Accueil Documents Grippe aviaire, masques, vaccins, que faire pour se protéger ?
Publié le
4 mars 2006
Publication
antérieure :

8 octobre 2005


Imprimer ou lire sur mobile

Auteur :
Dr Dominique Dupagne

Voir sur Google


Entrez votre email pour être averti des nouveaux articles
sur Atoute






Dans la même rubrique :

Le grand bluff du cholestérol
Le Comité d’Orientation rend son rapport sur le dépistage du cancer du sein
Démocratie Sanitaire mes couilles
Qualité et santé, vécu d’un biologiste accrédité
Pourquoi certains médecins refusent-ils le paiement à la performance ?
L’origine de la pénurie des médecins en France
Lanceurs d’alertes, éthique et entreprise
Pourquoi l’évaluation/rémunération sur indicateurs ne marche pas
La Netiquette des Forums
Reste à charge, dépassements d’honoraires et ticket modérateur
Faut-il se vacciner contre la grippe ?
Informations destinées aux hommes qui envisagent de se soumettre à un dépistage du cancer de la prostate par dosage des PSA
Jouez au médecin généraliste !
Un étonnant journal médical québécois
Les USA rejettent définitivement le dépistage du cancer de la prostate par dosage des PSA
Une position sociale élevée est associée à des comportements contraires à la morale
Influence de la visite médicale sur les prescriptions des médecins
ACTA au pays des rameurs
Achetez et regardez The Wire
Une approche critique de la démarche qualité dans les institutions sanitaires, sociales et médico-sociales




Grippe aviaire, masques, vaccins, que faire pour se protéger ?
Comment se préparer dès maintenant à la pandémie mondiale annoncée.

On me pose de plus en plus souvent la question à mon cabinet de savoir comment se préparer à la grippe aviaire. En effet, le risque majeur de pandémie mondiale est fréquemment évoqué par les médias et correspond à une réalité scientifique.

Tout d’abord, il faut préciser qu’il n’y a aucun risque actuellement en dehors des éleveurs de volailles et des personnes en contact étroit avec des oiseaux. Le risque "général" viendra le jour où un virus recombinant (mutant) issu d’un mélange entre le virus humain et aviaire verra le jour.

D’ici là, il est possible et non dangereux de se faire frôler par des pigeons, de manger du poulet, d’avoir des perruches ou d’emmener ses enfants voir les canards ou les cygnes

Il ne faut pas mélanger le risque actuel de contracter la grippe aviaire, infime, proche de celui d’attraper la rage, avec celui représenté par la menace de la grippe humaine/aviaire recombinante qui est inexistant actuellement.

Mais le problème qui justifie cet article est de savoir quelles précautions préalables prendre dès maintenant, pour ne pas être pris au dépourvu lors de l’annonce de l’épidémie de grippe avaire/humaine recombinante. Tout ce qui est proposé ci-dessous sera sans doute transitoirement introuvable. A l’heure où j’écris ces lignes, le Tamiflu est en rupture de stock en pharmacie et les masques sont difficiles à trouver.

En pratique, il faudra être capable de se protéger de l’infection pendant les longs mois nécessaires à la fabrication du vaccin. Or le virus se transmet par le contact direct (les mains notamments) et par l’air.

La meilleure protection est physique : port de gants et d’un masque adapté.

- Les gants devront être portés toute la journée à l’extérieur du domicile et quittés le soir. Le virus ne survivant pas plus de quelques heures à l’air libre, il pourront être réutilisé le lendemain (ou de préférence le surlendemain). Après avoir enlevé les gants, il sera nécessaire de se laver les mains (l’eau savonneuse suffit très probablement) pour les quelques virus présents sur les gants que l’on aurait pu toucher en les enlevant. Des études [1] essentiellement réalisées pour le virus du rhume, montrent que les mains sont le vecteur principal de la transmission virale. Tous les membres d’un même foyer doivent appliquer les mêmes précautions. Y compris bien sûr les enfants qui de toute façon n’iront pas à l’école.

Le virus survit mal à l’air libre. Il peut survivre un peu plus longtemps sur une poignée de porte ou une autre surface lisse. [2]. Des gants en cuir, même fins, peuvent être utilisés et réutilisés car le virus ne survit pas en milieur chaud et sec. Si vous transpirez des mains, il faudra prévoir plusieurs jeux de gants. Sinon, vous pouvez stocker des gants jetables, comme par exemple ceux présents sur ces pages(qui ne sont pas des publicités, mais des exemples) :
- Azur médical
- Drexco
- Revol

Il est préférable de stocker 300 paires par personne, ce qui n’est pas très onéreux puisque la boite de 100 suivant la qualité choisie coûte moins de 10 euros. Il n’y a pas de modèle supérieur à un autre. Le latex peut donner des allergies mais c’est rare. La poudre facilite l’enfilage des gants.
- Les masques constituent l’autre protection importante. Ils sont idéalement pourvus d’une valve qui les rend plus efficaces et plus confortables. La norme officielle est FFP2 ce qui ne veut pas dire qu’une qualité inférieure n’est pas efficace.
- Modèle simple, efficacité moyenne
- Modèle à valve, à préférer mais plus cher.
- Différents modèles (Leroy-Merlin)

Les masques peuvent également être réutilisés (surtout ceux à valve) sans problème. Prévoir 60 masques par personne (comme pour les gants, ce chiffre table sur une durée de protection avant vaccin de 6 mois). Les masques à soupape sont malheureusement assez onéreux. Et la demande est très forte actuellement car les états riches en stockent des quantités énormes. Difficile d’avoir des rabais chez les fabricants, voire parfois même d’en obtenir.

Place des produits pharmaceutiques

Il peut être tentant de stocker des médicaments antiviraux. Un produit est à privilégier, l’oseltamivirvendu en France sous le nom de Tamiflu. Son efficacité préventive est notablesur tous les virus grippaux (même si on ne peut jamais préjuger de l’avenir). Les autres antiviraux, certes moins chers, sont moins efficaces. L’oseltamivir est stocké à grande échelle par tous les états riches.

Mais ce médicament est cher : il faut compter 500 euros pour un traitement préventif de 6 mois ! Je ne suis pas certain que ce médicament apporte une sécurité importante par rapport aux gants et masques. Ce médicament ne peut être acheté qu’avec une ordonnance en France et n’est pas remboursé par la Sécurité Sociale. A discuter avec votre médecin si cette option de sécurité supplémentaire vous tente (mais il est recommandé aux médecins de ne pas céder à ces demandes). L’achat sur internet est déconseillé.

Stockages divers

Pendant la phase de diffusion épidémique et avant la généralisation du vaccin (3 à 6 mois), il faudra limiter les contacts humains. Les écoles seront fermées ainsi que toutes les administrations. Il sera néanmoins possible de travailler et d’avoir une vie sociale avec un masque et des gants ce qui interdira par exemple de manger avec des amis. Les restaurants seront fermés. De nombreux commerces resteront sans doute ouverts.

Une attitude de prévention maximale peut consister dès maintenant à stocker dans sa cave ou son grenier des produits de première nécessité peu périssables : riz, pâtes, boites de conserves de légumes, sel, farine, huile.

Prévoir aussi une réserve d’eau de javel (très efficace) pour les nettoyages de produits douteux.

Cas particuliers

- Maladies intercurrentes : aller chez le médecin sera un risque important. Il devra changer de gants entre chaque patient. Il sera préférable de n’y aller que pour les choses sérieuses.
- Vie profesionnelle : il sera tout à fait possible de travailler avec gants et masques. Mais certaines activités seront forcément suspendues (enseignement, spectacle et toutes les activités de groupes importants en général).
- Fumeurs : chaque cigarette portées aux lèvres avec les gants est une prise de risque. Il faudra faire attention à ne jamais toucher le filtre. Si les fabricants sont intelligents, ils devront prévoir de retourner les cigarettes dans les paquets. Trouvera-t-on des masques spéciaux ;-) ?

Conséquences diverses

- Arrêt total du trafic aérien. Quarantaine de 7 jours pour les trains et les voitures aux frontières. Mouvements internationaux très limités.
- Arrêt quasi total de l’élevage des volailles et des porcs.
- Forte mobilisation des armées pour soutenir les populations.
- Exode des villes vers les campagnes.

Foire Aux Questions FAQ

Les réponses aux questions fréquentes posées dans le forum en dessous sont regroupées ici

- Qui êtes vous ?
Je suis un médecin généraliste français. J’enseigne la médecine générale à la faculté, mais je n’ai pas de compétence particulière en virologie. Les données exposées ici proviennent de sources diverses ou de projections à partir des données disponibles.

- C’est pour quand ?
Personne ne peut répondre avec certitude. Mais l’arrivée de cette épidémie en Europe cet hiver est très improbable : il faut d’abord que l’épidémie de grippe banale sévisse, que des grippés banals attrapent en plus la grippe aviaire, et que les virus échangent leur matériel génétique. Toutes les précautions et provisions citées ci-dessus peuvent très probablement attendre l’année prochaine.

- Pourra-t-on aérer ?
Le risque d’une contamination par un courant d’air provenant du voisin malade paraît illusoire. Des études solides ont montré que les virus se transmettent par les mains et peu par les airs, sauf dans une atmosphère très confinée (transports en commun, bureaux) et sans doute pour le malade qui vous éternue en pleine figure (intérêt du masque).

- La protection par le gant et le masque est-elle solide ?
Oui, en portant correctement les gants et le masque, le risque de contamination peut être considéré comme nul. Pour se protéger de l’éternuement ou de la toux en pleine figure, des lunettes protectrices peuvent être ajoutées.

- Comment faire pour les aliments frais ?
Il suffit de les laver en mettant une cuillère à soupe d’eau de javel dans l’évier rempli d’eau et de les laisser à l’air libre (pas au frigo). En effet, le froid facilite la survie du virus.

- Faut-il se vacciner actuellement contre la grippe ?
Il y a trois types de vaccins actuels et à venir :

- Et pour mes enfants, je fais comment ?
Il sera impossible de sortir les enfants en bas âge durablement. Une petite promenade à la campagne de temps en temps sera idéale. Pour les autres, il faudra être strict sur le masque et les gants. C’est un des problème qui sera le plus difficile à gérer.

- Je comptais aller en Turquie (ou en Roumanie) dois-je annuler mon voyage ?
Non, ne mélangez pas tout. La grippe aviaire actuelle, banale, ne concerne que des professionnels de l’élevage. Ce n’est pas un risque supérieur à la rage.

Bibliographie

- Le virus survit mal hors de l’homme.
Autre groupe de références

- Mais il survit longtemps dans les fients d’oiseaux, ou même dans l’eau

- Synthèse récente (en anglais) sur l’infection humaine par le virus aviaire actuel.

- Un document remarquable écrit par un médecin américain, dans le même esprit que cet article, mais beaucoup plus documenté et traduit en Français.

Cet article sera mis à jour au gré des nouvelles données scientifiques ou de vos réactions ci-dessous.

Notes présentes dans le corps de l’article :

Notes

[1] http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/...

[2] http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/...



Tweet Suivez-moi sur Twitter








365 Messages de forum

Répondre à cet article