Accueil Communiqués Communiqué de presse du Formindep du 7 novembre 2004
Publié le
7 novembre 2004

Imprimer ou lire sur mobile



Entrez votre email pour être averti des nouveaux articles
sur Atoute






Dans la même rubrique :

Conférence Nationale de Santé
Examen classant national annulé partiellement, un scandale inacceptable
Benfluo Rex, ATTAQUE !
Le Collège de la Médecine Générale communique sur le dépistage du cancer de la prostate
Haute Autorité de Santé et conflits d’intérêts : le Formindep saisit le Conseil d’État
L’OPEPS et le dépistage du cancer de la prostate : le rapport Debré
Bracelet d’identification à l’hôpital : le patient objet
A quand la transparence en médecine ?
Grève des médecins enseignants en médecine générale
Communiqué du FORMINDEP : Soutenir l’indépendance des professionnels de santé
DADVSI : Les députés qui mettent à mal nos libertés fondamentales
Communiqué de la Ligue Odebi 08-02-2006 : La Ligue dénonce les amendements gouvernementaux au projet de loi DADvSI
Accréditation des revues médicales, le Formindep met en garde les Conseils Nationaux de Formation Médicale Continue.
Journée nationale de la prostate : Communiqué du Formindep
La contre-réforme du système de santé : un tissu de mensonges.
Communiqué de presse du Formindep du 13 décembre 2004




Communiqué de presse du Formindep du 7 novembre 2004
Transparence et indépendance : les bases d’une formation médicale de qualité

A l’heure où les trois Conseils Nationaux de la Formation Médicale Continue (CNFMC) s’apprêtent à remettre au ministre de la Santé le « cahier des charges » pour l’agrément des organismes de formation médicale continue (FMC), le collectif Formindep des professionnels de santé et des patients pour une formation médicale indépendante réaffirme avec force que transparence et indépendance sont les principes de base d’une formation médicale de qualité.

Le Formindep rappelle ses exigences exprimées lors des premiers Etats Généraux de la FMC Indépendante, organisés le 22 octobre dernier par la SFTG :

- La déclaration préalable des conflits d’intérêts des organisateurs et des intervenants doit être une condition nécessaire à l’agrément de toute action de FMC, de même que l’origine des financements.
- Certains conflits d’intérêts, en particulier les rémunérations directes ou indirectes d’intervenants par une firme pharmaceutique, doivent être déclarés incompatibles avec l’agrément d’une action de FMC, suivant ainsi l’exemple récent des National Institutes of Health (NIH) américains, organismes chargés de la diffusion des connaissances médicales aux Etats-Unis.
- Lors des interventions écrites ou orales des FMC agréées, les médicaments ne doivent être désignés que par leur dénomination commune internationale (DCI) et jamais sous leur nom de marque.

Le Formindep appelle d’ores et déjà les professionnels de santé responsables à exiger pour leurs actions de FMC le respect de ces conditions fondamentales.

Selon la présence ou non de ces critères dans le « cahier des charges » pour l’agrément des FMC, le Formindep se réserve la possibilité d’agir pour mettre en évidence les formations qui feront le pari de la qualité en étant réellement transparentes et indépendantes des firmes pharmaceutiques, et celles qui continueraient à mettre en jeu la qualité de l’information délivrée, en restant soumises à des intérêts autres que ceux des patients.

Signé :le collectif Formindep

Contact :
Docteur Philippe FOUCRAS
188 rue Daubenton
59100 ROUBAIX
tél : 03 20 27 18 60
p.foucras@formindep.org

Retrouvez toutes les nouvelles du Formindep sur : http://formindep.org



Tweet Suivez-moi sur Twitter








Répondre à cet article