3 avril 2016
Etude HOPE, statine, cholestérol et accidents cardiovasculaires

Un travail scientifique important a été publié le 2 avril 2016

L’étude HOPE-3 montre que la prescription d’une statine (rosuvastatine) à des patients n’ayant pas particulièrement d’excès de cholestérol diminue significativement leur risque cardiovasculaire. Il s’agissait de patient(e)s de plus de 55 ans présentant un facteur de risque tel qu’un taux de sucre un peu élevé, un taux de bon cholestérol trop bas, des parents touchés par des infarctus, une petite insuffisance rénale, ou un excès de ventre par rapport aux hanches (bedaine de type masculin)

L’excès de cholestérol total ou de mauvais cholestérol ne faisait pas partie des critères d’inclusion. http://www.nejm.org/doi/full/10.105...

Cette étude apporte de l’eau au moulin de ceux qui pensent que l’efficacité des statines, quand elle existe, n’a pas de lien avec le taux du cholestérol, mais avec l’existence d’un risque global plus élevé que la moyenne.

19 Messages de forum

Répondre à cette brève