Accueil Médecine 2.0 Note2bib pour noter votre médecin
Publié le
3 mars 2008

Imprimer ou lire sur grand écran

Auteur :
Dr Dominique Dupagne

Voir sur Google


Entrez votre email pour être averti des nouveaux articles
sur Atoute






Dans la même rubrique :

Qualité 2.0
Qualité mon Q !
UBER et la santé
@FerryLuc, les NBIC et les médecins
Bye-bye le buzz !
Le modèle Ligne de vie
Internet et les médecins : agir ou subir ?
Communication médecin-malade : Du bon sens au bon soin
Médecine, morale, santé et médias sociaux
Certification des pseudonymes des médecins par l’Ordre
"La science, c’est cool !"
Qualité et santé : 1) Qualité des moyens ou qualité des résultats ?
Web et DMP opus 2
Et si le monde de la santé du futur était déjà là ? Le meilleur des mondes ?
Web et DMP
Les indicateurs et la Qualité : les enseignements de Google
Google Health est mort, vive Google Health !
La contre-attaque de l’Empire
L’AFSSAPS progresse avec Actos, mais reste en version 1.0
L’alcool, c’est pas un problème




Note2bib pour noter votre médecin
Après les profs, ce sont les médecins qui vont être évalués par leurs patients.

L’évaluation, la notation par le client final est un aspect de la gestion de la qualité absolument fondamental. Les entreprises ne s’y trompent pas. D’autres résistent. Quelle sera l’attitude des médecins et du Conseil de l’Ordre face à Note2bib ?

Ajout du 15/3/2008 Cet article est obsolète, je le laisse à titre d’archives : Consultez le nouvel article sur Note2bib avec le sondage sur l’avis des internautes.

Par ailleurs, Demedica.com, basé à l’ile Maurice, a ouvert depuis une semaine...

On savait que cela allait arriver. Ça y est : un site de notation en ligne des médecins est annoncé en France. Après les violentes réactions au site Note2be des enseignants, ce Note2bib ne manquera pas de susciter également une controverse au sein du monde médical, s’il voit le jour...

Pour l’instant, le concept reste flou et le site http://www.note2bib.com contient juste un appel à réactions. L’ouverture est pourtant annoncée pour le 15 mars 2008.

Qui est derrière ce site ?

La page d’accueil actuelle de Note2bib ne contient pas d’informations sur ses créateurs. Tout au plus peut-on noter que l’email de contact indique un nom "Pierre Chaulin".

Le propriétaire du nom de domaine est un français : Nicolas Herson-Macarel. Le site est hébergé par Lycos.

Nicolas Herson-Macarel (NHM) n’est pas un inconnu : romancier, il est associé dans la société D&E investments et dans un site de rencontres : http://www.sirius-concept.com. D’après l’ébauche de notice Wikipedia, cette société réaliserait des sites internet sous la marque Webaltis (peu visible sur le Net actuellement). Les articles de Wikipedia parlant de NHM et de ses productions ont été rédigés par NHM lui-même. Certains datent de la semaine dernière.

Pour autant, NHM et la société D&E Investments se réclament d’une approche éthique du business, d’ailleurs, D comme déontologie et E comme Ethique annoncent la couleur.

Le nom de domaine www.Note2bib.com a été déposé le 16 février, et le domaine en .fr le 1er mars. Un coup médiatique inspiré du succès du site de notation des enseignants n’est tout de même pas exclu.

En amérique du Nord, les sites de notation existent depuis longtemps

Les pays anglosaxons sont plus à l’aise avec ce type de démarche. Au Québec notamment, le site http://ratemds.com/ existe depuis plusieurs années et suscite aussi des réactions ; extraits d’un article Cyberpresse datant d’il y un an :

En effet, depuis que le site, créé en mars 2004, permet l’évaluation des médecins canadiens, il connaît une popularité sans précédent. Depuis quelques semaines, les visites ont littéralement explosé.

Les patients plus inspirés peuvent également y laisser quelques commentaires de leur cru. Certains sont parfois cinglants. « Je dois admettre qu’elle est désagréable et n’aime pas répondre aux questions. En bref, elle n’a aucune empathie », écrit quelqu’un à propos d’un médecin de Dollard-des-Ormeaux.

« Il devrait passer plus de temps à perfectionner sa médecine et moins de temps à se maquiller pour apparaître à la télévision », a ajouté un patient au sujet d’un médecin québécois très connu et fortement médiatisé.

En revanche, d’autres commentaires sont parfois très élogieux, comme celui concernant un allergologue de Repentigny. « C’est un bon praticien et semble toujours avoir la flamme », dit l’un de ses patients.

Le site RateMDs suscite de plus en plus de controverse au Canada. Selon le réseau CTV, l’Association canadienne de protection médicale, qui représente 71 000 médecins au pays, demande que les propos jugées potentiellement diffamatoires soient retirés.

À cela, le cofondateur du site, John Swapceinski, répond que RateMDs est une tribune pour les patients qui craignent de parler à leur médecin et préfèrent l’anonymat d’Internet pour se vider le cœur.(...)

Tous les types de sites d’évaluation existent : en fonction de l’avis des confrères, des patientes interrogées à Central Park, des condamnations pour fautes...

L’énorme problème est d’éviter la manipulation : comme vérifier que l’internaute qui recommande un chirurgien esthétique n’est pas son assistante ?

J’ai en tête un projet de ce type depuis plusieurs années et j’avais interrogé le Conseil de l’Ordre des Médecins à ce sujet en 2004. La réponse avait été cinglante : Pas de ça en France...

En attendant de voir quel va être l’avenir de Note2bib, le concept lui-même est intéressant, venez en débattre sur le forum.

Ajout du 4/3/2008 : J’ai interviewé Nicolas Herson-Macarel, c’est en ligne et on en apprend un peu plus sur ce projet. Et le 5/3/2008 une brève sur les noms not2bib ou notetoubib ?

Ajout du 7/3/2008 : COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU Conseil National de l’Ordre des Médecins

LE BUZZ ET LE BUSINESS

Une initiative, à vocation publicitaire, de sociétés commerciales qui assureraient aux internautes la possibilité de noter des médecins dénommés serait annoncée pour mi-mars.

Le Conseil national de l’Ordre des médecins rappelle que l’évaluation des pratiques professionnelles a été mise en place à l’initiative de la profession avec l’implication déterminante de l’Ordre sous l’autorité technique de la HAS. Cette évaluation, nécessaire à la qualité des soins obéit à des critères méthodologiques rigoureux.

La vérification de l’adéquation des locaux et de l’installation du médecin relève directement de la compétence ordinale (art. R 4127-71 du CSP ).

Les manquements du médecin en matière de moralité et de comportement doivent faire l’objet de la saisine de la juridiction professionnelle.

Dès lors le Cnom s’interroge quant à la validité et la pertinence de la notation qui serait annoncée faute de fondement sur des données sérieuses et une méthodologie rigoureuse.

Le Cnom ne fera aucun autre commentaire que ce communiqué.



Tweet Suivez-moi sur Twitter








Répondre à cet article