Atoute.org

"La médecine a fait tellement de progrès que plus personne n’est en bonne santé !" *


ARTICLE

Accueil > Désinformation > Stratégie d’influence

Stratégie d’influence

vendredi 2 novembre 2012, par Dominique Dupagne

Une journaliste me demandait récemment ce que j’avais contre la télémédecine. Ma réponse tient dans les quelques lignes ci-dessous. La télémédecine n’est pas un besoin exprimé ou ressenti par le terrain, c’est un eldorado qui attire les chercheurs d’or.

Le 14 novembre 2012, deux députés organisent une conférence parlementaire sur la e-santé. Soit.

La Ministre de la santé et celle de l’innovation sont annoncées. Soit.

Il sera question de différents projets numériques en lien avec la santé, de télémédecine et bien sûr du DMP. Logique.

Mais je vais vous dire ce qui me gêne dans cette manifestation. C’est ça :

Ça, c’est la société qui organise la journée parlementaire en question.
http://www.rivington.fr/conseil.php
(mentionnée dans ce document)

Son métier, c’est d’influencer les parlementaires pour le compte de groupes industriels.

Nous sommes typiquement dans une stratégie d’influence de type Servier, et nous savons où cela conduit.

Vous me direz que c’est banal, que c’est la loi du genre, que tout le monde fait ça. Et bien moi, je ne m’y fais pas.

Je ne comprends pas que les parlementaires et les ministres n’aient toujours pas compris qu’ils n’ont rien à faire dans ce genre de manipu... manifestation.

Je ne comprends pas que les députés qui veulent organiser une conférence ne puissent pas se débrouiller avec les locaux et moyens mis à leurs dispositions dans le cadre de leurs fonctions.

Marisol Touraine, Fleur Pellerin, vous nous avez promis du changement, et si vous vous y mettiez vraiment, au changement ? Vous n’avez pas à cautionner cette mascarade par votre présence.

Ironie du téléscopage des calendriers, le même jour se tiendra la conférence de l’Ordre des médecins sur l’éthique du numérique en santé, elle aussi parrainée par la Ministre, qui n’y participera pas. Marisol Touraine a fait son choix. Le mauvais choix.

Edit du 22/11 : J’ai eu le fin mot de l’histoire. En fait, Marisol Touraine a été sollicitée et a immédiatement refusé de participer à ce colloque. C’est donc avec une parfaite malhonnêteté que l’organisateur a laissé planer le doute sur sa présence, pour attirer du public et influencer les autres orateurs.
Les politiques devraient être plus attentifs à l’utilisation de leur nom et communiquer immédiatement pour démentir leur présence dans ce type de colloque promotionnel
.

Edit du 23/11 : Merci à Simon Letellier pour son compte-rendu qui permet le décodage final de cette manifestation promotionnelle :

Messages

  • Bravo DD.
    le cas Touraine commence à devenir préoccupant.

  • Bravo et merci DD. Clair et percutant. J’ai l’impression que la réponse est à la fin de la question.
    Dr Philippe Nicot

  • Influences, dépendence, intérêts, expertises sous commandes, nos décideurs actuels semblent tomber dans le même piège que leur prédécesseurs.
    Les citoyens sont aptes à développer les contre-mesures comme EXPERTS.2.0 : cf commentaires conversation / petites crapuleries

  • l’informatique n’est elle pas aux hôpitaux, et à la santé en général, ce que les travaux publics sont aux collectivités territoriales ?

  • ça n’a précisément rien à voir avec une stratégie à la Servier qui était basée sur une vaste geestion de conflits d’intérêts divers et variée.

    c’est juste du lobbying très classique, pratiqué par les industriels comme par les associations de patients.

    Le point criticable ici est l’usage du terme abusif de "colloque parlementaire". Le cabinet Rivington est simplement spécialisé dans ce genre de manifestation. Inutile de sortir la théorie du complot ou autre suspiscion tarte à la crème

  • Bonjour,

    Votre article m’inspire quelques remarques/questions.

    Sur le "lobbying", vous êtes probablement plus au fait que moi de ce genre de session parlementaire, mais autant je serais choqué que de messages orientés soient suggérés dans ce qui se ferait passer pour une session de travail entre parlementaires, autant je comprends que des industriels puissent faire proactivement du commerce auprès de leurs prospects. Du coup, il me manque trop d’élément et j’ai du mal à me faire une opinion en lisant de votre article.

    Sur la télémédecine, je n’ai pas un avis très tranché non plus, mais :
    - la forme de l’organisation de ce séminaire ne me semble pas en lien avec le fond concernant l’intérêt ou pas de la télémédecine
    - l’absence de besoin exprimé tel quel ne me semble pas non plus très significatif. Le moteur à explosions non plus n’était pas un besoin exprimé. Je me poserais plutôt la question de la sorte "Est-ce que par rapport aux besoins exprimés, comme par exemple - non limitatif - d’accèder plus vite, plus près, moins cher, et mieux aux soins, la télémédecine peut apporter des réponses pertinentes, et si oui lesquelles et comment ? avec quelles contreparties "

    Peut-être ai-je oublié de relever quelques éléments ?

    • Bonjour,
      A supposer qu’il soit clair pour tout le monde qu’il s’agit d’une manifestation privée sans lien avec le parlement, trouvez vous normal qu’une action "de commerce auprès de leurs prospects" soit parrainée par deux ministres ?

      Pour ce qui est du moteur à explosion, il est né de l’inventivité des hommes et non d’un "plan" gouvernemental. Certes, le besoin n’était pas clair au départ (comme pour l’iPad) mais le produit à trouvé seul son marché.

    • je suis d’accord sur l’organisateur, quoiqu’il me soit arrivé dans ma boite d’être l’organisateur de présentations commerciales de fournisseurs potentiels sans qu’il n’y ait de quelconque ambiguité (et si je dois être gêné a posteriori, c’est plutôt du peu de retombées pour ces fournisseurs restés potentiels). il faudrait toutefois, au parlement, que l’invitation soit plus explicite même si je crois malgré tout que peu de parlementaires sont dupes.

      Pour la télémédecine, j’entends de plus en plus nos politiques dirent qu’il faut développer le travail en équipe. Je ne sais pas si c’est une lubie de leur part ou si les professionnels approuvent, mais dans la deuxième hypothèse, je suis convaincu que les nouvelles technos peuvent apporter. Il manque peut être juste les bons créatifs ?

  • Je trouve que ce papier est petit pour un petit blogger que vous prétendez être. Vous devez appartenir à ces lanceurs d’alerte qui ne lancent qu’après tout que leur propre ego. Il me semble ne pas vous avoir entendu ou lu sur le lobbying du LEEM dont le patron n’est autre que le dg de Sanofi et qui s’essaie à des leçons de morale dans son nouveau livre. Il ne me semble pas vous avoir lu ou entendu sur l’influence du député Bapt à l’assemblée nationale et son fameux club Hippocrate financé par GSK. Il ne me semble pas vous avoir lu ou entendu sur les journées organisées par Daniel Vial à Lourmarin où tout le gratin politique et pharmaceutique était réuni. Il me semble que vous n’avez pas réagi aux deux témoignages des deux cardiologues qui se sont exprimés dans le Monde (http://www.lemonde.fr/a-la-une/article/2012/10/29/mediator-et-valvulopathies-la-polemique_1782433_3208.html). Seriez-vous alors impliqué directement ou indirectement dans ces dernières activités pour ne jamais les mentionner ? Faites vous partie de ces partis pris qui ne servent que quelques intérêts bien personnels ou très particuliers ?

  • La remarque du précédent internaute non signée est particulièrement discutable....

    En particulier l’exemple choisi de l’Article du Monde et me fait souligner la difficulté que tout lecteur peut avoir pour se fier à des "experts" à fortiori lorsque leur remarques sont contradictoires...

    Ceux qui s’intéressent de près à cette malheureuse affaire du Médiator, spécifiquement Française, savent très bien que des actions de communication puissantes et commanditées tentent de minimiser au maximum les dégâts, dégâts chez les victimes, dégâts dans nos institutions et systèmes d’alerte, dégâts au plus haut de la gouvernance de la santé...

    IL ne faut pas être trop malin pour remarquer que le Monde a choisi un expert élève du Pr ACAR, qui a été le premier à communiquer sur la minimisation des dégâts, qui comme par hasard, continue à minimiser en comparant ce qui incomparable ; l’expérience américaine sur une molécule amphétaminique voisine, mais avec simplement près de 20 ans d’expérience épidémiologique supplémentaire !...

    Et un autre praticien bien sincère et qui confirme que nous n’avons aucune donnée fiable sur le devenir des personnes exposées au benfluorex, chez qui des valvulopathies ont été dépistées, depuis la donnée d’alerte, en gros , fin 2009, et dont objectivement nous n’avons que très peu de recul , guère plus de 2 ans , ce qui confirme la nécessité des études épidémiologiques commanditées par le Ministère et dont nous aurons les résultats que dans 10 ans !...

    Tous les soi-disant experts sans aucune expérience propre n’ont aucune légitimité pour affirmer que ces victimes n’auront pas d’évolution péjorative de leur valvulopathie, ceux qui l’affirment sont jusqu’à preuve du contraire certainement influencés par tous ceux qui ont un interêt propre à ce que les dégâts soient minimisés !....
    Docmars , Ex-expert indépendant à temps partiel

    • Le précédent internaute fait partie de l’armée de communicants de Servier qui essayent sur tous les espaces ouverts de faire passer la thèse de Servier victime du méchant Bapt aux ordres de GSK, manipulé par une pneumologue illuminée. C’est pathétique.

    • Ah !... Merci DDD , je comprend mieux !...

      Mais il est ainsi utile de contre-argumenter leur entrisme outrancier avec une certaine dose de détachement et d’humour aussi !...

      Dans cet ordre d’idée je conseille la vidéo de l’interview de mon Collègue et Ami Georges CHICHE à la commission sénatoriale d’enquête sur le MEDIATOR, le premier cardiologue Français , indécrottable indépendant ayant signalé le premier cas Français ; je cherche le lien et je le copie dès que possible ...

    • ça y est j’ai le lien :

      http://videos.senat.fr/video/videos/2011/video9290.html

      C’est un peu long mais très instructif et avec de l’humour !...

    • Particulièrement bien construit.... le propos.
      Les membres de la comission ajoutant leur étonnement à l’étonnement du Dr Chiche.
      Le summum étant atteint lorsqu’il raconte les 2 accusés de réception reçus, téléphoniques et physiques.
      A partager, merci

  • le pire, j’ai l’impression, c’est qu’il va falloir s’habituer à ce que Marisol Touraine, ministre de gauche, prenne (ça en a tout l’air) systématiquement les mauvaises décisions. Est-elle finalement la plus compétente à ce poste ? On sait déjà que non sauf revirement de situation brutale, en faveur d’un systéme de santé cohérent : après l’épisode de refondation du premier recours à coup de 5 euro bruts annuels, je pense que c’est mal barré quand même. Mais là aussi on me dira que "théorie du complot", "paranoia" ....
    tl

  • Le totalitarisme vérole nos démocraties en employant le masque de la formation,de l’information,de la communication .S’ y opposer c’est être ringard
    "Tout le monde sait que les soignants sont ces ringards,ces boutiquiers incapables de se remettre en question .." et hop le tour est joué dans le domaine de la santé les praticiens de terrain n’ont pas voie au chapitre
    Ainsi formations informations,expertises, colloques sont pervertis par des influences occultes qui méprisent la parole soignants de base occupés qu’ils sont par le quotidien du soin pendant que des "décideurs" influençables précipitent le soin dans un chaos administratif ingérable .
    Ainsi la démagogie remplace la démocratie ,le consommateur de soins le citoyen malade ..
    Seul obstacle à cette stratégie d’influence le soignant de terrain , le lien qu’il tisse avec le patient dans un médecine humaine de proximité qui sont sans cesse dévalorisés puisque opposés à une médecine de soi disant" preuves scientifiques" dont la production est elle même maitrisée par ces lobbys sans que l’analyse critique puisse avoir le temps de produire des données validées en pratique.
    Heureusement que les NTIC peuvent être utilisées par les praticiens comme sur ce site et qu’une pairjectivité peut croître.
    Merci à la Médecine 2.0

  • Merci pour ces intéressants éclairages sur l’actualité médicale.
    Des sources de réflexion à mon avis indispensables pour notre formation d’interne de médecine générale.
    Merci encore.

    A bientôt,

    B. du bruitdessabots

  • Moi qui pensait que les stratégies d’influence étaient de l’ordre de groupes occultes.
    En réalité et à la vue de cet copie d’écran, je découvre que des sociétés proposent des services en ce sens. Il serait intéressant de voir quels sont les membres de ces équipes.

  • Bon moi ce qui m’a "frappé", petit provincial, c’est le déjeuner à 95 euros, j’suis pas prêt de manger avec ces gens là ni avec les "politiques" invités. Avec un sandwich j’aurais moins de conflit d’intérêts ?

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

La nouvelle version du site ne permet malheureusement plus de réagir spécifiquement à un message. Pour répondre à un contributeur, copiez et citez un extrait de son message et mentionnez son nom dans votre commentaire.