Accueil Médecine 2.0 Interview de Nicolas Herson Macarel fondateur de Note2bib, site de notation des médecins
Publié le
4 mars 2008

Imprimer ou lire sur grand écran

Auteur :
Dr Dominique Dupagne

Voir sur Google


Entrez votre email pour être averti des nouveaux articles
sur Atoute






Dans la même rubrique :

UBER et la santé
@FerryLuc, les NBIC et les médecins
Bye-bye le buzz !
Le modèle Ligne de vie
Internet et les médecins : agir ou subir ?
Communication médecin-malade : Du bon sens au bon soin
Médecine, morale, santé et médias sociaux
Certification des pseudonymes des médecins par l’Ordre
"La science, c’est cool !"
Qualité et santé : 1) Qualité des moyens ou qualité des résultats ?
Web et DMP opus 2
Et si le monde de la santé du futur était déjà là ? Le meilleur des mondes ?
Web et DMP
Les indicateurs et la Qualité : les enseignements de Google
Google Health est mort, vive Google Health !
La contre-attaque de l’Empire
L’AFSSAPS progresse avec Actos, mais reste en version 1.0
L’alcool, c’est pas un problème
La Netiquette, un truc de vieux cons ?
Se soigner sans médecin ?




Interview de Nicolas Herson Macarel fondateur de Note2bib, site de notation des médecins
Note2bib, promis pour la mi-mars, permettra aux patients de partager leur avis sur leurs médecins.

Dans la lignée du très controversé Note2be, le site Note2bib propose aux patients de noter leurs médecins. J’ai interviewé Nicolas Herson Macarel (NHM) pour en savoir plus sur ce qui n’est encore qu’une promesse de site. Il est associé avec Jean-Claude Fargialla dans la société D&E investments qui développe www.note2bib.com et dont la principale réalisation actuel est un site de rencontre : www.sirius-concept.com

DD : Le dépôt du nom de domaine note2bib.com date d’il y a 15 jours, de quand date le projet lui-même ?

NHM : C’est un des nombreux projets que nous avions en tête au sein de D&E. Nous pensions à un site de notation des médecins depuis un à deux ans. Il est clair que la sortie de note2be a participé à notre décision, d’où le clin d’oeil avec le nom de domaine note2bib.

DD : Allez vous autoriser les commentaires négatifs sur les praticiens, y compris par des internautes anonymes ?

NHM : L’anonymat ne sera par remis en cause, même si nous gardons une trace par l’adresse IP. Pour ce qui est de la notation, il s’agit en effet plus d’un commentaire, d’un vécu ou ressenti que d’une véritable note. D’ailleurs nous ne prétendons pas évaluer la qualité technique, purement médicale du médecin. C’est l’accueil, la ponctualité, l’écoute, le respect du patient qui nous intéressent et qui intéresseront les internautes. Pour ce qui est des commentaires négatifs et des critiques, nous n’autoriserons pas la diffamation mais ne censurerons pas non plus les commentaires défavorables aux médecins. Nous sommes une équipe de 12 personnes et le site sera modéré, il n’est pas question de laisser les gens dire n’importe quoi, l’éthique est une valeur forte de notre société.

DD : Quel sera le périmètre de votre activité ?

NHM : Nous n’allons pas nous limiter aux médecins : dentistes, kinésithérapeutes et autres professionnels de santé seront concernés.

DD : Les médecins critiqués pourront-ils répondre ?

NHM : Les médecins disposeront d’un droit de réponse sous forme d’un espace d’expression associé à leur fiche, sans pour autant en arriver à argumenter individuellement toutes les contributions des internautes. Il s’agit de leur laisser la possibilité d’ajouter un éclairage global sur leur mode d’exercice qui pourrait expliquer le ressenti de certains patients.

DD : Quel sera votre modèle économique ?

NHM : La consultation du site sera libre. Nous nous financerons par de la publicité. Cette publicité sera soigneusement sélectionnée et ciblée sur nos valeurs éthiques. Par ailleurs, nous disposons d’un site commercial : www.sirius-concept. Ce site de rencontres éthique n’a pas eu, faute de scandales, le buzz internet qu’il méritait. Nous espérons, avec Note2bib, pouvoir augmenter le trafic et le chiffre d’affaire de sirius-concept.

DD : Parlons de déontologie et d’éthique, puisque ce sont les deux valeurs fortes de la société D&E Investments

NHM : Nous comptons sur nos lecteurs pour savoir relativiser les commentaires qu’ils liront sur le site : nous proposerons une grille d’interprétation pour les aider ; par exemple, un nombre d’avis minimum sur un même médecin est nécessaire pour que ceux-ci soient crédibles. Nous avons envoyé un email au conseil de l’ordre des médecins le 21 février, il ne nous a pas répondu pour l’instant ; mais nous ne sommes pas médecins nous-mêmes. Si nous avons choisi d’ouvrir le débat sur le site en publiant des commentaires, c’est justement pour adapter notre projet aux réactions des utilisateurs et des professionnels de santé.

DD : Finissons avec le procès perdu en première instance par Note2be, qu’en pensez-vous ?

NHM : Nous estimons que Note2bib n’est pas impacté par ce procès qui a l’avantage d’ouvrir le débat. Contrairement à Note2be, nous ne parlons pas de fonctionnaires mais de professionnels libéraux. De plus, l’utilité de Note2be n’est pas claire faute de pouvoir choisir ses enseignants, au contraire des médecins qui peuvent le plus souvent être choisis librement par le patient. Enfin, nous allons pratiquer sur Note2bib une vraie modération qui limitera les débordements.

Ajout du 8/3/2008

Je reçois ce jour un mail de NHM :

"Bravo à ces « Mauriciens » qui ont du faire la course à cent à l’heure pour sortir avant nous.

Mais nous sommes probablement stupides de risquer des procès ici en tentant de construire un système, certes contesté mais en garantissant un minimum de sérieux, plutôt que de délocaliser (au soleil...) un site non modéré et construit effectivement sur un business model tout à fait lucratif !

Les pressions indirectes sont telles que Jean-Claude Fargialla, gérant de notre société, vient d’écrire au Président de la république pour lui demander conseil : Devons-nous partir tout de suite à l’étranger où devons nous attendre le lynchage ?

Bravo à tous ceux qui cherchent à nous détruire, sans même avoir attendu de pouvoir collaborer à faire de notre service quelque chose d’utile.

Ils sont aujourd’hui récompensés par des sites exotiques absolument incontrôlables et qui se moquent totalement de leurs avis !

En vous remerciant encore pour l’objectivité et la courtoisie de votre jugement. Nous pouvons ne pas être d’accord sur tous les points mais demeurer constructifs en effet."

Je l’ai rappelé pour lui faire préciser quelques points

DD : Comptez-vous toujours sortir le 15 mars ?

NHM : Tout-à-fait, malgré les nombreux mails de menace que nous avons reçus.

DD : Comment allez-vous vous différencier de Demedica.com ?

NHM : Tout d’abord, nous allons modérer les appréciations a priori, et donc filtrer tout ce qui est injurieux ou diffamatoire avant publication.

Ensuite, nous allons écouter attentivement les conseils et recommandations que nous recevons de toutes parts, et donc tendre vers le meilleur service possible. Nous allons ouvrir un forum, mais pas le 15 mars. Nous souhaiterions être jugés sur notre site et dialoguer, plutôt qu’être l’objet de procès d’intention.

DD : Disposez-vous d’un annuaire de professionnels ?

NHM : Oui, nous avons acheté un fichier et nous l’avons testé pour vérifier qu’il ne contenait pas trop d’erreurs. Il y aura bien les médecins, les dentistes, les kinésithérapeutes et les infirmiers.

Vous pouvez réagir à cette interview sur le forum



Tweet Suivez-moi sur Twitter








Répondre à cet article