fuit, un autre qui ne marche plus (salle de bain)"

Si je te conseille d'appeler un plombier, tu m'envoies paître ?

"et mes dépressifs qui pleurent en gémissant contre la fatalité"

Laisse pleurer le dépressif ! D'ailleurs un vrai dépressif ne pleure pas. Quand on commence à pleurer, c'est que la dépression est en voie de guérison. Tu confonds tristesse et dépression.

"cet été, lorsque j'étais au plus bas, alors que les collègues s'inquiétaient, la famille "proche" n'a pas réagit d'un haussement de sourcil. un peu peur, si j'étais hospitalisée (qui irait chercher le pain/les courses/le courier...)."

Mets-toi en grève ! Pourquoi personne ne fait rien chez toi ? C'est quoi leur problème ? Il n'y a vraiment personne dans ta famille qui peut faire quelque chose ?

Je peux te dire qu'il m'est arrivé d'être très bas, et mon mari aussi au même moment, et bien, le temps que la forme revienne, on s'est énormément simplifié les tâches. Une bonne adresse : Picard Surgelés.

"Le xanax, c'est comme la cigarette, quand on a été accro un jour, on en a un peu envie durant toute sa vie..."

Le Xanax, c'est la très très mauvaise solution. Normalement, si tu prends un antidépresseur du type "inhibiteur de la recapture de la sérotonine", il a un effet anxiolytique, et tu n'as pas besoin de prendre un tranquillisant par là-dessus, sauf en cas d'événement très très stressant et ponctuel. Tu sais très bien ce que tu risques à reprendre du Xanax ! Si tu as oublié, relis tes anciens messages en tapant Cilloux dans le moteur de recherche

"j'aimerais de plus en plus connaître la réaction d'autres personnnes vivant avec quelqu'un de gravement malade, de dépressif, d'apathique"
Moi j'ai des problèmes, et mon mari est un dépressif (mais pas borderline). "L'avantage" d'être deux à avoir des problèmes, c'est qu'on est assez tolérant avec les problèmes de l'autre, et qu'on peut donner à l'autre les judicieux conseils... qu'on ne s'applique pas à soi-même. En plus comme on a ces problèmes depuis qu'on est tout petits, on a quand même pas mal progressé, et on a aussi pas mal d'humour et de recul.

J'ai l'impression que tu en as aussi, de l'humour. C'est une grande aide dans les moments où les galères s'accumulent.

"je comprends ceux qui ne s'occupent pas de leurs vieux. Je comprends aussi ceux qui abandonnent leurs enfants handicapés, ceux qui les mettent en centre spécialisé et qui ne s'en occupent plus. Ca vous tue, les maladies des autres !"
Là tu exagères un peu. Essaye plutôt de te faire aider pour alléger ton fardeau. Peut-être es-tu aussi un peu perfectionniste dans ce que tu fais ?

Je te souhaite une bonne soirée,

A +

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
27-11-03, 01:17  (GMT)
35. "La voix de la sagesse"
Merci, Anxy et Pandore

pour le plombier, j'y songe. Merci du conseil
Je ne peux pas me mettre en grève : personne ne réagit et tout le travail s'accumule. Résultat, toute l'organisation à remettre en place.

J'ai vécu 6 ans loin, je ne rentrais qu'une fois par semaine au mieux mais personne ne levait le petit doigt (chacun étant dépressif ou trop occupé) et je passais mes samedi à tout mettre à jour. En vain bien entendu, donc tout s'accumulait. Bref une horreur. Je ne veux pas recommencer.

J'urais été hospitalisée cet été je pense si je n'avais pas opposé de refus, à cause justement de tout ce boulot que personne n'aurait fait à ma place.

J'ai même révé d'être à l'hosto, dans un lit, à dormir en attendant qu'on m'apporte mes repas (un vrai fantasme !) mais d'une part la "société" n'est pas là pour me gaver pendant que je me repose et toujours ce problème de travail à la maison.

Pour les surgelés Picard je connais. Je vois que la simplification des tâches est commune à d'autres familles "à bout"...

Pour Annxy, il n'y a absolument rien d'altruiste dans ma démarche. Mais alors rien de rien. Puis je me méfie de l'altruisme, qui a souvent été un orgueil caché (dans mon cas), la joie de la bonne conscience et la destruction lente. Je paye la note, là.

Non, moi c'est juste une mise en commun de "recettes", en espérant que dans les recettes des autres on puisse piocher de temps en temps une bonnee idée pour soi.

Une banque de données innformatique "comment tenir le coup dans la vie". Avec plein de techniques. Comme les surgelés Picard (mais aussi l'installation de carrelage plutôt que du parquet, éviter les mille petits meubles bien jolis mais terribles les jours de ménage, simplifier les gardes-robes pour ne pas passer son temps derrière la machine à laver.

On dirait "la maison de Valérie" ou "Biba", mon message. Un truc de bonne femme quoi. Et pourtant...

Cécile, femme qui travaille et au foyer aussi et encore sans enfants (comment font-elles ???)

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

ACRO (2475 messages) Envoyer message email à: ACRO Envoyer message privé à: ACRO Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-07-04, 11:00  (GMT)
86. "Amicalement"
Cécile, il faut faire un Break de temps à autre.

Parfois la compassion n'aide pas ses proches malades. Il faut parfois aussi gronder, raisonner, mais le faire bien à propos.
Si tu acceptes trop, tu vas y laisser la raison et tes forces.

Il faut que tu apprennes à devenir égoïste, et dès qu'une petite voix intérieure te dit "stop", tu l'écoutes et tu te mets en stand by.
Tes vieux sont sympas, tu les aimes, et ils comptent bien la-dessus, mais ce sont de vrais enfants, il faut, si tu les aimes, les corriger de temps en temps.
Ne leur fait pas de longs discours, agit simplement et sainement.
Parfois c'est dur, je sais, mais la vie c'est pas facile.

Continue à te confier ... ça peut t'aider et te déculpabiliser. N'oublie pas ce dernier vocable.


Payer les factures, je connais aussi ! ... mais je me suis fixée une limite.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Isa (741 messages) Envoyer message email à: Isa Envoyer message privé à: Isa Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
26-11-03, 21:25  (GMT)
33. "RE: Forum problèmes psychiques, mais lesquels ?"
Modifié le 07-12-03 à 16:50  (GMT)

.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
26-11-03, 22:57  (GMT)
34. "RE: Forum problèmes psychiques, mais lesquels ?"
Bonsoir Isa,

"Tout le problème c’est qu’on a laissé des personnes prendre la parole sans qu’elles ne se soient présentées, ce qui a prêté à confusion. D’autres se sont auto-diagnostiqués schizophrènes et les incohérences de leur récit ont vite montré la supercherie. Comment voulez-vous dans ces conditions informer loyalement et discuter cordialement quand le mensonge et la manipulation sont de mises ?"

Là où je ne vous rejoins pas, c'est qu'il me semble que quand une personne s'auto-diagnostique schizophrène alors que ce n'est pas le cas, il peut s'agir tout simplement d'une erreur de sa part, sans qu'il soit besoin de parler de supercherie, de mensonge ou de manipulation.

>Là j’ai du mal à accepter votre interprétation. Vous oubliez tout
>simplement qu’on est sur le forum schizophrénie, donc qu’à
>ce titre il ne peut être laissé dit n’importe quoi
>sur cette maladie. Le modérateur en validant ce message a
>approuvé le contenu. Or il est clair quand on connaît
>la prise en charge actuelle d’un schizophrène que cette personne
>raconte n’importe quoi !

Comment voulez-vous que le modérateur sache si une personne qui envoie juste un message est schizophrène ou pas ?

>N’êtes-vous pas vous aussi en train de militer pour (re)donner la
>parole aux vrais borderline ?

Non je ne milite pas pour ça. Mon objectif est au ras des pâquerettes naines : faire prendre conscience à quelques personnes qu'elles peuvent et qu'elles doivent se soigner, et qu'en se soignant elles vont améliorer leur état.

>J'ai moi aussi servi de bouc émissaire dans
>la discussion avec Cilloux, on m'avait pris pour un des
>médecins modérateurs du forum. Pas triste le petit réglement de
>comptes surtout quand dans d'autres post on les remercie chaleureusement
>de tout ce qu'ils font... L'ambivalence n'est pas le monopole
>des schizo...

Non, je ne partage pas votre point de vue, vous n'étiez pas là dans une position de bouc émissaire. Dans la discussion avec Cilloux, c'est vous qui aviez déclenché les hostilités, après une série de private joke entre vous et le Docteur Dupagne :

"Bonjour Cilloux,
Vous devriez aussi regarder la définition de psychopathe dans le dictionnaire, je trouve que ça vous définit assez bien…

Vous manquez singulièrement de sens moral pour ne pas hésiter à faire passer pour des c… votre psy et les médecins de ce forum, j’espère qu’ils auront apprécié votre délicate attention…

L’avantage avec les manipulateurs, c’est qu’on ne s’angoisse pas devant leur cinéma, on sait à quel point leur jouissance est grande à le faire. En tout cas la mienne a été grande à vous lire…"

Quand vous dites cela à Cilloux, vous ne prenez pas en compte le fait qu'il s'agit d'une personne malade, et que ses "incohérences" sont dues à une maladie.

>Là où vous avez projeté, j’ai analysé la situation, c’est là notre différence…

Je me suis peut-être trompée. Je pense qu'on a tous droit à l'erreur.

>j'ai un peu de mal à vous suivre quand vous voyez
>des « borderline » partout.

Oui, les borderline sont assez nombreux, mais le problème est que très rares sont ceux qui savent qu'ils le sont, d'où à mon avis, la nécessité de faire connaître davantage cette maladie.

A bientôt,

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Isa (741 messages) Envoyer message email à: Isa Envoyer message privé à: Isa Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
27-11-03, 08:55  (GMT)
36. "RE: Forum problèmes psychiques, mais lesquels ?"
Modifié le 07-12-03 à 16:50  (GMT)

.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
27-11-03, 14:09  (GMT)
37. "Bonjour à toutes les deux,"
j'interviens dans cette discussion mais je l'ai lue en travers, très rapidement. Je vois que vous refaites allusion à la guerre entre Isa et moi, modérée par Pandore.

Alors pour Isa, j'ai beaucoup changé au cours des messages et ça a de quoi être déroutant en effet.

Je pense que le xanax, puis le sevrage m'ont vraiment beaucoup déstabilisée. J'avais une humeur très instable, j'ai dormi une nuit sur deux durant tout le mois d'octobre et sans aucun soutien psy ni médical à part ma consultation bi-mensuelle chez mon généraliste.

J'ai réussi à tenir ce servrage qui en prinncipe est très dur. Le forum atoute m'a beaucoup aidée car j'ai pu écrire mes état d'âme au fur et à mesure. J'avoue que dans cette démarche, j'ai été très égocentrique. Je n'ai pas pensé à la fragilité d'Isa ni même au fait que ce forum n'était pas le lieu pour ça.

Maintenant, avec du recul, et après avoir lu d'autres messages de vous, je me rends compte de l'infraction que j'ai commise.

Je ne sais pas si je suis borderline, manipulatrice, dépressive, ou quoi.
Peut-être hypocondriaque mentale ?

En tout cas, sur les rotules. Et plus inquuiète de la santé de mon petit père que de la mienne.

Isa, je suis vraiment navrée d'être venue me faire les griffes sur ce forum. D'ailleurs, c'est un peu pour ça que je cherche à créer un site ou un forum "vivre avec un malade".
Je pense que la dépression en serait un chapitre car je crois de plus en plus que c'est commun à beaucoup.

Celà dit, j'ai peut-être aussi des problèmes psy mais ce n'est pas mon centre d'intêret. Dans l'urgence, je dois régler de plus en plus de choses matérielles, sans vraiment d'expérience et mon unique désir est d'y arriver en restant zen pour ne pas torturer encore plus petit père.

Mais je comprends très bien à quel point mon message d'automutilation était choquant, déplacé, et je le rergrette encore Isa. Ca ne veut pas dire que maintenant tout est rose, mais j'ai compris que ça pouvait faire du mal à quelqu'un

Pour ma part, je ne suis pas du tout comme vous : si quelqu'un que je ne connais ppas veut se suicider en direct devant moi, je resterai impassible car c'est sa vie, pas la mienne. Il ne me viendrait pas à l'esprit de m'en culpabiliser.

Voiilà. Je ne sais pas si je fais bien d'écrire ça là vu que je n'ai pas épluché vos messages précédents. C'est surtout pour Isa, pour dissiper au mieux les ambiguïtés.

Bon, je vous laisse : y'a clinique cet après-midi.

Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Isa (741 messages) Envoyer message email à: Isa Envoyer message privé à: Isa Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
27-11-03, 14:40  (GMT)
38. "RE: Bonjour à toutes les deux,"
Modifié le 07-12-03 à 16:51  (GMT)

.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Fred (VNI) (34 messages) Voir addresse IP de cet auteur
27-11-03, 16:49  (GMT)
39. "Bonjour Pandore et bonjour à tout le monde"
Bonjour,

Tu vois, suite à ta gentille demande, je fais une apparition, c'est déjà bien, tu as presque réussi à me convaincre.

Je vais me refaire une petite santé, et si çà va mieux dans quelque jours j'y discuterais avec vous.(voui parce que là on ne peut pas dire que ce soit un message constructif)

Merci pour ton aide précieuse et ton soutien moral

Bonne soirée à tout toi et à tout le monde

Fred

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
27-11-03, 20:04  (GMT)
40. "RE: Bonjour Pandore et bonjour à tout le monde"
Bonsoir Fred,

Je suis contente de te trouver là, parce si tu es là ça veut dire que tu vas assez bien.

Continue à bien prendre soin de toi et de ton compagnon.

Amitiés,

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-11-03, 09:55  (GMT)
44. "Une question pour Isa"
Bonjour Isa,

Au cours de la discussion sur la modération http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID22/96.html# , je vous avais écrit :
"C'’ est gentil de votre part de vouloir m'éviter d'être submergée par les désirs des internautes, mais pour l'instant je ne ressens pas ce danger"

Et vous m'avez répondu :
"Ce n’est nullement de la gentillesse ni la crainte d’un danger, c’est juste que je constate que vous intervenez sur des discussions que vous n’avez pas initiées, ce qui met votre désir entre parenthèses puisque vous répondez à celui des autres… C’est que je commence aussi à repérer votre fonctionnement…"

Je trouve que vous avez tout à fait raison. Je suis bien d'accord avec vous que je mets mon désir entre parenthèse pour plutôt suivre celui des autres, d'ailleurs souvent j'en arrive à ne plus savoir ce qu'est mon désir, ni même si j'ai un désir quelconque.

Mais ce que je voudrais comprendre, c'est si vous me dites cela plutôt comme une critique ou plutôt comme une piste pour me faire progresser ? Je vous pose cette question parce que souvent je ne sais pas comment interpréter ce qu'on me dit sur moi, et je me crée un tas de doutes et des ruminations, jusqu'à ne plus savoir quoi penser...

Je vous remercie de votre aide,

A bientôt,

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-11-03, 10:41  (GMT)
45. "La réponse d'Isa et une autre question"
"Ce n’est pas une critique que je vous adresse, c’est mon ressenti !

Au cas où vous ne l’auriez pas encore remarqué, je m’intéresse beaucoup aux gens. Je n’aime pas les conflits non plus et c’est bien pour cela que très vite je me pose des limites dans ce que je peux supporter ou pas. Philippe a raison de répéter que sur Internet 70% de la communication nous échappe, il est certain que si je l’avais rencontré dans la vie, nos rapports auraient été différents.

Si vous m’écoutez, moi aussi. J’entends votre petite musique intérieure s’exprimer dans les messages. Vous cherchez énormément à plaire ce qui explique que vous ne vous attaquez pas frontalement aux personnes avec lesquelles vous n’êtes pas d’accord ou bien que vous choisissez le point de vue le plus valorisant. La contre partie c’est que vous vous oubliez totalement et vous faites passer le désir de l’autre avant le votre. Ce n’est pas une critique, simplement mon ressenti et je ne tiens pas à vous déstabiliser avec mes propos. Vous me demandez de m’expliquer, je le fais avec franchise…

Cependant de manière récurrente vous tentez d’exprimer votre désir à travers celui des autres. Pour ce qui est des personnes atteintes d’état limite, quand elles se retrouvent sur le forum schizophrénie, par les réponses qu’elles reçoivent on les pousse à se soigner pour aller mieux. N’est-ce pas votre désir ?

Voilà pourquoi je vous parlais de vous emparer d’un lieu existant. En parlant de vous, de votre expérience, vous toucherez bien plus de monde que vous ne le croyez. Ceux qui n’ont pas eu de diagnostic et qui sentent bien que malgré leurs affirmations ils ne sont pas schizo auront enfin une réponse à cette question lancinante : de quoi je souffre ? Ils pourront ainsi en parler à leur psychiatre, se renseigner et s’approprier leur maladie et leur suivi.

Quant à la modération depuis que nous en parlons, j’ai constaté le changement.

Osons nos désirs et laissons la parole faire son chemin, le reste ne nous appartient plus…"

Isa,

Comme je vous l'ai dit, je dois réfléchir assez longuement sur votre réponse. Je sais que vos réflexions sont justes, mais comme cela atteint des niveaux assez profonds, je dois laisser à tout ça le temps de "mûrir".

Pouvez-vous juste me préciser ce que vous voulez dire par "m'emparer d'un lieu existant ?"

A bientôt,

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cilloux (VNI) (14 messages) Voir addresse IP de cet auteur
30-11-03, 16:25  (GMT)
46. "Ce soir sur la 6"
Bonsoir à toutes,


et à tous, pardon...

j'envoie un petit message pour demander si vous regardez l' émission sur les troubles psy, ce soir, sur la 6, et si on pouvait lancer un fil de duscussion à propos de ce reportage.

Je ne me fais pas trop d'illusions quant à la qualité de ce qui sera dit, mais ça fera toujours un point de départ pour une discussion... toujours dans l'optique d'un éventuel forum rien que pour ça.

Pour ma part je reste sur mon idée de classification des souffrances psychiques.

Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-11-03, 18:19  (GMT)
47. "RE: Ce soir sur la 6"
Modifié le 30-11-03 à 19:17  (GMT)

Bonsoir Cilloux,

Pour l'émission de ce soir, comme d'habitude je vais suivre le désir des autres parce que mon fils m'a dit qu'il voulait la regarder, et que du coup je vais la regarder avec lui : il n'est pas question de le laisser voir ça tout seul, sans explications.

J'ai très très peur de ce genre de reportage spectaculaire. Le choix des reportages (unités pour malades difficiles, Secteurs Médico-Psychologiques Régionaux Pénitentiaires pour les personnes malades et incarcérées, folie meurtrière), risque encore une fois de véhiculer dans le public l'idée d'un lien obligatoire entre maladie mentale et dangerosité. Vu que c'est déjà une idée répandue, quel est l'intérêt d'en rajouter ?

Il y aurait tellement d'autres choses intéressantes à dire, d'autres facettes à montrer, qui ne sont justement pas connues du plus grand nombre, comme par exemple tous les témoignages d'améliorations qu'on lit sur le forum schizophrénie...

Quel est le but réel d'une émission comme celle-là (à part faire monter l'audimat) ?

En ce qui concerne la classification des troubles psychiques, je ne vois que deux solutions : brûler la plante des pieds de mon psy pour lui arracher enfin un diagnostic, une étiquette... ou alors je me dis que ce qui caractérise le plus mon état c'est "anxiété et dépression"...

Qu'est-ce que tu en penses, Cilloux ?

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cilloux (VNI) (14 messages) Voir addresse IP de cet auteur
30-11-03, 21:53  (GMT)
49. "RE: (Entracte)"
Bonsoir,

Pandoire, je pense bien à toi, j'espère que tu ne vis pas trop mal l'emission de la 6. Personnnellement c'est assez difficile car j'ai mal aux dents.

Quand je parlais de problèmes non identifiés, en fait, j'imaginais un forum avec en page d'accueil les divers mal-aises existants.

Un peu comme pour le forum "atoute", on a un forum blabla, un forum pour arrêter de fumer, un forum de recherche etc...

Ben il pourrait y avoir un forum "tristesse", un forum "énervement", un forum "anngoisse", un forum "sommeil pénible", un forum "dévalorisationn", "peur des autres", "sentimennt d'irréalité", enfin plein, quoi, je n'ai pas toutes les idées en tête. Iil faudrait répertorier les principaux mal-aises.

Ainsi, quelqu'un qui "se sent mal" pourrait apprendre à classifier son/ses mal-êtres, ça peut aider à unn diagnostic.


Au fait, est-cec que tu peux me ré-écrire par mail car j'ai changé d'ordinateur et je n'ai plus ton e-mail.

Merci.
Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cilloux (VNI) (14 messages) Voir addresse IP de cet auteur
30-11-03, 22:22  (GMT)
50. "Fin de l'émission de la 6 : désolant"
Ouf, c'était assez terrible, la fin de l'émission. Mais je ne vois plus du tout le rapport avec les maladies psy. Et ben, c'est assez navrant. Je suis navrée. Il faudrait faire passer des tests psychologiques aux journalistes qui font de pareilles émissions, ainsi qu'aux téléspectateurs qui ont la bêtise de les regarder.

Pour le coup, je suis bien bête d'en avoir parlé sur ce forum.

Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-12-03, 10:01  (GMT)
51. "L'émission de M6 hier soir"
Bonjour Cilloux,

Comme je m'attendais au pire du fait de l'angle d'attaque choisi, j'ai été plutôt agréablement surprise.

On ressentait beaucoup d'humanité de la part du personnel soignant aux urgences psychiatriques et dans l'UMD. Les psychiatres qui se sont exprimés étaient intéressants et clairs.

Ce que j'ai retenu de l'émission, c'est la diminution de 30 000 lits de psychiatrie en 10 ans ce qui a pour conséquences :

- qu'on retrouve beaucoup de psychotiques parmi les SDF et les prisonniers, avec toutes les difficultés de suivi de ces malades que cela implique,

- que les périodes d'hospitalisation des personnes psychotiques sont courtes (sauf dans les UMD) et répétées, avec là aussi un suivi plus difficile et moins personnalisé.

Il n'y avait pas de rapport entre ces reportages et l'introduction de l'émission où il était question du grand nombre de Français qui souffrent de problèmes psychiques.

Le reportage sur la folie meurtrière était spectaculaire, et le meurtrier finissait par être déclaré irresponsable. Les commentaires du psychiatre sur le plateau ont rectifié une idée reçue en précisant que les malades mentaux étaient de moins en moins jugés irresponsables en cas de crime, et que la proportion de malades mentaux parmi les criminels est faible, mais reste à savoir si les téléspectateurs retiendront cela (pas sûr, parce que les images de ce genre de reportage sont forcément plus marquantes que les commentaires sur le plateau...)

La maman du jeune schizophrène retraçait bien les difficultés de l'annonce du diagnostic et de la mise en place du suivi, mais en mettant tous ses espoir dans la recherche, elle minimisait les bénéfices actuels du traitement de son fils, et elle montrait qu'elle était encore dans l'illusion de pouvoir retrouver son fils d'avant la maladie. Tout cela n'a pas été vraiment expliqué, il aurait fallu une heure de plus.

Cilloux, tu as bien fait d'inciter à regarder l'émission, c'est toujours mieux de se tenir au courant pour savoir de quoi on parle.

A bientôt,

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Francis3 (148 messages) Envoyer message email à: Francis3 Envoyer message privé à: Francis3 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-12-03, 21:21  (GMT)
52. "RE: L'émission de M6 hier soir"
Bonsoir Pandorre,

J'ai eu le meme sentiment que toi en regardant l'emission hier soir.
J'ai beaucoup aimé, l'attitude des soignants, des intervenants non soignants (Personnel de la RATP), de l'infirmier psychiatrique qui faisait les maraudes.

J'ai aussi retenu l'intervention du frere de l'assassin de sa mere qui pestait(le terme est faible) contre le fait que certains malades devaient etre suivis medicalement regulierement et qu'il n'y avait aucune obligation de suivi, pire meme, la famille quand elle se renseignait aupres du corps medical celui ci se retranchait derriere le secret médical. Il y a la une lacune.

J'ai aussi ete tres touché par un passage (assez rapide) d'un angoissé qui venait aux urgences et qui apres avoir attendu, repartait. Ou j'ai ete surpris c'est que la il y avait une infirmiere pour l'arreter et lui demander d'attendre. Je me suis mis à la place de cet homme, plein d'angoisse, et qui doit subir l'attente interminable. Ca doit etre atroce à vivre.

Voila, un seul voeux, c'est que ce reportage soit "bien passé" aupres de tous.......

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

benzo (22 messages) Envoyer message email à: benzo Envoyer message privé à: benzo Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
03-12-03, 15:17  (GMT)
53. "RE: L'émission de M6 hier soir"
Salut Cécile, Isa, Francis (et Pandore mais on se croise bcp...)

Tout d'abord, je voudrais dire à Cécile que je comprends sa quête de diagnostic précis (cf nos discussion Pandore sur le trouble borderline).

D'un côté, ça rassure d'avoir une étiquette, ça montre que ça existe et donc qu'il y a peut être un traitement plus adapté qu'un cortège vague d'anxiété généralsiée, de crises dépressives, de trouble dépendant et je ne sais quoi encore.
Et même peu importe le "flacon", traiter une dépression alimentée par une anxiété ou autre chose ne traite pas le problème. j'en sais qq chose puisque les antidépresseurs n'ont jamais fonctionné sur moi alors que j'ai tous les symptômes d'une dépression.
Et encore je ne parle même pas de la cause initiale à l'origine de tout ça...
Il est important de cibler un peu les choses pour mieux connaître l'ennemi et le combattre.
Et je comprends néanmoins pour un psy qui ce n'est pas facile de faire le tri entre tous les symptômes, les différents troubles de la personnalité, le fonctionnement très subjectif des psychotropes bref le côté traitement général appliqué à des individualités...

Quant à l'émission de M6, je supporte de moins en moins de la Villardirèes qui présente des émissions "voyeur" mais se al joue catho BCBG et fait des analyses à deux balles voire des jugements de valeur (c'est mon opinion).
J'ai donc trouvé l'émission raccoleuse et jouant la carte de l'émission.
Je suis d'accord sur l'humanité des soignanst et autres personnes voire des patiens entre eux comme nous ici.
Mais c'est dur aussi sur le destin ou le sens de la vie de ces gens : passer d'UMD à HP, quel cauchemar, quelle vie !!!!!!! Pourquoi ????

Le témoignage de la mère sur la schizophrénie m'a aussi angoissé. Il y a des troubles mentaux vraiment durs pour soi et pour les autres. Ca fait peur de décompenser vers une maladie comme ça du jour au lendemain.
Et dans le genre (c'est plutôt pour Pandore), comme je me reconnais borderline edpuis des années (ça date pas d'hier), j'étais tomber sur le bouquin d'un Psy de Paris (JM Fourcade) sur les patients limites et outre le côté un peu technique et scientifique, il m'avait qq peu apeuré sur le trouble borderline et notamment quand le trouble bascule ce qui m'est un peu arrivé cet été suite à plusieurs chocs émotionnels (rupture etc...) mais surtout suite à un voyage où j'allais justement essayer une thérapie de choc. Quand je suis revenu, je suis allé directement revoir mon psy...

Bref entre une anxiété léhgère calmé à coup de lexo pendant qq temps et une schizo hard il y a une grande marge mais je prends cosncience qu'un trouble genre borderline ou des trucs genre anxiété généralisée+dépression sont plus proches de la maladie mentale sévère et handicapante et c'est dur à accepter et reconnaître bien qu'on vive ça tous les jours.

ALLEZ BON COURAGE A TOUTES ET TOUS

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Isa (741 messages) Envoyer message email à: Isa Envoyer message privé à: Isa Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-11-03, 20:46  (GMT)
48. "RE: La réponse d'Isa et une autre question"
Modifié le 07-12-03 à 16:52  (GMT)

.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Ln2 (2466 messages) Envoyer message email à: Ln2 Envoyer message privé à: Ln2 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
06-12-03, 14:20  (GMT)
54. "Boutons blancs et favoritisme"
Bonjour Pandore,

> (ah! que j'aime
>placer là ma fameuse comparaison avec les petits boutons blancs
>chers au Docteur Dupagne !),
>Pandore
Et aussi : "Personnellement, je me sens gênée et peinée de constater que les réponses apportées par exemple aux "petits boutons blancs sur la peau des testicules" soient infiniment plus complètes et plus documentées que celles concernant les problèmes psychiques."

Voilà un moment que je comptais vous répondre au sujet du traitement de faveur auquel les boutons blancs ont droit sur le forum .

Les problèmes psychiques, c'est déjà difficile d'y comprendre quelque chose.
Une fois qu'on croit avoir compris quelque chose, c'est difficile de mettre des mots dessus.
Une fois qu'on a mis ses mots dessus, c'est difficile de les mettre en forme pour qu'ils soient compris par les autres, sans qu'ils soient blessants ou mal interprétés. Et Internet se prête mal à ce jeu. Tout ce qui fait la communication non-verbale manque cruellement, ce qui rend l'exercice encore plus périlleux.

En ce qui me concerne, si je réponds davantage aux boutons blancs, c'est tout bêtement qu'au moins, face aux boutons blancs, je me sens d'attaque.

Ce qui ne veut pas dire que je trouve le sujet plus important ou plus intéressant que celui des problèmes psychiques.
Mais il faut du temps, et le temps manque sur le forum... Pour que nous soyons aussi présents sur ce sujet que sur les autres, il faudrait que nous soyons deux fois plus nombreux, ou que nous ne fassions que ça, ou que nos journées fassent 48h, et déjà que (en ce qui me concerne) j'y connaisse un tout petit peu quelque chose .

Cordialement,

Hélène, étudiante en médecine

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
06-12-03, 22:31  (GMT)
55. "Internet et problèmes psychiques"
Bonsoir Hélène,

Merci d'avoir pris du temps pour me répondre, ça me touche beaucoup. A vrai dire, quand j'ai dit que j'étais peinée, c'était parce qu'il y avait eu quelques petits dérapages et que ma pathologie (borderline) avait été décrite de manière très résumée et caricaturale, et associée avec les termes "psychopathe" et "manipulateur".

Comme je suis très susceptible et émotive (et ça c'est dû à cette pathologie) j'ai réagi avec colère et tristesse, mais aussi ensuite avec un peu d'humour (l'humour fait aussi souvent partie du "caractère borderline"), parce que l'histoire des petits boutons blancs, ça me fait aussi rigoler. Après c'est devenu une plaisanterie, j'ai même écrit un message dans la discussion des petits boutons.

Je comprends bien que les problèmes psychiques soient compliqués à traiter, ce n'est sûrement pas pour rien que les psychiatres font autant d'années d'études. Par contre je ne crois pas que le fait de correspondre par écrit soit forcément un handicap, bien au contraire. Du point de vue du malade (moi), internet me permet au contraire de m'exprimer. En ce qui concerne l'expression orale, je suis totalement nulle, une vraie gourde : inhibée, la plupart du temps j'ai peur des gens, je n'ose pas m'exprimer, l'angoisse m'occasionne des difficultés de concentration et de mémoire, et bloque ma pensée. En plus le fait d'être émotive et impulsive me fait parfois dire les choses d'une manière trop directe et trop crue, et ma façon particulière de "d'entendre" ce qu'on me dit génère souvent des malentendus. Quand j'étais jeune, j'avais résolu tous ces problèmes en ne parlant plus du tout. Maintenant, ça va mieux, mais je suis très souvent en train de contrôler ou de préparer ce que je vais dire, ou quand je viens de dire quelque chose, de me le répéter intérieurement pour me persuader que c'était correct.

Donc pour moi, l'écrit, et internet, c'est une manière de communiquer qui est parfaite. Je peux prendre le temps de faire une réponse (ce qui évite l'impulsivité), d'effacer, de copier-coller, c'est comme une solution magique à mes problèmes d'expression et de communication. Il est possible (mais il faudrait leur demander, il est hors de question que je leur "vole leur parole" ) que les personnes qui s'expriment sur le forum schizophrénie, trouvent aussi un grand bénéfice à s'exprimer de cette façon, un peu à distance et à l'abri d'un contact trop intime avec leur interlocuteur. Les témoignages de malades que vous avez recueillis sur le forum schizophrénie sont tout à fait extraordinaires, il n'aurait pas été possible d'y avoir accès autrement.

C'est vrai que pour vous, les personnes normales, c'est peut-être plus difficile de s'exprimer par écrit sur les questions de problèmes psychiques, et c'est peut-être plus de travail. Mais il est possible aussi que le jeu en vaille la chandelle. Les maladies psychiques sont un gros problème de santé publique dans notre pays. Contrairement aux boutons blancs ces maladies causent une mortalité importante par suicide, sans compter les personnes qui restent handicapées après des tentatives. Je crois sincèrement qu'en plus de l'aspect "entraide et soutien", le forum médical est un bon moyen de faire progresser la connaissance des troubles, des diagnostics, des traitements possibles, et d'inciter les personnes malades à se faire soigner. C'est pour cela que j'ai cru bon de râler un peu pour que les réponses des médecins du forum sur ces questions soient un peu plus fouillées, longues, précises et documentées. Je crois que c'est tout à fait faisable, et que l'exercice peut même être intéressant et utile pour les médecins dans leur pratique. J'ai d'ailleurs cru déceler des améliorations dans les dernières réponses faites sur ces sujets.

Il est exact que les personnes borderline sont difficiles à comprendre, ce sont des cas difficiles même pour les psychiatres. Je vous cite le Professeur Henri Lôo, dans une interview parue le 4 janvier 2000 dans le Quotidien du Médecin : "Les états limites posent plus de problèmes aux psychiatres que les psychotiques et ont un moins bon pronostic. Ce sont des personnes qui ont un sentiment de vide en eux et des propensions à transgresser, à avoir des actes hétéro, autoagressifs ou délictueux. A la différence de la dépression ou de la psychose, on ne dispose pas de schéma thérapeutique bien établi car on ne sait toujours pas à quoi ils correspondent. Sont-ils des névroses graves ou des formes atypiques de psychose ? Peu de données épidémiologiques existent sur la question, d'autant que la notion d'état limite date seulement des années soixante-dix. Ces patients sont très résistants à la prise en charge."

C'est donc plus difficile de s'adresser à eux, mais difficile ne veut pas dire impossible. Il faut juste, comme vous le dites très justement, beaucoup de temps…

Je vous remercie de tout ce que vous faites,

A bientôt, amitiés,

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Isa (741 messages) Envoyer message email à: Isa Envoyer message privé à: Isa Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
16-12-03, 12:14  (GMT)
56. "RE: Internet et problèmes psychiques"
Modifié le 18-12-03 à 19:46  (GMT)

.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
16-12-03, 14:25  (GMT)
57. "RE: Internet et problèmes psychiques"
Bonjour Isa,

"Grâce à vous http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID5/3474.html j’ai compris que sur les forums Internet les demandes d’aide psy étaient avant tout basées sur un double langage : « surtout aidez-moi à rester mal !»."

Il me semble que certaines "demandes d'aide" sont effectivement très ambivalentes, mais pas toutes. Il y a sur le forum schizophrénie un grand nombre de personnes qui ont acquis leur stabilisation au prix de très longs efforts, et qui ne sont plus dans cette phase "aidez-moi à rester mal". C'est pour cette raison que j'ai d'abord été intéressée par ce forum-là et par ces personnes-là, parce que ça fait 45 ans que je rame pour essayer d'aller mieux. Essayer d'aller mieux n'est pas toujours facile, on ne sait pas toujours quoi faire pour progresser, et on a peur du changement, mais malgré les difficultés, c'est dans ce sens que j'espère aller.

Par exemple, quand j'étais jeune, il m'est arrivé d'avoir une assez longue période anorexique, mais ce n'est pas pour autant qu'un forum "anorexie" m'intéresse. Au contraire, ce genre de forum me répugne, j'y vois surtout l'exhibition, la complaisance autour d'un symptôme, avec le risque de contagion du symptôme et de chronicisation de la maladie.

Par contre, bien que je n'aie pas de problème d'alcoolisme, je trouve la dynamique du forum "arrêter l'alcool" très intéressante. J'aime le ton des messages, et l'entraide entre les personnes.

"Il est vain de croire que vous briserez votre solitude et que vous ferez partager votre expérience, l’inconscient collectif du groupe se refuse à accepter tout changement et résiste."

Comme d'habitude, vous avez le don de repérer ce qui appartient à ma problématique personnelle. Le sentiment de solitude fait partie de mes problèmes, et je ne peux faire autrement que d'apprendre à vivre avec. C'est ce que j'essaye de faire, ce n'est pas toujours facile, il y a des hauts et des bas.

"Le seul moyen je pense est de repérer ceux qui partagent les mêmes idéaux et de prolonger la discussion en privé... "

J'aimerais beaucoup vous envoyer un mail, mais votre boîte à lettre est désactivée...

Amitiés

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Isa (741 messages) Envoyer message email à: Isa Envoyer message privé à: Isa Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
16-12-03, 18:24  (GMT)
58. "RE: Internet et problèmes psychiques"
Modifié le 18-12-03 à 19:47  (GMT)

.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
17-12-03, 14:32  (GMT)
59. "RE: Internet et problèmes psychiques"
Bonjour Isa,

"La dynamique du forum schizo à certains moments est pourtant dans le sens de la complaisance, sans doute parce que vous n'avez pas repéré que la plupart de ceux qui affirment l'être ne le sont pas..."

Je ne comprends pas bien ce que vous voulez dire. Qu'est-ce qui vous permet de penser que sur le forum schizo la plupart des personnes qui se disent schizophrènes ne le sont pas ? Pourquoi ces personnes feraient-elle cela ? Le feraient-elles sciemment ? Je n'arrive effectivement pas à repérer de telles personnes sur ce forum, et j'avoue avoir du mal à croire ce que vous dites. Merci de me donner des informations sur cette question.

"Il y a bien quelques internautes qui vont dans le sens d'aller bien mais ils ne sont pas la majorité..."

Je crois quand même que le fait de simplement poster un message, c'est s'adresser à l'autre, et c'est donc demander quelque chose, même si cette demande est pleine d'ambivalence (agressivité ou exhibitionnisme). La personne qui veut véritablement rester mal ne communique avec personne, même par ordinateur. Le fait de communiquer suppose une sorte d'élan, un sursaut vital.

C'est à ceux qui répondent de veiller à ne donner qu'une aide, et de ne pas tomber dans le piège qui consisterait à se laisser entraîner à de l'agressivité, de l'exhibitionnisme, ou à se laisser contaminer par les problèmes de l'autre et dériver vers des sujets malsains, ou encore à se sentir flatté par l'autre jusqu'à en devenir un peu mégalo.

"C'est pour cette raison que j'ai supprimé mon récit de mon site, il alimentait beaucoup l'exhibition malsaine de certains...

Je ne crois pas à cette raison. Les personnes qui font de l'exhibition malsaine n'ont besoin d'aucun modèle pour le faire, et en plus votre histoire était tout sauf une exhibition malsaine. Je crois plutôt qu'à un moment vous avez eu peur d'en avoir trop écrit, et vous avez eu peur de votre propre compréhension de vous-même. Le fait que votre histoire soit écrite vous faisait peut-être (?) courir le risque, en rassemblant ce qui est épars, d'avoir une vision d'ensemble de vous-même.

"L'alcool est un vecteur de convivialité dans notre société et cela subsiste dans leur entraide. C'est surtout que les alcooliques anonymes ont beaucoup marqué les esprits dans la prise en charge de cette addiction et que la réalité de l'existence de groupes solidaires est inconsciemment présente dans leurs échanges."

Je trouve votre explication très intéressante, je n'avais pas vu cela sous cet angle auparavant. Il est d'ailleurs bien possible que mon intérêt pour ce forum vienne du fait que mon père était alcoolique et que je retrouve là quelques aspects de sa personnalité.

"Je pense que les forums sont ce qu'on veut bien en faire, le retour du refoulé s'exprime tôt ou tard dans les échanges... "

Le retour du refoulé s'exprime toujours et partout... surtout quand il est peu, ou pas refoulé...

Amitiés

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Isa (741 messages) Envoyer message email à: Isa Envoyer message privé à: Isa Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
17-12-03, 19:09  (GMT)
60. "RE: Internet et problèmes psychiques"
Modifié le 18-12-03 à 19:48  (GMT)

.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
17-12-03, 20:30  (GMT)
61. "RE: Internet et problèmes psychiques"
Bonsoir Isa,

Merci pour les infos. Ce que je comprends à la lecture des discussions citées, c'est qu'il y a des personnes qui font des épisodes délirants, et qui du coup se demandent s'ils sont schizophrènes.

Mais est-ce que ça veut dire qu'ils se font sciemment passer pour des personnes schizophrènes ? Et est-ce qu'il sont vraiment si nombreux que ça sur le forum schizophrénie ? Je ne le crois toujours pas.

J'ai cru comprendre que le diagnostic que schizophrénie n'était posé qu'à partir d'une certaine durée de la maladie, ça paraît donc logique qu'une personne malade depuis peu de temps se pose la question de son diagnostic, et qu'elle aille à la pêche aux informations sur le forum schizophrénie. Cela n'implique pas forcément, à mon avis, une mauvaise intention quelconque.

Par contre, je comprends que cet "amalgame" puisse vous blesser en tant que personne schizophrène qui a eu a lutter une grande partie de sa vie contre cette terrible maladie, et je comprends pourquoi vous estimez que la modération devrait faire barrage à ces personnes-là, qui ont en fait une maladie et des problèmes différents des vôtres.

Seulement, du point de vue du modérateur, ce n'est pas facile de "rejeter" des personnes qui viennent sur le forum, surtout que ces personnes sont bien réellement malades.

Les frontières entre les pathologies existent, mais tout le monde ne sait pas de quel côté de la frontière il est !

Amitiés,

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Isa (741 messages) Envoyer message email à: Isa Envoyer message privé à: Isa Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
18-12-03, 08:09  (GMT)
62. "RE: Internet et problèmes psychiques"
Modifié le 18-12-03 à 19:48  (GMT)

.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
18-12-03, 11:30  (GMT)
63. "RE: Internet et problèmes psychiques"
Bonjour Isa,

Grâce à vos éclaircissements, je commence à mieux comprendre votre point de vue.

Il serait intéressant d'avoir l'avis de Daniel et du Docteur Dupagne sur l'évolution du forum schizophrénie.

Amitiés, à bientôt,

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

D_Dupagne (14037 messages) Envoyer message email à: D_Dupagne Envoyer message privé à: D_Dupagne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
19-12-03, 08:45  (GMT)
64. "RE: Internet et problèmes psychiques"
Bonjour Pandore,

Le forum schizophrénie se porte bien. Certes, il est différent de ce qu'il était quand Isabelle y participait, mais reste un lieu unique où des schizophrènes communiquants peuvent partager leurs expériences et où les familles peuvent mieux comprendre les problèmes et souffrances de leurs proches. Il n'en existe aucun équivalent dans le monde francophone.

Il est clair que les schizophrènes qui s'expriment font, comme je l'ai déjà écrit, partie d'un sous-groupe épargnés par des troubles cognififs importants.

Je respecte le choix d'Isa même si je n'ai pas la même analyse qu'elle sur son départ, mais il m'est difficile de débattre avec elle si elle continue à effacer ses messages, y compris ici. Cela dit, ces nouveaux effacements sont cohérents avec sa décision initiale. Ce qui n'était pas cohérent, c'était de revenir débattre ici après avoir expliqué qu'elle voulait tourner une page.

PS : Je n'ai pu lire les "derniers éclaircissements".

Dr Dominique Dupagne

Administrateur du Forum

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Isa (741 messages) Envoyer message email à: Isa Envoyer message privé à: Isa Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
19-12-03, 11:14  (GMT)
65. "RE: Internet et problèmes psychiques"
Modifié le 22-12-03 à 19:32  (GMT)

.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

D_Dupagne (14037 messages) Envoyer message email à: D_Dupagne Envoyer message privé à: D_Dupagne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
19-12-03, 13:35  (GMT)
66. "RE: Internet et problèmes psychiques"
Bonjour Isabelle,

Je vous l'adresserai en privé, dès que j'aurais un moment.

Amicalement,

Dr Dominique Dupagne

Administrateur du Forum

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Isa (741 messages) Envoyer message email à: Isa Envoyer message privé à: Isa Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
19-12-03, 20:39  (GMT)
67. "RE: Internet et problèmes psychiques"
Modifié le 12-01-04 à 11:27  (GMT)

Bonsoir Dr Dupagne,

Cohérente pour cohérente, je vais l’être jusqu'au bout et je vais vous répondre qu’il est inutile de vous donner cette peine de me l’écrire en privé.

Pas plus que je n’ai caché mon hypersensibilité, je n’ai caché la nature du transfert que j’ai fait sur vous. Je vous ai mis en place de « père », place centrale dans la problématique des schizophrènes. C’est cette inaccessibilité à cette fonction qui crée entre autre chez nous cette déstructuration et cette souffrance.

Jusqu’à un certain point vous avez su gérer le transfert que j’ai fait sur vous. Nous sommes allés très loin dans la parole sur ce forum, c’est aussi ce qui en a fait son originalité et sa force. La charte et la modération ont été la réalisation de la mise en place symbolique de cette fonction, il était clair que dans le cadre de la schizophrénie cette élaboration était primordiale.

Pour des raisons qui m’ont échappé vous avez dérapé avec moi peu de temps avant mon accouchement sur un sujet concernant la maternité des schizophrènes et vous m’avez du jour au lendemain retiré votre soutien et votre appui, entraînant avec vous l’adhésion du groupe qui petit à petit m’a rejetée. Vous avez rejoué avec moi une histoire que je connais par cœur, la fille schizo avec son père pathogène.

L’aboutissement final de cette logique destructrice a été l’effacement de mes contributions. Le vide et l’anéantissement psychotiques comme réponse au père absent, à la faillite de sa fonction.

Aujourd’hui le forum présente une formule aseptisée et édulcorée de cette maladie, il ressemble à tous les forums d’entraide qu’on peut trouver sur le Net, il est loin d’être unique en son genre. Les échanges sont d’une banalité atroce, sans aucun intérêt pour qui connaît la psychiatrie et la schizophrénie, ils ne font guère avancer le débat et la réflexion. Comme sur le forum médical, on a affaire à une frange de population qui a des difficultés avec leurs médecins, comme si tous les dépressifs étaient des schizo à qui on le cacherait !!! Ils préfèrent se confier à des inconnus incompétents qu’à des spécialistes qui les connaissent bien.

Vous l’aurez compris, ce forum est maintenant à l’image de ce père inconsistant que vous êtes devenu pour moi… Il n’a plus aucun sens et ne suscite en moi plus aucun désir autre que celui de m’en protéger…

Amitiés

Isabelle

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
17-01-04, 16:33  (GMT)
68. "Forum personnalité état limite ou borderline"
Modifié le 28-03-04 à 19:13  (GMT)

Bonjour à tous,

On peut trouver de nombreux renseignements sur le trouble de la personnalité limite, ou borderline sur le site québecois TPL en projection :

http://iquebec.ifrance.com/tplenprojection/

TPL en projection propose aussi un forum de discussion et d'entraide :

http://groups.msn.com/TPLenprojection/

On peut trouver dans ce groupe de discussion des témoignages de personnes ayant les mêmes problèmes, exprimer notre souffrance, échanger des trucs pour s'en sortir, prendre connaissance d'avis de spécialistes, connaître différentes méthodes de thérapie adaptées à cette pathologie. Bref : une petite lumière au bout du tunnel.

Si vous, ou un proche, êtes concerné par ce problème, venez nous rejoindre.

A bientôt,

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Frédérique (VNI) (1 messages) Voir addresse IP de cet auteur
21-01-04, 15:15  (GMT)
69. "RE: Forum personnalité état limite ou borderline"
Je suis très contente pour toi que ce forum existe, j'espère que tu y trouveras ce que tu cherches.

Bon courage à toi et bonne année !!!

Fred

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

ACRO (2475 messages) Envoyer message email à: ACRO Envoyer message privé à: ACRO Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-07-04, 11:42  (GMT)
92. "RE: Mon forum "vivre avec une personne malade""
...
>Plusieurs personnes m'ont dit récemment que ce que je vivais était
>lourd et qu'il était normal de craquer par moments. Quelle
>délivrance, je culpabilisait tellement.

Voir mon post 86, dernier paragraphe ... Cécile !


Nous sommes plusieurs à te le dire.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

chantale (34 messages) Envoyer message email à: chantale Envoyer message privé à: chantale Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
06-02-04, 20:58  (GMT)
70. "RE: Forum problèmes psychiques ?"
Bonsoir PANDORE,
Cela ne fait pas longtemps que je navigue sur le site ATOUTE et Hélène a eu la gentillesse de me donner quelques consignes pour participer aux discussions en me conseillant de me lancer.
c'est ce que je fais ce soir.
Dores et déjà, sans avoir parcouru toutes les réponses tellement qu'elles sont nombreuses, je trouve cette idée parfaite. Je ne sais pas si depuis, ce forum a pris naissance, mais si il en est ainsi, j'aimerai connaître le chemin d'accès (pour l'instant, je ne suis pas une experte dans le maniement internet, ça viendra)
Mon dernier message allait justement dans ce sens. C'était permettre aux personnes dépressives ayant en autre des problèmes psychologiques d'avoir cette possibilité de communiquer, d'échanger et surtout avoir de l'aide et du réconfort. Je pense que ceci est primordial dans le cadre d'une lutte et d'un combat de tous les jours.
je peux témoigner. D'une nature enjouée, je suis passée à l'extrème. Aussi, lorsque l'on ne comprend pas ce qu'il nous arrive, un forum dans lequel on peut se retrouver, dans lequel on lit d'autres témoignages qui nous touchent, cela nous permet d'avancer vers la guérison.
cordialement
Chantal
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

chantale (34 messages) Envoyer message email à: chantale Envoyer message privé à: chantale Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
06-02-04, 21:22  (GMT)
71. "RE: Forum problèmes psychiques ?"
Modifié le 06-02-04 à 22:52  (GMT)

Rebonsoir Pandore,
J'ai oublié de vous demander quelques précisions pour mieux naviguer sur le site.
Vous allez me trouver gauche, mais cela fait très peu de temps que je me sert d'internet. Donc, je suis un peu perdue
Hélène m'a communiqué 8 forums.
Serait-il possible d'avoir un condensé de ces forums, un genre d'organigramme pour que je puisse maîtriser plus facilement et savoir où je vais.
J'espère que je ne vous ennuie pas avec des choses purement matérielles.
Chantal

PS RECTIFICATIF / j'ai testé les forums toute la soirée et je me suis retrouvée sur la page d'accueil reprenant les explications des différents forums existants. je commence à y voir plus clair.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
07-02-04, 16:26  (GMT)
72. "RE: Forum problèmes psychiques ?"
Modifié le 28-03-04 à 19:15  (GMT)

Bonjour Chantal,

Comme tu l'as vu dans le message n° 68 de cette discussion, j'ai trouvé un forum où je retrouve des personnes qui ont plus ou moins des problèmes similaires aux miens.

La dépression est un symptôme, c'est le signe d'une décompensation, elle peut avoir de multiples causes, et entre autres un trouble de la personnalité sous-jacent, ce qui est mon cas.

Et ce trouble de la personnalité peut aussi occasionner un tas d'autres symptômes, soit successivement soit en même temps, la dépression n'étant qu'un symptôme possible parmi d'autres.

J'ai choisi d'aller plus particulièrement sur le forum de TPL en projection parce qu'il est modéré. Je ne vais pas sur les forums qui ne sont pas modérés, estimant que c'est très dangereux quand on est fragile psychologiquement. Et je ne souhaite pas modérer moi-même un forum, pour les mêmes raisons. J'estime que pour modérer un forum consacré à des problèmes psychiques, il faut à la fois avoir des connaissances et être assez solide pour pouvoir garder la bonne distance avec chacun des interlocuteurs, et ne pas s'impliquer au-delà de ce qui est raisonnable.

Pour s'y retrouver sur les forums Atoute ou sur les autres, pas d'autre moyen que de tout lire. Personnellement, ayant souvent des problèmes de concentration et de mémoire, je fais des copier/coller dans Word des passages qui m'intéressent particulièrement, et je les enregistre par noms de grands thèmes.

Je ne sais pas s'il existe un forum consacré uniquement à la dépression, et je ne suis pas sûre qu'un tel forum soit viable. Quand je suis en période de dépression, je suis totalement muette et ma pensée est complètement arrêtée : impossible d'intervenir dans un forum. Et quand la dépression me quitte, je n'ai plus envie d'en entendre parler, et je me hâte d'oublier cette période.

Je te souhaite une bonne promenade dans le forum Atoute. En ce moment, dans la discussion Dépression, il y a Rachmaninov qui ne va pas bien. Peut-être pourrais-tu l'aider de ton expérience ?

A bientôt,

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

chantale (34 messages) Envoyer message email à: chantale Envoyer message privé à: chantale Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
07-02-04, 23:16  (GMT)
73. "RE: Forum problèmes psychiques ?"
Bonsoir Pandore

Heureusement qu'il existe de tels forums pour pouvoir s'extérioriser. j'en ai bien besoin, surtout ce soir. Ma journée a été stressante avec ma mère qui a la maladie d'ALZHEIMER. J'étais sur le point d'exploser mais je me suis détendue en envoyant un message à Rachmaninov. En lui relatant mon expérience, cela m'a permis de m'évader.
je te remercie des infos que tu m'a communiqué au sujet du forum de l'AAPEL qui m'interesse car je suis également concernée par un problème de trouble de personnalité qui vient se greffer à celui de ma mère, à mon problème de dyslexie, à mes soucis professionnels et enfin mes rapports laborieux avec ma famille proche. Tu vois un véritable coktail qui est une bombe à retardement.
Mais j'envoie ce nouveau message pour avoir des éclaircissements sur certains termes que tu as employé et qui me paraissent obscurs.
Que veut dire le terme médical décompensation. Qu'est ce ?
Qu'est ce que tu entends par un forum modéré.
Enfin je voulais te dire que je fonctionne autrement pendant et après une dépression. Avant, c'est vrai ma pensée est complètement arrêtée, mais je ressens un besoin de crier ma douleur. j'ai l'impression qu'en procédant ainsi, elle va s'éloigner. Je sais, c'est absurde. c'est une envie qui n'a qu'un sens abstrait. Pendant la dépression, le même besoin se fait ressentir mais à un niveau plus faible. Il faut que j'extériorise le maximum de mes angoisses. Pas tout bien entendu, car certaines sont si poignantes que je ne peux les dires, les éjecter, c'est là mon problème majeur.
Encore une question et je ne t'embête plus, qu'est ce un trouble de la personnalité limite, état limite ou borderline.
je suis suivie depuis peu par un psychiatre pour des problèmes psychologiques mais personne, ni-même le psychiatre, m'a dit ce que j'avais, névrose, psychose... ? et je n'ose pas lui poser la question.
je sais simplement que je suis "hors norme" et que je me réveille 30 ans après grâce si on peut dire à ma dépression et à mon médecin traitant mais quel gachis!
A bientôt
Chantal

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Aloes (653 messages) Envoyer message email à: Aloes Envoyer message privé à: Aloes Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
08-02-04, 03:59  (GMT)
74. "RE: Forum problèmes psychiques ?"
Bonjour Chantal et Pandore,

Pour Chantal:

"Encore une question et je ne t'embête plus, qu'est ce un trouble de la personnalité limite, état limite ou borderline."

Voici un lien qui te donne les indications générales sur les troubles de la personnalité (car il y en a plusieurs):
http://www.psychomedia.qc.ca/diagnos/dia14.htm

et un second lien spécifiquement sur le trouble de personnalité limite:
http://www.psychomedia.qc.ca/qfr16.htm

"je te remercie des infos que tu m'a communiqué au sujet du forum de l'AAPEL qui m'interesse car je suis également concernée par un problème de trouble de personnalité"

l'AAPEL est un site qui à ma connaissance ne concerne que le trouble de personnalité limite (les gens qui ont ce trouble, leurs proches, les curieux). Il faut être prudent à ne pas s'auto-diagnostiquer sur la base de ce qu'on lit sur le net. Seul un spécialiste est en mesure de poser un tel diagnostique après évaluation.

"je suis suivie depuis peu par un psychiatre pour des problèmes psychologiques mais personne, ni-même le psychiatre, m'a dit ce que j'avais, névrose, psychose... ? et je n'ose pas lui poser la question."

C'est déjà un grand pas de se prendre en main et d'oser aller chercher l'aide dont on a besoin pour aller mieux. Si votre suivi est récent, il se peut qu'aucun diagnostique formel n'ai été fait encore. Le diagnostique n'est qu'une indication pour votre thérapeute pour l'aiguiller sur le ou les traitements appropriés à vos difficultés (médicamenteux et/ou psychothérapeutique). Plusieurs thérapeutes aussi travaillent principalement sur les symptômes. Car le diagnostique est quelque chose qui est porté à évoluer dans le temps. On peut par exemple guérir d'une maladie mentale, ou on peut ne pas guérir mais être stabilisé par la médication, et lorsqu'on parle d'un trouble de la personnalité, on peut parler d'amélioration. Par contre, je vous suggère, si cela vous démange, d'oser lui poser la question en ce qui concerne le mal dont vous souffrez. Peut-être n'a-t-il simplement pas pensé à vous le dire. Votre psy est un collaborateur et vous pouvez lui poser toutes les questions qui vous viennent en tête.

"je sais simplement que je suis "hors norme" et que je me réveille 30 ans après grâce si on peut dire à ma dépression et à mon médecin traitant mais quel gachis!"

Qu'est ce que la norme? L'essentiel c'est que vous preniez conscience de vos difficultés et que vous faites ce qu'il est en votre possible pour aller mieux, et vous me semblez en bonne voie avec vos démarches actuelles. Travailler sur soi pour régler un problème de santé mentale n'est pas aisé et beaucoup trop de gens souffrent encore en silence. Il n'y a aucun gachis, mais au contraire un beau cadeau que vous vous offrez en prenant soins de vous.

Pour Pandore:

J'ai déjà visité le site de l'AAPEL à quelques reprises, et j'y ai trouvé beaucoup de renseignements. Par contre, je ne connais pas les forums dont vous parlez. Comme on y a accès qu'en contribuant pour devenir membre, je me permet de vous demander votre avis en ce qui concerne les modalités et la qualité des discussions sur ce forum. J'aimerais beaucoup avoir un feedback à ce propos. Vous y parler de modération, en quoi consiste-t-elle? Que pensez vous en général de ce forum? Est-ce que la contribution demandée vaut la peine pour la qualité de ce que l'on retrouve sur le forum?

Merci beaucoup pour vos renseignements.

Bien à vous,

Aloès

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
08-02-04, 16:17  (GMT)
75. "RE: Forum problèmes psychiques ?"
Modifié le 28-03-04 à 19:19  (GMT)

Bonjour Chantal et Aloes,

Je vous réponds à toutes les deux en même temps, parce que vous posez à peu près les mêmes questions.

Aloes tu dis : "Il faut être prudent à ne pas s'auto-diagnostiquer sur la base de ce qu'on lit sur le net. Seul un spécialiste est en mesure de poser un tel diagnostique après évaluation."

En théorie, je trouve que tu as parfaitement raison. Le problème c'est qu'en France (peut-être est-ce un peu différent au Québec) presque aucun psychiatre ne pose de diagnostic, à part un diagnostic symptomatique que le malade est lui-même capable de poser (du type : anxiété, dépression).

Pour parler de mon cas personnel : j'ai été en thérapie 5 ans quand j'étais jeune (à partir de 15 ans), j'étais suivie en Centre Médico-Psycho-Pédagogique, puis j'ai été en clinique psychiatrique pour les jeunes pendant plus d'un an, j'ai donc vu de nombreux psychiatres : je n'ai jamais eu de diagnostic, pas d'accès à mon dossier médical non plus. J'ai maintenant 45 ans. Depuis 4 ans je suis de nouveau en contact avec un psy. Je lui ai déjà demandé ce que j'avais : pas de réponse, il ne sait pas.

Tu dis : "Votre psy est un collaborateur et vous pouvez lui poser toutes les questions qui vous viennent en tête."
Tout à fait exact, j'y avais pensé, figure toi,… mais rien ne l'oblige à répondre.

Malgré cela, j'estime avoir été bien soignée par ces différents psychiatres, y compris celui que je consulte actuellement. S'ils n'ont pas voulu me répondre sur la question du diagnostic, c'est qu'ils ont leurs raisons, et je n'ai pas l'intention de perdre mon temps à polémiquer avec mon psy là-dessus.

Il n'empêche que depuis l'âge de 7 ans à peu près, je me demande ce que j'ai, pourquoi je suis différente de la majorité des personnes que je connais, pourquoi je suis autant angoissée, hypersensible, coléreuse, déprimée, pourquoi j'ai eu autant de problèmes dans ma jeunesse : tentatives de suicide, anorexie, périodes de dépersonnalisation, j'en passe et des meilleures. C'est donc au bout de 35 ans de questionnement sans réponse que je me suis documentée moi-même d'abord dans des livres, puis sur Internet, pour essayer un peu de comprendre l'origine de mes problèmes.

J'avais déjà compris à 18 ans quand on a étudié Freud en philo, que mon état n'était ni névrotique ni psychotique. Il m'a fallu encore quelques dizaines d'années pour comprendre ce que c'était que cet état-là. Il faut dire que mon état psychique m'empêchait pas mal de penser, justement.

J'ai trouvé des infos dans les livres : Otto Kernberg, Catherine Chabert, André Green, Harold Searles, etc.

Sur Internet, j'ai d'abord trouvé pas mal d'infos sur des sites Américains et Québecois, apparemment l'approche anglo-saxonne responsabilise beaucoup plus le malade. On en fait même là-bas davantage un client qu'un patient, c'est une approche qui me convient dans la mesure où elle permet de prendre en main son suivi et son destin. J'ai trouvé aussi des infos très intéressantes, et des pistes pour aller chercher dans les livres, sur le site du Dr Fineltain http://ourworld.compuserve.com/homepages/FINELTAIN_Ludwig/bulle3.htm

Aloes, pour répondre à ta question concernant le forum, ce qu'il faut dire d'abord c'est que ce forum a 1 mois d'existence, c'est encore très peu pour juger. Ce que les forums m'apportent personnellement : de me situer par rapport aux autres, de me révéler à moi-même certains aspects de ma personnalité dont je ne me rends pas forcément compte dans la vie de tous les jours. Cela me fait des points de départ pour en discuter ensuite en thérapie. C'est un peu comme écrire un journal intime, mais en ayant, en plus, les réactions des autres.

Le forum me permet d'apprendre à mieux exprimer ce que je ressens. Il m'a permis aussi de trouver des points communs et des similitudes très troublants entre mon histoire et celles des participants (chacun de nous s'étant présenté et ayant décrit son "parcours"), et cela jusque dans de très petits détails.

Pour Chantal et Aloes : un forum est modéré quand il y a quelqu'un qui surveille ce que disent les participants du forum. Il peut censurer des passages qui pourraient déstabiliser des participants par exemple. Il reprend ce qu'on dit et nous apporte son éclairage, qui est très intéressant et nous permet de progresser. Il veille à ce qu'il n'y ait pas de dérapage. Un forum consacré à une pathologie mentale a obligatoirement besoin d'un modérateur, nous avons besoin de remparts contre nous-mêmes et contre les autres. Le modérateur doit être suffisamment formé pour ne pas projeter ses propres problèmes sur les participants, et ne pas mettre sa propre santé mentale en péril en s'impliquant au-delà de ce qui est raisonnable.

Pour répondre à la question de Chantal : que veut dire le terme médical décompensation. Pour moi ça veut dire que, que tu aies une personnalité névrotique (le terme névrotique inclut aussi la normalité), psychotique ou état-limite (borderline), il y a des moments de ta vie où ça va à peu près bien, tu n'a pas de symptômes, tout ça tient en équilibre, tu échappes à l'angoisse par un tas de moyens inconscients. Et à certains moments, du fait d'un événement extérieur particulièrement stressant, ou d'une prise de conscience, c'est la décompensation, c'est-à-dire que les moyens de lutte contre l'angoisse deviennent insuffisants, ils sont submergés, dépassés, ta personnalité n'est plus apte à faire face. Et suivant le type de personnalité que tu as, différents symptômes peuvent se déclencher.

Le problème de la décompensation, c'est qu'elle survient en très peu de temps, et que par contre la "remontée", ou la "reconstruction", est très, très longue, et ne peut à mon avis se faire sans l'aide d'une psychothérapie.

Pour Chantal : tu trouveras sur le site québecois TPL en projection :
http://iquebec.ifrance.com/tplenprojection/
et sur son forum de discussion et d'entraide :
http://groups.msn.com/TPLenprojection/
les définitions que tu cherches sur l'état-limite ou borderline.

Je me permets de préciser quand même que toute ces recherches n'ont d'utilité que si elles s'inscrivent dans une dynamique de changement, de progression vers le mieux-être, avec l'aide d'une psychothérapie. Si c'est uniquement un auto-diagnostic pour se lamenter sur son sort, ça n'a évidemment aucun intérêt, et c'est même quelque chose à déconseiller.

Mon avis personnel, c'est qu'étant des adultes responsables, on est quand même mieux armé pour prendre son destin et son traitement en mains quand on a tous les éléments du diagnostic et du pronostic à sa disposition.

A bientôt, amitiés,

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

chantale (34 messages) Envoyer message email à: chantale Envoyer message privé à: chantale Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
08-02-04, 18:28  (GMT)
77. "RE: Forum problèmes psychiques ?"
Bonjour Pandore
Pendant que tu rédigeais ta messagerie, je faisais de même de mon côté. les réponses se sont croisées.
Je suis d'accord avec toi, on peut s'auto-diagnostiquer par rapport à un support, net ou autre. Mais c'est une tâche difficile. Pour ma part, j'ai du mal à élaborer un diagnostic. Quant au psychiatre, je lui ai posé la question. Je n'ai eu aucune réponse alors que je suis sûre qu'il a déjà fait son diagnostic et mon médecin traitant doit être au courant, car il reçoit des rapports. Le psy collaborateur, on mettrait carte sur table et j'obtiendrai des réponses à mes interrogations. Comme je l'ai dis à ALOES, c'est peut-être trop tôt mais je ne suis pas convaincue.
Touefois, mon médecin traitant m'a signalé Samedi dernier que la thérapeuthie sera longue et que le psy pour l'instant essaye de mieux me cerner et met à plat tous mes problèmes.
Tu vois, Pandore, pour moi c'est la première fois que je fais appel à la médecine pour soigner mon état mental si je peux dire. J'ai quelques années de plus que toi, j'ai 52 ans et à force d'avoir tout gardé en moi, j'ai eu la fameuse décompensation dont tu parles.
Moi aussi, je me demande ce que j'ai, pourquoi je suis différente de la majorité des personnes, que je suis angoissée, colérique, déprimée, exactement le même shéma que le tien. Tu as une tendance à l'anorexie, moi à la boulimie. Je me venge sur la nourriture et sur les choses sucrées. Le psy m'a dit que c'est normal, c'est une compensation.
Par contre, tu es plus avancée que moi dans tes recherches. Car vois-tu, ma solution à moi pendant des années, c'est d'avoir adopter la politique de l'autruche, cad occulter en totalité mon problème, de vivre en marge de la Société avec tout ce qui en résulte, une tristesse maximale et une coupure avec le monde extérieur. Je ne sais pas ce que j'ai, des problèmes de personnalité oui, névrotique je pense, psychotique je ne le sais pas. Ma soeur qui vit dans le sud et moi dans le nord, m'a déjà dit X fois lors de disputes, que j'étais une névrosée.
Aujourd'hui, j'aimerai faire partie de ce groupe de discussion du site AAPEL pour pouvoir exprimer ce que je ressens. je l'ai déjà dit c'est un besoin pour moi pour trouver un équilibre. Mais, ce qui me fait peur, Pandore, c'est aller raconter mon histoire dans les moindres détails. Je ne sais pas si je suis prête. Comment puis-je le faire sachant que ces détails, je pensais les emmener il y a encore quelques mois, dans ma tombe. Faut-il aller jusqu'au bout de notre hitoire ?
j'ai été obligé de les dire au pychiatre, même mon médecin traitant ne les connaît pas à l'exception d'une ébauche, du moins je le pense car il a toutefois reçu des rapports. Qui a -til bien dans ses rapports ?
Les premières séances devant le psychiatre, n'ont pas été trop stressantes car on a abordé les généralités, maintenant cela se complique car je dois trouver pourquoi j'agis de la sorte et je ne connais pas la réponse. Cà me stresse et je me sens horriblement honteuse de ce qui m' arrive. De toute façon, je ne peux pas faire autrement, le destin s'en est mêlé. Je dois maintenant avancer même si le chemin est dur et surtout ne plus faire comme avant, garder tout pour moi, me lamenter sur mon sort, me sentir malheureuse à chaque instant de la vie où me demander à quoi je sers et quel est le but de mon existence.
A bientôt
Chantal
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
08-02-04, 19:09  (GMT)
78. "RE: Forum problèmes psychiques ?"
Chantal,

>Mais, ce qui me fait peur, Pandore, c'est aller
>raconter mon histoire dans les moindres détails.

Rien ne t'oblige à raconter ton histoire dans les moindres détails sur un forum. Tu peux y parler de ce que tu veux, comme ça vient, et même de la pluie et du beau temps.

>car on a abordé les généralités, maintenant cela se complique
>car je dois trouver pourquoi j'agis de la sorte et
>je ne connais pas la réponse.

En ce qui concerne la thérapie, je crois que plus efficace, c'est vraiment de dire un peu tout ce qui te vient à l'esprit sur le moment, sans trop chercher à comprendre ni à intellectualiser. Surtout être sincère, parler de tes émotions, de tes angoisses. Si quelque chose t'a dérangée dans ce que le psy t'a dit, ou si tu ne comprends pas quelque chose, c'est important de lui dire aussi.

>Cà me stresse et je me sens horriblement honteuse de ce qui m'arrive.

Pourquoi te sentir honteuse ? Tu as un problème, une maladie, et tu vas consulter un spécialiste de cette maladie, il n'y a aucune honte à ça.

>De toute façon, je ne peux pas faire autrement, le
>destin s'en est mêlé. Je dois maintenant avancer

C'est vrai qu'après une décompensation, on ne peut plus revenir à l'état antérieur, et qu'on est bien obligé d'avancer. Comme tu as un bon suivi médical, tu vas sûrement avancer très vite, et aller de surprise en surprise. Bon courage.

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

chantale (34 messages) Envoyer message email à: chantale Envoyer message privé à: chantale Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
08-02-04, 21:19  (GMT)
79. "RE: Forum problèmes psychiques ?"
Bonsoir Pandore

Je viens de prendre connaissance de la définition d'une personnalité borderline. Il n'y a pas photo, je suis en plein dedans.
je pense qe le forum AAPEL me concerne et pourra également m'aider à affronter tous mes démons. Je n'ai pas besoin du diagnostic de mon pychiatre mais je ne comprends pas pour autant pourquoi on cache la vérité. Quelquefois, il est bon de le savoir pour nous permettre d'avancer sur le bon chemin.
A+
Chantal

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

chantale (34 messages) Envoyer message email à: chantale Envoyer message privé à: chantale Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
08-02-04, 22:00  (GMT)
80. "RE: Forum problèmes psychiques ?"
Pandore,

C'est encore moi. Comment fait on pour arriver sur le forum de discussion de l'AAPEl. Je me suis retrouvée sur le site, un numéro de téléphone et une adresse sur Lille, rue des stations. Si j'ai bien compris, il y a tout de même un forum. Peux tu m'en donner l'accès.
je voulais te dire aussi que j'habite la région de LILLE. Aussi que puis-je trouver rue des stations ? .
Bonnes soirée
Chantal

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
09-02-04, 07:41  (GMT)
81. "RE: Forum problèmes psychiques ?"
Modifié le 03-07-04 à 17:46  (GMT)

Ne faisant plus partie de cette association, je supprime ce message.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

chantale (34 messages) Envoyer message email à: chantale Envoyer message privé à: chantale Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
09-02-04, 20:35  (GMT)
82. "RE: Forum problèmes psychiques ?"
Bonsoir Pandore,
J'ai envoyé ce soir mon adhésion à l'association AAPEL avec règlement par carte bancaire.
Mais, peux tu m'ôter un doute de mon esprit, je suis un peu inquiète
Le site est en principe sécurisé pour le règlement par CB. Or, j'ai eu message confirmant le contraire lors de l'enregistrement du numéro de ma carte bleue.
j'ai validé, j'ai bien eu un message qui confirmait l'enregristrement de mon règlement par AAPEL. Par l'administrateur, je suis revenue sur la page précédente, cad la fiche d'enregistrement du n° de carte bleu, la fenêtre site non sécurisée est revenue. J'ai ensuite fermé toutes les fenêtres pour sortir définitivement du site AAPEL.
je ne suis pas une experte en informatique. Est ce normal. j'aurai mieux fait de payer par chèque.
Merci pour la réponse.
Chantal
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Bali2 (21 messages) Envoyer message email à: Bali2 Envoyer message privé à: Bali2 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
03-07-04, 14:07  (GMT)
83. "RE: Forum problèmes psychiques ?"
Modifié le 03-07-04 à 14:25  (GMT)

Bonjour Chantal,

Le message est adressé à Pandore, je me permets toutefois de répondre...

Je ne peux te répondre en ce qui concerne le paiement, sécurisé ou pas, sur le site de l'AAPEL, mais j'ai eu moi aussi des inquiétudes.

Parcontre, je te conseillerais (mon conseil valant ce qu'il vaut) de ne pas précipiter les choses, surtout de ne pas faire d'auto-diagnostic à partir des informations de ce site ou de son questionnaire, et de ne pas croire que seule cette association ou son forum pourraient t'aider. Il est souvent dangereux de placer tous ses espoirs en une personne, surtout dans le domaine des troubles psychiques, et sans aucune garantie. Laisse-toi conseiller par ton médecin.

Je sais où est la rue des Stations et je te dirais de ne surtout pas t'y précipiter.

Bon courage à toi

Bali

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

ACRO (2475 messages) Envoyer message email à: ACRO Envoyer message privé à: ACRO Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-07-04, 11:56  (GMT)
93. "RE: Forum problèmes psychiques ?"
Vous n'avez pas peur des sectes ?
Prudence ! Ne vous laisez pas abuser, vous êtes les cibles parfaites.


A bon entendeur !

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

chantale (34 messages) Envoyer message email à: chantale Envoyer message privé à: chantale Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
08-02-04, 16:57  (GMT)
76. "RE: Forum problèmes psychiques ?"
Bonjour ALOES
j'ai parcouru le site sur les troubles de la personnalité. C'est un fait, on a tendance à s'auto-évaluer, mais c'est très difficile de savoir dans quelles catégories de troubles on se trouve. Pour moi, c'est un amalgame. Je me retrouve dans la personnalité boderline, surtout évitante , paranoïaque, schizoïde. Ce que je sais c'est que mon trouble principal remonte à des décennies, qu'il est sérieux et nuit véritablement à mon adaptation dans la société et a sûrement provoqué avec le temps des troubles annexes qui se révèlent être dans d'autres catégories.
Mais pourquoi le forum AAPEL ne concernerait-il que les troubles de personnalités limites ? Quant nous avons plusieurs, peut-il nous aider ?. Pour ma part, je ne sais pas de quels troubles exacts je relèvent. Je pense avoir posé la question à mon psychiatre qui me soigne depuis peu. Je n'ai pas eu de réponse. C'est peut-être trop tôt. Mais ce que je sais, c'est que mon trouble principal est bien marqué et qu'en fonction de cette rigidité du shéma et des difficultés qui en découlent, il doit parfaitement savoir de quelle pathologie je relève. Alors pourquoi n'ai je pas eu de réponse, peut-être ne suis-je pas assez forte psychologiquement pour l'entendre.
De toute façon, c'est un fait je progresse et je ne me reconnais plus depuis une quinzaine de jours. C'est tout frais et il ne faut pas que je retombe. J'ai vraiment eu de la chance quant à bout de force, j'ai commencé à dévoiler une partie de mes problèmes à mon médecin traitant et lors d'une crise plus violente (je n'avais plus rien à perdre), je lui ai dit le reste que j'avais gardé secret pendant des années. C'est à ce moment là qu'il m'a envoyé consulter un pychiatre. Mon médecin a tenu le même langage que toi, il n'est jamais trop tard pour changer de cap.
Là c'est plus facile à dire qu'à le croire. Pour moi, mes années passées sont un véritable gachis et on ne peut pas retourner en arrière.
cordialement
CT
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
03-07-04, 18:10  (GMT)
84. "RE: Forum problèmes psychiques ?"
Bonjour Bali, heureuse de te retrouver ici

En ce qui concerne le diagnostic ou l'auto-diagnostic, je crois qu'il est peu important de savoir qu'on souffre de tel ou tel trouble de la personnalité. Savoir qu'on souffre d'un trouble de la personnalité est suffisant, cela permet de démarrer une démarche de psychothérapie et de persévérer, puisque l'on sait que ce sera long et que les améliorations viendront seulement petit à petit.

Les frontières entre les différents troubles sont floues, il n'y a pas de consensus net pour l'instant. En ce qui concerne le trouble de la personnalité limite, ce n'est pas tout à fait la même définition selon qu'il s'agit du modèle de Bergeret, de Kernberg, de Beck, de Young, ou de Linehan, etc. Chacun à défini en fait son modèle en fonction du type de thérapie qu'il propose, et en fonction de son expérience clinique. Donc à mon avis : inutile de cogiter trop longtemps là-dessus.

L'important est surtout d'être décidé à évoluer. Accepter de se dire qu'on est responsable de son devenir, et qu'on peut changer de point de vue sur certains problèmes, c'est déjà avoir fait la moitié du chemin. Ensuite les étapes s'enchaînent : trouver un thérapeute avec qui on se sent en confiance, lui parler sincèrement sans cacher des choses importantes, persévérer... et de temps en temps se retourner en arrière pour mesurer le chemin parcouru.

Mais la seule personne en qui nous devons placer tous nos espoirs… c'est nous-même bien sûr !

A bientôt,

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Bali2 (21 messages) Envoyer message email à: Bali2 Envoyer message privé à: Bali2 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
03-07-04, 21:19  (GMT)
85. "RE: Forum problèmes psychiques ?"
Bonsoir Pandore
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

D_Dupagne (14037 messages) Envoyer message email à: D_Dupagne Envoyer message privé à: D_Dupagne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-07-04, 11:41  (GMT)
91. "RE: Forum problèmes psychiques ?"
Je vais bientôt fermer cette discussion.

Il y a de la triche : vous êtes en train de la transformer en ce forum dont je ne voulais pas

Dr Dominique Dupagne

Administrateur du Forum

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-07-04, 12:01  (GMT)
94. "RE: Forum problèmes psychiques ?"
Bonjour Docteur,

En tout cas, depuis que les discussions de ce type sont un peu rassemblées et cadrées dans 2 ou 3 fils spécifiques, le forum schizophrénie est moins pollué par des messages qui ne le concernent pas. C'est déjà très positif...

Pour le reste (c.à.d "nous") c'est vous le chef. Je comprends très bien que créer soi-même une source d'emmerdements potentielle n'est pas une décision qui se prend allègrement... Un choix se fait souvent entre "le pire" et "le moins mal"...

A bientôt,

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Lyse (VNI) (1 messages) Voir addresse IP de cet auteur
14-10-04, 20:33  (GMT)
98. "RE: Forum problèmes psychiques ?"
Pandore,

J'apprécie beaucoup ce que tu lances comme idées. Si tu connais un forum où je peux dialoguer ce qui me ferais énormément de bien à propos de cette maladie je te serais reconnaissante de bien vouloir y répondre toi qui a l'air de défendre intéligemment ce problème. Je rappelle, nous avons besoin d'aide, de sincérité. Si l'alcoolisme aujourd'hui est compris, si les forums existent, pourquoi nous ne parlerions pas ensemble nous de notre maladie, tout de même ce n'est pas une tare d'avoir ces problèmes.

Pandore, je compte sur toi et espère avoir de bonnes nouvelles, savoir où je peux communiquer ce qui me manque le plus car je suis toute seule. A savoir que le t'chat, je m'en fou, parler de fesses ne m'intéresse pas.

Le plaisir de te lire très bientôt

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
14-10-04, 22:41  (GMT)
99. "RE: Forum problèmes psychiques ?"
Bonsoir Lyse,

Pour dialoguer avec des personnes qui ont le trouble de la personnalité limite, le mieux est le forum de "TPL en projection" http://groups.msn.com/TPLenprojection/mthodeemploi.msnw?all_topics=1

C'est un forum chaleureux, bien modéré, où chacun est invité à s'exprimer, dans un esprit d'entraide.

Je serai heureuse de te retrouver là-bas.

Cordialement,

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

ACRO (2475 messages) Envoyer message email à: ACRO Envoyer message privé à: ACRO Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-07-04, 12:40  (GMT)
96. "RE: Forum problèmes psychiques ?"
Modifié le 04-07-04 à 18:16  (GMT)

Hello !

Erreur de direction ! J'les cherché partout, ce post égaré ! Gniarf !


  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
15-10-04, 01:32  (GMT)
100. "Pffff... la psychologie de comptoir chez les psychiatres"
Bon, j'écris là, en attendant désespérément l'ouverture du-dit forum.

Je viens de regarder une émission sur la 6 : "il faut que ça change".

Il s'agit de gens qui ont des "problèmes" et qui sont aidés par un psychiatre.

D'accord, c'est une émission de vulgarisation, c'est caricatural, mais finalement ça tourne un peu autour de ce que je "reproche" aux psys.

- "Machine" est boulimique.

Elle est suivie par un nutritionniste, mais aussi par le psychiatre de l'émission.
Après avoir perdu du poids, voici sa conclusion : "le psy m'a fait voir mes erreurs, il me les a mises devant le nez..."

Et le moyen de les corriger, c'est qui qui propose ? Elle se débrouille toute seule ?
Le psy, il est simplement là pour lui prouver que ça va pas ? Mais elle le savait déjà, mon brave monsieur. Vous avez enfoncé le couteau dans la plaie, rien de plus.

- "Chose" a des soucis avec les hommes.

Enquête, questionnements du psy. La pauvre femme se retrouve en pleurs devant son miroir : allez, pleure un coup... et si tu n'y arrives pas toute seule, on va t'en balancer plein la tronche, tu finiras par pleurer. Chez les psys, il faut pleurer. Elle voulait justement arrêter d'être triste ? Tant pis. Elle continuera à pleurer, mais à l'avenir elle croira que c'est une bonne chose.

Le psychiatre va chercher la source de ses problèmes dans sa petite enfance. Ben oui : quelle manne, pour un psy, qu'une petite enfance dont on ne se souvient pas. La porte ouverte à tous les fantasmes, à tous les échaffaudages de l'esprit.

On n'aurait pas pu finir la soirée sans l'éternel refrain du père absent. Un petit coup de thérapie familialle, on réunit les femelles de la famille et on accuse le père (absent ce jour là, d'ailleurs). On lui téléphone et on lui en balance plein la gueule. Il n'avait qu'à pas être absent.

Le psychiatre trouve (et invente au besoin) de splendides explications à son mal-être.


Que de temps perdu !
Et les solutions alors ? Les outils pour aller mieux ? C'est quand, qu'on se met au travail ? C'est quand, qu'on arrête de brasser de la souffrance et qu'on commence à construire du bonheur ?

Espoirs décus et temps perdu, je ne crois plus aux psys.

Ici, bien des gens me reprochent de le dire.
"parfois, ça peut aider" ...

J'aimerais qu'on me dise concrêtement ce qui a été aidant, quels conseils, quel chemin vers la guérison.


Mais si vous connaissez un psy qui veut bien m'apprendre à être plus heureuse chaque jour, alors là, j'y fonce, je tombe amoureuse de lui et je ne le lâche plus.

Ah ben voilà un problème de couple.
Le psy : "qu'est-ce que vous attendez de moi ?"
Le mari : "que vous arriviez à nous faire comprendre ce qui nous arrive"

C'est super. Ils s'engueulent et le psy va leur expliquer qu'ils s'engueulent. Ca va vachement les aider.

Le mari, il n'aurait pas pu répondre "que vous nous appreniez à être heureux"... non non. Comprendre, c'est tout. Après, le reste, tout le monde s'en balance.

Bah, je ne sais pas si quelqu'un aura compris ce que je veux dire.

J'aimerais trouver des interlocuteurs pour réfléchir de façon constructive à des méthodes pour vivre bien, pour vivre de mieux en mieux. Pour n'avoir que des hauts, et jamais de bas. Pour avoir des hauts toujours plus hauts.

Les théories de la souffrance utile, ça ne m'intéresse plus.

Demain... qu'est-ce que je vais bien pouvoir inventer demain pour passer une journée sympa ?

Qui se pose la question ? Qui veut y réfléchir ?

Est-ce qu'on pourra parler de ça, dans le futur forum santé psy ?
Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
15-10-04, 09:20  (GMT)
101. "Parler pour parler"
Bonjour Cécile,

Bien sûr que tu pourras parler de ce que tu veux sur le forum santé psy.

Moi, je parlerai plutôt dans l'optique que j'ai expliquée là
http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID5/11797.html#9 :

"Petit aparté du matin... Mon but en venant sur un forum comme celui-ci, ce n'est pas tellement de chercher à apporter telle ou telle "vérité en soi"... Sur le thème du Rorschach par exemple je peux vous trouver dans mes nombreux livres l'exact inverse de ce qui a été dit plus haut. Je ne le ferai pas, parce que je m'en tape. Ce qui est important, c'est ce qu'Irleana va en tirer dans sa vie, dans son cheminement, dans sa relation avec son psy.

Je cherche plutôt à aider concrètement les personnes dans leur cheminement, dans le moment présent, ici et maintenant, et dans le contexte qui leur est propre (contexte qui est psychologique, mais aussi économique, pratique, familial, etc.)

Je pars de mon expérience personnelle. Mais ce n'est pas toute mon expérience que je livre. Je dis ce que je pense, mais pas tout ce que je pense. Parfois je ne réponds pas du tout, parfois je dis des choses que je ne crois pas tout-à-fait... mais à ce moment-là j'essaye de le faire avec conviction, en m'attachant davantage au but recherché qu'à ce que je dis. Il y a une grande différence entre disserter entre bobos parisiens sur l'utilité de la psychanalyse, du Rorschach, ou du zéro alcool... ou répondre à une personne qui a un certain petit problème, ou un très gros fardeau, à un moment donné de sa vie, et qui vient sur un forum parce personne dans son entourage proche ne lui a peut-être apporté de réponse, parce qu'elle a une très importante décision à prendre et qu'elle n'y arrive pas... Il y a une très grande différence entre discuter sur la psychanalyse avec quelqu'un qui n'a pas de problème psychologique, quelqu'un qui a un très gros problème et qui se demande s'il va entamer un suivi, et quelqu'un qui a 10 ans de thérapie derrière lui... pour le zéro alcool, c'est probablement complètement différent d'en parler entre personnes qui ont 10 ans d'abstinence derrière elles, et à des personnes qui sont dans leur premier mois d'abstinence.

Sur l'utilité de la psychanalyse, le Rorschach, ou zéro alcool, il y a des milliers de livres, de sites, à vous de vous jeter dessus, ou de les ignorer. Pour moi ce n'est pas l'objet des discussions ici. Je ne pense pas utile d'être là uniquement pour me faire plaisir (même si j'ai du plaisir à être là ! )."

Bonne journée,

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
15-10-04, 22:18  (GMT)
102. "RE: Parler pour parler"
Bonsoir Pandore,

>tape. Ce qui est important, c'est ce qu'Irleana va en
>tirer dans sa vie, dans son cheminement, dans sa relation
>avec son psy.

C'est une des raisons pour laquelle nous ne sommes pas, parfois, sur la même longueur d'onde. Quand je réponds sur le forum "Renseignements sur une maladie", je ne réponds pas seulement à celui qui a écrit le message. Je réponds pour les centaines de personnes qui vont lire la discussion plus tard.
Obligatoirement, les réponses ne sont pas les mêmes.

Dans mon cabinet, dans le "colloque singulier", je laisse très souvent les gens dirent des "conneries" s'ils y croient et si je pense que les démentir les déstabiliserait ou n'apporterait rien à ma "thérapie". Impossible sur un forum comme Atoute. Il faut être "rigoureux" pour que les futurs lecteurs reçoivent une information la plus fiable possible.

Il faudra choisir dans le forum "Santé mentale" entre l'information ou le soutien (type Forum alcool). Les deux ne me semblent pas vraiment compatibles.
Philippe,
médecin à la campagne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
15-10-04, 22:59  (GMT)
103. "RE: Parler pour parler"
Bonsoir,

"Les deux ne me semblent pas vraiment compatibles"

Pour ma part, je pense que les deux sont parfaitement compatibles.

"je laisse très souvent les gens dirent des "conneries" s'ils y croient"

Il ne s'agit pas de dire ou ne pas dire des "conneries". Encore une fois, vous ne comprenez pas ce que je veux dire, et vous tombez dans la caricature. Probablement que je m'explique mal. Mon souci n°1 dans une discussion, c'est de porter attention d'abord à ce que peuvent penser ou ressentir les plus faibles et les plus fragiles. Si je prends l'exemple de la discussion "zéro alcool", mon souci c'est de protéger ceux qui en sont au début de leur abstinence. Les 1% qui ont 10 ans d'abstinence derrière eux et qui peuvent se permettre un petit verre, je m'en tape. Dans la discussion sur la psychanalyse, je fais attention d'abord à ceux qui, par exemple, ont un psy d'inspiration psychanalytique, qui ont eu du mal à nouer un lien thérapeutique, et qui peuvent être ébranlés par ce genre de discussion : les personnes borderline ou psychotiques par exemple. Je doute que vous sachiez, vous, ce que c'est que d'entamer une psychothérapie quand on est complètement parano et angoissé. Ceux qui peuvent se permettre de tenir des discussions de salon sur le pour ou le contre de la psychanalyse : je m'en tape.

Parler pour parler, je sais le faire aussi, je le fais souvent dans la vie de tous les jours. Sur un forum, les gens viennent parce qu'ils se posent des questions. Et moi si je réponds, c'est pour les aider. Ce qui m'intéresse c'est d'obtenir des résultats, à savoir que les gens soient incités à se soigner et qu'ils aillent mieux. Et je ne trouve pas que ce que j'écris ne soit pas rigoureux, loin de là.

Je trouve que vous gagneriez énormément à nuancer vos propos, vos opinions. Tout n'est pas blanc ou noir

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Irleana (1200 messages) Envoyer message email à: Irleana Envoyer message privé à: Irleana Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
20-10-04, 23:39  (GMT)
106. "RE: Parler pour écouter et comprendre"
Modifié le 20-10-04 à 23:56  (GMT)

>tape. Ce qui est important, c'est ce qu'Irleana va en
>tirer dans sa vie, dans son cheminement, dans sa relation
>avec son psy.

Bonsoir,

C'est de moi et d'autres que l'on parle?
Je sais je réagis cinq jours plus tard..Je n'avais pas vu..
Je crois que je vais me faire toute petite
<je fais attention d'abord à ceux qui, par exemple, ont un psy d'inspiration psychanalytique, qui ont eu du mal à nouer un lien thérapeutique<

Reconnaître qu'à un moment donné de sa vie, on ne va pas bien..Et bien oui, au fond de nous ça fait mal à son "égo". Et je pense qu'amener une information médicale "pure" et objective n'est pas la solution optimale d'une personne en difficulté..Oui, il faut savoir nuancer ses mots et c'est parfois plus facile pour les autres que pour soi-même.
<<Sur un forum, les gens viennent parce qu'ils se posent des questions. Et moi si je réponds, c'est pour les aider. Ce qui m'intéresse c'est d'obtenir des résultats, à savoir que les gens soient incités à se soigner et qu'ils aillent mieux.<<
Pandore, je pense que tu as tout à fait raison d'opter pour cette optique là.Et quelque peu c'est celle-ci que j'essaie, bon gré mal gré de m'appliquer chaque jour...
Une personne qui vous avoue sa T.S, son envie de vie et de non-vie, son état de camisole chimique lors d'un mois de clinique psy..Comme l'a fait avec moi, une personne ce soir. Cela vous impose en quelque sorte la compassion qu'il faut vite redresser et retourner en confiance réciproque avec celle qui est venu vous témoigner sa souffrance.
"Je te l'ai dit à toi, Marie.Parce que c'était toi."
Eh, bien oui, ça fait réfléchir..
Sur un forum, le principe est le même..On ne peut se permettre de répondre dans une neutralité absolue à une personne qui est venu confier sa douleur.

<<Quand je réponds sur le forum "Renseignements sur une maladie", je ne réponds pas seulement à celui qui a écrit le message. Je réponds pour les centaines de personnes qui vont lire la discussion plus tard.
Obligatoirement, les réponses ne sont pas les mêmes.<<

Les réponses ne sont pas les mêmes, mais l'objectif lui, reste identique.
Comme vous le signalez, la situation diffère (et fort heureusement)d'un cabinet à un forum..Mais toutefois, je suis sûre que la démarche de Philippe répond à un double objectif.
Sa position de référent médical est inévitable et tout à fait logique en soi .Ecouter, comprendre et réagir par une réponse qui sera réutilisable et adaptable pour d'autres...le système de déposer sa question dans une file de discussions entaméesbien illustrée par l'invetissement de Nausicarépond déjà à cette problématique..Les personnes trouvent une réponse à leurs angoisses.
http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID5/11853.html
http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID5/11658.html

Pandore, Aloès et les autres ont ce petit plus "altruiste", de vécus et de relations humaines que rien ne pourra venir remplacer...


P.S: La prochaine,fois que qqn dit "Irleana", prière de m'en faire part.
Ce n'est pas méchant..Mais soi: j'ai le bec cloué ..Il se décloue et en défintive, on ne sait plus où se mettre..Merci.

Bon, bon l'heure tourne..
Je vais aller dormir.

Bien Cordialement.
et Bonnes réflexions!

Ce qui embellit le désert,c'est qu'il cache un puits quelque part

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-10-04, 01:06  (GMT)
107. "RE: Parler pour écouter et comprendre"
Sans intervenir sur l'ensemble du texte. Juste le début : "Reconnaître qu'à un moment donné de sa vie, on ne va pas bien..Et bien oui, au fond de nous ça fait mal à son "égo"."

Sympa, encore et toujours... quand ça ne va déjà pas, on s'en rajoute une couche : "espèce d'orgueuilleuse. Si tu vas mal c'est que tu ne veux pas t'avouer que ça ne va pas, c'est bien ta faute etc..."


Mais non, misère, mais en quelle langue faut il le dire ?

Si on cache sa misère, si on tait ses malheurs, c'est parce que ça représente un danger réel, et quelque chose d'instinctif nous dit de fermer notre gueule tant qu'on n'aura pas trouvé quelqu'un en qui faire réellement confiance.

Quel orgueil ? Quel égo ? Si j'étais sûre de trouver quelqu'un qui me soulage, vous pensez que je refuserais, par orgueil ?

Vous croyez que la souffrance que j'endure ne suffirait pas à briser mon égo ? Vous croyez que j'en ai quelque chose à foutre, de mon égo ?

Non. Si on se taît, si on se cache, c'est qu'on a peur. Et si on a peur, c'est qu'on a été trahi, ou trompé, et blessé par des gens à qui on s'est confié, et qui ont piétiné et méprisé notre trésor intérieur.

"il ne faut pas jeter ses perles aux pourceaux".

Pourquoi toujours des auto-flagellations, des accusations, des violences morales ?

Les sites d'anorexiques en regorgent : quand ces gamines auront fini de se fouetter comme vous le faites (je suis malade car je suis orgueuilleuse, égoïste, méchante etc...) quand elles auront fini de tourner en rond dans ce cercle vicieux, elles pourront peut-être entammer leur guérison.

Je parle des TCA parce que je connais, mais je pense que c'est pareil pour bon nombre de maladies mentales.

Quand on souffre, on n'y est pour rien. ON N'EST PAS COUPABLE D'ETRE MALADE. ON N'EST PAS COUPABLE DE SOUFFRIR.

Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-10-04, 01:14  (GMT)
108. "RE: Parler pour écouter et comprendre"
(au fait, j'écris ça ce soir parce que ça ne va pas bien, je suis mal, je demande de l'aide à plein de gens, j'ai ravalé mon orgueil au point de mendier un peu d'amitié, j'ai ravalé ma dignité, je me suis trainée comme une serpillière pour avoir un peu de soutient. Après demain je retourne la tête basse voir mon médecin, car non, je n'y arrive pas complètement. Je suis morte de honte et de trouille.

Et pourtant, de l'aide, j'en demande ! à longueur de temps. Mais tant que j'avais vraiment une tronche de malade avec le teint blême et des cernes jusqu'aux machoires, les gens n'osaient pas se dérober.

Maintenant que ça va mieux, tout le monde fout le camp. Je comprends que certaines maladies trainent des années : dès qu'on guérit, on se retrouve complètement seul.

Trop énergique pour le monde des malades, trop faible pour le monde des bien-portants. Elle est où, ma place ?

Cécile
(Heu, je n'ai pas dormi depuis avant-hier (plus de 34 heures) : ma place est peut-être tout simplement dans mon lit. Vaches d'horaires irréguliers, de rythme détraqué, on ne sait plus qui est dû à quoi. )

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-10-04, 01:30  (GMT)
110. "RE: Parler pour écouter et comprendre"
Et saloperie du syndrôme prémenstruel qui m'a conduite à l'auto-mutilation, à l'hopital, et régulièrement aux bords du suicide. Je n'ai jamais osé en parler au médecin, j'ai trop honte de ça. Et merci de ne pas vous ramener avec vos gros sabots en disant "tu es con d'avoir honte, y'a pas de quoi" parce que si, y'a de quoi. Quand on a entendu des mecs en plaisanter, on a honte pour le restant de ces jours.


Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Irleana (1200 messages) Envoyer message email à: Irleana Envoyer message privé à: Irleana Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-10-04, 09:26  (GMT)
111. "RE: Parler pour écouter et comprendre"
Modifié le 21-10-04 à 09:34  (GMT)

Bonjour Cilloux...

Tu sais après voir expédié je ne sais combien de mails, à droite , à gauche..passé une heure: disons 23h30.J'ai du mal à avoir les idées claires,ou plutôt à les faire passercorrectement.

Tu disais
Vous croyez que la souffrance que j'endure ne suffirait pas à briser mon égo ? Vous croyez que j'en ai quelque chose à foutre, de mon égo ?
Non. Si on se taît, si on se cache, c'est qu'on a peur. Et si on a peur, c'est qu'on a été trahi, ou trompé, et blessé par des gens à qui on s'est confié, et qui ont piétiné et méprisé notre trésor intérieur.

Bah oui, il m'est arrivé aussi d'être trahi...
Eh oui ça te fait doublement mal (encore ton égo )
Mais au fond de soi, on reste le(a) même. Un peu plus prudent(e) et quelque peu mâtur(e), mais toi, tu restes le(a)-même.

"il ne faut pas jeter ses perles aux pourceaux".
Pourquoi toujours des auto-flagellations, des accusations, des violences morales ?
Parce que moi non plus, je ne vais pas toujours bien!
Il y a des jours où tu te pousses vers le haut et d'autres où tu t'enfonces..C'est bien connu, et ce sont des choses qui arrivent.
Par exemple: j'avais perdu un peu plus d'un kilo.Et je m'en suis voulu de ne pas avoir su réagir. Je pensais pouvoir désormais le faire.


Les sites d'anorexiques en regorgent : quand ces gamines auront fini de se fouetter comme vous le faites (je suis malade car je suis orgueuilleuse, égoïste, méchante etc...) quand elles auront fini de tourner en rond dans ce cercle vicieux, elles pourront peut-être entammer leur guérison.
Mais là je t'arrête
1)je ne me trouve pas particulièrement méchante, encore moins égoïste..
2)Pour l'orgueil, désolée si je ne sais pas l'exprimer..Ce n'est pas tout à fait ça..Un mélange d'amour propre et de responsabilité
Oops..J'en connais une qui va encore bondir..

Un mot, des mots "ego" ou ce que tu veux, ce n'est pas ça le plus important après tout.."égo".."égo"..Pour moi, même si ma définition est erronée, "c'est la capacité à agir, à réfléchir,seule d'une personne"..
Et bien lorsque je disais ça. je rajouerai: sans gros pépins sur la route...Je disais juste que lorsque la souffrance devient trop forte, lorsque quelque part le trouble te "bouffe" la vie..Et bien oui, tu as perdu aussi quelque part.Pour moi, même si ce n'est pas tout à fait juste..Il le faut le reconnaître et accepter de recevoir de l'aide.
Mais de là à gémir sur soi et sur les autres, je dis non et NON!!.
Sans moi. Il y des jours ouù tu serais prête à n'importe quoi, à tout sauf regardez la vérité en face..Eh, bien oui, ce jour là tu n'es pas bien..
Mais je ne pense pas qu'il puisse avoir une honte à ça!
Désolée , mais tu ne me connais pas..L'épisode d'aveux hier soir sur le fond d'une confidence, est à la fois le signe d'une confiance et d'un "je veux m'en sortir"

Désolée, mais je suis sur-excitée ce matin.

Cordialement tout de même.

P.S: J'ai oublié..piétiné et méprisé notre trésor intérieur".
Ton trésor intérieur, tu le gardes Cilloux.
Les épreuves que tu as traversées l'ont peut-être plus qu'effleurées..
Mais il reste là... Ton envie de vivre, malgré tout est plus forte que tout


Ce qui embellit le désert,c'est qu'il cache un puits quelque part

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Irleana (1200 messages) Envoyer message email à: Irleana Envoyer message privé à: Irleana Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-10-04, 09:42  (GMT)
112. "RE: Parler pour écouter et comprendre"
Modifié le 21-10-04 à 09:47  (GMT)

Rebonjour Cilloux,

>Et saloperie du syndrôme prémenstruel qui m'a conduite à l'auto-mutilation, à >l'hopital, et régulièrement aux bords du suicide. Je n'ai jamais >osé en parler au médecin, j'ai trop honte de ça.

Quand je disais égo..je pensais à ça:
Tu vois , tu le ressens aussi!!. Et alors, c'est grave peut-être?
j'ai trop honte de ça. De mon côté, je resssens aussi parfois cette honte.."Eh, bien non Marie, tu n'en es pas sortie sur ce coup là."

>Et merci de ne pas vous ramener avec vos gros
>sabots en disant Euh,je mets du 39...Pour me la ramener, ça m'étonnerait..
"tu es con d'avoir honte, y'a pas >de quoi"
Je n'ai jamais dit une chose pareille

"parce que si, y'a de quoi." Là, je n'ai jamais dit le contraire
Quand on >a entendu des mecs en plaisanter, on a honte pour >le restant de ces jours.

ça c'est typique des TCA, avec leur sacré manque de confiance en soi..
Là dessus rassure-toi, tu n'es pas la seule..

Sans rancune

Cordialement
Irléana
Marie

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-10-04, 13:20  (GMT)
114. "RE: Parler pour écouter et comprendre"
Modifié le 21-10-04 à 14:30  (GMT)

Marie, tu es en train de prendre le même chemin que Pandore, ce qui avait donné lieu à nos frictions à une certaine époque : je ne te demande pas de m'analyser à travers chaque message, d'une part n'importe qui peut lire, d'autre part tu n'as pas la formation nécessaire pour ça, puis ce forum n'est pas un lieu où chacun doit se prendre pour le thérapeute du voisin sinon ça va devenir n'importe quoi.

Le but de mon message était qu'il serait bien de sortir du marasme ambiant qui consiste à culpbabiliser le malade (car si il ne guérit pas, c'est bien de sa faute, il ne fait pas ce qu'il faudrait faire).

Les donneurs de conseils sont légion. Tout le monde sait ce que devrait faire son voisin.

Je pense qu'il faudrait rajouter quelque chose à ce sujet, dans la charte.

Les gens qui ont lu quelques bouquins psys se sentent par moment très instruits, et équilibrent leur manque de confiance en soi en usant de ce savoir sur des personnes en demande d'aide.

En revanche, l'histoire de l'égo est assez intéressante : pour des échanges de la qualité que doit avoir le forum, la définition des mots est très importante. On s'apperçoit que chaque mot possède une connotation affective et que l'emploi d'un seul mot peut créer de vives réactions .
Il serait intéressant d'avoir une rubrique "dictionnaire" où on travaille à définir le mieux qu'on peut les mots employés.

Je ne veux pas dire recopier des extraits de site professionels. Le but n'est pas de faire valider la définition par l'académie française. Le but serait de donner la signification la plus proche d'un mot, par des exemples, des expériences. (En psychiatrie, les définitions médicales sont cruellement vides de sens).

En espérant avoir fait avancer le schmilblick
Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-10-04, 13:42  (GMT)
116. "RE: Parler pour écouter et comprendre"
Modifié le 21-10-04 à 15:13  (GMT)

Bonjour Cécile,

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-10-04, 14:46  (GMT)
119. "RE: Parler pour écouter et comprendre"
Modifié le 22-10-04 à 02:35  (GMT)

Bonsoir Pandore


Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Irleana (1200 messages) Envoyer message email à: Irleana Envoyer message privé à: Irleana Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-10-04, 14:43  (GMT)
118. "RE: Parler pour écouter et comprendre"
Modifié le 21-10-04 à 14:46  (GMT)


(Re)Bonjour Cilloux

>Marie, tu es en train de prendre le même chemin que>Pandore,<
Eh, bien ce n'est pas la fin du monde, non? Au contraire, c'est même plutôt de bonne augure..

>une certaine époque : je ne te demande pas de >m'analyser à travers chaque message, d'une part n'importe qui peut >lire, d'autre part tu n'as pas la formation nécessaire pour Merci, je le sais..J'ai déjà bien du mal à me comprendre, alors tu sais..

>ça, puis ce forum n'est pas un lieu où chacun >doit se prendre pour le thérapeute du voisin sinon ça >va devenir n'importe quoi.
Et toi penses-tu qu'à toujours vouloir renier ton mal-être, refuser une aide qui selon toi ne te servira "strictement à rien", cela puisse vraiment aider quelqu'un? Les psys, non, ils ne sont pas "forcément tous incompétents" et ce n'est pas en releguant tes angoisses, tes craintes et
en accusant les autres de quoi que ce soit...que tout cela ira mieux!!
Point s'en faux, le sport n'est parfois qu'un succédané à pallier un vide et ce n'est pas en cumulant les kilomètres que tu trouveras la solution.

>Comme Pandore cherchait la borderline qui sommeille en moi, toi, tu
>m'a collé l'étiquette "TCA"... à qui le tour ?

Je ne t'ai pas collé d'étiquettes
cf: ton post 107Je parle des TCA parce que je connais, mais je pense que c'est pareil pour bon nombre de maladies mentales.
Et je te rappelle que c'est bien cette peur d'étiqueter chez un psy qui m'effraie. Merci

>Le but de mon message était qu'il serait bien de sortir
>du marasme ambiant qui consiste à culpbabiliser le malade
Qui parle de culpabiliser le malade?
..Entre nous qui parle de faire culpabiliser ceux qui tentent juste d'apporter un début de réponses, de consacrer une toute petite part de leur énergie et de leur vécu pour que l'autre aille mieux?

>Tout le monde sait ce >que devrait faire son voisin.
Eh, bien désolée de ne pas rendre dans la règle:pas moi

>Les gens qui ont lu quelques bouquins psys se sentent par
>moment très instruits, et équilibrent leur manque de confiance en
>soi en usant de ce savoir sur des personnes en >demande d'aide.
Bah, voyons, tu peux aussi retirer ça aussi?Tu te rends compte?

>En revanche, l'histoire de l'égo est assez intéressante >
Comme quoi, pour toi, je n'ai pas encore tous les défauts ...
Autrement selon ma définition "d'ego" (aussi erronée qu'elle soit) elle te concernait donc , toi aussi. Tu t'es emportée pour un simple mot malinterprété..

En espérant te sentir plus en confiance et sereine ce jour.
Je sais c'est plus facile à dire qu'à faire.
Mais je te le dis quand même.

Marie qui est loin de savoir "tout sur tout" et qui te promet de ne pas te coller une étiquette.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Irleana (1200 messages) Envoyer message email à: Irleana Envoyer message privé à: Irleana Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-10-04, 14:51  (GMT)
120. "RE: Parler pour écouter et comprendre"
Rebonjour

J'oubliais une citation (elles au moins ne risquent pas grand-chose)

"Dans la vie , il n'y a pas de solutions. Il y a des forces en marche: il faut les créer et les solutions suivent "
Saint Exupéry; chapitre 19
"Vol de nuit"


Cordialement

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-10-04, 23:32  (GMT)
121. "RE: Parler pour écouter et comprendre"
Oh flute vous m'agacez toutes les deux avec vos grands airs. Irléana tu dis n'importe quoi.

"renier ton mal-être, refuser une aide" : la barbe... y'en a qui leur faut du temps pour comprendre.


"ce n'est pas en releguant tes angoisses, tes craintes" : quelles angoisses ?


"Point s'en faux, le sport n'est parfois qu'un succédané à pallier un vide et ce n'est pas en cumulant les kilomètres que tu trouveras la solution."
Jalouse va

Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Irleana (1200 messages) Envoyer message email à: Irleana Envoyer message privé à: Irleana Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
22-10-04, 00:14  (GMT)
122. "RE: Parler une dernière fois"
Modifié le 22-10-04 à 00:41  (GMT)

Bonsoir Cilloux,

Cette après-midi ça t'embêtait..
<<tu es fâchée ? Tu as l'air fâchée. Je n'aime pas quand tu prends tes grands airs comme ça<<

Et là tu reviens d'un coup en colère..
Désormais si tu le préfères, ainsi je n'interviendrai plus sur tes messages. Tu t'en porteras sans doute mieux.

Ce que toutefois j'ai du mal à comprendre:

Irléana tu dis n'importe quoi.
Merci, ça fait toujours plaisir

Une question: Pourquoi donc, es-tu si fâchée contre moi?
"renier ton mal-être, refuser une aide" : la barbe... y'en a qui leur faut du temps pour comprendre.
Je pense que c'est le cas, même si tu ne sembles pas prête à l'accepter. ex: ta réaction plus que méfiante envers le(s) psy

"ce n'est pas en releguant tes angoisses, tes craintes" : quelles angoisses ?Non, c'est bien connu , tes insomnies ne sont pas l'effet d'angoisses ou d'autres "tracas" comme tu veux..


"Point s'en faux, le sport n'est parfois qu'un succédané à pallier un vide et ce n'est pas en cumulant les kilomètres que tu trouveras la solution."Jalouse va
Une fois de plus merci de tes jugements un peu trop rapides...
Le sport à dose raisonnable ne peut te faire que du bien..Mais là l'envie dévorante d'aller toujours plus loin, vite et fort..Me semblait juste répondre à une autre justification plus personnelle "dirons-nous".
"Jalouse"ça m'étonnerait aussi: "moi ne pas aimer piscine".
Bah oui, aussi stupide que cela puisse te paraître.
Par contre j'ai toujours adoré l'escalade..J'y ai crû cette rentrée,mais mon généraliste a refusé de signer dans le bénéfice du doute.
Tu parles, je me console à califourchon sur mon vélo et dans les champs avec les cailles et les perdrix...

Juste une dernière question
Oh flute vous m'agacez toutes les deux avec vos grands airs.
Si on t'agace, pourquoi, alors tu poursuis le dialogue..?
Peut-être bien qu'il y a juste "un peu" de vrai tout de même , là dedans dans nos "n'importe quoi".

J'espère tout de même que ce que je vais écrire servira à qqch.
Essaie de trouver le sommeil.
Essaie de vivre, tout simplement.
Essaie d'être plus sereine.
Essaie de prendre un peu soin de toi, de te faire confiance.
Et essaie de ne plus nous en vouloir. Merci

Je ne sais plus quoi te dire.
Tu n'aimes pas les étiquettes, n'en n'infliges pas aux autres.

Bonne nuit, Mlle Cilloux.

Essaie juste de te sentir plus en confiance et sereine ce soir.
Je sais c'est plus facile à dire qu'à faire.
Mais je te le dis et redis quand même.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
22-10-04, 00:41  (GMT)
123. "RE: Parler une dernière fois"
Modifié le 22-10-04 à 03:29  (GMT)

"Essaie de trouver le sommeil.
Essaie de vivre(...) et sereine ce soir.

?

Mais là l'envie dévorante d'aller toujours plus loin, vite et fort..Me semblait juste répondre à une autre justification plus personnelle "dirons-nous". : http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID5/6645.html#31


"Désormais si tu le préfères, ainsi je n'interviendrai plus sur tes messages. "

Tu as compris.


Cécile
(les insomnies, ça vient parfois - oh pas toujours, mais parfois - des horaires de travail).

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-10-04, 01:16  (GMT)
109. "RE: Parler pour parler"
"Mon souci n°1 dans une discussion, c'est de porter attention d'abord à ce que peuvent penser ou ressentir les plus faibles et les plus fragiles"

C'est gentil, ça.

Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-10-04, 13:41  (GMT)
115. "RE: Parler pour parler"
Oh Pandore il faut que je te parle d'un truc à ce sujet :
Il y a cinq ans, j'avais organisé des ballades tous les dimanches après-midi pour lutter contre le cafard. On était un groupe d'écloppés, physiques ou psychique, et on faisait nos petits tours dans la chaine des volcans, sans prétention, sans chercher à faire des kilomètres, mais toujours très attentifs à la qualité de l'ambiance.

On choisissait les parcours selon les gens, parfois c'était simplement une promenade en ville, on s'est même retrouvés une fois devant des crèpes...

Mon seul principe absolu était que l'on aille à la vitesse du plus lent (puisque la distance n'était pas notre objectif, l'objectif n'était pas l'effort physique mais les relations humaines dans le groupe).

Ce fut une expérience humaine inoubliable. D'une richesse incomparable : parfois, on n'était que deux, parfois, dix, parfois quinze. En tout, dans l'année, une centaine de personnes.

Ca s'est fini en gueunille lorsqu'un gars m'a ramené un type réellement psychopathe qui était ingérable. Il s'appuyait sur le fait que même les plus faibles avaient leur place etc... pour s'imposer. J'ai connu pas mal de malades mentaux qui fonctionnent comme ça. Bref, tout le monde est parti (sauf le psychopathe), et j'ai dû laisser tomber...

Tout ça pour dire que le fait de faire attention au plus fragile du groupe, ça ne me laisse pas insensible...

Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Mustang (767 messages) Envoyer message email à: Mustang Envoyer message privé à: Mustang Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
22-10-04, 09:01  (GMT)
124. "RE: Parler pour parler"
>Si
>je prends l'exemple de la discussion "zéro alcool", mon souci
>c'est de protéger ceux qui en sont au début de
>leur abstinence. Les 1% qui ont 10 ans d'abstinence derrière
>eux et qui peuvent se permettre un petit verre, je
>m'en tape.

Bonjour Pandore

Excuses-moi, je ne vais pas lire toute la discussion. Tu donnes comme exemple la discussion "zéro alcool". Tu parles de protéger quelqu'un. Est-ce que c'est nécessaire? Est-ce que tu es concerné par le problème "alcool"?

Il se peut que justement l'information "Les 1 % qui ont 10 ans d'abstinence derrière eux et qui peuvent se permettre un petit verre" peut être intéressante pour les gens qui viennent sur un forum pour s'informer sur l'abstinence. Pourquoi commencer s'abstenir en sachant qu'il faut s'abstenir jusqu'à la fin de sa vie? Cette information "s'abstenir jusqu'à la fin de sa vie" est éventuellement fausse. C'est comme l'affirmation la dépendance à l'alcool = une maladie l'est éventuellement aussi.

Ce que j'écris sur le forum "Arrêter l'alcool" n'est pas nécessairement une "connerie". Il y a des médecins (courageux) qui peuvent écrire des livres sur les addictions sans se référer à une méthode d'un grand mouvement d'anciens-buveurs international. Exemple: Marc Valleur/Jean-Claude Matysiak: Les addiction - Edition Armand Colin.

Hermann

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
22-10-04, 10:16  (GMT)
125. "RE: Parler pour parler"
Bonjour Mustang,

Je suis très heureuse que tu t'aventures en-dehors du forum "arrêter l'alcool" pour venir échanger avec nous sur des questions plus générales. Je n'ai pas souvent le même point de vue que toi ou le même avis, mais j'apprécie bien tes messages, qui amènent toujours de grands débats.

Tu écris "je ne vais pas lire toute la discussion". Moi je t'invite au contraire à lire toute cette discussion, qui est très intéressante. De même quand je vais sur le forum "arrêter l'alcool" je lis les discussions en entier, avant de me hasarder à intervenir , et éventuellement après avoir lu tous les messages d'un intervenant particulier, à l'aide du moteur de recherches.

"Tu donnes comme exemple la discussion "zéro alcool". Tu parles de protéger quelqu'un. Est-ce que c'est nécessaire? Est-ce que tu es concerné par le problème "alcool"?"

J'ai choisi d'intervenir sur les forums sur le thème des problèmes psychiques en général, à partir de ma problématique personnelle qui est (en gros) le trouble de la personnalité limite ou borderline, et plutôt sous l'angle "usager des soins en santé mentale". L'alcoolisme fait partie des nombreux symptômes que peut engendrer ce problème psychique, mais je ne suis pas concernée personnellement par l'alcoolisme.

Dans la discussion "zéro alcool" je suis intervenue pour deux raisons :

1/ pour rétablir une vérité concernant un participant, parce que pour moi un forum est intéressant si les participants sont le plus possible sincères,

2/ pour protéger en priorité les personnes qui arrivent sur ce forum et qui sont au tout début de leur abstinence, et ne sont pas, à ce moment-là, capables de gérer psychologiquement ce genre de subtilité.

"Pourquoi commencer s'abstenir en sachant qu'il faut s'abstenir jusqu'à la fin de sa vie ?"

Vaste question ! C'est bien pour éviter ce genre de questionnement assez stérile qu'on te propose de gérer ce problème "24 heures à la fois" ! La fin de ma vie... c'est loin ! "24 heures à la fois" est une méthode que je trouve géniale, et qui s'applique très bien aussi à d'autres problèmes psychiques, et en particulier au trouble de la personnalité limite.

"Ce que j'écris sur le forum "Arrêter l'alcool" n'est pas nécessairement une "connerie"."

Personne n'a dit ça. Il y a plein de théories très intéressantes. On pourra davantage parler "théories" sur le futur forum santé psy. Mais sur un forum "arrêter l'alcool", il me semble que le but à atteindre est surtout l'efficacité... et l'arrêt de l'alcool.

Bonne journée,

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Mustang (767 messages) Envoyer message email à: Mustang Envoyer message privé à: Mustang Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
22-10-04, 11:15  (GMT)
126. "RE: Parler pour parler"
>Vaste question ! C'est bien pour éviter ce genre de questionnement
>assez stérile qu'on te propose de gérer ce problème "24
>heures à la fois" ! La fin de ma vie...
>c'est loin ! "24 heures à la fois" est une
>méthode que je trouve géniale, et qui s'applique très bien
>aussi à d'autres problèmes psychiques, et en particulier au trouble
>de la personnalité limite.

Re-Bonjour Pandore

On m'a proposé cette méthode "géniale" au début de mon abstinence. J'ai dit NON et ensuite j'ai suivi un chemin, mon chemin pour me sortir d'une dépendance, ma dépendance à l'alcool. Je suis guéri de cette dépendance. Je pourrai boire de temps à temps un verre de vin par plaisir. Je ne le fait pas, je n'aime pas l'alcool.

Pour "arrêter l'alcool" il y a plusieurs chemins, pas seulement la méthode "géniale". Ce qui manque sur le forum "Arrêter l'alcool" c'est un petit peu de tolérance. Les "fans" de la méthode "géniale" font la pluie et le beau temps.

Hermann

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
22-10-04, 11:27  (GMT)
127. "RE: Parler pour parler"
Pour moi, une méthode "géniale" est une méthode facile, vraiment toute simple, pragmatique, qui peut s'appliquer au plus grand nombre et avoir une efficacité immédiate.

Cela ne veut pas dire que c'est la seule méthode, ni que tout le monde peut se contenter de cette méthode-là. Il y a toujours plusieurs méthodes possibles pour venir à bout d'un problème, et surtout pour des problèmes aussi complexes.

Mais moi il me semble que le forum "santé psy" serait plus approprié pour parler des autrs méthodes, ou des questions moins simples, que le forum "arrêter l'alcool" lui-même.

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Mustang (767 messages) Envoyer message email à: Mustang Envoyer message privé à: Mustang Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
22-10-04, 12:38  (GMT)
128. "RE: Parler pour parler"
>Mais moi il me semble que le forum "santé psy" serait
>plus approprié pour parler des autrs méthodes, ou des questions
>moins simples, que le forum "arrêter l'alcool" lui-même.

Bonjour Pandore

Le problème est "se mettre hors alcool" peut se faire également sans méthode. Seulement une personne comme moi qui a éventuellement de temps à temps une bonne idée pour aider, doit se justifier sans arrêt sur le forum "arrêter l'alcool". Par contre les "fans" de la méthode "géniale" ont libre passage. Ils n'admettent tout simplement pas qu'il y a d'autres chemins pour se sortir d'une dépendance.

La méthode "géniale" n'est pas si simple que ça. Je connais des personnes qui se trouvent après plusieurs années d'utilisation de cette méthode entre l'étape 5 et 6. Je précise que la méthode a 12 étapes.


Hermann

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Aloes (653 messages) Envoyer message email à: Aloes Envoyer message privé à: Aloes Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
15-10-04, 23:01  (GMT)
104. "RE: Parler pour parler"
Modifié le 15-10-04 à 23:08  (GMT)

Bonjour Philippe,

Je vous réponds à ce message sur l'autre fil de discussion (Forum santé psy) pour éviter la dispersion des sujets .

Aloès

(Je viens de voir que nous avons posté nos réponses en même temps Pandore, j'ai répondu à Philippe sur l'autre fil...)

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
15-10-04, 23:21  (GMT)
105. "RE: Parler pour parler"
je ne réponds pas seulement à celui qui a écrit le message. Je réponds pour les centaines de personnes qui vont lire la discussion plus tard.

Alors là je suis stupéfaite, ébahie, ça me plonge dans un silence religieux. De savoir que des hommes pensent à ce point aux autres !


Cécile (méditative)

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-10-04, 10:13  (GMT)
113. "RE: Parler pour parler"
Coucou Irleana,

Désolée d'avoir cité ton exemple... mais ce message-ci est juste un copier/coller du message http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID5/11797.html#9 dans la discussion que tu avais initiée sur le Rorschach, aussi je croyais que tu l'avais lu.

Si tu veux, je peux modifier mon message pour retirer ton nom ?

Amitiés,

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Irleana (1200 messages) Envoyer message email à: Irleana Envoyer message privé à: Irleana Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-10-04, 14:17  (GMT)
117. "RE: Parler pour parler"
Bonjour Pandore,

<Si tu veux, je peux modifier mon message pour retirer ton nom ?<

Non,non ne t'embête pas pour ça..Hier soir à 23h30, j'ai juste été surprise, c'est tout. Un mélange bizarroide de mal-être et d'incertitudes. Désormais, après une nuit de sommeil, j'ai tout à fait saisi le sens de ton exemple.

En revanche, j'ai un peu moins saisi ce matin le sentiment de révolte initié pour un mot prononcé de trop...


Bien cordialement
Amicalement

Et très bonne continuation!

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
25-10-04, 11:40  (GMT)
129. "RE: Parler pour parler"
Bonjour Irleana,

"En revanche, j'ai un peu moins saisi ce matin le sentiment de révolte initié pour un mot prononcé de trop..."

Hi hi, ... normal, tu es trop nouvelle sur le forum...

Si tu veux comprendre davantage, il faudrait lire les anciennes discussions que tu peux retrouver facilement à l'aide du moteur de recherches...

Bon courage !

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Irleana (1200 messages) Envoyer message email à: Irleana Envoyer message privé à: Irleana Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
25-10-04, 14:53  (GMT)
130. "RE: Parler pour parler"
Bonjour Pandore,

Depuis ce message du 21 octobre en début d'après-midi..
Il y avait eu d'autres interventions 121/122/123.etc.
Comme je ne peux plus guère être ici pour raisons X, c'est ce que je fais depuis un bout déjà...J'ai imprimé et je lis.Sans rire, le paquet!
Avec tout le reste, cela m'occupe l'esprit, en attendant...

Irleana, "la pas si nouvelle que ça"

P.S:Il faut avouer que nous avions touché toutes deux la corde sensible..
Pour finalement très bien se conclure sur une entente implicite.
Autrement, rassure-toi ce n'est pas pour autant qu'il n'y aura plus d'interventions communes.

Bonne continuation
Cordialement

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


Fermer | Archiver | Effacer

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante



Ce forum est en lecture seule. Pour participer aux discussions, rendez vous sur le nouveau forum


Le forum médical Atoute.org contient des millions de messages, affinez votre recherche :
Recherche sur Atoute :