Accueil Documents LE téléphone pour nos patients dépendants est né !
Publié le
19 mars 2008

Imprimer ou lire sur mobile

Auteur :
Dr Dominique Dupagne

Voir sur Google


Entrez votre email pour être averti des nouveaux articles
sur Atoute



Dans la même rubrique :

Le grand bluff du cholestérol
Le Comité d’Orientation rend son rapport sur le dépistage du cancer du sein
Démocratie Sanitaire mes couilles
Qualité et santé, vécu d’un biologiste accrédité
Pourquoi certains médecins refusent-ils le paiement à la performance ?
L’origine de la pénurie des médecins en France
Lanceurs d’alertes, éthique et entreprise
Pourquoi l’évaluation/rémunération sur indicateurs ne marche pas
La Netiquette des Forums
Reste à charge, dépassements d’honoraires et ticket modérateur
Faut-il se vacciner contre la grippe ?
Informations destinées aux hommes qui envisagent de se soumettre à un dépistage du cancer de la prostate par dosage des PSA
Jouez au médecin généraliste !
Un étonnant journal médical québécois
Les USA rejettent définitivement le dépistage du cancer de la prostate par dosage des PSA
Une position sociale élevée est associée à des comportements contraires à la morale
Influence de la visite médicale sur les prescriptions des médecins
ACTA au pays des rameurs
Achetez et regardez The Wire
Une approche critique de la démarche qualité dans les institutions sanitaires, sociales et médico-sociales




LE téléphone pour nos patients dépendants est né !
Simple et génial à la fois, Bazile révolutionne le marché du téléphone pour handicapés.

Décidément, les produits les plus géniaux sont souvent les plus simples. Le principe du téléphone Bazile est évident, et l’on se demande juste pourquoi personne n’y avait pensé avant.

Cet article est bien sûr libre de tout lien publicitaire ou commercial avec la société Baziletelecom.

L’usage du téléphone portable par des personnes handicapées est un vrai problème. Il existait déjà des téléphones avec des grosses touches, d’autres avec des mémoires permettant d’appeler en appuyant sur un bouton dédié.

Mais on aboutissait souvent à ce paradoxe :

Une autre solution courante consiste en un bouton porté en sautoir, sur lequel la personne dépendante (vieillard, aveugle, handicapé moteur) peut appuyer pour déclencher des secours, mais sans dialogue possible.

La société Baziletelecom a eu une idée simple : créer un vrai téléphone portable avec un seul bouton :

Et, à l’opposé de ces épouvantables standards automatisés capable de rendre fou n’importe qui, c’est un humain qui répond lorsque le possesseur d’un Bazile appuie simplement sur le bouton unique de son appareil. Une opératrice, disponible jour et nuit, demande à la personne âgée qui elle souhaite joindre : sa fille, son médecin, ou un ami. Chaque abonné possède un annuaire téléphonique géré par Baziletelecom (annuaire qui peut être géré en ligne par un proche). La personne âgée est alors mise en relation avec son correspondant. L’opératrice peut également se comporter comme un service de renseignements avec mise en relation directe, ou composer un numéro de téléphone que la personne âgée lui dicte.

Enfin, une pression continue de 5 secondes appelle automatiquement le numéro d’urgence sélectionné.

Bien sûr, un Bazile permet de recevoir des appels directement comme n’importe quel téléphone mobile, il sonne et un appui sur le bouton permet de prendre la communication.

C’est simplissime, c’est génial, ça marche, et cela coûte 15 euros pas mois, en sus d’un abonnement Orange, Bouygues ou SFR que l’on peut souscrire spécifiquement (ou utiliser si l’on en possède déjà un).

Bazile est à ce jour le seul téléphone à qui une mère peut dire "je voudrais parler à mon fils"

Le Bazile se porte facilement autour du cou.

http://www.baziletelecom.fr/local/c..."



Tweet






5 Messages de forum

Répondre à cet article