Atoute.org

"La médecine a fait tellement de progrès que plus personne n’est en bonne santé !" *


ARTICLE

Accueil > Médicaments > VALSARTAN : quels lots sont retirés, quels dangers ?

VALSARTAN : quels lots sont retirés, quels dangers ?

Le rappel de lots suite à la découverte d’impuretés potentiellement cancérigènes concerne 60% des formes de valsartan commercialisées.

vendredi 30 novembre 2018, par Dominique Dupagne

Le valsartan est un médicament largement utilisé dans le traitement de l’hypertension artérielle, de l’insuffisance cardiaque et dans la prévention des récidives d’infarctus. Après une alerte en juillet 2018, l’Agence du médicament vient d’imposer un retrait massif de lots contenants des nitrosamines, substances assez répandues dans notre environnement, mais suspectées d’être cancérigènes.

La molécule valsartan a été commercialisée en France en 2001 sous le nom de marque TAREG par le laboratoire NOVARTIS, puis en 2005 sous le nom de marque NISIS par IPSEN. Depuis, de nombreux génériques ont été commercialisés, qui contiennent tous le mot valsartan dans leur nom.

Il fait partie d’une famille chimique largement utilisée en cardiologie : les sartans, ou ARAII. Au sein de cette famille, il a été présenté initialement comme protégeant mieux le coeur des patients traités, mais les études soutenant cette propriété se sont révélées falsifiées et ont été rétractées. Cela n’en fait pas un mauvais médicament pour autant : il n’est finalement ni meilleur ni moins bon que les autres sartans.

Lors de contrôles effectués par les agences sanitaires, des traces de nitrosamines ont été découvertes dans certains lots provenant de plusieurs marques de génériques, issus du même circuit de production. Ces substances étant considérées comme probablement cancérigènes pour l’homme, au moins à forte dose, le principe de précaution a conduit à retirer les lots concernés du marché, d’autant qu’il existe d’autres sartans pouvant remplacer sans problème le valsartan.

Attention néanmoins ! Le risque de cancer reste hypothétique alors que le risque de décompensation cardiaque ou d’AVC en cas d’arrêt intempestif du médicament est bien réel. Il faut donc poursuivre le traitement jusqu’à la prochaine consultation médicale, et ce risque théorique ne justifie aucune panique ni sensation d’urgence. Les nitrosamines sont partout : fumée de feu ou de cigarettes, aliments grillés, aliments fumés (jambon, lard) etc.

Voici la liste des médicaments concernés, et non concernés notez que parfois, seuls certains lots sont concernés (le numéro de lot est visible sur la boîte).

On notera (perfidement) le silence des agences sanitaires sur le fait qu’il ne s’agit que de médicaments génériques : les médicaments de marque font partie de ceux qui ne sont pas concernés par le rappel de lots :

Médicaments non concernés par le rappel :

Donc, je me répète, même si votre médicament fait partie de la liste des lots concernés, ne faites pas le siège de votre pharmacie pour le changer, et ne cherchez pas à consulter votre médecin en urgence. Le traitement sera modifié lors de votre prochaine consultation. Il ne s’agit pas d’un scandale sanitaire mais d’une mesure de précaution. Le risque est théorique, très modeste s’il existe, et ne justifie donc aucune panique.

Pour en savoir plus : la page dédiée sur le site de l’ANSM

Et si vous êtes encore inquiet après avoir lui ce qui précède, lisez ce message du forum : https://www.atoute.org/n/article378.html#forum13719

Messages

  • Je prends du Valsartan 80 pour ma tension et il me reste de l’Aprovel 150 qui n’est pas périmé, estce que je peux le remplacer en attendant de voir mon médecin ?

  • Bonjour Docteur.

    Je suis très perplexe. c’est une litote.

    Soit le risque est théorique et il n’y a pas feu au lac, continuons comme si de rien n’était jusqu’à la prochaine consultation : 1 mois ? 2 mois ? 3 mois ? mais dans ce cas, pourquoi retirer les lots, créant une pénurie à tel point que pour se le faire prescrire, il faut absolument écrire sur l’ordonnance indispensable. C’est à dire que pour un truc théorique non urgent, on retire 60% des boites du circuit créant des potentialité de ruptures pour certains patients, ruptures de traitements qui ont des conséquence pas théoriques graves. Pourquoi ne pas faire arriver des lots sains qui remplaceront les lots défectueux puisqu’il n’y a aucun risques sauf théoriques ?

    Soit on nous prend pour des billes.

    En passant, " il a été présenté initialement comme protégeant mieux le coeur des patients traités, mais les études soutenant cette propriétés se sont révélées falsifiées et ont été rétractées." En clair, son AMM obtenu parce qu’il présentait un service rendu meilleur devrait être caduque et il est toujours là. Y’a pas à dire, on est bien soigné.

  • ce que ne dit pas assez en revanche ton texte, ami Dominique, c’est que les "sartans" procèdent d’un mensonge-par-omission fréquent avec beaucoup de molécules mises sur le marché (et donc qu’elles soient ensuite "génériquées" ou pas) : Elles ne devraient être prises en considération que SI et seulement SI elles apportent un "mieux" pratique, palpable, "clinique" pour le patient PAR RAPPORT A ce qui existait jusque là.
    Or ici ces fameux "sartans" sont en pratique utilisés dans DEUX indications :
    - 1) L’Hypertension Artérielle (HTA)... où ils ne font pas mieux que le très ancien hydrochlorothiazide, ni que les générations suivantes : Beta bloqueurs, IEC et Inhibiteurs Calciques ; (par "ne font pas mieux" j’ entend n’ empêchent pas plus les gens de mourir ou d’être invalidés par un AVC ou autre) ; simplement petit plus par rapport seulement aux IEC ils entraînent moins de toux....mais tous les gens sous IEC ne toussent pas , loin de là.

    - 2) l’insuffisance cardiaque où ils ne font pas mieux (tu l’ indiques) que la génération précédente (les IEC)
    Donc non , bien sûr , il ne faut pas les arrêter "sec" mais poser la question à son cher médecin traitant préféré par quoi on peut le remplacer, selon pour quoi on les avait eu au départ.

    ET je ne parle même pas des gens qui en réalité n’ont pas vraiment de tension mais à qui on a démarré le dernier traitement promotionné par le.la charmant.e visiteur.se médical.e après simplent UNE constatation de chiffres tensionnels un peu au dessus de la norme.

    Bref , c’est un peu court jeune homme, on pourrait dire oh, bien des choses en somme
    (Cyrano)
    ( ;-)

  • Votre tableau est incompréhensible en tout cas pour moi
    Ma boite est elle concernée :
    Valsartan arrow-root lab CIP:3400930007723 Lot:VJSB8017-A
    exp : 05/2020

    Merci d’avance pour votre reponse

  • @Paulg Je ne donne pas d’avis personnalisé sur ce site. Sur un plan général, le valsartan et l’irbésartan ont le même effet et 80 mg de Valsartan correspondent environ à 150 d’Irbasartan, mais l’effet de cette substitution peut être très différent d’une personne à l’autre. Pour un traitement destiné à la tension, le risque est faible, mais si c’est pour une insuffisance cardiaque, il vaut mieux attendre de voir son médecin.

  • @Hervé_02
    Vous écrivez :

    Soit le risque est théorique et il n’y a pas feu au lac, continuons comme si de rien n’était jusqu’à la prochaine consultation : 1 mois ? 2 mois ? 3 mois ? mais dans ce cas, pourquoi retirer les lots, créant une pénurie à tel point que pour se le faire prescrire, il faut absolument écrire sur l’ordonnance indispensable.

    L’ANSM est coincée :
    - Elle ne peut pas laisser en vente des lots défectueux.
    - Elle doit la vérité aux patients.
    - Elle explique clairement "qu’il n’y a pas le feu au lac" et qu’il s’agit juste d’une précaution.

    C’est à dire que pour un truc théorique non urgent, on retire 60% des boites du circuit créant des potentialité de ruptures pour certains patients, ruptures de traitements qui ont des conséquence pas théoriques graves. Pourquoi ne pas faire arriver des lots sains qui remplaceront les lots défectueux puisqu’il n’y a aucun risques sauf théoriques ?

    Il n’y a justement pas de lots sains disponibles. C’est tout le problème.

    En passant, " il a été présenté initialement comme protégeant mieux le coeur des patients traités, mais les études soutenant cette propriétés se sont révélées falsifiées et ont été rétractées." En clair, son AMM obtenu parce qu’il présentait un service rendu meilleur devrait être caduque et il est toujours là. Y’a pas à dire, on est bien soigné.

    Il a eu son AMM pour le traitement de l’hypertension. C’est le "bonus" plus de vie sauvée que les autres qui s’est révélé faux.

  • @JP Laguens
    J’essaye de ne pas trop me disperser dans les billets car le lecteur est vite perdu. Mais tout cela est vrai bien sûr.

  • @May C’est vrai que c’est un peu compliqué avec Arrow, et vous ne précisez pas le dosage. Néanmoins, parmi tous les dosages de Valsartan Arrow Lab non associés, seuls les lots 1610563 et 1610564 sont concernés, donc le vôtre ne l’est pas.

  • bonjour ,
    si je comprends bien je prenais depuis plus de 2 ans valsartan 160mg de chez MYLAN et pour la premiere on me donne en pharmacie la memechose en ARROW Lab je pense mettre a la poubelle les deux mois qu’il me reste en MYLAN ?

  • moi,j’ai déjà été obligé de changer de Valsartan je prenais Valsartan Sandoz,mon pharmacien m’a demandé de le rapporter, du coup il m’a donné à la place Valsartan Mylan 80mg, je vais donc lui rapporter demain,

  • Je prends du valsartan Meylan depuis des années. Le lot me restant est le
    N°8071283.
    Je suis en Californie pour aider mon fils qui a le lymphome en transplantation osseuse. Je ne rentre chez moi en Provence qu ’au 8 janvier. J’ai un stock d’1 mois 1/2 encore. Puis je continuer à prendre encore mon produit + d’un mois . ?
    Comment faire chez un médecin Californien
    sans ordonnance ?
    Merci d’avance de votre réponse.
    Mme TARANTO

  • @Taranto La réponse est oui. Le risque reste hypothétique et le remplacement par un autre médicament ne présente aucune urgence.

  • Je prend du valsartan de puit un an 80mg Milan pharma fabriquer on ongrie il paraît on peux avoir le cancer au bout de 5 ans j’ai de l.asthme je doit arrêter ? Merci à bientot

  • @morato Même réponse que pour les autres. Le retrait de lots répond au principe de précaution, car le risque de cancer associé à la prise des lots concernés est une simple hypothèse, et si ce risque existe, il est infime. Le vrai risque serait d’arrêter son traitement de façon intempestive. Lors de votre prochaine consultation, votre médecin changera votre traitement, mais rien ne presse, même si c’est dans trois mois.

    Une comparaison pourrait vous aider à comprendre pourquoi il est inutile de s’inquiéter : il est bien plus dangereux de faire rissoler un aliment dans une poêle avec de l’huile, car les quantités de nitrosamines (les impuretés en cause dans le médicament) libérées par cette cuisson à haute température sont bien supérieures à celles potentiellement présentes dans les lots de médicaments concernés.

    Ces nitrosamines détectées ne constituent pas vraiment un danger, mais un défaut de fabrication qui rend le produit impropre à la vente. L’Agence du médicament doit donc à la fois informer le public, rappeler les lots concernés en stock dans les pharmacies, et rassurer sur l’usage des lots de médicaments concernés déjà délivrés aux patients, ce qui n’est pas simple !

    On pourrait résumer le problème autrement : ces lots de médicaments sont impropres à la vente, mais pas à la consommation, un peu comme un produit alimentaire périmé depuis la veille. Je comprends bien que cela paraisse bizarre, mais c’est la réalité

  • bonjour

    je prends du valsartan mylan pharma 80 mg depuis 15 ans
    lot 8076104 ex 12/2020
    lot 8070191 ex 10/2020
    et depuis une semaine je prends valsartan arrow lab
    lotvjsc18009-b ex 05/2020
    lequel des deux puis je continueer a prendre

    merci de votre reponse

  • Bonjour je viens de prendre connaissance du soucie avec le Valsartan.
    Je prend depuis longtemps cette molécule donc que faire ?
    Je viens de finir valsartan 80 mg Mylan Pharma lot 8076038.
    Et hier mon pharmacien m’a donné valsartan Zydus 80 mg lot M812516.
    Que dois je faire ? J’ai bien compris que je ne dois pas arrêter mon traitement. J’ai rendez vous que dans 6 mois avec mon spécialiste. Faut il que je le revois rapidement ?
    Merci de votre réponse.
    Cordialement

  • bonjour,
    étant concerné car traitement associé à un inhibiteur calcique(LERCAN 20),ma pharmacie m’a repris mes 77 comprimés de VALSARTAN 80/HYDRO 12,5 et m’a délivré une boîte de 30 de COTAREG en exigeant ma carte vitale.
    Nous avons eu un échange animé sur cette pratique et sur la sûreté des génériques.
    J’ai comme l’impression de m’être fait avoir car doublement ponctionné par la Sécu et par contre pour la pharmacie doublement remboursée,est-ce que je me trompe ?

  • hypertension artérielle = valsartan mylan 80mg.
    vu le pharmacien : ne pas arrêter le traitement et prendre r.v médecin traitant pour changer.
    pas de panique (qu’i ldit).Cela m’inquiéte quand même. on ne maitrise rien,on subit.
    responsable pas coupable !!!!!!!!
    patients impatiens de connaître la vérité.

  • Pour les dernières questions (Nadine, Georges, Michel) :
    LISEZ les explications de D. Dupagne, avant d’exposer inutilement votre cas personnel. C’est suffisamment clair pour que vous y trouviez la réponse à votre anxiété.

  • Bonjour
    Bravo les génériques. Ils ont été créés
    pour faire des économies....Quelle honte
    on se moque de nous patients

  • bonjour,

    nos médecins sont beaucoup trop influencés par les laboratoires pharmaceutiques, c’est malheureux car le profit prime sur la sécurité des patients !

    pourquoi faut il attendre que des drames se produisent qui font éclater la triste vérité ?

    il existe des molécules naturelles pour certaines pathologies, par exemple : la levure de riz rouge pour stabiliser le taux de cholestérol. lorsque j’en ai parlé à mon cardio, il a poussé des hauts cris, c’est de la poudre de perlimpimpim...
    Pourtant la diabètologue m’a dit que c’est une statine naturelle, donc entre la levure de riz rouge et le Crestor, pas d’hésitation ! et cela fonctionne très bien !

    La vie des gens avant le pognon, ce n’est pas encore gagné !!!!

  • D’un coté on nous informe que l’on retire des lots suspects "principe de précaution" et de l’autre cette molécule suspecte ,on en trouve un peu partout .Je pense que l’on veut nous convaincre encore une fois que l’on se préoccupe de notre santé mais nous ne sommes pas dupes !
    Les multinationales pharmaceutiques s’enrichisse sur les maladies des peuples et je pense même que l’on ne fait pas de progrès sur la prévention (épandage des pesticides et autres ) exprès pour que l’on soit rentable pour eux . Le peuple en a marre ! Entendez vous mugir les gilets jaunes que malheureusement on étouffe par des bandes de jeunes violents qui décréditent l’action du peuple français en colère ?

  • @Jacqueline Bousseau Non, je vous confirme qu’il s’agit juste d’un médicament d’intérêt mineur qui souffre d’une défaut de fabrication. Pas besoin de théorie complotiste. En revanche, l’irruption des génériques a bien joué un rôle, mais rappelez-vous quand-même que les génériques ont ruiné de nombreux laboratoires et qu’ils ont été poussés par les gouvernements et les assureurs maladie.

  • Bonjour, je prends du Valsartan depuis de nombreuses années ,la dernière boîte est " Valsartan Mylan 80lg" lot 8076036 exp 04/2021.
    je m’apercois que j’ai une chance inouïe car après les problèmes rencontrés précédemment avec le Levothyrox ....Pourquoi nos laboratoires ( à part bien sûr pour des raisons de fric) font ils fabriquer les médicaments en Inde ,en Chine et....
    Puis je continuer à prendre le Valsartan jusqu’à ma prochaine visite chez mon praticien ? Merci de me répondre

  • Bonjour,

    Après contact avec mon médecin, celui-ci m’a dirigé vers un pharmacien qui détenait encore ce médicament : VALSARTAN MYLAN dont l’intégralité des lots est concerné par le retrait.
    J’ai encore en ma possession une boite de Biogaran en 80mg qui est aussi concerné mais dans votre liste rien n’est précisé. Puis je utiliser cette boite ? LOT : 1023922 EXP : 04/2020
    Merci pour votre retour.

  • Je prends du valsartan depuis une dizaine d’années et regrette qu une fois de plus il ne soit plus possible de faire confiance ni aux pharmaciens ni au corps médical en raison du souci de rentabilite exacerbé qui a déjà fait l’objet de plusieurs scandales médicaux Y a t il des patients se plaignant d effets secondaires du Valsartan ? Pourquoi 80 pour cent de ce médicament est-il élaboré en Chine ou en Inde Ne sommes nous pas capables en France d en fournir ?

  • Bonjour,
    je prends du Valsartan 80mg Mylan Pharma lot 9076036 exp 04/2021.
    ma prochaine consultation cardio est le 16 Janvier 2019 est-ce que je peux attendre cette date afin de faire un changement de traitement ?
    merci de votre réponse

  • Lundi 3 décembre
    Un parcours de combattant aujourd’hui pour renouveler mon ordonnance avec du valsartan 80 mg de chez Mylan enfin retiré de la pharmacie.
    On veut le remplacer par une autre variation des sartans « Irbesartan » mais en dosage 300mg alors que l’équivalent en dosage Est le 150 mg.
    J’ai refusé. Ai je bien fait de faire de la résistance ?
    J’ai 2 jours pour trouver une solution.....
    Ça me prend la tête. Merci à tous ces laboratoires qui nous imposent leurs génériques fabriqués en Chine, en Inde.....

  • cela fait 1 an que je prend des lots incriminés de valsartan 160 (depuis le début d’année le pharmacien indique les lots sur l’ordonnance) et en2017 des lots incriminés de valsartan 80
    que es ce que je risque avec cette accumulation ?
    merci de votre réponse

  • Bonjour,
    Je ne suis pas sûr que les derniers posteurs aient lu les messages précédents : le danger lié aux impuretés présentes dans ces lots est très hypothétique, et c’est par principe de précaution que ces lots sont retirés. Si j’étais concerné par le problème, je continuerai à prendre mon médicament jusqu’à ma prochaine consultation, même en 2019. Il n’y a vraiment pas de quoi s’affoler.

  • Existe-il un médicament pour l’hypertension fabriqué en France, ou un équivalent en phytothérapie fabriqué en France également ?

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Pour répondre à un autre commentaire, mentionnez le nom de son auteur précédé d'un "@" au début de votre message.